Partagez
 

 unleash the beast // ft. Niels

Aller en bas 
AuteurMessage
Judith
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 390
AVATAR : margot robbie
ÂGE : 26
LOCALISATION : genève, suisse
MÉTIER : traductrice


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 8 500£
AFFINITÉS:
unleash the beast // ft. Niels Empty
MessageSujet: unleash the beast // ft. Niels   unleash the beast // ft. Niels EmptyMar 16 Avr - 17:14

unleash the beast
jeudi, 14h45
@Niels

Lors de ses multiples explorations de leur palais, Judith est passé à côté d’une pièce extrêmement intéressante. Elle ne sait pas vraiment pourquoi elle n’avait jamais poussé cette porte, la pensant probablement condamnée par le passé, mais à l’instant où elle pénètre dans cet antre sombre, ses yeux s’écarquillent et le rythme des battements de son cœur s’accélère. Elle est prise d’un sentiment étrange, la sensation d’être à un endroit qui devrait lui être interdit. Elle ne comprend pas vraiment pourquoi ni comment elle a accès à tous ces écrans, tout ce matériel de surveillance, et ça lui fait un peu froid dans le dos. Elle prend pleinement conscience d’être observée à chacun de ses mouvements, et réalise, peut-être pour la première fois depuis le début de l’aventure, le poids de la télévision sur ses épaules. Bien sûr, elle savait ce pour quoi elle s’engageait, mais il faut dire que depuis son arrivée, elle n’avait jamais vraiment fait attention aux caméras, aux micros et aux vitres fumées. Non, la blonde avait plutôt choisi de prendre le parti de vivre comme bon lui semblait, occultant le reste.
A pas feutrés, elle s’approche du panneau de contrôle et effleure un clavier, sans s’attarder sur ce qu’elle touche. Ce qui l’intrigue davantage, ce sont les images lumineuses. Elle repère Esmeralda ici, Tonia là, et Nicholas avec sa fidèle cane à la main. Si cette perspective lui fait froid dans le dos, elle change rapidement d’avis, et se dit que c’est une découverte qui peut lui être très utile.
Evidemment, c’est un atout dans la chasse au secret, et cela lui permettrait de suivre une piste avec beaucoup d’attention, mais une part d’elle, peut-être moins innocente se réveille et envisage une autre situation où elle pourrait garder un œil sur son mari. Pierpaolo ne lui a jamais donné la moindre raison d’être aussi méfiante qu’elle ne l’est, mais elle ne peut réfréner la jalousie quasi maladive qui l’habite.
Au moment précis où elle se perd dans ces considérations peu catholiques, elle est surprise par le bruit de la porte qui grince, et sursaute quand Niels la rejoint. Instinctivement, et alors qu’elle n’a pourtant rien à se reprocher, elle enlève sa main de la surface sur laquelle elle était posée, comme si celle-ci était devenue incandescente. « Oh. Hallo! » Elle lui adresse un sourire demi coupable, avant de lui demander : « Tu avais vu cette pièce ? C’est dingue non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 982
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 40


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20 500£
AFFINITÉS:
unleash the beast // ft. Niels Empty
MessageSujet: Re: unleash the beast // ft. Niels   unleash the beast // ft. Niels EmptyMer 17 Avr - 19:50

On pourrait croire qu'un thérapeute habitué à fouiller dans la vie de ses patients et à leur poser des questions parfois frontales se sentirait comme dans son élément dans une pièce comme la régie, temple du voyeurisme et de l'espionnage à petite échelle, mais ce n'était pas tout à fait le cas. A vrai dire, si Niels savait comment tirer les vers du nez de ses patients pour obtenir de quoi les aider, il n'avait pas pour habitude de les suivre jusqu'à chez eux une fois la séance terminée pour voir comment ça se passait précisément dans leur intimité. Il n'avait pas non plus l'habitude de consulter scrupuleusement les caméras de surveillance de la salle d'attente du cabinet pour étudier les comportements qu'ils avaient en son absence, ou de les laisser seuls pour pouvoir les observer à leur insu. Dieu sait pourtant que ça lui serait utile, parce que si quelqu'un savait que ce qu'on montrait délibérément aux autres et ce qu'on était vraiment une fois que leurs regards et leurs jugements nous paraissaient loin étaient parfois deux choses bien différentes, c'était lui. Il l'avait observé maintes et maintes fois sans avoir eu besoin de caméras, d'écrans et de micros, et il avait aussi appris à montrer de lui-même ce qui pouvait l'être sans compromettre ce qu'il avait essayé de rebâtir ces dernières années et parce qu'il y avait des choses, des pans de sa vie qu'il préférait préserver. Parce qu'on ne savait jamais vraiment comment quelqu'un pourrait réagir s'il savait, que ça aussi il l'avait compris en s'entretenant avec certains de ses patients et ça le frappait tout particulièrement maintenant qu'il entrait dans cette pièce qui lui rappelait où il était et qu'il s'exposait réellement pour la première fois depuis longtemps. La bulle qui l'empêchait à l'extérieur de provoquer de nouveaux cataclysmes n'existait pas dans cette réalité-ci et c'était un poil perturbant de se dire que comme n'importe lequel de ces candidats qu'il aperceverait sur ces écrans, lui aussi baissait parfois sa garde en oubliant que rien de ce qu'il faisait n'échapperait à leur attention. C'est alors au moment de pousser la porte de la régie qu'il tomba sur la silhouette de Judith, debout face aux écrans. Un fin sourire se peignit sur ses lèvres tandis qu'il approcha. « In flagranti erwischen. » Il souffla dans un sourire en coin et d'un ton dénué de sérieux, parce qu'il avait senti en la voyant sursauter et retirer précipitamment sa main de la console que Judith n'était pas totalement dans son élément et culpabilisait peut être d'être ici. C'était surtout trop tentant de faire de nouveau usage de l'allemand, elle était l'une des seules avec qui il pouvait l'employer. « Je l'avais vu, mais je ne m'y étais pas vraiment attardé jusqu'ici. Ça fait réfléchir de se dire qu'en temps normal, on est de l'autre coté de ces écrans. » Il ne savait pas comment elle se sentait par rapport à ça et ça l'intéressait de s'en faire une idée, là où lui tâcherait de le garder dans un coin de sa tête sans que ça devienne ni une obsession, ni une excuse pour ne plus rien faire sous prétexte qu'on l'observait. « Tu es venue t'assurer que Pierpaolo et Kenza étaient bien dans deux parties distinctes et éloignées du palace ? » Il la questionna finalement, en lui lançant le regard complice du type qui ne pense pas à mal en le demandant mais qui se sent forcé de poser la question parce qu'il lui paraissait assez évident qu'elle devait être là au moins en partie pour garder un œil sur son mari. Il ne la jugeait pas, c'est juste que ça l'intriguait et qu'il n'était jamais loin de faire une rechute quand le contexte s'y prêtait.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Judith
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 390
AVATAR : margot robbie
ÂGE : 26
LOCALISATION : genève, suisse
MÉTIER : traductrice


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 8 500£
AFFINITÉS:
unleash the beast // ft. Niels Empty
MessageSujet: Re: unleash the beast // ft. Niels   unleash the beast // ft. Niels EmptyMer 24 Avr - 0:07

« In flagranti erwischen. » Ca ne rate pas, Niels remarque le malaise et la surprise de Judith lorsqu’elle l’entend entrer dans la pièce. Torturant les mains qu’elle vient d’ôter en vitesse de la console dans son dos, elle répond, un air faussement innocent : « Ich bin unschuldig, ich schwöre ! » La blonde ne comprend pas vraiment pourquoi elle réagit de la sorte… Si la porte s’est ouverte sous son impulsion, c’est bien que la production l’y autorise, elle leur fait confiance pour savoir les tenir à l’écart de tout lieu interdit. Jamais elle n’est tombée sur un caméraman qu’elle n’était pas supposée voir, jamais elle n’a poussé la porte d’une pièce réservée aux équipes de tournage, elle n’est même pas sûre de pouvoir les situer dans le palais. Non, cette régie vidéo, pièce mystérieuse et au pouvoir ô combien précieux, elle est là pour eux, pour assouvir leurs pulsions malsaines et les aider dans la chasse aux secrets. « Je l'avais vu, mais je ne m'y étais pas vraiment attardé jusqu'ici. Ça fait réfléchir de se dire qu'en temps normal, on est de l'autre côté de ces écrans. » Elle pose les yeux sur l’allemand avant de faire un aller-retour du regard jusqu’à l’une des télévisions qui laisse apparaître Malcolm, traversant le cadre à toute allure. « J’oublie souvent qu’on est observés… Ils sont forts quand même, bien cachés… » Ils ont signé des tas de papiers en arrivant, ont passé différentes étapes, dont certaines avec des représentants légaux, des avocats et des psychologues, qui leur ont rabâché pendant de nombreuses heures les conséquences et les implications de leur participation à l’émission. Mais à peine entrée dans l’aventure, pfiou, tout a disparu dans la tête de Judith. « Tu es venue t'assurer que Pierpaolo et Kenza étaient bien dans deux parties distinctes et éloignées du palace ? » Elle se retourne aussitôt vers lui et répond, outrée : « Schleich dich! » Elle croise les bras sur sa poitrine, décidée à se défendre : « Je suis arrivée là par hasard, si tu veux tout savoir. » Il n’a pas tout à fait tort ceci dit, c’est quelque chose qu’elle pourrait faire, et qu’elle fera probablement désormais, après cette merveilleuse découverte fortuite. « Pourquoi ? Je devrais me méfier à ton avis ? » Depuis le premier soir, Jude a un mauvais pressentiment vis-à-vis de la candidate, mais une part d’elle se dit qu’elle réagit à outrance, comme bien souvent, et qu’elle devrait leur lâcher la bride et faire confiance à son mari. Mais si les autres s’y mettent, elle se dit que, peut-être, quelque part, ses doutes et craintes sont fondés. « Tu… as vu des choses ? » Niels sait-il qu’il vient de réveiller une petite bête au fin fond des entrailles de la suissesse ? Qu’il a mis le doigt dans un engrenage infernal dont il ne se sortirait plus jamais ? Probablement pas, mais il est trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 982
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 40


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20 500£
AFFINITÉS:
unleash the beast // ft. Niels Empty
MessageSujet: Re: unleash the beast // ft. Niels   unleash the beast // ft. Niels EmptyJeu 25 Avr - 3:52

Niels étira un léger sourire amusé face à la réaction de Judith, qu'il avait surprise alors qu'elle se trouvait près des écrans de la régie et qui ne semblait pas très à l'aise à cette idée. Il n'avait pas pu résister à l'envie de l'embêter un peu, c'était plus facile quand il pouvait user avec elle d'une langue qu'ils étaient les seuls ou presque à parler. Il voyait bien qu'elle culpabilisait d'avoir été prise sur le fait, mais ce n'est pas comme si elle avait fait quelque chose de mal. Certes, la présence de cet endroit en appelait à leur coté voyeur, mais lui estimait que c'était leur redonner un minimum de contrôle sur leur image. « Entspannen Sie sich, wir kamen aus den gleichen Gründen hierher. » Il souffla en s'approchant d'elle et dans un regard entendu, censé la faire déculpabiliser parce que si elle avait quelque chose à se reprocher en se trouvant ici, alors lui aussi. Niels n'était pas tout à fait sûr de savoir comment il se sentait à l'idée qu'en règle générale il se trouvait de l'autre coté de ces écrans, mais ça faisait réfléchir parce que ce n'est vraiment qu'en poussant cette porte qu'on prenait conscience de l'ampleur du phénomène. Toutes ces télés, tous ces micros, et ces sièges qui invitaient à s'éterniser devant le spectacle qu'ils offraient. « C'est dans leur intérêt qu'on l'oublie la plupart du temps. Et dans le notre aussi quand on se déshabille ou qu'on rate une marche. » Il pensa tout haut, d'un ton plus léger et amusé parce que dans cette histoire personne n'avait intérêt à ce qu'ils fassent une obsession du fait d'être épiés. Ni la production, ni eux qui pour certains n'oseraient sûrement plus rien faire de peur d'être immortalisés dans un moment embarrassant. C'est alors que Niels se permit une question qui le démangeait forcément maintenant qu'il était tombé sur elle, et parce que pour avoir observé Judith et les regards qu'elle lançait parfois à Kenza, il ne serait pas très étonné qu'au moins une partie d'elle soit venue s'assurer que Pierpaolo et la candidate n'échangeaient pas trop régulièrement. Sa remarque lui tira un rire silencieux, mais aussi une expression à peine convaincue qui devint un peu plus trouble lorsqu'elle lui demanda si d'après lui elle ferait bien de se méfier. Niels grimaça, réalisant qu'il était peut être entrain de payer son humour parfois un peu risqué. « Je n'ai pas dit ça. Et je ne te l'aurais surtout pas dit sur ce ton si j'avais des raisons de penser que c'est le cas. » Il confia en reposant son regard sur elle, espérant qu'elle verrait qu'il voulait simplement la taquiner, et que s'il devait plus généralement prêter allegeance à quelqu'un dans cette histoire, ce serait à elle plutôt qu'à son mari. Rien à voir ou presque avec ce qui l'avait contrarié dans son échange avec l'italien, ici c'était plus la première impression qu'il avait eu de Judith qui jouait. « Je n'ai rien vu, non. » Il ajouta avec calme et en s'appuyant sur la console, la fixant une seconde comme s'il hésitait à poursuivre. « Mais si je dois être tout à fait honnête, tu peux être rassurée que ce soit moi et pas Pierpaolo qui dorme avec Kenza cette semaine. Je ne crois pas que la tenue dans laquelle elle dort t'aurait beaucoup plu. » Maintenant qu'il l'avait dit, il pouvait soit regretter de l'avoir fait soit estimer que ce n'était pas plus mal de lui montrer qu'il ne lui cachait rien et que dans un sens, le pire avait déjà été évité. Oui, il allait plutôt partir sur la deuxième option. « Bon. Ça te rassurerait si je te disais qu'il l'a traitée de "truc idiot" devant moi ? » Il étira un sourire en coin, essayant de dédramatiser tout ça et d'apaiser le début d'agitation qu'il voyait dans ses yeux. Sorti de son contexte c'était un peu cruel pour Kenza qui ne le méritait pas, mais il avait appris à tourner les choses comme les gens avaient envie de les entendre.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Beauty & the Beast
» Itchi
» Rien que du travail, purement professionnel ! (PV Niels)
» Reflets de soi-même [pv: Beast]
» The Warrior's Code > Niels & Dean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: RÉGIE-
Sauter vers: