Merveilles d'un temps passé (PV Eyal - 31/08 - 17h)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9169-oslo 

PSEUDO : Max'
PRÉNOM : Maxime
COMPTES : S/H/E/D/A/M.A
MESSAGES : 856
AVATAR : Woodkid
LOCALISATION : Bogside / Derry / Irlande du Nord
MÉTIER : Bdéaste
ÉTAT D'ESPRIT : Starboy


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: popularité
AFFINITÉS:
MessageSujet: Merveilles d'un temps passé (PV Eyal - 31/08 - 17h)   Jeu 31 Aoû - 11:51

@Eyal


C’est le premier jour, je discute avec les autres, mais je fouine aussi, je veux tout voir, tout découvrir. Il y a bien cette tour au milieu du parc qui m’intrigue fortement et qui semble liée à un membre de la production, Jenna, mais il y a bien d’autres pièces cachés dans le château j’en suis sûr. En tentant désespérément de retrouver le chemin de ma chambre, voilà que je tombe sur un vieil escalier en pierre. Il n’en faut pas plus pour attirer ma curiosité, je grimpe et tombe dans une espèce de grenier. Ouah, y’a tellement de truc des vieilles bd, un vieux projecteur de film, des fringues, le rêve quoi.
Bordel c’est la caverne d’Ali Baba ici.
Comme un gosse, je me lance donc dans l’exploration de cet univers inconnu. Ouvrant un placard, farfouillant dans une malle, je tente de mettre en lumière les quelques trésors que ce grenier peut bien dissimuler. Connaissant William, je suis persuadé qu’un des secrets du château se cache ici. Je suis totalement perdu dans mes pensées que j’entends pas quelques d’autres monté, c’est en relevant la tête, un vieux chapeau vissé dessus que je vois l’autre candidat.
Bienvenue dans la brocante Quincy-Clifford.
Je ne vois pas trop quoi dire d’autre. Surtout que je dois être déjà bien ridicule. Mais bon que voulez-vous, dans des pièces comme ça mon esprit créatif s’affole et je perds toute notion du temps et de la mesure. Au contraire, je tombe même dans une certaine démesure. En même temps il y a de choses ici, tellement d’histoire à raconter. C’est dingue, absolument dingue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9185-eyal 

PSEUDO : mischief insane.
PRÉNOM : charlotte.
COMPTES : maxyne, isaac, ismaël, alfie, angy, elden, wes.
MESSAGES : 1118
AVATAR : marwan kenzari.
ÂGE : 32
LOCALISATION : madrid, esp.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 41 775£
ASPIRATION: compétition.
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Merveilles d'un temps passé (PV Eyal - 31/08 - 17h)   Ven 1 Sep - 20:36

Tout ici lui paraissait démesurément grand, mais c'était sans doute une impression légitime quand on passait en un rien de temps d'un appartement minuscule à une véritable demeure de Maître où le moindre tableau, le moindre tapis avait du coûter l'équivalent d'un an de son salaire. Mais difficile de ne pas se plaire dans un endroit où l'on avait pour la première fois de sa vie l'impression de ne pas manquer d'air, de ne pas être à l'étroit. Difficile aussi de ne pas se prendre au jeu quand on vous offrait un confort tel que vous n'en aviez jamais connu, et qu'on vous mettait sous la main toutes ces choses folles qui hier encore ne faisaient même pas partie de votre vie. Eyal, en l'occurrence, avait toujours eu les yeux plus gros que le ventre, et l'ambition de troquer un beau jour sa petite coloc' minable contre une demeure de standing. Il savait où il en était aujourd'hui et que ça n'était pas avec un salaire de chippendale qu'il aurait un jour de quoi pousser les murs de son appartement, mais il y avait perpétuellement cette petite voix dans sa tête qui lui criait de s'accrocher, de persévérer, en attendant des lendemains meilleurs. Alors c'était ce qu'il faisait, et c'était aussi la raison pour laquelle il était ici. Pour rebondir d'une manière ou bien d'une autre, avec qui sait peut être à la clé la libération qu'il attendait. Une pensée qui ne quittait jamais vraiment son esprit, comme à cet instant tandis qu'il s'était décidé à traverser le premier étage pour emprunter les escaliers menant au grenier. Le brun était d'un naturel curieux, et cet endroit avait tout de l'antre mystérieuse où l'on avait vite fait de s'éterniser et de perdre plusieurs heures de sa vie. Mais parce que l'ennui était son pire ennemi et qu'ici les journées étaient suffisamment longues pour qu'il ne craigne pas d'en sacrifier une partie, c'est sans réfléchir que le brun monta finalement les marches qui le guideraient jusqu'aux combles. La porte était entre-ouverte et il pouvait déjà apercevoir une montagne de choses plus datées encore que les vieilleries ancestrales héritées de sa famille paternelle. Il y avait des coffres, des commodes poussiéreuses, et autant d'autres objets faisant de cet endroit un décor de film plus vrai que nature. Mais alors que son attention fut d'abord accaparée par cette panoplie d'antiquités, c'est une toute autre découverte que firent bientôt ses yeux lorsqu'une tête surgit brusquement d'on ne sait trop où et qu'un type s'adressa à lui. « Eh bien, c'est ce qu'on appelle un flagrant délit. » Eyal souffla après un léger sursaut, les yeux plissés et l'esprit plein d'interrogations face à l'improbable chapeau que son camarade avait visiblement sur la tête. Le genre de choses qui n'étaient sûrement déjà pas faciles à porter pour une nana, alors pour un barbu … « Si j'interromps quelque chose, je peux toujours repasser plus tard. » Ses lèvres s'étirèrent légèrement, car la situation prêtait à sourire. Le candidat ne lui ferait pas croire que ce chapeau était arrivé comme par magie sur le sommet de son crâne, et vu la couleur de l'objet en question, Eyal en venait effectivement à se demander s'il n'était pas tombé au mauvais moment. Quant à savoir ce qu'il avait pu interrompre, sans doute que l'autre brun le savait mieux que lui. « Entre nous t'as rien trouvé d'un peu plus … enfin d'un peu moins ... » Douteux. Improbable. Ça n'était pas les mots qui lui manqueraient pour définir la chose en question, mais qui sait s'il n'avait pas une histoire, après tout, ce chapeau.

_________________
    losing is only a sign
    that you really tried.
    forever trading places with the same old me, im racking up the cases of who i failed to be.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9169-oslo 

PSEUDO : Max'
PRÉNOM : Maxime
COMPTES : S/H/E/D/A/M.A
MESSAGES : 856
AVATAR : Woodkid
LOCALISATION : Bogside / Derry / Irlande du Nord
MÉTIER : Bdéaste
ÉTAT D'ESPRIT : Starboy


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: popularité
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Merveilles d'un temps passé (PV Eyal - 31/08 - 17h)   Sam 2 Sep - 17:46

À voir l’expression du jeune homme en face de moi. Je me rends bien compte qu’il me faudra avoir de très bons arguments pour justifier la situation dans laquelle je me trouve. Un peu précipitamment, je vire donc cet horrible couvre-chef de mon crâne y remettant à la place ma casquette qui traine dans un coin. La remarque du jeune homme me fait rire. Je ne nie pas les faits, ni même les conteste. Je laisse juste passer la vague de blagues possibles dans cette situation. « Reste, reste. À moins qu’un homme avec un chapeau féminin sur la tête ne te fasse peur. » Je vois bien dans son regard, les hypothèses qui peut y avoir. Je préfère y couper court avant que les choses n’empirent. « Je ne suis =pas un travelo ou une drag-queen à la retraite. J’aime juste les antiquités et leur côté impromptus. » Sortant du bric-à-brac, je viens à la rencontre du jeune homme. Je continue de rire, ayant du mal à me remettre de la situation dans laquelle il m’a trouvé. Quelle honte, putain quelle honte !! J’espère que ma chef d’équipe ne voit pas cela, sinon elle risque bien de se demander quel bras cassé, elle a récupéré. Surtout qu’avec Eustache notre équipe est déjà pas aidé, alors il ne faut mieux pas rajouter un handicap supplémentaire. « Au si il y a tout plein de vêtements plus conventionnels, dans ces malles. Je suis sûr que certain serait très à la mode aujourd’hui. » J’ai entendu dire que le vintage est à nouveau tendance. Ici, si on oublie les trous de mites et les toiles d’araignée, il y a de quoi s’habiller. « Au fait moi c’est Oslo et toi ? » À ce que j’ai pu entendre dans les couloirs, il semble que son nom est Eyal et qu’il est escort boy ou gogo danseur ou un truc du genre. Plutôt que de faire une erreur, je préfère donc m’assurer afin de ne pas paraitre plus stupide que je ne le suis déjà.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9185-eyal 

PSEUDO : mischief insane.
PRÉNOM : charlotte.
COMPTES : maxyne, isaac, ismaël, alfie, angy, elden, wes.
MESSAGES : 1118
AVATAR : marwan kenzari.
ÂGE : 32
LOCALISATION : madrid, esp.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 41 775£
ASPIRATION: compétition.
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Merveilles d'un temps passé (PV Eyal - 31/08 - 17h)   Lun 4 Sep - 19:49

Si Eyal avait bien intégré qu'ici les surprises et les découvertes risquaient d'être nombreuses, il n'aurait pas pour autant pensé tomber sur l'un de ses camarades, décoré d'un chapeau rose bonbon du plus bel effet, à son arrivée dans le grenier. Comme le candidat en question n'aurait sans doute jamais pensé qu'il serait pris en flagrant délit avec ça sur la tête. Mais quoi qu'il ait précisément eu l'intention de faire avec cette chose pas banale, au fond ça n'était pas ses affaires, à lui qui ne demandait rien de mieux que d'oublier cet épisode. Plein de bonne volonté, Eyal envisagea même de repasser à un autre moment pour laisser à son camarade tout le loisir de terminer ce qu'il avait (peut être) commencé. Parce qu'il avait peur ? « Peur, non. Mais j'irais pas non plus dire que c'est mon plaisir coupable. » Le brun confessa, un peu forcé d'admettre que s'il n'irait pas prendre ses jambes à son cou pour si peu, il ne comptait pas lui demander de faire durer le plaisir en se dégottant un autre chapeau de la douteuse collection du Maître. C'était à se demander à qui ils avaient bien pu appartenir, si ce n'était à William lui-même. Drôle de château, décidément. « Te justifies pas, j'en ai vu d'autres. Évite juste de te prendre en photo avec ça sur la tête, y'en a certains qui risqueraient de pas te louper. » Eyal reprit, au moment où son camarade entreprit de le rassurer, songeant qu'il n'avait habituellement pas tellement la tête d'un travesti sous couverture, mais qu'il ferait effectivement mieux de veiller à ce que leurs camarades ne le voient jamais avec ça sur la tête, vu les zozos qui œuvraient en toute impunité sur le réseau social. Lui faisant en tout cas plus ou moins subtilement remarquer qu'il aurait sans doute pu trouver moins saugrenu que ce chapeau de femme d'un autre temps, c'est d'un air plus énigmatique qu'il accueillit les prochaines paroles du barbu, pas forcément certain qu'il puisse y avoir ici quoi que ce soit d'un tant soit peu intemporel. « Mouais, si ça se trouve ils servent de garde-robe aux chroniqueurs. Après tout, va savoir combien ils sont payés. » Et ça expliquerait la présence de ces habits pour le moins datés mais qui, arrangés d'une certaine manière et relativement bien portés, avaient une chance de faire illusion. « Eyal. » Il finit par souffler, au moment où son camarade amorça officiellement les présentations, avant de reprendre. « Et entre nous, c'est pas vraiment pour admirer quelques vieilles fringues que je suis monté ici. Il doit y avoir plus intéressant à trouver, non ? » Et sur ces mots, Eyal parcourut quelques pas à travers le grenier, laissant traîner ses yeux un peu partout jusqu'à les arrêter sur l'espèce de divan trônant au milieu de la pièce. Il n'y avait presque pas fait attention jusqu'ici, et pourtant il ne manquait pas de cachet. Mais valait-il pour autant le détour ? Il ne le saurait qu'en l'essayant. S'y asseyant alors, il finit par souffler. « La vache, c'est plus confortable que ça en a l'air. Je sais pas avec qui tu dors, mais si un soir y'a de l'eau dans le gaz, tu sais qu'ici tu seras très bien. » Le concernant, il restait peu probable qu'il préfère un jour la compagnie de ce divan à celle de sa compagne de chambre, mais qui sait comment les choses étaient vouées à évoluer. Ce qui est sûr, c'est qu'il éviterait de parler à Constance de cette alternative, ne voulant pas la voir déserter leur chambre la prochaine fois qu'il tomberait la chemise.

_________________
    losing is only a sign
    that you really tried.
    forever trading places with the same old me, im racking up the cases of who i failed to be.
Revenir en haut Aller en bas
 

Merveilles d'un temps passé (PV Eyal - 31/08 - 17h)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Association des Amis de l'Atelier du temps passé
» Curiosités : Écrits du temps passé
» [SOFT]VOODOO FREEORNOT: Permet de savoir le temps passé sur le réseau Orange et Free [Gratuit]
» Champ lexical autour du TEMPS
» De tout temps (Poème d'humour)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE :: premier étage : niveau 1 - intérieur :: Vieil escalier :: Grenier-
Sauter vers: