Partagez
 

 berhert ☾ dimanche vers 19h

Aller en bas 
AuteurMessage
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11216-knzhttp://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 772
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 012£
AFFINITÉS:
berhert ☾ dimanche vers 19h Empty
MessageSujet: berhert ☾ dimanche vers 19h   berhert ☾ dimanche vers 19h EmptyLun 13 Mai - 7:37


ft. Niels

Kenza, c’est un peu une victime modérée on va dire de la scission opérée par William cette semaine, mais si y’a bien un point sur lequel elle n’a pas à se plaindre, en dehors de l’accès et le confort de la loveroom, ce sont les lieux auxquels ils ont accès. Comparé à l’autre groupe, ils se retrouvent avec la piscine, la plage, la bibliothèque, la salle informatique et la salle de sport, tous des lieux qu’elle juge importants et rentrent dans son système de l’ordre sacré dont elle ne peut pas s’en passer quand elle veut mieux faire passer le temps. Elle trouve même qu’elle ne pouvait pas mieux tomber que dans ce groupe 2, car ne pas squatter dans la piscine, la plage ou le coin hamacs par exemple aurait été un sacré coup dur pour son bronzage, l’activité qui lui occupe les trois quarts de son temps ici. Quand au dernier quart, il se partage entre des instants à la bibliothèque pour ses lectures rapides quotidiennes, et la salle de sport histoire de tenir un peu la forme et rester la candidate la plus Fit de la saison. D’ailleurs, c’est vers là-bas qu’elle se rend en cette fin d’après-midi avec ses affaires et son shaker rose à base de Carnitine pour se défouler un peu. Elle snobe les machines et toute la partie musculation boring pour se diriger vers la salle de danse, là où elle dépose un tapis et commence à se prendre en photo et se fournir un stock pour son réseau social cette semaine. Elle termine son rituel narcissique et commence ses petits échauffements, avant d’avoir l’idée de connecter sa tablette avec les enceintes Bluetooth de la salle car elle se met en tête de danser un peu pour évacuer le tas de stress qu’elle a accumulé jusqu’à maintenant. Elle commence à fouiller dans ses playlists pré-téléchargées perso et relève la tête un instant pour mater l’arrivée de @niels qu’elle salue avec un petit regard au coin. Tiens, papi est venu faire du sport aussi. « Bonsoir Niels » il est tout mignon avec sa tenue de sport toute neuve qu’il a du ressortir pour l’occasion digne d’un quadragénaire qui entre pour la toute première fois dans une salle de sport, à la recherche d’un coach qui va easy lui pomper tout son fric en lui conseillant tout un tas de mouvements par séance. Cliché du dindon parfait. Elle se relève, abandonne tout son matos et s’approche légèrement de lui. Papy s’est peut-être rendu compte qu’il commençait à prendre du ventre, et que les tenues qu’il s’était réservés pour les primes commençaient légèrement à serrer ? C’était pas trop tard pour rattraper tout ça en tout cas « c’est une première de te voir par ici » qu’elle annonce avec un ton un peu moins formel que d’habitude. Elle cherche à casser des barrières avec son attitude un peu plus légère et beaucoup moins maîtrisée que d’habitude, car Kenza, aussi intelligente et espiègle qu’elle est, a fini après des semaines à se taper la tête contre un mur par comprendre qu’elle ne se comportait pas de la meilleure des manières avec son actuel leader d’équipe. Il se devait de faire des efforts de son côté, ça ce n’était même pas discutable et elle attendait d’ailleurs à ce qu’il en fasse aussi, mais de son côté à elle, elle n’usait clairement pas de la meilleure méthode et avait fini par s’y faire à l’idée que si elle devait en tirer le nectar, elle devrait peut-être cesser de le réduire à un simple colocataire plus âgé à qui elle imposait ses règles de conduites et se montrer un peu plus sympa que d'habitude. Elle s’y plaisait bien dans leur relation basé sur le respect et la politesse, mais un peu comme avec Bart à qui elle a décodé le code PIN pour le mettre dans sa poche, elle avait décidé de bousculer tout ça et s’attaquait à présent à un sacré morceau. Elle était certaine que le fait de lui donner plus d’attention et de considération allait peut-être le mettre nettement plus en confiance et le pousser à se livrer d’avantage qu’il ne le faisait durant leurs échanges minimalistes qui la laissait sur sa faim. Et même la perspective de le voir séparé d’Anaswara cette semaine la rendait d’une bien meilleure humeur que d’habitude, car au fond, elle ne voyait pas leur rapprochement d’un très bon œil et préférait se garder assez égoïstement son plus fidèle colocataire, son leader et son ‘’Niels’’ pour elle toute seule. « tu sais danser ? » elle prit l’initiative et le ramener au centre de la pièce en brisant pour la toute première fois le contact physique, en attrapant sa main dans un tout nouveau sourire, bien maîtrisé aussi mais chorégraphié à sa nouvelle tête de danseuse orientale sensuelle qui s’y connait très bien avec les individus de son âge. « je choisis la musique et tu danses avec moi » qu’elle lance sobrement à titre informatif, comme si elle avait déjà officialisé le programme de la soirée en prenant la décision pour deux, comme elle a l’habitude de le faire dans un couple. Mais quelque chose en elle la réconfortait tout de même à l’idée que ça devrait lui faire beaucoup plaisir, de se sentir autant désiré, comme à son plus bel âge où on lui montrait un peu plus d’intérêt. Et puis elle avait aussi décidé de prendre très au sérieux son rôle de première dame et d’adjointe de la semaine pour l’épauler, alors comme une douce danseuse qui lui est promise pour le soirée, elle s’offrait à lui, et il serait vachement con et stupide de de sa part de louper l’occasion tant il était rare qu'elle se donne soudainement à tant de générosités.

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1402
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
berhert ☾ dimanche vers 19h Empty
MessageSujet: Re: berhert ☾ dimanche vers 19h   berhert ☾ dimanche vers 19h EmptyMar 14 Mai - 1:14

Ce qui aurait été plus pénible encore que de n'avoir accès qu'à une partie du palace quand ils avaient déjà un peu l'impression de tourner en rond au bout de trois semaines, c'est de n'avoir aucun moyen de se défouler sans risquer l'insolation ou les coups de soleil. Alors quand il avait compris qu'ils auraient accès à la salle de sport, Niels s'était dit qu'ils ne s'en étaient pas mal tirés dans cette histoire de répartition. A croire que la production avait voulu faire un geste parce que les deux sportives de l'émission étaient de leur coté et qu'il y avait aussi pas mal d'autres férus d'activité physique, et ce n'est pas lui qui dirait le contraire quand à l'extérieur il avait l'habitude de courir sur son tapis de course à peine tombé du lit ou de frapper le power spin qu'il avait posé dans un coin de son salon pour évacuer ce qui ne pouvait pas l'être autrement. Ici, il y avait presque trop de choix pour lui qui savait généralement ce qu'il voulait et ce qui fonctionnait quand il avait juste envie de se dépenser un peu. Ce n'était pas simple de garder un rythme équilibré quand on n'avait pas grand chose à faire de ses journées et c'est ce qui faisait qu'à la fin personne n'avait vraiment l'impression de s'être fatigué. Lui qui enchaînait parfois des journées de dix ou douze heures dehors se retrouvait avec beaucoup de temps à tuer et à la longue assez peu d'options pour complètement l'occuper, et c'était d'autant plus vrai cette semaine où les possibilités se réduisaient un peu plus. Là où par contre cette histoire de séparation était loin d'être déplaisante, c'est quand la salle de sport généralement pas mal occupée pendant la journée était un peu moins sollicitée que d'ordinaire, la plupart des membres de son groupe appréciant aussi sans doute d'avoir gardé accès à la piscine. Niels s'était donc dit qu'il allait en profiter pour y faire un saut, pariant qu'à cette heure-ci certains seraient dehors à profiter du fait que l'air se soit rafraîchi. C'est au moment où il s'engouffra à l'intérieur qu'il posa les yeux sur Kenza, qui avait le nez au dessus de sa tablette. Il lui adressa un léger sourire lorsqu'elle le salua, et s'approcha. « Pas vraiment, en réalité. Je m'arrange juste le plus souvent pour venir quand personne n'est là, je préfère. » Il avoua une fois à sa hauteur, pas forcément surpris qu'elle ait pensé le contraire parce qu'il n'était pas vraiment le genre à immortaliser ses allées et venues et qu'il s'arrangerait aussi effectivement pour avoir le moins de compagnie possible dans ces cas-là. C'est simplement qu'il aimait se vider la tête et qu'il y arrivait beaucoup mieux quand il n'avait rien d'autre à quoi penser, le fait de vivre seul lui avait donné quelques mauvaises habitudes qu'il avait un peu de mal à perdre. « Le reste du temps, je peux pas t'en vouloir de pas avoir fait attention. Je suis que troisième des candidats que tu juges les plus intéressants. » Il reprit dans un sourire mutin, repensant à cette histoire de classement qui sur le moment l'avait pas mal intrigué et dont il se servait ici surtout pour la taquiner un peu. Il avait l'impression que Kenza était plus détendue que d'habitude quand ils passaient du temps ensemble et il devait reconnaître que c'était aussi agréable de parler d'autre chose que de règles de conduite. Comme si finalement le fait de ne plus partager la même chambre – quoi que ça aurait été difficile cette semaine – simplifiait certaines choses. « J'aurais pensé que je serais moins haut que ça, en vérité. Surtout après la semaine dernière. » Cette fois il était un peu plus sérieux, parce que ça l'avait agréablement surpris après qu'elle lui ait reproché de ne pas se livrer suffisamment et ait parue un peu vexée par sa tendance à garder les choses pour lui. Il savait qu'il avait pas mal de boulot à faire à ce niveau-là et Kenza n'était pas la première à lui faire comprendre qu'il ne pouvait pas continuellement attendre des autres qu'ils s'ouvrent à lui quand il refusait le plus souvent de le faire lui-même ou juste en surface, alors savoir qu'elle le jugeait intéressant malgré ça lui avait fait plutôt plaisir et lui avait certainement donné envie de faire un effort. Il prit un air plus amusé quand elle lui parla de danser. « C'est pas ma spécialité, mais je peux me débrouiller si tu me guides. » Il n'avait plus beaucoup d'occasions de danser mais derrière ses airs sérieux il ne détestait pas forcément ça, ça ne faisait simplement pas partie des choses pour lesquelles il était spécialement doué. Il la laissa alors attraper sa main et l'attirer au centre de la pièce, de toute façon résigné à retarder sa séance. « D'accord. » Il la laissait volontiers choisir la musique si elle tenait vraiment à ce qu'ils dansent, il pariait qu'elle avait déjà bien en tête ce qu'elle voulait et il se doutait qu'au milieu de cette histoire de scission sûrement un peu déstabilisante pour quelqu'un comme Kenza qui tenait beaucoup à ses repères, c'était important de garder le contrôle même sur la plus petite chose qui soit. « C'est une idée que t'as eu pour déstabiliser Faith et Judith au cas où on aurait à les affronter lors d'une épreuve éliminatoire ? » Il retrouva un ton plus amusé, ne sachant pas trop quoi penser lui-même de cette rencontre dont la production avait parlé et qui pour l'instant restait un mystère. Il ne voulait pas l'inquiéter, ça l'étonnerait quand même un peu que la production se soit donnée autant de mal pour en arriver à cette issue baclée, mais il envisageait pas mal d'éventualités et c'était l'occasion de mettre le sujet sur la table. « T'es contente d'être mon adjointe ou t'aurais préféré te retrouver avec Faith ? » Il demanda en lui lançant un regard curieux, parce qu'il les savait plutôt proches et qu'il savait aussi qu'elle avait quelques repères dans l'autre groupe avec qui elle aurait probablement aimé passer la semaine, Icare principalement même s'ils avaient apparemment la loveroom.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11216-knzhttp://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 772
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 012£
AFFINITÉS:
berhert ☾ dimanche vers 19h Empty
MessageSujet: Re: berhert ☾ dimanche vers 19h   berhert ☾ dimanche vers 19h EmptyMer 15 Mai - 9:17


Niels, il avait toujours tendance à avoir une réponse préfabriquée pour tout et n’importe quoi, ce qui avait un petit côté exaspérant mais bon, ce soir, elle était d’humeur plus open et moins sur la défensif comme elle pouvait l’être très souvent avec lui. Face à sa rigidité et son sérieux, elle se forçait toujours à opposer la même résistance pour répondre à son mode miroir qui reflétait toujours la façon dont on se comportait avec elle, mais cette fois, elle avait décidé inconsciemment de desserrer un peu les boulons et s’offrir un petit moment détente avec @niels, en espérant que ça lui plaise et l’encourage à s’ouvrir de plus en plus à elle. « oh et tu es déçu d’être tombé sur moi alors ? » elle souffle ça avec son pseudo air innocent, en référence à son besoin de solitude. « tu veux que je parte ? » Monsieur s’isole pour faire du sport, elle pouvait très bien le comprendre, mais cette fois, il devrait composer avec elle car elle n’allait pas lui faire le privilège de se barrer et lui laisser la salle de sport pour lui tout seul, malgré sa question ouverte. C’était juste pour la décoration, et lui donner l’illusion de choisir ou non comment il passerait sa prochaine séance.  Donc non, elle n’allait pas se casser, même s’il venait à être assez insolent pour le lui avouer. Au contraire, elle avait bien d’autre projets pour lui qu’elle allait d’ailleurs bientôt commencer à mettre en exécution, mais en attendant, elle arqua drôlement un sourcil devant sa remarque pleine de sous entendus. C’est bon, elle était pas conne. Elle savait à quoi il faisait allusion. « Troisième avec la possibilité de finir deuxième cette semaine si tu fais des efforts pour te montrer plus intéressant que d’habitude » et elle aussi, elle était sacrément douée pour distiller des passes à l’aveugle et glisser des sous-entendus là où on ne les attendait pas. Niels, il n’avait pas à se plaindre, car il composait son monster trio masculin qui ne la laissait pas insensible dans ce jeu, et faisait sans conteste parti de son podium bien viril à elle, avec l’opportunité de grappiller des points et gagner la deuxième place cette semaine au détriment d’un Nicholas qui fait office de grande victime de la nouvelle répartition de William cette semaine. Il pouvait être le grand perdant, oui, mais tout dépendait de l’allemand et de sa volonté à s’ouvrir d’avantage à elle, chose qu’il souligna d’ailleurs par la suite. « Niels, ça n’a rien à voir » qu’elle essaye de rectifier car elle croit savoir de quoi il parle. Son comportement de la semaine dernière n’influe en rien le classement qu’elle a donné à William « on m’a demandé de dresser un classement des personnes les plus intéressantes à mes yeux, et non pas de mes affinités dans le jeu » si ça avait été le cas, il se serait retrouvé bien derrière une Lula ou une Faith, ou même arriver ex aequo avec Bart tant ce dernier se montrait plus avenant avec elle des fois en se comportant d’une bien meilleure manière que lui. « tu m’intrigues, ton secret aussi et je te trouve très intéressant, alors je ne l’ai pas fait pour te faire plaisir mais bien parce-que c’est le cas » qu’elle expire en mettant fin à cette parenthèse. C’était la vérité et à son ton très formel, elle ne déconnait pas avec ça. Elle n’aurait pas non plus eu froid aux yeux de le mettre plus loin s’il ne l’intéressait pas car elle ne craignait personne ici et ne se cachait de rien. Et pour briser ses barrières et l’encourager à mieux s’ouvrir, elle avait décidé de changer complètement de stratégie en jouant la carte de la douceur. Elle n’allait pas non plus se transformer en une Anaswara qui n’arrêtait pas de baver devant ses pieds, fallait pas déconner non plus, mais elle avait ses propres méthodes, qui matchait avec son caractère de queen fatale et allait s’y prendre à sa manière. Alors elle le ramena au centre en attrapant sa main pour lui donner un bref aperçu de ce qui l’attendait. Elle ne sait pas trop ce qu’il a fait pour mériter toute cette attention de sa part, mais elle se disait dans son cône que ça allait être un investissement, et une prise de risque qui pourrait s’avérer gagnante par la suite, si au final, elle obtenait de lui ce qu’elle voulait. « non mon poussin » qu’elle souffle avec son petit sourire vicieux et bien maîtrisé au coin « je ne vais pas te guider. Tu n’as qu’à suivre ton instinct » bien sûr, elle savait que ça devait loin d'être sa spécialité, alors elle allait le prendre en charge et le mettre bien à l’aise en suggérant tout un tas de choses avec ses regards dévorants, ses sourires ou ses caresses, mais elle n’allait pas non plus lui faciliter la tâche pour autant, ou lui dicter ce qu’il devait faire. C’était à lui de savoir ou mettre les pieds ou ses mains sur son corps par exemple, et elle était d'ailleurs bien curieuse de voir où est-ce que son choix allait se porter. Le bas de son épaule ? Son dos ? Le bas de son dos ou carrément ses fesses ? « tu n’avais pas l’habitude de danser avec ton ex-femme ? » qu’elle demande en réduisant la promiscuité « me dit pas qu’elle n’a jamais dansé pour toi » ça aurait été très triste, treize ans de vie commune sans qu’elle ne sache faire plaisir à son conjoint, cette totale inconnue dont elle s’en tamponnait grave. « parfait » qu’elle se contente de lancer une fois qu’il a validé le programme. Kenza, elle était très douée en danse. Elle était plus habituée à danser pour les hommes qu’avec les hommes, ce qui était une sacrée différence quand on connaissait ses dons pour les danses du ventre et l’oriental en général, mais avec Niels, elle allait aussi procéder au feeling et pour cette fois, elle n’avait rien préparé comme elle a coutume de faire. Elle n’avait pas d’idée précise sur la chanson à mettre, bien que son choix se portera certainement sur l’une de ses chansons arabes préférés, ou un remix, ou quelque chose dans ce genre, qui lui permettra de se souvenir de son pays, de sa culture et faire étalage de toute sa sensualité arabe qui faisait fondre les hommes en toute circonstance. Ça sera donc le thème, à elle d’aller fouiller sur sa tablette quelque chose d’adaptée au contexte. « une épreuve éliminatoire ? si c’est le cas je compterais sur toi pour te montrer sans pitié avec eux » parce-que s’ils devaient jouer leur peau contre les représentants de l’autre team, ou défendre l’intérêt de leur groupe, elle aimerait qu’il soit aussi intransigeant qu’elle tellement elle prend cette affaire très au sérieux, malgré le fait que sa copine Faith soit dans l’autre camp. D’ailleurs, en parlant d’elle « je ne sais pas. » qu’elle avoue en se donnant l’air d’y réfléchir, avant de reprendre « cette scission m’a juste prouvé qu’au fond, à part certains que je considérais comme des repères, je n’ai pas de grands liens donc peu importe le groupe ou le chef, ça aurait été la même chose » ce qui était malheureusement vrai car hormis son côté égoïste qui se manifestait pour réclamer le retour des gens qu’elle a apprit à graviter autour comme Faith ou Nicholas, elle n’éprouve pas cette envie particulière ou ce manque de revoir l’un d’eux. Elle décide d’enrouler ses bras autour de son cou, mimant un petit slow sans musique « ce que je sais par contre, c’est que ça me fait très plaisir d’être l’adjointe d’un leader aussi charismatique et élégant que toi » qu’elle avoue en murmurant au creux de son oreille, le sourire au coin. Kenza, elle n’avait rien reçu de la part d’Elena cette semaine, mais elle s’était donnée elle même comme mission et challenge croustillant de le faire bander intérieurement, en faisant plaisir à son ego de gros Lion. Elle, quand elle se met une certaine idée dans la tête ; surtout de faire succomber quelqu’un, plus rien ne l’arrête. Et elle faisait bien évidement référence à la chronique de cette semaine où son portrait a été mit en valeur par Marco. Elle en avait apprit des tas de choses qui lui avait d’ailleurs un peu mieux ouvert les yeux sur la meilleure façon de se comporter avec un individu comme Niels, et se décala un instant de lui pour signifier avec ses yeux très expressifs ce soir qu’elle devait quand même se charger de leur choisir un morceau. « je reviens très vite » qu’elle souffle en tournant gracieusement les talons pour se diriger vers sa tablette, en prenant tout son temps, histoire de lui donner un temps pour réfelchir à ce qu'elle allait mettre comme ambiance, mais surtout de bien se faire désirée aussi.

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1402
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
berhert ☾ dimanche vers 19h Empty
MessageSujet: Re: berhert ☾ dimanche vers 19h   berhert ☾ dimanche vers 19h EmptyJeu 16 Mai - 7:28

C'est vrai, Niels aimait se vider la tête quand il venait à la salle de sport et ce n'était pas une coïncidence si cette semaine en particulier il faisait en sorte de s'y retrouver seul, profitant du fait qu'ils soient deux fois moins nombreux à disposer des lieux pour y trouver un peu de calme. Il aurait bien été faire quelques longueurs de piscine mais à cette heure-ci ils étaient sûrement plusieurs à s'y être posés pour profiter du fait que l'air se rafraîchissait un peu une fois que le soleil se couchait, et pas sûr qu'entendre Esaias et Jesse se chamailler dans l'eau le détendrait aussi bien qu'une séance de sport. Sa serviette sur une épaule, il était tombé nez à nez avec Kenza à son arrivée et avait réalisé qu'avec un espace deux fois moins grands, même à huit, c'était inévitable de tomber les uns sur les autres. Il décida alors de s'amuser de la situation, pas surpris qu'elle ne s'attende pas à le voir ici parce qu'habituellement ils ne fréquentaient pas la salle aux mêmes heures, il le savait pour la voir parfois poster des photos qui lui indiquaient qu'elle était passée ici. Lui, c'était plus difficile de suivre sa trace. «  Atrocement. » Il souffla d'un air faussement dépité, lèvres pincées et épaules relâchées, lorsqu'elle chercha à savoir s'il était déçu. Bon, si elle le connaissait à peu près, elle devait savoir que ce n'était pas tout à fait son genre et que même si c'était parfois difficile de savoir ce qu'il avait dans la tête, il n'irait pas faire sentir à quelqu'un qui ne lui avait rien fait qu'il le dérangeait copieusement. Il étira alors un sourire en coin, et reprit d'un ton plus sérieux. « Je plaisante. Reste, la salle est assez grande pour deux et ça impressionnera peut être la production si elle nous voit nous entraîner ensemble. » Lui et son adjointe, au summum de leur motivation, ça leur ferait peut être marquer des points si à la fin on les évaluait sur la façon dont ils avaient tenu leur rôle. « D'ailleurs c'est toujours bon pour demain ? » Ils avaient évoqué l'idée d'organiser un genre de soirée pour réunir le groupe et avaient convenu de se retrouver dans l'après-midi pour tout organiser, c'était probablement le genre d'initiative que la production avait en tête quand elle leur avait parlé de cohésion et ça lui paraissait être une bonne idée pour mettre une bonne ambiance. Sa boutade au sujet du classement qu'elle avait dressé samedi soir la fit aussitôt réagir, et Niels lui lança un regard curieux lorsqu'elle parla de ravir la deuxième place. « Ça, ça veut dire répondre à tes questions par des réponses claires, c'est ça ?  » Il demanda en étirant un demi-sourire entendu, croyant comprendre ce qui se cachait derrière ce sous-entendu et que Kenza espérait avoir l'occasion d'en apprendre un peu plus sur lui que d'habitude. Il l'admettait, la semaine dernière il n'avait pas complètement joué le jeu parce qu'elle avait posé les questions qui ne le mettaient pas le plus à l'aise et que c'était plus généralement difficile de le faire parler de choses qu'il appréciait de garder pour lui. Il supposait d'ailleurs que c'était pour ça qu'elle lui donnait l'impression d'être plus détendue que d'ordinaire, et alors que jusqu'ici il y avait toujours cette sorte de retenue qui ne rendait pas forcément les confessions faciles. C'était probablement le fait d'avoir partagé la même chambre, sur fond de règles rigoureuses qui n'avait pas aidé. Au moins, cette semaine, la production s'était chargée de régler la question. « D'accord. » Il souffla lorsqu'elle souligna la nuance entre son classement et ses affinités dans l'aventure, comprenant que l'attitude qu'elle lui avait reproché n'avait donc pas eu d'incidence sur le premier. Elle disait le trouver intéressant et c'était plutôt agréable à entendre, même la partie sur son secret parce qu'elle avait signé le premier buzz réussi et n'était donc pas la dernière des enquêtrices. « Dans ce cas j'espère que je ne te ferai pas changer d'avis. » Il releva dans un léger sourire, et parce que ce n'était pas quelque chose qu'il entendait non plus tous les jours. Savoir qu'elle l'avait classé troisième des candidats qu'elle jugeait intéressants était une chose, savoir pourquoi en était une autre et vu l'importance que Kenza devait accorder à ce genre de choses il savait que ce n'était pas de la flatterie. Exit l’entraînement, la candidate avait apparemment d'autres plans en tête et Niels ne savait pas trop quoi penser du fait qu'elle lui propose de danser. Il voulait bien l'accompagner mais ça ne faisait pas partie des choses qu'il faisait couramment. Il connaissait Kenza, perfectionniste comme elle était il valait mieux qu'elle le sache, d'autant plus qu'elle disait ne pas vouloir le guider. Qu'elle lui fasse confiance était appréciable, et il y avait quand même un certain nombre de choses qu'il devrait être capable de faire. « Je te rappelle qu'on est filmés. » Il glissa l'air de rien, d'un air un peu plus amusé. Oh ça Kenza le savait bien, elle avait toujours l'air d'entretenir une relation particulière avec les caméras, mais vu dans quelle situation elle était sur le point de le placer, il ne résistait pas à l'envie de la taquiner. « De toute façon je ne serais pas là si j'avais pas un certain sens du ridicule. » Non, en réalité il ne se prenait pas autant au sérieux qu'il en donnait l'impression quand on le rencontrait pour la première fois, et beaucoup moins qu'à une époque. Ils n'étaient toujours que très peu à connaître le vrai Niels, celui qui aimait déconner et pouvait décider sur un quasi coup de tête de s'enfermer dans une émission télé parce qu'il y avait beaucoup trop de raisons de le faire et trop peu de laisser passer l'occasion, mais c'est vrai, depuis qu'il était ici il avait appris à ne pas accorder trop d'importance à l'image qu'on lui donnait et ce n'était pas de savoir qu'on l'avait filmé entrain de danser qui l'empêcherait de dormir. Plaçant ses mains contre son dos, cherchant un peu la meilleure position à leur donner quand il paraissait évident que quelqu'un de l'autre coté de ces murs n'apprécierait pas qu'elles s'aventurent trop bas, il recroisa son regard au moment où elle l'interrogea sur son ex-femme. « Si, ça nous arrivait. On sortait parfois tous les deux quand j'avais pas trop de boulot et c'était toujours des soirées géniales. Pourtant c'était pas la fille la plus exubérante, on partageait juste parfois un petit grain de folie. » Il confia dans un sourire un peu nostalgique, et parce que ça faisait partie des bons moments dont il aimait bien se rappeler. Avec lui elle s'était toujours plus décomplexée qu'avec les autres, souvent c'était Niels qui insistait pour sortir parce que bosser tard lui donnait l'impression de louper beaucoup de choses et qu'ils s'étaient mariés suffisamment jeunes pour que ce genre de soirées aient rythmé pas mal de leurs années de mariage. Ça faisait partie des choses qu'il préférait, et il n'avait jamais plus connu ça. « Ça par contre, c'est privé. » Il reprit en étouffant un rire, parce qu'il la voyait venir et que ça n'avait pas l'air d'une question tout à fait innocente. Il avait laissé entendre qu'il opposerait moins de résistance face à ses questions, mais il fallait voir lesquelles. Acceptant qu'elle s'occupe de la musique, il se demanda si tout ça n'était pas aussi une technique pour déstabiliser Faith et Judith lorsqu'ils les rencontreraient. Parce que si c'était le cas, la donne changeait un peu. « Tu peux. J'aime bien Judith et elle fait partie de mon équipe au départ, mais le hasard a voulu qu'elle se retrouve dans le mauvais groupe. Tant pis pour elle. » Il haussa les épaules avec exagération, ne croyant de toute façon pas réellement à l'idée que la production ait fait tout ça pour les faire s'affronter tous les quatre. A moins de rediffuser la scène sur des écrans géants pour que chaque groupe en profite, ça n'aurait pas grand intérêt et c'était toujours ça de gagné s'ils pouvaient éviter de se déclarer la guerre de cette façon. Et parce que le sujet était lancé, ça l'intéressait de savoir si Kenza n'aurait pas préféré se retrouver avec Faith et sa réponse le convainquit à moitié. « J'espère qu'au moins tu ne racontes pas tous nos secrets à Icare. » Il glissa en lui lançant un regard faussement suspicieux, plus pour voir sa réaction et parce que c'était un peu la seule façon dont il se permettrait de remettre la loveroom sur le tapis, après toute cette histoire d'enregistrement sur le prime qui ne le mettait pas très à l'aise et comme c'était encore un peu frais. La façon dont elle reprit la parole lui fit étirer un sourire plus surpris, oubliant presque qu'elle venait d'enrouler ses bras autour de son cou. « C'est pas mon anniversaire, Kenza. » Il fit remarquer, un peu amusé parce qu'ajouté à ce qu'elle avait dit tout à l'heure quant au fait qu'elle le trouvait intéressant, ça commençait à faire beaucoup de compliments et ce n'était vraiment plus une chose à laquelle il était habitué. Il n'irait pas jusqu'à dire qu'il ne la voyait pas venir avec ses petits regards et ses murmures parce que c'était un changement plutôt radical par rapport à d’habitude, mais ça restait agréable à entendre. « Ça me fait plaisir aussi. De savoir que c'est ce que tu penses et de t'avoir comme adjointe, je suis sûr qu'on va former une bonne équipe. » Il se serait peut être retrouvé devant un dilemme s'il avait du choisir entre Judith et elle parce qu'il s'entendait bien avec les deux, qu'elles étaient différentes et qu'il n'était même pas sûr de savoir ce que la production avait en tête pour lui, mais cette répartition lui convenait bien. Kenza était aux antipodes de lui sur pas mal de choses et il était convaincu que ça pouvait avoir de bons résultats. « Je devrais peut être m'échauffer. » Il ajouta, pas très sérieusement, quand Kenza tourna les talons pour aller leur mettre un peu de musique. Espérons qu'elle ne le prenne pas au mot en leur choisissant quelque chose d'énergique, il voulait mettre toutes les chances de son coté, caméras ou pas ce n'était pas la question. Si quelqu'un entrait et les trouvait entrain de gesticuler dans tous les sens, ce n'était même pas la peine d'organiser une soirée, personne ne les prendrait plus au sérieux et on organiserait leur destitution au petit matin.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11216-knzhttp://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 772
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 012£
AFFINITÉS:
berhert ☾ dimanche vers 19h Empty
MessageSujet: Re: berhert ☾ dimanche vers 19h   berhert ☾ dimanche vers 19h EmptySam 18 Mai - 11:47


Niels, il est plutôt drôle avec son reste qui sert à que dalle dans la phrase à part lui faire froncer un sourcil, amusée par l’attitude de l’allemand. Kenza, c’est pas le genre de femme à qui on donne des ordres, ou à qui on dit quoi faire ou ne pas faire alors c’est pas comme si elle allait se barrer gentiment sans l’ouvrir au cas où il le lui demandait, ni même qu’elle se casserait tout court, qu’il le préfère ou non, car elle avait tout d’un coup des projets pour eux deux. Un peu comme le plan de demain qu’ils avaient prévu d’organiser pour réunir tout le monde autour d’une bonne ambiance, mais cette fois-ci, à deux et en plus intimiste. « tu peux compter sur moi » qu’elle se contente de souffler. Elle allait l’aider à organiser sa teuf, même si au fond, elle n’en tire pas grand-chose, mais elle se dit qu’elle a un rôle d’adjointe à tenir et pour ça, elle déconne pas. Elle va l’assister dans les préparatifs, et même plus en lui pour lui montrer à quel point il a eu de la chance au moment de la désignation de son adjoint. Il allait, comme ce soir, former un parfait duo d’organisateur. Elle affiche un léger sourire au coin avant de reprendre « ça peut-être un bon début, oui » ce qui est bien avec Niels, c’est qu’il comprend assez vite, et très bien en plus donc ça lui fait gagner du temps. Il a pas besoin des sous-titres et c’est quelque chose d’appréciable quand on connait l’importance des messages subliminaux qu’elle envoie. Kenza, elle est trop compliquée dans son cône. Elle est vraiment complexe et c’est pas la femme la plus facile à gérer. Elle a toujours des attentes mais elle ne les exprime jamais, car elle estime toujours que c’est à l’autre de les deviner. Quand elle désire quelqu’un par exemple, elle ne le montre sous aucun prétexte et attend impatiemment à ce que l'autre comprenne souvent ce qui se trame dans sa tête. C’est très difficile car vu qu’elle n’extériorise pas grand-chose, n’exprime rien avec son visage immuable et imprédictible, ça peut s’apparenter à des missions impossibles de savoir ce qu’elle veut manger, ce qu’elle veut faire, là ou elle veut aller ou comment il faut se comporter avec elle. Mais @Niels comme la majorité des garçons de son top 3 bien viril, comprend très bien ce qu’elle sous entend ou ce qu’elle veut, contrairement à un Bart par exemple qui n’est que 6ème pour cette bonne raison. « je l’espère aussi » qu’elle souffle avec sa voix blanche monocorde. Franchement, elle ne veut pas être déçue par l’allemand. Elle ne veut pas qu’il soit porteur d’un secret bidon par exemple. Et il n’y’avait pas que le secret qui l’intéressait en lui, car toute son histoire, son personnage, son parcours atypique et son background, ça ne la rendait pas insensible. Elle était toujours curieuse d’en connaître plus, d’en savoir plus et de fouiller là ou les autres s’arrêtent souvent quand lui-même leur affiche le panneau stop devant la gueule. Ce panneau stop, elle ne veut plus avoir affaire à lui et le lui fait bien comprendre, au risque de perdre sa place sur le podium. Mais cette semaine, il avait même l’opportunité de finir deuxième de la course, s’il profitait bien de ce petit moment comme il le fallait pour gagner des pts. Elle, de son côté, elle allait lui laisser carte blanche et ne pas le guider, lui dire quoi faire et ne pas faire, pour voir un peu comment il se comportait aussi dans les situations les plus inhabituelles. « et ? » elle note en arquant un sourcil, amusé par la remarque. Elle ne voit pas en quoi les caméras changerait quelque chose au fait qu’ils allaient danser tout un tas de danses, des calmes façon slow jusqu’au plus dynamiques en passant par les plus sensuelles, voir hot, tout dépendait de la playlist et de son cavalier du soir. « tu es déjà engagé avec quelqu’un au point d’avoir peur de t’afficher avec moi ? » qu’elle expire avec son regard insolent et son petit sourire espiègle au coin. Bien sûr, ce n’était pas ce qu’il avait insinué quand il avait évoqué les caméras, mais elle avait fait semblant de le comprendre ainsi, à sa manière, bien détournée pour lui donner le ton de la soirée. C’est pas comme si les enregistrements ne fuitaient pas facilement, ces derniers temps, c’est même devenu la mode en ce moment alors oui, il avait raison de s’en soucier au cas où il aurait des comptes à rendre à quelqu’un. « on est loin d’être ridicules, toi et moi » qu’elle souffle pour remettre les choses dans leur contexte avec son art habituel de bien recadrer les situations. « tu auras beau être nul, tu paraîtras  toujours classe avec moi » qu’elle annonçait avec son aplomb et sa confiance en soi démesurée. Mais en dehors de ça, c’était une évidence. Elle embellissait les choses qu’elle touchait et les hommes qui la fréquentaient, les rendant systématiquement élégants comme elle dans l’esprit des gens qui les voyaient ensemble, et d’ailleurs c’était pour cette raison qu’on se battait pour l’avoir autour du coude pour une soirée ou dans la rue. Plus qu’une décoration, c’était un prestige et @Niels allait surement s’en rendre compte, au cas où ce n’était pas encore le cas. « c’était qui le moins drôle de vous deux ? » qu’elle souffla quand il lui répondit à sa question. Parce-que bon, de ce qu’il lui raconte de son ex-femme, il devait bien se faire chier avec elle, à moins que ça soit son truc. Elle afficha néanmoins une moue déçue pour son énième stop à la figure. Ça commençait à en faire beaucoup, même si celui-là, elle aurait tendance à ne pas le compter pour l’aspect privé de la chose. Ce dont elle est sûre par contre, c’est que cette X personne au nom toujours inconnu, n’aurait jamais pu rivaliser avec une excellente danseuse comme Kenza. Elle avait d’ailleurs déjà une idée sur le thème des musiques qu’elle allait lancer, histoire d’être dans son élément et lui faire étalage de toutes ses qualités de danseuse orientale, mais il réussi à la plomber l’espace de quelques secondes en évoquant assez maladroitement un nom qui la fit grimacer sur place. Pourquoi il lui parle de Judith ? Qu’est ce qu’elle en a foutre de savoir qu’il l’aime bien ou qu’il la voulait dans son équipe au départ ? Il s'en rend pas compte, vu que c'est déjà trop tard, mais ça la fait vite redescendre de son petit nuage rose, et elle retire même ses mains de lui pour se décaler légèrement  « Niels à quoi tu joues ? » putain c’est quoi ce sourire débile en plus qu’elle fait disparaître l’espace de trente secondes de sa tronche de quadragénaire. Est-ce qu’on lui a pas apprit dans ses sites de séductions qu’il fréquente qu’il fallait jamais évoquer une autre femme devant une autre, surtout si elles sont loin d’être les meilleures amies du monde ? « s’il te plait n’évoque plus jamais cette personne avec moi » elle se force de rester polie mais elle aurait très bien pu déborder et lui faire signifier clairement qu’elle s’en tamponnait de cette pute. Parce-que oui, s’en était une, après avoir accepté comme une débile de faire fuiter des morceaux de sa conversation avec Icare dans la loveroom. Depuis ce moment, cette bitch a perdu tout le peu de respect qu’elle lui portait, et Niels devait comprendre que s’il voulait que leur petit moment se déroule bien, il allait devoir bannir cette conne de la discussion et immédiatement, sans trop se poser de questions. Elle regagne vite fait ses esprits et enchaîne pour rattraper un peu la connexion perdue « on a pas trop le temps de parler de vous » avec Icare, ils ne parlaient que d’eux et là encore, quand il avait le temps de se poser pour papoter mais sinon, sur ce point là, il n’avait pas à se soucier car aucune info sur ce qui se passait de son côté à elle n’allait fuiter. Bon elle décide d’oublier la bourde Judith et fait un effort pour tout effacer en reprenant son rôle. Elle n’oublie pas qu’elle a un certain objectif à atteindre d’ici la fin de cette soirée alors elle se raccroche à son sourire. « à croire qu’aujourd’hui, ça l’est » il est peut-être pas né ce jour là, mais il allait bien recevoir des cadeaux comme ceux-là exclusivement ce soir, car Kenza, dans un excès d’envie soudain, avait décidé de se transformer en le père noël des compliments qu’elle n’est que très rarement, ou que lorsqu’elle a un truc derrière la tête. « oh que oui on formera un bon duo, crois-moi » qu’elle souffla au creux de son oreille cette fois-ci en se détachant définitivement pour aller leur mettre une playlist. De son côté, elle était un peu confiante sur le fait qu’ils allaient être compatibles malgré leur faible taux astro, parce-qu’il y’a déjà eu une bonne base après deux semaines de cohabitation. Sur sa tablette connectée aux enceintes, elle sélectionna une playlist et lança une première chanson qu’il devrait peut-être connaître, à moins qu’il soit trop vieux pour ça, avec la particularité quand même d’être remixée à sa sauce à elle, plus orientale, plus traditionnelle et qui colle avec ses goûts musicaux. Les autres qui allaient suivre après celle-ci allaient être dans le même ton, mais celle-ci était un bon début vu son rythme plus dynamique, moins deep ou techno de ce qu'elle pouvait avoir sur sa tablette. Elle regagnât son cavalier sur la pointe des pieds dans un sourire taillé sur mesure pour ses lèvres, et commença à faire bouger légèrement les bras avec grâce et sensualité, ainsi que tous ses membres pour donner un peu le ton avant de lui tenir la main et le guider un peu plus vers elle pour réduire la promiscuité « si tu n’es pas à l’aise avec le fait de danser, je peux toujours danser pour toi » qu’elle souffla pas loin de son oreille en cédant un peu plus au rythme orientale de la musique. C’était au choix car elle savait que les hommes n’était pas tellement à l’aise avec l’idée de s’y mettre aussi, et préférait qu’on danse pour eux. C’était typiquement masculin et macho, mais elle en avait l’habitude, et c’est pas comme si ça lui posait de problème tant que elle, elle s’éclatait sur des notes qui faisaient bouger inconsciemment son derrière, son ventre et tout son corps en harmonie avec les sonorités de son pays.

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1402
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
berhert ☾ dimanche vers 19h Empty
MessageSujet: Re: berhert ☾ dimanche vers 19h   berhert ☾ dimanche vers 19h EmptyLun 20 Mai - 15:52

Niels ne goûterait vraisemblablement pas à la solitude qu'il recherchait, mais ce n'était pas comme si la présence de Kenza le dérangeait, dans leur groupe elle faisait partie de ceux qu'il appréciait d'avoir à ses cotés cette semaine et le fait qu'elle soit son adjointe rendait le fait de passer du temps ensemble d'autant plus logique. Ils avaient d'ailleurs prévu de réunir tout le monde dès le lendemain pour une soirée et visiblement ils étaient toujours sur la même longueur d'ondes à ce sujet. « Avec toi et moi à la barre, on sait au moins qu'il y a peu de risques que ça tourne à la grosse beuverie. » Il commenta dans un sourire à moitié amusé, parce qu'il n'avait pas très envie de se retrouver avec du vomis partout et des gens noyés dans la piscine parce qu'ils n'auraient pas eu assez de paires de yeux pour surveiller tout le monde. Il comprit par la suite quel message elle essayait de lui faire passer en laissant entendre qu'il ne tenait qu'à lui de faire ce qu'il fallait pour remonter dans le classement des candidats qu'elle jugeait intéressants, et qu'après la semaine dernière elle apprécierait de le voir répondre à ses questions avec un peu plus de bonne volonté. Niels reconnaissait que ce n'était pas toujours ni très naturel ni très évident pour lui de s'épancher sur certains détails, mais il savait aussi faire un effort. « Je peux au moins essayer. » C'était déjà ça sachant que Kenza avait tendance à poser les questions de façon frontale et à cibler des points qu'il n'avait pas toujours spécialement envie d'évoquer avec quelqu'un qu'il connaissait encore relativement peu. Mais il essaierait, et ça n'était même pas par rapport à cette histoire de classement parce qu'il ne faisait pas forcément un objectif de ravir la deuxième place, c'était plutôt rare qu'il fasse les choses de façon purement intéressée même si ce n'était pas désagréable de s'entendre dire qu'elle était intriguée par ce qu'il cachait. Il n'avait plus qu'à espérer qu'il ne lui ferait pas changer d'avis, il ne savait pas comment Kenza était susceptible de réagir à ce qu'elle découvrirait sur les personnes dont elle était plus ou moins proche ici, mais en attendant il avait bien compris qu'elle avait certains plans pour ce soir et s'il n'avait rien contre l'idée de danser un peu, il était moins sûr que le laisser improviser soit une bonne idée. Et d'un autre coté, il y a longtemps qu'il ne se souciait plus vraiment de ce qu'il pouvait montrer aux caméras. S'il était ici, c'est aussi parce qu'il avait accepté l'idée qu'on ne louperait rien de ses faits et gestes et ça n'aurait pas été possible s'il était du genre à vraiment s'en inquiéter. Quand on était dans sa situation et qu'on venait s'enfermer dans ce genre d'émission, on savait à quoi on s'exposait. La réaction de Kenza lui tira cependant un rire. « Tu as du oublier à qui tu parlais. Je ne suis pas Pierpaolo, la dernière personne qui aurait pu se soucier de me voir danser avec une femme a aujourd'hui d'autres chats à fouetter. » Il fit alors dans un rire léger et en haussant les épaules, parce qu'à moins qu'elle ait momentanément oublié ce détail, il était divorcé et s'il y avait normalement quelqu'un qui avait toujours l'air d'avoir ça à l'esprit quand elle s'adressait à lui, c'était bien Kenza. Il n'était pas trop sûr de ce qu'elle avait vraiment voulu insinuer en lui parlant d'engagement mais ce n'était pas comme si sa vie sentimentale avait connu beaucoup de revirements ces dernières années, tout ce qu'il pourrait en dire tiendrait en une ou deux minutes de conversation et ça n'intéressait généralement personne. Kenza lui assura qu'ils étaient loin d'être ridicules mais c'est la suite qui eut surtout le mérite de l'amuser, et après un ricanement légèrement ironique qu'il reprit. « C'est au moins rassurant de savoir que tu seras là pour sauver notre honneur si besoin. » Mais qu'elle se rassure, il ne dansait peut être pas tous les jours mais il devrait pouvoir faire un cavalier relativement efficace si elle ne lui réservait pas des danses trop ambitieuses. Parce que ça lui arrivait effectivement de danser avec son ex, l'occasion s'était régulièrement présentée du temps où ils étaient ensemble et c'était même une chose qu'il aimait assez lorsque ça avait encore un sens de sortir s'amuser. « J'en sais rien, pour moi elle était sûrement plus drôle que pour n'importe qui d'autre. C'est ça qui compte. » Il fit alors dans un demi-sourire, pas vraiment du genre à nier les qualités de la personne avec qui il était resté des années ou à minimiser ce qu'elle avait pu représenter pour lui et à quel point il se fichait à l'époque de ce genre de détails. Il ne parlait pas souvent de son ex parce que ce n'était pas le sujet le plus facile à aborder avec des gens qu'il connaissait encore peu, mais quand il le faisait c'était toujours comme de quelqu'un qu'il respectait, peu importe que le contrat qui les ait liés n'existe plus depuis des années. Et s'il préféra garder pour lui la réponse à sa prochaine question, l'expression de Kenza changea du tout au tout lorsqu'il fut question de Judith et Niels comprit qu'il aurait sûrement mieux fait de garder cette partie-là pour lui, la brune étant visiblement remontée contre la suisse à cause du prime et pas forcément encline à la voir s’immiscer dans cet échange. Il relâcha les épaules, pas certain d'avoir envie d'alimenter sa colère ni d'avoir à choisir un camp. « Elle ne restera pas éternellement de l'autre coté. Moi je n'ai pas à m'en mêler mais il faudra sûrement que vous ayez une discussion. » Il se contenta de souffler en retrouvant son regard, simplement parce qu'il n'oubliait pas qu'ils étaient censés rencontrer Faith et Judith dans quelques jours et qu'il commençait à se demander comment ça allait bien pouvoir se passer si Kenza ne supportait pas qu'il évoque la blonde. Il était prêt à mettre le sujet de coté si ça pouvait éviter à Kenza de se braquer, mais ils n'allaient pas vivre séparés les uns des autres indéfiniment et il faudrait peut être qu'elles s'expliquent. Il tenta finalement de détendre un peu l'atmosphère en plaisantant sur l'idée qu'elle puisse profiter d'avoir accès à la loveroom pour confier certains de leurs secrets à Icare, pas certain en réalité qu'il y ait de toute façon grand chose de confidentiel à ébruiter, avant de prendre un air à la fois rieur et légèrement décontenancé à la réplique de Kenza. « Oh je vois, vous n'avez pas trop le temps. » Il releva en lui lançant un regard entendu et amusé, sans en dire plus parce qu'il n'avait généralement pas l'esprit trop mal placé et aucune envie de faire plus que la taquiner légèrement. Il s'était promis de ne pas évoquer clairement cette histoire d'enregistrement qui aurait du rester de l'ordre de l'intime, et il lui faisait plus généralement confiance pour ne pas rapporter toutes leurs conversations et pas seulement parce qu'il la croyait sur parole quand elle disait qu'elle avait mieux à faire. Une chose est sûre, lui qui n'avait pas forcément l'habitude des compliments était plutôt flatté qu'elle se dise ravie d'être son adjointe et sentait que l'ambiance était aujourd'hui différente de celle de leurs précédents échanges, peut être parce que le cadre était moins formel que lorsqu'ils partageaient une chambre et ses règles. En tous les cas c'était assez agréable pour Niels qui commençait à apercevoir une Kenza un peu plus détendue et pensait réellement qu'ils formeraient une bonne équipe cette semaine, sans pour l'instant savoir réellement ce que leur réservaient leurs rôles. « Si on s'en sort bien aujourd'hui, on pourra toujours leur montrer ce qu'on vaut demain. » Il plaisanta lorsqu'elle s'éloigna pour aller leur mettre un peu de musique, évidemment pas sérieux ni très désireux de faire une représentation aux autres membres du groupe et alors qu'il attendait encore de savoir ce que Kenza leur réservait précisément. Il ne tarda pas à le savoir lorsque les premières notes de musique résonnèrent et même si ça ne lui disait pas grand chose, il était déjà rassuré que ce ne soit pas trop rapide ou impossible à suivre. Kenza revint près de lui et il laissa reprendre sa main et le guider sur les premières notes puisqu'elle semblait plus familière de ce genre musical que lui. Sa proposition lui fit hausser un sourcil un peu surpris. « Tu dis ça pour mettre encore en doute mes capacités ? » Il se fendit d'un sourire intrigué, croyant au départ que ce qui l'intéressait c'était de danser avec lui pour voir de quoi il était capable mais comprenant que l'idée d'être la seule à danser ne lui déplairait pas pour autant. Lui, il ne savait pas tellement comment le prendre, mais il trouverait ça certainement étrange et au-delà même du fait qu'il n'avait pas tellement envie que cette scène donne matière à la production pour créer plus d'histoires et leur offre le quota de séquences ambiguës qu'ils devaient espérer dénicher chaque semaine, il ne serait pas très à l'aise dans ce genre de posture. « Je crois qu'il vaut mieux qu'on soit deux à danser. Va savoir comment ils tourneraient ça et s'ils essaieraient pas de faire croire qu'on a fait ce genre de trucs toute la semaine. » Il ironisa en levant les yeux. Il avait dit qu'il se fichait des caméras mais il se méfiait un peu plus du traitement que la production pourrait décider de faire de ces images, et il y avait une légère différence entre danser et rester stoïque pendant qu'elle se déhancherait devant lui. Il estimait que Kenza avait eu son compte avec l'histoire de la loveroom et il n'avait pas forcément envie d'en rajouter. « Elle est pas mal, cette chanson. » Il ajouta dans un léger sourire, l’imitant tandis qu'elle bougeait les bras et replaçant une main contre son dos pour la guider dans de légers mouvements. Et si jamais elle décidait finalement de lui montrer deux-trois pas, il n'était toujours pas contre non plus.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers une future proie [PV Garret Worfken / Selantis Shya] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: SALLE DE SPORT-
Sauter vers: