Partagez
 

 (week 8, thu) midsummer serenade (niels)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
April
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442http://www.throwndice.com/t11236-april 

MESSAGES : 950
AVATAR : lauren tsai.
ÂGE : 28
LOCALISATION : cincinnati (oh)
MÉTIER : coach en gymnastique.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: --
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) Empty
MessageSujet: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) EmptySam 13 Juil - 18:23

midsummer serenade
week 8, thursday - 9:46am
+ @niels

Y'a un truc hyper reposant dans le fait de plus avoir à faire trop d'efforts en communauté. April a jamais été une nana qui se plaît à être super entourée, et Thrown Dice l'a clairement poussée dans ses retranchements, mais maintenant que y'a plus d'enjeu, elle peut revenir à ses habitudes. Calculer qui elle veut quand elle veut - et son cercle il est vite limité. Les gens qu'elle considère comme des potes dans le jeu, ils sont pas très nombreux. Elle reste pas non plus collée à son mec dans leur coin sans parler à personne - y'a des gens comme Icare et Lula qui sont de compagnie cool et elle va pas ignorer sciemment quelqu'un qui lui adresse la parole, qui que ce soit. Mais clairement, le haut du panier, c'est quand même quand Niels est dans les parages. Elle s'est levée tôt ce matin, ayant passé la nuit dans sa putain de suite deluxe à elle toute seule à se prendre pour Carrie Bradshaw et son appart New Yorkais à des milliers de dollars, pour enfiler sa prothèse de sport et aller courir un peu avant que le soleil ne tape trop et la fasse ressembler à une écrevisse. Mais du coup, elle a pas croisé Niels depuis la veille quand ils se sont dit bonne nuit, et c'est devenu un réflexe de le chercher le matin. Même après son footing, quand elle débarque au bord de la piscine en brassière de sport et en short, casquette sur la tête, serviette autour du cou et bouteille à la main. Elle a un peu capté ses habitudes et elle sait qu'il préfère clairement profiter de l'air frais plutôt que rester enfermé, alors c'était sa première option que d'aller faire un tour vers la piscine. Bingo. Elle trouve Niels dans l'eau à faire des longueurs en crawl en solo, lui arrachant un petit sourire amusé, debout près du bord jusqu'à ce qu'il remonte pour la remarquer. « J'étais sûre que t'étais là. » Elle pose ses affaires sur un transat avant de faire glisser son short et finir en maillot, dans une routine de faire un plongeon post-footing qu'elle s'est imposée depuis plusieurs semaines. Mais y'a autre chose, alors qu'elle a encore sa prothèse sportive tout-terrain, qui ressemble plus à une grosse cuillère en plastique un peu cheloue qu'une jambe humanoïde, qu'elle a test la veille dans la salle de sport et dont elle est assez satisfaite. « Tu veux voir un truc ? » April, elle donne un peu l'impression que c'est un truc débile et anecdotique, mais en vrai, c'est un pas énorme pour elle. Elle évalue la distance vers la piscine, pousse un transat dans le chemin pour se placer, et finalement enchaîner une rondade-flip-salto arrière sur la terrasse, plongeant dans la piscine en guise de réception. Elle remonte rapidement, crachant l'eau logée entre ses lèvres et dans son nez, repoussant ses cheveux en arrière pour afficher un léger sourire à Niels. « Je bosse dessus depuis des mois. C'est pas encore au point, mais c'est un début. » En vrai ça date pas de Thrown Dice, ça fait des années qu'elle essaie de se rééquilibrer et réapprendre tous ces trucs avec une seule jambe valide et une prothèse. Et c'est loin d'être aussi clean que ça l'était avant, ça lui demande deux fois plus de force dans la jambe pour les impulsions, mais juste la sensation familière de voler en retraçant ces figures qui l'ont accompagnée pendant des années, c'est hyper euphorisant. April fait quelques brasses pour rejoindre Niels, et déposer un baiser humide sur ses lèvres. « Bonjour, d'ailleurs, » elle fait d'un air léger malgré son expression neutre teintée d'un sourire presque imperceptible, comme la majorité du temps. Même si faut avouer que Niels, il a droit à son panel le plus varié d'expressions, en accès VIP exceptionnel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1401
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) Empty
MessageSujet: Re: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) EmptyDim 14 Juil - 6:28

On sentait le prime approcher à grands pas entre les campagnes de votes sur le réseau social à deux jours de la demi-finale et les révélations sur toutes les lèvres depuis le début de la semaine, et comme chaque fois qu'il sentait monter une pointe d'appréhension, Niels optait pour une séance de longueurs à la piscine, meilleur moyen de se vider la tête tout en profitant du cadre à une heure où l'air était suffisamment respirable pour rendre ça un peu plus agréable encore. Le bassin était aussi moins fréquenté qu'en fin d'après-midi, et si Niels avait toujours plutôt bien vécu sans ce genre de confort, il devait reconnaître que ça ferait partie des choses qui lui manqueraient une fois tout ça terminé. Pouvoir plonger dans l'eau au lever du lit, parfois avant même d'avoir pris son petit-déjeuner, c'était le genre de luxes qui contribuaient à rendre cette parenthèse aussi dépaysante, en plus de la vue à couper le souffle dont ils pouvaient profiter dès le réveil, et mine de rien c'était facile de prendre goût à ce genre de choses. Il avait quitté sa chambre où Faith dormait encore une heure plus tôt pour profiter que la cuisine soit déserte et se préparer un jus vitaminé, puis avait enfilé son short de bain sous ses vêtements avant de faire un détour par la chambre d'April en espérant tomber sur elle, mais sans succès. Rien dans la salle de sport non plus, elle avait visiblement aussi profité de sa matinée pour sortir se dépenser un peu, et Niels savait dans le pire des cas où elle aimait courir s'il voulait la rejoindre après avoir un peu profité de la piscine. Ce qu'il n'aurait finalement pas à faire puisque c'est bientôt April qui le trouva la première. Niels termina sa longueur de crawl et releva la tête pour poser les yeux sur elle qui se tenait debout près du bassin, étirant aussitôt un sourire, et pas seulement parce qu'ils ne s'étaient pas revus depuis la veille au soir et que ça laissait quand même un sentiment différent de quand ils dormaient tous les deux. Aussi parce qu'entre le cadre et le fait qu'ils aient tout le bassin pour eux, c'était une combo plutôt très séduisante sur le papier. « Je comptais t'envoyer un message privé pour te proposer de me rejoindre, mais je suis tellement novice avec ces trucs-là que j'aurais été fichu de l'envoyer à Jhoan. » Il souffla dans un léger rire amusé, exagérant volontairement parce que le fait qu'il poste peu sur le réseau social s'expliquait souvent plus par le fait qu'il savait rarement quoi dire ou ne ressentait pas toujours l'envie de le partager avec internet, et rien qu'avec la page d'April le contraste prêtait légèrement à rire. Finalement, ses prochaines paroles piquèrent aussitôt sa curiosité et Niels haussa les sourcils d'un air intrigué. « Bien sûr. » Et même, il avait suffi de cinq mots pour faire monter son impatience, parce que connaissant April ce n'était sans doute pas n'importe quoi ni juste une bêtise qui le ferait rire un coup. Elle avait ce petit air concentré qui annonçait la couleur, et il la suivit du regard lorsqu'elle poussa un transat et s'élança finalement... dans une figure complètement stupéfiante avec sauts et saltos, atterrissant dans l'eau avant même qu'il ait réalisé ce qu'elle venait de faire. « Wow, tu veux rire. Je me demande ce que ça donnera quand ce sera au point alors. » Parce que pour un œil comme le sien qui ne voyait pas ce genre d'exploits tous les jours et savait tout ce que sa prothèse avait changé pour April et ce que ça lui avait demandé comme efforts de réapprendre toutes ces choses, c'était simplement impressionnant. « Vraiment, c'est incroyable. J'espère que tu comptes pas aussi m'apprendre à la reproduire, parce que ça donnera sûrement pas le même rendu. » Il ajouta dans un sourire en coin légèrement rieur, épaté par les prouesses dont elle était capable même avec une prothèse et ça se voyait sans doute au regard complètement fasciné qu'il posait sur April, comme lorsqu'elle s'approcha de lui et cueillit ses lèvres dans un baiser qu'il prolongea plusieurs secondes avant d'étirer un sourire plus doux, encore un brin admiratif. « Bonjour. Bien dormi dans tes appartements privés ? » Il glissa tout près de ses lèvres tandis qu'un de ses bras s'enroula autour de sa taille et que l'autre bougeait à la surface pour continuer de flotter. « J'ai eu envie d'enfourcher ma moto pour faire le mur et te rejoindre, mais Faith a pas l'air de plaisanter avec ce genre de choses. » Il reprit d'un air amusé et parce que même si ça restait aussi très agréable quand ils pouvaient se rejoindre pour dormir ensemble, April s'était accommodée de la vie en communauté pendant deux mois et pour ça elle avait bien mérité de se retrouver enfin un peu seule.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
April
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442http://www.throwndice.com/t11236-april 

MESSAGES : 950
AVATAR : lauren tsai.
ÂGE : 28
LOCALISATION : cincinnati (oh)
MÉTIER : coach en gymnastique.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: --
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) Empty
MessageSujet: Re: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) EmptyDim 14 Juil - 18:03

April jette son short sur un transat avec le reste de ses affaires, alors qu'elle croise le regard de Niels qui visiblement la cherchait aussi. L'idée que Jhoan reçoive un message privé de sa part pour ce genre d'invitation ça la fait surtout bien rigoler. « Juste pour voir sa gueule, ça aurait valu le coup de tenter. » Manquerait plus que ce soit ponctué de mots doux et effet garanti sur Jhoan qui serait probablement monté au créneau ou aurait plutôt vu son cerveau imploser dans le quiproquo. April a son petit truc à montrer, qu'elle a un peu gardé pour elle jusque là parce que pas tout à fait convaincue, mais maintenant qu'ils sont que tous les deux à la piscine, c'est le moment parfait. Elle enchaîne sa figure assez facilement en apparence, mais en vrai, c'est autre chose. Son atterrissage dans l'eau lui permet d'éviter de se démonter accidentellement un genou ou une cheville en recevant tout son poids et la vitesse sur une seule jambe et la prothèse. Le truc est fait pour amortir, mais peut-être pas à ce point-là, même si ça se fait. Elle remonte à la surface en crachant de l'eau et la réaction de Niels lui arrache un sourire satisfait. Surtout de le voir la regarder comme ça, plus que pour sa figure en elle-même qui est hyper loin de son idée d'une rondade-flip-salto  simple propre. « Non. Ambitieuse mais pas complètement tarée. Ou pas encore. » Clairement elle va pas le mettre à l'épreuve sur un truc pareil, ça serait con qu'il se pète un truc par accident. April bat des jambes et des bras pour rester à la surface, la bouche à moitié immergée. « Par contre, attends dix minutes avant de me demander de le refaire. » Elle sent un peu le contrecoup dans sa jambe, là. Il est loin le temps où elle enchaînait les trucs comme ça puissance triple, enchaînés pendant deux minutes sur le praticable. Mais elle prend ce qu'elle a, c'est déjà ça. Elle se rapproche en deux mouvements de Niels pour venir chercher son premier baiser de la journée. « Pas mal. » Non, en vrai, elle a carrément bien dormi, et ce depuis la fin du prime. Si c'était pas dans sa super suite deluxe à elle toute seule, alors qu'elle a poussé les deux lits de la piaule pour un super-maxi-king-size, c'était avec Niels dans la loveroom, et là non plus elle va carrément pas se plaindre du côté agréable de ces moments. « Mais c'est un peu grand pour moi toute seule, » elle ajoute avec une expression faussement contrariée. Niels est un peu forcé de jouer le jeu des règles de la coloc des candidats encore en jeu donc elle se contentera de garder la piaule à elle toute seule pour le moment, mais elle serait pas contre avoir de la compagnie très sélect là-bas aussi. La vanne sur leur pseudo-looks de lycéens au bal de promo trouve écho une nouvelle fois et April claque sa langue une fois. « Les parents, tous des emmerdeurs. » La manière dont il présente le truc, sur un malentendu on pourrait croire que Faith est sa belle-mère, ça colle un peu au délire. La main de Niels glisse contre sa taille pour la rapprocher, mais il a l'air un peu en galère pour rester à la surface, alors que April pose une main sur son épaule pour se stabiliser aussi. « T'as pas pied là ? Je crois que je t'ai surestimé. » Elle esquisse un léger sourire pour ponctuer sa petite pique sur le ton de la plaisanterie, quand elle sait bien que la piscine est un poil plus profonde que sa hauteur, malgré son statut de géant du casting de cette saison. April préfère s'assurer qu'il puisse quand même éviter de couler avant de venir accrocher ses bras autour de son cou, veillant à pas trop battre des jambes, et balancer sa question dans une transition un peu brutale. « Je dois m'inquiéter du regard de ta famille, moi ? » Elle a cogité dans ses soirées en mode célibataire dans sa super chambre, entre les questions qu'elle a encore en réserve, son secret à formuler avant le prime, et les sujets abordés par eux deux l'autre soir après les résultats. Lui semblait être un peu inquiet de l'opinion de sa mère, et elle a vite pu le rassurer à ce sujet, mais elle sait pas vraiment ce qu'il en est dans l'autre sens, et ça la rend un peu anxieuse. « T'es pas obligé de donner des détails. Tu peux répondre par oui ou non. » April est parfaitement consciente que tout ce qui touche à sa famille, c'est encore limite tabou avant les révélations, mais elle a pas besoin d'un arbre généalogique ni d'une étude de cas sur les réactions de chacun de ses enfants. Lui il a pas trop à s'inquiéter avec April qui a littéralement que sa mère dans son entourage proche, mais l'inverse est encore un peu flou et tout le monde peut pas non plus bien accueillir la nouvelle nana de leur daron, sachant qu'elle est pas hyper engageante et se traîne un bagage familial et émotionnel un peu relou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1401
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) Empty
MessageSujet: Re: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) EmptyLun 15 Juil - 7:00

C'est dans un heureux hasard et alors qu'il avait regretté de ne pas l'avoir trouvée avant son petit détour par la piscine que Niels fut rejoint par April, ce qui dessina instantanément un sourire sur ses lèvres et pas seulement parce que ça lui évitait de dégainer sa tablette pour lui proposer de le rejoindre avec le risque – pas si important que ça en réalité – que le message n'arrive pas au bon destinataire. Mais l'image d'un Jhoan qui intercepterait sa proposition était plutôt amusante. « En plus je me connais, j'aurais pas eu le cœur à rétablir la vérité. » Il souffla d'un air rieur, pas vraiment le genre à envoyer chier les gens même quand ils n'étaient pas plus proches que ça, et encore moins si c'était lui qui était à l'origine du quiproquo. Donc qu'April l'ait trouvé la première, c'était définitivement l'idéal pour pas mal de raisons, et maintenant qu'elle disait avoir quelque chose à lui montrer Niels était d'autant plus curieux et attentif. Il s'attendait à peu près à tout parce qu'il savait quand April plaisantait et quand elle était beaucoup plus sérieuse, et la voir bientôt enchaîner une figure assez stupéfiante pour finir par atterrir dans l'eau, ça le fit presque frémir tant l'espace d'une seconde il s'était inquiété de cet atterrissage si précis qu'il semblait pensé au millimètre près. C'était idiot parce qu'il savait qu'elle ne l'aurait jamais fait si elle ne s'était pas estimée prête, mais c'était le genre de choses qui allaient de paire avec tout ce qu'il éprouvait pour elle, l'inquiétude de la voir se faire mal. Et passé ces quelques secondes durant lesquelles il fut rassuré, Niels afficha surtout une expression impressionnée, bouche entre-ouverte et yeux écarquillés, posant sur April un regard sincèrement fasciné. Elle semblait minimiser ça en disant que ce n'était pas au point, mais demandez lui de faire la moitié de cette figure et un brancard déboulerait en moins de temps qu'il en avait fallu à April pour l'enchaîner. Il étouffa un rire quand elle ne sembla pas beaucoup moins lucide sur ses chances d'arriver un jour à un tel enchaînement, puis fronça les sourcils d'un air un peu soucieux. « T'es sûre que ça va ? » Il demanda comme s'il attendait un signe qui lui dirait qu'elle avait peut être un peu trop forcé et ne devrait pas nager après ça. « T'as pas besoin de ça pour faire que je me sente fier et impressionné d'être avec une fille aussi douée, tu sais. » Ses lèvres étirèrent un sourire doucement amusé, parce que Niels n'avait jamais caché que toutes ces figures qui même malgré sa prothèse semblaient en apparences être une formalité pour elle, ça le fascinait et expliquait aussi qu'il ait pris cette histoire d'ATR au sérieux l'autre fois. Parce qu'il savait ce que ça représentait pour April de réussir à reproduire ces figures malgré les difficultés supplémentaires qu'elle rencontrait et que ça comptait pour lui de partager un peu de tout ça avec elle. Elle s'approcha pour déposer un baiser sur ses lèvres et Niels en profita pour s'enquérir de sa nuit, imaginant combien ce devait être agréable de se retrouver seule dans une chambre, même si lui n'irait pas prétendre que les soirées qu'il préférait étaient celles qu'ils passaient tous les deux dans la loveroom. Sa précision lui tira un léger rictus. « Ça veut dire que tu serais prête à m'y faire une place si le public voulait pas de moi en finale ? » Il demanda dans un regard en coin, rebondissant sur ce qu'ils s'étaient déjà dit quant au fait qu'ils avaient l'intention l'un comme l'autre de rester pour une semaine de plus quels que soient les résultats, et parce qu'une fois les secrets révélés la donne changerait et ils pourraient profiter de ces derniers jours sans plus qu'aucun tabou ne se glisse entre eux. Niels rebondit à nouveau sur ces plaisanteries au sujet de leurs looks de l'autre soir et de cette moto fictive, et imaginer Faith en mère stricte l'amusa. « C'est ma faute, j'ai découché le premier soir sans avoir eu le temps de la prévenir. Depuis elle me flique un peu. » Niels ironisa, songeant que même si Elena décidait de sortir ces propos de leur contexte Faith ne devrait pas avoir de mal à s'en amuser. La suite lui tira un nouveau rire après qu'il ait passé un bras autour de sa taille pour la rapprocher de lui. « Non, la dernière fois que j'ai vérifié y'avait juste mes avant-bras qui dépassaient. » Il souffla dans un sourire amusé, bien content en réalité que le bassin soit suffisamment profond pour qu'il puisse y nager sans être gêné par ce genre de détails, c'était plus agréable comme ça même si ça lui demandait quelques efforts avec son bras libre et ses jambes pour rester à la surface avec April tout contre lui. Sa question fit légèrement dévier l'échange et un court silence se réinstalla le temps pour Niels de réaliser que c'était peut être un point qui la rendait soucieuse depuis l'autre soir lorsque lui s'était inquiété du regard que sa mère pourrait poser sur leur relation. « Non, je ne pense pas. Ça ne doit pas t'inquiéter. » Il fit dans un souffle, sans la quitter du regard tandis que ses doigts caressaient son dos à mesure qu'ils se stabilisaient à la surface. « Mon ex a refait sa vie y'a quelques temps maintenant, et même si la situation a pu être compliquée par le passé, elle et moi ça fait longtemps. Les enfants le savent. » Alors même s'il ne pouvait pas complètement prévoir toutes leurs réactions face à sa relation avec April, il savait que ça ne devrait pas être mal accueilli, notamment parce que ses enfants avaient vu leur mère refaire sa vie et l'avaient bien accepté. Il restait toujours quelques points qui compliquaient légèrement ce qui touchait à sa famille, mais c'était son problème et Niels savait que son secret devrait déjà permettre de simplifier certaines choses. « En fait... » Il reprit après quelques secondes, s'interrompant juste à temps pour se pincer les lèvres d'un air un peu interdit. « Hmm, non rien, laisse tomber. » Si April n'avait pas compris qu'il avait failli lâcher un truc qu'il n'était peut être pas censé dire à ce stade, maintenant c'était sûrement le cas et Niels eut un peu de mal à retenir le rire qui se fraya un chemin entre ses lèvres. « Deux mois à assurer mes arrières et il suffit que tu me regardes un peu trop longtemps pour que je sois à deux doigts de faire une bourde. » Il s'amusa en sentant quand même une légère bouffée de chaleur l'envahir entre la proximité avec April et le fait qu'il soit tellement détendu qu'il avait baissé sa vigilance l'espace d'une seconde, sans doute parce qu'à l'approche des révélations il pensait tellement à tout ça que ce n'était jamais très loin dans son esprit et parfois si oppressant de ne pas pouvoir le partager avec elle que les mots voulaient sortir d'eux-mêmes. « Plus sérieusement, ça veut déjà dire beaucoup pour moi que tu sois prête à accepter ma situation comme elle est, sans en connaître encore tous les détails. Alors je ferai tout pour te rendre les choses aussi simples que possible, je te le promets. » Il reprit doucement, sa respiration plus calme et ses lèvres venant déposer un baiser au coin des siennes, alors qu'un sourire exprimait mieux encore combien il était sûr de vouloir s'engager dans cette voie avec elle, même si certaines choses devaient être moins évidentes parce que c'était à lui de gérer ça. « T'aimes les enfants, toi, au fait ? » Niels émit un léger rire amusé et lui lança un petit regard curieux, parce que c'est maintenant qu'ils en parlaient qu'il réalisait qu'il ne savait pas trop comment April se plaçait vis à vis de ça et si ce qui l'inquiétait potentiellement c'était aussi de ne pas trop savoir comment composer avec les siens si elle n'avait pas l'habitude ou n'était pas super à l'aise.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
April
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442http://www.throwndice.com/t11236-april 

MESSAGES : 950
AVATAR : lauren tsai.
ÂGE : 28
LOCALISATION : cincinnati (oh)
MÉTIER : coach en gymnastique.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: --
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) Empty
MessageSujet: Re: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) EmptyLun 15 Juil - 17:53

Ça serait mentir de dire que tout est nickel et qu'elle pourrai repartir et faire une nouvelle diagonale sur le champ, honnêtement. C'est pour ça qu'une fois dans l'eau, April préfère nuancer. C'est pas franchement son but de faire croire que ce genre de trucs est facile même avec une jambe en fibre de carbone, mais ça reste une petite victoire sur les merdes qui ont jalonné son parcours. Niels oscille entre la fascination et l'inquiétude et c'est adorable. « Ça va. » Elle souffle en décochant un léger sourire sincère. C'est vrai que ça serait son genre de se pousser un peu trop loin et faire une connerie juste pour se persuader qu'elle peut le faire, mais là ça va, pas de blessé. Elle se rapproche lentement, son visage dépassant à moitié de la surface de l'eau, alors que la remarque de Niels lui laisse échapper un rire qui vient s'évanouir quand elle manque d'inhaler de l'eau. « Merci de me le signaler, parce que j'avais plus trop d'idées après ça, » elle réplique d'un air faussement soulagé, dans son sempiternel sarcasme qui fait la touche perso d'April. C'est une fois tout près de Niels qu'elle esquisse un nouveau sourire entendu. « T'as plus qu'à me montrer tes exploits sur la glace et on sera quittes, » glisse April près de ses lèvres, avant de le saluer d'un baiser matinal. Blague à part c'est clairement l'un des (possiblement nombreux) trucs qu'elle est hyper curieuse d'observer une fois dehors. Alors ouais, elle dort comme un bébé dans sa suite royale à elle toute seule - même pas sûre que les caméras tourent encore là-bas, vu qu'ils sont sensés un peu en avoir rien à foutre de ce qu'elle fait comme candidate éliminée - mais après avoir passé une semaine entière avec lui, puis ces nuits ponctuelles dans la loveroom, faut croire qu'elle y a pris un peu trop goût et qu'elle attend juste que les circonstances lui permettent de retrouver la compagnie de Niels tous les soirs sans exception. Venant d'une nana qui est pas dérangée par sa solitude depuis des années, ça a sans doute un sens un peu particulier. « Elle est déjà faite. » April esquisse un léger sourire. Là elle profite de la place ultra-large composée des deux lits l'un à côté de l'autre pour pouvoir dormir en travers comme une ado en vacances, mais de base c'est pas juste pour elle qu'elle a réaménagé tout ça. April se transforme à nouveau en adolescente rebelle l'espace de quelques secondes pour surfer sur cette plaisanterie récurrente, avant de hausser les sourcils à la réponse de Niels. « C'était pour la bonne cause, » réplique-t-elle d'un ton exagérément sérieux, dans un arrière-ton joueur qui sait exactement ce que ça sous-entend. Non seulement parce que passer du temps en tête à tête sans caméras avec Niels, c'est devenu les moments qu'elle préfère ici, mais aussi pour le reste et leur relation qui prend un peu plus de sérieux à chaque contact moins platonique qu'ils esquissent en privé. April blague un peu mais préfère quand même s'assurer qu'elle va pas noyer Niels en s'accrochant à son cou dans le bassin, avant de poser sa question à trois milliards. Ça lui trotte dans la tête depuis des jours et fallait que ça sorte, même si y'a que trois jours à attendre avant d'avoir le fin mot de l'histoire. Et elle est parfaitement consciente qu'il peut pas trop en dire non plus, alors une fois que la réponse tombe, elle se contente de hocher la tête. « Okay. » Ça lui suffit, pas besoin de se lancer dans des explications potentiellement dangereuses. Alors quand il recommence pour ajouter des détails, son réflexe est de le faire taire direct, dans un réflexe de coach qui veut quand même pas saper les chances de valider cette cagnotte dans trois jours à sa recrue. « Shhhh. » Elle pose le bout de ses doigts sur ses lèvres alors que Niels semble aussi se rendre compte du risque que ça représente et se corrige, arrachant un léger sourire amusé à April, d'autant plus quand il la blâme gentiment pour son instant de faiblesse. « Je peux arrêter si ça t'arrange. » Elle affiche une mine faussement concernée, tout en se lâchant pas ses iris du regard dans une taquinerie supplémentaire. De toutes façons même s'il lui ordonnait de prendre ses distances, y'a pas moyen qu'elle obéisse, pour n'importe quelle raison. Entre son esprit un peu contradictoire quand on essaie de lui dire quoi faire et aussi parce qu'elle en a pas envie. Y'a quand même l'air d'y avoir plus à dire là-dessus et ça l'étonne pas des masses, mais elle préfère pas trop y penser pour l'instant. « C'est pas drôle si y'a pas un petit challenge quelque part. » Elle fait avec un léger sourire, désireuse de lui montrer que ça lui fait pas peur et qu'elle lui fait confiance aussi. Et que si elle doit faire des efforts, elle en fera, parce que c'est loin d'être un truc inconnu pour elle de prendre sur elle pour décrocher ce qu'elle veut et mener quelque chose à bien. C'est marrant parce que sa question sur les enfants, elle aurait pensé que ça arriverait bien plus tôt. Faut avouer qu'elle y a pensé aussi de son côté, mais ça reste un peu difficile à définir. « Hmmm. » Elle sait pas trop comment répondre, aussi parce que y'a trois dimensions. Les enfants des autres, ceux de Niels, et ses potentiels futurs enfants à elle, qui lui inspirent trois réponses un peu différentes. Elle évince d'abord la troisième option, parce que c'est clairement pas d'actualité et pas le moment d'y penser non plus. « Disons que moi ça va, mais c'est plutôt eux qui ont l'air d'avoir un problème avec moi. » April hausse  une épaule en fronçant légèrement le nez. « C'est un peu comme ça avec les gosses du club. Soit je les fais flipper et je suis incapable de leur faire prononcer un mot, soit c'est super cool et on se fait des checks. Y'a pas vraiment d'entre-deux. » Sans doute parce qu'elle sait jamais trop comment se comporter avec eux aussi et finit toujours par s'adresser à eux complètement comme elle est, sans prendre de gants, comme si elle parlait à des adultes. Que pour les plus téméraires, ça passe et ils finissent par la trouver cool sans avoir peur de lui parler d'égal à égal, mais pour les plus timides, c'est hyper compliqué. C'est pas par manque d'envie, parce que les timides, y'a souvent des putains de futurs champions, et qu'April aimerait savoir comment les gérer pour qu'ils exploitent leur potentiel, mais elle est pas très à l'aise. Mais ça, c'est les enfants des autres. « Mais j'ai tenu un mois avec Jhoan et Jesse dans les parages non-stop, alors je pense que je devrais pouvoir gérer. » Elle plaisante avec un léger sourire. C'est franchement pas comparable, mais si elle a su mettre de l'eau dans son vin avec ces deux-là tous les jours, alors c'est preuve qu'elle est capable d'efforts. Et pour dire que avec ceux de Niels, elle est aussi prête à prendre sur elle et faire de son mieux pour essayer de faire en sorte de pas paraître trop brusque ou trop froide, parce que si ça venait à mal se passer, c'est lui qui s'en trouverait le plus affecté. Et elle l'a déjà vu blessé par sa défaite à elle, elle veut même pas imaginer ce que ça lui inspirerait de voir son regard dans le potentiel échec d'une telle situation. Clairement elle espère que ça se passera comme avec les gosses casse-cou du club et qu'elle finira par partager du popcorn avec eux devant un film à la cool plutôt que de se scruter dans le blanc des yeux sans savoir quoi dire - que ce soit pour eux, ou même pour elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1401
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) Empty
MessageSujet: Re: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) EmptyMar 16 Juil - 9:30

Passée la stupéfaction de voir April réussir cette figure avant d’atterrir dans l'eau du bassin avec lui, Niels se sentit tout à coup un peu plus inquiet à l'idée qu'elle ait peut être un peu trop forcé avec cette prothèse qui ajoutait à la difficulté de cet enchaînement et devait peser son poids même au moment d'entrer en contact avec l'eau. April le rassura aussitôt et un sourire un peu plus paisible étira ses lèvres. « Désolé, je sais que t'as l'habitude et que tu connais tes propres limites, mais j'ai bien peur que t'aies hérité d'un type un peu casse-pieds sur ce genre de trucs. » Niels souffla dans une légère moue un peu navrée, conscient qu'April ne l'avait pas attendu pour tester cette figure et qu'elle savait mieux que quiconque de quoi elle était capable, mais c'était comme ça, son instinct protecteur ressortait d'autant plus avec les personnes qui comptaient pour lui et s'il ne l'avait jamais regardée autrement à cause de son handicap, c'était différent pour ce qui était du risque qu'elle se blesse et le fait de savoir qu'April n'était pas non plus du genre à se plaindre facilement rajoutait aux précautions qu'il ne pouvait pas s'empêcher de prendre. Mais parce que la légèreté n'était jamais bien loin et leurs plaisanteries non plus, il ne mit pas longtemps à la taquiner au sujet de sa capacité à l'impressionner même sans avoir recours à ces figures stupéfiantes, une manière détournée de lui dire qu'il était déjà fier quoi qu'elle fasse. Sa façon de répliquer lui tira un fin rictus amusé tandis que la suite au sujet de sa confession de l'autre jour lui laissa échapper un rire et adopter un regard entendu. « Je sais pas si on peut parler d'exploits, mais c'est prévu. Ça aurait même presque pu faire l'objet d'une escale à la patinoire la plus proche, ici aussi ils doivent bien avoir leur équipe de hockey. » Il n'en savait rien mais ça pourrait être le genre de choses qui détonaient un peu avec le reste du décor mais rencontraient un certain succès. Ils n'avaient pas vraiment pu apercevoir Abu Dhabi lorsqu'ils avaient atterri ici et c'était aussi pour ça qu'un peu de tourisme n'aurait pas été désagréable après deux mois passés à voir les mêmes choses. « Maintenant que j'y pense, on forme quand même un sacré couple de casse-cous. » Il reprit dans un nouveau petit rire amusé lorsqu'April s'approcha de lui pour lui offrir un baiser que Niels prolongea volontiers, l'image prêtant à sourire et étant aussi assez réaliste si on considérait qu'elle enchaînait des figures hautement complexes, quand lui était attiré depuis très jeune par le fait de marquer des buts non pas sur du gazon mais sur une plaque de glace. « Enfin, si le terme te convient. » Niels reprit après plusieurs secondes, une fois leurs lèvres détachées et son regard de nouveau plongé dans le sien, avec cette légère pointe d'anxiété peut être à l'idée que ce soit la première fois qu'il employait précisément ce terme et sans que la discussion n'ait jamais vraiment eu besoin de soulever ce point. Tout simplement parce qu'April et lui arrivaient généralement à se comprendre sans même parfois avoir besoin de se dire les choses, et que ce petit coté officiel était déjà là depuis un petit moment sans qu'ils n'aient jamais eu à mettre des mots dessus. Son sourire s'étira d'une manière un peu plus timide tandis que sa main s'était posée contre son dos, parce que depuis le départ Niels évitait de dire quoi que ce soit qui risquerait de donner l'impression à April qu'il voulait aller plus vite que ce qu'elle était pour l'instant capable de gérer, faisant chaque pas avec elle en prenant la précaution de s'assurer que c'était exactement ce qu'elle voulait, alors quelque part c'était la suite logique à tout ça, que même dans un moment où le doute n'était plus vraiment permis sur ce qu'ils voulaient l'un comme l'autre pour cette relation, une petite partie de lui tienne quand même à s'assurer que ça lui convenait à elle aussi. Niels ne fut finalement pas étonné d'entendre qu'April avait bien dormi dans sa chambre privée, et s'assura sans surprise qu'elle serait prête à l'y faire une place si le prime de samedi aboutissait à son élimination, ses lèvres étirant rapidement un sourire en coin. « Dans ce cas, quoi qu'il arrive, tout le monde est gagnant. » Il souffla tout près de ses lèvres, et parce que même si les résultats n'allaient pas dans le sens qu'ils espéraient l'idée de partager de nouveau une chambre rien qu'avec elle et tous les soirs, ça atténuerait la déception qu'il pourrait y avoir parce que c'était indéniablement devenu les nuits qu'il préférait et que ça faisait toute la différence de pouvoir partager un lit avec April. Sans compter que si ça lui évitait aussi de s'en prendre au public, eux aussi seraient gagnants. Cette plaisanterie au sujet de l'autre soir revint sur le tapis dans un parallèle toujours aussi amusant, et Niels y répondit par un haussement de sourcils rieur et entendu, n'allant pas prétendre que ces moments dans la loveroom n'étaient pas aussi profondément agréables, autant pour le petit coté presque interdit et excitant de la situation quand ils s'y retrouvaient, que parce que ces instants rien qu'à eux à l'abri des caméras, c'était comme une bulle d'intimité avant l'heure et un aperçu de ce qu'ils connaîtraient dehors. L'échange continua sur le même ton au sujet de sa taille, avant de prendre une tournure un peu plus sérieuse lorsqu'April ressentit à son tour le besoin d'être rassurée sur le regard que ses proches poseraient sur leur relation. Il restait pas mal de choses dont Niels n'était pas encore tout à fait libre de parler et il savait qu'April en avait conscience, alors il la rassura de façon à ce qu'elle sache qu'il y avait peu de risques que ça se passe mal ou que ses enfants lui reprochent d'être entrée dans sa vie. Tout ne serait pas forcément évident à tous les niveaux mais c'était lui qui s'efforcerait de gérer ça pour qu'elle n'ait pas à s'en inquiéter. Et c'est un brin trop détendu par cet échange que Niels faillit en dire un peu trop, tout juste rattrapé par l'alarme qu'il sentit résonner et par April dont le doigt posé sur ses lèvres lui tira un sourire qui eut aussitôt pour effet de ralentir son rythme cardiaque, ponctué d'une taquinerie sur ce petit moment de faiblesse qui fut sans surprise bien accueillie. « Et éviter à la prod' d'autres pics de stress quand ils visionneront les images ? Ils sont bien trop tranquilles avec moi depuis le début. » Il railla d'un ton amusé lorsque le regard d'April se planta dans le sien dans une petite provocation qui lui ressemblait bien, et parce que depuis le départ son secret semblait si loin d'être vraiment en danger qu'il pouvait bien prendre le risque de jouer un peu avec le feu, son éternelle prudence ayant de toute façon déjà repris ses droits sur ce qui était susceptible de sortir de sa bouche. Ouf. Qu'April ne semble pas plus inquiète que ça à l'idée de rencontrer ses enfants sans même encore connaître tous les détails de sa situation, ça rassurait Niels sur sa capacité à lui faire sentir quelle place elle avait déjà prise au milieu de tout ça, et ça le confortait aussi dans l'idée qu'il avait hâte de pouvoir tout lui raconter. « Compte sur moi pour te le rappeler le moment venu. » Il ajouta dans un petit sourire après que ses lèvres se soient déposées au coin des siennes dans un baiser venant à son tour sceller toutes ces paroles et cette confiance qu'ils avaient l'un dans l'autre pour que quoi qu'il arrive les choses se passent au mieux. Sa question sur ses rapports avec les enfants en général était dans un coin de son esprit depuis plusieurs jours, et ça n'avait rien d'un piège, Niels voulait juste qu'elle se sente libre de se confier sur ses éventuelles craintes pour qu'ils puissent tous les deux aborder tout ça le plus sereinement possible. Sa réponse lui arracha un fin sourire légèrement apaisé, amusé aussi par sa façon de raconter les choses et ses interactions avec les gamins du club, et si Niels avait pu avoir le moindre doute sur le fait qu'April soit capable de gérer tout ça, il s'était aussitôt envolé tandis que sa dernière remarque au sujet de Jhoan et Jesse lui fit réprimer un rire encore un peu plus particulier. « Si ça peut te rassurer, les entraînements ce sera déjà ça de moins dont tu devras t'inquiéter. Ils ont leur mère pour tout ce qui est discipline et quand son nouveau mec est arrivé avec ses airs cool, ils l'ont tout de suite adopté. » Il confia dans un plus léger sourire, glissant vers cette pointe de mélancolie inévitable quand le sujet était évoqué et qu'il était question de ce type. Le genre vraiment sympa que même Niels n'avait pas envie de faire semblant de détester, mais pour pas mal de raisons la situation était encore un peu plus douloureuse dans la position qui était la sienne, même s'il ne pouvait pas s'y étendre. Raison pour laquelle il enchaîna. « Et puis ils sont en âge d'être à la fois difficiles à gérer et très faciles à rallier. Raconte-leur quelques anecdotes sur les compétitions de gymnastique et laisse-les se plaindre de moi de temps en temps, et tu deviendras leur nouvelle idole. Crois-moi. » Il plaisanta sur la forme, mais la vérité c'est qu'April risquait de se retrouver dans une posture plus confortable que la sienne sans en avoir encore conscience, et derrière ses sourires amusés Niels ne voulait qu'une seule chose, que tout se passe au mieux aussi bien pour eux que pour elle, qu'il voyait prête à faire des efforts, et elle ne pouvait pas encore savoir ce que ça représentait pour lui. « Oh, et j'oubliais un détail. Pas de barrière de la langue non plus, ils parlent exclusivement anglais. Rassurée ? » Niels lui lança un petit regard entendu, un brin rieur tandis que sa main libre dessinait des cercles à la surface de l'eau et que la deuxième se baladait dans ses cheveux, conscient que si ça aurait pu sembler être une information rien qu'un peu curieuse quelques semaines plus tôt, c'était différent maintenant qu'elle savait que ses enfants et elle parlaient la même langue, ce qui devrait déjà simplifier les choses et c'est pour ça qu'il choisissait de ne pas attendre samedi pour lever le voile sur ce détail.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
April
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442http://www.throwndice.com/t11236-april 

MESSAGES : 950
AVATAR : lauren tsai.
ÂGE : 28
LOCALISATION : cincinnati (oh)
MÉTIER : coach en gymnastique.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: --
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) Empty
MessageSujet: Re: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) EmptyMar 16 Juil - 17:37

Si le côté surprotecteur aurait pu la gonfler et lui poser problème au vu de son caractère, au final, c'est plutôt l'inverse. Peut-être parce que ce qu'il y a entre eux ne fait que commencer, et qu'April s'adapte encore à ce changement de dynamique qu'elle n'aurait absolument pas soupçonné des semaines plutôt, mais aussi parce qu'au final, à part sa mère et Kate, personne s'est jamais vraiment soucié d'elle pour autre chose que la compétition. Quand on la recadrait quand elle faisait un truc un peu dangereux, c'était surtout parce que blessée, elle leur valait rien, plutôt que par une affection sincère. Et ça contribue aussi à rassurer un peu ses angoisses qui ont toujours été là dans un coin de sa tête, à jamais pouvoir trouver sa place nulle part. April se contente de décocher un sourire à moitié immergé, pas offusquée le moins du monde. Pas de raison de trop s'inquiéter non plus - compétitrice, mais pas encore inconsciente, même si elle est jamais à l'abri d'une connerie dans son ambition. Elle se rapproche en quelques mouvements alors que Niels rebondit sur sa mention du hockey, parce que c'est une info qui est clairement pas tombée dans l'oreille d'une sourde. Elle est hyper curieuse de voir ça de ses propres yeux - elle a déjà vu un ou deux matches dans des compétitions ici et là, mais l'idée que Niels soit l'un des joueurs sur la glace la fascine un peu et ça lui plaît pas mal que son mec soit du genre sportif, de plus dans un truc aussi physique et limite un peu violent. L'idée motive aussi un peu ce baiser qu'elle vient chercher dans un sourire, venant se raccrocher à lui en essayant de couler personne, et en particulier après cette remarque au choix de mots qui lui fait louper un battement tellement c'est un peu étrange mais clairement pas désagréable.  « Évidemment. » Elle glisse à demi-mot, son visage non loin du sien, avec un léger hochement de tête, ses yeux plantés dans les siens. Très franchement dans sa tête c'était déjà un peu sous-entendu, parce qu'elle l'a dit et répété. April fait pas les choses à moitié, alors en se lançant dans cette histoire, c'était déjà dans le paysage à mesure qu'ils se sont apprivoisés les premiers jours. Elle a jamais été intéressée par les trucs sans lendemain ni aucune base solide - et elle sait que Niels est sur la même longueur d'ondes, mais entendre le mot de vive voix, ça rend le truc encore plus concret, dans une stabilité et une assurance affirmée qui lui parle plus que n'importe quel autre terme. Leur échange garde ce ton habituellement teinté d'humour et de sarcasmes qui leur est familier, évoquant alors ses nouveaux quartiers maintenant que la prod se fout complet de là où elle peut bien dormir, exprimant clairement son impatience quant au moment où Niels serait autorisé à venir la rejoindre. Même si elle aimerait aussi le voir gagner et donc passer une dernière semaine en jeu, dans un conflit interne entre ses ambitions et ses réflexes de coach quant à l'envie de le voir fièrement remporter un titre, et ce tout nouveau besoin de le garder dans les parages autant que possible, seule exception à sa règle personnelle de calme et de solitude. April peut finalement pas trop s'empêcher de dériver pour exprimer ce qui lui trotte au fond de la tête, dans une de ses multiples facettes de ses principes de franchise incluant la transparence. C'est les bras noués autour du cou de Niels qu'elle l'observe répondre, avant de l'arrêter in extremis avant qu'il ne commette une boulette monstrueuse à trois jours des révélations. En vrai, elle crève d'envie de savoir tous les détails des morceaux de son histoire qui lui manquent encore à son puzzle tout déconstruit. Des idées çà et là, des théories plus ou moins fumeuses qu'elle aurait aimé confirmer d'elle-même, mais rien de vraiment concret. Mais elle veut certainement pas compromettre non plus sa place dans le jeu, que ce soit la potentielle perte d'une cagnotte, ou pire. April, elle veut qu'il arrive au prime avec l'achievement d'avoir gardé son secret jusqu'au bout. « Il ont dû bondir en croyant que t'allais balancer un truc compromettant. J'aurais voulu voir ça. » Elle rétorque avec un léger rire étouffé par la surface de l'eau devant la situation plutôt cocasse, entre lui qui s'auto-censure et elle qui tente de le bâillonner avant qu'il fasse une connerie, synchronisés dans l'effort de pas se faire buzzer d'ici samedi. Sa question sur les enfants, ça lui inspire mille réponses différentes mais April préfère en rester à ce qui est le plus pertinent à ce moment. Tout en restant honnête, parce qu'elle va clairement pas mentir en essayant de lui faire croire que son rêve c'était devenir instit de maternelle et qu'elle s'épanouit de fou à coller des gommettes avec les mômes. C'est une tranche d'âge qu'elle a jamais trop su gérer même quand elle aussi en était un, sans jamais savoir comment aborder les plus jeunes avec sa personnalité brute et sans détour, ni forcément très avenante à la première impression. Y'a un côté un peu triste quand Niels aborde le sujet du nouveau mec de son ex-femme, et elle sait pas trop comment le prendre sur le coup, les sourcils légèrement froncés d'un air confus. April a décidé de pas se faire de films tant qu'elle aurait pas les détails de l'histoire, et ça attendra encore quelques jours avant qu'elle le gonfle avec ses mille questions. Alors elle préfère tenter un trait d'humour, cependant avec une pointe de sérieux aussi. « Faut pas me lancer quand il s'agit de compétition. Va falloir que je sois à la hauteur pour rivaliser avec ça. » Elle affiche un haussement de sourcils, exagérément sûre d'elle, marquant la plaisanterie d'un léger rictus plus léger. On verra qui ramènera le nouveau mec ou la nouvelle nana la plus cool. « Tant qu'ils sont assez grands pour pas se barrer en courant en me voyant débarquer avec ma jambe en titane. » Elle déconne pas complètement, parce que ça aussi, c'est un peu un deal breaker avec les gosses plus jeunes. Soit ils sont complètement fascinés et la prennent limite pour un robot et elle gagne leur respect éternel d'emblée, soit ils sont flippés et c'est foutu pour les approcher. « J'ai du mal à les imaginer autrement que bien élevés, de toutes façons. » Connaissant Niels, c'est difficile de se dire qu'ils pourraient pas être un minimum à son image. Comme les gosses de Faith qu'elle a déjà étiquetés hyperactifs et bruyants, comme une version miniature et dopée au sucre de leur mère. Comme elle a imaginé la gamine de Judith et Pierapolo comme une petite blonde sage, silencieuse et bien éduquée, voire un poil pourrie gâtée. Sans s'en rendre compte, elle projette un peu les images qu'elle a eu des candidats sur leurs gosses, et Niels échappe pas à la règle, bien que ce soit pas nécessairement une mauvaise chose. Ça la fait cogiter aussi, et malgré les plaisanteries elle choisit aussi ses mots avec attention parce que y'a encore cette idée derrière sa tête qu'elle a jamais réussi à réfuter dans son enquête avortée, et ça l'intrigue autant que ça l'angoisse tellement ça serait un putain de casse-tête. Rien d'insurmontable, cela dit. April en a vu d'autres et c'est clairement pas le genre à abandonner facilement. Sa théorie un peu tarée qui trouve encore un écho infime quand il rajoute ce détail sur ses enfants, lui arrachant un léger sourire en repensant à un truc qu'elle a passé sous silence l'autre soir. En vrai elle s'est jamais trop souciée de la langue maternelle des enfants de Niels non plus. Son cerveau leur a refilé l'anglais par défaut tellement elle a presque oublié sa nationalité allemande au fil de leurs conversations dans la langue de Shakespeare, alors ça l'étonne pas, alors que peut-être que ça devrait, avec du recul. Sa mère, à April, par contre, c'est une autre histoire. « C'est le bon moment pour te dire que les conversations avec ma mère risquent d'être limitées en Anglais. » April esquisse un léger sourire amusé en fronçant un peu le nez en guise d'appréhension infime de sa réaction. C'est pas si grave. Elle a des bases et au final, elle comprend bien mieux qu'elle ne le parle, c'est le plus important. « Mais je connais une prof de japonais au top qui pourra t'aider à gagner des points, » elle glisse avec un léger sourire, ses doigts traçant une fresque invisible dans sa nuque. Ouais, elle aussi elle est pas hyper douée dans la langue nipponne, mais pour des bases ça va, ça elle gère. Faut juste pas s'attendre à devenir bilingue en quelques mois non plus, parce que même elle elle sait pas trop si c'est le cas personnellement. April reste un instant à l'observer d'un air pensif, un sourire subtil aux lèvres, profitant de leur proximité, de la légèreté et la facilité de leurs échanges, et la beauté du cadre. « Elle t'aurait adoré. » Elle laisse échapper alors que ses traits s'adoucissent un peu plus. Elle a pas trop besoin de préciser de qui elle parle, y'a pas trente-six options dans sa vie à propos desquelles elle peut parler au passé. Mais Kate elle la connaissait par coeur, et clairement, c'est exactement le genre de nana qui aurait adoré passer du temps avec un gars comme Niels juste pour lui poser toutes les questions existentielles qui lui passent par la tête, des plus philosophiques aux plus stupides, et qui se serait amusée des réponses comme elle s'amusait d'absolument tout. April, quand elle évoque Kate, c'est plus de la tristesse. Ça fait longtemps que son deuil, elle l'a bel et bien bouclé. C'est plutôt un souvenir et une partie de sa vie qui a fait d'elle qui elle est maintenant, qu'elle a pas trop de mal à aborder sans que ça plombe l'ambiance ou devienne gênant, ni donner l'impression qu'elle se raccroche à des fantômes. Et ça faisait un moment qu'elle voulait aussi aborder le sujet pour le rayer de la liste des trucs potentiellement sensibles à tester avec Niels. Avec un peu de nervosité quant à ce qu'il en dirait, mais aussi une sorte de confiance en lui, parce qu'elle a du mal à l'imaginer mal réagir à ce genre de choses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1401
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) Empty
MessageSujet: Re: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) EmptyMer 17 Juil - 9:48

Niels s'excusait sans vraiment savoir pourquoi il le faisait en réalité, si c'était parce qu'il réalisait que cette inquiétude qui était venue le piquer à la gorge n'avait pas grand chose de rationnel face à une April surentraînée et habituée à repousser ses limites, ou si c'était parce qu'il la connaissait assez pour savoir qu'elle n'avait peut être aucune envie d'hériter d'un type parfois un peu trop protecteur qui voyait ses sentiments pour elle s'ajouter à la crainte qu'il puisse lui arriver quelque chose. Du moins c'est ce qu'il pensait avant de voir ce sourire étirer les lèvres d'April et le rassurer comme s'il appréhendait une réaction qui à l'arrivée avait toutes les raisons de l'apaiser. Ce qu'il aurait du lui dire, c'est qu'avec lui elle n'aurait jamais à intérioriser ce qu'elle ressentait, que ce soit une légère douleur due à un effort un peu trop important, ou tout le reste. Comme l'autre soir sur la passerelle. April s'approcha et Niels s'amusa de voir cette anecdote au sujet du hockey ressurgir comme il s'y attendait au moment où il lui en avait parlé, parce que ça avait tout du genre de tableau qui devait plaire à une fille comme April, aussi portée sur le sport, l'effort et la compétition. Et si au départ ce n'était qu'un détail qu'il avait mentionné au même titre que pas mal d'autres pour la rassurer sur celui qu'il était en partageant avec elle toutes ces anecdotes au sujet de sa vie, maintenant Niels devait reconnaître que ça le tentait bien, de lui montrer ce qu'il valait une fois sur la glace. Non pas qu'il ait tant d'exploits que ça à son actif, mais il avait toujours été plutôt bon et surtout très impliqué dans tous ces trucs, alors le rendez-vous était pris. Et alors que tout ça lui inspira une remarque relativement censée sur leur attirance respective pour des sports pas vraiment reposants ou inoffensifs, ce mot qui franchit ses lèvres figea son sang tandis qu'il plongea ses yeux dans les siens comme si l'espace d'une seconde il avait eu besoin de s'assurer que c'était aussi un terme qu'elle était prête à entendre, lorsque c'était la première fois qu'il le prononçait tout haut. Sa réponse fit palpiter son cœur d'une autre manière et c'est les traits soulagés que ce soit aussi comme ça qu'elle se représentait les choses, même quand c'était déjà de plus en plus évident depuis un petit moment, que Niels retrouva un sourire doux et sincère. Parler de couple, ça ne lui était plus arrivé depuis si longtemps que ça prenait maintenant tout son sens, devenant vraiment réel et concret, et plus juste enfoui en eux. Et ça rendait aussi tout le reste d'autant plus légitime, comme cette envie qu'il avait de partager à nouveau toutes ses nuits avec elle, même si ça ne se faisait qu'au prix d'une élimination qui pourrait arriver ou non, ils ne le sauraient que samedi. Les bras d'April étaient noués autour de son cou dans une proximité toujours aussi agréable malgré la demi-complexité de cette étreinte flottante, et Niels accueillit ses incertitudes en ayant à cœur de la rassurer aussi bien sur le regard que ses proches pourraient poser sur leur relation que sur la place qu'elle avait prise auprès de lui. Et puis il y eut cette bourde évitée de justesse qui aurait compliqué ses affaires si les mots n'étaient pas restés prisonniers entre ses lèvres, mais c'était sans compter sur le jeu, ses règles et ses caméras. Et rien que d'imaginer la production frôler l'attaque prêtait à rire, il devrait leur faire ce genre de frayeurs plus souvent. « On a qu'à considérer que c'est pour toutes les fois où ils se sont aussi amusés avec nous. Genre, quand ils t'ont menottée à Jhoan en pensant voir naître le ship de la saison. » Niels souffla dans un éclat de rire tout juste étouffé, feignant de lancer un regard équivoque à la caméra la plus proche, comme s'il avait sérieusement le bon tempérament pour se lancer dans ce genre de guerre avec la production. Avec une cagnotte encore à peu près intacte malgré sa mésaventure de l'autre jour avec la lampe magique, ça ne lui donnait pas franchement envie de trop les chercher, d'autant plus que cracher dans la soupe quand on avait été logés, nourris et enrichis pendant deux mois, ça n'était pas le genre de la maison. Niels se fendit finalement d'une question qui trottait dans un coin de sa tête depuis quelques temps, et la réponse d'April sur ses rapports avec les gamins du club et les enfants en général conforta l'intuition qu'il avait en la lui posant, que ce n'était peut être pas les interactions les plus évidentes pour elle, mais que ça ne lui faisait pas peur et c'était tout ce qu'il avait besoin d'entendre. Le fait qu'elle soit quelqu'un d'aimant, de tendre derrière ses airs parfois un petit peu durs, il le savait déjà et avait toute confiance en elle pour arriver à le faire sentir aussi à ses enfants si le terrain était suffisamment préparé et que lui faisait ce qu'il fallait pour simplifier les choses. Il mentirait s'il disait que la situation était parfaitement évidente, et ça expliquait en partie qu'il sente son regard se charger d'une certaine tristesse au moment d'évoquer le type qui quelque part, il le savait, l'avait peu à peu remplacé dans le cœur des deux êtres pour qui il se savait vraiment capable de tout, et plus encore. C'était cette peine lancinante ajoutée au manque de leur présence à ses cotés qui parlait sans qu'il puisse ni totalement le montrer, ni l'exprimer à voix haute, alors Niels se contenta de ravaler tout ça. Ce trait de légèreté apaisa tout son for intérieur et lui tira même un léger rire. « Je te donne pas deux minutes pour le surpasser rien qu'en lui faisant passer le test de l'ATR, quitte à augmenter d'un poil la complexité de la figure. Ça, c'est sûr que ça les impressionnera. » Il étira un sourire en coin amusé, pas sérieux une seconde derrière la plaisanterie parce que reprocher à ce mec d'être simplement cool, ça n'aurait pas de sens et il préférait ça au fait de savoir qu'un connard vivait sous le même toit que ses enfants. « Et justement, la prothèse, je pense que ça risque de pas mal fasciner le plus jeune. Il est très curieux de tout et à part quelques questions pas très subtiles auxquelles t'échapperas probablement pas au début, ça devrait très bien se passer. » Niels ajouta dans un plus fin sourire et avec la volonté de la rassurer malgré le ton toujours léger de la conversation. Il pouvait imaginer que sa jambe s'ajoutait à la liste des choses qui devaient un peu lui faire redouter cette rencontre, mais Niels ne s'en faisait vraiment pas trop pour ça. La suite dessina une expression un peu plus touchée sur son visage, aussi toujours teintée de cette mélancolie un peu imperceptible, parce que ça lui faisait beaucoup de bien de l'entendre. « Il paraît que chacun a pris de l'un de nous. » Et c'était une idée qui lui avait toujours réchauffé le cœur dans certains moments, il avait effectivement toujours retrouvé des traits de son caractère un peu plus prononcés chez l'un de ses enfants, quand l'autre semblait avoir plus pris de sa mère. « Mais si tu veux mon avis, ça fait longtemps qu'un regard objectif s'est pas penché sur la question. » Il reprit avec douceur et une certaine malice dans le regard, et parce que c'était comme une autre manière de lui dire qu'il avait vraiment envie qu'elle les rencontre et puisse se faire sa propre idée. Il adorerait pouvoir rentrer dans les détails mais ça devrait encore attendre quelques jours, en attendant il voulait qu'April sente combien c'était important et précieux pour lui de sentir qu'elle n'avait ni réticence ni crainte insurmontable à l'idée que ça se fasse, et c'est dans un désir de la rassurer encore un peu plus que Niels lui confia ce détail au sujet de ses enfants qui devrait encore simplifier les choses. Le fait qu'aucune barrière de la langue ne se dresserait entre eux, parce que contrairement à lui ils n'avaient toujours connus et appris que l'anglais. Et c'est une expression légèrement amusée qu'il retrouva lorsqu'April revint à son tour sur un détail qu'elle avait omis de partager avec lui l'autre jour, au sujet de sa mère. La confession inverse, finalement, mais c'était loin de faire peur à Niels qui dans un sens s'en doutait aussi un peu. « Alors je peux oublier la tirade durant laquelle je lui dis tout ce que tu représentes pour moi et la rassure sur mes intentions. Dommage, je misais beaucoup dessus. » Il émit dans un léger rire amusé, ponctué d'une grimace faussement embêtée qui s'évanouit pour laisser place à un sourire sincère et loin d'être inquiet parce que même si ça rendait les choses un peu moins simples, ce n'était rien qu'il ne soit pas capable de gérer même si ça signifiait devoir trouver d'autres moyens de se faire comprendre. La précision d'April lui tira même un fin rictus attendri, sa peau frissonnant au contact de ses doigts humides contre sa nuque. « Tant qu'elle me laisse profiter encore un peu de la piscine à ses cotés avant de sortir les cahiers de vacances, je suis prêt à m'en remettre entièrement à elle. » Il glissa, réellement motivé à l'idée d'apprendre au moins les bases en japonais, et pas uniquement parce que ça faciliterait ses échanges avec la mère d'April. Aussi parce que partager ça avec elle, comme l'ATR l'autre jour, ça lui faisait particulièrement envie. « Plus sérieusement, c'est loin de m'inquiéter. Je le prends même aussi comme un challenge. » Il lui assura dans un regard en coin et un léger sourire, parce que l'information aurait pu provoquer une panique interne mais qu'en réalité avoir pu discuter avec April de sa mère l'autre jour l'avait déjà un peu rassuré sur l'ensemble de la situation et ce détail de la langue, c'était une difficulté supplémentaire mais il savait qu'April ne le laisserait pas complètement démuni et incapable d'aligner deux mots. Un court silence se réinstalla autour d'eux, tout juste troublé par les clapotements de l'eau, et la façon dont April reprit bientôt la parole laissa la respiration de Niels en suspend l'espace d'une seconde, sans plus qu'aucun son ne puisse plus quitter ses lèvres pendant que ses pensées filaient à toute vitesse à l'intérieur de son esprit, troublé par ces quelques mots, comme si quelque part c'était l'aveu le plus précieux et le plus intimidant qu'elle aurait pu lui faire à ce moment-là. Son cœur rata un battement et c'est presque dans une impulsion qu'il sentit sa main quitter son dos pour venir se poser contre sa joue, alignant un peu mieux leurs deux visages tandis qu'un sourire infiniment doux étira ses lèvres, tout juste une seconde avant qu'elles ne partent retrouver les siennes dans un baiser qui sur le coup se faisait le meilleur traducteur de tout ce qu'il pouvait ressentir, rien que sous le coup de cet aveu. April devait savoir que ça risquait de le toucher, parce qu'elle le connaissait assez pour savoir que s'il n'avait jamais trop osé évoquer le sujet avec elle depuis cette fois-là dans le cabinet de voyance, ça ne voulait pas dire qu'il n'y avait jamais pensé et ne se surprenait pas de temps en temps à tourner son visage vers le sien en espérant y lire qu'elle était heureuse aujourd'hui comme elle l'avait certainement été avec Kate. Ça n'avait jamais rien eu d'un désir de remplacer qui que ce soit, parce que c'était bien la dernière chose qu'il voulait et qu'il avait développé ces sentiments pour April en connaissant ces détails de sa vie et en sachant que ce qui continuait d'exister à travers des souvenirs ne disparaîtrait jamais. Au contraire, c'était comme s'il voulait lui faire sentir que ça ne changeait rien pour lui, et que tant que ça ne la rendait pas triste d'en parler, elle pouvait le faire sans crainte. Il sépara leurs lèvres après plusieurs secondes, rouvrant les yeux. « Je suis certain que le contraire aurait aussi été vrai. » Niels confia dans un souffle, son sourire s’adoucissant un peu plus. « J'ai pas besoin d'en savoir beaucoup sur elle pour en être sûr, parce que je sais que j'aurais pu que bien m'entendre avec quelqu'un à qui tu inspirais la même chose qu'à moi. » Il ne la quitta pas du regard tandis que sa main glissa lentement jusqu'à la sienne, sous la surface de l'eau, au moment où il tendit son autre bras et nagea jusqu'à atteindre le bord du bassin, contre lequel il s'adossa pour qu'ils soient un peu plus libres de leurs mouvements. « Mais je veux jamais que t'hésites à aborder le sujet avec moi. Parce que t'es prête à m'accepter tel que je suis, même encore pour l'instant avec mes mystères, et qu'il y a rien que je veuille plus moi aussi que de faire une place à tout ce qui fait partie de toi. Sans exception. » Et cette perte qu'aujourd'hui April semblait capable d'évoquer avec un recul et une positivité qui forçaient le respect autant qu'ils donnaient envie à Niels d'entretenir ce souvenir avec elle, elle faisait aussi partie de ce qu'elle était et il le lui avait dit, c'était justement pour tout ça qu'elle lui plaisait autant et à aucun moment il n'aimerait y changer quoi que ce soit. « Je veux bien que tu me montres une photo d'elle, un jour, si t'es d'accord. » Il reprit avec douceur, la rapprochant à nouveau de lui comme pour lui faire sentir encore un peu mieux qu'elle pouvait aborder librement le sujet, et comme une manière de renforcer l'idée qu'il voulait qu'aucun tabou ne se mette bientôt plus entre eux. Pour qu'ils puissent tout se dire, tout se confier, en acquérant doucement la certitude que personne ne pourrait mieux les comprendre ou les accepter pour tout ce qu'ils étaient.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
April
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442http://www.throwndice.com/t11236-april 

MESSAGES : 950
AVATAR : lauren tsai.
ÂGE : 28
LOCALISATION : cincinnati (oh)
MÉTIER : coach en gymnastique.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: --
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) Empty
MessageSujet: Re: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) EmptyMer 17 Juil - 18:56

Elena, elle va s'en donner à coeur joie sur cette séquence, entre leurs blagues à deux balles et les confessions plus perso, qui risquent d'alimenter sa chronique faute d'avoir April pour lui raconter... pas grand chose. April, c'était limite sous-entendu depuis longtemps que la notion de couple était déjà dans sa tête, quand elle a affirmé faire les trucs dans les règles et jamais à moitié. Aussi sans doute parce que ça venait après cette histoire de rose blanche qui plantai déjà pas mal le décor aussi rien que par sa couleur et la signification attribuée par William avec son défi, choisi sans doute exactement pour générer des séquences télévisuelles. En vrai ils pourraient se qualifier de n'importe quoi, ça changerait rien à sa vision des choses, mais entendre un terme concret à haute voix, ça fait un truc. Elle aurait clairement pas pensé entendre ça en débarquant ici y'a deux mois, voire même pas du tout l'entendre une nouvelle fois un jour, mais voilà. April pose ses questions à trois milliards qui manquent de faire gaffer Niels comme un débutant, lui arrachant un rire amusé alors qu'elle tente de noyer le poisson au moment où il s'interrompt, imaginant la tronche des chroniqueurs sur l'instant. Le rappel de cette semaine attachée à Jhoan, ça fait grimacer April qui franchement a passé un moment pourrave, entre son boulet attribué et l'espèce de grippe cheloue qu'elle s'est farcie en même temps. « Si c'était ce qu'ils attendaient de cette arnaque, c'est qu'ils avaient aucune putain d'idée de ce qu'ils foutaient. » Elle réplique avec un sourire amusé en levant les yeux au ciel. Vouloir la pousser dans les bras de Jhoan c'était genre la décision la plus débile qu'ils auraient pu trouver la concernant - ou alors ils ont clairement rien compris à son portrait aux castings. « Et du coup je suis sensée remercier Fatima aussi pour le tir de cartes ? » demande alors April avec un haussement de sourcils amusé. Quitte à parler des magouilles de la prod après avoir abordé celles d'Elena samedi soir, autant aussi rappeler cette fameuse carte coup de foudre que Niels avait tirée en sa présence à peine une semaine après le début du jeu. En vrai April et son esprit cartésien, ils s'en fichent pas mal - c'est pas ça qui va la faire commencer à croire au tarot ou à l'astrologie. Mais faut avouer que l'anecdote est plutôt intéressante, remise dans son contexte, en se rappelant de leurs plaisanteries du moment. April balance ensuite ses questions sur un ton qui tranche carrément, et ajoute toutes ces informations à son puzzle mental qui trouvera de fin que dans quelques jours. Elle a bien capté que le sujet était un peu sensible et pas seulement pour le concept des secrets en jeu, mais elle préfère pas trop insister, non seulement pour éviter qu'il fasse une nouvelle gaffe, mais aussi parce qu'elle a fait le tour de ce qu'elle pourrait savoir sans rien risquer. Au final, elle en revient à une seule et même idée. « J'espère qu'ils seront pas trop déçus. » Elle expire d'un air pensif. Se faire une idée de qui ils sont et de ce à quoi ça ressemblera, au final, c'est pas si important sur le moment. Elle se doute bien que ce sont des gosses bien si ils partagent une moitié d'ADN avec un gars comme Niels, et c'est aussi parce que ça la fait un peu flipper qu'elle pose toutes ces questions. Le dernier truc qu'elle veut, c'est déclencher un cataclysme familial qui la blesserait à elle, mais surtout blesserait Niels plus que quiconque. Et elle avec son caractère de merde, sa patte folle et son bagage émotionnel, c'est pas exactement ce qu'on imagine comme la copine idéale pour leur daron. Elle se laisse pas trop le temps d'y penser non plus en dérivant sur sa mère et son niveau d'anglais relatif, et la réplique de Niels lui arrache un léger sourire en coin avant de rectifier. « Alors. Tu peux toujours essayer, mais faut pas trop te formaliser si elle répond avec juste un hochement de tête, grand maximum. » Voire rien du tout, en fait. Elle comprendra sans doute l'essentiel, et pourrait même peut-être dire quelques mots à ce sujet, mais... c'est sa mère. Elle observe et vous analyse en silence plus qu'elle ne prononce de mots. C'est juste comme ça qu'elle est, et April comprend que ça peut intimider, alors qu'elle-même a grandi avec un tel personnage comme figure maternelle. « Moi ça m'intéresse de l'entendre, en tous cas, » ajoute-t-elle d'un air faussement sérieusement innocent. C'est bon pas de risque qu'elle se remette à pleurer, elle a déjà donné une fois, c'est terminé, les émotions primaires ont déjà été exorcisées. Son idée de cours de japonais c'était une blague à la base, faudrait pas non plus qu'on la prenne trop au sérieux avant qu'elle passe pour une idiote devant le fait accompli. « Je déconne. Je suis pas très douée, ça serait les cours les plus pétés qui soient. » Elle rétorque avec un léger sourire à sa plaisanterie, avant de reprendre plus sérieusement. « Mais j'essaierai de t'apprendre les trucs importants. » Elle pourra pas faire de miracles parce que même elle c'est pas la personne idéale pour ça, mais si ça lui tient à coeur, elle partagera cet échantillon de culture qu'on lui a légué. April a pas vraiment de gros liens avec le pays d'origine de sa mère, mais c'est un de ces trucs qu'elle aimerait bien rectifier. Alors entendre Niels parler de challenge, forcément, ça tape en plein dans le mille. « Tu sais comment me parler. » Elle glisse avec un haussement de sourcils entendu et un sourire venant souligner la légère plaisanterie, mais pas que. Ça reste quand même le genre d'initiatives qui résonnent avec ses principes et elle va clairement pas se tenir dans le chemin pour l'en empêcher. Y'a un silence avant qu'elle ne balance son pavé dans la mare avec l'un des trucs les plus délicats qu'elle puisse avoir sur la conscience, dans une confession sincère et paisible. C'est pas pour rien qu'April retrouvait un peu de Kate dans quelqu'un comme Tonia, qui s'entend bien avec lui aussi. Ça a pas mal de sens, comme parallèle, même. Mais elle a pas du tout la même position qu'avant, parce que l'eau a coulé sous les ponts et qu'elle est passée à autre chose, archivant dans sa tête cette partie de sa vie et de son adolescence aussi. April voit un peu passer un panel d'émotions dans les yeux de Niels alors que sa main vient se poser sur sa joue, observant en direct live les effets de ce qu'elle vient de balancer dans le plus grand des calmes sans préparation. Et sa réponse, elle est tout aussi éprouvante que rassurante, alors que toute la tendresse que Niels aurait pu lui exprimer passe en un baiser, auquel elle fait écho le coeur battant, les yeux fermés, concentrés sur eux deux et la chaleur qui lui parcourt le ventre. Elle se mord légèrement la lèvre inférieure quand Niels vient mettre des mots sur une réponse et un rappel de ses sentiments à son égard, dans un regard concerné et hyper sérieux dont seule April semble avoir le secret. Un sourire plus léger se glisse sur son visage avant de préciser. « C'était mon parfait opposé. Le genre, souriante, hyper sociable, que tout le monde adorait. T'aurais trouvé ça fascinant. » Fascinant de les voir les deux fonctionner ensemble comme le jour et la nuit, dans une dynamique que peu de gens ont jamais vraiment compris. Même pas elle, en fait. « J'ai jamais vraiment su pourquoi... moi. » Elle aurait pu choisir n'importe quelle autre nana plus enjouée, plus démonstrative, plus en phase avec son tempérament solaire californien qui semblait s'intéresser à absolument tout et n'importe qui avec une innocence et une sincérité déroutantes. Ce côté inquisiteur et ouvert, April se rend compte qu'elle le retrouve un peu chez Niels aussi, même si c'est clairement une autre époque et un tout autre chapitre de sa vie. Mais les deux ont aussi ça en commun de s'être intéressés à elle, et April est non seulement pas sûre de savoir pourquoi Kate avait jeté son dévolu sur elle, mais pas non plus de vraiment saisir complètement ce qui se passe chez Niels non plus. Il la rassure et lui assure qu'elle est libre d'en parler, et ça lui convient. « Okay. » Elle souffle avec un léger sourire, le front posé contre le sien. Ça fait un bail qu'elle en parle librement, mais elle a jamais croisé la route de quelqu'un dont la réaction compte vraiment à ses yeux, jusqu'à maintenant. Il affirme même vouloir mettre un visage sur ce nom, et April hoche la tête lentement. « Ouais. Ouais, je dois avoir ça. » Des trucs dans des vieux dossiers sur son Macbook à la maison, surtout. Quelques tirages polaroid et argentiques, bien que rares, dans une boîte. Elle a pas besoin de ça pour se rappeler de son visage, mais c'est un des rares trucs sur lesquels elle se montre un tantinet matérialiste. Mine de rien, c'est aussi un poids énorme qu'elle se voit retiré de ses épaules en rayant le sujet Kate de sa liste de trucs sensibles à aborder, qui commence à sérieusement se rétrécir, au final. Elle glisse ses mains sur ses flancs pour se rapprocher et s'installer près de Niels, déposant un baiser dans son cou avant de laisser reposer sa tête sur sa poitrine avec un léger sourire. « Tu crois qu'on a atteint le quota pour officiellement foutre la honte à tes gamins ou pas encore ? » Depuis l'épisode rose blanche, entre leurs conversations oscillant entre la vanne et les trucs sérieux à tendance mièvre et leurs baisers échangés, y'a clairement une sacrée liste qui a dû contribuer à coller la honte à des ados ou pré-ados. En vrai elle s'en fout un peu, personne fait rien de mal et ils ont bien évidemment gardé les trucs PG18 à l'abri des caméras, mais la situation l'amuse pas mal juste pour taquiner un peu, comme à son habitude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1401
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) Empty
MessageSujet: Re: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) EmptyJeu 18 Juil - 8:50

Ça faisait déjà quelques temps que leurs envies quant à cette relation semblaient parfaitement s'accorder et c'est probablement pour ça qu'ils n'avaient jamais tellement eu besoin jusqu'ici de mettre des mots encore plus concrets sur ce qu'ils partageaient, mais le faire aujourd'hui, c'était comme rendre tout ça un peu plus réel encore et Niels ne pensait pas que ça lui ferait un tel effet. Lui qui n'avait jamais vécu pour les histoires sans lendemain et savait depuis qu'il s'était rapproché d'April qu'il voulait se lancer dans cette histoire pour faire les choses bien et construire durablement, c'était l'évidence telle qu'elle avait déjà pris place depuis plusieurs jours aussi bien dans sa tête que dans son cœur, et qui maintenant était dite tout haut. Il n'était pas réellement inquiet quant à la réaction d'April parce qu'il savait qu'ils avaient en commun de prendre tout ça au sérieux et de ne pas vouloir vivre cette histoire à moitié, mais c'était malgré tout l'un des sentiments les plus plaisants qui soient, de lire dans ses yeux que pour elle aussi tout ça tombait sous le sens. Et c'était sûrement d'autant plus symbolique de qualifier officiellement leur relation à quelques jours de leur sortie, avec ce que ça impliquerait pour eux. Et parce que la légèreté finissait toujours par reprendre momentanément le dessus sur les confessions plus sérieuses, cette remarque au sujet de Jhoan et April avait le mérite de les replonger plusieurs semaines en arrière, mais pas sûr que ce petit bond dans le temps soit tellement au goût de l'américaine. Non, définitivement, c'était remuer des souvenirs qu'elle ne portait pas vraiment dans son cœur, sur ce coup la production avait été vache. « Comme quoi, j'ai l'impression que la compatibilité amoureuse c'est pas vraiment leur fort. » Niels releva dans un sourire amusé, forcé de reconnaître que pour ce qui était d'autres domaines ils s'étaient entourés de professionnels relativement crédibles, mais qu'à chaque fois qu'il avait été question d'essayer de matcher deux candidats dans des rubriques et ailleurs, il y avait toujours eu un petit quelque chose pour coincer. « Enfin, moi je vais pas m'en plaindre. Jhoan aurait fait un concurrent féroce. » Son visage dessina une expression plus mutine, ponctuée d'un regard en coin pour bien appuyer ce qui était en réalité une demi-plaisanterie. Parce que si Jhoan n'avait jamais semblé porter ce genre d'intérêt à April, il l'imaginait cependant très déterminé quand il avait quelqu'un dans son viseur, et ça n'aurait peut être pas fait ses affaires s'il s'était mis à regarder April avec d'autres yeux. Mais quand même, ça prêtait surtout à sourire parce que ces deux-là formaient une paire assez fantasque depuis le début et il n'avait probablement pas besoin de lui rappeler que le candidat avait signé son retour dans le palace, le connaissant sa route avait déjà recroisé celle d'April, pour le meilleur et pour le pire. Sa prochaine remarque au sujet de Fatima lui tira un léger rire à peine étouffé, parce que pour le coup ça se heurtait à moitié à ce qu'il disait à l'instant. « Okay, je retire ce que j'ai dit. » Il y en avait au moins une qui avait senti quelque chose, ou du moins c'est ce qu'ils étaient certainement censés croire avec le recul et à la lumière de l'évolution de leur relation, mais convaincu ou pas Niels devait quand même admettre que c'était assez fort, le coup du coup de foudre. « La remercier, je sais pas. Mais il faut reconnaître que si c'est pas de la divination, c'est peut être encore plus intéressant finalement. » Il reprit un petit air amusé, parce qu'il n'avait jamais vraiment su comment ça fonctionnait, mais que si elle s'était arrangée pour qu'il tire cette carte comme ils l'avaient envisagé quand ils avaient plaisanté sur son image de type divorcé à caser à tout prix, ça signifierait qu'elle s'était dit qu'il y avait peut être matière à monter un truc, et dans ces cas-là on pouvait dire qu'elle aurait tapé dans le mille. Ce qui est sûr, c'est que ça avait son charme d'y repenser aujourd'hui. La suite au sujet de ses proches et de ses enfants fut pour Niels l'occasion de se confier à demi-mot sans pour autant pouvoir encore évoquer certains détails, histoire d'éviter de frôler à nouveau la gaffe et aussi parce qu'il aimait autant qu'April ait droit à toute l'histoire quand il pourrait enfin lever le voile sur tout ça. En attendant, il la rassurait comme il pouvait, parce qu'il ne voyait pas de raison pour que ça ne se passe pas bien. Sa remarque afficha sur son visage une expression et un sourire adoucis. « Ils t'ont probablement observée pendant plusieurs semaines, quelque part c'est un peu comme s'ils te connaissaient déjà. » Il souffla doucement, ses doigts remontant le long de son dos pour y apposer des caresses. Finalement, il ne put réprimer le léger rire qui suivit. « Ouais, bon, c'est pas spécialement rassurant c'est ça ? » Il plaisantait pour en revenir à une légèreté dont il sentait qu'elle avait besoin à cet instant pour se rassurer, mais ça dépendait aussi de comment elle voyait les choses. Lui, il avait tendance à penser que ce n'était pas plus mal que ça se soit fait dans ce cadre particulier et que ses proches se soient déjà probablement fait une idée à son sujet, parce qu'April avait toujours été particulièrement vraie dans ce jeu et que la façon dont leur rapprochement s'était fait, ça aussi ça devrait quelque part permettre à sa famille de se sentir plus proches d'elle et de cette relation qui était née sous leurs yeux. April se fendit à son tour d'une confession au sujet de sa mère, sur cette fameuse barrière de la langue qui au fond ne l'inquiétait pas trop, même si cette plaisanterie au sujet de sa tirade n'en était pas complètement une en réalité. « C'est noté, au moins je pourrai toujours me dire que ça vient pas forcément de moi. » Il releva dans un fin sourire, rassuré dans un sens de savoir que si sa mère ne se montrait pas très loquace ou expressive, ça tiendrait plus de sa façon d'être que de l'impression qu'il pourrait lui faire. Il lança finalement à April un petit regard en coin entendu. « On verra si tu dis toujours ça si jamais ton appel aux votes porte ses fruits et qu'on me demande d'écrire un discours. » Pas la peine d'en dire beaucoup plus, son air malicieux laissait peu de doute sur ce dont il risquerait de mettre l'accent, et autant April avait déjà eu droit à ses élans romantiques et ses tirades inspirées en privé, autant ce serait différent devant tout le monde après le coup de la rose, et rien que pour voir sa réaction ça vaudrait la peine de l'atteindre cette finale. Quant aux cours de japonais, il l'avait visiblement prise un peu trop au sérieux, mais peu importe, il était convaincu qu'avec elle il apprendrait au moins les bases et l'idée avait son charme. « Ce sera déjà très bien, et puis c'est pas comme si qui que ce soit s'attendait à ce que je sois capable de tenir une conversion en japonais de si tôt. » Il retrouva un sourire amusé, largement prêt à faire les efforts qu'il faudrait de son coté pour que ces cours portent leurs fruits et c'est pour ça qu'il aimait le voir comme un challenge, et l'occasion de partager quelque chose de plus avec elle. Il avait affronté des situations parfois compliquées par le passé et ça avait fini par décupler sa détermination et son envie d'atteindre les buts qu'il se fixait, d'autant plus quand il s'y ajoutait une dimension personnelle. C'est sans surprise que ses mots trouvèrent un écho particulier chez April, sa remarque étirant ses lèvres encore un peu plus. « Le contraire serait un peu préoccupant. » A ce stade et même si leur relation ne faisait encore que commencer, ils avaient passé assez de temps ensemble dans une proximité de plus en plus importante au fil des semaines pour qu'il sache ce qui était susceptible de taper dans le mille avec elle, et Niels n'allait certainement pas se priver d'en jouer un petit peu. Si ça pouvait notamment lui prouver qu'il comptait prendre ça au sérieux autant que tout le reste, c'était parfait. La suite et cet aveu à la fois déroutant pour son coté inattendu et profondément touchant pour toutes les raisons qu'on pouvait imaginer, envahirent Niels d'un tas d'émotions qui prirent d'abord le contrôle de son corps à travers ce baiser qui témoigna mieux que n'importe quoi d'autre de tout ce que cette confession lui inspirait, avant de prendre forme à travers des mots qui furent autant l'occasion pour lui de la rassurer sur la façon dont il le vivait que de lui rappeler tout ce qu'elle représentait pour lui. Et que c'était ce qui lui faisait dire que lui aussi aurait probablement apprécié la compagnie de Kate s'il l'avait connue, pour la façon dont ces mêmes sentiments avaient du la parcourir au contact d'April et alors que quelqu'un capable de lui donner de l'amour était forcément digne de son affection. Et pourtant, ça l'intéressait d'en savoir plus à son sujet, quand jusqu'ici il n'avait pas forcément osé aborder le sujet sans être tout à fait certain qu'April en était capable sans avoir de la peine. Constater qu'elle était guérie de tout ça était non seulement rassurant mais ça le confortait aussi dans l'idée qu'elle était vraiment prête pour ce qu'ils vivaient ensemble. Sa façon de l'évoquer dessina un sourire plus doux sur les lèvres de Niels. « Parce que le fait que tu n'aies pas conscience de ce que tu peux inspirer aux autres, c'est aussi ce qui te rend aussi troublante aux yeux de personnes comme nous. » Il souffla doucement, son regard plongé dans le sien avec cette lueur encore un peu plus tendre au fond des yeux, l'accueillant près de lui sans résister à l'envie d'employer ce terme qui à l'échelle de leur relation avait un certain symbolisme, comme lors de ces plaisanteries échangées sur le prime juste avant cette soirée où il s'était ouvert à elle. Y repenser maintenant ajoutait à l'émotion déjà palpable, et c'est dans un désir de lever le moindre doute qu'il pourrait y avoir que Niels lui assura qu'elle pouvait aborder le sujet sans crainte avec lui. Il savait que cette histoire, Kate et le reste feraient toujours partie d'elle et il ne voulait pas que ses réactions l'inquiètent quand elle pourrait ressentir le besoin d'en parler. April posa son front contre le sien et il ferma les yeux quelques secondes pour profiter de ces instants on ne peut plus paisibles, moment où il lui proposa de lui montrer une photo à l'occasion si elle en avait envie aussi, pour mettre un visage sur un nom et lui prouver que c'était réellement une part d'elle à laquelle il destinait une bienveillance et une compréhension totales. « Parfait. » Il reprit tout bas, la gardant contre lui en silences quelques secondes, puis sentant ses lèvres s'étirer avec tendresse au baiser qu'elle déposa dans son cou dans un contact qui lui provoqua un léger frisson, avant que sa remarque ne lui tire un rire assez attendri. « Je dirais que j'avais déjà fait fort rien qu'en me pointant dans cette aventure vu qu'à leur âge on préfère généralement quand nos parents se font discrets, mais que depuis qu'on œuvre tous les deux ils doivent plus savoir où se mettre. » Il rit, son menton posé sur le sommet de sa tête et ses bras enroulés autour d'elle. Autant être réalistes, si tout à l'heure il voyait un bon coté au fait qu'April et lui se soient rapprochés sous les yeux des caméras, il n'oubliait pas que ce qu'il faisait dans cette aventure pouvait avoir des répercussions sur ses proches et que ces étreintes et ces baisers certes plus chastes que ceux qu'ils gardaient pour les moments à l'abri des caméras ne risquaient pas moins de leur coller une légère honte, mais rien de bien terrible. « Et encore, on a du atteindre un nouveau level avec ces histoires de fringues et de bal de promo. Heureusement que ni toi ni moi ne risquons d'être saouls, ils savent au moins que y'a peu de risques qu'on se saute dessus face à la première caméra venue. Je suis pas sûr que dans le cas contraire on soit tous très à l'aise au moment des présentations officielles. » Niels étouffa un rire en imaginant la scène, à un petit détail près, vraiment c'était plus sûr d'attendre d'être vraiment seuls pour partager des contacts moins innocents, pour peu que la production diffuse ce genre de trucs en s'arrangeant juste pour couper les moments les plus suggestifs, c'était le genre de précautions qu'il valait mieux prendre histoire d'éviter un contact un peu crispé de chaque coté.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Invitations au week-end final de bêta-test
» [25-26-27 mars] CIIL 2011 : la fauCIIL et le marteau
» c est bon c est le weekend pascal cloche fete ect.......
» Qui va joutter ce week end?
» WEEK END DE REVE POUR LE ROI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: PISCINE-
Sauter vers: