I'm coming home ♡

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 988
AVATAR : macklemore
ÂGE : 33
LOCALISATION : londres
MÉTIER : éducateur spécialisé


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 15.750£
AFFINITÉS:
MessageSujet: I'm coming home ♡    Sam 23 Nov - 12:36



C'est fini. Enfin fini, oui. Maintenant c'est sûr et certain, je ne verrais plus jamais le domaine Quincy-Clifford à part à la télévision lors des prochaines saisons. Je crois que je suis soulagé et plutôt content même si la nostalgie me submerge par moment. Beaucoup des personnes que j'ai rencontrées lors de cette aventure me manquent, j'en reverrais surement quelques unes, mais pour l'instant, je ferais bien de me concentrer sur les choses importantes comme Marloes et le bébé. C'est étrange d'être de retour à la maison après autant de temps passé en isolement en fin de compte. J'ai pris un peu de vacances supplémentaires, je ne me voyais pas reprendre le boulot dès mon retour. Je suis quand même passé voir les gosses parce que je crois que je leur ai manqué et puis parce qu'ils m'ont bien soutenus au centre, je suis arrivé jusqu'en finale grâce à eux, je leur devais bien une petite visite. Mais la personne qui m'avait le plus manqué ça ne pouvait être que Marloes, évidement, je serais vraiment un gros con si ça avait pas été le cas. Je l'ai retrouvée dès le dernier prime, certes, mais c'était pas franchement très intime, même si j'ai eu le cran de lui faire ma demande en mariage à la télé, il fallait qu'on se retrouve chez nous, entre nous, dans notre maison. Enfin maintenant il y a le chien, il est un peu chiant lui quand même, mais je suis content que Marloes l'ait pris, surtout que c'est mon cadeau d'anniversaire. Je me souviens de ce jour-là, d'ailleurs, du jour de mon anniversaire. J'aurais bien cru qu'on allait me faire une fête mais non, j'avais juste fait des cupcakes, j'en avais mangé un avec Reilly et puis j'avais vu le message de mon ange et j'ai ressenti une immense joie et un amour profond à son égard. Pas que je l'aime moins maintenant, ou que je l'aimais moins avant, mais l'éloignement et le fait que je me sentais un peu seul en ce jour particulier ont fait qu'à ce moment précis j'étais content d'avoir quelqu'un dehors pour m'attendre, d'avoir quelqu'un dehors qui pensait à moi aussi fort que je pensais à elle. Je crois que si les autres candidats avaient à me décrire en un mot, un mot parfait, ça serait Marloes. C'est un peu autour d'elle qu'à tourné tout mon parcours, au fond. Je sais pas pourquoi je pense à tout ça, j'arrête pas de penser à plein de choses en permanence depuis que je suis de retour à Londres. C'est comme si mon esprit était encore dans le château à essayer de comprendre les indices sur les secrets et les stratégies des autres. Pourtant quand j'ouvre les yeux, je me rends bien compte que je suis dans mon lit avec ma femme à mes côtés. Ce n'est pas encore ma femme, mais c'est tout comme. En fait le mariage c'est surtout pour que tout le monde le sache je crois, pour que ça soit officiel, ou un truc comme ça. On en a pas vraiment besoin, c'est surtout une preuve d'amour. On s'aime déjà tellement. Certains penseront surement que je l'ai demandée en mariage pour me faire pardonner l'épisode "Milana" mais c'était pas du tout mon intention, de toute façon qu'il se soit passé un truc ou pas avec la brune, que je sois allé ou pas aussi loin et que j'eu participé ou pas à Thrown Dice, je l'aurais demandée en mariage quand même. J'aurais du le faire depuis longtemps déjà. Mais vous savez je suis un mec un peu lent donc forcément ça a pris du temps avant que je me lance. Depuis que je suis sorti du jeu j'ai rencontré pleins de mes fans, surtout des filles. Elles me disent toutes qu'elles me trouvent trop mignon et ça me fait vachement bizarre parce qu'à part Marloes il y a pas beaucoup de femmes qui me font des compliments comme ça. Enfin je vais pas m'en plaindre non plus. J'ouvre les yeux. Je sais pas trop quel heure il est, surement neuf heure ou un truc comme ça. Les rayons du soleil pâle d'automne traverse les rideaux sans nous demander notre permission et s'invite à l'intérieur pour réchauffer la pièce, à peine un peu, et surtout pour nous réveiller. Je baille comme un gros cachalot, enfin je sais pas si ça baille un cachalot mais si ça baille bah je baille de la même façon. Je me tourne vers ma Marloes et me colle contre elle. Elle sent bon. Non mais c'est dingue, elle sent toujours bon ! Alors que moi je sens la veille chaussette pourrie plein de transpiration de pied avec mon haleine du matin. Je suis sûr que même la bébé me sent. Je passe une main sur le ventre de ma bien aimée. Il bouge l'autre. J'ose même pas imaginer comme ça doit être chiant d'avoir un truc dans le bide. Non mais elles sont courageuses les femmes, franchement. J'embrasse ma Marloes dans le cou. Je crois qu'elle est réveillée aussi. Bonjour. C'est vraiment mon moment préféré de la journée, le matin, quand je me rend compte que je suis chez moi à côté d'elle, que je peux lui dire bonjour, l'embrasser. En fait ça m'a trop manqué pendant ces quelques mois au château. Bien dormi ? Que je lui demande doucement. J'ai envie que ce moment dure toute la vie, je sais pas je nous trouve trop bien, là, comme ça, dans notre lit, si le chien pouvait ne surtout pas venir nous faire chier ça serait génial. Non, non, mais faut pas que je pense à lui, on est connecté mentalement, si je pense à lui il va ramener ses fesses sur le lit. Non mais je l'aime bien Batman, mais il est chiant quand même, comme moi en fait. Tu sais quoi ? Je laisse un peu planer le suspens, même si je suis sûr qu'elle sait ce que je m'apprête à lui dire pour le millionième fois depuis qu'on est ensemble. Je t'aime. Je crois que je lui dis tous les matins, mais c'est important de dire à la personne qu'on aime qu'on l'aime, je dois lui dire au moins vingt fois dans la journée, si ce n'est plus. Non mais on sait jamais ce qu'il peut arriver quoi, donc on se dit je t'aime, même quand on se dispute, enfin on se dispute pas souvent Marloes et moi, surtout pas en ce moment, faudrait pas qu'elle s'énerve trop pour une connerie et qu'elle perdre le gosse ou un truc comme ça, là ça tournerait à la tragédie. Pourquoi je pense à ça déjà ? Ah oui. Je l'aime. Je l'embrasse sur la joue. P'tit dej' au lit madame ? Pourquoi je propose ça ? Je sais pas, j'ai la flemme de sortir du lit en fait, mais je vais pas là laisser crever de faim, elle mange pour deux en ce moment, et puis je préfère qu'elle bouge pas trop parce que voilà, on sait jamais, si elle marche et que je le bébé sort...Ouais, c'est glauque. Non mais j'ai des idées tordues, je sais. Je respire encore ses cheveux et l'embrasse une nouvelle fois. En fait là j'aimerais figer le temps et qu'on reste comme ça pour toujours. Enfin non, pas pour toujours, je veux voir mon gosse quand même, mais on est bien là, elle et moi, et Elliot, ouais parce qu'à ce stade il est presque là en fait. J'ai hâte, je l'aime déjà tellement cet enfant. Et puis j'aime Marloes. Et on est tellement heureux ensemble.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

   


MessageSujet: Re: I'm coming home ♡    Dim 24 Nov - 11:09

Voilà. Thrown Dice s’est enfin terminé et je vais pouvoir retrouver mon Francis. C’est fou ce qu’il a pu me manquer durant tout ce temps. J’ai d’ailleurs eu un petit peu de mal à gérer son absence vers la fin. J’avais vraiment hâte de le voir et puis l’accouchement approchant je dois bien avouer que j’avais un petit peu peur que le bébé arrive alors que l’homme de ma vie serait encore coincé dans ce château somptueux avec tout un tas de jeunes femmes toutes plus belles les unes que les autres. Oui je suis un petit peu jalouse sur les bords, mais je crois bien que j’ai de quoi l’être étant donné que monsieur Francis a eu, un jour, la très bonne idée de déposer ses lèvres sur celles d’une petite brune aussi chaude qu’une baraque à frite. Hors de question que je lui rappelle ce moment-là. Je crois que j’ai un petit peu peur de la réponse qu’il peut me donner pour justifier son geste alors je préfère rester muette et faire comme si je n’avais jamais vu ce baiser. Enfin l’essentiel c’est que Francis soit allé le plus loin possible dans l’aventure, jusqu’en finale quand même, et qu’il en sorte tout content. Il a beaucoup de succès maintenant. Un petit peu trop à mon goût d’ailleurs. On ne peut même pas se balader dans la rue sans être tranquille au moins une toute petite fois. Il y a toujours quelqu’un pour nous enquiquiner entre les paparazzis, les adeptes de l’émission et les nanas qui soudainement trouvent mon fiancé très à leur goût. À chaque fois qu’on veut mettre le nez dehors c’est tout une expédition. Certaines personnes sont très gentilles avec nous et d’autre un petit peu moins, mais uniquement avec moi. D’ailleurs, pour en revenir aux histoires des nanas qui trouvent mon Francis soudainement très beau alors que je suis la seule à avoir le droit de le trouver très beau, ce sont souvent les jeunes femmes qui ne sont pas très gentille avec moi. Peut-être qu’elles ont envie d’être à ma place ou un truc dans l’genre. Je ne sais pas trop. En tout cas, on évite de sortir de notre petit nid douillet et on profite de nos derniers instants ensembles avant l’arrivée du bébé. Francis est encore plus excité qu’auparavant à l’idée d’être papa. C’est assez amusant. Je le trouve mignon à passer son temps à toucher mon ventre ou encore à coller son oreille contre mon bide pour voir si le bébé respire encore. C’est la première chose qu’il fait chaque matin. Comme là. J’entends qu’il baille et qu’il se tourne pour venir se coller tout contre moi. Un petit sourire vient s’installer sur mes lèvres au moment où il vient passer une main sur mon ventre tout rond. C’est à ce moment-là qu’Elliot décide de bouger. Ce n’est pas très agréable, mais je suis certaine que c’est parce qu’il a reconnu son papa alors je ne l’engueule même pas. Oui il m’arrive d’engueuler mon fils parce qu’il bouge un petit peu trop par moment. Il vient m’embrasser dans le cou alors que je tends mes jambes sous la couette. Je ne dors plus depuis un petit moment déjà. Bonjour. Ce que j’aime le matin. J’ai, à chaque fois, l’impression de retrouver mon Francis après l’avoir quitté pour une éternité. Ou pour une émission de télé-réalité. Souriante je me tourne très légèrement vers lui, enfin uniquement jusqu’à ce que mon ventre tout rond m’empêche de bouger plus parce que je n’ai pas envie de me transformer en tortue roulant sur sa carapace. Je dépose un tout petit baiser sur ses lèvres en guise de réponse. Bien dormi ? Comme un véritable petit bébé.  « Parfaitement bien. » Ponctuant d’un énième sourire, je viens rajouter :  « Même si ton fils bouge autant que toi la nuit. » Entre un en surface qui tourne dans tous les sens et un dans le sous-marin qui s’amuse à donner des coups de pieds et des coups de poings pour je ne sais quelle raison, ce n’est pas toujours agréable, mais comme je suis particulièrement fatiguée en ce moment, je trouve le sommeil quand même. Tu sais quoi ? Il s’arrête comme pour laisser le suspense. Je sais exactement ce qu’il va me dire. Je le connais par cœur mon Francis. Je t'aime.  « Je t’aime. » On le dit tous les deux en même temps. Ça me fait sourire. Je trouve super mignon. Je suis certaine que s’il y avait des caméras dans notre chambre la plupart des gens pourraient trouver ça stupide, mais je m’en moque. Je suis amoureuse et c’est ce qui compte le plus. Je suis sur le point d’avoir un enfant avec l’homme que j’aime et il m’a même demandé en mariage. Je crois que je ne peux pas espérer mieux. Il vient m’embrasser sur la joue. P'tit dej' au lit madame ? En voilà une bonne idée. Je me redresse pour m’asseoir. Ce n’est franchement pas très simple avec un gros bidon comme le mien, mais je me débrouille. Je pose une main à l’endroit où le petit corps de crevette de mon fils doit se trouver. Il n’arrête pas de gigoter le petit rigolo.  « Uniquement si j’ai le droit de venir t’aider à le préparer. » Parce que je commence sérieusement à en avoir un petit peu marre d’être tout le temps allongée. D’accord je n’ai franchement pas assuré durant la grossesse en faisant des trucs qui ne sont pas pour les femmes enceintes, mais je trouve que les docteurs abusent un petit peu. Je ne suis plus très loin du terme maintenant alors je peux bien faire ce dont j’ai envie sans craindre que mon enfant naisse avec trop d’avance. Ce qui me fait rire c’est que concernant les balades Francis ne me dit rien, mais dès qu’il s’agit de faire quelque chose à la maison il me regarde avec ses gros yeux de futur papa pas content et m’oblige à rester à ma place. Je l’observe avec mes petits yeux de chien battu pour qu’il accepte mon aide. Tiens en parlant de chien voilà que Batman entre dans la pièce tout timidement et regarde son maître avec les mêmes yeux que les miens. Je crois bien qu’il a envie de grimper sur le lit le petit garnement.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 988
AVATAR : macklemore
ÂGE : 33
LOCALISATION : londres
MÉTIER : éducateur spécialisé


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 15.750£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: I'm coming home ♡    Sam 14 Déc - 11:14


Je suis souvent partagé entre deux émotions, c'est assez frustrant. Je suis à la fois heureux et nostalgique d'être revenu à la maison, dans mon petit monde avec Marloes, ou alors, là, à ce moment précis, avec elle, dans notre lit, quand je lui caresse le ventre et que je sens le petit bougé je suis impatient qu'il arrive et à la fois effrayé comme jamais je ne l'ai été de toute ma vie. Oui, j'exagère surement un peu, mais c'est quand même flippant d'avoir un enfant, surtout pour un mec comme moi qui a jamais eu de père, pratiquement pas de mère et qui ne sait donc absolument pas comment on s'occupe d'un bébé. J'aurais Marloes avec moi et rien que le fait d'y penser me rend plus serein quand à l'arrivée imminente de notre mini-nous mais j'ai quand même un peu la frousse. Enfin, d'après pas mal de gens, je devrais faire un très bon père. J'ai envie de les croire, tous autant qu'ils sont, sincèrement, mais une partie de moi reste septique, j'y peux rien. Enfin, pour l'instant tout ce qui compte c'est que Marloes aille bien, qu'elle est bien dormi et puis le bébé on verra quand il sera là, faut déjà que je garde à l'idée de me racheter des quelques trucs cons que j'ai fait pendant l'émission alors disons que je vais prendre les problèmes dans l'ordre. Je suis sûr que Marloes y pense plus trop, elle a d'autres trucs auxquels penser, mais voilà, moi je me sens toujours comme un gros naze donc je tente d'être dix mille fois plus gentil qu'avant. Même les p'tites attentions font toujours plaisir, rien que le fait de lui demander si elle a bien dormi la fait sourire et du coup je souris aussi parce que la voir heureuse bah ça me rend heureux, moi aussi. Elle me dit qu'elle a bien dormi malgré le fait que mon fils bouge autant que moi. Je ris doucement. Pff, je bouge pas du tout la nuit, n'importe quoi. Je fais semblant d'être contrarié, mais en fait je sais très bien que je passe mes nuits à tourner sur moi-même et un peu sur Maroes aussi. J'espère qu'il sera moi turbulant quand il sera là. Je caresse encore le ventre tout rond de ma blonde. Ouais, je me dis que si ça se trouve il donne des coups juste parce qu'il en a marre d'être dans le ventre de sa maman et qu'une fois sorti il bronchera plus, mais bon, je suis pas franchement certain de ce que j'avance. Et puis vient le moment du je t'aime matinal. C'est super prévisible en même temps, on se le dit tous les matins, mais je trouve ça mignon, il faut jamais oublier de dire je t'aime au gens qui comptent pour nous sinon c'est qu'ils comptent pas vraiment, je crois. Alors voilà, on se dit « Je t’aime. » au même moment et on se sourit. Je crois que je l'aurais jamais cru si on m'avait dit il y a dix ans "Ouais, tu vas sortir de ton égout pourrit, tu vas rencontrer un ange, vous allez tomber amoureux et vous vivrez heureux et aurez un enfant". Non, franchement, il y a dix ans j'y aurait pas cru du tout, je lui aurais même rit au nez à la voyante, j'aurais cru qu'elle était aussi défoncée que moi en fait je pense. Mais maintenant que j'ai tout ça, que ma vie à pris un virage à cent quatre-vingt degré et que j'ai une vie parfaite, ou presque, bah je suis heureux de l'avoir et j'arrive à y croire, à me persuader que tout ça m'appartient, que c'est ma vie, ma femme, mon fils, mon chien, mon appartement, mon job et que (normalement) rien ni personne ne devrait pouvoir me le prendre. Je suis heureux, sincèrement. J'embrasse Marloes sur la joue avant de lui proposer un petite déjeuné au lit. J'ai envie de lui faire plaisir, de la gâter un peu, elle va me donner un fils, c'est pas rien quand même, j'peux bien lui préparer un p'tit quelque chose à manger. Elle se redresse et moi aussi du coup. Je m'apprête à sortir de notre lit douillet quand elle me dit qu'elle veut m'aider. Je me tourne vers elle, au début un peu confus et puis je souris. Non, non, non, toi rester au lit, moi te servir aujourd'hui. Enfin, j'ai dit "aujourd'hui" pour que ça rime avec "lit" mais j'ai bien l'intention d'être aux petits soins avec elle pendant un petit, voir long, moment. En fait jusqu'à la fin de nos vies je pense. Ouais, voilà, je serais le meilleur des maris auprès d'elle pour toujours, toujours près à lui faire plaisir parce que je l'aime de tout mon coeur et même plus encore. Elle commence à me regarder avec un regard de supplication trop mignon, je sais pas si je vais pouvoir rester aussi ferme avec elle quand au fait qu'elle ne se déplace et ne fasse pas grand chose. Je m'apprêter à rouvrir la bouche quand notre super-chien, Batman débarque. Au début il ose pas trop, il sait pas s'il a le droit de déranger les grandes personnes. Je le regarde s'avancer vers nous avec ses petits yeux de chien battu puis il monte sur le lit. Non, mon pote, pas sur le lit. Rah... Je balance la tête en arrière. Je sais pas ce qu'ils ont tous à me regarder comme ça, là, quand je dis non c'est non, c'est pas compliqué. Je commence à caresser notre nouille de chien. Marloes l'a vraiment bien choisi n'empêche, j'trouve qu'il me ressemble assez, un peu boulet et idiot sur les bords. Je finis par enfin me lever. Marloes, tu bouges pas de ce lit, hein, et toi viens avec moi, que j'te nourrisse, glouton. On aurait dû l'appeler comme ça, "glouton". Non mais c'est vrai que c'est un ventre sur pattes ce chien, même moi qui avait pris de mauvaises habitues pendant l'émission je mange pas autant que lui. Enfin, au moins il se dépense pendant les balades donc il grossi pas trop, manquerait plus qu'on est un chien obèse. Je regarde ma moitié du coin de l'oeil en m'en allant vers la cuisine, je la surveille au cas où elle se lève en douce. Enfin, de toute façon c'est sûr qu'elle va se lever en douce mais bon, je vais faire comme si je m'y attendais pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

   


MessageSujet: Re: I'm coming home ♡    Mar 17 Déc - 15:31

Je ne sais vraiment pas comment j’ai fait pour passer presque quatre mois loin de l’homme que j’aime alors que cela fait sept ans que je passe chacune de mes journées avec lui. Même lorsqu’il se trouvait en centre de désintoxication, au tout début, j’allais le voir tous les jours pour passer du temps avec lui. Parfois je me demande comment on a pu réussir à tomber sous le charme l’un de l’autre alors qu’on n’était pas vraiment du même monde tous les deux. C’est bel et bien la preuve qu’il existe quelque chose de miraculeux quelque part autour de nous. En tout cas je ne regrette pas mon escapade parisienne en solitaire ce jour-là. Si j’avais écouté mes parents jamais je ne serais aussi heureuse que maintenant, prête à me faire passer la bague au doigt et sur le point de devenir maman. Jamais je n’aurais eu la chance de me réveiller aux côtés d’un garçon aussi exceptionnel que Francis. Jamais je n’aurais pu profiter de tels moments, aussi simples et pourtant tellement magiques, comme celui-ci. Sentir la présence de Francis à mes côtés me fait presque oublier ses quelques petites bêtises durant le jeu. J’ai eu envie de le tuer quand je l’ai vu faire, mais j’ai bien vite retrouvé la raison. Ce n’était pas lui le méchant. C’était les autres. Et puis toutes les nanas qui venaient lui tourner autour étaient seulement jalouse de ne pas pouvoir partager leur vie avec un homme aussi génial que lui, c’était pour ça qu’elles en voulaient toutes à son corps de rêve. Passons. Alors qu’on est encore au lit je sens la main du futur papa se poser sur mon ventre tout rond. Ça me fait sourire. Tout comme lorsqu’il me demande si j’ai bien dormi. Je suis d’humeur taquine et je ne peux pas résister bien longtemps à l’envie de venir le titiller un tout petit peu en lui disant que le bébé bouge autant que lui la nuit. Il fait mine d’être contrarié. Pff, je bouge pas du tout la nuit, n'importe quoi. C’est qu’il serait presque prêt à me tourner le dos pour bouder dans son coin le petit Francis. Souriante, et totalement amoureuse, j’attrape sa main pour mêler mes doigts aux siens et caresser tout doucement le dos de sa main. J'espère qu'il sera moi turbulant quand il sera là. Mon sourire s’intensifie. J’aime bien lorsqu’on aborde la présence imminente de notre bébé. J’ai tellement hâte qu’il soit là, avec nous.  « Pourquoi ? S’il est trop calme on va s’ennuyer. » Je me rapproche légèrement de Francis pour venir me blottir dans ses bras.  « J’ai surtout hâte qu’il commence à jouer, à rire, à sourire, à découvrir tout un tas de choses chaque jour. » Pour être franche, un bébé ce n’est pas toujours très folichon au début. C’est le moment du je t’aime matinal. Un véritable petit rituel qui m’a manqué durant toutes ces semaines loin de mon Francis. J’en devenais folle à la fin. Je me surprenais à dire des mots doux à des photos de mon bien-aimé ou encore à des objets lui appartenant. C’est  tellement bon de l’entendre sortir de sa bouche. Monsieur me parle de petit-déjeuner au lit et j’insiste pour venir l’aider à préparer tout ça. Je connais déjà sa réponse, mais je tente tout de même le diable. Non, non, non, toi rester au lit, moi te servir aujourd'hui. Un rictus amusé s’échappe d’entre mes lèvres. Je l’observe avec mon regard de chien battu.  « Mais j’en ai marre d’être dans cette chambre et encore plus dans ce lit. » Je prends une toute petite voix pour essayer de l’attendrir lorsque Batman, le chien de la maison, fait son apparition. Il s’approche de nous tout doucement jusqu’à grimper sur le lit. Non, mon pote, pas sur le lit. Rah.. Je ne peux m’empêcher de rigoler alors qu’il balance sa tête en arrière.  « Mais quelle autorité mon amour. J’espère que tu sauras te montrer un petit peu plus ferme avec Elliot. » Bien évidemment je suis encore en train de le taquiner et pour le lui prouver je viens déposer un énième baiser sur ses lèvres. Marloes, tu bouges pas de ce lit, hein, et toi viens avec moi, que j'te nourrisse, glouton. Glouton ?! Tiens, on aurait pu l’appeler comme ça ce chien, ça lui irait à merveille. J'observe Francis quitter la chambre et quelques secondes à peine après qu’il ait passé la porte, voilà que j’envoie balader la couverture à l’autre bout du lit pour poser mes pieds sur le sol et le rejoindre à la cuisine. J’ai un petit peu mal au ventre avec tous les coups de pieds que mon fils me donne dès le réveil alors, je passe ma main sur mon gros bidou tout rond dans l’espoir de le calmer un petit peu. C’est en grimaçant que je retrouve mon homme. Il me jette un regard noir.  « Quoi ? J’avais juste envie d’aller aux toilettes et comme j’avais un petit creux en revenant, beh … j’ai fait un détour par la cuisine. » que je dis pour me justifier tout en attrapant un bout de pain de mie que je fourre dans ma bouche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 988
AVATAR : macklemore
ÂGE : 33
LOCALISATION : londres
MÉTIER : éducateur spécialisé


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 15.750£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: I'm coming home ♡    Jeu 26 Déc - 16:44


En fait plus j'y pense et plus je me dis que ces quelques mois d'éloignement étaient nécessaires. On a vécut plus ou moins collé l'un à l'autre pendant sept ans donc même si c'était dur et dangereux, je pense qu'une petite pause ne nous a pas fait tant de mal que ça en fin de compte. On est très amoureux, bien sûr, mais même avec tout l'amour du monde, je suis sûr qu'à un moment on se serrait lassé, on se serait perdu de vue ou un truc comme ça, enfin si ça se trouve je dramatise et en fait il se serait jamais rien passé qui aurait pu nous séparer mais j'y peux rien, sous mes airs de mec insouciant bah j'ai toujours un peu peur que Marloes se réveille un matin et se dise "merde, c'est quoi ce truc à côté de moi ?" Heureusement, je crois que ça arrivera jamais, mais ce genre de break je pense que ça nous a laissé le temps à tous les deux de réfléchir plus posément et relativement objectivement à notre situation actuelle. Et je crois qu'il y a pas de doute : On est fait l'un pour l'autre. On est bien ensemble, voilà. On est bien parti pour finir nos vies ensemble, pour mourir le même jouer après cinquante ans de mariage, ou plus espérons-le. Et je suis assez heureux de m'imaginer vieillir avec elle, je crois surtout que je suis heureux de vieillir tout court, de connaître les joies de la paternité et autres trucs dans le genre. Oui, parce qu'il faut pas se leurrer hein, si j'avais pas rencontré Marloes mon cadavre serait encore en train de pourrir dans les égouts de Panam bouffé par les rats et usés par les eaux. Alors je suis contente d'en être là, de mettre remis en question, d'avoir participé à cette émission, d'avoir douté, d'avoir eu peur, d'avoir eu envie de me frapper et d'avoir eu envie de retrouver mon ange pour l'aimer encore plus une fois de retour. Maintenant c'est vrai que malgré ce bonheur je flippe mais il y a pas de raison que ça se passe mal à moins que notre bébé se fasse bouffer par le chien (il en serait capable ce con) ou que je le fasse tomber dans les escaliers (ça je suis presque sûr d'en être capable, mon dieu, pauvre gosse). Non mais je sais pas pourquoi j'ai peur, c'est pas comme si j'étais le mec le plus gaffeur de la Terre, hein. J'espère au moins que notre fils apprendra de mes erreurs et ne les fera jamais, s'il a la chance d'avoir l'intelligence de ma future femme tout devrait bien se passer. Sauf s'il est un peu agité comme moi, là on risque d'avoir un peu plus de mal à s'en sortir, mais bon j'ai toujours eu un bon contact avec les enfants, c'est un peu mon travail quoi. Elle a raison n'empêche Marloes, s'il est trop calme on va s'ennuyer alors j'approuve d'un « Hm. » pensif et je l'écoute parler en imaginant comment elle sera notre vie avec Eliott. C'est vrai que les moments les plus sympas seront sans doute ses premiers fois, ça doit être magiques comment moments. « Moi j'ai hâte qu'il commence à dire "Papa". »Ouais je sais pas pourquoi, j'ai hâte qu'il m'appelle tout le temps même pour me faire chier parce que n'ayant pas eu de père bah j'ai envie que lui sache comme c'est un papa et ce que ça fait, alors j'ai envie qu'il réussisse à dire "Papa" le plus vite possible. Il y a de grandes chances qu'il commence par dire "Maman" mais si je m'y prend tôt en lui soufflant le mot à l'oreille quand il dort il peut peut-être m'appeler moi avant Marloes, ça me ferait tellement plaisir. Enfin bon, si c'est pas le cas j'en ferais pas une maladie non plus. Bon c'est pas tout mais j'ai faim et je parie que ma bien aimée aussi, faut dire qu'elle mange pour deux en même temps. Alors voilà je propose d'amener le petite déjeuné au lit. Marloes veut aider mais il n'en ai pas question, elle reste allongée et je m'occupe de tout c'est comme ça que ça marche. Et puis Batman se ramène, monte sur le lit et malgré que je lui dise non, il monte quand même. Elle se moque de moi alors tel un gamin je lui tire la langue et je lui lance un « Gnagnagna. » avec une petite voix débile. Et puis ils commencent tous les deux à me faire leurs yeux trop mignons pour que je cède mais niet, je flancherais pas. Je finis par sortir de la chambre et m'en aller à la cuisine, le chien sur mes talons. Je sais que ma chérie va se lever, c'est l'évidence même mais j'ai pas l'intention de m'énerver ni rien, c'est pas la fin du monde, je vais survivre au fait qu'elle me désobéisse, je suis pas un de ces machos qui quand leur femme font pas ce qu'ils disent leur frappe dessus ou je ne sais quoi encore. J'attrape le sachet de croquettes, je nourris le glouton puis j'ouvre le frigo et j'en sors la bouteille de lait, je jus d'orange, le beurre, les oeufs, enfin tout un tas de bazar pour prépare ce petite déjeuné "au lit". J'entends des pas qui se dirige vers la cuisine, je tourne la tête et voit Marloes. Je la regarde de travers et elle invente une excuse bidon pour se justifier d'être sortie du lit. « C'est pas sérieux ça m'dame. Comment je fais pour te servir ton p'tit dej' au lit si t'es pas au lit ? » Bah ouais, comment je fais ? Je lire tire une des chaises près de la petite table en bois pour qu'elle s'assaye parce que j'imagine que son ventre doit lui tirer un peu, voir beaucoup j'en sais rien en fait, mais comme je vois qu'elle se le tient d'une main je me dis que ça doit pas faire du bien.  « Bon ça sera un p'tit dej' normal alors, dans la cuisine. » Je dépose un baiser sur son front et je m'en retourne cuisiner. J'apporte le jus, le beurre et les confitures sur la table. Je mets du pain dans le grille pain et je commence à préparer les oeufs brouillés. Batman s'approche de moi avec de grands yeux comme s'il avait pas mangés depuis dix jours. « Tu t'fiches de moi ? T'as mangé genre trois croquettes. J'men fous si tu finis pas ta gamelle t'auras pas d'oeuf ni de bacon ni de rien du tout de ce que mange les humains. » Je crois qu'il se prend pour un homme en fait, mais bon c'est pas de ma faute s'il est un peu con sur les bords, hein. Je me retourne vers Marloes et lui souris. Je sais pas, il y a un truc magique dans l'air à ce moment précis, encore plus magique que d'habitude. Ah non, c'est p't-être juste le pain qui est en train de cramer dans le grille pain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

I'm coming home ♡

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» I'M COMING HOME • juwell
» Aiden ♕ tell the world i'm coming home
» Coming Home ▬ ft Liu Yu Wan
» i'm coming home • petit éclat & petite lune
» I'm coming home ! (Fiche terminée)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: Le Royaume Uni-
Sauter vers: