Partagez
 

 tenderness (s2. mercredi 17h01)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 521
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
tenderness (s2. mercredi 17h01) Empty
MessageSujet: tenderness (s2. mercredi 17h01)   tenderness (s2. mercredi 17h01) EmptyLun 15 Avr - 10:56


tenderness

avec @Anaswara

Depuis quelques minutes il la prend en filature. À quelques mètres il l’observe de loin, toujours subtilement caché histoire de ne pas éveiller les soupçons de la jeune femme. Quand elle avance, il avance aussi. Quand elle décide de faire demi-tour, il est bien emmerdé. Mais il arrive tout de même à se retrouver à nouveau derrière elle. Il a bien conscience qu’à ce moment même il peut passer pour un psychopathe. Ou un pervers, au choix. En plus de déjà passer pour un connard. Mais ce n’est pas le but du délire. Alors rapidement il sort de sa planque qui ne dure pas bien longtemps. D’un pas léger, Jesse s’approche doucement d’elle, une bosse étrange déformant son t-shirt au niveau de son cou. Il toussote pour prévenir de sa présence, et tandis qu’elle se retourne il lève un bras en l’air. Du genre haut les mains. Mais d’un seul bras parce que l’autre est calé sous cette mystérieuse « déformation » qui remue un peu. Il sourit en coin, à se remémorer leur dernière conversation. C’est-à-dire la semaine passée, alors qu’elle donnait tout pour faire croire qu’elle le détestait. À moins qu’elle le déteste vraiment et pour le coup ce ne serait plus vraiment de l’acteur studio que de se mettre à plat ventre pour lui prouver qu’il l’adore. Même si le mot adorer est exagéré, il a une tendresse pour la jeune femme qu’il serait incapable d’accordé à qui que ce soit d’autre. « T-tout est co-cool entre n-nous ? » Qu’il lui demande alors doucement, espérant qu’elle puisse comprendre de quoi il parle. Il enchaine rapidement. « Un t-thé à la m-menthe avec m-moi… Ca t-te dit ? » Qu’il lui propose en pointant du doigt le restaurant de plein air où toute commande est possible. Peut-être même qu’ils auront des pâtisseries orientales. Et du coup ça lui rappellerait trop des souvenirs. « A-avec moi et m-mon fils… » Qu’il ajoute en se marrant, tirant un peu sur l’encolure de son t-shirt pour laisser le loisir à Abu de sortir sa tête de là.

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1916
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
tenderness (s2. mercredi 17h01) Empty
MessageSujet: Re: tenderness (s2. mercredi 17h01)   tenderness (s2. mercredi 17h01) EmptyLun 15 Avr - 13:02

Cela fait quelques instants qu’Anaswara se sent suivie. Ce n’est pas dans sa tête. Elle sent cette présence derrière elle. Elle lance un rapide coup d’oeil, au dessus de son épaule, mais ne voit rien ni personne. Elle s’avance un peu, toujours avec cette impression d’avoir un certain poids dans le dos. Elle s’interrompt brusquement avant de reprendre sa marche. Elle vogue ça et là, autour du palace. C’est alors qu’elle aperçoit, bien trop rapidement, un individu sur son chemin pour n’être qu’une rencontre hasardeuse. Elle sourcille légèrement, croisant le regard de @Jesse. Celui-là semble feindre l’innocence. Elle n’a pas parlé avec Jesse, depuis la semaine passée, où elle lui a reproché d’être menteur. Elle reste, quelques instants, silencieuse face au jeune homme qui la questionne. Il lui demande si tout est cool entre eux. Est-ce que tout est cool entre eux ? Elle prend le temps à la réflexion. « J’ai eu raison de ne pas te croire », lui fait-elle remarquer. Anaswara n’a pas cru les propos tenus par le jeune homme, lors de leur échange. Rapidement, le jeune homme reprend la parole. Il l’invite prendre un thé à la menthe. Elle lui adresse un sourire et hoche doucement la tête. « Avec plaisir », scande-t-elle. Il ajoute une petite précision : boire un thé à la menthe avec lui et son fils. Son fils, c’est ainsi qu’il appelle Abu, le petit singe du palace. Elle se déride légèrement, en écoutant les paroles du jeune homme. « Ta « meuf » ne sera pas jalouse ? », qu’elle lui demande, en plantant son regard dans le sien. Sa « meuf », c’est comme ça qu’il a appelé Noemi. Apparemment, dans l’esprit du jeune homme, elle et lui formerait un couple qui aurait un enfant, Abu. Elle ne juge pas l’imagine de son camarade, ça l’amuse un peu. « Où est ton oud ? », qu’elle lui demande. Lors du prime, le jeune homme a remporté un instrument de musique à corde. Elle ne serait pas surprise de le voir se promener toute la journée avec, en plus d’avoir Abu sur son épaule, tel un troubadour des temps modernes. Les oreilles de certains autres de leurs camarades ont déjà dû endurer la facette « musicien » de Jesse.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 521
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
tenderness (s2. mercredi 17h01) Empty
MessageSujet: Re: tenderness (s2. mercredi 17h01)   tenderness (s2. mercredi 17h01) EmptyLun 15 Avr - 23:54

Après l’avoir suivit comme un parfait psychopathe, Jesse s’approche de la jeune femme dans le seul but de mettre les choses au clair avec elle. Et de passer aussi un peu de temps en sa compagnie parce qu’il ressent un bon feeling pour elle. Il n’ira pas jusqu’à dire qu’il apprécie sa compagnie parce que mine de rien ils n’ont pas passé assez de temps ensemble pour le dire. Mais ce n’est que pour le moment. Immédiatement il la question et elle continue sur le même registre que la semaine passée. Qu’elle a eu raison de ne pas le croire. Il grimace. S’arracherait presque les cheveux si ses mains n’étaient pas occupés à retenir Abu. « Mais p-pourquoi tu di-dis ça ? » Qu’il souffle presque comme une complainte. Limite désespéré de se voir placé dans la case méchant à ses yeux. Pourquoi elle le croit pas en fait ? Il va le savoir rapidement. Tout aussi rapidement que lui qui lui propose de boire un thé à la menthe. Qu’elle accepte et en plus avec plaisir. Une réponse qui le fait sourire bêtement, tandis qu’il lui montre à quel table il voulait s’installer. Mais il précise qu’ils ne seront pas tout à fait en tête à tête, introduisant dans leur conversation le petit singe qui lui colle à la peau. Oui déjà. La réponse d’Anaswara le fait se marrer. Et deux fois plutôt qu’une. Parce qu’elle parle de sa meuf et qu’il n’a pas particulièrement honte d’avoir appelé Noemi ainsi. Soi-disant que ce serait sexiste. « Je s-sais p-pas… Mais si j’é-étais toi je fe-ferais a-attention. Elle pré-prépare dé-déjà sa ven-vengeance peut-être… » Qu’il souffle dans un rire débile. Et d’enchainer tout de suite. « T-t’es déçu pa-arce que tu ne v-vas pas a-a-avoir de co-co-co… » Il marque un temps de pause non voulu. Parce qu’il n’arrive pas à cracher le morceau et que ça lui en coûte. Que ça lui coûte d’être un bègue bavard. Il se décrispe. « De co-concert pri-privé ? » Qu’il termine sa phrase. Il s’assoit à la table. « T-tu veux man-manger quelque chose ? »

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1916
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
tenderness (s2. mercredi 17h01) Empty
MessageSujet: Re: tenderness (s2. mercredi 17h01)   tenderness (s2. mercredi 17h01) EmptyMar 16 Avr - 8:10

Elle se remémore furtivement leur échange qui s’est tenu la semaine passée. Tous les deux devaient suivre une mission imposée par la production – la jeune femme a d’ailleurs été récompensée lors du prime à cet égard. A la suite de la révélation de leur mission respective, Anaswara sait qu’elle a eu raison de ne pas croire les paroles de son camarade. Ce dernier ne semble pas comprendre de quoi il est question. Elle reste silencieuse, quelques instants, le détaillant du regard. Plaisante-t-il ? Elle l’espère. « Voyons, Jesse », souffle-t-elle, calmement. Elle peine à croire qu’il a pu oublier cette séquence. Elle plante son regard dans le sien, comme pour l’inciter à se plonger dans ses souvenirs, creusés en son for intérieur. Fais un effort, Jesse, allez. Ce dernier finit par l’inviter à boire un verre à la menthe, au restaurant Mille et une nuits. Elle accepte, plaisantant sur le fait que cette invitation pourrait attiser la jalousie d’une de leurs camarades, celle que Jesse a requalifié comme étant sa « meuf », soit Noemi. Le jeune homme l’intime de faire attention, la blonde préparerait déjà sa vengeance. Un sourire discret amusé se peint sur les lèvres peintes de la belle. « Elle n’a rien à craindre avec moi, tu pourras la rassurer », qu’elle souffle, dans un sourire. Alors qu’Anaswara remarque la présence du petit singe aux côtés du garçon, elle constater une absence. L’oud qui a été offert à Jesse, lors du prime. Elle rit doucement de sa remarque, comme quoi elle aurait voulu un concert privé. Elle en serait déçue. Elle dodeline élégamment la tête. « Non », scande-t-elle, en s’approchant de la table élue par le candidat. « Garde ça pour ta bien aimée, le concert privé », qu’elle reprend, en lançant un rapide regard en sa direction. La brune prend place finalement autour de la table, s’asseyant en tailleur. « Oh non, commence-t-elle à répondre quand il lui demande si elle veut manger quelque chose, ce ne serait pas raisonnable, à cette heure de la journée », qu’elle reprend. Définitivement, ce ne serait pas raisonnable de se laisser aller à un encas à ce moment de la journée. Un léger silence s’installe, elle se montre hésitante. Elle se pince les lèvres avant de se lancer. « Tu sais, par rapport à la semaine passée », et notamment par rapport à sa mission, elle veut clarifier quelques points. « Par rapport à ce que j’ai pu te reprocher, au fond, ça m’est égal », souffle-t-elle. Elle exécute un furtif revers de la main, comme pour chasser, ce qu’elle a pu reprocher à Jesse, notamment leur entrée commune lamentable et lâche.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 521
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
tenderness (s2. mercredi 17h01) Empty
MessageSujet: Re: tenderness (s2. mercredi 17h01)   tenderness (s2. mercredi 17h01) EmptyMer 17 Avr - 14:18

Jesse sourit. « Je s-sais que tu pa-parles de la mi-mi-mission… » Il lève les yeux en l’air. Il n’a pas encore le cerveau assez cramé pour ne pas capter. Alors il se sent obligé de développer ce qu’il aurait aimer garder un peu plus pour lui histoire de pas étaler ses ressentis. « Mais j-j’ai pas eu be-besoin de me fo-forcer. S-sans te co-connaître je t’a-apprécie bien. » Et donc le temps de cette putain de mission il n’a jamais menti à sa camarade, juste un peu exagérer. C’est vrai qu’il ne connaît strictement rien d’elle - et d’ailleurs espère palier à cette faiblesse le temps de prendre un thé ensemble – mais il a bon feeling la concernant. Elle semble douce, gentillesse, fiable, en mettant de côté le fait qu’elle soit canon. Pas forcément la plus drôle du jeu, mais ce serait vraiment manquer de coeur que de la trouver insignifiante. L’invitant à s’asseoir, Jesse prend place sur l’espèce de banquette en face d’elle. Rapidement elle s’inquiète de la jalousie de sa meuf. Cette idée de joli coeur le fait marrer. Elle précise qu’elle n’aura rien à craindre d’elle. « M-ince » Qu’il répond dans un sourire amusé en fermant les yeux, sous entendant qu’il est donc déçu de savoir que rien ne pourrait se passer entre eux. Il n’apporte pas de précision, s’attardant plutôt sur l’instrument manquant. C’est que ce n’est pas tellement pratique de se promener avec d’un côté et de veiller sur le petit singe pour ne pas qu’il s’échappe. Et entre les deux mines de rien il préfère largement l’animal. Plus qu’il ne l’aurait admis alors que ça le gonflait de savoir qu’il aurait à s’en occuper si tôt dans l’aventure. Maintenant il en est heureux, même plus qu’heureux d’ailleurs. Elle enchaîne encore une fois avec sa bien aimé. Ses lèvres s’étirent. « T-tu t-trouve que c’était dé-déplacé de dire ç-ça à Noemi ? » Qu’il demande alors à Anaswara. De parler d’elle comme étant sa meuf. Il ne demande pas ça par problème de conscience, mais plutôt pour avoir un avis féminin sur la question. Parce que apparemment ça avait un peu « choqué » Pierpaolo, d’autres sûrement aussi. Il lui demande si elle veut manger aussi quelque chose et parce qu’elle refuse, se contente de commander un thé à la menthe pour deux. Ce n’est pas la première fois qu’il en boit, mais se doute qu’il doit être meilleur ici qu’au Canada. Ou tout du moins préparé différemment. Et sans le vouloir, sans se moquer d’elle, il lâche un rire. Parce qu’il ne s’attendait pas à ce qu’elle reparle de cette mission, pas dans ces termes. Il bouge vivement sa tête de gauche à droite. « N-non t’a-avais raison. J’ai p-pas été sympa de t’a-abandonner tout de su-su-ite. » Qu’il répond alors doucement. S’en vouloir est un bien grand mot, mais il se rend compte qu’il aurait pu être plus courtois et découvrir le stade et les autres candidats en sa compagnie. « J’é-étais pas en me-mesure de ré-réfléchir à ce moment là. La j-joie de pa-passer à la té-télé... »

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1916
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
tenderness (s2. mercredi 17h01) Empty
MessageSujet: Re: tenderness (s2. mercredi 17h01)   tenderness (s2. mercredi 17h01) EmptyMer 17 Avr - 17:59

Suite à la révélation de leur mission respective, elle se dit qu’elle a eu raison de ne pas le croire. Elle aurait été bien naïve de porter une once d’importance aux propos que le jeune homme à pu tenir à son égard. Elle sait bien qu’elle n’a aucune place particulière dans son coeur, qu’ils entretiennent un lien fort… Il lui en faut bien plus que cela pour la duper, Anaswara. Jesse semble feindre l’ignorance… Allez, rappelle-toi un peu, Jesse. Il sait très bien de quoi il est question. D’ailleurs, c’est ce qu’il précise quelques minutes plus tard, semblant être blasé qu’elle puisse croire qu’il ait pu oublier. Le garçon lui confie alors qu’il n’a pas eu à se forcer. Elle reste silencieuse, le détaillant du regard. Il précise qu’il l’apprécie bien, sans la connaître. « Vraiment ? », qu’elle lui demande. Il l’a dit lui-même, il ne la connaît pas… comment est-ce possible ? Finalement, son camarade l’invite à prendre place autour d’une table afin de savourer un thé à la menthe. Elle ne se fait pas prier et accepte volontiers. Elle taquine quelque peu le garçon par rapport à ce qu’il a pu insinuer lors du dernier prime. Elle n’aimerait pas que Noemi soit jalouse qu’il invite une autre femme qu’elle. Néanmoins, la blonde peut être rassurée, elle n’a aucune crainte à avoir par rapport aux intentions d’Anaswara par rapport à Jesse. Ce dernier semble presque déçu de sa réaction. Jesse doit typiquement être le genre d’homme qui apprécie savoir que la gent féminine l’apprécie plus que de raison et que celle-là se batte pour obtenir l’une de ses faveurs. D’ailleurs, elle lui conseille de garder ses sessions musicales pour sa bien aimée. Nul doute que celle-là appréciera l’intention du garçon à son égard. A ce sujet, Jesse demande son avis à l’Orientale. Il veut savoir si elle trouve que sa remarque concernant Noemi était déplacée ou non. Elle reste songeuse, quelques instants, le temps de mettre un peu d’ordre dans ses idées. « Je pense que tu as été maladroit, que cela ne partait pas d’un mauvais fond de ta part... ». Jesse ne lui paraît pas être un mauvais garçon malgré tout. « Tu t’es excusé, j’espère ? », qu’elle lui demande. Son regard croise celui de son camarade. Anaswara prend finalement place autour de la table, face au brun qui lui demande si elle veut manger quelque chose. Ce ne serait pas raisonnable de s’adonner à quelques plaisirs à se mettre sous la dent à cette heure de la journée. Elle profite alors pour lui faire part de son ressenti par rapport à sa mission mais aussi par rapport à ce qu’elle a pu lui reprocher. Il est certain que cette entrée était quelque peu amère mais l’attitude du garçon à son égard lui est égale. Jesse lui signale qu’il n’a pas été sympa, elle hoche doucement la tête. Alors qu’elle sourit en écoutant l’excuse prétextée par le brun. Il n’était pas en mesure de réfléchir puisqu’il était transporté par la joie de passer à la télévision. « C’est quelque chose auquel tu aspirais ? Je veux dire passer à la télévision, tu l’ambitionnais ? », elle lui demande. « Tu sais que tu es parti pour passer plusieurs semaines à la télévision maintenant », qu’elle reprend sur un ton peu sérieux.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 521
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
tenderness (s2. mercredi 17h01) Empty
MessageSujet: Re: tenderness (s2. mercredi 17h01)   tenderness (s2. mercredi 17h01) EmptyLun 22 Avr - 21:50

Les gens n’ont pas forcément le besoin de connaître une personne pour émettre un jugement. Dans un monde idéal ce serait tout le contraire, mais ils ne vivent pas dans le monde des bisounours. Beaucoup juge sans connaître et dans la plupart des cas c’est une mauvaise chose. Jesse a jugé Anaswara dès leur entrée. Et pour le coup c’est un jugement plutôt bon, voir même excellent qu’il a à son égard. Immédiatement elle lui a paru douce et réfléchi en soit ce qu’il n’est pas lui. Mais ce qu’il apprécie comme caractère. Reposante et calme. Alors forcément avoir pour mission de l’adorer n’était pas du tout la chose la plus compliqué qu’on aurait pu lui demander. S’il avait eu à la détester cela aurait été une autre paire de manche. « T-tu ca-caches p-peut-être bien t-ton jeu mais t’as p-pas l’air de ju-juger les autres… » Et pour le coup c’est tellement une bonne chose dans le jeu dans lequel ils sont. « T’as l’air tr-très gentille et ça se-serait in-inhumain de te dé-détester… Même sans te co-connaitre… » Après peut-être bien qu’elle cache vraiment très bien son jeu et qu’elle est une garce finie qui joue avec tout le monde. Il n’en sait rien. Jusque là elle s’est toujours montrée très douce et calme. C’est pour ça qu’au final il aimerait connaître son avis. Sur ce qu’il a dit à Noemi. De son point de vue il ne trouvait pas ça déplacé. Plus lourd que méchant. Mais pas maladroit pour autant. Il croise son regard tandis qu’elle lui répond. Lâche un souffle en levant les yeux au ciel quand elle lui demande s’il s’est excusé. « F-faut p-pas ex-ex-exagéré non p-plus… Je ne l’ai p-pas in-insulté… » Ou alors penser qu’elle puisse être sa copine est une insulte et alors c’est lui que ça devrait vexer. Il hausse ses épaules. « J’suis p-pas méchant ju-juste un p-peu lou-lou-rd. » Et le mieux encore est de le reconnaitre et de ne pas rester dans l’ignorance. En tout cas il tient à faire son mea-culpa pour leur entrée catastrophique dans le jeu. Il comprend qu’elle aurait préféré entrer dans le stade différemment et avec quelqu’un d’autre au final. Mais sa joie et son enthousiasme l’avait emporté sur tout le reste. « C’est p-pas pou-pour ça que je suis ici m-mais je re-regarde l’é-émission depuis lo-longtemps. » Qu’il commence dans un sourire large. « Mais les ca-améras ne me dé-dérange p-pas. A-alors si au pa-passage je p-peux ê-être cé-cé-célèbre et riche je di-dis pas n-non ! »

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1916
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
tenderness (s2. mercredi 17h01) Empty
MessageSujet: Re: tenderness (s2. mercredi 17h01)   tenderness (s2. mercredi 17h01) EmptyMar 23 Avr - 8:15

Anawara écoute attentivement son camarade qui semble l’apprécier. Les deux jeunes gens n’ont pourtant passé peu de temps ensemble le premier soir et la seule fois où ils se sont retrouvés en face à face, chacun était la marionnette d’Elena Maslov. Elle dodeline doucement la tête, quand il sous-entend qu’elle cacherait son jeu. Anaswara ne se cache pas, à ce jeu-là. Il y a quelques parts d’elle qui sont secrètes et mystérieuses mais elle ne cache pas sa personnalité. Elle est telle qu’elle se montre face aux autres, avec ses forces et ses faiblesses. Elle adresse un léger sourire, quand il l’estime être très gentille et qu’il serait inhumain de la détester. « Je n’ai jamais fait de mal à quelqu’un », souffle-t-elle, comme un aveu, son regard s’échouant sur le visage de son interlocuteur. Elle n’a jamais fait de mal. L’inverse est plutôt vrai. On lui a fait mal et elle vit avec cette douleur interne permanente qui la ronge sans qu’on le devine. Finalement son camarade lui demande son avis sur les propos qu’il a tenu à l’égard de Noemi. Elle estime qu’il a été maladroit avec elle mais qu’il n’a pas pour autant un mauvais fond. Jesse ne semble pas accepter le point de vue de la brune. Elle se pince les lèvres. « T’es-tu mis à sa place ? Elle s’est peut-être sentie froissée ». Elle n’est pas certaine à cent pour cent que sa coéquipière l’est mal pris mais cela peut être une possibilité comme une autre. « Oui, je sais », scande-t-elle de sa voix calme, dans un discret sourire, quand il lui fait remarquer qu’il n’est pas méchant. Elle l’a relevé elle-même dans ses propos qu’il n’a pas mauvais fond comme garçon. Jesse est juste dépendant de son trop jeune âge. Il manque d’une certaine maturité. Dans la meute, Jesse est le jeune chien fou. Il n’y a qu’à voir comment il s’est conduit lors de leur entrée respective dans le jeu. Il s’excuse d’ailleurs de s’être comporté comme il l’avait fait, ce premier soir. Il l’explique par le fait qu’il était enjoué de passer à la télévision. Elle l’interroge à ce propos. Il ne semble pas aspirer à passer à la télévision, néanmoins il cracherait pas sur un soupçon de célébrité. Sa réponse ne l’étonne pas et elle sourit discrètement, face à cette réaction bien trop prévisible. « Pourquoi es-tu ici, alors ? », qu’elle lui demande, parce qu’elle n’est certaine de comprendre. Néanmoins, il semblerait que Jesse soit un habitué de l’émission, il la suit depuis longtemps. « Si tu devais associer chacun de nous à un ancien candidat de Thrown Dice, ce serait qui ? ». Chacun d’entre eux doit être stéréotypée, coïncidant avec un type de personnage déjà vu dans les versions précédentes de l’émission.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La FMB à Westerlo ce mercredi 23 juillet 08
» L'Abyss :: 40K :: Mercredi (14) ou Jeudi (15)
» Exécution d'au moins 20 haïtiens depuis Mercredi en Dominicanie
» Tour de Catalogne (PT) => Mercredi 18h00
» Giro di Lombardia (PT) ---> Jusqu'au Mercredi 02/05 à 20h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: RESTAURANT MILLE ET UNE NUITS-
Sauter vers: