Partagez
 

 spirit in the sky (lundi, 19h40)

Aller en bas 
AuteurMessage
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1388
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
spirit in the sky (lundi, 19h40) Empty
MessageSujet: spirit in the sky (lundi, 19h40)   spirit in the sky (lundi, 19h40) EmptyLun 27 Mai - 7:12

SPIRIT IN THE SKY.
W / @Anaswara

Il n'y avait pas à dire, c'était quand même un peu plus excitant de maintenir son attention sur les écrans de la régie quand la moitié n'étaient pas brouillés et qu'ils pouvaient avoir une vue d'ensemble sur ce qui se passait dans le palace. Niels ne tenait pas forcément à savoir ce que chacun faisait quand il y avait toujours une allusion dans une rubrique ou des bruits de couloirs pour les tenir au courant de ce qu'ils loupaient, mais ça le prenait parfois de s’asseoir face à ces télés avec l'espoir de tomber sur un moment assez intéressant pour le divertir quelques minutes, le temps de siroter un cocktail qu'il était parti se préparer au lounge bar. Ce qui serait sûrement un peu glauque s'il était rempli d'alcool et qu'il le sirotait dans la pénombre de la pièce, mais l'était un peu moins dans la mesure où il n'y avait que du fruit et un peu de grenadine. Un écouteur vissé dans une oreille, il ne savait pas exactement ce qu'il cherchait mais se tenait prêt à intercepter la moindre information susceptible d'être intéressante, comme Bart filant d'un bout à l'autre de l'écran vers une porte inconnue qui pourrait indiquer la présence de la loveroom dans un coin jusqu'ici insoupçonné du palace, ou Esaias, Lula et Pierpaolo courant après un Abu bien décidé à faire tourner en bourrique ses trois baby-sitters. Depuis le départ de Jhoan le palace paraissait un peu plus calme et c'était presque étrange de ne pas le voir franchir une porte avec son énergie habituelle ou embêter April avec la complicité de la production qui jusqu'au bout aura joué sur le fait qu'ils ne supportaient pas de respirer le même air plus de cinq minutes. Ça lui faisait prendre conscience que le temps filait à toute allure, un peu comme ces histoires de nominations et de popularités diffusées sur le prime qui leur avaient rappelé qu'il y a déjà plus d'un mois qu'ils étaient ici. Il le mesurait parfois à la façon dont il s'était habitué à certaines présences, parfois attaché à ceux qui vivaient avec lui, mais si on lui avait dit à son arrivée qu'il serait encore là après quatre semaines à boire un cocktail en regardant ses camarades se préparer un sandwich, il ne l'aurait pas cru. Parce que pour tout le monde, ça restait étrange qu'il soit ici. Et c'est au moment où il s'en fit la réflexion qu'il entendit la porte s'ouvrir derrière lui. Et après un coup d’œil qu'il découvrit la silhouette d'Anaswara, à qui il adressa un léger sourire. « Je voulais voir si cette histoire de génie était vraie ou si c'était quelque chose qu'on nous avait vendu pour nous rendre encore un peu plus méfiants. Mais pour l'instant j'ai rien noté d’inhabituel. » Il énonça d'un air amusé, désignant la place à coté de lui pour qu'elle s'assoit, et sans que ce soit tout à fait faux parce qu'il y avait bien une part de lui qui se demandait depuis samedi à quoi ils devaient s'attendre maintenant que la production avait décidé de les piéger par d'autres biais que les rubriques. « Qui est-ce que tu viens espionner maintenant que t'as de nouveau accès à cet endroit ? » Il lui lança un regard curieux, juste parce qu'Anaswara n'était pas la première personne qu'on s'attendrait à voir dans cette pièce. Et si cette histoire autour de ses réponses à Elena ne l'avait pas mis très à l'aise samedi soir et qu'il avait un peu eu l'impression de devoir rendre des comptes sans que ce soit justifié, aujourd'hui il était content de tomber sur elle, il se serait vite ennuyé s'il avait du rester seul et ça faisait plusieurs jours qu'il attendait une occasion de lui parler de son secret, même si ce n'était pas le genre de choses qu'il irait mettre de but en blanc sur le tapis alors qu'elle s'était à peine assise et qu'ils ne s'étaient pas vus pendant une semaine.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1972
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
spirit in the sky (lundi, 19h40) Empty
MessageSujet: Re: spirit in the sky (lundi, 19h40)   spirit in the sky (lundi, 19h40) EmptyLun 27 Mai - 14:41

Cette semaine, elle va essayer de faire honneur au look que Crystal lui a élaboré lors du dernier prime et de le décliner autant que possible avec ce qu’elle a dans ses valises. Elle n’est pas certaine qu’elle réussira avec brio cette pseudo-mission qu’elle s’est donnée. Aujourd’hui, elle a opté pour un chemisier blanc et une jupe en cuir noir, le tout est agrémenté de l’une de ses paires d’escarpins noirs. Elle a passé sa matinée à se dire que sa tenue était beaucoup trop osée et le reste de la journée a oublier qu’elle avait troqué l’une de ses robes pour une jupe en cuir. Ce n’est pas pour autant qu’elle a oublié ce qu’elle porte aujourd’hui. Par chance, personne ne lui a fait une remarque sur la façon dont elle est habillée aujourd’hui. Probablement parce qu’elle est affreusement hideuse là-dedans et que personne n’ose lui dire franchement. Elle est prête à faire demi-tour et à se trouver une nouvelle tenue pour terminer sa soirée, mais elle est happée par une pièce. Elle s’arrête devant la porte. Elle n’a pas souvenir d’y être entrée jusqu’à aujourd’hui. Au deuxième étage, elle ne fréquente que la salle informatique : elle y passe quelques temps pour alimenter sa page et répondre à quelques uns des commentaires et des messages qu’elle réceptionne de la part de quelques fans. Elle déplore ne pas parvenir à répondre à tout le monde. Elle ne sait pas si elle parviendra un jour, elle ne voudrait pas que l’un d’eux pense qu’il est laissé pour compte. Piquée par une certaine curiosité, elle pousse la porte et pénètre dans la pièce. Elle tend la tête ça et là et détaille l’endroit nouveau. Elle s’avance, explorant timidement les recoins. Son regard s’échoue sur une silhouette familière. Niels est là. Depuis samedi soir, elle ne sait plus quoi penser par rapport à l’allemand. Elle a l’impression d’avoir été égarée, sur le bord du chemin. Elle oscille entre cette envie de ne pas prêter attention à ce qui a pu s’être dit à son sujet et sur leur relation et cette impression qu’il pourrait y avoir une once de vérité derrière tout cela. Elle s’arrête et reste plantée, au milieu de la pièce, devant les écrans qui diffusent des images. Lui est installé, dans un siège, confortablement. Il a prévu d’y passer un certain temps. Sans qu’elle ne l’invite à justifier sa présence dans la pièce, il lui explique être là pour voir si cette histoire de génie était vrai ou si c’était une invention de la production pour les rendre plus méfiants. D’ailleurs, il ajoute n’avoir rien noté d’inhabituel. Elle hoche timidement la tête. « Je crois qu’ils nous laisseront probablement quelques jours de répit », elle souffle, en ne sachant pas réellement ce qu’elle était en train d’avancer. Elle doute que la production va mettre en scène d’entrée de jeu le fameux génie. Elle va préparer le terrain subtilement et attendre le bon moment pour le mettre en action. Elle ignore ce que la production va leur offrir avec ce génie. Elle ne sait pas si elle doit appréhender mais elle doute qu’elle soit une victime toute désignée par celle-là. Elle est peut-être stupide de penser qu’ils la laisseront tranquille, qu’ils l’oublieront pour tordre le cou à d’autres candidats avant elle. Anaswara s’installe sur le siège qui juxtapose le sien. Elle lui adresse un discret signe de la tête en guise de remerciement. Niels prétend qu’elle est venue là pour espionner quelqu’un. Elle pourrait lui répondre qu’elle était venue pour lui mais elle ne dit rien. « Personne », elle émet à voix basse. Elle a personne à espionner, à travers ses écrans. Elle dépose ses pupilles ébènes sur le visage de Niels. Son regard imprime en douceur des traits de son visage, en silence. « Je suis contente de te retrouver, cette semaine », elle lui confie. Ils ont passé une semaine séparés. Cela n’a pas été anodin pour elle. «  Ca m’a manqué de passer du temps avec toi », elle ne peut cacher que l’absence de l’allemand à ses côtés ne l’a pas laissé indifférente. Elle a eu cette étrange impression qu’on venait de lui enlever un repère. Elle n’a même pas la force de lui demander ce qu’il en est pour lui. Elle se contente de ne pas le quitter du regard. « J’aurais aimé que tu sois, là », elle reprend, son regard s’échoue sur la table qui est en face d’eux. Elle reprend ses esprits, doucement. « Pour la révélation de mon secret », elle souffle, en le cherchant du regard.

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1388
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
spirit in the sky (lundi, 19h40) Empty
MessageSujet: Re: spirit in the sky (lundi, 19h40)   spirit in the sky (lundi, 19h40) EmptyMar 28 Mai - 12:02

Niels ne savait pas vraiment ce qu'il pouvait espérer surprendre à cette heure-ci, mais ça n'était jamais désagréable de profiter d'un moment de calme avec juste un cocktail et le léger bourdonnement des écrans. Ses yeux les détaillaient avec une curiosité accrue, peut être parce que la semaine passée ils n'avaient tous eu qu'un aperçu restreint de ce qui se passait autour d'eux et qu'il était un peu resté sur sa faim. Tout le monde avait l'air de bien vivre le fait de se retrouver après cette semaine de séparation, là où étrangement personne n'avait non plus particulièrement donné l'impression de la subir, et c'était lui-même un peu ce qu'il expérimentait depuis quelques jours. Il n'avait pas été atteint outre mesure par le fait d'être coincé d'un coté du palace avec des candidats que pour la plupart il appréciait, mais ça lui avait fait plaisir d'en revoir certains et l'avait soulagé de recouvrer l'accès à l'ensemble des lieux, les chambres loin devant ça va sans dire. Lorsque la porte s'ouvrit et qu'il distingua Anaswara au niveau de la porte, il fut justement content d'avoir l'occasion de discuter un peu avec elle, après qu'ils soient restés une semaine sans échanger et ne l'aient pas forcément fait dans les meilleures conditions sur le prime. Niels ne l'avait pas clairement montré sur le moment parce qu'il avait appris à garder certaines choses pour lui, mais ça l'avait un peu vexé qu'elle ait eu l'air de penser que ce qu'avait dit Elena quant au fait que ses réponses à sa rubrique signifiaient forcément qu'il l'avait relégué au rang de candidate négligeable de son aventure, puisse être vrai. Que les chroniqueurs interprètent les choses de façon à créer un peu de drame, c'était compréhensible et Niels avait accepté les règles du jeu dès le départ, mais qu'Anaswara semble prendre le même raccourci, il l'avait regretté un peu plus. Il l'appréciait et ce n'était pas d'avoir passé une semaine éloignés qui y avait changé quoi que ce soit, et ce qu'il pouvait confier au sujet d'une autre candidate ne devrait pas interférer là-dedans. C'était deux choses qu'il aimerait garder séparées, parce que si certains ne semblaient voir pour eux qu'une relation à potentiel romantique, lui voyait au delà de ça et préférait dire que ce qui était important, c'était de continuer à se comporter l'un avec l'autre comme ils le faisaient jusqu'ici. Il ne voulait pas avoir à justifier ce qu'il ne contrôlait pas, pas à quelqu'un qui jusque là avait toujours donné l'impression de se moquer du fait qu'il n'était pas toujours facile à cerner. La pression avait déjà fait pas mal de dégâts sur lui, et il ne voulait pas revivre ça. Alors il prit la température au moment de l'inviter à le rejoindre, parce qu'il aimerait reprendre leurs échanges là où il les avait laissés, et aussi parce que cette histoire de génie l'intriguait. « Tu crois que c'est la façon qu'ils ont trouvé de nous dire qu'on est tous trop ennuyants dans notre genre ? » Il demanda dans un léger sourire. Ça contredirait un peu certaines rubriques, mais c'était possible que la production estime qu'il n'y avait pas encore assez d'animation, de rebondissements ou dieu seul sait quoi susceptible de les contenter. Il avait pourtant l'impression qu'on entendait plus parler d'inimités et d'histoires de cœur que dans une série américaine, et ça quand il n'y avait pas des stratégies pour en rajouter, mais il ne savait pas tellement ce que la production avait en tête avec ce génie. Si ça se trouve, c'était simplement les ridiculiser. Anaswara lui confia n'être venue espionner personne, et il posa pensivement son regard sur l'un des écrans, avant de retrouver le sien et d'étirer un plus fin sourire lorsqu'elle confia être contente de le retrouver. « Moi aussi. » Il souffla, parce qu'il avait déjà laissé entendre qu'il aurait apprécié d'avoir Anaswara dans son groupe, comme Judith, Tonia et quelques autres qu'il aurait probablement échangé avec des candidats comme Jhoan qui ne semblait pas tellement épanoui de son coté. « L'une des premières choses que je me suis dit en apprenant qu'on dormirait le plus souvent dehors, dans mon groupe, c'est que ça t'aurait probablement plu. » Après tout, c'était elle qui dans un sens avait gravé son nom sur un arbre près des hamacs, la semaine où elle y avait dormi à la belle étoile. Tout le monde avait plutôt eu l'air de supporter ces nuits dehors malgré la chaleur, mais ce n'était probablement rien à coté de l'enthousiasme qu'aurait montré Anaswara, et ça l'avait amusé. « Je n'étais pas là, mais j'ai tout vu grâce à l'écran qu'ils nous avaient installé. Et ça m'a impressionné. » Il confia en croisant son regard, ajoutant. « Pas seulement le coté déesse, ça je laisse à Kenza le soin de s'y arrêter. » Il émit un léger rire, parce que tout le monde avait compris que l'idée d'avoir une ancienne déesse dans l'aventure ne faisait pas forcément plaisir à la candidate. Niels, lui, il avait trouvé ça intriguant mais il n'allait pas se concentrer sur ça parce qu'il avait bien compris que derrière tout ça se cachait surtout un important traumatisme. « Mais ce que tu as traversé et la façon dont tu as du apprendre à vivre après qu'on t'ait repris tout ce qu'on t'avait donné. » C'était à la fois cruel et déstabilisant, mais son parcours était impressionnant et c'était facile de se sentir touché quand on savait ce que représentait le fait de retourner à la case départ, parfois sans que ce soit totalement un choix non plus. « Ça devait être important pour toi de témoigner. » C'est ce qu'il avait compris, et encore maintenant qu'elle disait qu'elle aurait aimé qu'il soit là parce que c'était plus évident de faire passer ce genre de messages quand on savait qu'on trouverait autour de soi le soutien dont on avait besoin. Il imaginait combien ça devait lui importer de briser le silence.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1972
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
spirit in the sky (lundi, 19h40) Empty
MessageSujet: Re: spirit in the sky (lundi, 19h40)   spirit in the sky (lundi, 19h40) EmptyMer 29 Mai - 17:44

Anaswara s’installe aux côtés de Niels, une fois que ce dernier l’a invité à prendre place sur le siège qui juxtapose le sien. Sans lui poser de question, il justifie sa présence dans un tel endroit. Il semblerait qu’il soit intrigué par cette annonce et ce nouveau protagoniste présenté par la production lors du précédent prime. Anaswara n’est pas certaine qu’ils mettent en scène ce nouveau personnage rapidement. Ils préfèrent attendre que les esprits soient moins intrigués, qu’ils oublient le génie pour les prendre ainsi par surprise. Elle reste silencieuse devant la nouvelle question de Niels, par rapport à a production. Est-ce leur façon de leur dire qu’ils sont ennuyants ? « Tu estimes que tu es ennuyant, toi ? » elle lui demande alors, posant son regard sur son visage. Anaswara sait qu’elle a une personnalité bien trop antonymes avec les souhaits et désirs de dramas de la production. Elle est bien trop calme pour pouvoir répondre aux attentes des metteurs en scène. Quant aux raisons de sa venue dans la régie, ce n’est pas par désir d’espionner un candidat, d’épier chacun de ses fait et gestes et de ses interactions avec les autres qu’elle. Elle ne cherche pas à dissimuler le prénom d’un candidat quand elle affirme n’être venue espionner personne. Elle ne ment pas. Elle n’a personne à regard sur ses écrans. Elle attends quelques secondes avant de reprendre la parole et de poser une nouvelle fois son regard sur le visage de l’allemand. Elle confesse être contente de le retrouver, cette semaine et que les moments passés à ses côtés lui ont manqué. Elle n’ose pas lui demander ce qu’il en est pour lui. Par pudeur, par peur. Son regard croise le sien, quand il dit que lui aussi. Lui aussi quoi ? De la retrouver ? D’avoir ressenti un certain manque par son absence ? Elle se contente de lui offrir un discret sourire, alors qu’il enchaîne. Il évoque le fait qu’il s’est dit que le fait de dormir dehors lui aurait probablement plu. C’est la première chose qu’il s’est dit. Il a pensé à elle. Elle ne le quitte pas du regard, continuant de s’imprégner des traits de son visage. « C’est vrai », elle souffle, comme pour affirmer que cela lui aurait plu de dormir une nouvelle fois dehors, à la belle étoile. Elle serait capable de provoquer le destin pour que cela se reproduise. « Tu as pensé à moi aussi, quand tu es passé à travers le hamac ? », elle lui demande, dans un air amusé. Elle lui laisse un regard entendu. Quand Niels avait passé sa première nuit à la belle étoile, aux côtés d’Anaswara, il lui avait confié sa crainte de passer à travers du hamac. Elle doute que cela ait arrivé à l’allemand, pendant cette semaine. Elle réprime un éclat de rire silencieux. Elle reprend la parole, ensuite. Elle parle de l’un des faits qui a rendu sa semaine spéciale : la révélation de son secret. Elle est sincère quand elle lui dit qu’elle aurait aimé qu’il soit là, à ses côtés, pour ce moment. Elle aurait voulu partager ce moment avec un Niels assis dans le canapé, en face d’elle. On lui a dit que le second groupe avait pu suivre directement ce moment, à travers des écrans installées spécialement par la production. Il lui confirme avoir pu assister à la révélation de son secret. Lui l’a vue, lui a tout vu mais elle ne l’a pas vu. Elle reste silencieuse, alors qu’il exprime le fait d’avoir été impressionné. Elle croise son regard, tant dis qu’il  s’explique. Il n’a pas seulement été impression par le côté déesse, comme il dit. Un petit sourire étire ses lèvres peintes d’un rouge mat. « Je ne me suis pas faite une copine, j’ai l’impression », elle souffle, quand il dit laisser à Kenza le soin de s’arrêter sur le côté « déesse ». Il reprend, expliquant alors avoir été impressionné par ce qu’elle a traversé et la façon dont elle a dû apprendre à vivre. Elle reste silencieuse, devant les mots de Niels. Elle hoche timidement la tête, quand il énonce que cela devait être important pour elle de témoigner. « Oui ». C’est quelque chose qui comptait beaucoup pour elle, de pouvoir avoir le droit de s’exprimer et d’être écoutée. Elle baisse le regard, pensive. « J’espère juste », elle raccroche son regard ébène sur le visage de l’allemand, « qu’on comprend mieux qui je suis ici », elle souffle. Elle avait dit à Bart, qu’il comprendra au moment venu. Elle s’est construite sur ces fondations déjà bien fragiles que son secret avait laissé derrière elle, quand elle était une jeune fille. Son secret, c’est la clé et une fois qu’on a la clé, on peut réussir à résoudre toutes les énigmes que peuvent incarner Anaswara.

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1388
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
spirit in the sky (lundi, 19h40) Empty
MessageSujet: Re: spirit in the sky (lundi, 19h40)   spirit in the sky (lundi, 19h40) EmptyVen 31 Mai - 9:04

Niels n'avait pas réellement mis les pieds dans la régie pour vérifier si cette histoire de génie n'était pas qu'un canular inventé par la production pour tester leur crédulité à ce stade de l'aventure, mais toute cette histoire l'intriguait pas mal alors s'il avait du surprendre quelque chose en surveillant les écrans, il ne s'en serait pas plaint. Mais jusqu'ici, calme plat ou presque, les rares moments où il se passait quelque chose d'intéressant ne duraient pas. Et quand il réfléchissait à la façon dont ils avaient introduit cette histoire de génie, il se demandait si ça n'était pas un moyen qu'ils avaient trouvé pour leur faire comprendre que jusqu'ici leur aventure n'était pas suffisamment palpitante à leur goût. Lui dirait plutôt qu'il se tramait déjà pas mal de choses entre ce qui était rapporté sur les primes et ce qui se répandait à travers le palace le reste du temps, mais d'un autre coté il n'avait pas vraiment de point de comparaison pour juger. La question d'Anaswara lui fit prendre un air faussement pensif. « Disons que j'aurais peut être été plus passionnant à suivre si j'avais eu la même idée que Pierpaolo et que j'avais fait l'émission avec mon ex. » Il laissa entendre dans un léger sourire amusé, et surtout parce que Pierpaolo et lui étaient un peu aux antipodes l'un de l'autre de ce point de vue là, avec d'un coté le type heureux en ménage qui s'octroyait une pause frisson avec sa femme parce qu'elle l'avait convaincu, et de l'autre celui qui à moins d'un miracle aurait eu du mal à convaincre celle qui était sortie de sa vie de l'accompagner. Non pas qu'il en ait de toute façon eu l'intention, le fait qu'elle ait plutôt bien accueilli la nouvelle de sa participation à l'émission lui suffisait, et il n'avait jamais été question qu'il l'embarque en plus dans tout ça. « Et toi, tu penses que tu combles leurs attentes ? » Il demanda en lui lançant un regard curieux, en s'attendant à la réponse qu'elle risquait de lui donner, parce qu'Anaswara donnait toujours l'impression de douter du fait même d'avoir sa place dans cette aventure, c'était une chose qu'il avait relevé dès leurs premiers échanges. Alors il l'imaginait adopter un peu le même point de vue que lui, là où il y avait des candidats qui semblaient tout de suite taillés pour ce genre d'émissions et d'autres profils qu'on s'attendrait peut être un peu moins à y voir. Niels confia par la suite être lui aussi content de pouvoir de nouveau échanger avec elle après cette semaine de séparation, parce qu'elle faisait partie des candidats avec qui il passait des moments agréables et qu'il aurait apprécié d'avoir eu dans son groupe. D'ailleurs, cette histoire de couchages de substitution en dehors du palace lui aurait sûrement plu, elle qui avait apprécié sa semaine à la belle étoile. « Ne compte pas sur moi pour te le dire. » Il s'amusa lorsqu'elle chercha à savoir s'il était passé à travers l'un des hamacs, en référence à ce qu'il avait dit une fois. « Je sais qu'avec mon groupe on a mangé au restaurant pendant une semaine, mais je t'assure qu'à la fin on ne finissait même plus nos assiettes. » Et heureusement avoir eu accès à quelques lieux où il leur avait été possible de se défouler leur avait évité de regretter leurs escales au restaurant, là où Niels n'avait pas forcément un énorme appétit quand il était question de cuisine relevée. Il appréciait, mais pas au point d'en redemander après une semaine à ne manger que ça. La conversation dévia sur la révélation du secret de la candidate, à laquelle il n'avait pas pu directement assister mais que les membres de son groupe avaient pu suivre depuis un écran. Niels admit d'ailleurs avoir été impressionné, mentionnant d'abord sur le ton de la plaisanterie cette histoire de déesse qui semblait avoir pas mal contrarié Kenza. « Ça lui passera, quand elle sera sûre qu'Icare n'a toujours d'yeux que pour elle. » Il souffla en lui lançant un regard amusé, et pas très sérieusement même s'il avait cru comprendre que Kenza n'aimait pas être concurrencée et que le fait qu'Icare ait apparemment cité la népalaise dans une de ses réponses à Elena ne lui avait pas trop plu. Mais il n'en savait pas plus, il trouvait juste ça amusant parce que quand on la voyait Kenza n'était pas le genre de fille qu'on imaginerait s'en préoccuper. Il confia finalement que ce qui l'avait épaté, c'était son parcours et ce qu'elle avait traversé une fois destituée, en ayant du tout réapprendre par elle-même. Il imaginait que c'était l'une des raisons pour lesquelles ça devait être important pour elle de témoigner de ce qu'elle avait vécu. « J'ai compris un certain nombre de choses, en tout cas. Comme le fait que tu sois persuadée que quelqu'un qui te rencontre t'oubliera forcément. » C'était l'inquiétude qu'elle avait iexprimé au cours de leur premier échange, et ça faisait sens maintenant qu'il savait de quelle manière elle était passée du statut de réincarnation divine à simple adolescente du jour au lendemain, destituée des mains de ceux qui l'avaient glorifiée. « Ou ce que tu voulais dire quand tu parlais de vouloir découvrir certains aspects de la vie, après que la tienne soit longtemps restée sans t'appartenir. » Et que ses seize ans aient été le début d'un long apprentissage et d'une acclimatation difficile à ce qu'elle n'avait jamais connu, sur lesquels pesait aussi le poids du traumatisme qu'elle avait subi. Alors oui, il comprenait.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1972
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
spirit in the sky (lundi, 19h40) Empty
MessageSujet: Re: spirit in the sky (lundi, 19h40)   spirit in the sky (lundi, 19h40) EmptyVen 31 Mai - 13:52

Quand Niels lui demande si la production les trouve ennuyants, elle ne peut s’empêcher de lui demander si c’est de cette façon qu’il se voit. Comme un candidat ennuyant. Elle reste silencieuse et écoute d’une oreille attentive la question de son camarade. Il évoque notamment le fait qu’il aurait été plus passionnant à suivre s’il avait fait l’émission avec son ex femme. « Si tu l’avais fait, tu lui aurais donné quel argument pour qu’elle te suive ? ». Admettons que Niels participe à l’émission avec son ancienne épouse, quel argument aurait-il donné à cette dernière pour qu’elle le suive. « Je crois que la production aurait voulu que tu reconquiers son coeur »,elle enchaîne. Cela aurait été une possibilité si un tel protagoniste était au sein du palace. Elle imagine déjà Elena sur le qui-vive à imaginer des missions pour qu’il reconquiert le coeur de celle qui a partagé sa vie des années déjà. Elle reste silencieuse et observe les traits de Niels. C’est la première fois qu’ils évoquent son ancienne femme, ensemble. « Tu es toujours en contact avec elle, d’ailleurs ? ». Être divorce ne signifie pas dans l’immédiat avoir coupé les ponts avec cette personne. Chaque histoire est particulière. Chaque histoire a son intrigue et ses rebondissements. Finalement, Niels lui retourne la question. Est-ce qu’elle pense qu’elle comble les attentes de la production ? Sa réponse ne se fait pas attendre. « Non », souffle-t-elle. Au milieu de ces candidats, elle est l’atypique. Elle doute que sa réponse ne surprenne son camarade. La conversation dérive par la suite sur la semaine passée séparés. Après avoir confié leur manque mutuel, Niels évoque leurs nuits dehors qui lui auraient plu. Il n’a pas tort. Cela lui aurait plu de s’offrir de nouvelles nuits à la belle étoile. Non pas qu’elle se soit plaint d’avoir à dormir sur un canapé. Elle plaisante alors sur le fait qu’il aurait passé à travers le hamac. Elle ne fait que référence à l’un de leurs échanges. « Je vois. Monsieur ne veut pas me dire », elle articule dans ton léger. Elle plaisante. Elle lui lance un regard rieur, alors qu’il lui raconte avoir passé la semaine à manger au restaurant et qu’ils ne finissaient plus leurs assiettes à la fin. Ils parlent ensuite de la révélation du secret d’Anaswara. Elle déplore l’absence de l’allemand, à ses côtés. Bien qu’il a pu y assister grâce à un écran, le moment aurait été quelque peu différent pour elle. Elle n’a pas pu le voir. Quand il lui confesse avoir été impressionné, d’abord par son côté déesse mais qu’il laissait le soin à Kenza pour cela, elle concède ne pas s’être fait une copine. Pour une raison obscure, elle a l’impression que la jeune femme la considère comme une rivale. Elle ne comprend pas cette attitude à son égard. Selon Niels, cela passera à Kenza, notamment quand elle serait certaine qu’Icare n’a toujours d’yeux que pour elle. « Tu penses que ça suffira ? », elle lui demande, en posant son regard sur le visage du brun. Elle ne cache pas que cela a été important pour elle de témoigner. Elle se souvient d’en avoir parlé à Tonia, la veille de la révélation de son secret. Elle avait notamment confié à leur camarade qu’elle espérait être entendue. Elle sait que des témoignages comme cela font éveiller les consciences de certaines personnes. Cela avait été le cas avec la publication d’une autobiographie d’une ancienne Kumari. Elle a voulu s’offrir une tribune pour ouvrir le regard des Occidentaux sur la situation au Népal. Elle est naïve, possiblement. A l’échelle du palace, elle espère avoir été comprise et qu’ils comprennent mieux qui elle est. Par « qui elle est », elle ne parle pas de son ancien statut mais de sa personnalité. Pourquoi Anaswara pense de cette façon, pourquoi elle fonctionne comme cela et pas autrement… Son secret est la clé pour comprendre tout cela. Niels avoue avoir compris un certain nombre de choses. Un discret sourire étend ses lèvres. Bart lui avait avoué comprendre lui aussi, depuis la révélation de son secret. Elle l’écoute, en silence, son regard s’échouant sur les écrans devant eux. Il parle du fait qu’elle est persuadée que quelqu’un qui la rencontre l’oubliera forcément mais aussi de ce qu’elle voulait dire quand elle parle de vouloir découvrir certains aspects de la vie. Elle détourne son regard et le repose sur le visage de l’homme. Elle détaille de nouveau les traits de son visage. « Tu te souviens quand tu me disais, la première fois que l’on s’est parlés, que tu ne faisais pas dans la tradition », qu’elle souffle, en le cherchant du regard. Anaswara n’a jamais oublié. « Tu le penses toujours ? », maintenant qu’il sait son secret.

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1388
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
spirit in the sky (lundi, 19h40) Empty
MessageSujet: Re: spirit in the sky (lundi, 19h40)   spirit in the sky (lundi, 19h40) EmptyDim 2 Juin - 23:58

C'était de l'humour, cette allusion à son ex-femme à qui il aurait pu soumettre l'idée de l'accompagner dans l'émission histoire de rendre son aventure un peu plus palpitante à suivre pour tous les férus de drames et d'histoires compliquées. Parce que ça n'avait jamais fait partie des possibilités lorsqu'il avait décidé de s'engager là-dedans, autant parce que les raisons qui l'avaient conduit ici ne concernaient que lui, que parce qu'ils n'avaient pas divorcé pour que l'un se sente encore obligé de suivre l'autre dans ce qu'il entreprenait. Et puis, ils auraient sûrement fait pas mal de déçus lorsque tout le monde se serait rendu compte que leurs rapports étaient cordiaux pour deux personnes qui avaient traversé ce qu'ils avaient traversé et ne s'étaient pas forcément quittés dans les meilleures conditions. Le temps, sans doute. « Je crois qu'aucun argument n'aurait vraiment pu la convaincre. Parce que si vous pensez que je n'ai pas le profil pour ce genre d'émission, c'est que vous ne la connaissez pas. » Il fit d'un ton légèrement amusé lorsqu'elle chercha à évaluer les chances pour qu'il soit parvenu à convaincre son ex de l'accompagner. Sa prochaine remarque lui tira un rire un peu nerveux, parce que celle-là il l'attendait un peu en mettant le sujet sur la table. « Possible. Il y en a toujours pour aimer les causes désespérées. » Il ironisa en levant les yeux au ciel, pas certain que c'aurait été aussi vendeur que sur le papier parce que si à une époque il aurait pu vouloir corriger un certain nombre d'erreurs et retrouver ce qu'ils avaient quand c'était tout sauf évident de tirer un trait dessus, aujourd'hui ça faisait quelques années qu'ils avaient avancé chacun de leur coté. « Oui on se parle quand on le peut, on ne vit juste plus au même endroit. Divorce plus ou moins classique. » Ce qui avait sûrement facilité les choses dans un sens, et si le contact n'avait pas toujours été évident à maintenir les premières années, ces derniers temps ça avait été un soulagement de pouvoir compter l'un sur l'autre. Niels ne fut pas particulièrement surpris de l'entendre dire qu'elle ne se considérait pas non plus comme une candidate particulièrement intéressante à suivre, et il lança à Anaswara un regard entendu, convaincu qu'elle n'aurait pas été sauvée par le public samedi soir si c'était l'avis de tout le monde. Mais il n'ajouta rien, parce qu'ils se posaient sûrement trop de questions pour un truc que la production avait sûrement introduit pour les placer dans des situations délirantes et se faire toujours un peu plus d'argent sur leur dos. Niels laissa ensuite planer le doute sur cette histoire de hamac, là où en réalité il n'avait du y passer qu'une nuit la semaine passée pour avoir principalement dormi sous la tente lotus ou sur la plage. « Secret défense. » Il plaisanta en étirant un sourire joueur, comme si ça faisait partie des choses qu'il pourrait vouloir tenir secrètes quant à ce qui s'était passé dans leur groupe. Les nuits dehors n'avaient pas vraiment été les moments les plus excitants de sa semaine, et ça quand il arrivait à dormir. Quand il fut question du secret d'Anaswara et de son statut d'ancienne déesse, Niels supposa pas très sérieusement que l'attitude assez méfiante de Kenza à son égard pouvait s'expliquer par l'une des réponses données par Icare au sujet de la népalaise. Sûrement rien qui ne lui passerait pas aussi vite que ça lui avait pris, ce n'était pas comme si Icare faisait un secret de son attirance pour la marocaine ou que tout le monde ignorait que les choses roulaient plutôt bien entre eux. « Je crois qu'elle a les arguments qu'il faut pour que ça suffise. » Il étira un sourire en coin, légèrement amusé, parce que la seule raison pour laquelle il se permettait de le dire c'est que Kenza serait sûrement contente de l'entendre si c'était un jour détourné dans une rubrique. Autant lui était sensible à un charme un peu plus discret et la trouvait peut être un peu trop stratège et pas toujours tout à fait désintéressée, autant c'était une belle femme et ils formaient avec Icare une paire plutôt séduisante. Anaswara confia que c'était effectivement important pour elle de témoigner de ce qu'elle avait vécu, et il y avait un certain nombre de points qui se trouvaient éclairés d'un nouveau jour depuis que son secret avait été dévoilé. Tout du moins, Niels comprenait des choses qu'il ne saisissait pas forcément aussi bien avant, et ce serait probablement le cas pour tous quand ils sauraient ce que chacun cachait. Il était le premier à songer que son secret aiderait à comprendre un certain nombre de choses, quand il n'était pas forcément toujours facile à suivre. La question d'Anaswara le laissa silencieux une seconde. « Oui, je le pense toujours. Et si tu avais peur que ton secret y change quelque chose, ce n'est pas le cas. » Il souffla dans un plus léger sourire, sentant qu'au fond d'elle c'était peut être ce qu'elle avait besoin d'entendre. Que son parcours, aussi compliqué soit-il, ne changeait pas le regard que les gens qui l'appréciaient posaient sur elle. Le sien, mais probablement aussi celui de tous ceux qui avaient une certaine place à ses cotés dans cette aventure. « Et je voulais te dire, par rapport à ce qu'a dit Elena... » Il marqua une pause, repensant à la façon dont la chroniqueuse avait rebondi sur ses réponses et à la manière dont Anaswara avait semblé un peu perdue sur le prime. « Mes réponses, elles ne signifient pas que j'ai oublié qui que ce soit. Pas plus que ce que j'ai dit au sujet d'April ne remet en question ce qu'on partage, parce que ce sont deux choses différentes. » Il le lui avait dit, il l'avait au départ citée dans sa première réponse mais la chroniqueuse avait jugé plus intéressant de la retirer, ce qu'il pouvait comprendre dans le sens où elle avait ensuite pu insister sur le fait qu'il ait dit certaines choses sur April auxquelles elle n'avait rien eu à changer, parce que ça en disait sans doute suffisamment long comme ça. Il avait peut être une façon différente de les voir, mais remettre en question le fait qu'il l'ait toujours appréciée, c'est ça qu'il avait trouvé franchement dommage.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1972
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
spirit in the sky (lundi, 19h40) Empty
MessageSujet: Re: spirit in the sky (lundi, 19h40)   spirit in the sky (lundi, 19h40) EmptyLun 3 Juin - 18:13

C’est la première fois qu’ils évoquent l’ancienne compagne de Niels, dans une conversation, même sous le trait d’un certain humour. Elle lui pose quelques questions à ce sujet. Quel argument aurait-il pu lui donner si son ex femme avait accepté de participer avec lui dans une telle aventure. Elle l’écoute attentivement, hochant doucement la tête. Il lui explique qu’aucun argument n’aurait pu la convaincre car elle n’aurait probablement pas le profil pour ce genre d’émission. « Comment tu la décrirais ? », elle la questionne. A quoi ressemble son ancienne femme, celle avec qui elle a partagé sa vie ? Elle est curieuse et essaie de visualiser le portrait d’une quarantenaire occidentale. Anaswara émet l’hypothèse que la production aurait souhaité qu’il reconquiert le coeur de son ancienne épouse si elle avait participé à la même émission que lui, au même moment. Elle imagine déjà Elena remuer ciel et terre pour que ses missions réussissent avec brio. Concernant le fait qu’il serait encore en contact avec son ex femme, il lui répond lui parler encore aujourd’hui, lorsqu’ils le peuvent. Elle hoche timidement la tête. « Elle en pense quoi de ta participation à une telle émission ? Elle est au courant ? ». Il y a tout un tas de questions qui viennent se chambouler dans son esprit. Elle aimerait bien parvenir à éteindre ce feu soudain de curiosité, calmer chacune de ses petites flammes qui viennent un peu plus animer son esprit. Quant à Anaswara, elle n’a jamais caché ne pas satisfaire les attentes de la production. Elle est le profil atypique et singulier. C’est probablement ce qui a pu plaire et séduire certains téléspectateurs de l’émission. Elle était surprise de savoir qu’elle était plébiscitée. Elle a probablement pas conscience de son potentiel de candidate et d’influenceuse. La conversation dérive finalement sur leur semaine passée séparément. Elle s’amuse à s’imaginer Niels avoir passé à travers l’un des hamacs pendant l’une de ses nuits dehors. Mais l’allemand n’est décidé de rien lui dire. Secret défense, entendez-vous bien cela. « Très bien », elle articule, dans un hochement de tête. « Tu sais que la semaine passée, Faith m’a dit que la série de film d’Harry Potter durait au moins vingt heures », elle souffle. « Je me suis souvenue de nos trois heures devant Avatar et je me suis dit qu’il nous aurait fallu plus d’un petit-déjeuner pour passer le temps », elle reprend dans un ton léger. Parce que s’ils avaient plus ou moins réussi à survivre à trois heures de visionnage de film, vingt-heures de film, ce serait une autre affaire. Ils évoquent ensuite la révélation de son secret. D’ailleurs, Niels pointe du doigt l’attitude de Kenza à l’égard de la népalaise. Celle-là s’était faite remarquer lors du prime en réagissant vivement par rapport à ce qu’Icare avait pu dire au sujet d’Anaswara. Elle n’avait pas réagi dans son coin, se contentant d’être surprise d’avoir été mentionnée par le jeune homme car elle doutait qu’elle serait l’une de celle qui lui viendrait à l’esprit. « Tu penses ? », articule-t-elle alors que Niels lui dit que Kenza a les arguments qu’il faut pour que cela suffise. « Elle a tout de même voulu me nominer d’office, avant même la révélation de mon secret », elle commente l’air de rien. Et cela, Anaswara, cela ne lui a pas échappé. Mais depuis quelques temps, elle a bien compris qu’elle n’était pas la seule à vouloir la nominer. Ils sont déjà quelques uns et elle ne comprend pas leurs raisons. La révélation de son secret a été un moment important pour elle et elle le savait dès son entrée dans le jeu. Comme elle l’avait confié à Bart, elle avait hâte que ce moment arrive. Elle n’a jamais fait en sorte de le dissimuler. Elle a même malgré elle semer quelques indices ci et là, au fil de ses conversations. Pour percer au jour son secret, il suffisait juste d’être attentif aux moindres de ses mots. Ce n’est pas un hasard si finalement ceux avec qui elle a échangé le plus depuis le début de son aventure lui confient comprendre. Comprendre certains aspects de sa personnalité, certaines choses qu’elle a pu leur dire. Elle n’a jamais caché son secret. Il était toujours là, présent indirectement. Elle pose son regard en silence sur le visage de Niels. Elle observe ses traits, alors qu’il prend le temps de lui répondre. Son secret ne change rien, d’après ce qu’il lui dit. « J’avais peur que tu me considères comme... », elle laisse sa voix en suspens, levant les yeux en l’air, inspectant furtivement le plafond. « Je ne sais pas, une pauvre fille, comme c’est souvent le cas », elle confie, en haussant délicatement les épaules. Elle repose son regard sur le visage du brun. C’est souvent le discours qu’elle a entendu, quand elle a tenté d’expliquer ce qu’elle était, son passé. Niels profite de cette conversation pour revenir sur ce qu’Elena avait dit lors du dernier prime. Quelques secondes, Anaswara reste interdite, comme pétrifiée sur son siège. Elle est un peu perdue depuis samedi. Elle ne sait plus qui croire. Elle est probablement naïve, stupide, débile, conne de se dire qu’Elena se trompe mais en son for intérieur quelque chose lui dit qu’Elena a raison et qu’il la carrément raillé de ses relations. Anaswara, ce n’est plus rien pour Niels. Juste une pauvre fille. Elle écoute attentivement sa réponse. Elle bouge délicatement la tête. Il ne l’aurait pas oublié. Ce qu’il a pu dire ne remet pas en question ce qu’ils partagent. « Ca m’a un peu peiné d’entendre dire que tu m’avais oublié, que finalement ce qu’on partage ne signifie rien pour toi... » et la réaction de Niels lui avait aussi fait de la peine. Comme s’il était si désagréable d’être associé à elle. « Je t’apprécie, Niels », elle le cherche du regard. « Je sais que notre relation attire les regards de certains et qu’elle les intrigue. Tu n’as pas l’impression d’être épié quand on est ensemble ? », elle lui demande franchement. « La semaine avant notre séparation, j’ai au moins eu deux personnes qui m’ont posé des questions sur toi », elle révèle. Ce n’est pas pour rien qu’elle avait confié à Bart avoir envie d’un endroit où discuter tranquillement avec Niels, à l’abri des regards de leurs camarades, voir même d’une Elena. « J’ai essayé de définir notre relation… ». Genre sérieusement. De lui poser un nom, une étiquette, quelque chose. « Elle est particulière, spéciale… mais pas spéciale comme ils peuvent l’entendre. Je veux dire pour eux, « spéciale » rime avec « sentimentale » », elle expire. « Spéciale comme amicale, un peu platonique, quelque chose comme cela ». Elle expose sa définition. « Mais je me trompe peut-être et finalement, je ne suis rien de tout cela », conclut-elle. Elle ne quitte pas du regard Niels, elle aimerait bien son ressenti. Cela se trouve, elle a raison. Elle n’est rien à ses yeux. Juste une pauvre fille.

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1388
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
spirit in the sky (lundi, 19h40) Empty
MessageSujet: Re: spirit in the sky (lundi, 19h40)   spirit in the sky (lundi, 19h40) EmptyMer 5 Juin - 3:24

Niels imaginait d'ici le regard que son ex-femme lui aurait lancé s'il avait du lui proposer de participer à cette émission avec lui, parce que c'aurait été bizarre et pour plus d'une raison. Parce qu'ils ne partageaient plus leur quotidien et que ça n'aurait pas eu de sens de s'enfermer ici tous les deux, parce que lui avait ses propres raisons d'être ici, et parce que c'aurait été mettre en lumière des choses qui se trouvaient suffisamment exposées par sa seule présence dans l'aventure. « Elle est posée, plutôt pudique, pas le genre à aimer vivre sous le feu des projecteurs. Elle peut sembler très calme en surface, aimante, mais c'est quelqu'un qui ne manque pas de caractère et qui peut vous traiter de tous les noms d'oiseaux au volant ou tenir tête à son patron. Elle a toujours su ce qu'elle voulait et c'était parfois difficile de lui faire lever le pied. Pour ça on était pareils. » Il étira un demi-sourire, toujours prêt à faire le portrait valorisant et objectif de celle qui encore aujourd'hui avait une certaine place dans sa vie, même si ce n'était plus la même. Et c'est vrai, probablement que si elle avait fait l'émission elle aussi, la production aurait redoublé d'inventivité pour jouer sur la situation et tenter de les rabibocher. Ce qui aurait été inutile, d'abord parce qu'ils étaient en bons termes aujourd'hui, et ensuite parce qu'ils seraient restés sur leur faim. « Elle le sait oui, c'est l'une des premières personnes à avoir été au courant. C'était important pour moi d'avoir son soutien, et elle m'a encouragé à le faire. » Ce qui pouvait paraître un peu curieux quand on n'avait pas tous les détails de leur relation et pas mal d'années de trous à combler entre les quelques informations qu'il voulait bien donner au sujet de leur séparation. Mais c'était important pour lui qu'elle le sache et qu'elle l'approuve. Ça n'avait pas toujours été le cas, mais aujourd'hui ils se soutenaient. Niels plaisanta par la suite sur l'idée qu'il ait pu se passer des choses suffisamment confidentielles de son coté du palace lors de la séparation en groupes pour justifier qu'il ne puisse pas lui parler en détails de sa nuit dans l'un des hamacs. La vérité, c'est qu'il n'y avait rien de très intéressant à en dire. Sa remarque au sujet d'Harry Potter lui tira un sourire plus amusé. « En ce qui me concerne, je crois que trois heures c'était ma limite. Mais je suis sûr que tu pourrais installer un campement dans la salle de projection sur toute une journée si tu voulais tous les voir d'une traite, vous avez sûrement aussi du y dormir la semaine dernière. » Entre les banquettes confortables et la climatisation, ce n'était sûrement pas le dernier endroit que les membres de son groupe avaient investi pour dormir. Cette histoire au sujet de Kenza sembla interroger Anaswara, et Niels n'aurait pas cru qu'elle le prendrait autant au sérieux, parce que ce n'était pas tellement une attitude surprenante de la part de la marocaine. Elle était comme ça, un peu excessive et pas toujours tendre ou diplomate, mais il ne fallait pas le prendre pour soi. Il n'était même pas sûr que c'ait réellement un rapport avec Icare au sujet de qui elle n'avait pas l'air d'avoir de raisons de s'en faire, ça semblait plutôt être un genre de compétition féminine plus personnelle accentuée par la découverte du secret de la népalaise. « En réalité, c'était surtout une tentative de dernière minute pour gagner sur les deux tableaux et immuniser Icare sans avoir en contre-partie à nominer Bart. Mais ça n'aurait pas eu de sens, parce que ça n'aurait plus été un compromis. » Il expliqua au sujet de cette nomination d'office dont Kenza avait voulu faire écoper Anaswara, survenue vers la fin de leur échange dans le QG. Kenza avait tenté une dernière entourloupe, et puis ça n'avait pas été beaucoup plus loin. Mais elle avait eu raison d'essayer, chacun avait défendu ses arguments et ses affinités bec et ongle, ça n'aurait pas été Kenza si elle n'avait pas tenté le coup. Quand il fut question du secret d'Anaswara, Niels comprit que ça importait peut être à ses yeux de savoir qu'il ne posait pas un regard différent sur elle depuis qu'il connaissait les détails de son parcours. Ou simplement parce qu'il comprenait un certain nombre de choses et jugeait impressionnant qu'elle en soit là aujourd'hui après tout ce qu'elle avait été contrainte de traverser. Mais alors qu'il voulut la rassurer, la façon dont Anaswara rebondit sur ses propos le prit légèrement de court, parce qu'il ne voyait pas pourquoi il aurait pu penser de cette façon. « Bien sûr que non. » Il souffla après une seconde, en l'observant d'un air calme mais un peu interrogatif, parce qu'il pensait qu'elle aurait compris depuis le temps qu'il n'était pas vraiment comme ça, peu importe que ce soit peut être une impression qu'elle avait souvent pu avoir avec les autres. Il comprenait que ce soit difficile de s'en défaire, mais il n'était plus vraiment un inconnu. « J'aurais pensé que tu me connaissais un peu mieux. » Il sourit d'un air un peu éteint, parce qu'ajouté à la façon dont elle avait eu l'air de douter de lui sur le prime, ça faisait pas mal de choses qui tendaient à lui laisser penser qu'elle n'avait peut être pas compris comment il fonctionnait. Il n'était pas vexé, mais ça lui laissait un goût un peu étrange, et c'est aussi la raison pour laquelle il ressentit le besoin de revenir sur Elena et la façon dont la chroniqueuse avait pu réagir à ses réponses. Rien qui soit surprenant pour une rubrique censée créer son lot d'histoires, mais il avait regretté qu'on utilise ses confessions au sujet d'April pour laisser entendre qu'il l'avait oubliée. Et le plus déroutant, c'est qu'Anaswara avait eu l'air de le penser aussi et que ça semblait même encore être une possibilité pour au moins une partie d'elle. Niels ne dit rien, l'écoutant poursuivre et affichant une expression à demi surprise lorsqu'elle évoqua la façon dont certains semblaient les percevoir quand même la mission d'Elena avait pourtant échoué à installer une ambiguïté qui n'avait jamais vraiment eu sa place dans leurs échanges, malgré le fait qu'ils n'aient jamais caché s'apprécier. « J'ai aussi l'impression que pour certains notre relation soulève des questions que j'ai parfois un peu de mal à m'expliquer. Je sais qu'ici c'est facile de surinterpréter les choses, mais je pensais que ça leur passerait. » Il avoua en comprenant que pour elle aussi cette attention devenait étrange, surtout quand il y avait des candidats qui entre temps s'étaient nettement rapprochés et offraient la dose de romance que la production devait rechercher. « La semaine dernière, Esaias m'a posé des questions à ton sujet. Avec le recul je ne sais pas si c'était de la curiosité ou une manière de s'assurer que personne ne jouait avec personne, mais je crois qu'il t'aime bien. » Il étira un léger sourire, songeant que ça pourrait être un début d'explication quant à l'insistance dont il avait fait preuve quand ils avaient évoqué cette histoire de mission. Niels hocha ensuite légèrement la tête lorsqu'elle entreprit de définir leur relation. Spéciale, mais platonique. C'était plutôt une juste manière de résumer les choses, et ça avait quelque chose de rassurant qu'ils la perçoivent de la même manière. « C'est aussi comme ça que j'ai tendance à la voir, et même si je sais que c'est plus intéressant d'y percevoir une ambiguïté, moi elle me plaît bien comme elle est. Et je trouverais dommage que ça ne puisse pas suffire. » Parce que c'était loin d'être rien, simplement pas ce que certains avaient imaginé et ça l'embêterait que ça ne puisse pas juste refléter la façon dont ils aimaient la voir. Les autres, ils auraient le temps de s'y faire. « Maintenant j'aimerais que tu arrêtes de douter de moi ou de me faire dire des choses que je n'aurais jamais dites. On est dans un jeu, je sais, mais je vais finir par trouver ça vexant. » Il finit par ajouter, dans un léger sourire et un haussement de sourcil entendu qui cherchaient à dédramatiser les choses même si c'était aussi sa façon de lui dire qu'il finissait par être un peu perdu. Il était là, rien n'avait changé depuis leur dernière discussion, et il aimerait que ça suffise à la convaincre qu'elle pouvait lui faire confiance.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1972
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
spirit in the sky (lundi, 19h40) Empty
MessageSujet: Re: spirit in the sky (lundi, 19h40)   spirit in the sky (lundi, 19h40) EmptyMer 5 Juin - 21:51

Anaswara se permet de poser quelques questions sur celle qui a partagé la vie de Niels. Elle essaie de deviner les traits de cette femme, dépeinte par quelques mots, celui qui anciennement l’a aimé. Elle laisse son regard sur les écrans devant elle, écoutant avec une attention distraite la réponse de son camarade. Les images de l’écran deviennent floues pour laisser place aux images de son esprit, qui dessine au fur et à mesure des mots posés sur le visage de cette femme inconnue. Elle s’invente cet être imaginaire qui ne ressemble probablement pas à la réalité. Elle a passé des années à se créer des êtres imaginaires, qui lui tinrent compagnie. Elle hoche doucement la tête, alors qu’elle lui demande si elle avait connaissance du projet de l’homme de participer à une telle émission de télé-réalité. Elle n’est pas anodine, cette émission. Il lui confirme qu’elle le sait. Elle est même l’une des premières à avoir été au courant. « Que pense-t-elle, selon toi, des images qui sont diffusées sur toi ? », elle lui demande. Personne ne pourrait lui demander ce que son entourage pense d’elle à travers les images diffusées et montées par la production. Elle n’a personne à l’extérieur qui l’attend. Son soutien, il est composé de dizaines, peut-être de centaines, d’individus qu’elle ne connaît pas et qui pourtant se sont attachés à elle d’une manière ou d’une autre. « Elle a une place particulière dans l’histoire de ton secret ? » Elle détourne son regard de l’écran, posant l’ébène de son regard sur le visage de l’allemand. De façon anecdotique, ils évoquent leur semaine passée d’un côté et de l’autre du mur bâti par la production. Elle se souvient d’une remarque que Faith lui avait fait concernant la série de films, qui durait vingt heures. « Lâcheur en plus de cela », elle articule quand il lui dit que trois heures étaient sa limite. « Possiblement », répond-elle brièvement quand il mentionne le fait que les membres de son équipe avaient dû dormir dans la salle en question. A vrai dire, Anaswara avait élu domicile le soir dans le salon ou « J’avais ma suite privée, personnellement », souffle-t-elle calmement, dans un ton qui singe le sérieux. Elle hoche la tête pour donner du poids à ses paroles. Sa suite privée, Ana, c’est sa cabane confectionnée exceptionnellement pour elle par Bart en personne, dans le salon de dégustation. Elle pourrait prendre l’instant ridicule mais, au fond, elle a été touchée par cette attention toute particulière à son égard. Ils évoquent finalement la réaction de Kenza à la suite de la révélation de son secret, mais aussi de son attitude à son égard. Elle hausse légèrement les épaules, quand il lui dit que c’était une tentative de dernière minute que de vouloir nominer d’office Anaswara. Cette dernière ne sait pas vraiment ce qu’elle doit en penser. Elle fait mine d’être convaincue par les explications de l’allemand. Elle reste silencieuse, alors que la conversation dérive sur le secret même de la népalaise. Elle ne l’avait jamais caché, il était présent, il était à porter de main de quiconque. Elle prenait juste le soin de ne pas prononcer certains mots, pour ne pas que la production n’intervienne et ne la sanctionne. Il suffisait de tendre l’oreille afin de percer son secret. Pourtant elle ne s’est jamais sentie intéressante pour que quelqu’un au sein de ce palace ne tende son oreille et cherche à détenir la clé. Sa clé. A la suite de la révélation de son secret, elle est devenue ce livre ouvert où tout son mécanisme de défense est décrit avec une certaine précision, sans même qu’elle ne les exprime. Elle n’a rien dessus, lors de la révélation de son secret, parce que certains aspects de son secret ne méritent pas d’être exposés à tous. Elle a été à l’essentiel. D’après Niels, son secret ne change rien. Elle a douté pendant un temps, possiblement parce que c’est l’image d’elle qu’on lui a toujours envoyé. Qu’elle était une pauvre fille. Cela aurait pu être l’une de ses petites graines qu’Elena aurait tenté d’implanter dans l’esprit d’Anaswara. Mais ce n’est pas ce que Niels a pensé. Bien sûr que non. « D’accord », expire-t-elle, à voix basse. Elle pose ses avant-bras sur l’accoudoir de la chaise. Elle ne dit rien, à la suite de la nouvelle remarque de son interlocuteur. Il aurait pensé qu’elle le connaissait un peu mieux. Elle avait l’impression de le connaître, mais depuis samedi soir, elle a l’impression que quelque chose lui échappe, que quelque chose lui a filé entre les mains et qu’elle se retrouve les mains vides et elle n’aime pas cette impression, elle la maudit. Elle a cette sensation d’être passé à côté de quelque chose qu’elle n’avait pas vu venir. Elle confie alors avoir été peiné d’entendre dire qu’il l’avait oublié mais surtout que ce qu’ils partagent ne signifient rien pour lui. Elle a été marqué par sa réaction et son commentaire à la suite de la rubrique d’Elena. Elle a essayé de sauver la face, devant lui. Elle a conscience que leur relation attire les regards des autres, qu’elle a cette impression d’être perpétuellement épiée quand ils sont ensembles. Anaswara par exemple, elle se souvient de certains camarades qui l’ont interrogé sur la façon dont elle considérait Niels. Elle pose son regard, un peu surprise, quand il cite Esaias. Il lui a posé des questions à son sujet. Elle reste silencieuse, quelques instants, son regard s’échouant sur la table devant eux. L’allemand croit qu’Esaias l’aime bien. « Je l’apprécie aussi », elle souffle. Quant à leur relation qui fait couler tant d’encres, elle a essayé de la définir et de se raccrocher vainement aux quelques ramifications de leur lien. Elle est spéciale leur relation, elle ne le cache pas, elle est particulière, pas comme celle qu’elle a pu connaître auparavant. Elle y voit quelque chose de platonique entre eux, mais si ça se trouve, elle se fait des films, toute seule. Elle se pince les lèvres, après ses confidences. Son regard navigue tantôt sur les écrans, tantôt sur le visage de son camarade. Il aurait tendance à la voir ainsi, leur relation. Elle se terre dans ce silence, s’accrochant à ces ramifications. Elle finit par croiser son regard, alors qu’il lui dit aimer qu’elle arrête de douter de lui. Elle hoche doucement la tête, comme pour approuver. « D’accord », elle articule, brisant ce silence étrange dans lequel elle s’est muré, pendant quelques secondes. « Je me rends compte que », elle baisse les yeux avant de reprendre, « je me suis attachée à toi ». Elle relève la tête et dépose ses prunelles ébènes sur son visage. Elle s’est attachée à lui. Elle ne ment pas quand elle lui balance cela. Cela ne veut pas dire qu’elle est amoureuse.

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zelda Spirit Tracks
» Pack spirit - Libre
» Vodou ap tounen yon fòs politik an Ayiti. Ayibobo !!!!!
» [pigment] méthode ????
» Lundi 25 octobre 21H - Domptage du cheval de l'Eriador

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: RÉGIE-
Sauter vers: