Partagez
 

 Wild ones. (dimanche, 11h20)

Aller en bas 
AuteurMessage
Tonia
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 597
AVATAR : ashley smith
ÂGE : 26
LOCALISATION : flint, michigan.
MÉTIER : soudeuse.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 15 500£
AFFINITÉS:
Wild ones. (dimanche, 11h20) Empty
MessageSujet: Wild ones. (dimanche, 11h20)   Wild ones. (dimanche, 11h20) EmptyMar 9 Juil - 12:01

@icare

Il est temps de rattraper le temps perdu avec mon deuxième bras. Le premier, c'est fait, alors j'ai naturellement convergé vers Gauche qui semblait errer à la recherche de son torse. Icare, je suis trop contente de le voir, je pensais pas m'attacher comme ça à un plouc dans notre genre ici, moi qui m'attendais à être projetée dans l'inconnu façon choc des cultures de warrior. Thrown Dice, j'avais déjà cerné que ça avait rien à voir avec nos télé-réalités à nous autres ricains. J'aurais pas été étonnée de me retrouver au milieu d'intellos et franchement, on est pas si loin. Et au milieu de tout ça, y'a Icare. La version frenchie classe beau gosse de mes potes, le ténébreux friendly mais pas trop non plus, comparé à mes US qui balancent leur présence au monde entier à grand coup de smile XXL. C'est l'une des raisons qui m'a fait revenir dans le palace, c'était que ça me foutait le bourdon de le voir au fond du trou comme ça. Parce que je sais trop bien ce qu'il a dans la tête. Je crois que de tous, c'est lui que je pige le mieux, et probablement qui me pige le mieux en retour. Je sais pas encore ce que je vais foutre de ma carcasse une fois le jeu définitivement terminé, parce que ça dépendra pas mal de l'état d'esprit dans lequel je serai après avoir révélé mon secret puis le vote interne qui en découlera dans ma petite famille, mais ce qui est sûr, c'est que j'imposerai un détour occasionnel par l'Europe à l'occasion. qu'Aladdin soit chaud ou pas d'ailleurs. En attendant, on se retrouve dans la tente lotus pour faire le point et je suis chargée d'apporter l'apéro. Comme d'hab, je prends cette mission très à cœur, parce que j'ai toujours eu un talent particulier pour ça. « Jus d'orange pour toi, grenadine pour moi. » je récapitule en le rejoignant dans la tente et en lui tendant son verre, avant de m'asseoir en tailleur sur l'un des énormes coussins. ça me fait tout bizarre d'être de nouveau ici. C'est comme si j'étais partie en vacances puis de retour chez moi. Comme si j'avais jamais vraiment quitté l'endroit, vu comme j'ai appris à en connaître chaque recoin par cœur, tout est encore ultra frais dans ma mémoire. Et en même temps, je sens que je suis plus chez moi. « Quelle tristesse » je fais mine de soupirer face à l'absence totale de fun dans nos boissons respectives. Ouais, on s'est lancé dans une espèce de renouvellement tacite, Aladdin et moi, je sais pas très bien d'où ça a commencé ni quand on en a vraiment pris conscience. Après, lui c'est différent parce qu'il a Kenza, maintenant, il a une obligation en plus d'arrêter de déconner, de tout foutre en l'air, il doit penser par deux, au moins un minimum, et plus être sur le même mode inexorablement égocentrique qui m'anime toujours. « J'ai revendu ton numéro contre mon ultime dose, au fait » je le taquine d'un gros mytho. Non, en réalité, son numéro, il est calé dans mon petit répertoire de confiance spécial Jane, avec les autres personnes qu'elle peut appeler en cas de besoin, et s'il y a bien des contacts que je perdrai pas, c'est ceux qui sont consignés là-dedans. Il est rangé entre le vieux Walt et Marcus. Bon, elle le connait pas du tout, Aladdin, mais si je lui fais confiance, elle lui fait confiance, et inversement, c'est comme ça qu'on fonctionne. Même si elle sait que j'ai tendance à faire confiance à des gens douteux, genre Icare le tox, par exemple. « Alors dis-moi elle est si bonne que ça, Kenz ? » je m'amuse, les yeux pétillants. Non parce que c'est une petite bombe qu'elle nous a balancée, là. Je m'y attendais pas du tout, à Kenza la star du X, alors qu'en vrai, elle a tout pour. Ils forment un beau couple de fêlés du bulbe, maintenant. « T'as senti l'habitude du manque d'apesanteur quand elle se parachutait en arrière ? » je me marre en catapultant mes jambes en arrière pour la démonstration, et sans renverser une seule goutte de ma précieuse grenadine. Le talent. Je reste allongée, mon verre sur mon ventre, à le zieuter avec intérêt. « Si j'avais su, j'aurais tenté le game avant toi » je fais mine de lancer en balançant une main nonchalante et un petit sourire complice. Clairement, elle aurait pas résisté à mon expérience, elle m'a dit elle-même que les femmes la faisaient kiffer.

_________________
"i cared for eight seconds.
then i got distracted."
Wild ones. (dimanche, 11h20) Big_1409268352_1382460173_image
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 687
AVATAR : kn
ÂGE : 28
LOCALISATION : paris
MÉTIER : monteur de décors au cinéma


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 64,1k
AFFINITÉS:
Wild ones. (dimanche, 11h20) Empty
MessageSujet: Re: Wild ones. (dimanche, 11h20)   Wild ones. (dimanche, 11h20) EmptyMer 10 Juil - 10:46

@Tonia

Finalement, à contre-cœur, on se lève avec Kenz'. On était tranquilles en train de somnoler dans le pieu, bras dessus bras dessous, quand Jhoan a fait péter la musique dans la baraque et nous a sortis de notre léthargie. Même si le plan initial était de passer la majorité de notre journée en tête à tête on décide que pour notre petite image aux yeux des  autres et des téléspectateurs il vaut toujours mieux pointer son nez dehors et éviter de passer pour des asociaux. On profite quand même de la baignoire ensemble avant de se saper et d'aller chercher nos différents points de repère dans le palace. Le mien il est tout trouvé. C'est Tone que je cherche, parce que quelques mots et un maxi smile au prime ça a pas suffi à combler mon besoin de traîner avec elle. On se cherche et on se trouve assez vite, comme deux aimants qui ont pas vraiment d'autre choix que de tomber l'un sur l'autre. Tone, la dernière fois qu'on a vraiment passé un moment tous les deux en F2F j'étais dans un espèce de phasage complet dans la salle de cinoch', qui a été totalement précurseur de ma chute progressive sur les semaines qui ont suivi. De son côté elle pétait une durite dans sa boule gonflable. On était franchement pas harmonieux, complètement décalés par rapport au reste des candidats, mais implicitement on s'est compris et je crois que c'est ce putain de moment qui a vraiment scellé l'idée qu'elle et moi on était un peu faits de la même graine. On marche pas droit depuis trop longtemps. On essaye de s'accrocher à des piliers, mais ça n'empêche que de temps en temps on a aussi besoin de se retrouver entre équilibristes chancelants. Je sais pas si elle capte à quel point je suis content et soulagé qu'elle soit revenue, Tone. Je pense que j'aurais mal vécu l'idée qu'elle refuse de ramener son pif sur les dernières semaines de jeu. Dans l'accord tacite qu'on a passé tous les deux, j'aurais vécu ça comme une trahison. Un signe d'abandon. Et en l'imaginant avoir craqué, sa petite voix dans ma tête se serait auto-delete. Pas facile, quand toi-même t'es en phase de reconstruction. Brioche, Nutella et... saucisson. J'aligne devant elle. Je savais pas si on partait sur un after party petit dej style, ou sur une before barbeuc. Moi c'est clairement sucré, pour l'instant. Et j'ai volontairement abandonné mes repas full protéinés pour me laisser emporter par l'appel de la junk food. De temps en temps y'a pas mort d'homme. Notre petite teuf à nous elle est sous le signe du sevrage et même s'il est que 11h passées j'aurais pas dit non à un cocktail mimosa pour accompagner notre brunch de fortune. Tone me le fait remarquer et je me marre avant de claquer mon verre contre le sien. No pain no gain. Je lève les yeux au ciel en bombant le torse. A ces nouvelles versions hyper chiantes de nous. Perso j'ai pas décidé de mettre un stop sur l'alcool mais je crois que ça fait partie du deal de soutien qu'on a l'un envers l'autre. Elle, elle se le cache peut-être, mais elle essaye de pas jouer à la conne avec Barto. Et ça passe aussi par le fait de limiter le risque d'excès. A une meuf bonne j'espère. Je réponds du tac-au-tac à sa blague à deux balles. Je croyais que c'était chaud de se procurer n'importe quoi à Abu Dhab'. Politique de répression, tout ça. J'avale une gorgée de jus avant de prendre le lead sur la découpe de brioche et le tartinage de Nutella. Moi tu vois je compense en sucre et en baise. J'ironise un peu. Au moins y'a pas ce tabou avec Tone. On peut parler en blaguant de ces sujets qui sont absolument pas drôles. Mais dans ce petit process interne que je m'impose, ça devient nécessaire. J'ai jamais eu de mal à parler de mon addiction, d'autant plus que mes potes frôlent aussi sur ce genre de pentes raides. Chez nous y'avait toujours un pochon de C, de D, et parfois plus quand certains vrillaient vraiment. Y'avait cette attitude décomplexée du "tiens, je rentre du taf et je me fais un petit rail pour planifier ma soirée". Alors arriver dans cette dimension où les autres ont pas la même approche à la drogue que moi c'était pas évident. J'ai du prendre sur moi, longtemps, jusqu'à me péter un petit câble interne auquel Tone a assisté. Elle me parle de Kenz' et je hausse un sourcil avant de m'allonger en m'appuyant sur mes coudes. Mieux que tout ce que t'as pu tester dans toute ta life. Je souffle un sourire mutin au coin des lèvres. Par contre dans le jeu du "c'est quoi l'endroit le plus atypique ou t'as fait l'amour" je suis clairement niqué, je pourrai jamais rivaliser avec l'espace. Et ça, pour un mec à l'égo pseudo-surdimensionné comme moi, c'est pas si cool. Je te surveille. Elle joue la fausse intéressée, Tone, mais moi je pense déjà à autre chose. J'ai plein de trucs à lui dire, en fait, et je sais pas à quel moment on est censés quitter nos vannes et nous petites blagues pour lâcher tout ce qu'on a envie de partager l'un à l'autre. Tu m'as manqué, tu sais. Je finis par abdiquer, alors que c'est clairement pas dans ma nature d'être le genre de chaton tout mignon sympa. C'était comment de se retrouver solo là dehors ? Et par ça j'entends pas juste le petit voyage qu'elle a du se faire. Moi ma question elle sous-entend clairement le 'on lâche rien' qu'on s'est sifflés au moment de son départ trop rapide. Tone, c'est une bête de groupe, un peu comme moi. Les autres pigent pas forcément qu'on soit pas capables de se retrouver seuls. Sauf qu'être seul, pour moi, c'est le meilleur moyen de vriller. Alors ça m'intéresse pas mal de savoir comment elle a géré son élimination et le parachutage dans un espace chelou, l'espace d'attente d'un retour incertain.

_________________


i really hope you find the happiness
you've been pretending to have
Revenir en haut Aller en bas
Tonia
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 597
AVATAR : ashley smith
ÂGE : 26
LOCALISATION : flint, michigan.
MÉTIER : soudeuse.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 15 500£
AFFINITÉS:
Wild ones. (dimanche, 11h20) Empty
MessageSujet: Re: Wild ones. (dimanche, 11h20)   Wild ones. (dimanche, 11h20) EmptyDim 14 Juil - 21:24

Suffit qu'on se retrouve pour se mettre à zoner comme deux âmes désœuvrées, avec Ikr. On est là avec nos verres aux couleurs fluos de gamins comme si c'était un jeu alors qu'entre lui dont l'état normal c'est la crise de manque et le mien le delirium tremens, en vrai, on doit un peu être le quota social de la saison. Le quota, regardez les ravages de l'addiction, les enfants. Pour le coup, j'ai un peu de la chance comparé à lui, parce que je suis plus une meuf de l'alcool que des rails et compagnie, donc ma drogue à moi, je l'ai encore ici. Je pourrais encore me détruire allègrement à la télé, face à des millions de téléspectateurs, si je voulais. Icare, il est condamné à subir le manque parce que l'hypocrisie de la télé l'autoriserait jamais à consommer ce genre de truc. Alors j'ai décidé d'être solidaire. Arrêter les trucs vraiment chauds, c'est pas super compliqué pour moi, c'est pas ce à quoi je carbure le plus, alors je compense avec mon vice à moi, celui transmis dans mon code génétique par mes parents. « T'es vraiment devenu trop français » je m'amuse en zieutant son apéro. De la charcuterie, du pain et du Nutella. Manque le fromage. Si ça avait été moi, j'aurais ramené du bacon, des chips, ce genre de trucs, mais j'avoue, le Nutella passe bien alors j'attrape aussitôt une tranche de brioche que je plie et trempe dans le pot sans la moindre grâce. Faut que je fasse honneur à ma patrie, après tout, et puis déjà que je bois pas. Je sais pas combien de temps je vais tenir, en vrai, suffit que je me retrouve seule pour que je file au premier bar pour me mettre une mine. ça me suffit comme prétexte. « Ouais, elle s'appelait Robert » je rétorque avant de lui lancer un regard mystérieux et prétentieux genre : les vrais savent où aller, même en zone ennemie. Tout ça, c'est du bullshit de toute façon. J'ai de la chance parce que la prod nous a pas lâchés comme ça, on est encore sous contrat donc j'avais accès à des, je sais pas exactement, des zones partenaires de la chaîne, des spots très occidentalisés, très touristiques, le genre où tu te sens pas complètement paumé. « ça se vaut » je concède en m'appuyant sur une main. Quand il me parle de cul, je songe tout de suite à deux choses : 1) le propre désert de ma vie sexuelle actuellement, qui commence un peu à me plomber le moral et que j'essaie d'updater comme je peux avec des photos franchement pas si folles que ça qui restent sans réponse, et 2) Kenza la cosmonaute. En fait, avec le recul, ça m'étonne même pas que ça soit une grosse chaudasse, y'avait forcément un truc pas net derrière cette façade parfaite de la nana qui calcule tout. Son secret, il me fait trop glousser dans mon coin parce que je trouve ça trop fou même si je pense pas qu'elle ait pris tant de plaisir que ça, comme tous les acteurs pornos. « Ouais mais tu peux te dire que malgré ça, elle préfère quand même coucher avec toi » je note avec un petit sourire malin. Qu'il s'inquiète pas, je suis la spécialiste du point de vue positif. Je peux te trouver quinze manières de tourner le truc à ton avantage en l'espace de deux secondes, c'est un talent caché, un party trick que j'ai, acquis un peu par la force des choses, pour pas me laisser plomber par tout le reste. Et là, Aladdin, il me fait une petite déclaration d'amour à son niveau et un sourire moqueur de petit gamin de merde qui s'apprête à être relou illumine mon visage l'espace d'une seconde avant de s'effacer parce que l'air de rien, ça me touche. D'autant plus parce qu'il sait que j'ai tendance à être un genre d'étoile filante dans la vie des gens, ultra lumineuse et aveuglante avant de disparaître, je manque aux gens comme ils me manquent : c'est-à-dire pas. C'est une réalité, les gens me manquent pas. Je suis trop dans le présent, beaucoup trop dans le présent. Mais avec Icare, on a ce lien précieux pour moi, plus que je ne l'aurais cru au début de l'aventure. Je sais pas si ça aurait été pareil si on s'était rencontré ailleurs. On se serait aussi bien entendu, évidemment, mais est-ce qu'on se serait autant compris ? « Tu m'as manqué aussi » je souffle en lui balançant un petit coup de poing de moucheron dans l'épaule comme je peux, mais je crois que mes yeux contredisent complètement l'aspect léger de ce que je lui dis. Surtout avec sa question qui me demande un instant de réflexion. « J'ai triché, je suis quasiment pas restée toute seule » je reconnais. Pour le coup, c'était vraiment comme une descente de xtc, en plus brutal. Et comme l'xtc, j'ai compensé avec autre chose. « D'abord, il y avait les autres, Jojo, Tasneem et tout ça » même si c'était principalement eux. Ersatz du jeu, sauf que le choix des gens avec qui tu dois t'entendre est encore plus restreint que dans le palace où tu peux être un minimum sélectif. « Puis j'ai rencontré deux types, deux expats anglais, qui faisaient un tour des environs mode backpack et j'ai fait un petit bout de chemin avec eux à Abu Dhabi puis à Dubaï, je me suis totalement incrustée mais comme la prod me bookait beaucoup en boite, ils s'en sont pas trop plaint » je lâche un petit sourire en songeant à Josh et Dan et leur accent improbable. En fait, je les ai rencontrés le deuxième jour, deux meilleurs potes en voyage initiatique, et comme ça collait bien, je me suis naturellement greffée à leur petit duo. J'étais pas la première personne, ils m'ont dit qu'ils avaient rencontré plein de gens comme ça. Puis ils connaissaient bien l'émission, ils trouvaient ça fou d'être avec moi. « Je me suis un peu obligée à oublier que je sortais d'ici, que j'étais dans un genre d'entre deux bizarre, dans ma tête je voyageais juste avec des potes. Et puis j'aurais pas été capable de rentrer toute seule à Flint » j'avoue dans un élan d'honnêteté que je réserve quasiment qu'à Icare. Non, j'aurais dit ça à n'importe qui, mais jamais comme ça, jamais en témoignant de la vulnérabilité. « en fait, je sais même pas si je serais capable d'y retourner tout court, maintenant » je me reprends, avant de secouer la tête. « En fait, j'ai peur que si j'y retourne, je sois plus jamais capable d'en partir. » Voilà, c'est plutôt ça. ça concerne plus vraiment sa question mais dans ma tête, tout est un peu lié. « Je pense que la vraie fin sera pire que celle que j'ai eue, parce que c'était pas encore vraiment terminé. Là on sera vraiment livrés à nous-mêmes pour gérer tout ça. » c'est la conclusion que j'en ai tiré, sans certitude, cependant. Je pourrai même pas le vérifier car ma fin à moi a déjà eu lieu et si j'ai pas la moindre idée de ce que sera ma vie une fois le jeu terminé pour de bon, j'ai déjà pu me remettre au goût du monde réel et me réhabituer peu à peu à la vie. « T'as prévu quoi ? » C'est ma façon à moi de lui retourner la question, de m'assurer de la viabilité d'un futur qui risque d'être un peu compliqué au début.

_________________
"i cared for eight seconds.
then i got distracted."
Wild ones. (dimanche, 11h20) Big_1409268352_1382460173_image
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» WILD WILD WEST.
» Pandora | We like to keep some places wild like battlefields where no one fights [Finie]
» Wild Wild West [Ecko]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: TENTE LOTUS-
Sauter vers: