STEPHANO, 25 ANS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 11913

MessageSujet: STEPHANO, 25 ANS   Mar 29 Aoû - 18:48


informations


PRÉNOM : stephano AGE : vingt-cinq ans. NATIONALITÉ : américain. HABITAT : chicago, illinois, USA. PROFESSION : vendeur dans un magasin de sport. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel. STATUT SOCIAL : actuellement célibataire. OBJET PORTE-BONHEUR : un bracelet que mon ex m'a offert. alors, je sais, c'est bizarre de garder ça, mais je l'aime bien. FILM PRÉFÉRÉ : la ligne verte. GENRE MUSICAL FAVORI : rap US. IDOLE : brad pitt. ENDROIT PRÉFÉRÉ SUR TERRE : un endroit où les gens sont heureux... ça compte ? DEVISE : l'erreur n'annule pas la valeur de l'effort accompli. QUALITÉ MAJEURE : à l'écoute. DÉFAUT MAJEUR : (trop) compétitif.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de tout ce qu'on devrait savoir. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Bonj.. euh, attendez, où est-ce que je dois regarder ? Je dois vous regarder vous ou la caméra ? La caméra ?
Bonjour à tous, mon nom est Stephano et je viens tout juste de souffler mes vingt-cinquièmes bougies. Je viens tout droit de Chicago, dans l'Illinois, dans ce fabuleux -hum hum- pays que sont les États-Unis d'Amérique. Euhm, je suis le seul garçon d'une fratrie de six enfants, eh oui, le seul, il fallait que ce soit moi. Je suis l'avant dernier, et j'ai eu une enfance plutôt chaotique. Un père absent, à tendances alcoolique, une mère célibataire à tendances que je ne peux pas dévoiler sur l'une des plus grandes chaînes de télévision nationale et pour couronner le tout cinq sœurs assez chiantes. Oh, je les aime mes sœurs, je ne dis pas le contraire, surtout que j'étais un peu le "chouchou" -enfin tout est relatif- dans le sens ou j'étais le seul garçon au milieu de cinq hyènes enragées. Du coup, j'avais forcément une place, disons, privilégiée. Mes sœurs, elles, étaient plutôt jalouses. Ce que je peux comprendre, mais bon, je ne vais pas non plus m'excuser.. Je paie mon loyer grâce à mon job de vendeur dans un magasin de sport. Je ne me fais pas des mille et des cents, mais j'arrive à manger trois fois par jour, à m'habiller convenablement et à avoir la lumière chez moi et surtout, la télé. Donc, j'imagine que je ne me porte pas trop, trop mal. Je suis né d'un père garagiste et d'une mère vivant de petits boulots. Chez moi, si on voulait quelque chose, il fallait bosser pour l'avoir, ce que je juge normal maintenant que je suis adulte. Enfin, non.. c'est surtout qu'on ne pouvait pas avoir ce que nous voulions par nos parents, pour la simple et bonne raison qu'ils ne pouvaient pas se le permettre. Je ne leur en veux pas, je n'ai pas d'enfants, je ne sais pas comment je serai quand j'en aurais et si, surtout, j'arriverais à subvenir à leurs besoin et/ou à leurs caprices. J'ai enchaîné plusieurs petits boulots dès l'adolescence; caissier, éboueur, j'ai taffé dans des fast-foods aussi.. donc je dirais que je suis quelqu'un d'assez responsable. Je n'ai en revanche jamais été quelqu'un de très scolaire, je dois bien l'avouer, mon truc, à moi, c'est le sport, et le basket principalement. J'en fais depuis l'âge de six ans, c'est une véritable passion chez moi, et j'ai toujours voulu, aussi loin que je m'en souvienne, en faire mon métier, mais suite à quelques pépins de santé survenus durant mon jeune âge, j'ai du renoncé à mes rêves de grands clubs. Ça fout un sacré coup, quand même, surtout quand je vois la vie que j'ai maintenant, et celles que mes potes ont. Ils sont tous à la fin de leurs études, ils font tous des trucs qu'ils aiment. Oh je ne me plains pas, comme je vous l'ai dit tout à l'heure, j'arrive à m'en sortir, mais c'est sûr que je ne « gagne pas ma vie », mettons-le de cette façon. Mais, ça va. Je suis quelqu'un d'assez positif, donc ça va. Maintenant, ma santé va mieux, c'est le plus important. Je suis actuellement célibataire, je sors à peine d'une relation qui a duré trois ans, qui s'est bien terminé – comparée à d'autres relations qui se finissent avec pertes et fracas. Nous sommes restés amis. C'est toujours bizarre, gênant, mais on s'entend bien, alors on a décidé que, tant que ça marchait comme ça, autant continuer à rester en bon termes. Je ne dis pas que c'est « totalement » terminé... bien sûr, le couple n'est plus, du moins pour le Monde, mais il nous arrive de nous revoir parfois. Nous sommes tous les deux célibataires, après tout... voyez ça comme de très bons amis qui ne le seront plus une fois que l'un d'entre nous aura trouvé quelqu'un d'autre. Je ne sais pas ce que je pourrais vous dire d'autre... je suis un mec banal, avec une vie banale, mais qui veut faire une émission de télé-réalité pour sortir de son existence banale. Et ce que je viens de dire était extrêmement banal.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Quels sont d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
C'est très dur de répondre à cette question, de parler de soi-même comme ça... j'ai l'impression d'être à un entretien d'embauche (rires). Euhm, je vais commencer par mes défauts, comme ça on finira sur une bonne note... Il est vrai que j'ai la critique facile. J'aime bien avoir mon avis sur tout ce qui se trouve autour de moi, sur tout ce qui se passe, sur tout ce qui me concerne et tout ce qui ne me concerne pas, je ne vais pas le cacher, je dois être très agaçant quand je m'y mets. Mais je suis comme ça. Je ne dirais pas que mon opinion compte plus que les autres maaais... bon. Si, c'est ce que je dirais en fait, même si je sais que c'est pas le cas, j'aime bien le croire (rires). Je suis quelqu'un d'assez maladroit, que ce soit physiquement d'une part, je fais tomber beaucoup de trucs, je suis né avec deux mains et deux pieds gauches, je fais les choses de travers, je perds mes clés, mes cartes, mes téléphones... Ensuite il est vrai que je peux parfois manquer de tact lorsque j'essaie de m'exprimer, on m'a souvent dit que ce qui n'allait pas chez moi était le fait que j'avais souvent raison sur le fond mais que j'avais toujours du mal avec la forme. En réalité, c'est surtout que j'ai tellement peur qu'on ne comprenne pas ce que j'essaie de dire, que ce soit mal interprété ou bien que je froisse quelqu'un, du coup, je panique un peu lorsque j'essaie d'exprimer mon point de vue. Je m'emmêle les pinceaux et fais pire que mieux. J'essaie de travailler sur ce côté de ma personnalité, mais ce n'est pas toujours facile. Qu'est-ce que je peux dire d'autre... ah oui, je suis mauvais perdant, c'est impossible de jouer à un jeu avec moi. Vous savez, les images sur Facebook avec une table retournée avec écrit « on a tous ce pote qui n'aime pas perdre » ? Et bah, dans mon groupe, ce pote, c'est moi. Quand on était petits, ils étaient obligés de me laisser gagner. Bon, je vous rassure, je me suis un peu (un peu!) amélioré sur ce sujet, mais ça reste tendu parfois. Je dois bien avouer que j'appréhende de rentrer dans la maison pour ça, je sens que je vais faire la gueule si je me retrouve perdant d'un jeu ou même de la compétition. Ensuite.. je dirais que je suis assez « strict » dans ma façon de vivre, j'aime bien que tout soit bien fait, comme je le veux, ou alors de la façon dont je l'avais imaginé.. peut-être un côté perfectionniste, je ne sais pas. C'est d'ailleurs sans doute ça qu'il me fera défaut dans l'aventure. Concernant mes possibles atouts dans le jeu... sans doute le fait que j'ai l'habitude de vivre en communauté. Je sais m'organiser pour les douches, pour manger, ce genre de choses... j'imagine que ce ne sera pas le cas de tout le monde à l'intérieur du château. J'aime ma petite tranquillité mais je sais aussi prendre sur moi lorsque j'ai envie d'être seul mais que c'est impossible.. je peux le compter comme un atout, ça. Concernant mes qualités... je dirais que je suis quelqu'un d'ouvert ; je n'ai pas peur de l'autre, je suis plutôt quelqu'un d'amical, d'honnête, de sympathique, de joueur, de coopératif et d'attentionné. Oui. Tout ça en un seul homme. Je sais, vous êtes impressionné.


La stratégie est le mot d'ordre de l'aventure Thrown Dice. Mais il arrive parfois que l'amour s'en mêle aussi, et s’immisce dans le jeu. Les sentiments auront-ils leur place dans ton aventure, ou feras-tu partie de ceux qui garderont en tête le jeu et s'interdiront toute parenthèse amoureuse ?
Je ne suis pas contre trouver l'amour dans votre émission, je suis convaincu que ça marche réellement, du moins pour les couples qui sont toujours ensemble après leurs sorties du jeu. Je dirais que je ne viens pas pour ça, mais je ne suis pas fermé à l'idée. Je comprends parfaitement que de rester autant de temps avec les mêmes personnes puisse faire naître des sentiments, des émotions que nous ne pensions pas ressentir en entrant dans la maison. Cependant, il ne faut pas que j'oublie que Thrown Dice est un jeu, une compétition, dont l'issue ne verra qu'un seul d'entre nous avec le chèque du vainqueur entre les mains. Et, bien sûr, si des sentiments se mêlent aux stratégies, cela peut ne pas être bon signe. Mais, vous savez, je ne suis qu'un jeune homme dans la fleur de l'âge qui n'est pas contre une romance par-ci ou une romance par là. Je suis faible, en amour, en plus. C'est pour cela qu'il faut faire attention avec qui je m'allie, au final, nous sommes tous ici pour la seule et même raison: aller le plus loin possible. Voire gagner. C'est pour cette raison que je ne donnerais jamais ma pleine confiance à mes camarades, tout peut se retourner très vite dans ce château... je me trompe ?


Justement, quel genre de joueur penses-tu être ? L'aventure Thrown Dice en a vu défiler de toutes sortes, des grands tacticiens aux véritables fayots, en passant par les je-m'en-foutiste de première. As-tu l'âme d'un redoutable compétiteur, ou risques-tu d'être dévoré dès que tu auras mis un pied dans l'arène ?
J'ai peut-être le physique du mec gentil, qui se laisse faire et manipuler, mais ce n'est pas le cas. Oh, si, je suis quelqu'un de gentil, je pense qu'il n'y a pas de doutes là-dessus. Cependant, je ne suis pas quelqu'un qu'on prend, qu'on façonne à sa guise et qu'on envoie faire les corvées. Je ne suis pas un pantin. Je n'ai pas une intelligence supérieure à la moyenne, je ne dis pas que trouver les secrets sera tâche aisée dans l'aventure ; c'est plus simple en tant que télé-spectateur quand les secrets sont dévoilés au public dès le premier soir.. mais, comme je l'ai dit tout à l'heure, Thrown Dice est un jeu, on a beau tous s'entendre à merveille et apparaître comme les meilleurs amis du monde, cela n'empêche que nous sommes rentrés seuls - du moins pour la plupart d'entre nous - et que nous sortirons seuls, dans tous les cas. C'est pour cette raison qu'il ne faut pas oublier que nous devons - et voulons! - aller plus loin que nos camarades. Il faut faire des stratégies, si nous voulons espérer aller le plus loin dans le jeu. Cependant, je ne serai pas de ces personnes qui changent totalement de personnalité une fois la caméra tournée vers elles, pour amadouer le public d'une façon ou d'une autre. Je suis quelqu'un d'entier, de simple, je ne suis pas un comédien... ce que vous voyez de moi est moi à cent pour cent.


T'es-tu préparé psychologiquement au fait d'être enfermé pendant plusieurs semaines ? Et d'ailleurs, que sais-tu vraiment de Thrown Dice, as-tu suivi les précédentes saisons ou bien débarques-tu dans l'inconnu le plus total ?
Je ne vais pas le cacher, je suis fan de votre émission. Du coup, c'est un peu un rêve de petite fille d'être là.. Non, plus sérieusement, ce serait mentir d'affirmer qu'être enfermé pendant X semaines sera une partie de plaisir. Bien sur que non. Mais, nous serons tous dans le même bateau et, quelque part, on pourra s'entraider. Je ne suis pas quelqu'un qui attache beaucoup d'importance au confort, cela ne me gêne pas d'être privé de nourriture ou d'eau chaude si le Maître en a décidé ainsi - bon, je sais que Thrown Dice n'est pas une aventure de survie, mais, sait-on jamais, il parait que vous n'êtes pas toujours gentils... enfin loin de moi l'idée de vous contrarier, hein. Être séparé de mes proches de ne me fait pas non plus peur. Je n'ai pas cet « attachement » qu'ont la plupart des gens pour leurs familles et leurs amis. J'aime mes proches, je ne vais pas le nier, c'est un fait. Mais pas au point de renoncer à une aventure comme Thrown Dice, qui ne se présentera qu'une seule fois dans ma vie. Et puis, c'est l'histoire de quoi, deux, trois mois, si j'ai de la chance ? Ça passe vite, trois mois. Ce n'est rien. Concernant les saisons précédentes, j'ai en effet déjà regardé la plupart des saisons. Je sais dans quoi je m'embarque, même si, tant qu'on ne l'a pas fait soi-même, il reste une grande partie d'inconnue. Disons qu'en tant que télé-spectateur, je n'ai eu droit qu'à la partie émergée de l'iceberg. Mais ça ne me fait pas peur. Ça doit être mon petit côté aventurier, ça.


La vie en communauté, ça te dit quelque chose ? Tu es plutôt quelqu'un de très sociable qui adore évoluer au sein d'un groupe, ou bien tout l'inverse, un véritable solitaire ? Penses-tu parvenir à t'entendre avec les autres candidats et supporter la cohabitation qui vous attend ?
Je viens d'une famille de six enfants, je sais apprendre à vivre avec les caractères d'autres personnes. Je sais quand la fermer, quand l'ouvrir, et je sais qu'il faut respecter l'espace personnel de chacun. La bulle. Je n'aime pas trop qu'on s'immisce dans ma bulle ; j'estime ne pas m'immiscer dans celles d'autrui, du coup j'attends à ce qu'on fasse de même... J'ai, bien sûr, comme tout le monde, besoin d'avoir un peu de temps à moi, de me reposer, de lire un livre ou de regarder un film seul. De faire la marmotte toute la journée et de n'avoir aucun compte à rendre à personne. Bien sur, je me doute bien qu'entouré d'une vingtaine de candidats, ce sera plus difficile de perpétuer mes petites habitudes. Mais, eh, je sais dans quoi je m'embarque, n'est-ce pas... ?


Autant te le dire tout de suite, nous sommes de vrais sadiques et tu auras parfois des choix difficiles à faire. Pourras-tu tout assumer dans le jeu ? Sauras-tu de ceux qui n'hésiteront pas à trahir leurs propres amis et à faire primer leur intérêt sur celui des autres ? Es-tu, concrètement, prêt(e) à tout pour gagner ce jeu ?
Je dirais que je suis quelqu'un de très compétitif. Je n'ai pas peur de me confronter à d'autres candidats si c'est pour arriver le plus loin possible. Cependant, je n'estime pas qu'il soit nécessaire de marcher sur tout ce qui bouge pour arriver à ses fins. Je pense qu'une bonne compétition est une compétition où il y a du respect mutuel. Pas besoin d'être méchant, pas besoin de faire des remarques personnelles. Au final, on est tous dans le même bateau. C'est ma vision du truc. Je sais que dans cette maison, les amitiés peuvent être brisées très vite, que ce soit par les éliminations ou les petits coups en douce. Comme je vous l'ai dit tout à l'heure, je me méfierais toujours de mes camarades, et je pense que cela peut être un avantage dans le jeu. Peut-être suis-je trop paranoïaque sur le sujet, je ne sais pas. Mais c'est peut-être grâce à ça que je pourrais trahir mes amis de l'aventure, parce qu'au final, sont-ils vraiment des amis ? Je comprends parfaitement que ce sont les seules personnes que je vais voir pendant les trois prochains mois – si j'ai de la chance – mais cela ne veut pas forcément dire que nous sommes « amis », si ? Écoutez, je suis peut-être un peu trop négatif, je ne sais pas. Concernant, « assumer ».. j'imagine qu'il n'y a pas d'autres choix étant donné que tout sera filmé..

Revenir en haut Aller en bas
 

STEPHANO, 25 ANS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» SK.Stephano?
» Daytona dials
» TRON
» Minestrone d'Helena(maman de Stéfano)
» Sauce à la crème
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: Les candidats-
Sauter vers: