Partagez
 

 the lie becomes the truth (dimanche, 19h30)

Aller en bas 
AuteurMessage
Malcolm
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11270-malcolmhttp://www.throwndice.com/t11214-malcolm 

MESSAGES : 970
AVATAR : abel tesfaye
ÂGE : 26
LOCALISATION : fresno, ca
MÉTIER : taximan


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 39K
AFFINITÉS:
the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) Empty
MessageSujet: the lie becomes the truth (dimanche, 19h30)   the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) EmptyLun 29 Avr - 2:36


@lula
the lie becomes the truth


Il laissera pas une chroniqueuse foutre la merde dans ses relations avec les autres ici, même si ça doit le conduire à s'expliquer chaque semaine, le contrôle il tient à le garder. Malcolm a déjà passé un long moment avec Anaswara à la suite du précédent prime pour rectifier les choses, c'est le genre d'initiative qu'il prendra chaque fois qu'on manipulera ses dires ou qu'on trafiquera la question qui lui a été initialement posée. Il peut pas vivre paisiblement son aventure en sachant que dans ce palace quelqu'un s'imagine des choses qui ne sont pas vraies, comme le prétendu vent qu'il aurait mis à Lula le faisant passer pour un mec désintéressé du jour au lendemain. Il sait à quelle question il a répondu et c'était pas celle qu'Elena a présenté samedi, il doit d'ailleurs pas être le seul dans ce cas-là. Malcolm il veut faire entendre sa version de l'histoire, c'est important pour lui que Lula n'ait pas de fausses idées en tête. S'il rattrape pas le truc de suite et laisse cette histoire couler trop longtemps il sera plus crédible après quand il clamera sa vérité, donc le plus tôt sera le mieux pour régler ça. Il entreprend des recherches dans le palace pour la localiser et après avoir ratissé tout le rez-de-chaussée et l'extérieur sans succès, il finit par obtenir le renseignement qui lui manquait auprès d'un camarade bienveillant qu'il manque pas de remercier. Il rejoint du coup le premier étage qu'il traverse pour arriver au niveau de la passerelle et constate que son informateur lui a pas menti, et que Lula se trouve bien sur la balancelle comme indiqué. Il avance d'un pas tranquille jusqu'à elle, tentant de dissimuler comme il peut sa satisfaction d'avoir enfin trouvé ce qu'il cherchait et ce sourire qui le trahit. « On m'a dit que je te trouverais là, mais je balancerai pas ma source. » il lance en s'adossant contre le mur, avant d'ajouter « Je pensais te voir avec Abu. » puisqu'elle est seule. Le singe doit du coup se trouver avec Esaias, enfin bon c'est passionnant mais c'est pas du tout ce qui l'amène. Sauter sur le sujet Elena le démange, du coup il va encore se passer de transition. « Bon, autant que ce soit clair. Y'a pas eu de vent, la question sur mon éventuel crush m'a été posée sans négation à la base. » On lui a demandé qui pourrait être son crush c'est aussi simple que ça, une formulation conservée chez pas mal de candidats donc ça devrait pas être trop dur à avaler. Du moins, faut espérer. Il se tourne pour prendre appui sur son épaule et l'avoir juste face à lui. « Je retourne pas ma veste comme ça, j'ai dit y'a une semaine que t'étais la candidate qui me plaisait le plus et je vois pas pourquoi ça aurait changé. » C'est même ce qu'il a expliqué à Elena avant qu'elle ne touche aussi à sa réponse. Dans la logique de Malcolm la personne qui lui plait le plus est la mieux placée pour devenir son "crush" comme ils disent, pour lui la question était un peu un rappel de celle de la dernière fois d'où la réponse identique qu'il a donné. « Tu me crois ? » il lui demande en posant un regard insistant sur elle, comme si tout reposait à ce moment-là sur ce qu'elle allait répondre. C'est ce qui le travaille depuis hier, est-ce que Lula a gobé qu'il était quasiment passé au stade de désintérêt total pour elle en à peine une semaine ou est-ce qu'elle le connait déjà assez bien pour savoir que ce genre de revirement ne lui ressemble pas.

_________________
crucifié sur une caravelle, sous l’œil éternel d'une étoile filante

Revenir en haut Aller en bas
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) Empty
MessageSujet: Re: the lie becomes the truth (dimanche, 19h30)   the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) EmptyMar 30 Avr - 0:27

J'offre un regard surpris à Malcolm qui se ramène rapidement dans la direction. « Ça sous-entend que tu me cherchais » Je fais mine de comprendre dans une satisfaction qui peut facilement flatter l'ego. Malcolm ne se formalise pas d'une petite introduction pour amener en douceur le sujet, non, ce n'est pas sa came. Il parle de la rubrique d'Elena, je me souviens évidemment du vent si joliment mis en lumière par la russe du programme. Il s'empresse de me dire qu'il ne s'agissait pas de la question initiale, moi, ça me fait juste marrer qu'il éprouve le besoin de se justifier. « Je ne faisais pas la gueule, t'inquiète  » Je le rassure, un peu moqueuse. Ce n'est pas mon genre. Quoique l'idée aurait pu être tentante simplement pour attirer un peu son attention. Il me demande si je le crois. Moi, j'ai une confiance presque aveugle en Malcolm, parce que dans ma tête, il est incapable de mentir. C'est acté et je m'accroche à cette idée jusqu'à ce qu'il me prouve le contraire. « Oui, oui, je le sais » Je réponds d'un air hyper tranquille parce que ça se voyait que le vent de mon partenaire initial était fabriqué de toute pièce. « Je n'ai jamais douté que tu avais bon goût » Je glisse simplement pour le faire marrer et que tout le monde dédramatise. La production sait qu'on s'apprécie suffisamment pour utiliser cet embryon de lien contre nous. Je le fixe un instant, le temps de quelques secondes. « Par contre y a aucun malaise Malcolm » J'amorce tranquillement histoire qu'on soit tout les deux au clair sur cette histoire. Il ne me doit rien. « Tu peux changer d'avis sans que je considère que ce soit retourner sa veste » Je lui souffle les mains dans les poches. « Les affinités, ça se contrôle pas, les coups de coeur encore moins » C'est que je me tape des putains de phase philosophiques dis donc là. Je suis au maximum, je lui offre un léger sourire. « Et ça dépasse largement le physique au bout d'un moment » Je glisse parce que je me comprends. Parce que je sais que mes opales trop claires peuvent plaire au début, mais après ça ne suffit plus et ça, j'en ai conscience. Il n'a pas besoin de se justifier si sa réponse change, je suis tout à fait grande et apte à le comprendre. Je suis capable d'encaisser l'absence de réciprocité peu importe la situation et les circonstances. « Te sens pas piégé, je ne prends pas cette réponse pour acquise » Ce n'est pas parce qu'il l'a dit une fois que c'est désormais une vérité absolue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Malcolm
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11270-malcolmhttp://www.throwndice.com/t11214-malcolm 

MESSAGES : 970
AVATAR : abel tesfaye
ÂGE : 26
LOCALISATION : fresno, ca
MÉTIER : taximan


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 39K
AFFINITÉS:
the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) Empty
MessageSujet: Re: the lie becomes the truth (dimanche, 19h30)   the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) EmptyMer 1 Mai - 5:02

Il peut remercier ce camarade qui vient de lui faire gagner pas mal de temps, Malcolm il était parti pour la chercher encore un moment Lula et c'est même pas sûr qu'il aurait été vérifier directement au premier étage après son ratissage du rez-de-chaussée. Il pouvait aussi très bien poursuivre ses recherches dans les alentours du domaine, enfin bon c'est cool en tout cas de pouvoir compter sur des candidats bien informés sur la localisation des uns et des autres ici, il saura à qui faire appel la prochaine fois qu'il galèrera à trouver quelqu'un dans ce palace. « Effectivement. » il lui confirme dans un bref hochement de tête. Il ne nie pas face à Lula, même si ça laisse peut-être penser qu'il lui court après il ne va pas inventer un truc bidon pour contester l'évidence. Le sujet Elena est très vite amené parce que c'est de ça dont il souhaite lui parler et qu'il est pas du genre à y aller par quatre chemins lorsqu'il a quelque chose à dire. Malcolm il se justifie une nouvelle fois par rapport à ce qui a été présenté par la chroniqueuse le concernant, ça le fatigue plus qu'autre chose mais il a pas tellement le choix. Après l'épisode du nom changé pour le mettre mal avec Anaswara c'est la question qui lui a été posée qu'Elena a transformé pour lui faire dire tout l'inverse de ce qu'il a exprimé au départ. Le prétendu vent qu'il aurait mis à Elena n'a jamais existé et au cas où cette dernière croirait à la version officielle avancée par la chroniqueuse, il préfère passer derrière pour rétablir sa vérité. Les éléments amenés par Elena sont contestables heureusement, ils savent tous qu'elle manipule ce qui l'arrange pour créer des problèmes donc ce qu'il peut dire de son côté pour protester est sûrement recevable. « Je sais, enfin, je m'en doute. Je pense que je m'en serais aperçu si ça avait été le cas. » il rétorque calmement même si au fond il sait pas ce que ça donne quand Elena fait la gueule, c'est peut-être beaucoup plus subtil que ce qu'il s'imagine. Elle s'est en tout cas pas montrée distante entre hier et aujourd'hui donc c'est pas comme s'il avait craint de se faire jeter en venant vers elle, il a pas senti que quoi que ce soit avait changé depuis le prime et c'est confirmé ce soir. « Ouais et j'suis pas le seul apparemment. » il glisse d'un air détendu dans l'esquisse d'un sourire. Icare aussi a bon goût puisque Lula fait partie des deux candidates qui pourraient être son crush, y'en a peut-être d'autres dont il se souvient pas là mais ce qui est sûr c'est que Lula est une réponse complètement logique pour lui, ça l'étonne pas qu'elle puisse aussi plaire à d'autres. « La première semaine je reconnais que le physique a joué, en même temps c'était le sens de la question je crois quand on nous a demandé quel candidat nous plaisait le plus, en tout cas je le vois comme ça. Pour le crush j'ai regardé plus loin que ça, parce qu'entre temps je t'ai un peu découverte et j'peux dire que le contenu est aussi intéressant que l'emballage. » Malcolm il est un peu maladroit dans sa façon de dire les choses, ce qu'il veut faire entendre c'est que Lula est pas qu'une belle fille et qu'il s'arrête plus à ça aujourd'hui. Ça lui semble important de le préciser, même s'il aurait gagné à choisir un peu mieux ses mots. « J'ai super mal exprimé mon idée mais bon, t'as compris. » il reprend en se grattant la tête, alors qu'elle dit ne pas prendre cette réponse pour acquise. « Et la tienne de réponse, on peut en parler ? » Si y'a bien un truc que Malcolm prenait pas du tout pour acquis de son côté c'est le fait d'être cité par Lula, et ouais il est un peu obligé d'aborder le sujet à ce moment-là. « Ça sort d'où ? » il lui demande en la détaillant du regard parce qu'il était persuadé qu'elle répondrait autre chose, pour le coup c'est lui qui avait des chances de se prendre un bon gros vent dans cette histoire et ça va, il s'y était préparé donc ça n'aurait pas été dur à encaisser. « Par rapport à la première semaine je pensais que tu resterais sur Bart, tu vois. » Lui a estimé que leur demander quel candidat pourrait être leur crush rappelait le candidat qui leur plaisait le plus qu'ils avaient eu à donner dans le cadre de la première rubrique d'Elena, c'est pour ça que sa réponse a été la même d'une semaine à l'autre, pas celle de Lula par contre. Il sait pas ce que ça signifie car il a beau être son potentiel crush si c'est bien vrai et être aussi intéressant et chill qu'elle a pu le dire, c'est pas lui le candidat qui lui plait le plus à la base et ça il l'oublie pas.

_________________
crucifié sur une caravelle, sous l’œil éternel d'une étoile filante

Revenir en haut Aller en bas
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) Empty
MessageSujet: Re: the lie becomes the truth (dimanche, 19h30)   the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) EmptyMer 1 Mai - 22:46

J'esquisse un léger sourire parce que j'aime bien l'idée qu'il me cherchait. « Tu me pousses ? »  Je lui demande en parlant de la balancelle parce qu'il reste debout au lieu de s'asseoir à mes côtés. Malcolm essaie de se vouloir rassurant concernant le chronique d'Elena autant dire que je ne l'écoute qu'à peine. Les propos sont toujours déformés mais elle amène toujours les candidats à plus assumer leurs réponses initiales parce qu'ils sont obligés de les revendiquer. Je lui offre une oreille attentive. « Ce n'est pas la même motivation » Je me contente de rétorquer lorsqu'il fait référence à Icare. Je trouve ça marrant qu'il puisse me considérer comme un potentiel crush juste pour me faire changer d'avis. Je veux dire suis-je la seule à me dire qu'il y a un truc qui ne va pas dans cette logique ? Icare est vraiment curieux comme mec. En attendant, il n'est pas le seul à m'étonner. J'entrouvre légèrement mes lèvres. « Tu viens réellement de parler d'emballage ? » J'éclate de rire tant je suis choquée parce qu'il vient dire. Malcolm rebondit rapidement. Je froisse les sourcils sans comprendre. « Pourquoi ? » Je lui demande lorsqu'il m'annonce que ma réponse l'avait surpris. J'ai rien d'une science exacte. Je tâtonne le plus souvent. Ne me dites pas qu'il fait parti de ces personnes qui se dénigrent trop naturellement. « Je n'arrive pas à voir en quoi elle est si surprenante que cela » J'articule en le regardant en ayant un peu l'impression de devoir justement me justifier. « Je ne réfléchis pas tellement lorsque que je réponds, c'est juste au feeling » J'expulse sans difficulté parce que je ne calcule pas les conséquences de mes mots ou le reste. Je dis ce que je pense, sans forcément bien effectuer un tri. « On s'entend bien, on rigole pas mal, on est souvent ensemble et tu n'es pas non plus désagréable à regarder/observer, je ne sais pas ce qu'il te faut de plus,  la réponse me semblait plutôt évidente sur le moment » Je glisse d'un ton tranquille. « Désolée » Je m'excuse dans un automatisme qui n'a pas de sens mais je vois bien qu'il commence à se faire des noeuds au cerveau à cause de nos réponses respectives et c'est pas le but. « Par contre t'es sensé être chill et pas te prendre la tête pour que cette réponse soit toujours valable » Je plaisante en braquant mes opales couleur ciel sur lui. « et là ça commence à être border » je continue avant de me décaler un peu sur la gauche pour lui faire une place tout trouvée sur la balançoire. « Tu es exigeant dans tes relations amoureuses, toi ? » Je lui demande en pivotant légèrement dans sa direction pour l'avoir en plein milieu de mon champ de vision.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Malcolm
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11270-malcolmhttp://www.throwndice.com/t11214-malcolm 

MESSAGES : 970
AVATAR : abel tesfaye
ÂGE : 26
LOCALISATION : fresno, ca
MÉTIER : taximan


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 39K
AFFINITÉS:
the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) Empty
MessageSujet: Re: the lie becomes the truth (dimanche, 19h30)   the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) EmptyVen 3 Mai - 5:19

Lula profite qu'il soit là pour lui demander de la pousser, et c'est vrai que plutôt que rester planté devant elle il peut se rendre utile Malcolm. Il hoche la tête en silence avant d'aller se placer derrière elle puis il saisit la balancelle où il peut de chaque côté. Ses mains tirent dans un premier temps le siège suspendu vers lui afin de lui donner un petit élan, et une fois Lula élancée il reste en position pour la réceptionner et la pousser légèrement. « T'es vraiment un poids plume. » il commente, constatant que la combo balancelle + Lula pèse vraiment pas lourd, c'est limite s'il pousse pas de l'air là. Malcolm lui fait remarquer qu'il est pas le seul à l'avoir désignée comme son crush potentiel, et il sait pas trop quoi penser de sa réponse à ce moment-là. La motivation de Icare il la connait pas mais peut-être qu'il ira le questionner à l'occasion, c'est un mec qu'il peut approcher facilement surtout après leur semaine de collocation. « Ma motivation c'est quoi d'après toi ? » il l'interroge par curiosité. Elle dit qu'ils n'ont pas la même, c'est qu'elle doit avoir une idée de ce qui le motive lui, du moins son point de vue sur la question l'intéresse. « Je crains que oui. » il confirme en se marrant lui aussi, on peut pas dire qu'il soit très fier de l'image de l'emballage. Malcolm il est parfois un peu maladroit comme mec, il filtre pas les trucs qui sortent de sa bouche et exprime chaque idée comme elle lui vient. Il revient sur la fameuse réponse de Lula qui l'a surpris hier soir, et de son côté sa camarade a pas l'air de saisir la nécessité d'en parler. Elle s'explique et il comprend qu'ils sont un peu pareils, à dire les choses sans trop réfléchir. « Je suis donc le seul gars qui coche toutes ces cases ? » Un mec avec qui le courant passe bien et avec lequel elle peut rigoler, qu'elle fréquente pas mal dans ce palace et qui physiquement lui déplait pas, okay, admettons. En vérité il a comme un doute, mais il attend de voir ce qu'elle va bien pouvoir répondre à ça. « Mais content de savoir que j'étais pour toi une évidence. » il ajoute avec un petit manque de conviction dans la voix. Il se souvient qu'elle a donné un autre nom que le sien y'a pas si longtemps à une question assez semblable, c'est ce nom-là en l'occurrence qu'il s'attendait à entendre hier. « J'veux simplement m'informer sur la concurrence, tu comprends. » il glisse en laissant échapper un rire qui sèmera le doute sur le caractère sérieux de cette remarque, et repérant que Lula se décale il entreprend le tour de la balancelle pour aller se poser à côté d'elle. « Exigeant ? Comme il faut je pense. » C'est un peu con comme réponse, mais c'est le temps d'évaluer dans sa tête son degré d'exigence en amour. « Si je suis avec une fille honnête qui a de la conversation et qui respecte la relation, moi je suis content. J'ai pas trop de critères sinon, je demande pas une fille parfaite parce que je risque de l'attendre longtemps hein. » il ajoute en esquissant un sourire sur ces derniers mots. Il estime pas avoir déjà eu de trop grandes attentes dans l'une de ses relations, en général l'investissement a toujours été du 50/50, mais voilà faut plus que ce pseudo équilibre parfait pour qu'un couple dure dans le temps c'est pas à lui qu'on va l'apprendre. « Je me suis encore jamais posé avec quelqu'un, ma vie me l'a jamais tellement permis. » il admet dans un haussement d'épaules avant de croiser les bras. Malcolm dirait pas non à une petite vie paisible au côté de sa madame, à son âge c'est vrai qu'il y pense pas mal, mais il part dans tous les sens depuis qu'il a posé un pied en Californie y'a deux ans c'est pas sérieux du tout. Il se lance dans rien parce qu'il possède rien de stable aujourd'hui, quitte à mener une vie de galère autant n'entrainer personne avec lui. C'est comme cette fille à Fresno qu'il verra possiblement jamais, toutes les excuses ont été bonnes pour repousser le moment où ils se rencontreraient jusqu'au jour où Malcolm s'est envolé pour faire cette aventure en la prévenant une heure avant. Au fond, elle a sûrement rien perdu. « T'es quel genre d'amoureuse toi ? » il lui demande en lui retournant pas exactement la même question. Ce qu'il veut savoir là tout de suite c'est ce qui caractérise Lula quand elle aime, est-ce qu'elle devient jalouse et possessive, est-ce qu'elle se transforme en grande romantique ou bien encore est-ce qu'elle prend ses jambes à son cou quand les sentiments commencent à être présents. « Et comment tu gères la séparation avec ta fille ? » il ajoute sans effectuer de transition, en sautant d'un sujet à un autre comme il sait si bien le faire. Même si le sujet en question n'a pas été abordé entre eux l'information est parvenue à Malcolm, parce que dans ce palace tout finit par se savoir et qu'il est pas du genre à se contenter des trucs qu'on peut lui dire. Son regard parcourt le visage de Lula pour tenter d'y lire quelque chose qui lui permettra de comprendre ce qu'elle peut ressentir à cet instant, une mimique ou bien une émotion dans ses yeux, il sait pas trop ce qu'il voudrait voir en fait.

_________________
crucifié sur une caravelle, sous l’œil éternel d'une étoile filante

Revenir en haut Aller en bas
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) Empty
MessageSujet: Re: the lie becomes the truth (dimanche, 19h30)   the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) EmptySam 4 Mai - 19:48

J'écoute la remarque de Malcolm d'une oreille distraite. « Ou alors c'est toi qui as trop de muscles ? » Je fais mine de lui balancer en battant un peu des cils d'un ton plus doux qu'à l'accoutumée. « On ne me nourrit pas assez » Je soupire façon Cosette comme si je subissais cette situation. La vérité est que j'angoisse à l'idée de prendre un kilos d'inaction ici alors je comble, je meuble. Je n'ai aucune réponse à sa question, surtout lorsque l'intéressé est juste sous mes yeux, je n'ai pas envie de balancer n'importe quoi. « Ce que je sais c'est que tu n'as rien à me prouver, tu ne te rapproches pas de moi pour me faire comprendre que j'ai tord te concernant » Je lui laisse entendre parce que Malcolm est suffisamment bien avec l'image qu'il renvoie, qu'il m'offre pour ne pas voir besoin de me faire comprendre que je ne suis pas sur la bonne voie. C'est ça que j'apprécie, sa tranquillité vis à vis de lui même. « Je ne m'avance pas sur le reste » Je me marre en l'observer de sous mes longs cils bruns. « Mais si tu as envie de m'éclairer sur ta motivation, n'hésite surtout pas » Je glisse d'un ton légèrement amusée sans oser continuer plus sur le sujet. Lui, il s'attarde. « Il te manque un truc » Je glisse parce qu'il fait référence à une certaine liste. Il cocherait presque toutes mes exigences. « Le problème est que l'on se connait que superficiellement » Je lui dis d'un ton vraiment sincère. On est deux inconnus qui s'entendent bien dans le contexte du jeu. Moi, j'aimerai bien découvrir le vrai Malcolm et pas simplement côtoyer mon premier coloc de chambre avec qui je peux bien me marrer. Je sais qu'il y a plus. Je me tourne légèrement vers lui, mes opales se braquant sur son visage pour tenter d'en décrypter ses micro-expressions. « Ça serait dommage qu'on se loupe » Je souffle. « Je ne sais pas si c'est toi qui n'aimes pas parler de toi, ou juste moi qui ne pose pas les bonnes questions au bon moment » Je glisse en haussant les épaules avant de justement, en poser une. « C'est la vie ou c'est toi qui n'as jamais pris le temps ? » Je lui demande parce que pour moi, la différence est importante. On se cherche souvent des excuses. « Tu as déjà été amoureux ? » Je l'interroge dans une question qui prend tout son sens après ce qu'il vient de dire. Je lui offre une oreille plutôt attentive, je ne saurai bien me décrire lorsque je suis amoureuse. « J'ai envie d'être tout le temps avec la personne, je recherche une relation hyper fusionnelle » Je lui réponds parce que j'ai rien de raisonnable quand je suis amoureuse. J'ai toujours été au fond, à la recherche d'une certaine intensité qu'elle soit négative ou positive. « J'ai besoin d'une histoire qui me retourne » Je lui explique sans savoir si je m'exprime correctement. Je lui offre un regard inquisiteur avant d'esquisser un doux sourire. « de ressentir presque physiquement mes sentiments » J'annonce. Que mes battements de coeurs s'accélèrent, que mon ventre se contracte lorsque je suis en colère. Je crois que j'ai besoin de trop de chose. Je ne m'attendais pas à ça, Malcolm aborde un sujet qui se veut assez sensible. Comme lorsqu'on touche un papillon et qu'il s'envole, je me recroqueville intérieurement. Cette question, je la déteste déjà. « Bien. Elle est avec son père, comme lorsque je suis à l'extérieur » Je déclare sur un ton qui se veut clair et concis. Je sais qu'elle s'en sort bien dehors, sans moi. J'ai jamais été un élément positif de sa vie. « Je la vois que deux jours habituellement par semaine, trois lorsque j'ai de la chance » je lui explique en croisant ses prunelles. Alors je ne peux pas dire que cela me change réellement d'être enfermée ici ou dehors.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Malcolm
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11270-malcolmhttp://www.throwndice.com/t11214-malcolm 

MESSAGES : 970
AVATAR : abel tesfaye
ÂGE : 26
LOCALISATION : fresno, ca
MÉTIER : taximan


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 39K
AFFINITÉS:
the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) Empty
MessageSujet: Re: the lie becomes the truth (dimanche, 19h30)   the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) EmptyLun 6 Mai - 7:05

Il se marre quand elle parle d'un éventuel surplus de muscles chez lui. Malcolm il s'est certes jamais foutu torse poil devant les autres en trois semaines mais il cache certainement pas une musculature impressionnante sous ses gros sweats, et personne ne doit sérieusement imaginer que ça puisse être le cas. Le simple fait qu'on le voit jamais trainer du côté de la salle de sport en dit long. « Je vais te prendre sous mon aile, avec moi j'te garantis que tu mangeras toujours à ta faim. » il rétorque d'une voix se voulant déterminée. Lula vaut mieux pas qu'elle se mette à suivre ses habitudes alimentaires parce qu'il est loin de manger sainement tous les jours, et sachant qu'en plus il compense pas franchement par le sport derrière, on peut pas dire que ce soit un exemple à suivre. « Blague à part, j'aimerais bien qu'on partage un peu plus de repas ensemble. » il ajoute tandis que la balancelle revient vers lui. Les repas communs sont pas si fréquents que ça ici, parfois les candidats sont amenés à manger seuls, parfois avec un camarade mais dans la même semaine il est rare qu'ils arrivent à se caler les uns avec les autres. Malcolm il a pas souvent eu l'occasion jusqu'ici de déjeuner ou de diner avec elle et tant qu'à faire, rien qu'elle, et c'est un truc qu'il souhaiterait instaurer un peu plus souvent si Lula est aussi partante de son côté. « Non, ça c'est clair. » Il n'est pas question pour lui de se rapprocher d'elle pour lui prouver quoi que ce soit, et ça lui fait plaisir qu'elle fasse la différence et n'ait pas de doute le concernant. « Ma motivation c'est toi, tout simplement. » il laisse entendre sans détour. Il a l'impression d'en avoir trop et pas assez dit à la fois, et peut-être qu'une petite explication ne serait pas du luxe. « Ça veut pas dire que t'es un goal que je me suis fixé, attention. Je m'intéresse pas à toi en ayant des idées derrière la tête j'le précise au cas où, même si j'ose espérer que cette indication est superflue. Avec moi y'a zéro préméditation car comme t'as pu le dire j'me prends pas la tête, donc ma seule motivation c'est l'envie de te découvrir. » Il préfère que ce soit bien clair à ce propos, parce qu'il tient pas à ce qu'on se méprenne sur ses intentions envers elle. Malcolm il est pas dans le calcul, son rapprochement avec Lula se fait naturellement et y'a encore deux jours il pensait même s'intéresser à une fille qui pourrait tout au plus le considèrer comme un pote par la suite. Bon, en vérité c’est toujours le cas ça. Il attend rien d'elle, on peut dire que ses intentions sont pures pour le coup et que tout se passe dans la spontanéité du moment avec lui. Lula se tourne vers lui pour le regarder alors qu'elle souligne le fait qu'ils se connaissent de façon superficielle pour le moment. Il le montre pas mais ça le ferait aussi sacrément chier qu'ils se loupent comme elle dit. « Va falloir remédier à ça alors. » il annonce d'un air grave, préoccupé surtout. Y remédier genre, urgemment parce que le temps passe vite dans cette aventure mine de rien et on peut considérer que c'est un peu du temps de perdu s'ils l'exploitent pas pour se découvrir réellement. « Si y'a des trucs que tu veux savoir faut pas hésiter à me demander, j'en ferai de même du coup. Mais t'as peut-être raison sur un point quand même, je suis pas à l'aise pour parler de tout encore. » De son passé surtout, il a bien peur que personne ne comprenne ce qui l'a poussé à changer de vie il y a deux ans. C'est un dossier un peu délicat qu'il faudra prendre avec de très grosses pincettes quand viendra l'heure d'en parler ouvertement, et comme sa vie actuelle se résume à pas grand-chose c'est vrai qu'il a tendance à pas mal la survoler dans ses conversations avec ses camarades. « C'est la vie que j'ai mené à une époque, et celle que je menais il y a encore trois semaines, qui n'étaient pas très compatibles avec ça on va dire. Avant j'étais trop à fond dans le militantisme pour me poser à côté, maintenant c'est le fait d'avoir aucune stabilité dans ma vie qui me freine. Quand tu changes régulièrement de boulot, de logement et que t'es littéralement à un dollar près tous les jours c'est chaud. » Il estime pas avoir le droit de faire subir ça à quelqu'un, si tant est que cette personne soit disposée à le suivre dans cette vie de galère. « Bien sûr, à chaque fois. J'suis un sentimental moi tu crois quoi. » il balance dans un sourire avant de se marrer. Il est sérieux en plus, il a juste l'impression que les mecs se revendiquant ouvertement comme ça se font rares aujourd'hui. Du coup il rit surtout pour cacher la légère gêne qu'il ressent, c'est pas le truc le plus simple à avouer pour un homme. « T'es une vraie passionnée. » il commente en prêtant une oreille attentive à la description que Lula fait d'elle-même lorsqu'elle est amoureuse. « Ce genre de relation doit forcément s'accompagner de souffrance, et se finir tragiquement non ? » Un amour fou, intense au point de s'apparenter à des montagnes russes, possiblement fait de jalousie, de dépendance.. Il imagine mal une histoire de ce genre se terminer autrement qu'en chaos. « Et t'as déjà eu le cœur brisé ? » il demande car l'heure est aux confidences, et c'est l'occasion de dépasser le stade superficiel évoqué par Lula un peu plus tôt. Il en profite aussi pour l'interroger sur la séparation avec sa fille, amenant le sujet pour la toute première fois dans un de leurs échanges. Quand il entend la réponse et surtout quand il l'observe pendant qu'elle la formule, Malcolm regrette un peu de s'être aventuré sur ce terrain-là. Il en a pas la certitude car il n'est pas très bon quand il s'agit de décrypter ce genre de choses, mais il croit percevoir un truc inhabituel aussi bien dans sa voix que dans son regard. « Désolé, je pensais qu'elle vivait avec toi. » Ses yeux se raccrochent aux siens, tandis qu'il assimile l'information. La petite vit donc principalement avec son père, c'est pas le schéma qu'il s'était imaginé et ça le rend hésitant quant au fait de chercher à en savoir plus. « T'es en bons termes aujourd'hui avec lui ? Avec son père, j'veux dire. » Il repense à ce qu'elle lui a confié, à la passion dévorante qui l'anime en amour et il se dit qu'il a certainement été question de ça entre eux à une époque. Ça reste toutefois une supposition dans sa tête, car il a pas suffisamment d'infos en fait pour visualiser les choses dans leur ensemble et il veut pas assommer Lula de questions pour l'instant déjà que le sujet semble plutôt sensible.


_________________
crucifié sur une caravelle, sous l’œil éternel d'une étoile filante

Revenir en haut Aller en bas
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) Empty
MessageSujet: Re: the lie becomes the truth (dimanche, 19h30)   the lie becomes the truth (dimanche, 19h30) EmptyJeu 9 Mai - 23:23

Je fais mine de jauger sa silhouette un moment. « Par contre j'ai un poids à ne pas dépasser » Je lui souffle en me marrant parce qu'en réalité, je fais flipper à me pincer régulièrement le ventre ou à me peser tous les jours afin de coller au plus près de mon évolution. Une obsession justifiée par mon métier.« On prendra le temps » je me contente de lui dire lorsqu'il évoque l'idée de manger ensemble plus souvent. J'hoche positivement la tête. Je ne peux pas m'empêcher de dessiner un sourire vaguement amusé à l'entente de la suite. « T'as raison de préciser, ça aurait pu être mal interprété » Je souligne, placide, parce que tout est déformé et la moindre phrase peut prendre des proportions inimaginables. Mais moi ça me va, ce qu'il dit, je me sens plutôt en accord avec tout ça, le naturel et la curiosité ont bien leur place entre nous. En tout cas, les idées alignées ne me braquent pas et me confirment mon premier ressenti le concernant. Malcolm me sous-entend qu'il n'est pas encore prêt pour tout aborder. « Je saurai être patiente » Je souffle en levant les billes au plafond pour la petite touche d'insolence. J'ai rien de la fille patiente par contre. « Le militantisme ? C'est à dire ? » Je lui demande d'expliciter parce que y a toujours des pans de sa vie qui me sont inconnus et que je ne peux capter s'il n'y met pas un peu du sien. Moi j'ai quand même l'impression que c'est un peu des excuses qu'il se trouve. Mais c'est parce que je veux partie de ceux qui sont capables de tout balayer, de toute occulter même la raison par amour. « C'est jamais le bon moment apparemment » je constate en soulignant ce fait. « T'as été capable de faire quoi par amour ? » Je lui demande parce que j'adore les histoires. J'en sais rien si je suis une passionnée, j'ai juste envie de vivre mon histoire le plus intensément possible parce que je déteste tout ce qui est tiède, hésitant ou tâtonnant. « Bien sur » Je lui réponds dans un sourire mais ça fait parti du jeu, de la mécanique. On parie toujours au début sur une relation, on s'engage, c'est toujours un risque au fond. On finit par s'en remettre au bout d'un moment. Moi, j'ai eu le coeur de brisé de comprendre que je l'aimais plus, je ne sais pas si c'est ironique tout ça, mais j'ai eu le palpitant douloureux pendant des mois. C'est toujours difficile d'ouvrir sur l'évidence, de sortir de sa zone de confort pour comprendre que l'habitude a tout emporté avec elle. Ça m'a littéralement tué de le blesser mais je m'en suis remise. « Mais ce n'est pas une fin en soit ? » Je lui demande en croisant son regard. « On ne peut pas s'empêcher de vivre parce que l'on a peur de souffrir, tu ne penses pas ? » Je l'interroge dans un sourire en haussant les épaules dans une nonchalance toute trouvée. Il s'aventure sur un terrain peut être trop mouvant pour l'instant. Je lui néanmoins toute la concentration dont je pense être capable. Malcolm pensait qu'elle vivait chez moi, schéma classique. « C'était une décision commune » Je complète parce j'ai volontairement bradé le temps que je pouvais passer avec elle à l'autel d'une stabilité qu'elle pourrait avec lui. « Je ne pouvais pas la couper de la personne qui s'est toujours occupée d'elle juste parce que je suis celle qui l'a mise au monde » Je conclus parce que je n'ai pas été exemplaire dans ce rôle. Alors sa garde, c'était pas une guerre d'ego ou d'amour, c'était juste de la lucidité et du pragmatisme, ce qui nous avait manqué depuis le début finalement. On sait tous les deux que je me suis barrée pendant des mois juste après sa naissance parce que je n'y arrivais pas et je suis revenue initialement pour lui et pas pour elle. C'est ça le plus triste au fond. Je laisse quelques secondes de latence. « Oui. Chacun a refait sa vie plus ou moins rapidement » J'explique parce que ça atténue toujours les non-dits de passer à autre chose, la pseudo rancoeur peut s'effacer pour une reconstruction saine. « Il y a des liens qui ne peuvent jamais complètement se défaire » Je souffle parce qu'au delà d'avoir une fille, on a vécu cinq ans collés l'un à l'autre, ça laisse ses traces, les névroses se sont transférées, les habitudes se sont installées dans notre ADN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: PASSERELLE :: BALANCELLE-
Sauter vers: