ENTRÉE DES CANDIDATS - [16/04 - 19H30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 423
AVATAR : barnard.
ÂGE : 27
LOCALISATION : najaf, irak.
MÉTIER : infirmière de bloc.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 17 500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [16/04 - 19H30]   Dim 17 Avr - 0:25

@Warren me fait doucement sourire, mais discrètement, je ne voudrais pas non plus qu'il prenne de l'assurance et augmente le level de ses répliques pourries, je sais qu'il en est capable. Il fait une proposition concernant Ruby et une hypothétique carrière au cinéma, je m'octroies quelques secondes de réflexions. « Cela ne m'étonnerait pas» je me contente de lui offrir en haussant les épaules parce que la réponse m'indiffère. Je note qu'il y a donc une colombienne et je sais qu'un brésil se ballade dans le lot aussi. Thrown Dice est une pub pour la diversité, il n'y a pas à dire. @Battistu me demande si Thrown est connu en Irak, je passe outre la réplique de Warren bien évidemment, j'ai une écoute sélective quand je le veux. « Absolument pas » je lui réponds tranquillement. « Mais les réseaux sociaux sont omniprésents, eux et ma curiosité sans limite» je complète pour lui permettre d'assembler le puzzle sans mal. C'est grâce ou à cause de la magie d'internet que je connais Thrown Dice, je suis tombée sur des primes de la dernière saison, bien sûr longtemps après leur diffusion. Warren parle avec la rousse. Du coup il me présente, j'étais presque tentée  de faire le signe ringard peace avec mes doigts, genre je suis ouverte à toute discussion, au calme mais je me retiens, dignement. « Lui c'est Battistu » je corrige avec un certain automatisme avec ma voix naturellement glacée. Je vois que le tatoué en fait de même, je l'observe avec neutralité sous mes longs cils. Je crois qu'il commence à s'agacer, je le remarque aux traits de son visage un peu plus tendus. « Tu veux gouter ?» je lui lance en tendant mon verre, dans la tentative de diversion la plus foirée depuis ma naissance. Je n'avais rien de mieux en réserve.

_________________


    ~ LOST
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 602
AVATAR : LOU DE LAÂGE
ÂGE : 27
LOCALISATION : LONDON CITY (UK)
MÉTIER : BLOGUEUSE
ÉTAT D'ESPRIT : HYPE


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [16/04 - 19H30]   Dim 17 Avr - 0:27

    Tu as des origines Françaises, si je ne me trompe pas? Je souris et réponds, dans la langue de Molière : « Ma Mère est française, oui. Mais j'ai toujours vécu ici. » Je connais un peu Paris, j'y allais souvent en vacances quand j'étais petite, mais ça s'arrête là. Ma mère trouve que je suis beaucoup trop anglaise pour mon propre bien, mais bon, ça ne doit pas être si terrible que ça, vu qu'elle a épousé mon père et que j'ai tout hérité de lu. Ils me parlent des gens qu'ils ont rencontré et visiblement les deux ont croisé une certaine Pocahontas que je n'ai pas encore repérée. Mais alors que je la cherche du regard, je comprends en voyant la porte se fermer derrière deux candidats que c'étaient les derniers, et que nous sommes au complet. « Elle est pas là cette Pocahontas alors... Elle a dû louper son casting, la pauuuvre... » Je dis ça vraiment sincèrement. Elle semble les avoir marqués, elle doit avoir quelque chose de spécial. Mais bon, je ne pleurerai pas non plus sur son sort toute la soirée, si ça se trouve, c'était elle ou moi.
    Rapidement, je suis absorbée par les équipes et ne retiens pas grand chose si ce n'est que je suis dans celle de mo, ce qui me plait énormément car je l'adorais la saison passée, qu'il m'a décrite comme la femme idéale, et que certains autres chroniqueurs ne m'ont pas l'air tendres. « Bon, il faut croire qu'on ne partage ni équipe ni chambre, dommage... »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [16/04 - 19H30]   Dim 17 Avr - 0:28



C'est donc ainsi que s'achève ce prime d'ouverture, et cette soirée d'exception qui a vu débuter une toute nouvelle saison et accueilli des personnalités hautes en couleur, qui auront la chance d'évoluer sous les yeux de nos téléspectateurs durant les prochaines semaines. Le Maître n'ouvre jamais les portes de sa demeure avec plaisir, mais il compte sur ses tous nouveaux locataires pour en prendre soin. Ce château sera le lieu de bien des évènements dans les semaines à venir, et sera peut être le théâtre de votre ascension jusqu'aux plus hautes marches de la compétition. L'ensemble des lieux vous sera justement bientôt accessible, et vous aurez tout le loisir d'y vivre vos premiers moments en tant que candidats.

Dès demain, vous retrouverez Elden sur le site officiel de l'émission. Il vous soumettra les premiers sondages de cette neuvième saison, et vous poussera à émettre un premier avis sur nos candidats. Lundi, les premières nominations de l'aventure ouvriront, et plusieurs candidats seront mis en danger dès mercredi, lors de l'annonce des nominations de la semaine.

D'ici là, le Maître souhaite officiellement la bienvenue aux vingt-huit candidats qui ont d'ors et déjà intégré le jeu, et espère qu'ils y seront pleinement épanouis. Vous avez tous le potentiel pour aller au plus loin dans cette aventure, et il ne tient qu'à vous de savoir l'exploiter. Faites les bons choix, opérez les meilleures alliances, et sachez dès le départ où se trouvent vos priorités. Thrown Dice est l'aventure d'une vie, elle pourrait bien faire basculer la votre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 644
AVATAR : Scarlett Simoneit
LOCALISATION : Liverpool
MÉTIER : Serveuse dans un bar et youtubeuse beauté
ÉTAT D'ESPRIT : Ambigue


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [16/04 - 19H30]   Dim 17 Avr - 0:30

Ce mec semblait tout droit sorti d'on ne sait où. Dans sa bulle, je le voyais sondé les alentours, comme si tout lui appartenais, moi y compris. Je décidais de ne pas relever. Je n'avais pas envie de faire un scandale à peine les pieds posés dans le château. Quand il me redemanda mon prénom, je laissais échapper un soupir avant de répondre.
Alanis, si tu veux je peux te l'épeler pour t'aider à t'en souvenir.
Je m'avançais à ses côtés jusqu'au bar, attrapant au passage une coupe de champagne que je lui tendais. Puis venant tinter mon verre contre le sien, je m'exclamais :
À notre aventure.
Celle-ci s'annonçait sous de sublimes auspices. Même si pour l'instant, l'ennui commençait à s'installer. Plongeant mon regard azur, dans celui d'@Hélio, je tentais d'entretenir la conversation :
Dis-moi, tu fais quoi dans la vie ?
Je l'imaginais bien exercer un métier très masculin puant la sueur et la testostérone. Peut-être avais-je affaire à un sportif de haut-niveau, ou à un garagiste… Je ne savais pas encore très bien. En tout cas, ce qui était sûr c'est qu'il m'intriguait. J'avais hâte d'en savoir un peu plus sur sa petite personne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 715
AVATAR : HOLLAND
ÂGE : 30
LOCALISATION : NEW ORLEANS
MÉTIER : BIOGRAPHE


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 77 685 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [16/04 - 19H30]   Dim 17 Avr - 0:41

Son acolyte de la soirée rentre directement dans la case des gens qu'elle aime bien, au sein de l'esprit très manichéen de Beverly Andrews. Loin de réaliser qu'il est complètement stone, elle le trouve calme et rassurant et c'est à peu près tout ce qu'elle recherche pour compenser son égocentrisme étouffant et sa chaleur californienne parfois un peu... survoltée. Elle est pas si compliquée, Ruby, suffit de savoir la prendre. Pas littéralement, plutôt la prendre avec des pincettes pour ensuite passer au littéral (ou pas, d'ailleurs). Et pour ça, rien de très compliqué : il suffit de ne pas oublier qu'elle existe et de lui accorder environ trois mille pour cent de son attention. Et Clarence y parvient à merveille. Il la regarde, mate même un peu ses seins et ça la flatte, parce que son idiote de mère a réveillé ses insécurités en grognant sur ses soit-disant hanches proéminentes qu'elle se coltinerait depuis toujours. Ce qui ne l'a pas empêchée de devenir mini-Miss California et une putain d'actrice vedette, soit-dit en passant. « Ah ouais ? » siffle-t-elle, faussement admirative en glissant un regard pénétrant sur sa silhouette. « Tu viens d'où ? Je vis à LA depuis que j'ai genre seize ans mais je viens de Trona, alors niveau vie de château on en connaît une paye. » Trona, trou du cul de la Californie, perdue à la sortie ouest de Death Valley, charmant bled un peu flippant et désoeuvré que même Wikipedia qualifie d'isolé et désolé. Ce qui est un euphémisme, négligeant par là-même les consanguins flippants, les impacts de balle sur les panneaux du bled, la poussière partout, tout le temps et ces pouilleux républicains sanguins et armés jusqu'aux dents. Un vrai bonheur. Ruby pense sincèrement que sa famille (grâce à elle) est un peu une légende urbaine. Disons la seule famille au monde à avoir su prendre l'ascenseur social dans la bon sens. Faut dire qu'il était difficile de tomber plus bas... « Ça dépend de tes goûts cinématographiques...  » souligne-t-elle d'une voix chaude pour cultiver un brin de mystère avant qu'il ne la remette. Une fois qu'on sait où chercher, rien de plus facile. Sauf que Ruby, avec ses mimiques d'allumeuse qui n'a pas l'air d'y toucher et ses minauderies incessantes (naturelles, quoi), on pourrait croire qu'elle sous-entend que c'est une reine du porno. Heureusement, elle ne le réalise pas, trop occupée à savourer son prénom sur le bout de sa langue, alors qu'elle le répète comme une élève appliquée. C'est joli, Clarence. Et il continue à avoir tout juste en suivant le rythme soutenu qu'elle leur impose dans sa rescousse à Connie. Qui n'en a manifestement pas besoin, puisque une autre rousse s'en charge. Ruby se renfrogne un peu, parce qu'elle est territoriale. Enfin, ça c'est ce que disent les autres dans son dos, la vérité c'est qu'elle est loyale : Connie, Pepa et Hélio, ils sont à elle. C'est sa team. Alors les autres ont le droit de graviter autour mais quand elle arrive, et bien on change la rotation de la terre pour s'aligner autour d'elle, le soleil. C'est si difficile à comprendre ? D'ailleurs, ses grands yeux verts suivent indolemment l'arrivée du dernier larron en foire, qui a le toupet de ne même pas leur jeter un regard. Ok, elle est définitivement la seule à mériter le titre auto-attribué de chef d'équipe. « Pas la peine de cacher ta joie Connie, plus de ça entre nous, on a dépassé ce stade. » ronronne-t-elle comme un chaton en manque d'affection. Non mais c'est vrai après tout, ils ont vaincu des énigmes et bu des coups toute la soirée, c'est pas censé rapprocher ces affaires ? Mais loin de connaître les codes de la vie en société, Connie veut jouer (une fois de plus) à qui a la plus grosse devant Clarence en sortant sa blague moisie. Qui lui vaut immédiatement une petite bourrade affectueuse dans les côtes. « Entre nous, t'es pas du tout mon genre. » Parce que son genre à elle, il ne pactise pas avec une autre rouquine, aussi bonne soit-elle. Clarence lui redonne du princesse et même si elle n'a rien d'une princesse (à moins qu'il y en ait une qui oublie de porter des sous-vêtements, se soûle et danse sur les tables), elle trouve que c'est super-mignon. Assez pour qu'elle offre un regard entendu à Connie qui signifie clairement "prends-en de la graine" et qu'elle le plante là pour savourer la compagnie de son acolyte américain. « Alors ça tu l'as dit. Laissons-les roucouler et allons plutôt trouver la vodka... » glisse-t-elle de sa voix rauque en offrant à Clarence un clin d'oeil mutin. Rien de tel qu'un peu de boisson forte pour faire connaissance. Et puis ça fait bien longtemps qu'elle n'en a pas touchée, clinique oblige. Ruby vient prendre délicatement la main de Clarence entre ses doigts fins pour qu'ils explorent l'immense hall à la recherche de ravitaillements autrement plus consistants... Sauf que planter Connie, c'est plus difficile que de se débarrasser d'un vilain morpion (l'inverse étant sûrement vrai de son point de vue à lui, allez savoir)... ou d'un chewing-gum sous sa Louboutin, autrement plus approprié comme métaphore, parce que le voilà dans son équipe et dans sa chambre. Bon, c'est décidé, une discussion à coeur ouvert sur comment traiter ses amis potentiels s'imposera. Mais pas tout de suite. Pour l'heure, c'est Clarence et leur future alcoolémie qui raflent toute son attention.

_________________
no time for tears, wasted water is all that is And it don't make no flowers grow. Good things might come to those who wait, Not to those who wait too late. We got to go for all we know



Dernière édition par Ruby le Dim 17 Avr - 0:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 622
AVATAR : brett dalton
ÂGE : 37
LOCALISATION : londres
MÉTIER : Agent de sécurité


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 169 755£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [16/04 - 19H30]   Dim 17 Avr - 0:42

J’ai osé dire quelque chose qu’il ne fallait pas. J’ai employé le terme « programme de merde » et apparemment ça hérisse les poils du jeune homme. Ah oui pardon j’avais oublié. On est censé être reconnaissant tout ça tout ça. Se sentir honoré d’avoir été choisi parmi les milliers de candidats. Faudrait surtout pas dire du mal du programme maintenant qu’on est dedans, cela pourrait passer pour de l’ingratitude. « Pardon, tu voulais peut être que j’utilise le terme de programme de haute qualité ? » Bizarrement ça sonne moins bien. « T’as dû lécher combien de culs pour être sélectionné ? » Aaah je m’étais dis que je serais gentil ce soir. Chassez le naturel il revient au galop. « Désolé désolé je suis confus ! Excuse mes propos. » Je ne voudrais pas l’offenser. « Bien sur que je suis reconnaissant d’être ici. Je ne laisserais ma place pour rien au monde. Pardonnes moi William si je t’ai offensé ! » Que je dis carrément en regardant la caméra. Rha je suis profondément désolé, je ne sais pas ce qui m’a prit. Qu’on ne me fouette pas ! Crédibilité ? Minime. Et voilà qu’en plus j’ai fais une autre erreur, c’est d’oublier son prénom. Ah j’ai tout faux. « Battistou. D’accord, bien reçu, je n’oublierais pas. » Oui je fais exprès d’écorcher la prononciation. Mais qu’il ne s’inquiète pas, son prénom est enregistré et noté. J’ai plutôt bonne mémoire. Je suis juste un chieur. Et je vois que je l’’agace alors j’en rajoute. J’entends alors la composition des équipes. Je peux enfin mettre un visage sur le nom. J’ai le droit au moche donc. En l’écoutant, je commence à comprendre pourquoi je me le coltine. On fou les connards ensemble. Je suis plus à même de supporter ses conneries qu’une jeune fille fragile, qui irait pleurer dans les jupons de sa mère à la moindre remarque. Ah finalement, l’est peut être pas si mal tiens. Ceci dit j’ai quand même l’impression que je suis dans l’équipe des bras cassés. Mon Dieu. J’essaie de repérer Pepa dans le lot des personnes, histoire que je sache où se trouve ma princesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 735
AVATAR : icarus, soft parade.
LOCALISATION : corsica.
MÉTIER : bartender (craft pietra), peacemaker.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 17.500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [16/04 - 19H30]   Dim 17 Avr - 0:57

@Roxanne lui donne la réponse qu'il se soufflait déjà : les réseaux sociaux. Il hoche la tête en guise de compréhension. Dans de plus en plus de pays médiatiquement « contrôlés » (et encore, c'est faux pour les pays orientaux qui sont nombreux à se révolter à la télévision), comme la Chine, ou lentement la Corée du Nord, ce sont les réseaux sociaux du net qui font circuler les informations au travers les frontières imperméables. C'est fascinant, du moins pour lui, comme Internet arrive à violer la politique, la dictature, la fermeture. Roxanne se dit « curieuse », à un point visiblement infini ; ça lui plait, parce qu'il est également intrigué par les gens, leurs histoires, et ce qu'on peut trouver sur cette planète qu'on ignore encore. Tentative d'en savoir plus sans que Roxanne se referme comme une huitre activée. — N'importe quel irakien peut accéder aux mêmes informations que toi sur les réseaux, ou bien c'est parce que tu viens d'un milieu particulier ? On pourrait penser que seuls les plus « riches » des pays contrôlés ont accès à ces informations. Déjà, il faut avoir les moyens de quitter son pays pour voyager à l'étranger, ce qui n'est pas donné à tout le monde. Roxanne est-elle une bourgeoise, une aristocrate ? Il aimerait beaucoup qu'il n'en soit rien, qu'elle soit une irakienne lambda qui a fait les choses par ses propres moyens, sans aide financière capable d'influencer les politiques démagogues. Cela voudrait dire que la liberté a fait sa véritable entrée dans les lieux où on ne l'attendait pas forcément. Il est simple de remarquer que Warren commence doucement à lui casser les couilles. Stu n'est pas rancunier, ça peut être l'affaire d'un mauvais moment, qui sera oublié dans une heure, à condition que la personne qui se trouve en face de lui accepte de calmer le jeu. Il ne lui demande pas de reculer ou de se soumettre – jamais un Corse ne demanderait ça à qui que ce soit – mais, d'égal à égal, de reconnaître qu'il a déconné et que ça ne se reproduira pas. C'est comme ça que ça se passe, chez lui, et c'est comme ça qu'il fonctionne, comme un animal qu'on emmerde et qui se tourne en rugissant. Dans une tentative qu'il aurait pu trouver amusante de détendre sa situation, Roxanne lui tend son propre verre. Peu amène à retrouver son sourire, il se retient de lui signaler qu'il peut prendre le même sur le bar, à cinq centimètres. Il attrape la coupe en hochant la tête à l'attention de Roxanne, et boit une rapide gorgée. Trop sucré. Un cocktail parfait doit toujours être acidulé : la langue se charge elle-même de produire les sucres nécessaires au bon dosage. @Warren joue l'ironique. Non, clairement pas un programme de haute qualité intellectuelle, mais qui pourrait peut-être lui donner ce qu'il est venu chercher en se pointant aux castings : gloire, amour ou argent, c'est déjà beaucoup, de quoi s'abstenir de jouer « celui-qui-est-au-dessus-de-ça » alors qu'il est en plein dedans. Ce n'est que lorsque Warren lui demande combien de culs il a léché pour être sélectionné que Stu rend rapidement sa coupe à Roxanne pour s'avancer définitivement trop près de celui qui l'insulte amplement. Son regard se plante dans le sien et ne le quittera pas avant d'obtenir une issue capable de combler le trou béant qui vient de s'ouvrir entre eux. — Sans doute moins que toi. A qui tu veux faire croire que tu t'es fait sélectionner par la production en insultant leur travail ? Ses yeux jettent des éclairs glacés en sa direction. — Jamais vu un mec se démener autant pour se jeter dans la merde, tu dois adorer ça. Le bras de Stu se raidit quand Warren écorche son prénom. Il ne peut pas envoyer une boite à un mec le premier soir de prime, pas le tout premier jour dans Thrown Dice. S'il te plait, Stu. Tant bien que mal, il se contient, tandis que son regard détaille le visage de Warren, lui signifiant qu'il ne n'oubliera pas. Le premier soir, sans doute pas, mais ils ont encore du temps devant eux. — C'est ça, bravo, t'y es presque. Warren se détourne en faisant le mec qui cherche quelqu'un. Stu secoue la tête, dénigrant. Le tableau des répartitions dans les chambres s'affiche. Il se retrouve avec Roxanne, ce qui peut être un bon point, si la brune n'est pas insupportée par ses questions.

_________________
i fly like paper, if you catch me at the border i got visas in my name, if you come around here, i make 'em all day, i get one down in a second if you wait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 360
AVATAR : Stephen James
ÂGE : 26
LOCALISATION : Paris
MÉTIER : Sans emploi


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 9.480£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [16/04 - 19H30]   Dim 17 Avr - 1:31

J'avais postulé à la nouvelle saison de Thrown Dice sans vraiment y croire. Faut être honnête, je n'ai pas du tout le profil d'un candidat de télé-réalité. Je suis calme, timide et discret, alors quel intérêt ? Pourtant il semblerait que mon profil ait convaincu et que de ce fait je participerai à l'aventure. De prime abord, c'est de la joie que je ressens, mais ça ne dure pas, l'angoisse prend vite place. Vais-je assurer ? Ne vais-je pas me ridiculiser ? Et si je devenais la risée de la télé ? Non, non, non, je dois arrêter, arrêter de me poser des questions, arrêter de tergiverser et foncer. Je veux changer, je veux être celui que je n'ai jamais pu être : moi. Pour ça il y a pas le choix, je dois me secouer, me confronter un peu à mes peurs, et cette émission là sera parfaite pour ça. Je serai confronté à moi-même et à d'autres inconnus, je pense qu'il y aura pas mieux pour guérir de ma timidité maladive. Même si putain, je veux juste laisser tomber et me barrer, ma raison et ma fierté refusent. Je veux plus abandonner, c'est mort. Le jour J arrive, le soir du premier prime. J'ai opté pour une tenue assez banale. Loin du strass et des paillettes, je préfère largement rester sobre et discret pour un premier soir. On verra par la suite. Je me contente donc d'un petit jean noir, d'une veste en cuire noir, et d'un t-shirt et de chaussures blancs pour contraster. Ca casse pas trois pattes à un canard, mais ça me semble être assez sobre et c'est ça que je veux. Après quoi je me retrouve donc dans une voiture, accompagné par une autre candidate (@Alba) qui fera certainement parti elle aussi de l'aventure. J'avoue qu'à ce moment là, je suis plutôt stressé. Stressé parce qu'au final je me lance dans un truc, je sais pas vraiment pourquoi, et tout ce qui m'attend, tout ce qui pourrait se passer ça me fait clairement flipper. Mais stressé aussi, parce que voilà, je suis une nouvelle fois confronté à mes craintes. Devoir causer à un ou une inconnue, et ça pourtant va falloir que je le fasse, je pourrais malheureusement pas vivre tout seul sans parler pendant je ne sais pas combien de temps. Je suis là pour ça, surmonter ma timidité, c'est vraiment important pour moi. Finalement la jeune femme brise le silence lançant qu'elle était pas douée pour ce genre de choses. Je suis pas sûr de comprendre ce qu'elle évoque, je suis jamais sûr de rien de toute façon, c'est ça mon putain de problème. Mais je crois comprendre qu'elle aussi ce côté « discute », « social », c'est pas son truc. Ce qui bizarrement me rassure. « On est deux alors. » dis-je lâchant un petit sourire cachant un rire intérieur.. plutôt jaune. Si seulement j'étais capable d'être un homme, d'être à l'aise dans toutes situations.. mais c'est pas du tout le cas. « Je crois que chez les gens normaux, la première étape c'est de se demander les prénoms.. » dis-je en haussant les épaules sans vraiment la regarder. Je suis comme ça, j'ai du mal à regarder les gens, encore moins dans les yeux, et c'est pour ça que je suis là.

(Tenue)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 258
AVATAR : CATH.M
ÂGE : 29
LOCALISATION : ISLANDE.
MÉTIER : PAMPHLETAIRE.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 12 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [16/04 - 19H30]   Dim 17 Avr - 1:53

Le temps semble filer à une allure terriblement lente. Pire encore, le temps semble s’être arrêté entre le moment où ma voix se tut et celui où la voiture décida enfin de se mettre en branle. Ce serait presque dérangeant d’être dans un endroit aussi confiné avec un inconnu. En temps normal, je pense que je n’y aurais même pas fait attention mais, dans cette configuration particulière, tout change. Comment ignorer un des candidats avec qui je vais passer plusieurs semaines ? Ca semble presque irréel rien qu’à y penser. Je ne suis pas le genre colocation, immixtion dans les intimités de chacun et vie en communauté mais peu importe. Je m’adapterai. Pour autant, si mon appréhension était à son comble, il y a quelques minutes, elle est retombée comme un soufflet raté. On dit que l’angoisse est communicative. En l’occurrence, son appréhension palpable a complètement absorbé la mienne. J’ose un regard en sa direction pour y percevoir des traits tendus. Je les connais pour les avoir longtemps expérimenté. Il m’annonce ensuite que nous sommes deux. Je dois avouer que l’inverse m’aurait étonnée. Mon regard se fige, à présent, par delà le pare-brise de la voiture avant que la voix du jeune homme s’élève de nouveau. Quelques minutes s’écoulent durant lesquelles son prénom ne se décide pas à franchir pas la barrière de ses lèvres. « Tu ne dois pas être normal, dans ce cas » je réponds d’une spontanéité presque déconcertante, d’une voix neutre. Loin de moi l’idée de l’offenser. « Ton prénom. Tu n’as pas dit, ton prénom » je trouve bon d’expliquer afin qu’il n’affiche une mine déconcertée par ces demi-phrases décousues. « Alba » je ponctue pour mettre fin à ce suspens insoutenable, oui oui. La voiture s’arrête. Je comprends qu’il est temps de descendre, peut être même d’arrêter ce carnage naissant. Et, j’aligne quelque pas, les mains dans les poches avant de, quand même, marquer un arrêt, l’attendre pour gravir les marches ensemble vers le château. Je crois comprendre qu’il y a comme une solidarité à avoir.
(@Dean)

_________________

~ THE MONSTER KILL
THE MELODY YOU LOVED.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 155
AVATAR : nicolas simoes
LOCALISATION : paris, france
MÉTIER : chroniqueur radio, écrivain


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [16/04 - 19H30]   Dim 17 Avr - 4:04

Conseils avisés que je vais sûrement ignorer. Nymphettes au parfum fruité auxquelles je sers un simple sourire discret. Je flirte, mais juste un peu. Juste ce qu’il faut avec une presque touche d’altruisme pour amuser la fille charger de me préparer. A moins qu’il s’agisse plutôt de me surveiller. Se laisser parquer dans une enceinte complètement connectée à une chaîne nationale, c’est accepter de déléguer certaines décisions propres à son intimité. Pas le droit de méditer, de papillonner vers les autres candidats pour conserver une part de spontanéité sur l’écran plasma des téléspectateurs. Bon élève, j’acquiesce leurs prises de positions en ce qui me concerne. Ils ont cerné le personnage, et ont sans doute bien étudié les tréfonds de sa personnalité dans le manuscrit de ma vie disponible en format de poche sur Amazon pour la modique somme de quinze euros. Tenue simple. Pas d’artifice, pas de nœud de papillon pour me faire passer pour un bouffon au capital chevaleresque et charmant intéressant. Ma gardienne attitrée se penche dans ma direction. Main posée sur l’épaule, sourire témoignant de la réussite de mes quelques banalités balancées à son attention. Je suis invité à me lever et à me diriger vers la voiture censée m’introduire dans l’émission comme on arrive aux réceptions. Je fais tâche pour aller au bal. Cendrillon démunie de marraine la bonne fée, tandis que ma cavalière (@Maé) pour la soirée se présente avec le costume adéquate. Elle dépose deux baisers successifs sur mes joues dans ce mécanisme tellement français dont je ne m’étonne pas car déjà bien coutumier du fait. « Matthias. » je réponds à sa question d’un air pensif en lui ouvrant la portière pour qu’elle se glisse sur la blanquette de la voiture en première. Elle est bavarde. Pas tant que ça compte tenu de la situation, mais j’ai toujours eu plus tendance à écouter que parler, observer que m’extasier sur les événements comme en témoigne l’esquisse placide qui se dessine sur mes lèvres quand elle me demande si je suis excité avec des yeux brillants et des pupilles presque dilatées. « Plutôt curieux. » Comme dans un intérêt tranquille de celui qui se sent trop à l’aise peu importe l’endroit ou le moment pour s’enthousiasmer de si peu. Je ne suis pas un expansif, tout simplement. La voiture se gare et je répète les mêmes mouvements galants que précédemment pour contrebalancer mon statut de prince charmant en carton démuni des vêtements adéquates. J’ai presque l’impression de faire office de portier ou tout au mieux de valet dépêché à l’attention de ma voisine qui émet quelques gloussements à mesure que nous traversons le chemin puis la porte menant au hall d’entrée. Et quand enfin j’ai eu accomplis ma dernière mission consistant à m’assurer d’un coup d’œil discret que son passage des quelques dernières marches ne nécessitait aucune assistance, elle s’évapore et disparaît pour couler vers une candidate familière me laissant comme un con. Je devrais me sociabiliser, aller à la rencontre des autres, mais je ne peux résister à la tentation de m'essayer à une analyse préliminaire de l'environnement ambiant par un travail d'observation aiguisé.

(+ TENUE)
Revenir en haut Aller en bas
 

ENTRÉE DES CANDIDATS - [16/04 - 19H30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Recettes d'entrées en vidéo.
» A l'une des entrées de la catacombe...
» Hall d'entrée
» entrée du temple de Tharod l'attente
» Je kiffe le look de l'entrée... [Terminé]
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: Les archives du château :: SOIRÉES-
Sauter vers: