Partagez
 

 (week 8, thu) midsummer serenade (niels)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
April
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442http://www.throwndice.com/t11236-april 

MESSAGES : 956
AVATAR : lauren tsai.
ÂGE : 28
LOCALISATION : cincinnati (oh)
MÉTIER : coach en gymnastique.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: --
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 17:28

Ça arrache un léger rire à April, ces histoires de compatibilité. Elle y a jamais vraiment prêté attention, se contentant de prendre les chroniques de Marco comme un divertissement comme un autre pendant les primes. Alors repenser à ces délires de pourcentages, ça la fait marrer, parce que dans ses souvenirs ça disait qu'elle aurait mieux fait de finir avec Marco-l'astrologue ou Malcom, qui se plaçaient devant Niels dans son propre classement. Et puis elle, elle était même carrément plus loin dans le sien. Franchement, nique les étoiles, c'est des conneries. Et c'est aussi satisfaisant de savoir que l'un comme l'autre ne sont pas des superstitieux convaincus. Par contre, April lui rappelle l'épisode voyante dans un élan de taquinerie par contradiction avec un haussement de sourcils amusé, et sa réaction la fait ricaner légèrement. « Je devrais peut-être commencer à avoir peur, alors. Vu ce qu'elle m'a raconté. » Entre la carte de la perte de contrôle et puis celle qui racontait qu'un de ses mauvais choix allait la rattraper, quand elle y est retournée avec Jesse, Fatima doit pas trop l'avoir à la bonne, ou alors elle est définitivement destinée à un futur de merde. Rien à foutre. April a jamais été du genre à trop se projeter ni regarder trop en arrière. Elle est plutôt dans un délire futur proche, de trucs qu'elle peut encore contrôler de manière réaliste au lieu de faire des plans sur la comète. Et là, maintenant, ce qu'elle a face à elle, ça lui convient très bien. Les gens doivent limite être surpris de l'écouter aborder le sujet de ses gamins avec une aisance relative, parce qu'April donne surtout l'air d'être un loup solitaire pas encore tout à fait adulte. Faut avouer qu'en arrivant ici elle aurait pas parié sur le fait de quitter l'émission non seulement avec quelqu'un à son bras, mais aussi une espèce de famille par extension. Elle est pas non plus hyper à l'aise, et elle s'en cache pas - que les gosses elle sait jamais trop comment les aborder et que ça risque d'être un peu chelou au début. Mais son sens supra-aiguisé des responsabilités prend le dessus. Tout comme son besoin de ne pas décevoir Niels et d'accepter l'entièreté de ce qu'il lui offre sur un plateau à coeur ouvert aussi. C'est un peu angoissant aussi, et elle l'exprime dans une demi-plaisanterie. À laquelle Niels répond en lui rappelant qu'ils l'ont sans doute observée ces deux derniers mois, et elle affiche une légère grimace à sa tentative de la rassurer. « Ouais, moyen, » rétorque-t-elle avec un léger sourire en coin histoire de dédramatiser. Y'a mille trucs qu'elle aurait peut-être fait un poil différemment si elle avait su, mais après tout si elle avait fait une quelconque chose différemment, tout ça ne se serait peut-être pas passé, et elle se tiendrait pas là maintenant dans ses bras à l'accompagner en demi-finale. Mais quand même. « Si j'avais su j'aurais essayé de présenter un peu mieux. » Au moins limiter les grossièretés, quoi. Faut qu'elle fasse un peu gaffe quand même, au centre ils disent trop rien mais c'est pas juste son job, là, c'est carrément personnel et il s'agit surtout de pas filer une mauvaise image de Niels à ses gamins. Sa mention de sa mère et de la potentielle barrière linguistique dévie une nouvelle fois en une série de sarcasmes gentillets, alors que Niels la tease un peu sur cette histoire de tirade. Sa curiosité est attisée et avec tous ces délires de secrets, tout ce qui touche à la franchise et exprimer exactement ce qu'il se passe ou leurs histoires et leurs ressentis, ça lui parle puissance mille. Aussi parce que d'une manière complètement égoïste, elle prend goût à entendre ces mots de sa part et à avoir un petit aperçu de comment lui peut bien la voir. « C'est un défi ? » rétorque April alors que Niels présente les potentiels discours de la finale comme une sorte de duel de prose. Parce que bon, elle se battra jusqu'au bout, hein, mais faut pas trop se leurrer. « Je peux me démerder pour récupérer des votes mais je crois que tu me battras facilement à l'épreuve du discours. » C'est pas nouveau qu'elle est nulle avec les mots et tout ce qui touche à exprimer ce qui se passe dans sa tête et dans son coeur alors elle veut bien s'avouer vaincue avant même que la bataille soit jouée, sur ce coup-là. Le sujet Kate, ça faisait un moment qu'elle se demandait comment l'aborder pour pas foutre les boules ni faire flipper tout le monde, mais fallait bien se lancer un jour. April, elle sait exactement où elle se place sur cette partie de son histoire, mais la mort d'un être cher, surtout quand il s'agit de quelqu'un qui a compté comme ça, elle sait jamais trop comment anticiper les réactions des autres. Et celle de Niels, c'est la seule qui lui importe vraiment pour l'instant, alors voilà, elle se jette à l'eau - littéralement comme figurativement. Ce baiser, et les émotions qu'il lui transmet par ce biais pour venir apaiser son anxiété latente, il vaut tous les mots du monde. De même que le voir lui sourire comme ça, la main sur sa joue, sans qu'il y ait de gêne ou de pitié, parce que sur ça aussi, les gens c'est des champions. C'est aussi pour montrer que c'est pas juste une parole en l'air pour rebalayer le sujet sous le tapis qu'April ajoute quelques précisions sur ce qu'elle raconte. Sur qui elle était, quel genre de personne, et combien leur relation dénotait tellement elle était improbable. Un peu comme là, avec Niels, en fait, surtout quand elle entend à quel point personne s'attendait à ça dans le casting et combien personne misait sur eux non plus. Faut croire que c'est un motif récurrent, qui est pas forcément une mauvaise chose non plus, c'est juste la preuve que c'est raccord quelque part. April est pas sûre de trop comprendre ce qu'elle a qui fait que Kate ou Niels se soient intéressés à elle, et sa réponse lui arrache un léger sourire un peu attendri, voire un peu intimidé de revoir encore ce reflet d'elle-même que les yeux de l'Allemand lui renvoient. Une espèce de douce admiration et de bienveillance qui la désarçonnent autant qu'elles ne lui plaisent aussi. « J'ai l'impression qu'ils sont un peu maso, les gens comme vous. » Elle souffle avec un léger rictus, les yeux baissés dans une timidité un peu exagérée. Pour finalement relever le regard et le planter dans le sien avec un sourire un peu plus joueur. « À vous enticher de quelqu'un alors que vous êtes beaucoup trop bien pour elle. » Elle plaisante à moitié, c'est aussi une manière détournée et plus facile pour elle et ses galères d'expression pour aussi lui faire comprendre que si lui affirmait avoir de la chance qu'elle réponde à ses confessions, c'est largement réciproque, et encore plus à mesure qu'elle en apprend un peu plus sur lui. April esquisse un nouveau sourire subtil avant de sceller le deal sur cette photo, laissant tomber son front contre le sien un instant, rassurée que le sujet ait été abordé de la meilleure manière qui soit, et de savoir que ce serait loin d'être un problème. C'est sur un ton un peu plus léger qu'elle vient briser le silence paisible qui s'installe, lovée contre Niels à profiter de la fraîcheur de l'eau sous la violence du soleil oriental. Sa première réponse la fait un peu sourire en l'entendant accepter son destin de daron qui a un peu collé la mort à ses mômes en se pointant non seulement à la télé mais en plus en mettant le grappin sur une nana en direct live avec humour. « On sait jamais. Faut croire que ça a fonctionné la saison dernière, de ce que j'ai entendu. » C'était pas ça aussi le délire de la meuf qui a gagné la saison onze ? Ou un truc comme ça. April est pas une experte de Thrown Dice mais à passer des heures à attendre son tour aux castings, elle en a entendu, des gros fanatiques réviser leur histoire de l'émission. Il renchérit même en ajoutant au mix leur délire du prime dernier et ça déclenche dans la tête d'April un super-medley de tous les trucs hyper limite qu'elle a pu faire devant les caméras depuis le début, même si forcément, Malcolm et Lula les battent tous à plates coutures de très loin. « Et mes écarts de langage. Et la fois où j'ai traité Jesse d'idiot. Et la fois où j'ai balancé une tong à la tête de Jhoan. » Elle énumère en scrutant son expression, levant légèrement le nez vers son visage avec un rictus subtil. Ouais bon, aucun de ces deux trucs était vraiment malveillant ou méchant, elle exagère un peu pour la forme. « Encore mieux, quand j'ai fini topless devant Bart. » Okay c'est sans doute le pire truc de sa liste et c'est franchement pas méchant, mais sans doute pas exactement ce à quoi on s'attend de la nouvelle copine de son père. Mais bon, ça fait partie du package, elle va pas s'en cacher. Ça la fait limite rigoler, même. « J'en prends la responsabilité. Si on vient les emmerder à l'école, t'auras qu'à envoyer ta copine-robot, et le problème sera vite réglé. » Les vieilles remarques et les rires dans le dos, c'est vite arrivé à cet âge, surtout à l'heure des réseaux sociaux et tous ces trucs. Et c'est un truc qu'elle a assez expérimenté personnellement pour pas le prendre à la légère, alors si il faut envoyer Terminator version femelle pour intimider les caïds à la sortie du collège, pour April et son vieux caractère pourrave dont elle s'amuse souvent, c'est limite joindre l'utile à un sacré divertissement. Puis c'est aussi histoire de dire que même si elle sera toujours une pièce rapportée, elle prend pas non plus le truc par-dessus la jambe - sans mauvais jeu de mots - et compte se rendre utile et assumer les responsabilités et la confiance que Niels pourrait lui donner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1402
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) - Page 2 EmptyVen 19 Juil - 13:28

Niels n'avait jamais caché que si ce moment avec April dans le cabinet de voyance avait été aussi divertissant quelques semaines plus tôt, c'était en partie parce qu'à l'époque déjà elle et lui avaient en commun de ne pas accorder beaucoup de crédit à toutes ces prédictions et que c'avait quelque chose d'amusant de se lancer dans ces théories ironiques face à Fatima. Cependant, à l'inverse des prédictions de Marco qui n'avaient jamais tellement trouvé de sens à ses yeux et pas uniquement parce que le chroniqueur le pensait destiné à des candidates qu'il n'avait jamais regardé de cette manière, les cartes avaient eu le mérite de le troubler à une ou deux reprises, en touchant du doigt des trucs pas si farfelus en définitive. L'histoire du coup de foudre, ça semblait assez délirant sur le coup mais aujourd'hui ça avait presque un petit coté curieux d'imaginer que si c'était le hasard ou juste une manipulation de la prod', la réalité avait fini par rejoindre la fiction et pas qu'à moitié. Son avis sur la question n'irait sûrement jamais changer, mais c'était toujours aussi amusant d'en rire avec April, un peu comme si malgré tout ce qui avait évolué entre eux l'esprit de leurs premiers échanges était toujours bel et bien là. « Ouais, dans le doute c'est sûrement mieux que je dorme avec toi ce soir, on sait jamais avec ces trucs. Ça prévient pas. » Il glissa dans un haussement de sourcils entendu et amusé, et parce que si ça pouvait aussi lui servir d'excuse pour passer à nouveau du temps avec April à la nuit tombée, il n'allait pas se priver. Clairement pas tant qu'ils ne pourraient pas dormir tous les soirs dans la même chambre comme ça devenait forcément une idée de plus en plus séduisante maintenant qu'entre eux les choses n'avaient jamais été aussi claires et que leur sortie n'avait aussi jamais été aussi proche. L'échange redevint un brin plus sérieux lorsque ses enfants furent évoqués, et pour Niels c'était toujours un sujet sur lequel il aurait envie de s'étendre des heures mais que malgré tout il continuait d'effleurer avec une certaine prudence tant qu'il ne pourrait pas complètement lever le voile sur certains détails. La compréhension d'April vis à vis de ça, en plus de tout ce que représentait pour lui le fait qu'elle se dise prête à accepter cette situation telle qu'elle était, c'était probablement les plus belles preuves qu'elle aurait pu lui donner de toute l'importance que leur relation avait à ses yeux et Niels se sentait profondément chanceux de l'avoir auprès de lui sans regretter un seul instant de l'avoir laissé prendre cette place dans son cœur. Tout ce qu'il voulait en attendant de pouvoir tout lui dire, c'était la rassurer sur toute cette situation et ce qu'elle irait probablement inspirer à ses proches lorsqu'ils ne la connaîtraient plus uniquement au travers de cette aventure. Niels avait conscience que ce n'était pas forcément le détail le plus tranquillisant qui soit, mais l'important c'était qu'April sente qu'il n'y avait pas réellement de raison de s'en faire, notamment parce que lui aurait à cœur que les choses se passent le plus sereinement possible pour elle. « Au contraire, c'est cette April-là que je veux qu'ils découvrent. Sans filtre, franche et pas du genre à se laisser faire, parce que c'est elle qui m'a plu. » Il souffla dans un sourire plus doux lorsqu'elle s'inquiéta de n'avoir peut être pas donné d'elle l'image la plus flatteuse, et parce que lui s'en fichait complètement, il voulait que ses proches la voient exactement telle qu'elle était sans couche de vernis ni quoi que ce soit pour mettre toutes les chances de leur coté pour qu'elle leur plaise aussi. Parce que s'ils devaient l'adorer il voulait que ce soit au naturel, pour tout ce qui la rendait unique et fascinante, le reste c'était son avis à lui et son regard de type clairement plus objectif depuis un petit moment déjà. La suite fut pour April l'occasion de rétablir la vérité sur un détail pas négligeable au sujet de sa mère et de cette barrière de la langue pour autant pas si déstabilisante que ça, et potentielle finale ou pas, ce n'était pas d'hier que Niels était le genre de type à aimer formuler ce qu'il éprouvait pour prouver toujours plus sa sincérité et son attachement à April, qui avait déjà eu droit au premier tome de ses déclarations et pouvait sans doute imaginer ce que donnerait un discours officiel. « Peut être bien. » Il reprit d'un ton doucement joueur, regard en coin pour appuyer ses propos, avant d'émettre un rire attendri lorsqu'elle fit remarquer que ses chances de tenir la comparaison sur ces hypothétiques histoires de discours étaient moindres. « Peu importe, moi je sais tout ce que j'ai besoin de savoir et les autres vont bien devoir s'habituer à ce que les histoires de cœur de chacun retournent bientôt dans le domaine du privé. » Il étira un petit sourire amusé, d'un ton sérieux malgré la légèreté de sa remarque et parce que la dernière chose qu'il voulait c'était qu'April pense qu'il avait besoin qu'elle se montre plus loquace sur ce qu'elle ressentait de son coté alors que ça n'avait pas d'importance qu'elle ne le formule pas aussi clairement que lui. Il savait ce qu'il en était pour toutes les fois où elle s'était ouverte à demi-mots, pour tous les regards qu'ils avaient échangé et tous les contacts qu'ils avaient partagé dans l'intimité de leurs nuits, et ça voulait déjà dire énormément de choses qu'elle soit capable de l'assumer de cette manière rien qu'avec lui. Qu'April prenne ensuite des pincettes pour aborder ce qui touchait à Kate et semble avant tout vouloir s'assurer que ça ne créerait aucune gêne entre eux, ça le touchait aussi d'une manière différente, comme de voir que sa réaction était susceptible de réellement compter pour elle quand en réalité Niels voulait juste qu'elle se sente tout à fait libre d'évoquer le sujet avec lui. C'était ainsi toute la symbolique derrière ce baiser qu'il lui donna aussi bien pour la rassurer que pour qu'elle sente qu'il n'y aurait jamais aucun tabou entre elle et lui, en tout cas pas à compter de samedi lorsqu'ils pourraient vraiment tout se dire sans plus rien mettre en péril, ni argent, ni place dans le jeu, ni principes. Ses mots ne tardèrent pas à prendre le relais, lui assurant à nouveau tout ce que le contact de leurs lèvres venait déjà de sceller, et c'est attendri et curieux de découvrir celle qui avait tant compté pour April à travers les souvenirs qu'elle en garderait toujours que Niels écouta ses précisions, presque amusé par la façon qu'elle avait de marquer l'incompréhension face à ce que, déjà à l'époque, elle semblait trouver curieux dans l'intérêt que la jeune femme lui avait porté. Exactement comme avec lui, sans qu'elle ait toujours besoin de le dire tout haut quand parfois seuls ses regards lui faisaient comprendre qu'elle se posait encore pas mal de questions sur sa manière de la voir. Comme le soir où il lui avait confié ses sentiments et qu'il avait retrouvé cette même lueur dans son regard, de celle à qui on n'avait probablement malgré tout pas assez dit tout ce qu'elle pouvait inspirer aux autres de particulièrement touchant et attirant. Lui, il le lui dirait aussi longtemps qu'elle aurait besoin de l'entendre, comme maintenant où tout ce qu'il voulait c'était qu'April se voit rien qu'une minute à travers son regard. Il avait toujours eu à cœur de vouloir lui faire sentir ce qu'elle représentait exactement pour lui, sans plus de pudeur ni chercher à se protéger même quand quelques semaines plus tôt il s'était jeté dans le vide sans savoir ce qu'il faisait exactement, et voir cette sorte de timidité dans ses yeux, c'était attendrissant et une preuve de plus qu'elle méritait d'entendre tout ça. « Je crois que maso c'est déjà un terme qu'on prévoyait d'inscrire sur mon épitaphe, entre cette émission et le reste. » Il souffla dans un léger rire amusé, toujours le premier à reconnaître que c'était déjà un pari un peu fou de se lancer dans tout ça et que ce n'était pas forcément la seule décision périlleuse qu'il avait prise par le passé. Pour autant, plaisanterie ou pas, la façon dont April reprit la parole lui fit froncer les sourcils d'un air plus tendre. « Ne dis pas ça, même pour rire. » Il intima doucement, ses lèvres dessinant une moue faussement réprobatrice avant de se fendre dans un nouveau sourire, la serrant un peu plus fort comme pour qu'elle sente que ce n'était pas une idée qu'il risquait de partager, ni aujourd'hui ni jamais. « Je suis sûr que tous tes fans sur le réseau social seront pas d'accord non plus. » Il ajouta d'un air mutin, ses doigts dessinant des cercles sur sa peau, et loin d'oublier qu'April avait une fanbase conséquente due au fait qu'elle soit loin d'être une inconnue et comptait sûrement un t'as d’aficionados prêts à monter au créneau quand ils l'entendaient dire des trucs comme ça. Et franchement, Niels leur donnerait raison. Cette histoire de photo fut finalement une autre façon pour lui de lui témoigner de sa compréhension sur ce chapitre de sa vie qu'il était prêt à entretenir avec elle, et il ferma les yeux quelques secondes lorsqu'elle déposa son front contre le sien et que la piscine fut baignée dans un silence des plus paisibles. Ses battements de cœur se calèrent sur les siens, moment où April reprit la parole avec une légèreté toujours aussi plaisante, surtout au sujet de ses enfants et de la honte qu'ils leur collaient potentiellement rien qu'en se tenant là l'un contre l'autre, comme à chaque fois qu'ils se montraient tactiles ou se disaient ce qu'ils avaient sur le cœur dans une sincérité sûrement aussi embarrassante pour des gamins de leur âge. Niels le savait et si ça ne l'inquiétait pas c'est précisément parce qu'ils étaient les premiers auxquels il pensait chaque fois qu'il faisait quelque chose dans ce jeu et qu'il gardait pour leurs moments d'intimité dans la loveroom tout ce qui risquerait d'être vraiment embarrassant. Le reste avait peu de chances de réellement les traumatiser. « Ça expliquerait qu'ils aient tant tenu à me caser dès le départ. » Niels souffla dans un nouveau rire à la remarque d'April qui mine de rien pourrait expliquer certaines choses si comme elle le disait la saison précédente avait vu se créer une situation similaire. Et maintenant qu'il y repensait, il avait entendu parler de la dernière gagnante et juste pas pensé à faire le lien avant aujourd'hui. Peut être que tout ça avait aussi fait que son profil avait paru plus intéressant aux yeux de la production, en tous les cas on ne pourrait pas leur reprocher de s'être laissés emporter par leurs hormones comme des lycéens tentés de se sauter dessus à la première occasion, pour ça ils avaient fait attention et ça devrait déjà éviter pas mal de situations un brin gênantes. April, elle, se repassa le fil de ses moments les moins politiquement corrects, tirant à Niels un rire franc d'assister à cette rétrospective amusante. La palme revenant évidemment à cette histoire de topless devant Bart. « Je suis quasiment sûr que pour celle-ci la chronologie des faits te sert de circonstances atténuantes. C'est arrivé quand, au moins plusieurs jours avant que t'aies droit à mes déclarations, non ? » Il s'amusa, prêt à creuser la question pour lui fabriquer une ligne de défense en béton si cet épisode avait le moindre risque de gêner qui que ce soit, mais très franchement ça l'étonnerait. Sans oublier que c'était aussi de la faute du génie. « Je suis certain que dans le pire des cas, ça a du les faire marrer. » Ne serait-ce que l'expression qu'avait du afficher Bart sur le coup, ou la façon dont tout ça avait du être présenté avec une April déterminée à gagner cette histoire de défi coûte que coûte. Pas vraiment le genre de scène qui lui aurait été l'inquiéter, alors pour ses proches c'était certainement pareil. Finalement, sa prochaine remarque lui tira un sourire en coin plus attendri, parce que c'était probablement l'un des trucs les plus touchants et drôles qu'elle aurait pu lui dire sans même en avoir conscience. « Fais gaffe, t'es adorable quand tu dis des trucs comme ça. » Il souffla avec malice au moment d’apposer ses lèvres au coin des siennes, pas insensible à ce que ça tendait une nouvelle fois à prouver d'April derrière la demi-plaisanterie. « Et je sais pas pour eux, mais moi je donnerais cher pour te voir régler leur compte à ceux qui voudraient leur chercher des noises. J'ai vu ce que ça pouvait donner et je te dis pas le nombre de points que tu gagnerais. » Et il avait beau plaisanter à moitié lui aussi, il se rappelait de l'aplomb avec lequel elle avait parfois tenu tête à certains et ce n'était pas d'hier qu'il était aussi sensible à ce contraste entre ce caractère bien trempé qu'elle montrait quand on la cherchait un peu trop, et cette douceur dont elle pouvait faire preuve en privé. « Merci. » Niels reprit après quelques secondes, son regard plongé dans le sien et ses lèvres s'étirant dans un sourire plus tendre. « D'être exactement le genre de personne que j'ai envie de voir entrer dans leur vie. » Et d'être digne de toute cette confiance qu'il plaçait en elle quand ça touchait à quelque chose d'aussi important à ses yeux, en plus d'être le soutien le plus précieux qui soit et d'être restée à ses cotés. Il la remerciait pour tellement de choses qu'il en oublierait probablement au passage, alors c'était une manière de lui exprimer tout ce pourquoi il lui vouait à cet instant une gratitude, une loyauté et une tendresse sans faille en retour.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
April
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442http://www.throwndice.com/t11236-april 

MESSAGES : 956
AVATAR : lauren tsai.
ÂGE : 28
LOCALISATION : cincinnati (oh)
MÉTIER : coach en gymnastique.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: --
AFFINITÉS:
(week 8, thu) midsummer serenade (niels) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (week 8, thu) midsummer serenade (niels)   (week 8, thu) midsummer serenade (niels) - Page 2 EmptySam 20 Juil - 13:25

La réplique de Niels en conclusion à la parenthèse voyante et cartes lui arrache un léger rire, alors que le ton qu'April privilégie pour pas mal de ses échanges dissimule un peu mal son initiative et son envie de passer du temps avec elle en tête à tête. C'est un peu rassurant aussi de se dire qu'il est pas non plus déçu de ce qu'elle dévoile d'elle depuis quelques semaines et qu'il est pas encore complètement lassé de sa présence. Surtout quand elle est parfaitement consciente de pas être une boule d'énergie solaire qui vous laisse pas le temps de vous ennuyer deux secondes. « Ouais, on sait jamais. » April valide avec un hochement de tête un peu sérieux, répondant sur le même ton. Niels il a clairement le don de la faire passer de nana solitaire qui tient à sa tranquilité à cette version d'elle qui commence à clairement s'accrocher et plus vouloir le laisser partir - c'est pas une mauvaise chose et ça lui est déjà arrivé une fois, après tout. C'est juste un peu déroutant de le constater quand ça fait des années qu'elle se bâtit son fort, sur des fondations qui se basent sur le fait qu'elle pensait probablement pas retrouver ce genre de sentiments un jour. Le genre d'information qui prend du temps avant que ça monte au cerveau et qu'elle réalise complètement ce qui lui arrive, malgré les mots maintenant définitivement mis sur ce qui se passe entre eux. Et Niels, il a beau pas trop coller au type de personnes qui ont pu la fasciner par le passé, elle se rend compte aussi que c'est aussi sa bienveillance et sa maturité qui font que ça se passe ainsi et pas juste comme un crush superficiel parmi un autre. Ça fait écho à plein de trucs dans sa tête et ça apaise ses angoisses pour la première fois depuis des années. N'importe qui d'autre de différent et elle se serait déjà sans doute barrée en courant. Ses enfants, certes c'est pas le scénario auquel on imagine quand on pense à un match pour April, mais ça fait partie de qui il est et ça non plus, elle veut rien changer, tout comme il a l'air de se foutre royalement de son côté pas forcément hyper sympathique au premier abord. Il se fout complètement qu'elle soit pas la plus sociable, ni la plus éloquente quand il s'agit de parler de ce qu'elle ressent, même avec son fantôme sur son épaule, son regard change pas, et il continue de la regarder comme si elle était la meuf la plus incroyable qui existe sur cette putain de planète. Ça la rend limite un peu intimidée en fait, tout ça combiné, même si elle a pas honte de qui elle est - c'est juste assez rare pour qu'elle se demande quand même si elle l'a bien mérité, mais Niels il a pas l'air de vouloir rigoler là-dessus, ou presque. April esquisse un léger sourire à le voir la reprendre avec cet aplomb, elle a limite l'impression de se prendre son propre retour de bâton de coach dans la tronche et c'est clairement pas désagréable d'être témoin aussi de la fermeté dont il peut faire preuve. « Dit comme ça j'ai presque l'impression de pouvoir rivaliser avec Kenza. » Elle ricane à sa remarque sur le réseau social en venant replacer ses bras autour de son cou avec un sourire amusé. Ses followers elle sait pas trop pourquoi ils sont là, entre les fans de sport et de gymnastique ou ceux qui sont juste là pour la voir raconter ces conneries acides sur la toile et préfèrent le sarcasme aux selfies maquillage des influenceuses plus classiques. La parenthèse Kate refermée pour le moment, April continue un peu sur son panthéon des moments pas forcément hyper flatteurs à son sujet, et le rire de Niels est un peu communicatif alors qu'elle se surprend à se marrer à son tour quand il réplique sur l'épisode Bart et le Génie. « Au moins trois jours entiers. » Elle fait en mimant le compte de la main, ouvrant les yeux pour affirmer un peu plus son sarcasme. Surtout que franchement ça avait absolument rien d'ambigu et limite, si c'est pas sorti au prime, c'est sans doute parce que même la prod a pas réussi à sortir cette connerie de son contexte, confirmant un peu plus le côté hyper-platonique de ce défi débile. C'est clair qu'elle gagnera pas la palme de la "copine de ton daron qui se respecte" de la manière la plus conventionnelle, mais April quand vous lui refilez des responsabilités, elle s'y tient du mieux qu'elle peut - et encore plus si ça touche personnellement à Niels. Elle a une touche de nervosité quand il parle de rencontres officielles quand même, même si y'a pas de raison que ça se passe mal. Tant que le prime sera pas passé pour confirmer ou pas sa théorie, de toutes façons, elle pourra pas empêcher son cerveau de cogiter dans son coin, et les plaisanteries et les sarcasmes, c'est le meilleur médoc en attendant. Ça a l'air de plaire à Niels de l'envoyer gérer les problèmes des gosses à l'école et intimider tout le monde en passant en tous cas. Sans rire, il a juste un mot à dire et elle s'occupe du reste, en laissant le gouvernail à ses instincts de coach, ses principes à la con et son caractère pas très avenant. Ça fonctionne au club depuis quatre ans et personne s'est jamais trop plaint passé les premières impressions. Y'a un silence alors qu'ils profitent juste du moment avant que le reste de la baraque se réveille, et puis il souffle face à elle pile les mots qui font louper un battement à son coeur et auraient aussi pu la faire pleurer y'a quelques semaines. C'est sa corde la plus sensible qu'il touche là et ça doit se voir dans ses yeux pendant une demi-seconde, avant qu'April ne réponde à ça avec un baiser à son tour, ses mains sur ses joues alors que c'est son meilleur moyen d'expression le temps de pouvoir rassembler ses esprits et trouver quoi dire. Elle réouvre alors les yeux pour croiser son regard à nouveau. « Merci de m'y faire une place, » souffle April avec un léger sourire en coin, leurs visages non loin l'un de l'autre. C'est le genre de truc qu'elle a déjà exprimé ce soir après cette histoire de rose, que si y'a un truc avec lequel elle a toujours galéré, c'est bien ça. Trouver sa place quelque part. Et elle croyait avoir enfin de quoi construire son propre truc avec Kate, avant que ça parte en fumée. C'est aussi pour ça que ça lui tient à coeur de se montrer digne de ça et de prendre ses responsabilités même dans un contexte pas forcément simple, même malgré ce secret qui plane encore à trois jours des révélations. Elle a récupéré assez d'indices à ce sujet et de promesses de sa part pour décider de lui faire confiance, alors maintenant qu'elle est là, qu'on lui donne ce qu'elle cherche depuis son enfance sur un plateau d'argent, c'est pas le genre à se défiler. April casse ensuite un peu le moment pour revenir à la réalité. « T'as mangé ? » Elle s'éloigne pour appuyer ses mains sur le rebord de la piscine et se hisser hors de l'eau d'un bond habile, se redressant sur son pied et sa prothèse de sport avec une aisance naturelle, pour attraper sa serviette. Essuyant sa jambe en fibre de carbone puis le reste de sa peau rapidement, elle enfile son tee-shirt rapidement, avant de venir se pencher vers la surface de l'eau et déposer un baiser rapide sur les lèvres de Niels avec un sourire subtil. « Je vais chercher du café. » Maintenant qu'elle fait gaffe, sa séance de sport l'a laissée le ventre vide, et c'est aussi une excuse parfaite pour prolonger un moment qui devrait normalement devenir un standard quotidien une fois sortis du jeu, même si c'est un truc aussi con que de partager un café au petit-dej ensemble.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Qui va joutter ce week end?
» Summer Serenade [PV with Foudry]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: PISCINE-
Sauter vers: