Partagez
 

 Silverhawks. (lundi à 13h30)

Aller en bas 
AuteurMessage
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11293-barthttp://www.throwndice.com/t11328-bart 

MESSAGES : 448
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
Silverhawks. (lundi à 13h30) Empty
MessageSujet: Silverhawks. (lundi à 13h30)   Silverhawks. (lundi à 13h30) EmptyLun 29 Avr - 2:26

@Lula

Bart, il n’avait jamais mis les pieds dans un désert avant de se retrouver propulsé dans les Emirats pour les besoins de l’émission. Il n’a pas trop l’impression de coller au décor, même si dans le fond, il n’a juste jamais tout à fait l’air à sa place sur cette planète. Le monde de Bart, c’est une terre encore inconnue et inconquise. Le seul truc sûr à son sujet, c’est que le climat serait en tout point différent à l’aridité de celui qu’ils doivent se coltiner depuis un peu plus de deux semaines. A chaque fois qu’il met le nez dehors, il a cette impression très étrange d’être sur le point d’entrer en combustion spontanée. Limite, le seul truc plus chaud que la météo dans le coin, c’est Kenza qui se balade en nuisette dans le couloir des chambres les plus prestigieuses. Bart, il pige un peu mieux les conseils de son horoscope de la semaine précédente qui lui proposaient de faire l’amour à un glaçon. Il se traîne. Quand la température déconne comme ç'est actuellement le cas, t’es pas capable de grand-chose de toute façon. Naturellement, ses pas le guident vers l’oasis, parce que c’est un peu le spot à privilégier quand tu te retrouves bloqué dans le monde de Lawrence d’Arabie. Bart, il zone au milieu de la végétation, lorsqu’il croise le regard de Lula. Il ne sait pas trop si elle vient d’arriver ou si ça fait longtemps qu’elle le voit bêtement déambuler dans son environnement sans la capter. « Je m’entraîne. » il souffle dans un sourire, penché au-dessus d’un cactus qui n’a absolument pas besoin de son aide d’un air faussement concerné. D’abord la plante, ensuite l’animal de compagnie et enfin, si les étapes précédentes se montrent concluantes, l’être humain en format bébé. Ils en ont déjà parlé la semaine dernière, mais de toute façon c’est le manuel de base que les psys refilent à leurs patients pour leur apprendre à prendre soin d’autre chose que d’eux-mêmes progressivement. Faut pas griller les étapes. Bart, quand il était gamin, il avait un poisson rouge qui est salement décédé alors qu’il essayait de changer l’eau de son bocal. C’était cruel comme coup du sort et traumatisant. Parce que t’essaye de faire les choses bien et de t’occuper du machin au lieu de t’abstenir de faire des efforts, il crève. Tu parles d’une leçon de vie. « Il est pas là Abu ? » il demande par association d’idées en laissant son regard se promener autour d’eux, même si en vérité, ça l’arrangerait que ce ne soit pas le cas. Le singe, il le fait un peu flipper. C’est bizarre, mais c’est comme ça. Bart, il ne lui en faut pas beaucoup pour se sentir angoissé et un animal, c’est trop imprévisible pour matcher avec sa conception de la vie calme, tranquille et absolument dénuée de spontanéité. Autant dire qu’il n’est pas près de lâcher sa plante en pot dont il parvient à peine à s’occuper pour tenter de monter en complexité. « C’était bizarre ce prime, non ? » il vient tâter le terrain, l’air de ne pas y toucher. Lula, il y a de très fortes chances pour qu’elle ne capte même pas ce qu’il y avait d’étrange ou non dans la soirée de samedi soir. C’est juste Bart qui est encore entrain de se prendre la tête avec des détails supers cons dont il aimerait bien parler, mais il n’est juste pas doué lorsqu’il s’agit d’amorcer un sujet de conversation. Son truc à lui, c’est plutôt de lâcher des petites bombes émotionnelles en mode kamikaze du malaise, alors forcément, quand il s’essaye à la subtilité, on ne comprend plus rien.

_________________

Devenir un homme : y'a pas d'stage, pas d'rattrapage.
Maintenant, t'es dans l'grand bain, devine comment on nage
Revenir en haut Aller en bas
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
Silverhawks. (lundi à 13h30) Empty
MessageSujet: Re: Silverhawks. (lundi à 13h30)   Silverhawks. (lundi à 13h30) EmptyLun 29 Avr - 23:51

Je me contente d'observer dans air assez perplexe Bart qui semble complètement dans son monde, absorbé. Je n'ai finalement pas besoin de m'annoncer, il fait référence à son incapacité à maintenir une plante en vie comme s'il s'agit d'un indice probant pour être considéré comme un véritable adulte. Je le scrute, d'un air clinique et serein. « Tu l'as appelé comment ? » Je lui demande avec une once d'ironie dans mon ton. « Il faut leur parler apparemment ça les aide à survivre » Je lui dis même. Ça, je crois que c'est vrai, enfin, on me l'a déjà sorti plusieurs fois. Le prénom d'Abu résonne. « Il me semble bien que non » Je réponds vaguement amusée par sa vive et frappante lucidité. Il n'y a aucune trace du petit singe dans les parages. « Tu vas devoir te contenter de moi » Abu est avec Esaias, son père par intérim le temps d'une semaine. C'est marrant mais c'est la question que tout le monde me demande depuis le prime. J'ai bien envie de me taper la fameuse crise existentielle du "je ne vous suffis pas". Bart enchaine sans se montrer très explicite. « C'est à dire ? » Je lui demande un peu plus de précision en cherchant ce qui pourrait être "bizarre" mais ce mot prend une tournure tout à fait différente lorsqu'il est émis de la bouche de Bart, je l'avoue. Quand j'y pense la réelle question était de se demander : qu'est ce qui n'était pas bizarre pendant ce prime ? Entre le rubrique des horoscopes qui s'amuse à créer des matchs, celle d'Elena qui prend un malin plaisir à déchirer les binômes, les pupitres qui prennent rapidement des allures de confessions extorquées... C'était presque irréelle comme soirée. « Je crois qu'il avait trop d'informations pour moi» Je laisse entendre d'un air vaguement contrarié par l'idée d'avoir loupé un truc qui a fait tiquer Bart. « J'étais partout mais nulle part à la fois » Je complète parce que j'ai juste l'impression d'être passée à côté tout samedi soir. « Ah d'ailleurs selon les étoiles, on est hautement compatibles » Je souligne dans un léger sourire qui ne reste pas trop longtemps sur mon minois. J'ai les connexions qui se font très difficilement, l'éclair de génie met du temps à se manifester. « Tu en penses quoi ? » Je lui demande parce qu'il devait bien y faire référence tout à l'heure. « L'idée t'est si dérangeante ? » Je l'interroge avec ma nonchalance habituelle avant de m'approcher tranquillement de lui, mes opales croisant les siennes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11293-barthttp://www.throwndice.com/t11328-bart 

MESSAGES : 448
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
Silverhawks. (lundi à 13h30) Empty
MessageSujet: Re: Silverhawks. (lundi à 13h30)   Silverhawks. (lundi à 13h30) EmptyMer 1 Mai - 12:22

Il n’y a pas vraiment de règles au moment de venir donner un nom à une plante. Ce n’est pas comme avec un berger allemand que tu te sens obligé d’appeler Rex, ou un félin qui te contraint à sortir tes jeux de mots les plus pourrit comme Chat-mallow. Dans la culture populaire, ça n’existe pas la végétation qui se retrouve starifiée par un programme ou dans un film, à l’exception peut-être de grand-mère feuillage, l’arbre chelou qui fait la morale chez Disney. « Maurice. » il expire. C’est bizarre comme choix, mais c’est comme ça qu’il a envie de l’appeler son cactus. Il trouve que ça lui va bien. Il relève le regard vers Lula en arborant un léger sourire au coin des lèvres. « Mais c’est peut-être juste parce que je me venge de ne pas avoir la main verte. » Clairement, c’est pas son truc à Bart le jardinage. La dernière fois, il lui avait dit qu’il ne se voyait pas s’occuper d’un enfant, alors qu’il ne savait même pas comment arroser une plante verte correctement. Le vrai truc qu’il aurait dû sortir, c’est qu’il ne peut pas entretenir un arbuste, alors qu’il a déjà du mal à s’auto-gérer tout seul. Il est super dépendant comme garçon. Il hoche vaguement la tête quand elle lui dit qu’il faut leur parler, l’air d’enregistrer l’information. C’est vraiment comme un gosse, en fait. Ou comme Abu qu’ils sont censés éduquer à tour de rôle. Ça le rassure que le singe ne soit pas là, parce qu’il y a un truc dont il aurait aimé s’entretenir avec Lula sans devoir jouer au papa et à la maman pour macaque en parallèle. Il jette le sujet du prime dans leur conversation, comme une bouée à laquelle il s’attend qu’elle s’accroche. Sauf que ça ne prend pas. Elle ne pige pas trop où il veut en venir, sûrement parce que les trucs qui l’ont fait tilter lui, elle ne les a même pas calculés. Il glisse ses mains dans ses poches en envisageant de laisser tomber, mais elle finit par rebondir sur cette histoire de compatibilité qui lui occupe l’esprit depuis deux jours. « Non. » Ca ne le dérange pas. Au contraire, il est très content du petit assortiment de candidates que les astres lui ont assigné. Answara, Lula et Kenza, c’est quand même de la gonzesse de qualité. En revanche, il peut comprendre qu’elles aient un peu moins envie d’être associées à sa personne hautement perturbée. « Moi, je trouve qu’on va bien ensemble… » il lâche sans réfléchir. Marco, il est un peu chaud, alors il interprète les signes principalement sous le prisme de l’amour et de la sexualité, mais Bart, ça ne l’a pas étonné de se retrouver rattaché à Lula. Ils s’entendent bien et ils arrivent à discuter d’autre chose que du jeu. C’est plus profond que d’autres conversations tournant essentiellement autour de ce qui se passe dans l’émission, parce qu’ils ne trouvent rien d’autre à se dire. « J’aime bien être avec toi, parce que je me sens en confiance. En fait, j’ai confiance en tes pensées. On pourrait glander sur la plage sans se parler, que je ne me sentirais pas gêné, parce que ça ne me viendrait pas à l’esprit de me dire que tu dois me juger ou me prendre pour un teubé… » C’est peut-être un peu débile et pathétique comme réflexion, mais c’est ce qu’il ressent, Bart. Il y a beaucoup de gens avec lesquels il s’entend bien ici. Il y en a pas mal qui l’ont désigné comme potentiel meilleur allié, mais lui, c’est Lula qu’il a choisit. « C’est pas parce que je t’ai vu nue le premier jour. » Il ne sait pas trop ce qui est passé dans les neurones d’Elena pour sortir un truc aussi con dans sa rubrique. « Moi aussi je te trouve sincère et honnête. » il reprend, parce que c’est un adjectif qu’elle lui a attribué au cours du prime.

_________________

Devenir un homme : y'a pas d'stage, pas d'rattrapage.
Maintenant, t'es dans l'grand bain, devine comment on nage
Revenir en haut Aller en bas
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
Silverhawks. (lundi à 13h30) Empty
MessageSujet: Re: Silverhawks. (lundi à 13h30)   Silverhawks. (lundi à 13h30) EmptyJeu 2 Mai - 23:26

Bart se la joue père végétal indigne. Je réprime un léger rictus. « N'appelle pas ton enfant comme cela par contre, tu risques de le condamner rapidement » Je glisse en souriant. Maurice, c'est aussi jeune qu'exotique, c'est tout plein de charme. Bart tente de faire mention de certains points bloquants du prime. Je réalise. Je lui demande si cela le dérange de m'être associé, parce que moi, je trouve qu'on fonctionne plutôt bien en tant que binôme qui se comprend bien dans sa difficulté à faire face au quotidien. La réponse de Bart me surprend légèrement, pas forcément le fond mais surtout la forme. « Quelle conviction » Je relève vaguement amusée. Parce que ça ne lui ressemble pas de s'avancer avec cette confiance. Même si je trouve que cela ne veut rien dire, aller ensemble, c'est impersonnel, j'ai l'impression qu'on parle de vêtement que l'on essaie d'accorder pour faire une tenue agréable à observer. Ca m'embête un peu d'être assimilée à un jean au fond. Je réfléchis quelques secondes. « Objectivement, on ne va pas ensemble » Je réponds dans un souffle. Parce que y a rien qui nous rassemble avec Bart, que ce soit dans notre histoire, dans notre présent. J'ai une fille à vingt ans, lui un cactus qui s'appelle Maurice. Le fossé n'est pas difficile à prouver. On est une association sur qui il ne faut pas miser lorsque la personne est en pleine possession de ses capacités intellectuelles. « Mais subjectivement je pense qu'on n'a pas besoin d'attendre les astres - c'est juste une excuse- pour comprendre ça pourrait matcher » Je complète de mon doux soprano. Parce que contre toute attente, on converge lui et moi, à la façon de deux électrons duper qui ont besoin de compagnie. Y a rien de logique, mais ça marche quand même. C'est pour ça qu'on se cite sans se concerter en tant qu'alliés. Y a une espèce de confiance mutuelle qui ne s'explique que par le ressenti et le pari qu'on a pris sur l'autre. Je mise complètement sur Bart. « Tu sais j'ai l'impression qu'il n'y a que toi qui te qualifies de teubé » Je reprends assez sérieuse parce qu'il est trop dans l'interprétation, il a une image de lui trop déformé et déduit des idées qui ont uniquement des allures de vérité dans sa tête. Et je n'arrive pas à comprendre d'où cela peut sortir. « Tu arrives à aimer ce que tu es ? » Je lui demande alors tandis que mes opales curieuses croisent les siennes pendant de trop longues secondes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11293-barthttp://www.throwndice.com/t11328-bart 

MESSAGES : 448
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
Silverhawks. (lundi à 13h30) Empty
MessageSujet: Re: Silverhawks. (lundi à 13h30)   Silverhawks. (lundi à 13h30) EmptySam 4 Mai - 0:34

Bart, il la regarde un peu fixement quand elle lui dit qu’objectivement ils ne vont pas ensemble. Il ne sait pas trop comment il est censé le prendre. Sur le coup, il se sent un peu vexé, même si elle doit avoir raison. Quand tu les regardes tous les deux, ils n’ont pas l’air si compatibles, à se demander ce que les astres ont branlé au moment d’évaluer leur binôme. Lula, elle est plutôt du genre nana haute-gamme. Et Bart. C’est juste Bart, avec ses soucis et sa toute nouvelle lubie pour les plantes vertes. « Peut-être qu’on va bien ensemble parce que justement, on est différent. On se complète. Mes défauts, ils vont bien avec tes qualités et inversement. » il expire en se sentant obligé de défendre leur duo plus ou moins bien assortis, parce que pour le moment, elle a plutôt tendance à les enfoncer. Là où il est dans les vapes et ancré dans l’imaginaire, elle se montre plus réelle et lucide. Quand elle s’entête, il est coulant. Lula, elle finit par compléter sa pensée. Entre eux deux, il y a moyen que ça matche. Il ne sait pas trop pourquoi ni comment au final, parce qu’elle ne le dit pas. Peut-être que justement, il n’y a rien à comprendre. Parfois, il y a des gens qui ne sont pas destinés à se correspondre. Il y a pas mal d’embûches qui viennent se mettre sur leur chemin, d’ordre social, familial, caractériel et bien d’autres. Contre toutes attentes, ils parviennent à les contourner. C’est beau, parce que même si personne ne miserait sur eux, ils prouvent qu’ils sont capables de se démerder en utilisant leurs faiblesses comme des forces. Bart et Lula, se sont deux alliés qui se sont bien trouvés. Il lui jette un petit coup d’œil en biais quand elle rebondit sur ses divagations. Bart, il a une tendance à la dépréciation. Il se sait différent, alors il part du principe que c’est lui qui est en tort avec sa bizarrerie qui ne colle pas au reste du monde. Personne ne lui dit rien, mais il se monte la tête à ce propos. Peut-être aussi que quand il se qualifie de teubé, il le fait juste en premier pour dédramatiser la situation. Il souffle l’idée avant que les autres ne la disent ou ne la pensent. Faut pas oublier qu’avant de se dévaloriser, il est aussi pas mal branché paranoïa à s’imaginer des trucs à propos de l’avis des gens le concernant. Il ne sait pas quoi lui dire, à Lula. Ils se regardent en silence, avant qu’il se décide à reprendre la parole. « Je ne dirais pas que je ne m’aime pas. C’est juste que parfois j’aimerais bien être… un peu moins moi. » Ca lui faciliterait grandement la vie. « Je me fatigue tout seul. Je suis grave à la ramasse mais en même temps très vif d'esprit quand il s’agit de m’encombrer la tête de choses qui n’ont pas lieu d’être. » C’est en ça qu’il est un peu bête, Bart. Faut aussi admettre qu’il n’a pas toujours été aidé par son entourage pour avoir confiance en ses propres qualités et capacités. « Tu me trouves relou avec toutes mes angoisses ? » il la questionne en cherchant son regard pour estimer le degré d’agacement que la candidate doit ressentir à force de l’écouter se plaindre de ce qu’il est ou de ce qu’il n’est pas.

_________________

Devenir un homme : y'a pas d'stage, pas d'rattrapage.
Maintenant, t'es dans l'grand bain, devine comment on nage
Revenir en haut Aller en bas
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
Silverhawks. (lundi à 13h30) Empty
MessageSujet: Re: Silverhawks. (lundi à 13h30)   Silverhawks. (lundi à 13h30) EmptyDim 5 Mai - 19:54

Je l'écoute monter au créneau pour défendre notre association et ça me fait juste sourire en me demandant pourquoi il tient tant à ce qu'on aille ensemble.  J'arque simplement un sourcil. « Il y a deux écoles, de toute façon, qui s'opposent » Je tempère en toute tranquillité. Je pivote involontairement vers lui, en m'adaptant à sa position. « Tu considères que j'ai des défauts ? » Je fais mine de relever pour plaisanter, vaguement offensée en l'observant de sous mes longs cils. « Tu sais vraiment me mettre en valeur » J'expulse dans un soupir à fendre le coeur. La vérité est que je suis un amas compact de défaut que j'arrive à cacher peut être plus facilement que les autres au début, aux premiers abords. Je lui offre une oreille plus qu'attentive à ce qu'il peut me dire, et je me retrouve un peu en ce qu'il peut affirmer. Un léger sourire s'étire sur mes pulpeuses. J'ai les pupilles qui s'accrochent aux siennes le temps d'un instant, silencieuse face à sa question qui n'a pas de sens selon moi. « Pas du tout » je réponds instinctivement. C'est vrai, je le jure sur la tête de ma mère, c'est dire. « Si je ne les supportais pas, cela voudrait dire que je ne t'aime pas » Je lui dis d'un ton tranquille alors que tout le monde est d'accord pour dire que je suis la première à souligner la singularité de Bart pour la mettre en avant. J'aimerai juste que les autres captent ce que je vois. Un Bart tout doux et mignon. « Alors que ce n'est pas le cas » Je conclus sous le signe de l'évidence en haussant les épaules, en prime. « Les êtres parfaits et lisses, s'ils existent, ne sont pas attrayants » Je glisse parce qu'un peu de réalité ne nous fait pas de mal. Bart, lui c'est tout le contraire. « Toi, on a envie de te connaître grâce à tout ça finalement » Je souffle dans un geste qui l'englobe. En plus, je pense qu'avec Bart, on se ressemble subjectivement plus qu'il n'y parait. « Quelle est ta plus grande névrose d'après toi ?» Je lui demande simplement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11293-barthttp://www.throwndice.com/t11328-bart 

MESSAGES : 448
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
Silverhawks. (lundi à 13h30) Empty
MessageSujet: Re: Silverhawks. (lundi à 13h30)   Silverhawks. (lundi à 13h30) EmptyMar 7 Mai - 20:04

Bart, il a beau laisser penser qu’il est plutôt du côté des partisans des contraires s’attirent sur ce coup-là, en fait il a zéro avis sur le sujet. Il croit autant à cette école, qu’à l’autre disant que qui se ressemblent s’assemblent. Peut-être que c’est juste une manière désespérée d’augmenter ses chances avec les filles, même si ça n’a pas forcément l’air de fonctionner des masses comme technique puisqu’il est bien loin de choper deux fois plus que la moyenne. C’est même plutôt l’inverse qui se passe. Il esquisse un petit sourire quand elle rebondit sur l’évocation de ses défauts. « Tout le monde en a. » il se contente de souffler tranquillement. Ce n’est pas mal d’avoir des défauts, au contraire ça peut même avoir son charme. C’est un comme la théorie de l’exception qui confirme la règle. On est parfait justement parce qu’on ne l’est pas. C’est autour de quelques points négatifs que tout le reste gravite en permettant de mettre en valeur les qualités et ce qu’il y a de magnifique chez cette personne. Lula, c’est aussi un peu ce qu’elle dit à son sujet. Il sourit quand elle lui dit qu’elle l’aime bien, même si ce n’est pas tout à fait les mots qu’elle emploie. Le rendu fait moins gratifiant, mais il le prend entant que tel. Lui aussi il l’apprécie bien la Lula, mais elle doit s’en douter. Bart, il a de gros soucis de confiance en lui qui le rendent dépendant à ce genre de petites précisions orales servant à le rassurer sur ses interactions avec les autres. Il a toujours peur de mal piger et de s’accrocher à quelqu’un qui veut juste être sympa avec lui parce qu’il fait un peu pitié mine de rien. Les tares de Bart, elles ressurgissent un peu comme si à son contact, on ouvrait une pochette surprise. On ne sait jamais sur quoi on va tomber. Il n’est pas non plus ennuyeux, parce qu’il sait se renouveler et présenter un tout nouvel aspect chelou de sa personnalité à chaque nouvelle conversation. Des angoisses, il en a plein, alors quand elle lui demande de déterminer la plus grande de ses névroses, il se sent un peu paumé face à l’ampleur du choix qui s’offre à lui. « J’ai peur de… Disons perdre le contrôle de quelque chose qui se trouve en moi. » il expire avec quelques hésitations. C’est un peu bizarre dit comme ça, mais voilà, Bart, il soule tout le monde depuis le début du jeu avec son impression d’être prit pour un fou. Il flippe à l’idée de l’être réellement ou de le devenir plus tard. « Et que ça finisse par m’isoler des autres et que je me retrouve tout seul. » Il y a des gens qui ont l’air d’aller bien et du jour au lendemain, il se passe quelque chose dans leur cerveau. Ils pètent un plomb et ils fracassent un mec à mains nues parce qu’il a prit le dernier paquet de céréales au supermarché. « Ma mère, elle était un peu malade. Je crois que c’est pour ça. » Il ne l’a jamais dit à personne dans le palace. Même à l’extérieur, c’est pas un truc qu’il mentionne souvent parce que ça le plonge à chaque fois dans un certain état de tristesse. « Et toi, d’autres choses déprimantes que tu veux me confier ? » il dévie le sujet dans un faible sourire en cherchant son regard. Tous les deux, ils doivent vraiment passer pour les candidats les plus pathétiques de la baraque avec leurs sujets de discutions habituels, tels que leur passif amoureux ripou de la semaine dernière.

_________________

Devenir un homme : y'a pas d'stage, pas d'rattrapage.
Maintenant, t'es dans l'grand bain, devine comment on nage
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: OASIS-
Sauter vers: