Partagez
 

 help is on the way

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Esaias
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11250-esaiashttp://www.throwndice.com/t11278-esaias 

MESSAGES : 601
AVATAR : christopher mason


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 156 336£
AFFINITÉS:
help is on the way - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: help is on the way   help is on the way - Page 2 EmptyJeu 6 Juin - 21:02

@Anaswara

Finalement, vous avez réussi à récupérer Abu. Il peut à nouveau faire des galipettes dans l’herbe. Tu espères vraiment qu’il ne s’essayera pas de sitôt à regrimper à un arbre. Il est trop jeune pour le moment. Faut qu’il grandisse un peu. Tu seras désormais plus vigilant. Franchement, un singe c’est pire qu’un gosse au final à surveiller. Tu devrais lui mettre une laisse comme te le conseille Anaswara. Tu n’avais jamais réellement imaginé que ça pouvait se mettre à un autre animal qu’un chien mais pourquoi pas. Est-ce que ça marche aussi pour les enfants pas sage, par hasard ? Parfois, t’en voit dans la rue, ils mériteraient une laisse et un bon coup de pied au derrière aussi même si t’es pas un adepte de la violence. – Sérieux ?! – Tu réagis avec des grands yeux lorsqu’Ana te parle d’un reportage sur l’usage des harnais pour enfants. Du coup, t’en déduis que ça existe vraiment. Pourquoi pas après tout. Tu te verrais jamais en mettre un à ton gosse en tout cas. C’est le dernier recours suite à une mauvaise éducation. La honte tout de même. Déjà que t’es pas fan à l’idée de restreindre la liberté d’Abu. La népalaise déclare qu’il n’est pas plus en liberté parmi vous. Tu hausses les épaules face à ses accusations. Elle n’a pas tellement tord. L’animal serait bien plus heureux à l’extérieur. Vous êtes trop nombreux et trop agités, ça doit le perturber. Puis toutes les caméras aussi et les membres de la production, ça doit pas aider le pauvre animal à se sentir bien parmi vous. Tu espères ne plus avoir à le garder jusqu’à la fin du jeu en tout cas. Surtout si c’est pour te mettre dans tes états pareils. Tu ne sais pas relativiser et la jeune femme te le fait savoir. Elle ne prendra jamais l’avion avec toi. Au moins, c’est clair. Tu la questionnes d’ailleurs sur sa profession afin de savoir si elle a déjà eu des difficultés genre des problèmes techniques ou si même carrément, l’avion a déjà frôlé le crash. Visiblement non. Elle te rétorque que l’avion c’est plus sur qu’une voiture. – Non, t’as raison. C’est juste que ne pas avoir les pieds posés au sol, c’est vite perturbant. – Faut dire qu’il y a quand même de l’espace entre l’air et la terre. Et y’a rien qui vous retient réellement entre les deux. Si tu tombes, t’es foutu à moins d’avoir un parachute avec toi, ce qui n’est pas le cas lorsque tu prends l’avion. C’est pas forcément le masque d’oxygène et la ceinture qui vont te sauver. En tout cas, c’est important qu’elle sache garder son calme lors de situation tendue. C’est même vital pour son métier. Tu aimerais qu’elle te donne son secret pour relativiser. Mais non, faut juste pas réagir avec précipitation. C’est que t’es impulsif, toi. Ta camarade le confirme. Décidément, elle n’est pas tendre avec toi aujourd’hui. Heureusement, elle se rattrape en disant que ça fait ton charme. – Je suis sûrement la personne dans ce jeu ayant le plus de défauts, mais bizarrement, je crois que c’est ce qu’on aime chez moi. – Tu ne les as jamais cachés après tout. Tu te contentes d’être toi, d’être naturel. Car si on résume, tu es froid, cassant, impulsif, t’as pas beaucoup de conversation, tu fuis dès que tu le peux, tu es moqueur, cash, tu donnes l’impression d’en avoir rien à foutre de tout, d’être insensible, et t’en passes. Mais tu assumes tout. C’est ta carapace aussi. T’as sûrement des qualités que tu ne soupçonnes pas. Par exemple, tu sais complimenter et valoriser tes camarades lorsqu’il le faut. C’est ce que tu as fais avec Ana lors de la rubrique d’Elena. L’hôtesse de l’air t’en es reconnaissante. Tu espères tout de même qu’elle ne t’en veux pas de ne pas avoir réellement dit qu’il s’agissait de ta candidate préférée. Tu préfères rétablir la vérité. T’as pas envie de comparer tes camarades et de faire de classement. Tu l’apprécies beaucoup en tout cas, c’est une certitude et ça te ferait vraiment chier de la voir quitter le jeu. – Bien sûr. – Tu réponds à toute vitesse en fronçant légèrement les sourcils. Il ne faut pas qu’elle en doute, elle te manquerait si jamais elle se faisait éliminée. Elle fait parti de tes piliers ici. Ton aventure ne serait vraiment plus pareil. Tu serais déstabilisé. – Mais je t’interdis de partir. – Tu réponds fermement avec de sourire progressivement. Ce n’est pas parce qu’elle se retrouve sur le banc des nominés à nouveau qu’elle se fera éliminée. Tu penses qu’elle a plus de chance que d’autres de rester. Mais tu ne peux être sur de rien. Tu ne sais pas vraiment ce que valent Kenza, Bart, Tonia ou Jesse. – Non, t’as raison. – Tu te rétractes finalement quant à cette histoire de concurrence évoquée par la chroniqueuse à ton sujet. Il n’y en a pas. Tu ne vois pas Anaswara du même œil que Niels. Votre relation n’est purement qu’amicale. Tout est clair entre vous. En revanche, ça l’est moins entre Kenza et toi. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé de lui parler. – Je lui ai déjà dit. Mais ça rentre d’une oreille et ça ressort par l’autre. Je pense qu’elle a besoin de croire qu’elle plaît à tous les garçons. Elle veut se sentir au-dessus du lot. Ça révèle peut-être un manque de confiance, non ? – C’est ton analyse. Si ça se trouve, tu te plantes mais de ce que t’as pu observer, la candidate évoquée a besoin de savior qu’elle plaît et veut se prouver qu’il s’agit de la plus belle. Sauf que non, ça ne marche pas comme ça. Tu es un peu rentré dans son jeu, vis-à-vis de ta mission et aussi par manque d’attention, mais ça s’arrête là. Elle n’est de base pas ton type de fille. – Ouais c’est sûr. Franchement, elle est plutôt douée Crystal niveau mode en plus. J’aurai pas pensé. – Tu déclares lorsque votre conversation a déviée sur le relooking de ta camarade par la chroniqueuse. C’est pas la rubrique qui fait sensation généralement mais là, t’as envie d’en parler. T’as bien aimé porter la salopette qu’on t’avait prescrite lors du dernier prime. Ça t’allait vraiment bien. T’as pas tout suivi à la lettre mais le résultat était quand même probant. Ana préfère quant à elle composer ses tenues en fonction des suggestions plutôt que d’adopter le look intégral. Chacun fait comme il le souhaite. D’ailleurs, toi t’as surpris l’ensemble de tes camarades en te coupant les cheveux. Et les retours sont plutôt positifs, ce qui te fait évidemment plaisir. – Merci bien. Heureusement qu’on a une coiffeuse quand même dans ce jeu, c’est pratique. Dommage qu’on n’ait pas de masseuse aussi. – Tu lâches un léger rire avant d’afficher une frimousse pleine de malice. – Bah alors, ça fatigue ? – Tu te retiens d’ajouter : « déesse Anaswara ». Elle n’a pas apprécié la première fois ce surnom. Faut que tu arrêtes tout de suite avant de prendre de mauvaises habitudes. Quoi qu’il en soit, tu penses la laisser se reposer tranquillement sur son hamac et aller faire un plouf à la piscine. C’est qu’il fait chaud mine de rien. Faudra que Lula ou Pierpaolo prenne le relais pour Abu.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1974
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
help is on the way - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: help is on the way   help is on the way - Page 2 EmptyVen 7 Juin - 20:12

Anaswara est un peu surprise quand Esaias semble ignorer l’utilité d’une laisse. Il ne manque d’ailleurs pas de réagir vivement quand elle évoque un reportage visionné sur une pratique éducative qui l’a laissé songeuse en Occident. « Bienvenu chez toi », elle réplique sur un ton léger. Elle ne manque d’ailleurs pas de le taquiner quant à sa réaction à la suite de ce mini-événement, qui est venu rythmer leur journée mutuelle. Elle aurait pu, par mimétisme, devenir excessive, dramatique mais elle a su garder son calme. Clairement, Esaias serait probablement l’un des pires passagers à bord d’un vol. Il n’y a qu’à écouter sa question où il évoque un crash d’avion. Avant même d’être monté dans un avion, il pense déjà à un scénario catastrophique qui n’arrive que rarement. L’avion est l’un des moyens de transport le plus sûr. Flippe-t-il autant quand il est au volant de sa voiture ? Alors qu’il a tout de même plus de chance de percuter un autre véhicule sur la chaussée ? Non. Il lui accorde raison. Il lui explique alors que pour lui ne pas avoir les pieds posés au sol est vite perturbant. Un sourire quelque peu mutin se peint sur les lèvres peintes de la brune. « C’est parce que tu n’es jamais monté à bord d’un avion avec mon équipage », elle souffle dans un ton peu sérieux. Le blond concède qu’il est impulsif, quand elle lui explique que l’une de choses est de ne pas agir dans la précipitation. Elle a toujours pensé quand réagissant dans l’urgence, c’était dans ces moments où on fait probablement des erreurs que l’on n’aurait pas fait si on avait pris le temps de réfléchir. D’après lui, il est celui qui a le plus de défauts. « Nous n’en avons tous », des défauts. On a beau peindre Anaswara avec un tout un tas de qualités, il y a des couches de défauts qui viennent détailler son portrait. « Les gens apprécient qui sont eux mêmes, et qui ne cherchent pas à se donner une image », elle expire. Du moins, c’est ce qu’elle pense. « Je doute que l’on m’appréciera si j’essayais de me donner l’image d’une femme vulgaire, par exemple ». Depuis le début de son aventure, elle n’a jamais caché qui elle était, elle n’a jamais caché ses névroses, ses traumatismes, ses failles, ses insécurités. Tout naturellement, la conversation dérive sur la chronique d’Elena Maslov et du commentaire que son coéquipier avait formulé à son égard. Elle passe au-dessus du fait qu’il ne l’estimerait pas comme sa candidate préférée. Elle l’apprécie, Esaias. Au cours de la semaine, Niels lui avait confié croire que le candidat l’aimait bien, Anaswara. Elle reste interdite, devant les mots prononcés à son égard. Il est probablement le seul qui lui donne l’impression d’avoir une vraie place à ses côtés, dans son aventure. Elle ne peut s’empêcher de l’interroger sur l’issue possible, demain soir. Si elle venait à ne pas être sauvée, ressentirait-il le manque ? Esaias ne prend pas le temps de réfléchir et lui assure qu’elle lui manquerait. Un discret sourire étire ses lèvres, tout naturellement. Son regard observe distraitement les traits du visage du jeune homme. Il reprend la parole. Il lui interdit de partir. « Je ne peux t’en faire la promesse, Esaias », elle souffle. Elle ne peut pas lui faire cela parce que ce n’est pas elle qui a les cartes en main. Elle s’en voudrait si elle lui promettait de ne pas partir et de rester à ses côtés, alors qu’on lui demanderait de quitter le palace sur le champ. Elle aurait l’impression de le trahir. D’avoir trahi sa parole envers Esaias. « Mais je ferai mon possible pour que cela n’arrive pas », elle articule, en se posant juste devant lui. Elle fera son possible, même si elle sait que ce n’est pas elle qui détient la décision finale. Son issue, ce n’est pas elle qui le choisit. Concernant les commentaires qu’Elena a pu faire sur le beau blond, l’un d’entre eux semble avoir retenu son attention. Le fait qu’il serait une concurrence. Il veut savoir avec qui il est en concurrence. Elle ne voit pas l’intérêt d’y répondre, alors qu’il n’y a aucune concurrence qui existe. Personne ne se battrait pour obtenir ses faveurs. Quant au fait qu’il serait mauvais séducteur, celle qui est à l’origine de la réputation de son camarade est Kenza. Il lui explique qu’il n’a pas cherché à la séduire mais la vérité est qu’il devrait en parler à la concernée et non à Anaswara. Le blond a déjà eu une conversation à ce sujet avec la concernée. Il en vient à penser qu’elle ressent le besoin de plaire à tous les hommes et se sentir au-dessus du lot. Il pense que cela révèle un manque de confiance. « Possiblement », elle articule. Ce qu’elle sait d’elle est qu’elle ne semble pas l’apprécier, elle a l’impression qu’elle la considère comme une rivale. Finalement, ils parlent ensemble du relooking de la semaine dont Ana a fait les frais. D’après lui, Crystal est « plutôt » douée. « Attention à ce que tu pourrais dire, tu parles tout de même de la chef de notre équipe », qu’elle lui fait remarquer quand il dit qu’il ne l’aurait pas pensé. Au sujet du changement capillaire du blond, elle valide ce choix. Cela lui va très bien. Il lui fait remarquer la présence d’une coiffeuse au sein du palace, Faith, ce qui est pratique. Il déplore l’absence de masseuse. « Allez, si je reste samedi soir, la semaine prochaine, on ira au spa », elle programme déjà leur petite semaine. « Qu’en dis-tu ? ».

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: COIN HAMACS-
Sauter vers: