Partagez
 

 Álfheim ☾ dimanche vers 8h

Aller en bas 
AuteurMessage
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11216-knzhttp://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 772
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 012£
AFFINITÉS:
Álfheim ☾ dimanche vers 8h Empty
MessageSujet: Álfheim ☾ dimanche vers 8h   Álfheim ☾ dimanche vers 8h EmptyLun 8 Juil - 13:35

ft. Icare

Kenza, elle se réveille de très bonne heure dans les bras d’@Icare, presque entièrement nue, avec ses talons et sa robe orientale par terre, et même si elle a légèrement blackouté sous l’effet de l’alcool, elle a pas de mal à s’imaginer les détails de la soirée et se rappeler le finish surtout. Elle a passé toute la soirée d’hier à discuter avec Malcolm à la cuisine, d’ailleurs elle avait un peu sous-estimé la longueur que ça allait prendre, une entrevue pareille, mais ça va, elle a eu le temps de rejoindre son chéri pour fêter sa place en demi-finale qu’il a acquise in extremis. Ce matin, elle émerge comme d’hab avant lui car peu importe l’heure à laquelle elle sombre, elle est tellement réglée comme une horloge qu’elle a pas de mal à se réveiller à son heure fixe. Et puis elle a ce mignon petit rituel d’apprécier le sommeil de son mec, serein comme un fœtus qui dort et qu’elle a tendance à trouver cute. Bien évidement, c’est mal la connaître maintenant si elle compte le laisser dormir sans venir brusquer sa béatitude du matin en osant des trucs qui l’allume direct. Alors elle vient glisser sa main délicatement sous son caleçon pour apprécier sa trique matinale. Elle sait pas pourquoi mais c’est un truc qui la stimule, de caresser la bête dans son érection maximale. Icare, le pauvre, il se doute encore de rien. Il doit surement se faire des tas de rêves érotiques durant sa phase de sommeil paradoxal, mais elle, elle compte bien en profiter et plonge sous les draps pour pomper son âme et lui vider complètement les couilles. Des fois, elle s’imagine porteuse de certaines missions qui lui traversent l’esprit alors elle s’applique pour lui lécher le sexe pendant qu’il est profondément ancré dans son sommeil, et ça l’excite. Kenza, faut pas oublier que c’est une pro quand même. Elle a été coachée par les plus gros acteurs du X pour pouvoir assurer sa performance spatiale. Alors sucer une queue, c’est devenu une formalité pour elle. Sa spécialité : la branlette à deux mains, du coup elle sait très bien manipuler une bite. Elle connait comment faire jouir un gland en deux trois coups de langue et c’est devenu tellement facile que tailler une pipe ça dure plus des plombes avec elle. Surtout quand elle a déjà une queue en érection et qu’il lui reste plus qu’à finir le taff. Elle s’applique, avec ses doigts d’abords, puis avec ses grosses lèvres pulpeuses qui humidifient progressivement son sexe. Elle se l’enfonce profondément jusqu’aux cordes vocales et commence à le sucer en se concentrant sur le gland, tout en maintenant une légère pression avec son doigt en anneau sur la racine de ses couilles. Elle sent l’orgasme venir car à force, elle reconnait easy les contractions, puis la turgescence des grosses veines de la verge et la dilatation des corps caverneux qui atteignent leur volume maximale. Elle décide de pas trop se retirer et se prendre toute l’éjaculation au fond de sa gorge qui lui inonde la bouche. Elle sent le réveil d’Icare au fur et à mesure qu’il crache, mais elle ne s’arrête pas totalement là car elle décide de siphonner sa queue jusqu’à la dernière goutte et elle décide d’avaler tout son sperme comme une chienne comblée qui vient d’avoir sa dose de protéine naturelle de la journée. Dans l’âme, c’est clairement une grosse pute qui adore ça, alors elle émerge enfin en dehors des draps pour voir l’effet sur sa tronche meurtri du matin, totalement vidé de toute son énergie. « J’avais trop faim sorry » qu’elle se contente de souffler au creux de son oreille en plaquant sa main parfaitement manucurée contre sa bouche pour éliminer un dernier excès de salive. Mine de rien, elle est devenue tellement à l’aise avec lui qu’elle a plus aucune limite. Kenza, elle est trop sale, alors que ça soit son odeur corporel, sa transpiration, ses poils, sa salive ou peu importe ce qui ressort de lui, elle s’en tape complet tellement elle s’est habituée et c’est un signe qui prouve qu’elle est en totale fusion. « en guise de cadeau pour ta place en demi-finale » elle dépose sa tête contre son épaule et caresse son torse velu avec ses doigt. « j’ai pas trop envie de sortir du lit aujourd’hui » elle affiche direct le programme qu’elle expire en lâchant un léger rire, tout en plaquant sa poitrine contre la sienne « de toute façon j’ai eu mon petit dej » donc pour le moment c'est tranquille, elle a plus tellement faim, avec tout le tsunami qu’elle vient de se prendre dans la gueule. Et puis le plan de rester dans le lit et papoter, faire l’amour, papoter et répéter la boucle jusqu’à ce qu’ils finissent par se rendormir dans une nouvelle sieste, ça la botte pas mal, hm.

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 687
AVATAR : kn
ÂGE : 28
LOCALISATION : paris
MÉTIER : monteur de décors au cinéma


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 64,1k
AFFINITÉS:
Álfheim ☾ dimanche vers 8h Empty
MessageSujet: Re: Álfheim ☾ dimanche vers 8h   Álfheim ☾ dimanche vers 8h EmptyMar 9 Juil - 17:23

Je suis à l’orée du sommeil et en même temps j'ai le bas-ventre en feu, comme quand j'étais plus jeune et que je faisais des rêves de cul qui me transcendaient complètement. Le genre qui rend ton corps extrêmement léger, sauf à ce point précis où l'excitation est au max. Et j'ai chaud, en même temps que je sens le plaisir monter. Ca devient vraiment envahissant, comme sensation. Y'a mon corps qui se tend et qui prend conscience de son poids dans le lit. Je mets pas longtemps à retomber dans la réalité et comprendre que je suis pas en train de rêver, mais que @Kenza est disparue sous les draps, en train de pousser au maximum mon plaisir matinal. Je peux rien dire, je suis complètement cloué au matelas, les bras tendus et les muscles gonflés dans cette contraction qui prend tout mon corps. Et ça devient insoutenable, ça m'attaque chaque parcelle de la peau, ça titille mes épaules, mon ventre, mes fesses et puis ma teub, jusqu'à ce que le plaisir se décuple dans l'orgasme qui m'arrache un râle étouffé tandis que mes lombaires se décollent du matelas. J'appuie un moment sur mes bras encore tendus le long du matelas pour profiter de la pression du plaisir qui s'accroche encore à mon sexe et fait rebondir mon coeur dans un battement trop fort. Puis, quand la sensation se diffuse, je me détends et je me passe une main sur mes yeux perlés de larmes d'excitation. Kenz' émerge de sous le drap, avec sa petite tête d'allumeuse qui est fière de ses agissements. Et moi je me retrouve un peu con à pas savoir quoi dire, parce qu'elle m'a tiré du sommeil en titillant mes réflexes physiologiques qui rendent encore mon corps à moitié incontrôlable. Je lâche un soupir en même temps que je sens l'euphorie me monter aux joues et je finis par me marrer, de ces rires spontanés et cristallins, en passant mon bras autour de son cou et en laissant mon visage s'échouer contre le sien. J'en reviens pas trop, de son "j'avais faim", pourtant j'ai jamais été franchement du genre inhibé par ma sexualité, et j'ai jamais fréquenté de meufs qui l'étaient. Je profite un moment de la chaleur de nos deux corps l'un contre l'autre, sa poitrine contre la mienne et les parcelles les plus sensibles de ma peau contre la dentelle de son string. Ca dure quelques secondes, le temps que ma fréquence cardiaque se tasse définitivement, puis je me laisse glisser sur le dos, balance définitivement mon caleçon, et la laisse poser sa tête contre mon épaule. Hello baby. Je finis par souffler en captant son regard qui a de la suite dans les idées. T'as bien dormi ? Finalement je me retourne à moitié face à elle, en lui laissant le confort de mon bras sous sa tête mais en ayant la possibilité à mon tour d'emprisonner son corps. Et c'est ma jambe, d'abord, qui vient spontanément se poser sur les siennes. J'ai des heures de marge, je me réveille jamais aussi tôt. Sous-entendu que son plan me convient évidemment. Mon bras libre vient trouver sa place préférée sur ses hanches, ma main posée sur ses fesses. Kenz' et moi on n'a pas vraiment eu l'occasion de débrief de son secret, hier, parce que la révélation a enchaîné sur le prime et que le prime a enchaîné sur son F2F avec Malcolm. Quand elle m'a rejoint dans la chambre moi je somnolais et elle était à moitié pompette, alors on n'a pas vraiment discuté longtemps et on s'est contentés de faire parler la chimie de nos corps. Kenz' c'est le genre de meuf qui est magnifique même au réveil, alors qu'elle vient de te tailler une pipe monumentale dans le plus grand des calmes. Et moi je me perds un peu dans ses yeux foncés avant de ramener mon esprit sur terre. Est-ce que le point de plaisir d'une femme change, dans l'espace ? Je laisse filtrer un petit sourire au coin de mes lèvres. A force, je sais ce qu'elle aime et ce qui la transcende moins, Kenz'. Même si mon égo de mec plutôt sûr de lui et de ses compétences se fait un peu ratatiner par l'idée qu'elle a du se taper des délires hyper spé avec des pros du sexe. Ce matin elle a éveillé mon désir et même si là je papote gentiment en profitant de la beauté de son visage au naturel, j'ai aussi la ferme intention de continuer ce qu'elle a commencé. Je pose mes lèvres sur les siennes et serre mon emprise sur son corps avant de reposer ma tête sur l'oreiller, en appuyant mes caresses. Par exemple, je sais que là où s'aventure ma main là, d'habitude ça lui fait un petit effet. Mais si ça se trouve dans l'espace rien du tout. Auquel cas, ce serait bien triste, parce que ça reste hyper agréable de voir ta meuf sourire sous l'impulsion de tes gestes.

_________________


i really hope you find the happiness
you've been pretending to have
Revenir en haut Aller en bas
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11216-knzhttp://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 772
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 012£
AFFINITÉS:
Álfheim ☾ dimanche vers 8h Empty
MessageSujet: Re: Álfheim ☾ dimanche vers 8h   Álfheim ☾ dimanche vers 8h EmptySam 13 Juil - 16:45

Kenza, elle émerge des draps avec son regard de dévoreuse de teub, satisfaite de son taff et de sa prestation cinq étoiles qui aura malheureusement échappé aux caméras, hm. Elle est ultra perfectionniste sur ce point aussi, parce-que Kenza, quand elle taille une pipe, elle se rapproche de l’esprit de pondre un chef d’œuvre car c’est limite un travail artistique qu’elle adore maîtriser de bout en bout. Les mini orgasmes de merde inachevés ou mal foutus, elle déteste, et c’est pour ça qu’elle s’applique toujours à satisfaire totalement son mec quand il s’agit de titiller sa libido. Que ça soit avec ses mains, sa langue ou ses orifices, elle ne prend jamais à la légère ce qu’elle entreprend. Elle retrouve les surfaces avec ce sentiment du devoir accompli, les cheveux légèrement bâclés qu’elle tente de remettre en place, en se collant progressivement à sa peau en chaleur pour ne jamais la quitter. Elle savoure les mimiques de sa tête, ses expressions de macaques qui se normalisent progressivement et elle est contente d’avoir pu gaver ses récepteurs dopaminergiques. Kenza, mine de rien, c’est devenu la fournisseuse officielle d’endorphine d’Icare. Sa nouvelle drogue de substitution qui est censée lui prodiguer les mêmes feels que les conneries qu’il prenait. Voir même plus. Car bon, un canon comme elle, ça pouvait largement faire oublier un rail de C faut pas abuser non plus. « très bien et toi ? » qu’elle se contente de souffler en se mordillant la lèvre « bien réveillé ? » elle connait déjà la réponse, mais c’est toujours bon de faire la petite conne innocente qui ne sait pas trop ce qu’elle fait de si bon matin. Elle lui annonce direct le programme, elle est pas prête de quitter le lit de sitôt et en plus, elle a trop la flemme de se séparer de cette nouvelle zone de confort qu’il représente. En vrai, c’est bon, plus rien ne l’intéresse dans le jeu donc elle voit plus trop l’intérêt d’aller faire mumuse dans le palace. Y’a plus de nomination donc séduire les candidats, elle s’en tape complet. Elle vient de perdre son secret, elle a finalisé ce pourquoi elle était venue ici et même niveau chasse au secret, le seul qu’elle est susceptible de buzzer une dernière fois se trouve justement devant elle, collé serré à elle avec ses mains baladeuses qui colonisent ses hanches et ses fesses, ce qui lui procure un sentiment de sécurité un peu spécial. Et puis l’aventure touche presque à sa fin donc une aprem passé dans le lit en mode cocon sexuel chaleureux ça va pas niquer son temps d’image à l’écran de la semaine. Peut-être on parlera moins d’eux cette semaine niveau interaction avec les autres, mais ce qui est fait est fait, et la majorité des téléspectateurs ont déjà une idée sur les 4 finalistes donc ça sert à rien de se fournir des ultimes efforts inutiles. Elle glisse ses mains de son torse vers le bas pour revenir faire bonjour à son sexe meurtri. Kenza, c’est pas une dingue non plus, elle est prête à respecter son temps de latence et les 30min suffisante pour qu’il redémarre s’il en éprouve l’envie, mais ça lui fait de bien d’explorer tout son corps hyper bien sculpté qui lui appartient à présent, à elle toute seule et ça l’excite mentalement comme concept. Kenza, ça fait quand même des plombes qu’elle a pas ressenti cette sensation. « Tu sais, ça me fait bizarre, de me dire que je suis en couple avec quelqu’un » c’est trop des feels qu’elle apprend à redécouvrir. Ceux d’être en couple avec quelqu’un. En posséder l’exclusivité au lit. Lui prendre la tête avec des histoires. Lui demander des comptes. S’embrouiller avec. Éprouver de la jalousie. Marquer son territoire et des tas de trucs qu’elle avait plus trop l’occasion de connaître vu que sa dernière relation sérieuse et officielle date de 4 ans. 4 ans de célibat à jouer les allumeuses, les femmes fatales ultra détachées qui tapent dans le fast-food relationnel que tu gobes en une nuit et que tu jettes le lendemain. 4 ans à faire les jet-setteuses instagramables qui se font désirées par les meilleurs et aux plus offrants … La transition est un peu brutale mais Kenza, elle se rend compte qu’elle a même pas besoin de temps d’adaptation car tout se fait très naturellement et avec une spontanéité qui la choque un peu. Il décide néanmoins de saisir ce moment de calme et de paix, de regards intenses et fusionnels réciproques pour mettre sur la table son secret. Elle trouve l’idée très moyenne, ça la botte pas trop d’en parler mais elle comprend son besoin de débriefer même si y’a rien à dire d’autre. Alors elle réajuste sa tête contre son épaule pour le fixer avec un regard légèrement différent, mais tout aussi sexy que le précédent « je n’ai ressenti aucun plaisir là-bas » qu’elle se contente de lâcher. Elle a un peu l’impression de briser les rêves de pas mal de gens en parlant de son expérience aussi froidement, mais c’est comme ça. « C’est pas aussi spectaculaire qu’on le croit. » qu’elle rajoute avant de poursuivre pour mettre les points sur les I et en parler une dernière fois pour passer définitivement à autre chose « je ne suis pas une actrice porno Icare. Et je ne compte jamais le devenir car ça ne me dit rien. » Kenza, elle précise ce détail comme elle a tenu à le préciser à Bart au moment de la confrontation. Elle, elle est parti de rien du tout et a taffé comme une dingue pour devenir archi d’intérieur à succès qui possède son propre cabinet et sa propre liste de clients importants dans pas mal de villes, donc son secret, ça ne la définit pas totalement. Ce n’est pas elle. C’est juste une sextape qui ne veut rien dire, et veut tout dire à la fois pour ceux qui connaissent l’histoire. « je l’ai fait dans un but bien précis, c’est tout » c’est de l’histoire ancienne maintenant et elle espère que ça le rassurera un minimum « ça n’a rien avoir avec nous, ce qu'on fait » qu’elle souffle chaudement au creux de son oreille pour rallumer la flamme et faire une bonne transition avec ce qu’il commençait tout juste à entreprendre. Ce qu’ils font, c’est absolument différents. Les plaisirs sexuels qu’elle ressent avec @Icare sont à des années lumières de ce qu’elle a expérimenté dans l’espace. Déjà, ils sont réels et pas scénarisés. Et il y’a une vraie alchimie, une vraie passion, comme lorsqu’il l’embrasse et la serre contre ses bras. Elle se laisse faire, se laisse envahir par ses mains insolentes qui parcourent des zones érogènes qui la stimulent au plus haut point, et qui lui confirme qu’effectivement, ça n’a rien à voir.

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 687
AVATAR : kn
ÂGE : 28
LOCALISATION : paris
MÉTIER : monteur de décors au cinéma


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 64,1k
AFFINITÉS:
Álfheim ☾ dimanche vers 8h Empty
MessageSujet: Re: Álfheim ☾ dimanche vers 8h   Álfheim ☾ dimanche vers 8h EmptyLun 15 Juil - 19:29

Elle joue carrément de ses petits airs d'aguicheuse et moi on peut pas dire que ça me laisse complètement insensible, après ce réveil... électrisant. Je laisse poser mon visage un moment contre sa peau le temps de laisser retomber mon rythme cardiaque qui était monté en flèche. Je dépose un baiser sur son cou et finis par me décaler pour pouvoir capter son regard et plonger mes yeux dans les siens. Spontanément mes mains glissent sur ses hanches pour m'approprier son corps, parce que je sais qu'elle aime cette sensation. Hyper bien dormi. Je souffle avant de laisser filtrer un sourire à sa deuxième question. 11/10 sur l'échelle du kif. Concrètement faut capter que ça reste hyper déstabilisant de se réveiller de cette manière, parce que ton cerveau il fait un virage à 360 degrés sans transition entre l'inconscient et l'extrêmement conscient. Bam, endorphines décuplées sans s'y attendre et réactions physiologiques radicales. Coeur qui s'emballe, muscles qui se tendent, flash de chaleur le long de la colonne vertébrale. C'est un saut dans le vide en une demi seconde, tu passes de l'emprise d'un truc à l'emprise de quelque chose de complètement différent. Et au milieu de tout ça tu te sens totalement à la merci de ton corps qui dicte tes mouvements et tes réactions. Comme un acide hyper puissant. Les premiers instants, quand tu sens déjà que tout bouge, tout s'évapore, mais que t'es encore conscient de ce qu'il se passe. Tu commences tout juste à planer et l'idée même de t'en rendre compte te catapulte dans une semi-dimension de bien-être. Déconnecté du reste. C'est grisant. Alors @Kenza qui m'annonce vouloir traîner au pieu ça m'étonne pas. Et de toute façon je comptais pas me barrer d'ici. Quand j'y pense moi j'ai accueilli sa qualif' pour les demi avec une énorme crise de manque, pas vraiment le meilleur concept de mec. J'aurais pas mal de choses à lui dire à ce sujet mais il faut pas non plus oublier qu'il est huit heures du mat', qu'on s'est couchés tard et que mon esprit là il est focus sur clairement autre chose que de m'excuser d'avoir été une pauvre merde mercredi dernier. On a beau se faire violence pour être les plus chics types de l'univers, y'a des moments où le cerveau met clairement en pause le rationnel pour se laisser pulser par toute autre chose, comme la recherche du plaisir. On reste un moment comme ça collés l'un à l'autre, avec elle qui vient retitiller mes zones sensibles et moi qui laisse filer mes doigts le long de sa peau chaude. Finalement, au jeu du qui craque le premier c'est elle qui me fait une remarque vis-à-vis de notre nouveau statut. Kenz' je connais rien de son passif, comme elle connaît rien du mien. C'est rassurant mais aussi un peu relou, j'avoue, de pas pouvoir mettre complètement de dessins sur sa vie d'avant. Y'a cette convention qui fait que quand tu te maques t'as une certaine notion de ce qu'a pu vivre la personne avec qui tu te maques. Ou alors y'a une espèce de nonchalance assumée des deux côtés, parce qu'il s'agit d'une relation un peu bullshit et que le stade d'attachement n'aura pas le temps de se manifester. Quand Kenz' elle m'a foutu un ultimatum j'ai bien compris que c'était un ultimatum par rapport à elle, et pas forcément par rapport à tout le reste. Parce qu'une fois qu'elle s'investit dans un truc elle le fait pas à moitié, et si elle a décidé de franchir ce cap là avec moi c'est pas des conneries. Du moins, c'est le genre d'impression que j'ai pu analyser à force de passer ces semaines à ses côtés. Je suis pas certain d'avoir envie de me lancer sur cette discussion sur la notion de couple, là maintenant. D'abord parce que je saurais pas trop quoi dire de mon côté, et puis parce que je préfère ce deal tacite qu'on a eu depuis le début, qui consistait à pas trop mettre les points sur les i. Après, je sens aussi qu'elle me dit pas ça pour lancer une méga discussion philosophique et que c'est plutôt une pensée qu'elle partage instinctivement avec moi, alors je joue le jeu en continuant de caresser sa peau. C'est quoi le premier truc de couple que tu veux faire en sortant d'ici ? Je préfère tourner ça sur le futur, même si ça a jamais été trop mon truc de me projeter. Là, ça s'approche, d'ici un peu plus de dix jours on sera out et ce sera le moment de se poser les bonnes questions. Tu vas devoir retourner au taf tout de suite ? Moi y'a pas mal de trucs qui s'emmêlent, dernièrement. Comme le fait qu'après la crise de la semaine dernière j'ai retrouvé une certaine légèreté au palace. Et comme le fait que j'anticipe assez mal le moment de retourner à Paris. Parce que concrètement, avant, le chemin il était tout tracé. J'y allais, je croisais mes potes, on se faisait une grosse teuf et tout repartait comme avant. Maintenant y'a un facteur promesse dans l'équation. Et un facteur envie de m'y tenir, à cette promesse. Vu qu'on parle de tout ça je peux pas non plus m'empêcher de faire une remarque indirecte sur sa révélation de hier. Bon, à voir son pincement de lèvres c'est pas forcément le moment de blaguer dessus, mais je sais pas à quel stade on est censés en parler, elle et moi. Je hoche la tête, globalement plutôt soulagé de sa réponse. Capish. Mais je sais aussi qu'il y a un truc qui manque, dans l'équation, parce que Kenz' elle m'a fait comprendre plusieurs fois que son monde avait un côté un peu néfaste. Et c'est là où ma barrière de curiosité arrive à épuisement. J'imagine qu'il y a des trucs qui seront dits progressivement. Et j'imagine que c'est pas le moment de réclamer plus d'infos. De toute façon, elle va aussi devoir dealer avec le mien, de secret. Même si à ce stade il a plus grand chose d'éclatant. Ca fait longtemps que j'ai pas parlé en nous, moi aussi. Je finis par rebondir sur ses mots. Et finalement je bascule pour prendre le dessus sur elle et dominer son corps, mes jambes entourant son bassin et mes bras tendus des  deux côtés de son visage. Je finis par baisser mon torse sur le sien et approcher mon visage pour l'embrasser sans trop de retenue, cette fois-ci, en laissant ma langue titiller le bout de ses lèvres et en venant appuyer ma main sur son sein. J'ai envie d'avoir l'ascendant, qu'elle se sente prisonnière de mon corps, tandis que caché sous le drap mes lombaires s'amusent subtilement à faire danser ma peau contre la sienne, encore couverte d'une douce dentelle qui va pas tarder à être définitivement éliminée.

_________________


i really hope you find the happiness
you've been pretending to have
Revenir en haut Aller en bas
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11216-knzhttp://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 772
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 012£
AFFINITÉS:
Álfheim ☾ dimanche vers 8h Empty
MessageSujet: Re: Álfheim ☾ dimanche vers 8h   Álfheim ☾ dimanche vers 8h EmptyDim 21 Juil - 6:08

Icare, il se fait quand même sucer la tebi par la nana en top tendance actuelle sur les réseaux sociaux avec son gros secret en mode buzz interstellaire dont raffole la presse people et les youtubeurs TR, alors sur l’échelle du kiff c’est normal qu’il plafonne au max. Kenza, c’est un peu la nana la plus fantasmée actuellement et il se rend peut-être pas compte de la chance qu’il a de partager le lit d’une délicieuse créature ultra courtisée comme elle dans un pieu au milieu d’une téléréalité. Comme elle, elle ne se rend pas totalement compte de la chance qu’elle a d’avoir un type merveilleux en substance comme lui. Icare, il donne peut-être l’impression d’être le plouc venu à Thrown Dice pour prolonger ses vacances désintox et qui s’est dégotée la meuf la plus bonne du casting, mais au fond, c’est un gars en or très attentionné qu’elle n’a pas envie de perdre bêtement, comme ça. Elle en est pas tellement consciente par contre, comme elle arrive pas trop à s’y faire à ce nouveau statut de femme en couple tellement elle se trimbale un sérieux traumatisme qui l’a poussé à collectionner les bites de luxes en guise de trophées personnels pour assouvir son propre délire de domination inter genre. Son suprématisme féminin, il date pas d’hier, et c’est peut-être pas un truc qui l’empêche de coucher avec des hommes et prendre son pieds avec eux, voir qui ne l’a pas empêché non plus de se trouver un mec dans l’émission, mais là quand même, les données ont légèrement changé. Depuis le début de l’aventure et la semaine dernière, y’a une sacrée différence et Kenza, elle se retrouve en l’intervalle de quelques jours, officiellement en couple et c’est trop troublant qu’elle se permet une remarque sortie de nul part loin d’être anodine. Quand elle suce @Icare ce matin, c’est pas la même chose quand elle le suçait il y’a un mois. Kenza, en vrai, c'est ce qu'elle a toujours souhaité. C'est quelqu'un qui malgré sa légèreté aux premiers abords, reste une Vierge en quête de sérieux dans les vrais sens du terme. Elle lui a promit de pas l'abandonner, de rester auprès de lui, de le soutenir et c'est pas seulement parce-qu'elle se tape un instinct maternel protecteur ultra développé, ou un syndrome du sauveur ou une connerie psycho de ce genre. Loin de là. Elle sait très bien ce qu'elle fait et si elle a prit cette décision, avec l'ultimatum fatal qu'elle lui a lancé la dernière fois, c'est pas pour rien. Après elle irait mentir si elle disait qu'elle était sereine, ou qu'elle était sûre à 100% que leur truc marcherait. Au fond, elle ne veut pas démarrer la troisième guerre mondiale ou une connerie dans le genre, elle fait juste qu’extérioriser une crainte qui a germé comme ça, dans son cône. Et puis y'a cette question qui tourne en boucle dans son crâne. Et si elle décidait de refaire confiance au mauvais gars ? Vu comment elle a vrillé avec le premier, les conséquences risquent d’être encore plus catastrophiques, que ça soit sur elle ou sur lui alors elle a toujours des appréhensions qu’elle ne veut pas non plus mettre sur la table histoire de pas gâcher le moment. Parce-que ce matin, elle est quand même dans les bras d’Icare, la tête sur son torse a peut-être rêvasser d’un probable retour d’espoir dans sa life de veuve noire gobeuse de mâles et adepte du cannibalisme sociale sur tous les plans. Kenza, elle veut pas non plus trop se poser de question, mais c’est plus fort qu'elle. Ce qu’elle veut faire de sa nouvelle vie de couple, ça par contre, elle le sait. Mais elle décide de jouer un peu car ce matin, elle est assez coquine et taquine donc elle s'active toute seule en plongeant son regard aguicheur dans le sien « qu’est ce que tu dirais d’une nouvelle téléréalité dans un autre style que Thrown dice ? pourquoi pas les trucs avec des tentatrices/tentateurs, tiens ? Histoire de tester la solidité de notre nouveau couple ? » elle affiche son sourire colgate, très fière de sa connerie tout en titillant dans l’ombre et sous la couette ses deux bijoux de famille « je déconne » elle réprime un rire parce-que c’est clair qu’il risque de voler en éclat, leur bébé couple tout juste constitué qui apprend à peine à marcher si ils se faisaient un after émission pareil. Parce-que bon, ce genre de programme, c’est un suicide total mais voilà, il a comprit le délire. C’était un peu pour se donner le temps de réfléchir sérieusement à la question, et décompresser un peu. Parce-que bon, il est pas seul qui est pas habitué à se projeter plus loin, surtout quand il s’agit d’un nous ou d’une compo qui l’inclut avec quelqu’un d’autre « plus sérieusement, je voudrais prendre des vacances » ouais, Thrown Dice ça peut sembler comme des vacances en soi mais ce jeu est hyper éprouvant. Surtout psychologiquement parlant alors un petit tour du Maroc en festoch serait un bon plan comme convenu l’autre fois. C’est pas encore l’heure alors avant, un petit tour des meilleurs spots paradisiaques/îles etc pour redorer la timeline de son nouveau compte instagram certifié et se lancer comme influenceuse à échelle mondiale serait parfait aussi. Le taff peut attendre, surtout que vu la dimension médiatique qu’elle vient de prendre, elle est pas prête d’y replonger tout de suite. Son affaire, elle marche très bien toute seule. Ses associés arrivent très bien à gérer les choses en son absence et elle est même plus sûr d’y revenir, maintenant qu’elle voit qu’elle a de l’avenir, dans ce nouveau monde prêt à l’accueillir bras ouvert. « Déjà je nous imagine tous les deux sur une île, je sais pas pourquoi » Palawan par exemple, ou Hawai voir Miami histoire de décompresser. Techniquement c’est une reine de l’orga, mais elle a pas encore planifié le après TD, pour ça elle attend les résultats de samedi alors en attendant, elle profite du moment présent. Elle en profite pour éclaircir deux trois points et passer le sujet assez furtivement parce-qu’elle préfère de loin l’entendre parler en nous que de la pointer en solo avec son secret. C’est pas encore le temps de discuter de tout ça, surtout qu’ils sont loin d’être sur le même pied d’égalité vu qu’il y’a encore l’inconnu de son secret à lui. « arrête c’est vraiment bizarre de t'entendre parler comme ça » sur sa bouche, ça fait trop sérieux. Ça fait trop Malcolm/Lula ou April/Niels que ça la déroute un peu. Mais en vrai, c’est ce qu’elle désire au plus profond d’elle. Faire partie d’un nous. Une entité. Un projet où elle constitue le noyau majeur avec un acteur principal qui construit tout autour d’elle. Qui la gave d’attention, la protège, la réconcilie avec ses vieux démons et lui offre la possibilité d’espérer à nouveau. Elle s’est refusé de s’attacher mais à croire qu’avec lui, elle commence légèrement à succomber de plus en plus. Il bascule sur elle, dans une position qui l’a toujours oppressé et où elle se fait dominée malgré elle, mais avec lui, elle apprend progressivement à re aimer ce kiff d’avoir un mec à "égo" qui aime prendre les choses en main et faire le mec, alors elle se laisse faire, comme ça a toujours été le cas avec lui. En vrai, elle commence à y éprouver un certain plaisir. Car n'empêche, une femme qui contrôle tout, c’est un peu contre nature, alors elle se laisse complètement possédée. Que ça soit ses lèvres, son bassin ou son sein, tout se fait colonisé d’un coup et ça change de ce qu’elle expérimente habituellement. Elle a comprit que c’était son kiff de faire le mâle, d’avoir l’ascendant et lui faire comprendre que malgré son fort caractère, c’était lui le chef. Elle sent les frottements de son sexe insolent contre sa peau et elle en profite pour attraper son joli mignon petit fessier avec ses deux mains et planter ses ongles histoire de le réveiller définitivement, sa langue dansant en parallèle avec la sienne, prête à repartir pour un deuxième tour et se faire dégommée comme la gentille soumise qu’elle réapprend à redevenir.

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers une future proie [PV Garret Worfken / Selantis Shya] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: CHAMBRES 5 ÉTOILES-
Sauter vers: