Partagez
 

 RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA

Aller en bas 
AuteurMessage
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 13470


RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA Empty
MessageSujet: RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA   RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA EmptyMar 21 Mai - 17:40

apparition du Maître sur l'écran du salon.
une partie des candidats vient de s'y réunir.


À tous les candidats,

Il y a peu, un habitant a déclenché l'alarme des secrets. Cet habitant, c'est @Bart.
Bart pense avoir découvert le secret d'@Anaswara.

Mais a-t-il réellement mis le doigt sur son secret ? Si c'est le cas, il remportera la totalité de sa cagnotte personnelle. Et s'il s'est trompé, il lui reversera les 5000£ mis en jeu lors de la confirmation de son buzz.

C'est l'heure de la révélation.
Bart, quel secret penses-tu avoir découvert ?

note : Les candidats du groupe 2 assistent à la révélation depuis un écran.
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11293-barthttp://www.throwndice.com/t11328-bart En ligne

MESSAGES : 364
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA Empty
MessageSujet: Re: RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA   RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA EmptyMar 21 Mai - 18:17

Bart, il est convoqué au salon avec les autres pour la révélation. Il ne savait pas vraiment comment ça allait se passer avec le palace scindé en deux cette semaine. A la rigueur, ça l’arrange un peu comme situation, parce que quand il doit caler ses fesses sur un des fauteuils placés en évidence, il se sent moins mal à l’aise que si l’effectif des candidats avait été au complet. Il cherche les prunelles d’Anaswara lorsqu’elle s’assoit en face de lui. Il y a de fortes chances pour qu’il se plante totalement sur cet intitulé vu l’absence total d’indices concrets en sa possession. Bart, il s’était pointé au confessionnal en gros touriste avec quelques convictions au fond de la tête d’après des réactions ou des anecdotes que la jeune femme a bien voulues lui céder depuis le début de l’aventure. La chasse aux secrets, ce n’est pas un truc dans lequel il se voit s’illustrer. Pour faire simple, Bart, il se voit pas réussir grand-chose dans le jeu comme il l’avait dit lors de son casting, puisque son sens de l’observation et de la déduction doit se heurter très souvent à son côté tout mou du genoux. « Je pense qu’Anaswara a été considérée comme une Kumari pendant son enfance, c’est-à-dire une déesse vivante. » il explicite, parce que tout le monde n’a pas lu le National Geographic centré sur le Népal. Il se tait, prêt à entendre le verdict à propos de son idée de secret.

_________________


Long à la détente, mauvais sur la longueur
A quelques millièmes de secondes
de laisser passer mon heure.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1752
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 30
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA Empty
MessageSujet: Re: RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA   RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA EmptyMar 21 Mai - 19:18

Anaswara se rend au salon, comme tous ses autres camarades du groupe. Elle comprend rapidement que Bart a validé son buzz. Elle entre dans la pièce et prend place dans le fauteuil, juste en face de lui. Elle pose son regard sur son visage. Elle ne sait comment appréhender cet instant. Elle sait qu’elle ne peut y échapper à présent. Elle ne le quitte pas du regard, alors qu’il formule l’intitulé de ce qu’il pense être son secret. Un léger sourire étire ses lèvres. En quelques mots, elle se sent mise à nue par Bart. Elle serre un peu plus ses jambes comme pour se protéger mais cela ne fait rien. « Bart, ne me dis plus jamais que tu es bête », qu’elle souffle, en posant sa main sur la sienne. Elle revient sur une phrase qu’il avait pu lui dire lors de leur confrontation. « L’intitulé exact de mon secret est… j’ai été élevée au rang de déesse vivante », elle reprend, en ne le quittant pas du regard. Elle sait qu’elle va devoir en dire plus, se dévoiler. Elle balaie furtivement l’assemblée présente dans la pièce. Elle n’arrive pas à savoir ce qui se passe dans leur esprit, à ce moment. Elle préfère reposer son regard sur le visage de Bart. Cela a un côté rassurant pour elle. Elle pourrait être déçue, dégoûtée de perdre son secret et toute sa cagnotte. Elle pourrait entrer dans un mode rageuse. Mais il n’en est rien. Elle lui offrir un sourire. Elle prend alors une grande inspiration : « une Kumari est en réalité l’incarnation d’une déesse hindoue appelée Durga. Elle est adorée et considérée comme la protectrice de la ville de Katmandou – elles sont en réalité une douzaine dans différentes villes du Népal. La Kumari possède ce pouvoir que l’on nomme « sakti », je me doute bien que cela vous est étranger, ce pouvoir est celui de la création, de la destruction et de la nutrition. Nombreux sont ceux qui viennent donner une offrande à une Kumari, en espérant bénéficier de l’un de ces pouvoirs. ». Elle essaie d’expliciter. Elle se doute que cela peut paraître abstrait pour des occidentaux. Elle lance un regard en coin vers ses autres camarades, présents dans la pièce. Bart a lu, s’est renseigné mais elle n’est pas certaine qu’ils ont tous eu un aussi grand intérêt pour son pays natal que lui. « J’ai été choisie parmi plusieurs petites filles, ils disaient que j’étais « l’élue ». J’avais deux ans et on m’a arraché de ma famille, de ma maison… », elle laisse sa voix en suspens. « La maison que je t’ai vaguement décrite, Bart, n’est pas celle où j’ai grandi… ce n’est pas celle de mes parents. J’ai grandi dans la Kumari Ghar, la maison de la Kumari », qu’elle confesse, à son camarade. « A partir du moment où j’ai été élue et désignée Kumari, je ne pouvais plus poser le pied par terre, je ne pouvais parler qu’à ma famille d’adoption et ne pouvais pas quitter le temple – si ce n’est lors des festivités religieuses –. Il m’était interdit toute forme d’expression : je n’avais le droit d’exprimer aucun sentiment ». Elle a l’impression qu’elle livre son mode d’emploi. « Je devais vivre dans l’inaction la plus totale. J’avais parfois le droit d’être à la fenêtre pour honorer les touristes qui venaient devant la façade du temple ». Elle se pince les lèvres. « Lorsque je pouvais sortir, c’était seulement installée sur un palanquin, soulevé par des hommes. Je me souviens que tout me paraissaient petit, minuscule vu de là-haut. Les hommes venaient avec leurs offrandes, les touristes venaient me rendre visite contre une somme conséquente. Avec le temps, je me rends compte que j’étais devenue une attraction touristique ». Elle a des mots durs quand elle prononce le mot « attraction ». « On ne m’a jamais appelé Anaswara. J’étais pour tous « Mère déesse » ». Elle s’interrompt. « J’ai pu vous dire que je n’ai jamais été proche de mes parents, c’est vrai. Je n’ai pas grandi avec eux. Ils pouvaient me rendre visite, comme tous les autres venus me faire des offrandes. Ma sœur est une inconnue pour moi, je ne l’ai pas vu naître, je ne l’ai pas vu grandir pendant son enfance », souffle-t-elle. Elle n’a pas menti quand elle disait ne pas être proche de ses parents. Pendant des années, ils ont été comme des étrangers pour elle. « Pendant tout ce temps, je n’allais pas à l’école, car ils considèrent la déesse comme omnisciente. La première fois que j’ai franchi le seuil d’une école, j’avais... », elle s’interrompt. « ...seize ans ». Cet âge, il est gravé en elle, Anaswara. Il l’a marqué à tout jamais. « C’est à seize ans que je n’étais plus Mère Déesse, on ne m’a pas demandé mon avis – la vérité est que depuis le début, on ne m’a pas demandé, si celui de mes parents –. Une Kumari est destituée lors de sa première goutte de sang ». Elle n’a pas envie d’entrer dans les détails. « Ce jour -là, quand ils s’en sont rendus compte, on m’a fait enlever ma robe, mes bijoux, mon diadème. J’étais redevenue Anaswara. Comme le veut la tradition, j’ai passé les douze jours qui ont suivi ma destitution dans le noir, sans voir la lumière du jour. ». Elle s’interrompt. « Je peux m’arrêter, si vous voulez... ». Elle n’est pas certaine que ça les intéresse, comme elle avait pu le dire à Tonia, dans la semaine. Elle sent le regard insistant de Bart. « La transition a été brutale. Je me suis retrouvée, du haut de mes seize ans, à devoir affronter le réel sans même qu’on m’y prépare. Pendant des années, j’avais été choyée, on faisait tout pour moi… Il a fallu que j’apprenne ces choses simples du quotidien qui m’ont paru insurmontable au début : s’habiller comme les jeunes filles de mon âge, marcher, répondre à mon prénom, me faire à manger et… aller à l’école. Je ne savais pas compter, ni écrire… J’avais tout à apprendre. Je ne savais pas non plus gérer mes relations… Je veux dire, gérer mes relations. Je n’ai pas réussi à devenir proche avec mes parents, à montrer mon affection à leur égard… je n’y parviens pas, on m’a privé trop longtemps d’eux. J’ai été éduquée à recevoir et non donner. Ma destitution, je l’ai vécu comme un traumatisme. J’ai eu l’impression d’avoir été rejetée pour ce que j’étais depuis le début… une fille ». Une petite fille, une enfant, et non pas ce qu’ils prétendaient ce qu’elle était. Tout cela n’a pas été sans conséquence pour elle : son impossibilité à avoir des relations et sa dépression. Elle s’interrompt. Il y a encore de nombreux aspects de sa vie qu’elle aimerait exposer, mais elle estime en avoir suffisamment dit, de s’être suffisamment dévoilée. « Félicitations, Bart », qu’elle conclut, en lui adressant un discret sourire.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur. et toutes les nuits je me questionne : Est-ce que j'guéris si tu me donnes Un coin pour me mettre à l'abri
Quand mon coeur s'alourdit.
Revenir en haut Aller en bas
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 13470


RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA Empty
MessageSujet: Re: RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA   RÉVÉLATION N°6 - BART/ANASWARA EmptyVen 24 Mai - 0:38

@Bart, en découvrant le secret d'Anaswara, tu remportes l'intégralité de sa cagnotte soit la somme de 34 000£. Le Maître te félicite.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 7 - La Grande Révélation
» pollution atmosphérique et allergie des enfants
» Sur la route t'attendent une révélation et une requête royale (Pv Evangéline)
» Révélation Faustine ♣ Betty-Jayne
» Tortures et révélation [Nightmar]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: SALON-
Sauter vers: