Partagez
 

 sad song, tues. 14:55 (VII)

Aller en bas 
AuteurMessage
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1911
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
sad song, tues. 14:55 (VII) Empty
MessageSujet: sad song, tues. 14:55 (VII)   sad song, tues. 14:55 (VII) EmptyDim 23 Juin - 22:19

Anaswara a comme mission de s’occuper d’Abu, cette semaine. Chaque semaine, la production lui offre sa surprise. Elle ne se plaint pas d’avoir la garde du petit animal. Elle ne se décrirait pas pour autant comme l’amie des bêtes. En ce début d’après-midi, elle s’est installée sur un transat, abritée du soleil à l’aide d’un pare-soleil. Abu est avec elle. Elle est assise sur le rebord de la chaise longue, laissant son pied gauche effleurer le sol, cachant sous une serviette son pied droit encore un peu endolori. Elle adresse quelques mots arabes à son compagnon de fortune, que la production doit être en train de traduire en panique, dans les coulisses. Elle a posé à côté d’elle le petit biberon de l’animal, pour l’abreuver par cette chaleur. Elle ne lui donne pas trop d’eau, ni de l’eau glacé, pour ne pas le rendre malade. Elle s’assure qu’il boit suffisamment la quantité que la production lui a indiqué qu’il devait boire par jour. Elle fait les choses bien et sérieusement. Concentrée à converser avec l’animal et à jouer avec lui, elle ne remarque pas la venue d’un camarade. Elle s’interrompt brusquement, quand elle entend un rire non loin d’elle. Elle lève la tête et croise le regarde de @Bart. Elle lui adresse un sourire, alors qu’Abu est venu se loger contre elle. D’un geste quasi-maternel, elle caresse l’animal pour le rassurer. « Je suis en train de lui apprendre à checker », elle annonce à son camarade, dans un ton léger. Elle ne déconne même pas. « Je me suis donnée comme mission d’y réussir d’ici le prime ». Elle a prévu son petit numéro pour samedi soir, en ouverture du prime, avec Abu en artiste. Un sourire amusé se peint sur les lèvres de la jeune femme. Elle reste un instant silencieuse, posant son regard sur l’animal. Un air songeur s’esquisse sur les traits de son visage. « Je me rends compte que très bientôt, tout s’arrêtera et on sera projetés dans nos vies d’avant, là où on les a laissées... », elle articule, en redressant la tête. Elle croise le regard azuréen de son camarade. « ...Ca me fait un peu peur », elle lui confie. « Toi aussi ? » Elle lui demande. « Je crois que lorsque je rentrerai chez moi, mon bouquet de fleurs que j’avais laissé dans l’entrée se sera transformé en pot pourri », elle souffle.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11293-barthttp://www.throwndice.com/t11328-bart En ligne

MESSAGES : 439
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
sad song, tues. 14:55 (VII) Empty
MessageSujet: Re: sad song, tues. 14:55 (VII)   sad song, tues. 14:55 (VII) EmptyJeu 27 Juin - 0:13

Bart, il mène à bien chacune de ses journées dans le palace selon un plan schématique qui laisse peu de place à l’improvisation. Il se laisse guider par sa petite routine usuelle sur laquelle de temps en temps, il y a des PNJ qui s’incrustent et qui font dévier tout ce qu’il s’était imaginé. Ça peut par exemple arriver lorsqu’il vient s’enfiler ses mangas dans la bibliothèque, mais qu’il ne peut pas ignorer en mode asocial une Kenza déjà présente ou, comme là, lorsqu’il débarque pour se rafraîchir et qu’Ana joue avec Abu au bord de l’eau. Normalement, Bart, il vient très souvent noyer ses problèmes au fond de la piscine en début d’après-midi. C’est dans l’emploi du temps qu’il s’est créé pour se rassurer et se construire un cadre de vie un minimum structuré pour ne pas se paumer davantage qu’il ne l’est déjà. Il ne va pas sauter dans le bassin comme un teubé maintenant qu’il a capté la présence d’Anaswara dans son environnement proche. Ça ne signifie pas pour autant qu’il sait comment aborder les PNJ de son quotidien qu’on lui met sur la route de son aventure personnelle. Il se contente de la regarder de loin, jusqu’à ce qu’elle relève la tête et qu’il lui adresse un sourire tranquille. « Vous avez l’air de bien vous entendre. » En général, c’est soit tout l’un, soit tout l’autre. Il y a les candidats aux petits soins avec le singe tels qu’Ana ou Jesse et ceux qui n’en ont rien à foutre comme Lula ou Pierpaolo. Bart, il ne sait pas encore dans quelle catégorie il se classe ou même s’il aura l’occasion de baby-sitter le singe avant la fin du jeu pour le découvrir. C’est quelqu’un d’investi qui aime bien faire les choses correctement, mais c’est surtout un gros parano de la life qui a un peu trop maté la Planète des Singes et ses nombreux remakes pour se montrer parfaitement serein en présence d’un macaque. « C’est pas con ces bestioles, tu devrais sûrement pouvoir y arriver. » il commente bêtement quand elle parle d’apprendre à Abu à checker. C’est aussi pour cette raison que les scénarios impliquant ses petits potes primates prenant le contrôle de la Terre ne sont pas non plus si déconnant que ça et qu’il les garde au fond de sa tête à chaque fois qu’il pose le regard sur leurs pouces opposables. « T’as déjà eu des animaux ? » Il ne sait pas trop si c’était autorisé dans le temple où elle a grandi entant que Kumari ou si elle a pu plus tard en profiter malgré son boulot d’hôtesse de l’air toujours en mouvement aux quatre coins de la planète. Il s’approche pour rejoindre la candidate installée du côté des chaises longues, calant ses fesses sur celle voisine à la sienne. Bart, il reste un peu silencieux face à la question qu’elle lui pose et qui le replonge dans tout ce truc d’angoisses qu’il cherche à chasser de son esprit pour arrêter de geindre auprès de tout le monde. « Oui, je flippe. » il finit par répondre sans grande surprise. « Je n’arrive pas à me projeter. » Il a beau essayé de faire des efforts pour visualiser le truc, rien ne s’affiche sur la toile de fond de son esprit à propos de son futur proche. Il ne sait pas ce qu’il va se passer à l’extérieur. Il ne sait pas non plus ce qu’il a envie de faire ou qui il a envie de voir. Il fait genre auprès des autres qu’il adhère au délire de rester en contact en demandant des 06 ou en balançant des blazes à la production lorsqu’on lui pose la question, mais c’est plus mécanique que réel. Bart, il ne sait rien. Il fait semblant. « C’est bizarre, j’ai l’impression qu’après le jeu, il n’y a plus rien. » Pas d’objectifs auxquels se raccrocher, pas même de bouquet de fleur ou de pot-pourri sur la table de sa cuisine. C’est le néant le plus total, même s’il doit être le seul taré à le vivre de la sorte. « T’as hâte de renouer avec l’extérieur et de te remettre à travailler ? » Elle a une vie en dehors de ce palace Anaswara, contrairement à lui.

_________________

Long à la détente, mauvais sur la longueur
A quelques millièmes de secondes
de laisser passer mon heure.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1911
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
sad song, tues. 14:55 (VII) Empty
MessageSujet: Re: sad song, tues. 14:55 (VII)   sad song, tues. 14:55 (VII) EmptyJeu 27 Juin - 17:50

Quand elle voit @Bart entrer dans son champ de vision, elle le salue et l’informe rapidement de son plan avec Abu. Elle s’est donnée comme objectif de parvenir à apprendre au petit primate de réaliser un high five. Jusqu’à maintenant, son entreprise est vaine mais elle ne perd pas espoir. Avec de l’entraînement, quelques stratagèmes, elle est persuadée qu’elle parviendra à ses fins en réussissant. Un discret sourire étire ses lèvres, quand Bart lui fait remarquer qu’ils ont l’air de bien s’entendre. Elle hoche doucement la tête : « il paraît », elle souffle calmement et modestement. En commençant sa semaine avec Abu, elle ne pouvait pas prédestiner qu’elle s’entendrait si bien avec l’animal. Bart commente le fait que ces bestioles ne sont pas bêtes – ou cons, comme il le dit –. D’après lui, elle devrait pouvoir y arriver. « Verdict samedi soir », elle conclut. Elle pose un instant son regard sur l’animal, l’observant et le guettant afin qu’il ne lui échappe pas. Jusqu’à présent, il ne l’a pas lâché d’une seule basket. Il n’a jamais cherché à fuir sa présence. Elle dodeline la tête, en réponse à la question du blond. « C’est la première fois », elle confesse. C’est la première fois qu’elle se voit confier un animal et qu’elle s’en occupe d’un. Cela fait partie des choses qui lui sont inconnues mais qu’elle ne pensait pas découvrir, en venant à une aventure comme Thrown Dice. Etrangement, depuis quelques jours, elle se rend à l’évidence que celle-là prendra fin bientôt. Plus vite qu’elle ne l’aurait pensé. Cela ne la laisse pas indifférente. Elle y pense de plus en plus. Bart confie flipper. Elle recueille sa parole dans un doux sourire, comme pour chercher à le rassurer. Il n’arrive pas à se projeter, il s’explique. « Cela va venir... », peut-être avec le temps. Elle ne sait pas. Elle sait que lorsqu’elle retrouvera son appartement, elle se retrouvera plongée dans une nature morte depuis quelques semaines, cohabitant avec des bouquets frais métamorphosés en pot-pourri. « Tu ne vas pas reprendre ton travail ? », elle lui demande un peu naïvement, quand il lui livre son impression. Celle qu’il n’y a plus rien après le jeu. « Je ne sais pas si, j’ai hâte. J’appréhende beaucoup... », elle confesse à son tour. « ...Devoir affronter les opinions des autres sur moi ». Elle en a fait les frais lors du dernier prime. Elle sait qu’elle devra être forte parce qu’elle n’aura pas une Faith pour blacklister toutes les critiques et un Esaias pour la protéger de tous ces mots à ses côtés. Elle sera seule. Elle va avoir besoin d’une préparation toute personnelle pour cela. « De me retrouver seule », elle souffle, cherchant du regard son camarade.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11293-barthttp://www.throwndice.com/t11328-bart En ligne

MESSAGES : 439
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
sad song, tues. 14:55 (VII) Empty
MessageSujet: Re: sad song, tues. 14:55 (VII)   sad song, tues. 14:55 (VII) EmptySam 29 Juin - 14:40

Il flippe pas mal de se retrouver propulser hors du jeu, Bart. Ca l’effraye pas mal, même s’il n’aurait jamais cru être capable de tenir aussi longtemps, jusqu’aux portes de la demi-finale. La porte menant au sas, elle est pleine de symbolisme entant que sortie définitive du jeu et apparemment, il n’y a même pas de lumière blanche ou ce genre de connerie pour accompagner les candidats dans la douloureuse épreuve que constitue une élimination, donc il est encore moins chaud pour expérimenter le phénomène. Le problème de Bart, c’est qu’il a construit toute sa vie au cours de ces derniers mois autour de sa participation à Thrown Dice. Le programme, dans sa tête, c’est presque devenu son objectif ultime et donc la finalité de toute son existence de médiocre venu chercher un truc qu’il n’est pas sûr d’avoir trouvé. Il n’arrive pas à se projeter, parce qu’il ne visualise pas la terre qui continue à tourner en dehors des murs du palace. Ici, ils sont complètement coupés du reste du monde. L’univers, actuellement, il se résume à ce petit point géographique s’étendant de la plage jusqu’à leur baraque premium et à ses habitants comme unique représentant de l’espèce humaine à des kilomètres à la ronde. « J’sais pas… » il expire en regardant le ciel depuis sa chaise longue lorsqu’elle lui demande s’il compte reprendre son travail à la sortie du jeu. Ça lui semble étrange comme idée. Presque irréel, alors que ça devrait être le contraire. La vie qu’il mène à Tokyo, c’est censé être le monde tangible et ce qu’il se passe ici la grosse fiction écrite de toutes pièces. Anaswara, elle appréhende beaucoup de retourner bosser à cause de l’opinion que les autres se seront forgés à son sujet. Pourtant ça va, ce n’est pas comme si elle avait fait des trucs hypers répréhensibles dans le game. Ce n’est pas vraiment le genre de gonzesse à s’embrouiller pour des conneries Ana, ou à niquer son image bêtement. Son secret, il ne créé pas non plus de controverses et il n’y a rien qui pourrait lancer du slut-shaming sur elle injustement, contrairement aux candidates qui se sont dégotées un mec sur place. Bart, il reste silencieux quelques secondes. « C’est ici que tu dois penser à tout ça. » A ses craintes de finir seule ou de ce qu’on peut penser d’elle. « Thrown Dice, c’est comme le purgatoire ou l’île mystérieuse de Lost. » il balance avec sa tendance chelou à utiliser la pop culture pour expliquer tout ce qui l’entoure. D’ailleurs, comme dans la série, ils ont Icare qui se bat avec sa dépendance à la drogue comme Charlie. Bart, c’est John Locke, le type zarbi qui essaye de vendre ses concepts mystiques et spirituels autour de la foi aux autres qui n’en ont rien à branler. Quand il quitte l’île, contrairement à Jack, Sun ou Sayid, il continue à penser à ce qu’il a laissé là-bas. Il ne peut pas retourner bosser dans son entreprise de fabrication de boîtes en carton, parce que ce serait vraiment trop débile après tout ce qu’il a vécu. Bart, il est clairement dans ce cheminement de pensée. L’extérieur, il ne peut plus exister sans ce qui s’est passé à l’intérieur de l’émission. « La résolution de nos conflits internes, elle est censée se dérouler ici et maintenant. » il souffle hyper premier degré, comme s’il avait récupéré le guide d’utilisation de TD pour anciens candidats de télé-réalité. Parce qu’après, il n’y a plus rien Ana. C’est ce que le Dark Bart qui ressort de temps en temps avec son cynisme à deux balles essaye de lui faire comprendre. Remporter la saison, ce n’est pas sortir d’ici avec le chèque promis au gagnant, mais plutôt parvenir à se délester du poids de son secret, de ses névroses ou de son passé. Faut qu'elle se trouve un moyen de sortir du jeu sur des bases nouvelles. Ça ne signifie pas non plus tout reformater dans sa vie, mais seulement prendre conscience de ce qu'elle désire voir changer dans son quotidien et travailler en conséquence pour tirer ce qu'il y a de mieux de cette expérience.

_________________

Long à la détente, mauvais sur la longueur
A quelques millièmes de secondes
de laisser passer mon heure.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1911
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
sad song, tues. 14:55 (VII) Empty
MessageSujet: Re: sad song, tues. 14:55 (VII)   sad song, tues. 14:55 (VII) EmptySam 29 Juin - 17:05

Elle essaie de s’informer sur l’après-Thrown Dice de Bart. De son côté, elle sait que la reprise sera difficile, qu’on ne la laissera pas sur de longs vols, parce qu’elle en aura perdu l’habitude et le rythme de son ancien train de vie. Pendant plusieurs semaines, elle a oublié son rôle d’hôtesse de l’air, pour camper un tout autre rôle. Moins éreintant, moins prenant que son rôle d’avant. Il y a tout un tas de questions qui se chamboulent dans son esprit : va-t-on lui permettre de continuer de voler ? Elle l’espère, en son for intérieur. Quant à @Bart, il ne sait pas, dit-il. Elle reste silencieuse, et pose son doux regard sur son visage. Il ne sait pas s’il va reprendre son travail, à la sortie du jeu. Elle imagine qu’il ne sait pas non plus s’il retrouvera Tokyo, quand de son côté, elle sait qu’elle restera ici. Ici, aux Emirats Arabes Unis, car comme elle l’a précédemment confié à l’un de ses camarades, c’est ici chez-elle. Elle y a posé les premières pierres de son renouveau. Elle continuer de poser des pierres, après que son aventure ne prenne fin, pour achever cette version d’elle. « Tu ne te projettes pas ? », elle lui demande, pour comprendre sa réponse. Pourquoi lui répondre cela ? De son côté, Ana confie redouter l’instant où cette parenthèse se refermera derrière elle, où elle continuera de s’écrire mais sans elle, où elle ne sera plus un protagoniste. Elle appréhende le regard des autres sur elle, les critiques et les commentaires qui seront faits sur elle. Elle sait qu’elle devra les affronter, comme lors du dernier prime. Elle ne comprend pas certains commentaires qui lui sont adressés. Mais ce n’est pas tout. Elle appréhende aussi – et surtout – ce moment où elle se retrouvera seule. Toute seule. Elle n’aura plus une Faith pour partager des moments avec elle, pour se confier mutuellement, ni un Esaias pour partager son temps, pour lui offrir cette attention qu’on ne lui avait pas vraiment accordé auparavant, pour la prendre dans ses bras, ni même un Bart pour partager ses réflexions philosophiques ou que sais-je, par exemple. Ils ne seront plus là, ils auront retrouvé leur case départ, comme elle. Faith retrouvera Chelsea, Esaias Londres, Bart Tokyo ou ailleurs et elle, Dubaï. Elle croise le regard de Bart quand il lui dit qu’elle doit penser à tout cela, ici. Elle fronce légèrement les sourcils, tentant de le comprendre. Des fois, elle a l’impression qu’il cherche à la bercer d’illusions avec ses paroles. Elle arque un sourcil quand il lui explique alors que la résolution de leurs conflits internes est censée se dérouler ici et maintenant. « D’accord... », elle souffle, laissant sa voix en suspens. Elle reste silencieuse. Elle réfléchit, aux mots de Bart, mais aussi à ses propres mots. Quelques mots viennent se chambouler dans son esprit, elle se pince les lèvres. « Et tu y es parvenu ou tu vas y parvenir, à résoudre tes conflits internes ? ». Elle essaie de savoir si ça a eu un impact sur Bart. Elle sait qu’elle a encore des choses à résoudre, mais elle sait aussi qu’elle a fait un grand pas grâce à cette aventure, en prenant conscience de ce qu’elle, en acceptant son histoire, en commençant à prendre confiance en elle, en la femme qu’elle est et sera.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11293-barthttp://www.throwndice.com/t11328-bart En ligne

MESSAGES : 439
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
sad song, tues. 14:55 (VII) Empty
MessageSujet: Re: sad song, tues. 14:55 (VII)   sad song, tues. 14:55 (VII) EmptyLun 1 Juil - 0:55

Bart, avec sa sensibilité à deux balles, il a un peu de mal à se faire comprendre. Ça lui arrive souvent, un peu comme s’il parlait une autre langue. Dans les faits, c’est le cas. Thrown Dice, c’est une accumulation de candidats provenant des quatre coins du monde, mais ils ont tous une certification du genre niveau C2 minimum qui équivaut quasiment à une maîtrise parfaite de l’anglais. Du coup, ils sont tous censés se capter les uns les autres, sinon ce serait vraiment trop le bordel avec les risques de quiproquos. Bart, c’est juste qu’il est un peu zarbi dans son genre. Ils se posent des questions dont tout le monde se fout. Il va trop loin dans ses interrogations internes et même en activant la VO dans sa langue maternelle qui est le français, ça ne changerait pas grand-chose niveau compréhension pour ses interlocuteurs. « Non, je ne me projette pas. » il se répète, parce que quand il disait qu’il n’arrivait pas à visualiser son retour dans sa vie antérieure à l’émission, ça impliquait en grande partie le monde professionnel. Bart, assez similairement qu’Anaswara, il existe en dehors du palace majoritairement par le prisme du travail. C’est le type qu’on aperçoit vaguement dans l’open-space ou à la sortie du métro. On peut être amené à interagir avec lui régulièrement, mais il n’en est pas moins transparent pour tous les individus qui croisent sa route. On ne sait rien de lui. De s’il a une copine, une famille, un animal de compagnie… Ce n’est pas non plus comme si on avait réellement envie de le savoir. Au final, on assimile presque par avance que la vie toute ripou de Bart, elle ne vaut pas la peine qu’on s’y intéresse. On a pas encore essayé de creuser, mais ça se voit à sa gueule qu’on va se faire chier au bout de deux questions sur son quotidien de looser. « J’en sais rien. Sûrement, sinon je n’envisagerais pas d’opérer des changements dans ma manière de vivre. » il répond quand elle lui parle de ses propres conflits internes. Bart, il est fier de certains aspects de son existence, mais pour sa santé mentale, c’est devenu assez évident qu’il allait falloir qu’il se bouge les fesses pour améliorer les choses. « Ce que j’ai pigé en venant ici, c’est que me plaindre de ce qui ne me plait pas, ça ne va jamais m’aider à arranger la situation. » Bart, il se dit souvent seul, isolé, étranger à tout ce qui l’entoure. Il se tape tout un tas de crises existentielles. Ça n’arrête pas. C’est constant, il y’en a au moins deux par jours. Jusqu’à maintenant, il les subissait bêtement et passivement, sans chercher à résoudre le problème de fond. « Si tu ne veux pas être seule, ça ne tient qu’à toi de faire que ce ne soit plus le cas. » il reprend en se basant sur ce qu’elle vient de lui dire. Thrown Dice, c’est avant toute chose un lieu où t’es censé te griller les neurones en revenant sur les actes marquant de ta vie et ce qui t’a amené à te présenter au casting avec tel ou tel secret. Il y en a peut-être même qui sont venus faire amende honorable en débarquant avec un intitulé susceptible de créer la polémique. Le programme, il est aussi censé t’offrir une rétrospective grossière de ta vie, pour capter les endroits où des retouches s’imposent. « Il n’y a rien que tu te verrais changer dans ta vie en sortant d’ici ? » Et Bart, il ne parle pas forcément de faire perdurer les relations qui se sont nouées dans le jeu, mais de trucs beaucoup plus profonds et individuels. Parce que c’est important de faire certains chemins en solo, sans se faire télescoper par les rêves des autres. « Qu’est-ce que tu comptes faire par exemple de ta cagnotte si tu la remportes ? » Bart, il parle de solutions concrètes et pas juste de fantasmes ou de désirs inactifs.

_________________

Long à la détente, mauvais sur la longueur
A quelques millièmes de secondes
de laisser passer mon heure.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1911
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
sad song, tues. 14:55 (VII) Empty
MessageSujet: Re: sad song, tues. 14:55 (VII)   sad song, tues. 14:55 (VII) EmptyLun 1 Juil - 20:52

Elle reste silencieuse, face à l’aveu de @Bart de ne pas se projeter. Elle hoche doucement la tête, comme pour prendre note de cette information. Elle a cette impression de déjà-entendu. Un mince rictus étire ses lèvres, alors qu’elle le questionne sur le fait qu’il serait parvenu – ou non-- à résoudre ses conflits internes. C’est lui qui vient de lui déclamer que c’était ici, au sein de cette aventure, qu’elle parviendra à résoudre ces conflits internes, qui la nourrissent chaque jour. Elle écoute la réponse de son camarade. Elle pose son regard sur son visage. Il n’en sait rien. Elle se pince les lèvres, et laisse sa tête se reposer sur son poing fermé. Il parle d’opérer des changements dans sa manière de vivre. C’est fort. « quels changements, par exemple ? », elle lui demande. Il aurait pris conscience que se plaindre de ce qui ne lui plait pas ne va pas l’aider à arranger la situation. Anaswara, avec le recul, en prenant le temps d’envisager son aventure et la façon dont elle s’est déroulée, elle sait qu’elle a fait un grand pas en avant. Déjà en se socialisant, en parvenant à créer des interactions avec certains candidats, en créant des liens authentiques. Cela est déjà une grande avancée pour celle qui avec une gestion foireuse de ses relations à l’extérieur. Ensuite en s’acceptant comme elle est. Il lui dit que cela ne tient qu’à elle de faire en sorte de ne plus être seule. Elle le sait. « Je sais », elle expire. Elle pousse un léger soupir, alors qu’il continue de la questionner. « Si, bien sûr », elle reprend. « Dans ma vie, maintenant, je ne douterais plus de moi, j’aurais confiance en la femme que je suis, en ce que je veux, je sortirais, je rencontrerais des gens, je m’ouvrirais à eux », elle énumère furtivement. « Je déménagerais pour un logement plus grand ». Cela fait déjà beaucoup pour elle. La conversation dérive finalement sur la cagnotte qu’elle pourrait remporter. Elle songe, un instant, posant son instant sur sa bouche peinte. Elle sait très bien ce qu’elle va en faire. « Je reverserai toute ma cagnotte à une association qui aide à améliorer les conditions des filles au Népal, dont les Kumari », elle souffle. « Je veux que des actions soient mises en place pour elles, pour qu’elles ne connaissent plus ce que j’ai pu connaître, comme les autres avant et après moi », elle est sincère. Ce n’est pas étonnant d’Anaswara de vouloir donner cet argent à d’autres qu’elle. Anaswara, elle a toujours été celle qui donne mais qui ne reçoit rien. Elle ne le fait pas pour être gratifiée d’un quelconque titre pour cette action, elle le fait parce que c’est ce que son coeur lui dicte de faire. « Et toi ? », elle lui demande.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11293-barthttp://www.throwndice.com/t11328-bart En ligne

MESSAGES : 439
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
sad song, tues. 14:55 (VII) Empty
MessageSujet: Re: sad song, tues. 14:55 (VII)   sad song, tues. 14:55 (VII) EmptyMer 3 Juil - 9:41

Bart, il vit sa petite crise interne en silence pour une fois. Ça va faire une semaine qu’il se pose tout un tas de questions sur le sens de son existence de médiocre et là, c’est la première fois qu’il exprime clairement ses désirs de changement à voix haute. Il ne sait pas trop d’où ça débarque tout ça. Si c’est Thrown Dice et ses propriétés d’expiations sur sa destinée de raté qui le font parler, son crush sur Tonia qu’il essaye maladroitement et naïvement de rendre possible IRL ou si c’est ce qu’a pu lui dire Kenza qui le fait enfin réagir sur le tard. Le truc, c’est qu’il ne faut pas trop non plus lui en demander. Bart, il a déjà décrété qu’il y avait des choses qui ne lui plaisaient plus dans sa vie et qu’il envisageait de ne pas retourner au bureau à l’issu du très long congé qu’il a posé pour venir glandouiller dans une télé-réalité. Ce n’est déjà pas si mal pour commencer, alors il ne sait pas trop quoi lui répondre à Anaswara lorsqu’elle lui demande des exemples. Il reste silencieux quelques secondes, l’air de faire le tri dans ses pensées alors que c’est un exercice impossible vu comment c’est le bordel tout le temps à l’intérieur de sa tête. « C’est juste que parfois, ça semble irrationnel tout ça. Se lever tous les matins pour faire toujours la même chose, répondre aux mêmes sons… La sonnerie de mon réveil, les bruits du métro… » Bart, il se sent aliéné. Ca le rend fou rien que d’y penser à ce putain de cliquetis de merde propre aux rails japonais qui résonne dans son crâne. « J’ai l’impression de remplir ma journée de choses futiles. Le monde est si grand et moi, je me sens tout petit. Il y a tellement de trucs à faire et je suis juste là à vérifier le système de réception des commandes pour mon entreprise qui fabrique des boîtes en carton… Aller au travail, prendre les transports, faire à manger... C’est comme si tout tournait en rond. » Et Bart, il se rend compte qu’il aspire à quelque chose de plus grand que de trottiner dans le même périmètre de 3km de diamètre pour le reste de sa vie. « Il y a des jours avec, et des jours sans. On ne sait pas trop ce que ça signifie, mais c’est ce qu’on dit. Je me suis rendu compte que c’était toute ma vie qui était sans » Il ne sait pas vraiment sans quoi pour le moment pour continuer de coller à l’expression. C’est un peu tout le défi qui l’attend à l’extérieur de piger ce qu’il lui reste à faire afin de cesser d’être un type dont les interactions sociales dépendent entièrement de la dose d’anxiolytique qu’il a avalé au petit-déjeuner. Bart, avec sa dépression chronique, il ne s’est pas rendu compte qu’il se coltinait en plus un burn-out à cause de son quotidien qui le stresse et qui ne lui correspond plus. Il pose des questions à Anaswara et elle lui sort une liste de bonnes résolutions du genre que tu ponds pour la forme au nouvel an et que tu finis par zapper trois semaines plus tard. « Il est comment ton appartement pour le moment ? » il l’interroge dans un sourire. Bart, ce n’est pas un expert en gestion de patrimoine immobilier dans les Emirats, mais le loft dont Anaswara lui a déjà parlé, il fait certainement quatre fois la taille de son placard à balais tokyoïte. Et lui, malgré toues ses velléités de changements, il ne pense absolument pas à déménager malgré la rentrée d’argent qui s’annonce sur son compte en banque s’il parvient à résister aux prochaines nominations. Il hoche la tête pensivement lorsqu’elle lui explique ce qu’elle compte faire de sa cagnotte si elle la valide. Contrairement aux autres candidats, avec leurs secrets déjà découverts, ils ont peu de risques de voir tout leur argent disparaître du jour en lendemain tant qu’ils restent dans le jeu. « J’ai envie de l’investir dans un projet. » il expire en restant volontairement vague, parce qu’il a déjà dit à Malcolm plus tôt dans la journée qu’il ne voulait pas formuler des plans qu’il ne saurait tenir s’il ne parvient pas à se hisser en demi-final. « Je voudrais faire un truc de mes propres mains. De A à Z. » Pour le moment ça ne veut pas dire grand-chose, mais c’est important pour Bart par rapport à son besoin de résilience et tout ce qu’il a dit précédemment.

_________________

Long à la détente, mauvais sur la longueur
A quelques millièmes de secondes
de laisser passer mon heure.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1911
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
sad song, tues. 14:55 (VII) Empty
MessageSujet: Re: sad song, tues. 14:55 (VII)   sad song, tues. 14:55 (VII) EmptyMer 3 Juil - 18:51

Bart souhaite opérer des changements dans sa vie, une fois sorti d’ici. Elle lui demande alors des exemples quant aux dits changements. Elle pose son doux regard sur son visage, quand il semble vouloir prendre son temps à formuler une réponse. Elle n’est pourtant pas si compliquée sa question, elle n’espère pas le mettre en difficulté. Elle l’écoute, attentive, quand il parle de sa routine à l’extérieure et de sa profession. « Tu n’avais jamais envisagé une reconversion professionnelle avant ? », elle lui demande. Elle ne pense pas à une reconversion aussi radicale qu’un Niels a pu connaître dans sa vie mais peut-être aurait-il pu monter en grade au sein de son entreprise. Elle ne sait ce dont son camarade aurait envie de faire, néanmoins. Cela lui rappelle sa conversation avec Faith, au début de son aventure, concernant sa propre reconversion lorsqu’elle sera interdite par sa compagnie de prendre part à des vols, car son corps sera jugé trop fatigué pour cela. Elle envisage quelques tournants dans sa vie, notamment dans l’esthétisme et la beauté. Si elle le voudrait, elle pourrait envisager un destin à la Huda Kattan, influenceuse basée à Dubaï, qui fonde sa propre marque de cosmétique. Quant à Anaswara, elle a pris conscience de certaines choses la concernant et de la façon dont elle devait vivre. Elle a conscience qu’elle ne doit plus douter d’elle. Quand on lui dit qu’elle a tout pour elle, elle le croit maintenant. Elle a tout pour elle. Le physique, la personnalité, et même son inexpérience fait partie d’elle, de son charme. Elle s’est imprégnée des mots de Kenza qui l’ont aidée à s’élever, à évoluer. Elle n’est plus la fragile Anaswara du début de l’aventure, elle devient petit à petit la femme qui s’assume, Anaswara. Il y a aussi un grand changement qu’elle veut opérer dans sa vie : déménager pour un logement plus grand mais surtout dans un autre quartier. « C’est un appartement à la décoration très épurée, blanc, avec des décorations en marbre – j’aime beaucoup le marbre, je trouve cela très élégant –, et quelques détails dorés, comme ma table de salon, par exemple. Il est avant tout très fonctionnel, comme les agents immobiliers diraient, le trouvant petit avec ses 70m² », elle souffle, dans un ton léger. « J’aimerais beaucoup changer de quartier, à vrai dire. Pour habiter dans Jumeirah, près de la plage. Ce qui est stupide quand on sait que je ne passe que très peu de temps dans mon logement personnel », elle commente. Un léger rictus amusé étire alors ses lèvres. « Tu viendras me rendre visite dans mon nouveau chez-moi ? », elle pose son regard ébène sur le visage du blond. Elle se souvient de sa réponse formulée, lors du prime. Elle était celle dont il était sûr de la revoir, à l’extérieur. Concernant à ce qu’elle fera avec l’argent de la cagnotte, elle sait déjà très bien ce qu’elle fera avec cet argent. Elle veut que cet argent revienne à une cause qui la touche particulièrement à coeur. Elle n’en a pas besoin de cet argent alors si elle peut aider à mettre en place des actions en aidant une association humanitaire pour les petites filles du Népal, elle le fera les yeux fermés. Quant à @Bart, il veut investir dans un projet. « Et comment s’appellerait ton « truc » ? », elle lui demande alors.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11293-barthttp://www.throwndice.com/t11328-bart En ligne

MESSAGES : 439
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
sad song, tues. 14:55 (VII) Empty
MessageSujet: Re: sad song, tues. 14:55 (VII)   sad song, tues. 14:55 (VII) EmptySam 6 Juil - 13:01

Bart, il parle de tout un tas de choses comme s’il avait pigé ce qui déconnait dans sa vie, mais en vérité, il reste dans le flou le plus total, à essayer de saisir ce qui le dépasse complètement. Son travail, ce n’est qu’un infime maillon de la chaîne de l’échec qu’il se coltine. Il n’y a pas que ça qui le rend insatisfait et frustré par son existence. Sa vie professionnelle n’a jamais été pire que sa vie sentimentale. Il n’y a rien pour contrebalancer ou nuancer ses soucis. Sa famille, ce n’est pas non plus tout à fait ça et le plan mental, on n’en parle même pas. Bart, c’est un gros désaxé de la life qui au moment de se reprendre en main, ne sait pas du tout par quel côté il faudrait débuter le chantier vu comment c’est déjà le bordel. « Non. C’est difficile de changer de vie une fois qu’on est lancé. On se laisse porter. » Bart, il s’est orienté vers des études supérieures en concordances avec ses performances scolaires, il n’est pas allé chercher plus loin. Il a passé les dix dernières années en pilotage automatique, sans se poser plus de question que ça. Sa vie, c’est un CV qui ne fait pas de vagues. Zéro remise en question. Il bosse là où il avait réalisé son stage de fin d’études, parce que c’était ce qu’il y avait de plus simple et de moins fatiguant émotionnellement et socialement. Sa vie, elle a l’air toute ripou, mais il est loin de s’en sortir si mal que ça quand on omet son état dépressif/végétatif qui le tire vers le bas dans toutes les catégories. C’était compliqué de déterminer s’il ne se plaisait pas dans son entreprise parce qu’il ne correspondait pas à leur culture interne, parce qu’il voulait changeait de métier ou parce qu’il se tapait un burn-out. Au final, c’est un peu les trois à la fois, mais quand on n’est pas sûr, on ne change pas radicalement de mode de vie. Il faut être sacrément courageux pour opérer de gros bouleversements à l’image de Niels. Bart, il écoute Anaswara lui détailler la tronche de son appartement. Ce n’est pas un expert en agencement ou déco intérieur, mais ce dont elle lui parle, ça lui ressemble beaucoup. « 70m² ? » il répète dans un sourire, assez incrédule de découvrir que chez-elle, cette surface est considérée comme un petit logement. Bart, à l’heure actuelle, il occupe un placard à balais de 12m² qui, assez étrangement, lui convient parfaitement malgré son étroitesse. « J’aimerais bien voir l’ancien aussi. » il précise, parce que d’après ce qu’elle lui avait dit, jamais personne d’autre qu’elle n’y a jamais mis les pieds. Anaswara, elle a l’air plutôt résignée à prendre un nouveau départ, donc il ne sait pas trop comment elle veut quitter son appartement actuel. En sortant de l’émission, il y a pas mal de choses qui vont changer pour l’ensemble des candidats. Si t’as vécu correctement ton aventure, t’es censé répondre au cliché du candidat de télé-réalité qui remet en question son quotidien dans le but d’opérer des réajustements là où ça déconne. L’argent, ça ne fait pas tout, mais ça aide beaucoup comme pour des types tels que Malcolm ou Esaias qui attendent de valider leur cagnotte afin de l’investir dans des projets. Bart, il s’est inventé un truc dans son coin dont il n’a pas encore envie de parler. « J’sais pas. » il souffle en restant volontairement vague. « Je t’en parlerais quand tout sera plus clair. » Dans son esprit déjà, mais également au niveau du montant qu’il va ramener chez lui qui peut varier de 0 à 50 000£, voir beaucoup plus s’il se démerde pour trouver un autre secret comme il a dit qu’il aimerait le faire.

_________________

Long à la détente, mauvais sur la longueur
A quelques millièmes de secondes
de laisser passer mon heure.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charles de Rohan-Soubise
» LOIN D'ÊTRE UNE FARCE LE CATHOLICISME ,UNE FORCE MORALE POUR DANIEL ROUZIER
» Ma Galerie
» These songs of freedom ►► 22/03/12 à 22.13
» 06. Madijuana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: PISCINE-
Sauter vers: