Partagez
 

 Rooms by the sea. (lundi s3, 11h)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
Rooms by the sea. (lundi s3, 11h) Empty
MessageSujet: Rooms by the sea. (lundi s3, 11h)   Rooms by the sea. (lundi s3, 11h) EmptyMer 1 Mai - 13:12

@jesse

C'est mon jour de garde aujourd'hui il me semble. J'offre mon plus beau regard de chien battu à Esaias en lui demandant de ne pas me laisser seule toute une journée avec le baby de la production. Ça m'angoisse un peu d'avoir autant de responsabilité aujourd'hui parce que je ne sais pas faire, ça, gérer une personne complètement vulnérable et dépendante. Je lui ai dit que je n'y arrivais déjà pas avec ma propre fille alors un singe, je n'en suis pas capable. J'essaie de l'émouvoir un peu, de tirer sur la corde sensible afin de se faire rester. Mais il s'en carre de ma détresse, ou de mes émotions en général, il a apparemment mieux à faire. Je me balade avec Abu entre mes bras ne sachant pas forcément quoi faire clairement. Je file dans la salle d'expression créative en pensant y trouver mon bonheur. Je laisse Abu faire un peu sa vie dedans, tant que je sais où y est. « Je le laisse s'exprimer, il en a besoin » Je dis à Jesse qui entre dans la pièce pendant qu'Abu renverse volontairement ou non les pots de peinture. Mes opales se vrillent délicatement sur la créature maladroite. « Il te réclame souvent » Je lance avec amusement parce que je crois que y a eu une sorte de crush réciproque entre Jesse et Abu de ce que les autres m'ont dit. « Si tu veux un peu t'en occuper, n'hésite pas » Je lui dis très sérieusement en désignant Abu. En attendant de subir les conneries de la bestiole, je prends place sur une chaise pour patienter tout en confort. « Tu as une âme d'artiste Jesse toi ? » Je lui demande en le regardant. Parce que moi non, ça m'a toujours fatigué l'art plastique, c'était pas assez concret, fallait toujours une forme d'interprétation pour expliquer ce que tu avais fait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 521
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
Rooms by the sea. (lundi s3, 11h) Empty
MessageSujet: Re: Rooms by the sea. (lundi s3, 11h)   Rooms by the sea. (lundi s3, 11h) EmptyJeu 2 Mai - 12:10

Jesse il entre dans la salle d’expression un peu part dépit. Parce qu’il voudrait bien aller dans la salle de sport essayer un peu les trucs, se mettre un peu en forme. Mais qu’avec son corps de crevette desséchée qui n’en bouge quasiment jamais une, il n’a pas envie de se retrouver avec un musclé qui soulève des kilos comme lui soulève une cannette de coca. Alors en voyant la présence de quelqu’un dans cette dite salle, il décide d’entrer dans celle d’à côté. Bon elle est occupée elle aussi par la belle brune qu’est Lula, mais pour le coup ça le dérange nettement moins. Il fait trois pas à peine, que la meuf parler de le laisser s’exprimer. Il faut au gamin dix bonnes secondes avant de comprendre qu’elle est en train de parler d’Abu qui effectivement dans un coin, s’emploie à tout foutre en l’air. Ca le fait se marrer. Et il ne lui faut qu’un claquement de doigt pour capter l’attention de l’animal. Qui directement prend son épaule pour un perchoir. Même si par la même occasion il salit son t-shirt. Pas grave. Elle ajoute qu’il réclame souvent sa présence et ça le fait marrer. Il a l’impression d’être revenu en arrière d’une semaine, en train de dire un peu la même chose à Faith. « Je co-comprends pou-pourquoi... » Qu’il souffle l’air de rien, plus à l’animal qu’à sa camarade. Qui enchaîne en lui proposant de ne pas hésiter s’il veut s’en occuper. Ca serait toujours avec plaisir. Mais il regarde le bordel d’à côté. « O-ok mais c’est p-pas moi qui ne-ne-nettoie ses co-conneries ! » Parce qu’il ne faut pas déconner non plus. C’est bien le côté négatif du fait de devoir le garder et elle n’a pas à se plaindre puisqu’elle doit le faire à deux. Il l’a fait tout seul la semaine passé, ça lui a suffit. Lula lui demande s’il a une âme d’artiste. Il réfléchi un instant dans une moue, avant de hausser doucement ses épaules. On s’en fout de tout ça, parce qu’il sent que ça va les mener à une conversation chiante et une envie irrépressible de montrer à quel point il est nul en dessin. « Tu co-connais dra-draw my life ? » Le truc de dessiner l’entièreté de sa vie en dessin. Bon il n’est pas maso non plus il ne va pas faire sa vie en dessin. « Ca te d-dit on se p-pose des que-questions et on ré-répond en de-dessin ? » Qu’il demande en caressant Abu.

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
Rooms by the sea. (lundi s3, 11h) Empty
MessageSujet: Re: Rooms by the sea. (lundi s3, 11h)   Rooms by the sea. (lundi s3, 11h) EmptySam 4 Mai - 18:54

Jesse ne s'étonne pas. « Tu as l'air modeste comme mec » Je déclare avec un léger sourire, j'espère qu'il sent bien évidemment l'ironie de ma remarque. Je me contente d'hocher la tête pour lui signifier que je m'occupe de passer derrière notre mascotte/ouragan pour ce qui s'agit de son bordel. Jesse propose un draw my life et ça me plait bien parce que je les trouve plutôt mignonne les vidéos qui traitent de ce sujet. Je crois que j'aime bien le quotidien, les petits moments de vie. Genre les gens qui n'ont pas une vie comme Sekmet, nonne, qui a fait du chant, ancienne alcoolique, responsable d'un délit de fuite et oui, et dont la mère a coupé le cordon ombilicale avec les dents à sa naissance. C'est trop pour une seule personne, de toute façon, je l'ai toujours soupçonné de mentir, ce n'est pas possible autrement. Néanmoins au delà de se connaitre, c'est une technique originale pour essayer de traquer le secret de l'autre. Oui, j'ai du mal à me lancer dans cette chasse aux secrets parce que je crois avoir du mal aussi à me sociabiliser. Je fais comme à l'extérieur, je ne m'encombre pas du superflu, j'évite ceux qui me gènent parce le blanc dans une conversation peut rapidement devenir une angoisse. « C'est très youtubeur »  Je commente avant de lever pour chercher le matériel pour notre vidéo du pauvre. Mes opales balaient rapidement la salle pour tomber sur le butin recherché. « Vas y tu commences, pour aller plus vite, on peut faire deux questions en même temps» Je glisse avant de nous chercher deux ardoises blanches et un feutre adapté. Je lui en donne une. « Quel est l'incident qui a le plus marqué ta vie ? » Je lui demande. « Quelle est la personne que tu aimes le plus ?» J'étire de ma voix claire. Abu n'est pas une réponse acceptée, soyons sérieux un instant. « Tu m'excuseras si je fais des bonhommes avec des traits uniquement » parce qu'une barre à la horizontale, ça fera déjà les deux bras pour moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 521
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
Rooms by the sea. (lundi s3, 11h) Empty
MessageSujet: Re: Rooms by the sea. (lundi s3, 11h)   Rooms by the sea. (lundi s3, 11h) EmptyDim 5 Mai - 10:57

Jesse n’est pas étonné de savoir que l’animal le réclame. Il a toujours eu un lien particulier avec les animaux, l’ayant aidé à prendre confiance en lui à des moments dans sa vie où il était un petit mec fragile victime de ce défaut de prononciation. Encore aujourd’hui il se sent plus proche d’Abu que quasiment tout les candidats réuni dans le Palace. Le commentaire de sa camarade le faire rire largement. Il ne le prend pas mal parce qu’elle n’a pas tord du tout. Il est tout le contraire de la modestie. « Si t-tu te lan-lance pas des fl-fleurs toi-même qui le fe-fera... » Qu’il répond alors dans un sourire sincère. En mode on est jamais mieux servi que par soi-même. Qu’il faut avoir confiance en soi et tout le bordel. Il a beaucoup appris à se démerder seul. Enfin presque seul parce qu’il a toujours sa maman à ses côtés. Mais il a surtout développé une confiance en lui donc sans faille. Etant dans une salle d’expression artistique, Lula lui demande logiquement s’il a la fibre artistique. La réponse est clairement non. Mais comme il n’a pas envie de s’engouffrer dans une conversation qui ne servira à rien et qui ira droit dans le mur, il lui propose une espèce de petit jeu. Se poser des questions et répondre en dessins. Apparemment elle est pour et sa fait sourire Jesse. Proposer un draw my life, c’est aussi l’assurance pour lui de se reposer un peu au niveau du langage. Ses bégaiement le fatigue trop faut pas croire, mais il ne sait pas être raisonnable sur la parole. Il faut toujours qu’il l’ouvre. Qu’il donne son avis même quand on ne le lui demande pas. Alors quand bien même il dessine comme une brêle, ça serait quand même une façon plus marrante de se découvrir l’un l’autre. Elle va chercher ce qui leur faut tandis qu’il caresse Abu. Puis pose les règles de leur jeu. Et enfin lui pose deux questions en première. Quel incident à maqué le plus sa vie et qu’elle est la personne qu’il aime le plus. La deuxième question est plus simple. « Je de-dessine très ma-mal aussi... » Qu’il répond à son commentaire qui le fait rire, alors qu’il commence à dessiner une madame bâton. Il prend bien soin de la genrer, de lui foutre une espèce de bébé dans les bras. Si elle n’est pas trop conne, Lula comprendra qu’il s’agit de la mère de Jesse. Au pire il écrit à côté le mot maman. C’est sa mère la personne qu’il aime le plus, sa faille derrière ses airs de petits cons. Il a développé un lien très particulier avec elle. Qu’il ne saurait ni expliquer par un dessin, ni par ses mots. Quant à l’incident qui a marqué le plus sa vie. Ca lui prend plus de temps. Mais le plus évident lui vient à l’esprit. Il dessine une voiture. Comme il le peut il dessine deux bonhommes à l’intérieur. Un plus petit derrière le volant. Le plus grand sur le siège passager. Au dessus du plus petit, il écrit son prénom. Au dessus du plus grand, il écrit papa. Et puis comme il le peut aussi, il dessine un accident. La voiture sur le toit. Autrement dit son père qui l’a laissé conduire la voiture alors qu’il était tout petit, ce qui a provoqué un accident. Il vrille doucement son regard vers Lula, mais ne parle pas. N’explique rien par la parole. Se débrouille pour lui signifier que personne n’est mort, mais que ça a engendrer son handicap. Il reste un moment silencieux, alors qu’il cherche ses questions à lui poser à elle. Deux questions. « C-c’est quoi ta pl-plus grande peu-peur ? » Démerdes toi pour dessiner ça ! « Qu-qu’elle est ton p-plus grand mo-moment de j-joie dans ta v-vie ? » Deuxième question.

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
Rooms by the sea. (lundi s3, 11h) Empty
MessageSujet: Re: Rooms by the sea. (lundi s3, 11h)   Rooms by the sea. (lundi s3, 11h) EmptyMer 8 Mai - 22:52

Sa réflexion me frappe en plein fouet et m'arrache un léger sourire sur mes pulpeuses. « Ce que tu peux être sage quand tu veux » Je souffle parce qu'il a raison pour le coup, je ne vais pas dire le contraire. En attendant, il faut se concentrer sur notre nouveau jeu. Jesse fait référence à sa mère et je ne peux que le rejoindre sur ce point. Mes prunelles se vrillent sur son ardoise et je comprends facilement un accident de voiture. J'arque un sourcil, perplexe sans rien dire. Je ne savais pas. Il l'a peut être dit pendant les castings mais j'ai rien suivi du premier prime, ça m'intéressait pas tellement sur le moment. Jesse me demande ma plus grande peur. Je m'octroie quelques secondes de réflexion avant de libérer le Picasso qui trépigne en moi. Je dessine un bonhomme que je coince dans un carré (représentant des murs) tout petit. Parce que c'est bien l'une de mes plus grandes peurs, le confinement, l'emprisonnement, l'absence d'espace et de liberté. Je rêve trop souvent que je suis dans une pièce où les murs se rapprochent à la Tom Rider. Je me réveille souvent les tempes en sueurs juste avant d'être complètement écrasée mais je suffoque de trop longues minutes. Tant mieux. Apparemment c'est généralement très mauvais de se voir mourir dans son imagination. Jesse enchaine en voulant me tirer mon plus grand moment de joie. Le cliché voudrait que ce soit la naissance de ma fille ? C'est le pire de mon existence et puis de toute façon je serai bien incapable de dessiner ça. Je m'applique à la place à dessiner une piste de course un peu pourrie histoire de coller à la réalité. Je fais vivre un nouveau bonhomme dans un assemblage maladroit de bâtons. J'essaie de créer des trainées pour donner une impression de vitesse et au bout de la piste je me contente d'écrire le mot avenir avec un joli point d'interrogation. C'est  ça, le moment où j'ai pris la décision d'orienter ma vie autour de la course et de mes performances qui se voulaient encourageantes au début. Pour une fois dans ma vie, je savais où j'allais, c'était hyper rassurant parce que j'étais épuisée de naviguer dans le noir. « Tu te vois où dans dix ans ? » Je souffle en souriant en vrillant mes prunelles aux siennes. « Quel est ton plus grand regret dans la vie ? » je complète.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 521
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
Rooms by the sea. (lundi s3, 11h) Empty
MessageSujet: Re: Rooms by the sea. (lundi s3, 11h)   Rooms by the sea. (lundi s3, 11h) EmptyVen 10 Mai - 0:13

Jesse lui sort l’un de ses nombreux leitmotiv qui rythme sa vie, qui l’ont même aidé à avancer dans la vie quand ça n’allait pas bien fort. Pour se rappeler qu’on ne peut compter que sur soi-même. Et la réaction de Lula le fait largement sourire. Parce qu’elle raison plus qu’elle ne pourrait le croire. Qu’il peut être très censé, très sérieux, très réfléchi, très tout ce que le monde considère comme adulte quand il le veut. Et uniquement quand il le veut. C’est ça le gros soucis, il ne le veut pas souvent. Pourtant son envie de passer par le dessin pour poser des questions à sa camarade et répondre à ses interrogation est tout aussi réfléchi. Après avoir laissé s’exprimer toute sa capacité artistique, il pose ses questions à Lula qui ne perd pas de temps pour lui répondre. Sa plus grande peur ? Avoir un bonhomme enfermé dans un carré ? Il se frotte le menton se disant qu’il devra pousser un peu plus loin pour piger sa camarade. Il n’est pas con. Elle doit être claustrophobe, ou peur de l’étouffement. Une peur assez commune au final, mais assez psychologique aussi puisque que ça pourrait relever autant du physique que de l’esprit. Alors pour se sortir de ce côté négatif, il lui demande sa plus grande joie. Il voit sous ses yeux ce qui ressemble à une piste de course prendre vie. Avec une personne qui semble courir sur celle-ci. Encore une fois une réponse à plusieurs explication. Est-ce qu’elle parle de sa décision d’être coureuse – c’est elle la sportive ! – ou elle parle plus de prendre ses ovaires et de foncer vers l’avenir tête baissée, peu importe ce qui adviendra. Il prend les deux comme possible, probable, pas bête. Et écoute alors les nouvelles questions de la belle. Où est-ce qu’il se verrait bien dans dix ans. Alors qu’il se frotte le menton, il se demande si ça valait vraiment le coup de dessiner la version vraiment rêvée. S’il ne devait pas coller avec la vérité. Alors il s’emploi à dessiner un fauteuil, et un mec affalé dedans. Limite il est en train de dessiner Homer Simpson, une bière à la main et le t-shirt relevé sur une bedaine proéminente. Coincé entre le mec qui a une vie de famille bien emmerdante au même titre que son boulot et qui noie tout ça dans de la binouze de basse qualité. Et le cliché du vieux garçon toujours chez maman, chômeur, alcoolo et sale. Concernant son plus grand regret dans la vie, il ne lui faut pas moins de deux secondes pour savoir exactement ce que c’est. Mais le dessiner c’est une autre paire de manche. Il se met alors à dessiner une espèce de frise chronologique. Sur lequel il indique à l’extrême gauche le passé et l’extrême droite le futur. Au milieu, un bonhomme coincé dans le présent. Il lui fout une tonne de cheveux histoire d’indiquer que c’est de lui qu’il s’agit. Et ce bonhomme regardant vers la gauche. En gros, il regrette de rester bloquer dans le passé, de ne savoir avancer. Il est heureux de ne pas avoir à mette dans mot sur ça. Il pose son stylo. Les questions venant naturellement dans sa tête. « Qu-quel can-candidat tu é-éliminerais tout de su-suite ? » Ok ce n’est pas une question personnelle mais ça l’intéresse. « Qu-quelle est la cho-chose dont tu ne t-te sé-sé-séparerais jamais ? »

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» very bad trip - lundi 19 mars, 09h45
» Entraide pour trait légendaire (CARN DUM) lundi 27 juillet
» EUTHA LUNDI 29/10 X YORK/PINSCHER 14 ANS FOURRIERE URGENT
» Colo sanble w se yon anti feminis, bon anti fanm pou rayi Lanlande Manigat konsa
» [OneShot] Shadowrun Lundi 17 à 19h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: SALLE D'EXPRESSION CRÉATIVE-
Sauter vers: