Partagez
 

 Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h) Empty
MessageSujet: Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h)   Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h) EmptyDim 21 Juil - 23:15

@bart
Je la vis un peu au ralenti cette semaine, genre dans un monde parallèle parce que déjà je suis encore en lice et deuxièmement parce que c'est la fin d'un huis clos qui aura duré quelques mois toute de même. Y a bientôt une page qui se tourne et au fond, ça m'ébranle quand même un peu sans que je n'arrive à poser de mots/maux sur cette sensation particulière. Bart barbote tranquillement dans la piscine et moi, je suis à deux doigts de vérifier qu'il a bien pied, limite. Je contourne la piscine pour choisir un point qui sera le plus près de lui pour m'asseoir sur le rebord brûlant et plonger mes mollets dans l'eau fraiche. Mes après-midi farniente vont quand même me manquer. « Tu penses à quoi ? » Je lui demande parce qu’il a l’air pensif, Bart, avec son air lunaire et duper. J’ai l’impression, avec lui, d’avoir été la fille qui a tenu la ficelle du ballon toute l’aventure de peur qu’il s’envole trop loin parce qu’il est blindé d’hélium. On peut dire que je l'ai pas mal materné Bart et franchement, c'est surement le cas mais bon quand on aime on ne compte pas. « A moi j’espère » je souffle dans un regain d’ego tout en plaisantant en croisant son regard pas super serein. J’essaie de le faire sourire. Bart, il a pour mission de s’occuper de moi toute la semaine. Je dois occuper l'intégralité de son esprit et je veux bien laisser juste un petit tiroir à Tonia par contre, parce que je suis grand seigneur au fond. C’est lui qu’il m’a dit qu’il serait là tant que je le souhaiterai alors je teste sa vérité. « C’est quoi la suite pour toi ? » je lui demande de mon doux soprano en croisant son regard de mec anxieux de la vie qui va nous faire un arrêt cardiaque prochainement. On est pleine semaine bilan, bons sentiments et plans sur la comète alors j’essaie juste de savoir où il se situe dans tout ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11293-barthttp://www.throwndice.com/t11328-bart 

MESSAGES : 448
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h) Empty
MessageSujet: Re: Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h)   Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h) EmptyMar 23 Juil - 18:28

Bart, dans la vie, il se comporte de la même manière qu’il le fait dans une piscine. Il barbotte. Il ne fait pas partie de ceux qui surnagent. Il ne se noie pas non plus, mais c’est surtout parce qu’il ne prend pas de risques et qu’il reste majoritairement là où il a pieds. Ça ne l’empêche pas de boire de temps en temps la tasse malgré toutes les précautions qu’il prend pour l’éviter. Bart, il réfléchit beaucoup. Il se créé des plans en interne, mais comme ils sont foireux, on a l’impression qu’il prend des décisions au random dans son existence de looser. Il est toujours là, posé quelque part, à vivre des crises existentielles. Il pense plus qu’il n’agit et c’est vraiment con que sa tendance à se creuser les méninges H24 ne lui soit pas plus utile dans la vie. Il y a Lula qui débarque et qui lui pose la question fatidique. A quoi il pense ? Mais y’a tellement de trucs en même temps qui se déroulent dans son petit crâne, que c’est difficile de lui fournir une réponse concrète. « J’sais pas trop… » il lâche avec sa tronche de type angoissé pour trois fois rien, même s’il se trouve plutôt légitime dans ses névroses pour une fois, avant de se mettre à sourire quand elle essaye de se taper l’incruste dans ses pensées. « Evidemment. » il expire un peu moqueur, même si elle est loin d’avoir tort. Forcément, Lula, elle est là, quelque part. Bart, il fait presque office d’ami imaginaire avec le soutien lointain, mais persistant qu’il lui offre depuis la semaine dernière. C’est comme s’il n’y avait que Lula qui pouvait le voir. Et Tonia, mais clairement, elle fait également partie des potes invisibles des derniers candidats du palace, donc il doit y avoir une règle tacite qui leur permet de communiquer entre eux. « Honnêtement, j’en ai pas la moindre idée. Il y a plusieurs trucs que j’aimerais faire, mais je ne sais pas si c’est possible ou s’ils sont tous compatibles les uns avec les autres. » Dans le monde de Bart, c’est le bordel. « Je crois que je vais lâcher mon boulot, mais je ne sais pas vraiment pour quoi faire. » Personne ne doit savoir en quoi consiste son job de gratte-papier pour une multinationale, mais bon. Justement. Bart, il se dit que ce n’est peut-être pas fait pour lui une société foutue de le remplacer en moins de 2H s’il lui arrivait un truc. C’est comme s’il était le maillon d’une chaîne et non pas une vraie personne avec ses espoirs et ses problèmes. Surtout qu’il en a des tas, Bart. « J’ai envie de voyager un peu avant de rentrer, mais en même temps j’aimerais bien voir mon père et sa famille. Ou peut-être que ça me ferait du bien d’aller en Belgique, j’sais pas trop… Je voudrais faire un truc avec Tonia aussi, mais je ne lui ai pas encore demandé. » Il y a tout un tas d’options qui s’offrent à lui et il n’est pas foutu de se décider ou de parvenir à les combiner les unes avec les autres. Tout est important, parce qu’il a accumulé un sacré retard dans le plan de reconfiguration de son existence. « J’imagine que ça doit être compliqué pour tout le monde d’arranger son quotidien selon les rencontres faites ici. Mais t’imagines dans notre cas ? On n'est pas juste deux à décider, mais quinze personnes ! » il lance dans un rire nerveux pour faire de l’humour chelou sur leur conditions mentales, même si c’est une vraie question dans le fond. Il y a ça et leurs thérapies qu’ils suivent respectivement à Flint et à Tokyo. Lula, elle ne doit pas trop savoir ce que c’est de se faire suivre par un psy, mais tu ne peux pas changer comme ça du jour au lendemain. Il y a beaucoup plus de questions logistiques qui se posent que pour elle et Malcolm ou Kenza et Icare. Donc ouais, c’est compliqué et un peu flippant, mais il aimerait bien que ça puisse marcher. Tonia et Bart, c’est en quelque sorte le pire et le meilleur ship de la saison. « Qu’est-ce que tu vas faire toi ? »

_________________

Long à la détente, mauvais sur la longueur
A quelques millièmes de secondes
de laisser passer mon heure.
Revenir en haut Aller en bas
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h) Empty
MessageSujet: Re: Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h)   Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h) EmptyVen 26 Juil - 0:46

Bart, j’essaie de capter son attention tout simplement parce que j’estime qu’elle me revient de droit cette dernière semaine. Et qu’en tant que bff, il se doit d’être à la hauteur pour nos derniers jours ensemble. J’évite de m’attarder sur ce sujet parce que ça me fait un peu bader de me dire que je ne vais plus passer mes journées à rien faire avec lui. Ca va me manquer de partager mes angoisses ridicules du quotidien avec lui mais bon, toute bonne chose a une fin. Je me pose au bord de l’eau, je mouille un peu ma nuque parce que je vais bientôt m’y plonger, elle n’est même pas fraiche. Mes opales le détaillent et sa réponse ne me surprend plus. « Ce n’est pas possible de ne pas savoir à quoi tu penses » je glisse, pratique et scientifique. Il finit par enchainer parce que je lui demande comment il voit la suite. « Tu peux tout faire, tu n’es pas obligé de faire un choix » je lui propose. Bart veut lâcher son taff et j’acquiesce façon témoin silencieux. « Pour t’offrir de l’espace et du temps, c’est déjà pas mal » je propose parce que y a rien qui le presse au fond non ? « Tu sais quel pays tu as envie de visiter déjà ?  » Je lui demande de mon doux soprano. Il veut faire un truc avec Tonia. Je préfère ne pas lui demander où ils en sont, parce que c’est leurs histoires, après on va me dire que je me fais intrusive. Je me demande simplement comment il a accueilli son secret par exemple, mais je tais cette interrogation qui ne restera qu’interne. « Tu attends quoi pour lui demander ? » je lui demande un peu pragmatique parce que Bart, il est souvent dans l’attente et je me demande bien pourquoi parfois. Bart me retourne la question. Je m’octrois quelques secondes de répit. « Je ne vais pas te faire rêver » j’amorce avec légèreté. « Retrouver ma fille pour commencer » je glisse parce que même si on ne dirait pas à m’entendre lors de ma révélation, je l’aime.  Et elle me manque vraiment maintenant, surement parce que j’ai enfin pu assumer au grand jour tout mon historique la concernant et mon approche un peu compliquée la concernant. Même si j’ai l’habitude de la voir que quelques jours par semaine, le temps se fait toujours long. Et puis j’ai cette angoisse futile que ma tête ne lui revienne plus après un certain temps d’absence. « Ma mère aussi » je souligne dans un sourire parce ça, c’est une évidence. J’ai un peu du mal à couper le cordon ombilical même si je revendique ma pseudo indépendance. Qui n’existe que dans mes rêves je crois. « J’ai hâte » de les revoir maintenant. « Mais je n’ai pas non plus envie de me replonger tout de suite dans mon quotidien » je lui concède dans un haussement d’épaule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11293-barthttp://www.throwndice.com/t11328-bart 

MESSAGES : 448
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h) Empty
MessageSujet: Re: Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h)   Our hearts speak fluently. (mercredi s9, 15h) EmptyDim 28 Juil - 16:01

Bart, quand il dit qu’il ne sait pas à quoi il pense, il répond clairement par la facilité. C’est juste qu’il a la flemme de réfléchir ou de faire le tri au milieu de ses pensées en bordel. Il y a tout un tas de trucs qui s’agglomèrent les uns avec les autres et de toute façon, à partir du moment où elle le lui a demandé, ça s’est évaporé pour le laisser dans son vide et dans son ignorance chronique. Bart, il a sûrement passé toute l’aventure à répondre -je-sais-pas- aux questions qu’on lui posait, soit par manque de confiance en lui, soit parce qu’il est réellement un gros paumé de la life qui pige que dalle à ce qui l’entoure. Donc quand il faut en plus se projeter sur ce qu’il compte faire une fois à l’extérieur du palace, il ne se sent pas bien. Ça l’angoisse de se faire virer de l’émission parce qu’il est temps de passer à autre chose. La prod va sûrement démonter le décor dans lequel ils ont passé les derniers mois et tout le monde sait où il est censé se rendre à l’issu du prochain prime. Tout le monde sauf Bart, qui hésite. Qui ne sait pas, pour changer. « Peut-être ici pour commencer. » Ça, c’est la faute à Tonia qui lui a vendu son périple entre Abu Dhabi et Dubaï façon agence de voyage. Ça le rend curieux et ce serait vraiment trop con de se barrer du pays sans avoir rien vu d’autre que la lampe magique à la con de Thrown Dice. Il parle de ça, mais il ne sait même pas s’il va être foutu de se donner les moyens de réaliser les fantasmes qu’il lui expose. Bart, ça reste Bart. Il fait un peu genre pour donner le change, mais il y croit moyen à la vie post-TD, façon athéisme de sa propre réalité. Comme Lula le souligne très justement, il n’a même pas encore parlé à sa blonde de ses beaux projets, il ne sait pas trop pourquoi. Peut-être que ça l’angoisse ou qu’il a la flemme de trop y réfléchir parce qu’il sait que ça lui donne mal à la tête. Bart, il est souvent fatigué. Mais pas fatigué comme les gens normaux, après avoir maté Stranger Things jusqu’à 4h du mat’. Lui, il a une fatigue persistante, qui zone dans tout son organisme et lui fout des cernes sous les yeux même quand il se tape des nuits de 10h et qu’il est en vacances tout frais payé dans le désert. Ça le fatigue de parler, de penser, de rigoler. Il ne fait pas les choses à moitié, Barto. Dans le fond, après ces deux longs mois d’aventure, il a juste envie de s’écrouler dans son lit et de pioncer. « Je vais le faire. » il la rassure, genre t’inquiètes, je gère avec ma copine aussi névrosée que moi, même si ce n’est pas à 100% le cas. Bart, c'est comme un OVNI qui est venu se péter le crâne sur le bitume en débarquant sur la planète Terre. Il n’est pas trop adapté pour tout ça. Les relations humaines, les interactions sociales etc. Tonia, elle a clairement drivé toute leur relation depuis le début du game. Bart, il s’est juste contenté de clamer son crush lors des chroniques de manière chelou, la laissant se démerder avec ses révélations de neuneu sentimental. Maintenant, c’est à lui de bosser un minimum et de prendre les choses en mains. C’est lui qui parle, qui l’embrasse, qui lui demande de se voir à l’extérieur. Il se jette dans le grand bain avec Tonia, mais comme il flippe à cause du risque d'hydrocution, il prend encore le temps de se mouiller la nuque comme un teubé pour ce genre de questions très importantes. Faut pas oublier que Bart, ça fait tellement longtemps qu’il n’a rien ressenti pour une fille, qu’il en est arrivé à un stade où c’est comme s’il était redevenu puceau. Il est maladroit et à côté de ses pompes en séduction. « J’aimerais bien la rencontrer. » il lâche quand elle lui parle de sa fille qu’elle a hâte de retrouver. Bart, il est au courant pour Salomé depuis un sacré bout de temps. C’est même cette conversation où Lula lui en a parlé pour la toute première fois qui a définitivement scellé leur amitié de déviants amoureux. Ils étaient un peu bêtes tous les deux avec leurs histoires de cœurs qui font pitiés. Tout ce qu’on peut leur souhaiter, c’est que ça se passe mieux en sortant de l’émission avec Malcolm et Tonia, même si c’est loin d’être acté vu que ça risque d’être compliqué pour l’un comme pour l’autre. Lula, elle lui présente les choses en lui disant qu’elle ne va pas le faire rêver, mais au contraire, il le trouve plutôt sympa son programme. Ca doit être cool d’avoir des gens à retrouver, qui nous attendent pour de vrai. Bart, il a mentionné son père, mais le gars est clairement trop occupé de son côté avec sa famille 2.0 pour s’intéresser à son fils. Ça a été difficile de grandir en le voyant refaire sa vie. Bart, il reste figé dans leur configuration d’avant, parce qu’évoluer, ça veut aussi dire tirer un trait sur sa mère en quelque sorte. Sur cette Terre, ils sont les deux seules personnes à pouvoir honorer sa mémoire et lui, ça lui fout un peu les boules de constater qu’il est tout seul avec ses idées morbides autour de la mort et du deuil. « Faut que je te dise un truc. » il expire soudainement. C’est le bon moment. Ils sont tous les deux, en solo dans la piscine sans interférences extérieures pour gâcher le moment. Dans l’effervescence du prime, au moment de se dire au revoir, ça ne sera pas pareil. Il n’aura pas toute son attention et c’est normal. Surtout que Bart, il espère sincèrement voir Lula gagner cette saison et il y croit à fond dans son utopisme à deux balles. Si tout se passe comme il le prévoit, elle va être prise d’assaut avec son statut de winneuse. « J’ai déjà fait le coup à Tonia samedi. » il précise dans un sourire. De sortir un petit speech personnalisé à ses deux gonzesses préférées pour leur faire comprendre ce qu’il pense d’elles et en quoi elles sont essentielles dans sa life de désaxé. « Ca va sûrement être gênant et stupide, mais bon... » Il sourit doucement. C’est toujours comme ça avec lui, comme un truc qui le suit à la trace, semant des malaises en rafale sur sa trajectoire. « Je suis vraiment heureux d’avoir pu rencontrer quelqu’un comme toi ici. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas senti proche d’une autre personne comme ça. Enfin. J’sais pas trop comment l’expliquer… » Bart et Lula, c’est juste des potes. Enfin pas tout à fait au fond de sa tête parce que vu comme ça, ça parait très superficiel, mais il n’y a rien d’ambigüe contrairement à ce que certaines chroniques ont pu laisser sous-entendre au cours du jeu. C’est un vrai binôme, voir un trinôme si on compte Maurice, et c’est loin d’être anodin qu’il ait tenu à rester jusqu’au bout à ses côtés. Elle compte vraiment beaucoup, Lula, et il a les boules de la laisser rentrer à Paris même s’ils vont certainement se revoir. « Quand je disais que je savais où je t’emmènerais à Tokyo, c’est dans un Batting Center pas loin d’où j’habitais au lycée. C’est un peu le spot privilégié quand t’es ado pour emmener ton date où y aller avec ton groupe de potes, mais je n’ai jamais vraiment eu quelqu’un à emmener là-bas… » C’est clairement pathétique, mais c’est comme ça. Bart, il a toujours été le môme torturé de sa classe. Alors ouais, il a des copains comme tout le monde, une bande d’expats qui se serrent les coudes dans un pays dont ils ne parlent pas tout à fait la langue ni ne connaissent la culture sur le bout des doigts, mais ce ne sont pas forcément de vrais amis comme Lula qui s’occupe bizarrement de lui et se préoccupe de comment il se sent. Bart, il s’est pas mal éclaté à affilier ses petits camarades à des persos de séries télés. Lula, c’est une Catelyn Stark. Elle raconte qu’elle a une fibre maternelle qui déconne et pourtant c’est une vraie louve, capable de sortir les crocs pour défendre ses protégés. Elle le fait sans jamais se compromettre, toujours honnête. Elle est aussi combative et pugnace malgré sa sensibilité, clairement destinée à périr au cours d’un Red Wedding, parce qu’elle ne lâche rien. Dans le trio de super-nanas qu’elle compose avec Tonia, la petite Bulle solaire et Kenza, la cheftaine trop Belle, elle est celle qui n’a peur de rien et sur laquelle t’es sûr que tu peux compter. « Quand t’es seul, faire des trucs qui relèvent de l’ordinaire pour les autres, ça s’apparente à un exploit pour toi. Ca fait un peu débile dit comme ça, mais il y a plein de choses sympas que les gens peuvent faire ensemble comme boire du thé, aller à la piscine, ou regarder des vidéos de chats sur Youtube. Bah moi je suis habitué à les faire dans mon coin. Et c’est déprimant. Donc c’était cool de trouver quelqu’un avec qui partager des moments graves insignifiants, mais supers importants en même temps. » Lula, elle ne l’a jamais jugé. Elle aurait pu, parce qu’il est spécial Bart avec toutes ses névroses, mais elle s’est toujours montrée bienveillante avec lui. Peut-être même trop de temps en temps, mais elle lui a fait du bien et c’est le principal. « Je ne sais pas trop comment ça va perdurer à l’extérieur même si je te promets de me pointer avec ma tente dans ton salon un jour, mais en dans tous les cas, mon aventure aurait été très différente sans toi. » Ils se sont bien trouvés tous les deux dans ce jeu. « Voilà, c'est à peu près tout. » il souffle dans un sourire un peu gêné. En fait, c'est un résumé super condensé de tout ce qu'il aurait pu lui raconter, mais c'est déjà assez pour une pauvre séance baignade au milieu de l'après-midi. « Tu vas me manquer à l’extérieur, Lula. »

_________________

Long à la détente, mauvais sur la longueur
A quelques millièmes de secondes
de laisser passer mon heure.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oops! this is hentaï, partenariat ?
» La FMB à Westerlo ce mercredi 23 juillet 08
» L'Abyss :: 40K :: Mercredi (14) ou Jeudi (15)
» Santos Tour Down Under (WT) jusqu'au Mercredi 15 à 18H
» Des coeurs pour le Kingdom Hearts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: PISCINE-
Sauter vers: