Partagez
 

 welcome back (jeudi - 11h07)

Aller en bas 
AuteurMessage
Faith
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 518
AVATAR : danielle brooks
LOCALISATION : chelsea
MÉTIER : coiffeuse


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 46987£
AFFINITÉS:
welcome back (jeudi - 11h07) Empty
MessageSujet: welcome back (jeudi - 11h07)   welcome back (jeudi - 11h07) EmptyMer 24 Juil - 0:46

On le sent dans l'air que la fin est proche. Plus que quelques jours et tout prend fin. C'est une idée à la fois terrifiante et excitante. On ne va pas se mentir, je commence à trouver le temps long. Et le manque des proches se fait ressentir de plus en plus chaque jour. Encore plus depuis que j'ai eu quelques nouvelles de l'extérieur à travers Jojo et Tasneem. Il ne faudrait pas que l'aventure dure plus, j'crois que je l'aurais pas supporté. Je suis très proche d'atteindre mes limites. Mais bon plus que quelques jours à tenir. D'un autre côté, ça me fait un petit pincement au coeur de me dire que je vais devoir quitter tout ce beau monde. On s'habitue à vivre avec eux, on voit tous les jours leur petite tête. Ils font parti de notre quotidien. La séparation va être brutale. Bon j'ai déjà eu un avant gout avec les différents départs successifs. D'ailleurs, samedi dernier, c'est Ana qui a prit la poudre d'escampette. La saleté. Genre même pas elle reste pour me soutenir, bravo les amies. Non mais en vrai je la comprends complètement, à sa place, je serais très certainement sortie aussi. Je parle d'elle, parce que justement là, qui j'aperçois au loin, de dos, moulée dans mini short en jean  ? " Hm, je reconnaîtrais ces gambettes parmi milles. Anaaaaaaaaaaaaa. “ que je crie avant de trottiner jusqu'à elle et lui faire un câlin, de son dos. J'ai l'impression de passer mon temps à faire mes câlins. Mais bon j'adore les câlins que voulez vous. Puis ils me servent de substituts à mes enfants, voilà. Je la lâche et me mets face à elle. ” J'savais qu'on te manquerait trop et que tu serais obligée de revenir. “ Bon pas du tout en vrai c'est une réelle surprise de la voir là. Je m'imaginais juste l'apercevoir sur le prime samedi prochain, mais pas avant. Alors je suis trop contente de la voir là. Je lui attrape la main et on s'installe sur un banc. ” Alors racontes tout. C'est comment l'extérieur ? T'as reçu combien de demandes en mariage ? "

_________________

Think like a queen. A queen is not afraid to fail. Failure is another stepping stone to greatness (c) frimelda

Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1974
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
welcome back (jeudi - 11h07) Empty
MessageSujet: Re: welcome back (jeudi - 11h07)   welcome back (jeudi - 11h07) EmptyMer 24 Juil - 8:55

Ce retour connaît cette saveur particulière, à laquelle elle ne saurait y apposer un nom. Cela ne fait que quelques minutes que la production l’a propulsée à l’intérieur du palace. Elle sonde les environs, sans but précis en apparence. Quelques minutes auparavant, elle a retrouvé ses apparats de candidate de télé-réalité : son micro, agrafé au col de son chemisier blanc. Elle a soigné son retour, s’offrant un nouveau style vestimentaire, quittant ses longues robes et jupes pour un mini short en jean déchiré. Dévoiler ses formes sans les cacher sous quelques centimètres de tissus était quelque chose d’inenvisageable pour elle, quand elle avait commencé cette aventure. Au fil des semaines, elle a appris à accepter son corps de Femme, à accepter sa beauté qu’elle met en valeur. Elle assume son physique et ce qu’elle peut inspirer à certains regards sans se soucier d’eux. Elle commence à s’émanciper des autres et de leurs regards. Elle a compris qu’elle ne prêter attention à ce que l’on peut penser d’elle, de ce que l’on peut dire sur elle. Depuis quelques jours, elle a pu se confronter à quelques uns de ces regards posés sur elle, de ces opinions. Elle a rapidement fait du tri autour de ces électrons qui cherchent à graviter autour d’elle : il y a ceux qui lui veulent du bien et ceux qui cherchent à la descendre. Elle fait quelques pas dans ce palace, qui semble mort, sans vie, entre ses murs. Elle prend la direction de l’extérieur. Elle continue son défilé, alors qu’une voix s’exclame derrière elle. Elle s’arrête brusquement entendant cette voix, qu’elle reconnaîtrait parmi mille. Un fin rictus embrasse ses lèvres et elle se retourne pour faire face à @Faith. Cette dernière s’empresse à la rejoindre, avec cette spontanéité qu’on lui prête tant. « Faith », elle souffle, de sa voix calme et douce, réceptionnant l’anglaise qui lui fait une accolade. Elle prend rapidement la parole, prétextant savoir qu’ils lui manqueraient trop et que son retour serait un passage obligé, pour combler ce manque. « Peut-être bien... », elle ne perd pas ce fin sourire qui étire ses lèvres, un peu plus. « ...Enfin encore quelques minutes sans te croiser et je rebroussais chemin », qu’elle reprend sur un ton léger et un brin taquin. Elle lui offre une oeillade. Elle reprend un air un peu plus sérieux, quelques instants après. « J’espère que tu ne m’en veux pas d’être partie, samedi soir ». Forcément, elle a pu lire la déception sur le visage de Faith, au moment où elle a tiré sa révérence. Elle se pince les lèvres, avant de reprendre. « Mais j’en avais besoin », elle s’explique. Marquer le point final au bon moment, au moment où on lui disait de le mettre, était vital. Quand son nom a été prononcé, son esprit s’est déconnecté aussitôt avec le palace, les candidats et cette aventure. Il y avait une brèche dans la bulle et elle s’y est glissée. Elle en avait besoin pour elle, pour son moral et pour tout son système interne qui était près à dysfonctionner et à griller à n’importe quel moment. Elle tapote sa tempe avec son index, comme pour désigner son crâne. Elle en avait besoin pour lui. Ce n’est pas par déception ou lâcheté qu’elle est partie. Elle a surtout voulu penser à son bien-être avant celui des autres. Pour la première fois de sa vie, elle a agi en fonction d’elle et non pas des autres et de leurs attentes à son sujet. Ses doigts se glissent dans la main de Faith et se laisse guider jusqu’au banc, à quelques pas d’elles. Anaswara s’assoit sur le banc, et croise les jambes. Elle se tourne légèrement, afin de pouvoir faire face à Faith. Celle-là lui demande de tout lui raconter. Elle mentionne l’extérieur mais aussi les demandes de mariage, un petit rire silencieux se fraie un chemin entre ses lèvres mi-closes. « L’extérieur… c’est une machine infernale, et encore, je crois que ce n’est rien sur ce qui nous attend en Angleterre », elle commence. Parce que le vivier de leur soutien se situe en terre Shakespearienne. Il y a bien quelques expatriés qui ont dû suivre l’émission, ici. Elle sait qu’elle vient d’activer une machine médiatique qu’il va lui être difficile de mettre le doigt dedans pour l’arrêter à tout moment. « J’ai pu retourner à Dubaï, tout de même », elle confie. Elle a pu retrouver son appartement, son cocon, là où elle se sent en sécurité. « Mais j’ai eu peu de temps pour souffler. Entre les interviews et les obligations vis à vis de la production. » Ces quelques jours à l’extérieur n’ont pas été de tout repos. Elle a dû prendre part à quelques interviews, certaines déjà publiées, d’autres seront diffusées plus tard. Elle a aussi pu reprendre contact avec ses employeurs afin de faire un point sur son devenir. Elle avait aussi besoin d’y voir plus clair par rapport cela, plutôt que de faire des plans sur la comète, comme elle avait pu le faire la semaine passée. « Je n’ai pas eu le temps de lire tous les messages que j’ai reçu », qu’elle l’informe quant aux fameuses demandes de mariage qu’elle aurait reçu, selon l’anglaise. « J’ai eu des messages de soutien de quelques anciens candidats, mais aussi beaucoup d’inconnus ». Elle devra prendre le temps pour les lire tous. « De footballeurs aussi. Tu connais le football, toi, je me trompe ? », qu’elle lui demande, sur un ton léger. « Mais promis, tu seras la première informée si je réceptionne une demande de mariage. Tu voudras bien être la demoiselle d’honneur ? », elle reprend, amusée et peu sérieuse. « Mais quelque chose me dit que tu en recevras bien plus que moi ». Faith est quelqu’un de très apprécié à l’extérieur. Cessons de parler d’Ana. « Comment te sens-tu par rapport à dimanche soir ? » Elle prend la température. Dimanche soir, l’un des quatre candidats encore dans le jeu sera sacré vainqueur de cette douzième saison de Thrown Dice. Elle a envie de connaître l’état d’esprit de l’anglaise.

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
Faith
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 518
AVATAR : danielle brooks
LOCALISATION : chelsea
MÉTIER : coiffeuse


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 46987£
AFFINITÉS:
welcome back (jeudi - 11h07) Empty
MessageSujet: Re: welcome back (jeudi - 11h07)   welcome back (jeudi - 11h07) EmptySam 27 Juil - 15:43

" Mais naaan t'inquiètes, je comprends. La situation aurait été inversée, je me serais barrée aussi. “ Alors non je ne lui en veux pas d'être sortie du jeu. J'aurais fais la même chose. ” Mais pas sure que je serais revenue. “ Contrairement à elle qui se tient debout devant moi. Après bon à la différence elle habite à deux pas d'ici, alors que moi j'en ai pour des heures d'avion. L'aller/retour se fait pas si facilement. Mais en tout cas je suis heureuse de la revoir. C'est que bon en plus on se fait terriblement chier alors, un petit vent de fraicheur, des nouvelles de l'extérieur, ça ne peut faire que du bien. Elle déclare que c'est une machine infernale, et que ça sera probablement pire une fois en Angleterre. ” Tu crois qu'on sera accueillis tels des stars ? Genre tout plein de fans qui nous attendent à l'aéroport ? “ Bah quoi c'est beau de rêver. Cela serait trop kiffant n'empêche. Bon en vrai on va peut etre atterrir dans l'indifférence totale m'enfin. ” Et alors, tout était pareil qu'avant ? “ que je demande lorsqu'elle déclare être rentrée à Dubai. ” Tu t'y fais à l'exercice de l'interview ? Ils posent pas des questions trop dérangeantes ? “ Je pense qu'elle doit considérer ça plus comme une corvée qu'autre chose. Elle me raconte avoir reçu plein de messages de soutien. Même venant de footballeurs. Si je connais le football ? ” Je connais que les beaux gosses c'est tout. “ Ma connaissance dans le domaine est très limitée à dire vrai, ce n'est clairement pas quelque chose que je suis. ” Mais genre, des mecs connus ? Cite des noms! “ On sait jamais peut être que ça me parlera. Je pose alors une main sur mon coeur pour plus de théâtralisation lorsqu'elle me propose d'être sa demoiselle d'honneur. ” Oh j'en serais plus qu'honorée. J'fais les meilleurs enterrement de vie de jeune fille du monde !" Oui au moins rien que ça. " Arrêtes, dis pas n'importe quoi. “ Concernant le fait que j'aurais plus de demande en mariage qu'elle. ” J'en aurais 4/5 tout au plus. “ que je rajoute en pouffant de rire. ” Je me sens tendue, impatiente, excitée... J'ai hâte qu'on y soit et qu'on sache enfin le résultat. "

_________________

Think like a queen. A queen is not afraid to fail. Failure is another stepping stone to greatness (c) frimelda

Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1974
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
welcome back (jeudi - 11h07) Empty
MessageSujet: Re: welcome back (jeudi - 11h07)   welcome back (jeudi - 11h07) EmptySam 27 Juil - 21:04

Elle espère que sa copine ne lui en veut pas d’être partie, samedi soir, peu de temps après le prime, peu après l’avoir félicitée pour sa place de finaliste. Ce départ, elle en avait besoin, il lui était nécessaire aussi égoïste que cela puisse paraître. Elle a voulu penser à son bien-être avant de se soucier de ce que les autres candidats pourraient penser. Un mince sourire étire ses lèvres, quand @Faith lui assure qu’elle comprend sa décision d’être décision. En son for intérieur, elle est soulagée qu’elle le prenne ainsi. Elle lui confesse d’ailleurs que si la situation aurait été inversée, elle aurait pris le même chemin qu’elle : celle de la porte de sortie, pour quitter le palace mais… pour ne pas revenir. « Attends... », elle fait le cheminement dans sa tête, « tu es en train de me dire que si tu n’avais pas été finaliste et que je l’étais, tu m’aurais laissée seule ?  », elle exagère à peine. Elle prend un air faussement désabusé par cette révélation. « Je plaisante, je peux comprendre cette décision de ne pas rester et de ne pas revenir », elle reprend, dans un petit rictus. Faith a ses proches, à l’extérieur. Facteur qui n’existe pas dans la vie d’Anaswara à l’extérieur. Elle a deux éléments importants qui lui permettent ce retour express, aujourd’hui, dans l’émission : sa proximité avec la localisation du palace et aussi le fait qu’elle n’ait aucun proche qui ne la retienne à l’extérieur. En tout cas, pendant quatre jours, elle s’est confrontée à l’extérieur, elle a été happée par ce nouveau statut qu’elle n’avait pas anticipé en voulant participer à cette émission de télé-réalité. Elle avait naïvement pensé qu’elle viendrait parler et exposer son histoire pour toucher le plus grand nombre de personnes, afin d’évoquer au travers de son expérience la place des jeunes filles au Népal. Elle n’avait pas pensé qu’elle se ferait une place sur le terrain médiatique. En attendant, elle avait pu avoir un entraperçu de ce qu’il se passera lorsqu’ils atterriront tour à tour sur le sol anglais. Elle sait qu’elle n’y échappera et qu’elle devra se rendre à Londres, comme quelques lignes de son contrat le stipule. « Je suppose qu’il y aura suffisamment de monde pour nous accueillir à l’aéroport et pour obliger la production de faire appel à des agents de sécurité », elle souffle. Elle ne se rend pas bien compte de l’impact de l’émission au Royaume-Uni. Il faut tout de même s’attendre à la présence de fanatiques de l’émission pour les accueillir comme il se doit. Ana expose alors furtivement le programme de ces quatre jours : interviews, obligations vis à vis de la production, mais aussi son retour à Dubaï. Il n’est pas anodin pour elle ce retour et signe un nouveau départ dans sa vie. « Mon appartement n’a pas été délocalisé, pendant mon absence, et la décoration n’a pas été changée », elle réplique sur un ton amusé, quand l’anglaise lui demande si tout était pareil qu’avant. Elle réprime un éclat de rire, en se pinçant les lèvres. « Mais c’est appréciable de retrouver son petit cocon. » Elle a pu s’y reposer et se retrouver avec elle-même, comme une sorte de thérapie dont elle avait eu besoin, en s’isolant des caméras, des micros des uns et des autres et des autres candidats. Elle a pu retrouver ces gestes du quotidien qui lui avaient presque manqués, consulter la boîte vocale de son téléphone, déchiffrer le mot manuscrit du voisin de palier qui s’excuse pour le bruit de la veille. Elle reste un instant silencieuse, avant de pousser un léger soupir. « Je ne suis probablement pas l’élève modèle dans l’exercice », elle reprend sur un ton amusé. Elle n’est pas très à l’aise et appréhende toujours les questions qu’on pourrait lui parler. « Hum, alors, ça dépend des journalistes et de ce qu’ils veulent produire comme papier. Ils vont forcément accès leurs questions par rapport à ce qu’ils veulent vendre et offrir à leurs lecteurs… », elle a cru comprendre cela, en tout cas. Parce que tantôt on la questionnait sur sa vie de Kumari, sur sa vision du Népal et des conditions des femmes, tantôt sur cette étiquette de « chaudasse » que certains ont voulu lui attribuer. Elle trouve l’étape des interviews éprouvante, bien qu’elle sache qu’elle ne pourra y échapper. Elle aimerait plus concentrer son temps sur les messages qu’elle a reçu au cours de son aventure. Elle a reçu quelques messages de soutiens de la part d’anciens candidats, par exemple, parmi ceux des anonymes qu’elle prendra aussi le temps de lire. Elle a aussi constater la présence de certains footballeurs dans sa messagerie. Lina, la nounou, lui avait raconté que certains footballeurs étaient en couple avec des anciennes candidates de télé-réalité, elle lui avait d’ailleurs parlé de ce footballeur français qui joue à Manchester United qui est avec une ancienne candidate d’un programme français similaire à celui de Thrown Dice et d’autres joueurs qui évoluent dans le championnat anglais dont elle a déjà oublié tous les noms. En tout cas, les connaissances footballistiques de Faith s’arrêtent seulement aux « beaux gosses ». « Et moi qui comptais sur tes analyses footballistiques d’experte », elle déplore faussement déçue, avant de laisser échapper un petit éclat de rire. Faith semble intéressée par le dossier que la népalaise a mis à jour. « Voyons, Faith, s’ils sont connus, je ne vais pas dire leur nom, sachant que nous sommes enregistrées et filmées », elle expire, prudente. Elle n’a pas envie que des personnes viennent capter cet échange et ne viennent inventer des histoires qui n’existent même pas. Elle sent le regard insistant de l’anglaise posé sur elle. « Il y en a un qui s’appelle Cheyenne », elle confesse. « Et franchement, en me remémorant son visage là, vous formeriez un très beau couple ensemble ! », elle entonne. Elle n’est pas certaine que le baille emballe Faith. « En vrai, je ne sais même pas ce que je vais pouvoir leur répondre... » Elle réfléchit, en se souvenant des quelques messages qu’elle a reçu. « …Tu crois qu’ils m’en voudront si je ne leur réponds pas ? » Elle en pense quoi Faith et qu’est-ce qu’elle ferait à sa place, par exemple. Elle a besoin de conseils concernant la gestion de ses relations virtuelles avec des hommes, et en l’occurrence avec des footballeurs. Elle finit par plaisanter quant au fait qu’elle recevrait des demandes en mariage de la part de certains hommes. Elle conviera l’anglaise pour cet heureux événement et surtout elle sera sa demoiselle d’honneur. « Je n’en attends pas moins de ta part, en te désignant d’avance ma demoiselle d’honneur », elle renchérit, quand Faith lui alors qu’elle fait les meilleurs enterrements de vie de jeune fille. Concernant les demandes de mariage, sa copine n’y échappera pas non plus, d’ailleurs. Elle en est certaine. « Cesse donc », quand elle lui dit alors qu’elle aura quatre ou cinq demandes, tout au plus. La conversation dérive finalement sur l’état d’esprit de l’anglaise à l’approche de la finale, dans quelques jours. Elle lui adresse un discret sourire, alors qu’elle lui confesse être tendue, impatiente et excitée. « Tu n’as pas à être tendue, je serai là », elle lui annonce, dans un petit rictus, comme pour la rassurer. « Tu te rends compte que lorsque l’on nous annoncera les résultats, cela signifiera que cette aventure prendra fin ? qu’on se quittera ? »

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: OASIS-
Sauter vers: