SOFIA, 28 ANS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 11931

MessageSujet: SOFIA, 28 ANS   Mar 29 Aoû - 18:46


informations


PRÉNOM : sofia. AGE : vingt-huit ans, née le 10 mai 1989. NATIONALITÉ : monégasque. HABITAT : Principauté de Monaco, cet état presque aussi petit que le Vatican. PROFESSION : technicienne de laboratoire dans l'industrie pharmaceutique. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle. STATUT SOCIAL : célibataire. OBJET PORTE-BONHEUR : un vieux carnet qui a à mes yeux une valeur inestimable et qui ne paie pourtant pas de mine, vestige de mon âge tendre. FILM PRÉFÉRÉ : Cría Cuervos, de Carlos Saura. un film saisissant traitant de la mort, du monde de l'enfance, de la féminité... de sujets qui me parlent. tellement d'images m'ont hantée dans ce film, certainement parce que je m'y retrouve un peu. GENRE MUSICAL FAVORI : le Smooth Jazz, que je trouve vraiment relaxant. IDOLE : Lisa Lovatt-Smith, une femme engagée qui a troqué une vie de luxe contre une vie de débrouille auprès des orphelins du Ghana. elle devrait être un modèle pour nous toutes, surtout les femmes de mon milieu. ENDROIT PRÉFÉRÉ SUR TERRE : je ne sais pas s'il s'agit de mon endroit préféré, mais la Rade de Villefranche se classe bien dans mon top cinq, au moins. DEVISE : à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. QUALITÉ MAJEURE : audacieuse. DÉFAUT MAJEUR : intraitable.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de tout ce qu'on devrait savoir. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Très bien, commençons. Je m'appelle Sofia, j'ai vingt-huit ans, ça me semble être un bon début déjà. Je pourrais vous dire tellement de choses sur moi, mais je doute qu'on ait le temps, si ? Je ne suis pas toute seule, vous allez voir d'autres postulants alors autant cibler l'essentiel pour que vous gardiez en tête le plus intéressant me concernant, on va donc éviter un long blabla qui ne servira à rien. Pour revenir sur mon prénom, il tient son origine de l'époque gréco-romaine et mes parents ont préféré cette orthographe peu conventionnelle. Il signifie sagesse, au passage, vous aurez au moins appris ça aujourd'hui. Je vais vous dire ce que je fais dans la vie, tant que j'y suis. Je travaille dans un laboratoire, dans l'industrie pharmaceutique, mon travail consiste en la réalisation d'analyses médicales, et voilà. Ce n'était pas forcément une vocation au départ, la vie a simplement fait qu'au fur et à mesure ce métier s'est imposé, et ça fait cinq ans que ça dure. Je vis à Monaco depuis un certain nombre d'années, sinon. Je sais que je vais passer pour ce que je suis, à savoir une fille issue d'une famille fortunée et née avec une cuillère en argent dans la bouche. Bingo. Monaco, on ne va pas se mentir, ce n'est pas à la portée de tout le monde. C'est le diamant de la Riviera, un lieu qui peut sembler inaccessible à beaucoup de personnes. Mais voyez-vous, j'ai quand même des principes, la preuve j'ai beau n'être absolument pas dans le besoin il me paraissait important de travailler et de gagner ma vie comme tout le monde. Et puis j'ai fait des études supérieures, ça c'était une évidence pour moi. J'ai la notion du travail et de l'argent, et je suis à l'opposée de ces héritières qui s'exposent dans la presse à scandales et organisent des fêtes monstrueuses sur des yachts ou privatisent des hôtels. Et ma famille ne se donne pas non plus en spectacle à la télévision dans une émission à notre nom. Encore heureux, me direz-vous. Je n'aime pas faire étalage de mon argent, faire savoir que j'en ai, je n'en vois pas l'intérêt. Je veux dire, les plus observateurs et connaisseurs le devineront peut-être à ma façon de m'habiller, mais ça n'est pas du tout mon genre de m'en vanter. Je ne le vois pas comme une fierté, je n'ai rien fait pour avoir cette vie privilégiée, je suis juste née dans la bonne famille. Je ne m'en plains évidemment pas, mais je pense rester tout à fait modeste par rapport à ça. D'ailleurs, c'est bien parce que je suis censée tout vous dire, sinon je ne pense pas que je me serais autant attardée là-dessus. Alors oui, j'aime les vêtements, les bijoux, les chaussures... mais comme toutes les femmes, non ? Je n'ai jamais été très matérialiste, la plupart des choses que je possède sont des cadeaux. Les cadeaux ont souvent remplacé l'affection qu'on n'a pas daigné me donner. Et justement, je ne peux pas bien vous parler de moi sans vous préciser que je suis fille unique, le noyau d'une famille disloquée. Je n'ai pas eu de chance avec mes parents. Mon père est un brillant avocat qui s'est spécialisé dans les affaires indéfendables, et il a profité de son divorce pour sortir plus ou moins de ma vie. Je n'ai plus tellement de nouvelles aujourd'hui. Quant à ma mère, elle a toujours eu quelques soucis dans sa tête. Vous voyez l'argent ne fait pas tout, il ne fait pas forcément le bonheur en tout cas, le dicton est vrai. Nous aussi on a nos problèmes, tout n'est pas tout rose même derrière les murs d'une belle maison. Ma mère a toujours eu à cœur de sauver les apparences comme elle le pouvait, mais pas moi. L'environnement familial compliqué dans lequel j'ai évolué fait qu'aujourd'hui, c'est assez compliqué côté affectif et relationnel. Moi je n'aime pas faire semblant. On ne peut pas prétendre avoir donné à sa fille une belle enfance en la couvrant uniquement de cadeaux, ça ne fonctionne pas comme ça. Ou alors si, mais dans leur monde à eux, dans une réalité altérée, peut-être. Une chose est sûre, quand je vois comment s'est soldé leur mariage, je pense pouvoir dire que je suis vaccinée contre ce type d'engagement. Ça n'a jamais été un rêve de petite fille, de toute façon. Moi je n'ai jamais rêvé du prince charmant, d'un mariage de princesse et d'une belle petite famille. Non, moi, j'avais d'autres rêves. Mais les rêves d'enfant ne sont pas censés se réaliser, c'est bien connu. Un jour on quitte son insouciance et on découvre la vie, la vraie, qui n'a vraiment rien d'un conte de fées plein de paillettes.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Quels sont d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Je ne me livre pas facilement sur moi, mais je trouve que cet exercice-là est encore plus difficile. Je suis donc censée me décrire telle que je me vois ou me pense perçue par les autres, tout en restant objective. Quasiment toutes les personnes qui me connaissent ou m'ont connue devraient s'accorder sur le fait que je ne suis pas quelqu'un de très... je cherche le terme, hm, démonstrative. Ni expressive, en fait. Moi, je me vois plutôt comme quelqu'un dans la retenue, qui préfère garder certaines choses pour elle. Mon petit jardin secret, voyez. Mais je sais bien, au fond, que je passe pour une avare affective la plupart du temps. C'est sûr, je suis caractérisée par un certain détachement émotionnel qui doit être un peu déroutant, mais étant donné que je le vis très bien pourquoi les autres n'en feraient-ils pas autant ? J'ai eu une éducation assez rigide, ceci explique peut-être cela, je ne sais pas. Je ne me suis jamais tellement posé la question, en fait. Je m'attends de toute façon à passer pour une candidate froide et distante dans votre jeu, je sais que vous aimez un peu manipuler les images et exagérer tout ce qu'il se passe, c'est propre aux émissions d'enfermement. Je ne vous en voudrai pas. Sachez par ailleurs que cela n'est aucunement dû à un problème de confiance en moi, de ce côté-là tout va très bien. Je me suis refroidie avec le temps, après que certaines personnes aient trahi ma confiance et m'aient déçue, notamment. Je crois que je me bloque et que je n'ai plus envie de m'ouvrir aux autres, je suis devenue très méfiante. Je pourrais changer ça si je le décidais, mais trouver une personne qui en vaille la peine, ça, ce n'est pas gagné. Bon, vous découvrirez bien assez vite également que je suis opiniâtre et que j'ai tendance à camper sur mes positions quoi qu'il arrive. Ce qui ne sera pas forcément un atout dans cette aventure, je pense. J'espère que votre duc n'a pas de problème avec les candidats entêtés, lui et moi risquons de ne pas nous entendre sinon. Il est quasiment impossible de me faire entendre raison quand je pense détenir la vérité certaine sur quelque chose, de même que je plis très rarement face à quelqu'un qui tenterait de négocier. Je suis une passionnée, vous savez, je ne fais jamais les choses à moitié et mon hardiesse est l'une des choses qui me caractérise le plus. J'apprécie la précision et les choses bien faites, et dans mon métier c'est quand même préférable. Je pense que cette détermination à entreprendre les choses jusqu'au bout et de la meilleure des façons pourrait être un point fort dans ce jeu. Quand j'aurai un objectif en tête, par exemple percer à jour un candidat ou une énigme, je donnerai tout ce que j'ai pour ça. Et si ça doit virer à l'obsession et m'empêcher de dormir, ce ne sera pas un souci. Je cogite déjà beaucoup en temps normal, alors les insomnies je connais. À l'inverse, j'ai en horreur toute forme d'indolence et de laisser-aller. Vous savez donc quel type de candidat risquerait de particulièrement m'agacer dans cette aventure, et ne comptez pas sur moi pour passer mon chemin et ne rien dire. Que je sache nous ne postulons pas pour des vacances, et j'espère que personne ne se fourvoie là-dessus.


La stratégie est le mot d'ordre de l'aventure Thrown Dice. Mais il arrive parfois que l'amour s'en mêle aussi, et s’immisce dans le jeu. Les sentiments auront-ils leur place dans ton aventure, ou feras-tu partie de ceux qui garderont en tête le jeu et s'interdiront toute parenthèse amoureuse ?
Je candidate bien à Thrown Dice ?... Ah, bon, vous m'avez fait peur. Vous avez commencé à parler de parenthèse amoureuse et je ne voyais pas du tout ce que cela venait faire dans un tel jeu. Mais vous m'inquiétez là, vous voulez dire que certains de vos candidats parviennent à tomber amoureux dans cette aventure ? C'est vraiment déjà arrivé ? Mais comment, je veux dire, à quoi pensaient-ils au juste ? Pour se laisser à ce point détourner de l'enjeu principal, à moins qu'il n'ait s'agit de stratégie de leur part ? Vous m'intriguez beaucoup, et j'ai quand même du mal à concevoir qu'on puisse être encore capable de réfléchir et de prendre les bonnes décisions avec des papillons dans le ventre et les hormones en ébullition. Enfin bref, j'essaye de ne pas juger mais c'est difficile. C'est tellement à milles lieues de mes objectifs, et de ma conception du jeu. Pour ma part je ne viens pas du tout dans cette optique, et de toute façon avec ma chance je risquerais de réitérer dans cette aventure tous les échecs que j'ai connu dans ma vie sentimentale à l'extérieur. Et qu'on se le dise, je ne tiens pas à exposer ma vie amoureuse chaotique à la télévision, devant des millions de téléspectateurs. J'ai un peu trop d'honneur pour ça, je crois. J'ai connu bien des déboires amoureux, les hommes m'ont tellement déçue qu'aujourd'hui l'idée de retrouver quelqu'un ne m'enchante pas plus que ça. J'ai largement donné, c'est bon. Et surtout, ce jeu me semble bien être le dernier endroit pour ça. Trouver l'amour ne fera donc pas partie de mes préoccupations dans cette aventure, et si j'avais voulu rencontrer ma moitié, je pense que je me serais tout naturellement dirigée vers une autre émission. Je n'ai pas ciblé la votre pour ça, du tout.


Justement, quel genre de joueur penses-tu être ? L'aventure Thrown Dice en a vu défiler de toutes sortes, des grands tacticiens aux véritables fayots, en passant par les je-m'en-foutiste de première. As-tu l'âme d'un redoutable compétiteur, ou risques-tu d'être dévoré dès que tu auras mis un pied dans l'arène ?
Attendez, il me semble important de clarifier un point : je ne viens clairement pas pour faire office de joueuse passive et me prélasser sur un transat toute la journée, entendons-nous bien. Il y aura certainement plus joueur que moi, dans le sens où je suis plutôt dans l'observation et l'analyse avant d'agir, c'est mon fonctionnement donc il me faudra peut-être un peu de temps pour prendre véritablement part au jeu. Mais de toute façon du temps, je risque de ne pas en manquer ici. Disons que je préfère cerner un minimum mes adversaires pour savoir à qui j'ai à faire, je n'aime pas avancer en territoire totalement inconnu sans la moindre donnée en ma possession. Je ne pense pas avoir l'âme d'une grande manipulatrice ou la capacité de retourner les cerveaux de tout le monde, mais à mon niveau j'ai quand même certaines cartes à jouer pour ne pas me faire "dévorer", comme vous dites. Je préconise la discrétion et l'approche furtive, plutôt qu'un jeu à découvert et des intentions trop exposées. Cela dit, j'ai un talent caché, je suis une très bonne bluffeuse. Je dois tenir ça de mon grand-père qui s'illustrait autrefois avec brio dans le milieu du poker, un bel héritage.


T'es-tu préparé psychologiquement au fait d'être enfermé pendant plusieurs semaines ? Et d'ailleurs, que sais-tu vraiment de Thrown Dice, as-tu suivi les précédentes saisons ou bien débarques-tu dans l'inconnu le plus total ?
Pour ce qui est de l'enfermement, je devrais survivre. On ne sera pas non plus les uns sur les autres dans une pièce de cinq mètres carrés sans fenêtres, n’exagérez rien. Thrown Dice, je connais sans connaitre, j'ai suivi une ou deux saisons il y a de ça plusieurs années mais sans être une téléspectatrice très assidue non plus. Disons que votre programme s'est présenté au bon moment dans ma vie, mais qu'avant d'envisager une participation je ne contribuais pas franchement à faire grimper votre audience. Bon, vous n'avez jamais été à un téléspectateur près remarquez. Je débarque donc dans une aventure avec laquelle je ne suis pas très familiarisée, mais je m'adapte vite, mon peu de connaissances du programme ne devrait pas jouer en ma défaveur. Je me dis surtout que certains candidats n'auront probablement que cet atout là en poche, ils connaitront l'émission au point de pouvoir citer tous les candidats depuis la première saison, mais n'auront rien d'autre à offrir au public pour se démarquer, ni personnalité, ni qualités de joueur. Peut-être tout juste un secret pas trop mauvais, et encore. C'est là que se fera la différence.


La vie en communauté, ça te dit quelque chose ? Tu es plutôt quelqu'un de très sociable qui adore évoluer au sein d'un groupe, ou bien tout l'inverse, un véritable solitaire ? Penses-tu parvenir à t'entendre avec les autres candidats et supporter la cohabitation qui vous attend ?
La cohabitation n'est pas l'aspect de l'aventure qui risque d'être le plus compliqué. En revanche, non, je ne me considère pas comment quelqu'un de particulièrement sociable, alors je ne garantis pas une intégration des plus évidentes dans le groupe au départ. Je ne suis pas la personne la plus avenante ni la plus engageante, j'ai mon petit caractère diront certains. Mais je sais me tenir et m’accommoder de la présence de plusieurs personnes dans ma zone de confort. Je vais vous dire, je prendrai les choses comme elles se présenteront. Je vais m'abstenir de faire des suppositions sur les rapports qui me lieront aux autres, pour la simple et bonne raison que je n'ai pour le moment aucune idée de ce qui m'attend. Mais je me dis qu'un profil comme le mien devrait bien être compatible avec au moins quelques candidats, sinon vous pourrez vous poser des questions quant à la diversité de votre casting je crois.


Autant te le dire tout de suite, nous sommes de vrais sadiques et tu auras parfois des choix difficiles à faire. Pourras-tu tout assumer dans le jeu ? Sauras-tu de ceux qui n'hésiteront pas à trahir leurs propres amis et à faire primer leur intérêt sur celui des autres ? Es-tu, concrètement, prêt(e) à tout pour gagner ce jeu ?
C'est un jeu tout de même, il me semble que les scrupules sont à mettre de côté. Trahir, vous et vos grands mots. Je prendrai surtout les décisions qui me sembleront les plus justes, et bien sûr, je ne perdrai pas de vue que je joue d'abord pour moi. Si je me trouve de véritables amis dans cette aventure - ce dont je doute - nous verrons bien ce que cela implique, mais de vous à moi il me parait primordial de ne pas se laisser attendrir ou détourner de ses objectifs par ses liens. Tout est décuplé dans un tel jeu, et j'imagine que la plupart des relations sont aussi éphémères, alors bon. Est-ce que je suis prête à scier la branche sur laquelle je serai assise pour des personnes que je vais juste fréquenter quelques mois, et prendre le risque que cela se répercute sur mon parcours et mes chances d'aller au bout ? Je ne sais pas, je suis pour la prise de risques mais à condition que cela soit fait intelligemment. De toute façon, j'agis rarement sur un coup de tête, je vous l'ai dit je suis beaucoup dans l'analyse.

Revenir en haut Aller en bas
 

SOFIA, 28 ANS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La reine Sofia, d'Espagne, en visite en Haiti
» Répartition de Sofia Saint-James SD
» Coleen & Sofia ♔ Set fire to the Rain
» SOFIA •• Un'occhiata di sole
» Mission : Protection du camp de réfugiés [avec Sofia Nilindra]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: Les candidats :: CANDIDATS SAISONS 5 A 10 :: CANDIDATS S.10-
Sauter vers: