Partagez
 

 bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 520
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   Empty
MessageSujet: bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)    bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   EmptyDim 28 Avr - 23:17


bonjour tristesse

avec @Niels

Jesse est réveillé depuis un bon moment, mais se tirer du lit lui est toujours très compliqué. Alors du coup ça fait une bonne heure qu’il tourne et se retourne entre ses draps et finalement prend la décision de se lever. Short sur le cul comme seul et unique pyjama, torse nu donc, il descend les étages pour rejoindre la cuisine. Il a envie de crêpe. Depuis qu’il a ouvert les yeux, il a la sensation de sentir les crêpes. Et donc dans son esprit s’est imitée l’envie d’en faire. Il est loin d’être un cordon bleu, mais il sait se débrouiller quand il s’agit de sucré. Il fout un pied dans la cuisine et ne prend même plus la peine de s’arrêter et faire demi-tour en voyant la pièce déjà occupée. Si les deux premières semaines il s’était employé à le fuir comme la peste, cette fois il abandonne. Jesse s’est rendu rapidement compte qu’agir ainsi lui coûtait beaucoup au sein de la compétition. En énergie c’est certain, mais aussi sur l’avancée du jeu. Oui il lui fout tout sur le dos, parce que faire attention à ne pas se croiser, c’est s’épuiser pour rien dans un lieu clos comme le leur. Et c’est donc ne pas mettre son énergie dans autre chose comme la course aux secrets. Et quand bien même le palace est immense, aujourd’hui, comme quasiment tout les jours, il ne peut éviter Niels. Alors dans un premier temps il fait semblant de rien. Il ne le salut pas. Ne se préoccupe pas de ce qu’il peut être en train de faire. Rapidement il ouvre tout les placards, tout les tiroirs, dont il ne ferme pas les portes. Il s’installe et s’étale. Prépare une pâte à crêpe express. Du genre pour les gros crevards comme lui qui ne peuvent pas attendre un temps de repos pour bouffer. Il ajoute du lait dans sa préparation, en renverse à côté, autrement dit presque sur le vieux. Autant dire qu’il n’en a rien à faire, comme il n’en a rien à faire des dosages. Au pif. Et finalement il commence à faire cuire sa pate dans une poêle. Parce qu’il n’a pas trouvé de crêpière et puis qu’au final une crêpière et une poêle ça se vaut. Parce que c’est la partie la plus longue, il se tourne enfin vers l’autre. « T-t’as f-faim ? » Qu’il lui demande froidement. Hop il lui tourne le dos et par la même occasion en fait de même avec la crêpe. Spatule à la main, il la pointe vers Niels. Et là c’est dans un changement total d’humeur qu’il s’adresse à lui. « Au f-fait t-tu dois ê-être sur t-ton pe-pe-petit nu-nuage non ? T-tout le m-monde rê-rêve de me f-faire un câ-câlin et t-toi t’en a-as eu un ! » Qu’il annonce alors en se marrant.

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1174
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 40


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33 000£
AFFINITÉS:
bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   Empty
MessageSujet: Re: bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)    bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   EmptyLun 29 Avr - 22:32

Niels avait quitté quelques instants plus tôt la table qu'il avait pris l'habitude de partager avec Kenza au réveil, et s'était rendu dans la cuisine pour ranger certaines choses à leur place avant qu'un aller-retour devant la machine à café ne lui donne envie de s'en resservir une tasse. Il ne dormait pas toujours aussi bien qu'il aimait le dire chaque fois qu'il n'avait pas envie de s'étendre sur des banalités sans intérêt et ces derniers jours on lui avait rabattu les oreilles avec tellement de choses que son cerveau choisissait toujours le moment où il était allongé dans son lit pour faire le tri. Et c'était sans compter sur ces messages subliminaux qui pointaient vers l'idée que son secret était possiblement en danger pile lorsqu'April mettait la main sur un de ses indices et que lui en dévoilait un autre. Au fond ça l'amusait parce qu'il y avait surtout vu une occasion de se jouer des prédictions et que concernant la candidate ça ne lui déplaisait pas que ce soit elle, même si ça le laissait toujours aussi perplexe que certaines choses puissent autant se rejoindre. La porte de la cuisine s'ouvrit au moment où il récupéra sa tasse et Niels fut presque étonné que Jesse n'ait pas embarqué le premier truc qui lui tombait sous la main pour prétexter devoir ressortir. Il lui avait fait le coup plusieurs fois de s'esquiver quand il était là et ce n'était pas toujours simple d'avoir une conversation avec lui quand il donnait plus souvent l'impression de vouloir se téléporter ailleurs. Mais ce matin il n'avait pas l'air de vouloir filer, c'était même plutôt l'inverse maintenant qu'il le voyait ouvrir tous les placards et sortir ce qui s'y trouvait, sûrement pour se préparer quelque chose. Il l'observa du coin de l’œil, grimaça légèrement quand il reçut des éclaboussures de lait dans la figure et s'apprêta à dire quelque chose lorsque Jesse l'accosta en premier. Ça aussi, ce n'était pas forcément courant. Le ton agressif avec lequel il l'interrogea, par contre, déjà un peu plus. « J'ai déjà mangé mais puisque c'est proposé si gentiment, je devrais pouvoir faire encore un peu de place. » Il souffla dans un demi-sourire, parce que ce serait dommage de ne pas répondre à une invitation aussi gentiment formulée et qu'en réalité ça l'étonnait plutôt agréablement qu'il ait pris la peine de poser la question. Il voyait bien qu'il se donnait toujours un coté dur quand il était avec lui, mais Niels savait voir plus loin que cette carapace. Jesse revint sur l'épisode du câlin en plein prime, et il ricana légèrement. « Ah oui, tout le monde ? » Il demanda l'air de rien en lui lançant un regard intrigué. « Cite-moi un nom. Et Abu ça ne compte pas. » Il croisa les bras d'un air faussement sérieux en continuant de l'observer avec sa spatule dans la main et sa crêpe en train de cuire. Ça sentait bon, il allait peut être bien se laisser tenter de bon cœur au final. « C'est parce que ton horoscope t'a conseillé de forger de nouvelles alliances pour éviter la nomination que tu me fais des crêpes, ou t'as fini par prendre cette idée d'empoisonnement au pied de la lettre ? » Il s'amusa légèrement en repensant à l'autre soir, pas certain que Jesse le verrait de ce point de vue mais on ne pouvait pas lui en vouloir de se méfier rien qu'un peu.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 520
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   Empty
MessageSujet: Re: bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)    bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   EmptyJeu 2 Mai - 0:32

Jesse débarque dans la cuisine et pour une fois, il ne prend pas ses jambes à son cou en voyant son camarade. Et de camarade il n’a que le fait de partager la même aventure avec lui et rien de plus. Habituellement il se force à lui parler parce qu’il se retrouve bloqué en sa présence et encore parler c’est un bien grand mot. Cette fois, c’est de lui-même qu’il s’impose la présence du vieux. Parce qu’il a faim. Parce qu’il ne peut plus rythmer sa vie dans le jeu selon le sien à lui. Il ne le veut plus tout simplement. Alors ça ne veut pas dire qu’il va faire ami-ami non plus. De toute manière il est beaucoup trop occupé en cet instant pour parler. Habituellement il ne se fait jamais à manger, il profite toujours d’un candidat bien gentil pour partager son repas. Mais aujourd’hui son envie de crêpe est beaucoup trop forte pour attendre que quelqu’un d’autre en fasse. Alors il s’active. Il trouve un à un les ingrédients indispensables pour les faire. Et assez rapidement il s’active pour les faire cuire aussi. Le moment le plus long, pour lui qui a le ventre qui gargouille de faim. Cette faim du matin qui tiraille. Et qui sent aussi des yeux rivés sur lui, dans son dos. Cette sensation d’être observé. Constamment. Et il ne pense pas aux caméras, surtout pas. Alors toujours aussi étonnement, il lui demande s’il a faim. Sous entendu que si c’est le cas, il lui proposera une crêpe ou deux. Pas avec un service digne d’un cinq étoiles. Pas avec le sourire requis pour un serveur. Mais il s’imagine mal bouffer autant de crêpes à lui tout seul alors pour ne pas gaspiller il préfère lui en proposer. Il a déjà mangé quelque chose, mais il se dévoue apparemment. Ses petites réflexions le font souffler largement et exagérément en roulant des yeux. « Te p-plains p-pas après si je te p-parle mal ! » Il ne s’explique pas, mais Niels a très bien compris. C’est proposé si gentiment, nianiania. Il aurait très bien pu ne rien lui proposer et faire semblant de ne pas le voir. Limite il regrette de ne pas avoir fait comme à chaque fois. Mais il ne s’étale pas sur le sujet. C’est bon il accepte sa nourriture. Alors il retourne sa première crêpe sans délicatesse dans une assiette. Il ne s’attache pas à la préparation ni à ce qu’il pourrait lui proposer dedans. Qu’il se démerde. Il avance alors l’assiette devant le nez de Niels, avant de mettre sur le tapis l’histoire des câlins. Évidemment il enrobe les choses d’exagérations et d’une franche rigolade. Mais il est persuadé qu’au fond de lui il exulte d’avoir pu le prendre dans ses bras ne serait-ce que quelques secondes. Il acquiesce d’un mouvement de tête lorsqu’il lui demande si vraiment tout le monde rêve de le prendre dans ses bras. Et puis il veut des noms alors il ne se fait pas prier, après avoir grimacer au prénom d’Abu. « Ta-asneem ! F-faith ! A-a-ana ! T-tout le m-monde je t-te dis ! Et su-surtout toi ! » Qu’il conclu avec conviction. Et qu’il ose dire le contraire. Il se retourne à nouveau vers sa poêle. Et les enchaîne. « T-tu fo-force avec ton em-em-empoisennement. F-fait le t-toi même si tu v-veux qui-qui-quitter notre m-monde ! » Parce que vu de l’extérieur ça va commencer à paraître louche. « Mais c-crois pas que ces cr-crêpes c’est une tech-tech-technique d’a-approche ! » Il souffle. Le reprendre d’ailleurs, son souffle.

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1174
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 40


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33 000£
AFFINITÉS:
bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   Empty
MessageSujet: Re: bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)    bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   EmptyVen 3 Mai - 8:32

Niels mangeait toujours un peu plus le matin qu'au cours des autres repas. Son estomac était toujours assez bien réveillé quand il se levait, et à l'extérieur il profitait généralement de tomber du lit pour sortir courir ou faire un peu de tapis de course avant de partir au boulot, et c'était le genre de choses qu'il valait mieux faire avec l'estomac plein. C'est aussi pour ça qu'il appréciait assez de partager ses petits-déjeuners avec Kenza depuis qu'ils partageaient la même chambre, parce que derrière ses airs taciturnes Niels n'avait pas forcément envie de goûter tous les matins à la solitude qu'il expérimentait à l'extérieur. Ça faisait longtemps qu'il n'avait plus eu personne avec qui échanger au réveil autour d'un café, et ça faisait partie de ces choses qui lui manquaient parfois par rapport à sa vie d'avant. Et lui qui n'aimait pas particulièrement plonger dans un trop plein de nostalgie et surtout au réveil arrivait plus facilement à la combattre quand il avait de la compagnie, ce qui était aussi le cas maintenant qu'il avait investi la cuisine pour se servir une autre tasse de caféine et était tombé nez à nez avec un Jesse visiblement remonté comme une pendule. C'était plutôt inhabituel que ce dernier n'essaie pas de le fuir ou ne fasse pas en sorte de l'ignorer, et Niels trouvait ça agréable. Il faisait des efforts depuis le début pour que ça se passe relativement bien là où Jesse s'armait toujours de défiance, et ce matin il avait pour la première fois l'impression que ça ne lui était pas insoutenable de se retrouver dans la même pièce que lui, même si le candidat ne transpirait toujours pas d'enthousiasme. Il avait l'habitude. « Détrompe-toi, j'apprécie les efforts que tu fais. » Il souffla en posant son regard sur lui, conscient qu'il devrait toujours marcher sur des œufs avec Jesse pour faire en sorte de ne pas les faire reculer à chaque pas qu'ils faisaient juste parce qu'au fond de lui il aimerait qu'il arrête de le voir comme le type devant qui il devait constamment lever son bouclier. « Et j'espère que tu vois que j'en fais moi aussi. » Quand en général Niels n'était pas toujours la personne la plus adroite quand il était question de ses rapports avec les autres, qui lui donnaient parfois l'impression de s'élancer sans parachute parce qu'il n'avait plus l'habitude de développer de vraies relations. Avec Jesse c'était encore plus particulier et ça lui demandait deux fois plus d'énergie de montrer patte blanche à chaque fois qu'il était tenté de se braquer. Il le taquina légèrement au sujet de cette histoire de câlin, persuadé que Jesse avait son lot d'admirateurs dans l'aventure, capables de voir plus loin que ce qu'il mettait parfois délibérément en avant. « Elle te plaît bien Tasneem j'ai l'impression. » Il nota dans un demi-sourire intrigué, parce que c'est ce qu'il avait cru entendre au cours du prime et qu'il avait l'impression que sa personnalité complétait assez bien la sienne. « C'est vrai. Et je suis sûr que toi non plus, tu n'as pas trouvé ça si insoutenable tout compte fait. » Il prit un air un peu plus amusé, bien conscient en réalité que pour Jesse ce câlin en plein prime n'avait pas été une partie de plaisir, d'autant plus qu'il aurait pu se l'éviter s'il n'avait pas irritée Elena. Il leva ensuite brièvement les yeux au ciel, son humour pas toujours habile se heurtant généralement à un mur avec Jesse. « Hmm. Bon, et tu crois pas qu'à deux ça irait plus vite ? » Il garda les bras croisés un instant en le regardant faire, tenté de lui dire qu'il faisait déjà des crêpes quand il était encore en couche-culottes, mais pas sûr que ce soit très bien reçu. « Qu'est-ce que t'en penses alors, de ces histoires d'horoscope ? » Lui savait à peu près ce que ça lui inspirait, mais ça l'intéressait de savoir ce qu'un garçon comme Jesse en pensait et quel crédit il aurait tendance à accorder à Marco et toutes ces prédictions parfois un peu abracadabrantes.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 520
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   Empty
MessageSujet: Re: bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)    bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   EmptyVen 3 Mai - 10:42

Niels reconnait ses efforts. Manquerait qu’il ne le fasse pas. Parce que des efforts il en fait vraiment. Même surhumain au regard de comment il pourrait réagir hors du jeu. Comme il a déjà réagi. Alors oui on peut clairement dire qu’il fait des efforts, et même surhumain. Mais si Jesse lâche un rire ironique, c’est bien parce que le gars dit apprécier ses efforts. Mais c’est une fleur qu’il lui fait. Pas pour lui faire plaisir. Parce que pour le coup ça lui coute plus qui ne le montre. Un rire qui s’accentue quand il parle d’effort aussi le concernant. Qu’il espère que lui aussi voit qu’il en fait. Mais quel effort ? Jesse aimerait répondre comme il l’entend mais il se contient toujours. Sent ses mains se resserrer, ses poings se crisper. Il ferme les yeux et prend une longue respiration en mode « calmos » avant de vriller son regard sur lui. « Si tu f-faisais vr-vraiment des e-e-efforts tu me lâ-lâcherais ! » Qu’il répond le plus honnêtement et le plus simplement. C’est comme ça qu’il voit les choses et Niels n’a toujours pas compris qu’il n’a rien à lui dire. Qu’il n’a aucune envie de parler avec lui. Qu’il est peut-être un peu trop tard surtout. Il aurait même tendance à vouloir lui dire que s’il voulait vraiment faire des efforts, il se casserait directement du jeu pour le laisser souffler, mais ça serait exagéré. Maintenant qu’il est ici il ne va pas s’en aller, surtout qu’il a l’air plutôt apprécié. Au grand désarrois de Jesse d’ailleurs. Qui pense que plusieurs personne dans le palace aurait envie de l’enlacer sans problème. Ce n’est peut-être pas tout à fait le cas. Mais il sait s’en persuader, comme il est persuadé qu’il arrêtera de passer inaperçu pour arriver au top. Niels déconne aussi avec les câlins. Il fait allusion à Tasneem. Pas n’importe comment puisqu’il aurait tendance à croire qu’elle lui plait plutôt bien. Et donc pile le genre de conversation qu’il n’a pas envie de tenir avec lui, mais tant pis. Il a choisi d’être ok avec lui donc il se met à sourire doucement. Est-ce que la gamine lui plait ? Il ne faut pas de se mentir, il la trouve plutôt jolie. Pas au même niveau que Kenza, Lula ou Anaswara faut pas déconner parce qu’elles sont vraiment canon ces nana-là. Mais elle a son charme quand même, sublimé par un caractère plutôt . Et aussi très intéressante du côté de son caractère. Plutôt enjouée, mais bien trempé. « Elle m-me p-plait plutôt b-bien ouai… » Qu’elle souffle à demi-mot ne voulant vraiment l’avouer comme ça. Comme il n’avouera jamais qu’il a trouvé le câlin et le bisou de Niels moins insoutenable que ça, parce que ce n’est pas le cas. Sans aller jusqu’à la torture, il lui a fallu un véritable effort à l’idée de devoir ne serait-ce que le toucher. « P-prends pas tes rê-rêves pour la ré-ré-réalité ! In-in-intenable ! » Il exagère dans ses mots, mais ça correspond tout de même plutôt bien à ce qu’il a ressenti. Il ne va pas mentir et lui faire croire qu’il a rien ressentit. Evidemment le plus grand des mépris serait d’ignorer tout ça, mais il ne peut. Comme il n’arrive pas à lui répondre à chaque fois. Pas parce que c’est un gamin du genre petit con, mais parce qu’avec Niels ça ne lui est vraiment pas possible de faire autrement. D’ailleurs ce dernier tente de lui proposer un coup de main avec ses crêpes. Il n’a pas tords, à deux ça irait plus vite. Et pourtant. « P-peut-être mais j’ai pr-pris l’ha-abitude de les f-faire seul de-depuis lon-longtemps ! » Qu’il répond en plantant ses yeux dans ceux de son camarade. Reprenant son souffle, il enchaine les dite crêpe plutôt rapidement tout de même. Tout en pensant à ce foutu horoscope puisqu’il en parle. « C’est d-des co-conneries non ? » Qu’il répond tout en lui posant également la question. « Mais j-j’ai dé-décidé de le sui-suivre quand m-même pour v-voir si ça fon-fonctionne… » Qu’il termine, lui parlant quand même de ce qui l’anime depuis la fin du prime. Cette idée de vérifier si l’horoscope dit plutôt de bonnes choses ou non.

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1174
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 40


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33 000£
AFFINITÉS:
bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   Empty
MessageSujet: Re: bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)    bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   EmptyDim 5 Mai - 21:10

Niels s'attendait toujours à ce que ses échanges avec Jesse prennent une tournure déplaisante et à ce que le semblant d'amélioration qu'il ressentait parfois quand le candidat voulait bien baisser sa garde cède la place à un regain d'animosité. Et le fait est qu'aujourd'hui encore il avait fallu moins de deux minutes pour que Jesse retrouve sa position habituelle et le tienne en joue comme un animal qui en voudrait à sa vie. Son rire résonna dans la cuisine et sous le regard légèrement désabusé de Niels, qui avait l'impression que rien de ce qu'il disait ou faisait ne pourrait maintenir une trêve entre Jesse et lui. Il était las de marcher sur des œufs, las aussi de n'avoir toujours droit qu'à la même carapace de méfiance. C'était comme si rien n'avait évolué depuis la première fois, et il ne pouvait pas s'empêcher de penser que la production aurait aussi eu sa dose de drame si elle les avait menottés comme April et Jhoan. Non pas qu'il le regrettait, il se connaissait assez pour savoir qu'il aurait perdu patience au bout de deux heures s'il avait du gérer ses déplacements en fonction de la volonté – un peu capricieuse il faut le dire – du garçon, mais maintenant qu'il y réfléchissait ça n'aurait pas été tellement pire. « Ce n'est pas moi qui t'ai rejoint dans la cuisine. » Il souffla simplement en lui lançant un regard, avalant une gorgée de café pour faire couler tout ça. Pour une fois ce n'était pas lui qui s'était imposé, il avait simplement refusé de tourner les talons quand Jesse était entré et c'était bien dommage s'il n'était pas capable de le tolérer plus de cinq minutes. Il ne lui demandait pas de lui faire des sourires, Niels détestait plus que tout l'hypocrisie et il préférait encore goûter à son mépris les yeux dans les yeux, mais il aimerait réussir à rendre l'air un peu plus respirable quand ils étaient tous les deux. La conservation dévia sur l'intérêt que Jesse portait à Tasneem, qui semblait plutôt bien lui plaire d'après ce que Niels avait pu observer. Ça n'aurait rien de très étonnant, elle était jeune et jolie, Jesse était en âge de s'intéresser à des filles de moins de vingt ans, et sa personnalité lui paraissait plutôt compatible avec la sienne parce qu'ils ne ressemblaient pas complètement. « Elle avait l'air de dire que tu pourrais être son crush. » Il laissa entendre dans un sourire en coin, pas sûr de l'importance qu'il donnait lui-même à ce terme parce que ça lui donnait un peu l'impression qu'ils avaient tous quinze ans, des boutons sur la figure et les hormones en folie, mais Jesse avait peut être apprécié qu'elle le cite. « Tu n'as pas de copine à l'extérieur ? » Il avait cru comprendre que non, mais d'un autre coté il n'était pas celui avec qui Jesse irait naturellement se confier sur ce genre de détails, après lui avoir fait comprendre qu'il ne voulait pas se dévoiler. Il connaissait ça Niels, mais il n'aimait pas avoir l'impression qu'il était toujours un aussi grand mystère à ses yeux, malgré la façon dont il essayait d'en obtenir un peu plus. Soupirant brièvement à sa prochaine remarque, bien conscient que Jesse n'admettrait pas que cette histoire de câlin avait été moins pénible qu'il le disait, Niels se proposa de l'aider à préparer les crêpes histoire de finir plus vite. « C'est toi qui vois. » Il souffla en recroisant son regard, pas forcément prêt à argumenter ou à prendre le risque de le braquer pour quelques crêpes. Et parce qu'il fut question de l'horoscope de Jesse, Niels s'interrogea sur le crédit qu'il accordait à ce genre de choses. Visiblement, assez peu. « C'est aussi un peu ce que je pense. Même si ça a le mérite de ne pas toujours être incohérent. » Il haussa les épaules, toujours pas convaincu même s'il devait reconnaître que la production déployait certains moyens pour que les prédictions leur parlent un minimum. Non pas que ce soit original pour un type divorcé d'entendre qu'il ne s'ouvrait pas facilement à de nouvelles histoires, mais ce n'était pas pour autant une énormité. « Quelle partie tu veux vérifier ? Puisqu'apparemment c'est pas celle qui concerne tes alliances. » Il demanda ensuite, en comprenant que Jesse voulait en avoir le cœur net. Il n'avait plus tout à fait son horoscope en tête, mais ça l'intéressait.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 520
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   Empty
MessageSujet: Re: bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)    bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   EmptyMar 7 Mai - 18:44

C’est vrai que pour la toute première fois depuis qu’il est dans le jeu Jesse tente de faire les efforts qu’il faut avec son camarade. D’ailleurs il pourrait presque fanfaronner de le voir admettre ses efforts, si derrière il n’avait pas ajouté que lui aussi en faisait. Ils n’avaient visiblement pas la même conception des choses. Il parlait en général. S’il voulait vraiment faire des efforts, il aurait capté le délire. L’approcher ok, mais ne pas lui adresser la parole. Mais pour le coup il a totalement raison, c’est lui qui est arrivé dans la cuisine en deuxième, mais le vieux aurait très bien pu décider de se barrer à son tour. Il roule des yeux alors. Et finalement le gamin prend le changement de sujet de conversation comme une aubaine. Parce que même si l’ambiance pesante est en partie de sa faute, il n’est pas resté dans la cuisine pour ça. Alors il est prêt à répondre à toutes les questions du vieux, quand bien même elles soient un peu plus personnelle. Comme aborder le sujet Tasneem. Parce qu’apparemment son camarade a des yeux et des oreilles et qu’il s’est apparemment intéressé à leur cas. Ca fait sourire largement le gamin. « E-évidemment que je suis son cr-crush… T’as v-vu co-comment je suis b-beau-gosse ! » Il se détourne de la plaque de cuisson pour ouvrir les bras et le lui faire constater par lui même. Bon il n’est pas musclé, il n’est pas un premier prix de beauté, mais il respire la confiance en lui. Surtout parce qu’il se sent véritablement beau avec sa gueule d’ange et ses cheveux longs. Et que n’importe quelle critique n’entamerait jamais cette façon dont il se voit. « C’est g-grace à ma m-mère ça. Tu ve-verrais comment e-elle est t-trop belle... » Qu’il souffle alors en regardant du coin de l’oeil Niels. Avant de reprendre son occupation c’est à dire ses crêpes. Il lui demande alors s’il n’avait pas une copine à l’extérieur. Il dodeline de la tête pour lui montrer que non pas vraiment. C’est plus des amourettes que des relations sérieuses surtout. « Il pa-parait que t’as des go-gosses ? » Qu’il lui lance alors en faisant un jeté de crêpe de toute beauté. D’ailleurs il voudrait bien l’aider à les faire, mais il faut dire que Jesse s’est toujours démerder pour les faire chez lui. Et qu’il se démerde pas mal. Niels n’argumente pas, ne force pas la main. Et pour le coup ça choque tellement le gamin qu’un fin sourire vient se dessiner sur ses lèvres. Mais rapide. Alors que le sujet de l’horoscope arrive sur le tapis, et plutôt bien il faut le dire. Parce que Jesse se pose tellement de question concernant cette merde. Parce qu’il part du principe que c’est forcément de la merde, des conneries. Mais il ne demande qu’à ce que ce soit en réalité des prévisions plus réalistes que prévu et donc une façon de voir les choses pas du tout délirante. Niels est plutôt d’accord avec lui. Il ne sourcille pas, et continue d’exposer sa façon de voir les choses. De suivre les prévisions histoires de valider ou non cette foutue chronique. « Si c’est p-pas les a-alliance c’est fo-fo-forcément sur l’a-amour et la sex-sexualité ! » Qu’il souffle comme si de rien été, totalement dans la normalité. « Des pe-personnes qui ne me lai-laisse pas in-indifférentes. Ta-asneem par ex-exemple... » Qu’il explique. « Et puis la pa-passion du cul ! » Qu’il lâche alors le plus naturellement possible. Il réprime un rire. « Il d-dit quoi ton ho-horoscope toi ? »

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1174
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 40


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33 000£
AFFINITÉS:
bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   Empty
MessageSujet: Re: bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)    bonjour tristesse (S3. LUNDI 09H02)   EmptyVen 10 Mai - 7:54

Niels ne pouvait jamais être tout à fait sûr d'avoir désamorcé la bombe Jesse, et quand il restait près de lui il avait toujours une chance sur deux pour qu'elle finisse par lui exploser à la figure. Mais aujourd'hui, c'était Jesse qui n'avait pas saisi l'occasion de l'éviter et Niels s'était contenté de faire avec sa présence parce que contrairement à lui ça ne le dérangeait pas de se retrouver à deux dans la même pièce, il le voyait souvent comme une occasion de briser la glace et la seule chose qui pourrait le déranger était le ton sur lequel Jesse prenait chacune de ses remarques. Il se doutait que c'était un mécanisme de défense, mais Niels faisait déjà preuve avec lui de plus de patience qu'avec l'ensemble des autres candidats et il apprécierait parfois un peu de reconnaissance. Finalement, aborder un sujet moins scabreux pourrait être une alternative pour tenter d'alléger un peu l'atmosphère et c'est pour cette raison que Niels enchaîna sur l'attirance que semblait éprouver Jesse pour Tasneem. Cette semaine ce n'était pas les rapprochements qui semblaient manquer et Niels ne passait pas son temps à enquêter pour en avoir le cœur net, mais ce n'est pas comme s'il avait beaucoup d'autres cartes à jouer avec Jesse. Il étira un sourire légèrement amusé à sa répartie, prenant la peine de le détailler quelques secondes au moment où il se retourna vers lui. « C'est vrai que tu es sûrement mignon quand tu ne fais pas la gueule. Mais c'est pas comme si j'avais une chance de le savoir. » Il cherchait à détendre l'atmosphère mais il fallait bien reconnaître qu'avec lui il était rarement souriant ou lumineux, et plus souvent ronchon. Niels retrouva un air un peu plus sérieux lorsque Jesse reprit la parole, gardant les bras croisés sur son torse tandis qu'il avait à nouveau droit à son dos. « Tu es proche d'elle ? » Il demanda, profitant de l'occasion pour lui poser l'une des questions qu'il lui aurait probablement posé depuis longtemps si ce n'était pas aussi dur d'avoir une conversation. Il aimerait comprendre un certain nombre de choses, percer un peu du mystère que Jesse s'évertuait à vouloir être pour lui. « J'en ai deux. » Il ajouta après un court silence, le guettant du coin de l’œil tandis qu'il continuait à s'agiter devant sa poêle. Sa proposition de l'aider avec ses crêpes ne remporta pas un grand succès et Niels renonça à insister. Jesse était convaincu de pouvoir se débrouiller seul et c'était aussi probablement le cas pour tout, du moins c'est ce que lui laissait penser son attitude. Quand vint finalement le sujet des horoscopes, ils tombèrent d'accord sur l'idée que ça n'avait pas grand chose de crédible ou de potentiellement fiable, quand ça avait plutôt l'air d'être une des lubies de la production pour leur mettre toutes sortes d'idées en tête avec l'espoir qu'ils fonceraient sans se poser de questions. Niels était forcé d'avouer que certaines choses étaient plutôt cohérentes avec le recul, mais dès qu'on en arrivait à sa vie sentimentale il n'arrivait plus vraiment à capter les intentions de la production derrière les messages parfois cryptés qu'elle lui envoyait. Jesse disait avoir l'intention de vérifier si le sien disait vrai et visiblement deux parties en particulier. « Je ne suis pas sûr qu'il l'ait dit comme ça. » Il fit remarquer au sujet de la partie sur sa sexualité, sans doute un peu plus imaginée connaissant Marco. « Et tu as le temps d'y penser. Après avoir entendu ça la production te donnera peut être accès à la loveroom la prochaine fois. » Du moins il les imaginait capables de sauter sur l'occasion comme avec Icare sur le prime. Ce n'était pas forcément le sujet qu'il préférait aborder avec Jesse, mais c'était sa façon de lui conseiller de ne pas s'emballer, avec Tasneem ou une autre. Ils étaient là depuis moins de trois semaines, c'était normal qu'un garçon de son âge y pense, mais c'était aussi un peu le piège de ce genre de prédictions. « Pas grand chose. Que je devrais m'ouvrir à de nouvelles liaisons et avouer ce que j'ai sur le cœur, quand je serai pas trop occupé à forger de nouvelles alliances. » Il reprit de mémoire au sujet de son propre horoscope, haussant les épaules d'un air pas convaincu avant de s'accouder à l’îlot central. « Parfois je me demande où il va chercher tout ça, parce qu'ils ont bon dos les astres si tu veux mon avis. » Pour quelqu'un qui avait du mal à y croire il y avait forcément une autre explication là-dessous, mais ce n'est pas comme si ça allait l'avancer à grand chose de la connaître.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adieu Haiti, Bonjour Dominicanie
» Bonjour dans toutes les langues
» Un p'tit tour, juste pour dire bonjour !
» Bonjour les gars.
» bonjour de la Corée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: CUISINE-
Sauter vers: