coquillages et crustacés (Harrison ; 2/09 - 17:09)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia En ligne

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2436
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: coquillages et crustacés (Harrison ; 2/09 - 17:09)   Jeu 31 Aoû - 13:16

S'i y a bien une chose qui me fait A-DO-RER cette idée de l'île au lieu du château, c'est bien... la plage ! Ah, la plage ! Je n'en avais jamais vu d'anglaise avant - enfin, d'écossaise, mais l'idée est la même. En Italie, comme Milan n'est qu'à une heure de train du sable fin, c'est beaucoup de temps que j'ai pu y passer. Du coup, pour moi, la plage a comme un arrière goût de maison et je suis pressée de découvrir pour la première fois celle de ce pays-ci ! C'est dingue, quand même, qu'en dix ans je n'en ai pas eu l'occasion avant. Mais bon ! Il faut une première fois à tout ! Le soleil est à son zénith lorsque je découvre le lieu tant attendu. Et je ne suis pas déçue ! Elle est totalement différente des plages italienne. Tant par son aspect esthétique que par... Son calme ! Mon Dieu, une plage calme ! Sans personne à part moi ! Voilà bien une première ! Décidément, on accumule les premières expériences ! Et puis, il faut se le dire : c'est beau, ici ! Admirative, je contemple l'horizon et les environs sourire aux lèvres, puis décide de profiter de l'eau. J'ai laissé mon maillot de bain dans ma valise, mais ce n'est pas grave, je suis en short, après tout. J'enlève mes chaussures, les pose sur un rocher, puis me lance. J'ai l'eau jusqu'aux mollets lorsque j'arrête mon avancée. Elle est un peu fraîche, mais ça va pas me faire de mal. Pendant quelques minutes, me m'amuse toute seule à patauger, faire des vagues et autres grandes enjambées, riant toute seule de mes propres bêtises et prenant tout et rien en photo. Et puis, alors que je m'amusais à tournoyer, je remarque que je ne suis plus seule ici ! Reprenant doucement mon équilibre et riant toujours dans l'euphorie de mon petit moment, j’apostrophe aussitôt le candidat que je n'avait encore jamais croisé. « Ola, étranger ! Que me vaut cet honneur ? » Un peu ironique de ma part de l'appeler l'étranger, moi et mon accent à couper au couteau, mais c'est pas grave. On va dire que cette plage est à moi, et qu'il vient de pénétrer mon humble demeure, ça passera mieux ! « Tu voulais profiter du paysage, toi aussi ? C'est joli, hein ? » Bon, pas aussi joli que ma mère patrie l'Italie, faut pas exagérer. Mais joli quand même !

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?


Dernière édition par Alessia le Ven 1 Sep - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9219-harrison 

PSEUDO : MEL
COMPTES : [...] RUSSELL
MESSAGES : 616
AVATAR : FINN JONES
ÂGE : 28
LOCALISATION : MONTEVIDEO URUGUAY
MÉTIER : ELECTRICIEN


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: SUCCES
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: coquillages et crustacés (Harrison ; 2/09 - 17:09)   Jeu 31 Aoû - 22:38

Lorsqu'il arrive sur le premier espèce de rocher qui pullule sur cette plage, il voit une jeune fille s'amuser dans l'eau. Rousse. Il ne savait même pas qu'une rousse se cachait parmis les candidats. Une rousse qu'il ne connait donc pas. Mais son rire transcende le calme de cette étendue de sable et l'attire lui, évidemment, vers elle. Il saute de rocher en roche. De loin, il la regarde faire. Amusé. C'est un grand enfant. À vingt-huit ans, il a des amis qui sont déjà mari et père... Lui, c'est à peine s'il arrive à se gérer tout seul. Il est parfois trop à la ramasse. Du coup il a une tendresse toute particulière pour les personnes comme lui. Capable de s'émerveiller d'un rien. S'amuser d'un rien. Le mieux c'est accompagné, mais elle est la preuve que seule fonctionne aussi bien. Il s'approche. Fait un bruit. La fait se retourner. "Oh je crois que j'ai un flaire infaillible... J'ai senti que quelqu'un s'amusait sans moi à la plage alors j'ai couru jusqu'ici ! Le plus vite possible et qu'est-ce que je vois !!! Mais qu'est-ce que je vois?!! Alors je vois une jeune femme, court vêtue, plutôt mignonne, en train de s'amuser dans l'eau, de rigoler, de se jeter de l'eau..." Il minaude en parlant, lui aussi avec un gros accent. Peut-être moins chantant que le sien à elle. Les mains sur les hanches, il lui fait des yeux de colère... Pour approximativement cinq secondes. Les cinq qu'il réussit à tenir avant de reprendre son non-sérieux. Son air hilare. Son sourire amusé. En vérité, il était passé là par hasard, mais puisqu'elle l'invitait à la conversation, il n'hésita pas une seconde. "C'est superbe ! Ça serait mentir que de dire que c'est la plus belle plage que j'ai jamais vu de ma vie, parce là d'où je viens les plages sont absolument à tomber par terre, du coup c'est pas grand chose lorsque l'on compare, mais de ce que je connaissais du Royaume Uni, jamais j'aurai cru une telle beauté... Il ne fait pas que pleuvoir normalement dans ce pays?" Il ne sait pas syntétiser ses phrases. Il balance tout. Sans filtre. Sans gêne. Comme lorsqu'il prend un peu d'eau entre ses mains et qu'il lui jete dans le dos. Parce qu'entre temps il l'avait totalement rejointe après avoir remonté son jean aussi haut qu'il le pouvait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia En ligne

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2436
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: coquillages et crustacés (Harrison ; 2/09 - 17:09)   Ven 1 Sep - 13:10

J'ai toujours été de nature joyeuse et malicieuse. J'aime rire, j'aime m'amuser, j'aime exaspéré les gens par mon côté enfantin. Tout le monde dans mon entourage, à l'annonce de la maladie, s'était mis en tête que j'allais perdre ces traits de caractère et me mettre à devenir un membre de la famille Adams. Bon, j'avoue, ça fout toujours une claque quand il est possible de calculer scientifiquement votre espérance de vie, et encore plus lorsqu'on vous la communique. Mais ce que les gens ne se rendent pas compte, du moins, à mon impression, c'est qu'on va tous finir par crever un jour ou l'autre. Chaque seconde, des gens meurent. De fait, je savais déjà que j'allais finir par clamser un jour ou l'autre. La seule différence, c'est que maintenant, je sais aussi à peu près quand. No big deal. C'est long, mine de rien, une année ! Pourquoi devrais-je me priver de m'amuser, de faire ce qui me plait ? Autour de moi, les gens ne comprennent pas. Moi, c'est leur incompréhension, que je pige pas. Mais c'est bien tant pis pour eux. Ainsi, comme à mon habitude, lorsque j'avais trouvé cette jolie plage, je n'avais pas hésité à m'amuser toute seule avec l'eau, et j'avais fini par être rejoint par un autre candidat, qui s'insurge presque d'être tombé sur quelqu'un s'amusant sans lui. Spontanément, j'éclate de rire, puis réplique « Eh, j'avais envoyé des signaux télépathiques, pas de ma faute si t'es trop nul pour les capter ! » le tout dans un sourire malicieux. J'aime taquiner les gens, chercher la provocation pour rigoler. Et j'aime encore plus quand les autres sont réceptifs à ce genre d'humour ! Et puis, j'ai tourné ce début de conversation sur le joli paysage que nous offrait l'île. Lui aussi, semblait l'apprécier, bien qu'apparemment, les plages de son pays étaient à son sens plus belles. Bien que je ne pense pas qu'on parlerait du même pays, je pourrais dire la même chose ! J'ai ris lorsqu'il s'est étonné de la météo britannique. C'est vrai que j'avais le même a priori en arrivant ici, il y a quelques années. « Si tu veux mon avis, c'est sûrement un complot des anglais pour pas qu'on ait envie de venir, pour qu'il puisse garder toutes leurs jolies choses rien que pour eux ! » C'est d'un ton faussement grave que j'avais prononcé ces mots, comme si je venais de mettre le doigt sur le plus gros secret du Royaume. Je me tournais de nouveau vers l'horizon pour admirer la vue, lorsque d'un seul coup, une vague de froid liquide s'était abattue sur mon dos. J'ai alors voulu faire volte face vers mon assaillant... « Eeeee-Aaaah ! » ...Mais me suis loupé en beauté. Un geste un peu trop fougueux, une pierre qui glisse, et plouf, me voilà complètement dans l'eau ! J'éclate aussitôt de rire tout en m'exclamant « C'est malin, maintenant j'ai mal aux fesses ! » Mais j'ai plus d'une pierre dans mon sac, je suis la fourberie à l'état pure, et lorsque mon nouveau copain s'approche pour m'aider à me relever, je lui agrippe le bras de mes deux mains et tire de toutes mes forces pour le faire tomber à son tour ! Deuxième plouf ! ...Bon, par contre, je n'ai pas eu le temps de me pousser du chemin - faut pas trop m'en demander, non plus- ce qui nous fait avoir une position qui se ferait se poser des question à quiconque passerait par là. Mais je m'en fiche. Fière de ma réussite, je ris encore, avant de m'exclamer « Bim ! Tout mouillé aussi ! Bien fait ! » Non, parce que c'est vrai, quoi. Pourquoi devrais-je être la seule à ruiner mes vêtements !

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9219-harrison 

PSEUDO : MEL
COMPTES : [...] RUSSELL
MESSAGES : 616
AVATAR : FINN JONES
ÂGE : 28
LOCALISATION : MONTEVIDEO URUGUAY
MÉTIER : ELECTRICIEN


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: SUCCES
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: coquillages et crustacés (Harrison ; 2/09 - 17:09)   Ven 1 Sep - 23:31

Après la voir regardé un peu plus intenscement, il se souvient d'elle. De sa présentation. De sa maladie. Il ne lui aurait jamais donné cette tête, mais il s'en souvient. Pourtant, il n'en tient pas compte. Pas par manque de compation. Parce qu'il est tout simplement comme ça. Elle respire la joie de vivre. Elle profite à fond. Elle positive. Pourquoi s'emmerder avec ça. Pourquoi se traîner comme une morte-vivante alors qu'elle est visiblement encore plein de vie. Et son rire ! Si clair, si pur. Beau. Ca le fait rire à son tour. Il ne peut s'en empêcher. "Moi? Trop nul? J'te signale que mon pouvoir à moi c'est de faire voler des trucs dans les airs, pas d'entendre les trucs téléphathiques ! Alors en gentille fille t'aurais pu bouger tes fesses jusqu'à moi et me dire Ok Harrison, je compte m'amuser alors t'es obligé de venir avec moi ! Na !" Il aime quand on rentre dans son jeu. Ca lui donne envie de répliquer. Encore. Toujours. Et malgré un intermède un peu plus "sérieux" concernant la beauté du site et son explication à elle sur la météo qui le fait rire, il se lâche. Non, il ne peut s'empêcher, vraiment. Il lui balance de l'eau, stratégiquement. Ce qui l'a fait crier. Ce qui la fait se retourner et ce qui la fait se casser la figure en beauté. Il ne pensait pas faire un coup double ainsi. Il éclate de rire quasiment en même temps qu'elle. "Je peux te le masser si tu veux, tu verras, ça ira mieux après !" Qu'il réplique lorsqu'elle lui parle de ses fesses. En tout bien, tout honneur évidemment. Et il lui présente déjà son bras pour l'aider à se relever et être quitte. Mais la bougresse en décide autrement. Elle le tire de sa force de moineau et trop ailleurs, se laisse emporter sur elle. Littéralement sur elle. Il se relève un peu pour lui éviter son poids, mais ne change pas de position pour autant. Il aime le contact. Encore une fois sans arrière pensée. Il aime parler autant qu'il aime toucher les gens. Une tape sur l'épaule. Une main dans le dos. Un baiser sur la joue. Même aux personnes qu'il ne connaît pas ou très peu comme elle. Pourtant il lui dépose se baiser sur sa joue entre deux sourires redoutable. Elle veut la guerre, elle l'aura ! "Tu veux jouer à ça? Tu veux vraiment jouer à ça..." En parlant il finit par se relever. Il enlève son tee-shirt trempé qu'il jette sur le sable. Décolle quelques-unes de ses mèches mouillées par la voltige qu'il vient de faire. "... Toi, la petite crevette à l'accent chantant ! Tu penses pouvoir te mesurer à moi? Tu te dis que ta fourberie va l'emporter, mais moi je te dis qu'à présent... C'est terminé !" Il se rue sur elle et l'attrape en deux temps, trois mouvements. Son corps entre ses bras, il s'enfonce un peu plus loin dans l'eau. Parce que le bord c'est bien gentil, mais ça ne mouille pas encore assez. Il marche, marche, marche, s'arrête et puis balance le poids plume un peu plus loin. Mais tout aussi doué qu'elle, il est emporté dans son élan, trébuche et tombe de tout son long. "Un homme à la mer ! Un homme à la mer !" Qu'il crie en relevant la tête de l'eau.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia En ligne

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2436
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: coquillages et crustacés (Harrison ; 2/09 - 17:09)   Sam 2 Sep - 4:17

Je ne m'attendais certainement pas, en arrivant sur cette jolie plage et en commençant à y jouer toute seule, être interrompue et surtout rejoint par quelqu'un, et pourtant ! Je ne m'y attendais pas et pourtant je suis bien loin de m'en plaindre, s'amuser à plusieurs est toujours plus drôle surtout lorsqu'on fait face à une personne ayant autant l'âme enfantine que nous ! Ce garçon m'ayant rejoint avait de suite semblé réceptif à ma bonne humeur, m'attaquant au passage de la sienne, ce qui fait plaisir à voir ! Lorsqu'il s'insurge de ne pas avoir été appelé à l'amusement, je lui réplique qu'il avait tout simplement été trop nul pour capter mes signaux télépathiques. C'est dans un éclat de rire que j'ai constaté qu'il m'avait suivit dans mon délire, prétextant que la télépathie n'était pas son pouvoir, et qu'il aurait mieux valu que je m'adresse directement à lui. « Okay, Harrrrrrrison » je conçois, le tout en faisant exprès de prononcer son prénom à l'italienne, en roulant le plus possible les "r" ; me donnant presque l'impression de rugir. Ou de miauler. Question de point de vue ! « Je me trouve actuellement en pleines réjouissances, me feriez-vous l'honneur d'y être mon cavalier ? » Je lui demande finalement d'un ton presque bourgeois, le tout dans une révérence aux gestes un peu trop exagérés pour paraître crédibles. Mais je sais que j'ai la classe d'une bourgeoise. Au fond, bien au fond quelque part. Après une petite interlude digne des meilleures chaines géographiques et météorologiques, vient l'instant fatidique où Harrison le téméraire décide apparemment que j'étais peut-être encore un peu trop sec. Sous la surprise, je me crispe un instant et tente de me retourner dans un geste merveilleusement théâtrale, mais c'est un loupé. Ce que je réussi à la place, par contre, c'est un beau plouf. J'ai mal aux fesses, mais la situation est bien trop drôle pour ne pas exploser de rire. Néanmoins, parce que je suis une fille, j'ai quand même tenu à me plaindre concernant mon postérieur, et mon nouveau camarade de jeux n'hésite pas à me proposer un massage. Quelle délicate attention. Néanmoins, j'ai l'esprit joueur. « T'as des diplômes ? Des certificats ? Je ne confie pas mes fesses à n'importe qui, moi, MONSIEUR ! » C'est dans un jeté de cheveux presque aristocrate que j'ai appuyé ce dernier mot. J'aurais tellement pu avoir la classe avec cette réplique si seulement je n'étais pas assise toute habillée dans l'eau. Mais finalement, mon adversaire me propose sa main pour me relever. Oh oh. Ha ha. Grave erreur, mon petit, grave erreur ! Je les regarde à tour de rôle, lui et sa main, pendant une petite seconde, avant d'être prise d'un sourire malicieux. Je l'attrape, tire de toute mes forces et... Bingo ! Le voilà à l'eau, lui aussi ! Il est complètement sûr moi, mais ça ne semble pas le déranger puisqu'il ne change pas de position pour autant. Et je dois avouer que je m'en fiche totalement également. J'ai réussi mon but, c'est tout ce qui compte ! Prise dans mon éclat de rire, je n'ai même pas le cerveau assez fonctionnel pour réagir lorsque je sens ses lèvres sur ma joue et ce, malgré ma surprise certaine -si je m'attendais !- et lui-même ne me laisse pas tellement de quoi que ce soit, car le voilà qui commence les menaces. Je ne peux empêcher mon visage de prendre un grand sourire provocateur en l'entendant. Et tandis qu'il se relève pour enlever son tshirt -geste rendant de suite toute situation beaucoup plus dramatique- je réplique « Jouer ? Mais je ne joue pas ! Je voulais juste te serrer la main et voilà que tu t'écroules ! Comment est-ce que j'aurais pu savoir que tu n'as pas de force ? » Je joue les innocentes, je papillonne, et lorsqu'il me menace encore, mon sourire ne fait que s'agrandir encore ; à m'en faire mal aux zygomatiques. « Même pas peur ! » sont les trois mots sortis tous naturellement de ma bouche, air de défi transpirant dans mon regard. Et le voilà qui passe à l'attaque. Il m'attrape avec aussi d’aisance que si j'étais un sac de courses et commence à s'avancer plus loin dans l'eau. Et moi, je tente de protester, mais je ris tellement que j'en perds mon souffle. Je me raccroche à lui comme je peux, prenant au passage soin de ne pas lui faire mal sans faire exprès. C'est que, j'ai beau le défier pour m'amuser, il a l'air quand même d'être vachement cool, comme type, et ça me fait plaisir de rencontrer quelqu'un d'aussi joueur et joyeux ! Alors bon, ça serait dommage de le casser ou de l'abîmer. Et puis, finalement, l'instant fatidique arrive : Plouf. Le retour. Mais le karma est avec moi, puisque lui aussi, dans son élan, se retrouve dans l'eau. encore une fois, pour changer, j'éclate de rire en l’entendant crier comme il le fait. « Tu m'avais pas dis que t'étais champion du monde de plat ! » Non parce que, j'en ai vu, des plats dans ma vie. Mais celui-là était vraiment exceptionnel ! A en faire pâlir toute planche qui se respecte. J'attache mes cheveux tout mouillés grâce à l’élastique qui était, par miracle, encore autour de mon poignet alors que je m'approche de lui. Puis, je reprends parole, toujours cette même malice aux lèvres. « Non content de traiter une pauvre et innocente lady de crevette, vous avez eu l'audace, monsieur, d'avoir tenté de la kidnapper ! » Je l’asperge alors d'eau d'un coup de main, alors que je rajoute, tout en m'approchant encore « Je ne  vous félicite pas ! » Et bim, nouveau jet d'eau sur lui. « Vous serez pendu en place publique ! » Eh ouais, rien que ça, mon pote. On s'attaque pas à Lady Alessia impunément, et toc !

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9219-harrison 

PSEUDO : MEL
COMPTES : [...] RUSSELL
MESSAGES : 616
AVATAR : FINN JONES
ÂGE : 28
LOCALISATION : MONTEVIDEO URUGUAY
MÉTIER : ELECTRICIEN


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: SUCCES
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: coquillages et crustacés (Harrison ; 2/09 - 17:09)   Dim 3 Sep - 11:21

Son prénom roule sur l'eau et la plage de sable fin comme le r qu'il a en double entre ses lèvres. Cette demoiselle avec qui il s'amuse est vraiment le type "d'humain" qu'elle adore. À ne pas se prendre la tête pour ce genre de chose. S'amuser comme une gamine et se laisser emporter pas un sombre inconnu. En réfléchissant, peut-être que Harrison est un sombre psychopate qui aime tuer ses victimes dans l'eau? On fait mumuse et quick, plus de demoiselle. D'ailleurs, il ne sait toujours pas comment elle s'appelle. "Et toi c'est quoi ton petit nom?" Non parce qu'elle se moque de lui, de ce qu'il a dit. C'est pas beau. C'est pas beau de se moquer, mais c'est drôle. Alors il rit de bon coeur, en posant une main sur son ventre, une main dans son dos et la saluant comme un gentleman le ferait. "J'accepte volontiers. Ce serait un grand honneur que d'être votre compagnon de réjouissance aquatique en cette fin d'après-midi de toute beauté !" Il la regarde du coin de l'oeil en réprimant un nouveau rire. C'est que cette idée de l'aroser, de la jeter un peu partout dans l'eau le tente depuis le début. Alors il ouvre les hostilités sans regrets. Il a très bien compris qu'une fille comme elle ne se laissera pas faire sans répliquer. Elle ne restera pas là à bouder parce que quelqu'un a décidé de la mouiller un tout petit peu. Elle ne fait pas sa précieuse. Elle fait sa joueuse plutôt et lui réclame les diplomes qu'il faut. "Peut-être bien que ouai j'ai tout ça, mais tu m'excuseras, je ne me promène pas avec dans les poches de mon pantalon. Ils sont bien encadrés et bien accrochés sur le mur de mon énoooooorme bureau. Avec mon diplome de clown. Mon diplome de beau-gosse et mon diplome de teubé !" Il réplique un poil vexé, les bras croisés, dodelinant de la bouclette. Ok, il ne reste pas faussement vexé longtemps, se retrouvant à son tour complètement imergé dans l'eau. Mais sur elle. Attention, il ne faut pas jouer à ça avec lui. La petite prend d'énorme risque en s'attaquant à lui et pensant que les représailles ne seront pas terribles. Elle n'a pas peur? Oh oh pourtant elle devrait. Parce qu'il l'attrape et la jette au loin. Parce qu'il est près à recommencer autant de fois qu'il le faut. Elle s'accroche la petite bête. Comme une chat qui ne veut pas prendre son bain. Elle sortirait presque les griffes. Du coup c'est de sa faute si, lorsqu'il la balance, il se retrouve la figure dans l'eau. Il ne répond pas à sa réplique cinglante. Oui il est champion du monde du plat et il a même un diplôme pour ça... Comme les autres. Non pour une fois Rico est d'un silence très suspect. Lui qui l'ouvre toujours, après avoir gueulé qu'il était à l'eau, qu'il fallait le sauver quoi, il se tait. Il la laisse faire son laïus. Il prend un air outré, parce que jamais au grand jamais il voulait la kidnappé et oui c'est une petite crevette pour lui. Elle ordonne sa sentance. Il sera pendu... Alors quitte à être pendu, autant en profiter un maximum alors. Il se recule et plonge complètement dans l'eau. Son jean mouillé le faisant plus lourd qu'il ne l'était. Il nage jusqu'à pouvoir atteindre les jambes de la demoiselle. Il les attrape fermement et finalement émerge de l'eau. Il tient la jeune fille par les cuisses qu'il enlace et plaque sur son torse. Elle est tellement légère. Evidemment ça l'oblige à regarder en l'air, son visage au niveau du ventre de la jeune fille. Ses bouclettes mouillées la caressant doucement. "Vraiment? Ma dame souhaite vraiment me voir pendu en place publique. Voir mon cou gracile entouré d'une corde? Voir mon beau visage devenir tout rouge puis tout bleu? Me voir gesticuler dans tout les sens? Voir les autres me huer... Ma dame la crevette est vraiment trop méchante et pour ça, c'est ma dame qui sera punie. Une punition horrible. Une torture qui te marquera à vie..." Qu'il annonce, la tenant toujours fermement. C'est qu'il sait être sérieux parfois. Enfin il tente de l'être en regardant la jeune femme. Il se sacrifie. En la tenant bien, il se laisse aller en arrière pour qu'une fois encore elle retrouve son être entièrement allongé dans l'eau. Evidemment, cette fois un peu plus loin dans la mer, elle ne peut se faire. Pourtant il sent qu'en voulant se dégager de son corps, il lui donne un coup de pied. Il ne sait où. Il ne se rend pas compte de la force. Alors sortant de l'eau il l'aide à se relever aussi. "Oh excuses-moi... Ca va je ne t'ai pas fait trop mal? Je ne veux pas que tu ais un bleu sur ta si jolie peau. Je ne t'ai pas frappé le visage quand même? Montre moi ton nez. Si tu saignes c'est mauvais signe." Il ne lui laisse pas le temps de respirer qu'il prend déjà son visage entre ses mains pour l'inspecter. "Ouf. Ton joli minois n'a rien..." Qu'il souffle, un sourire en coin des lèvres.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia En ligne

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2436
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: coquillages et crustacés (Harrison ; 2/09 - 17:09)   Dim 3 Sep - 23:38

J'éclate de rire lorsque Harrison se plaint de mon amusement en solitaire, déclarant que j'aurais dû venir le voir pour l'inviter à jouer avec moi. J'aurais pu continuer dans le jeu de la contradiction, néanmoins, j'ai rapidement devine qu'il doit être le même type de personne que moi ; libre et joyeux. Alors, je l'avoue : moi aussi, j'ai envie de jouer avec lui ! Je décide alors de le suivre dans son petit manège, et formule officiellement ma demande pour qu'il me rejoigne enfin, le tout en prenant bien soin de prononcer son prénom à l'Italienne ! « Alessia Rosa Balconi, première du nom, pour vous servir ! » je lui réponds non sans ironie. Je crois que je dois être la seule timbrée qui lâche son nom complet dans une émission telle que Thrown Dice, et encore plus, a quelqu'un que je viens à peine de rencontrer ! Mais bon, on va dire que tout ça ne rentrera que dans l'oreilles de sourds ou, au moins, de non-psychopathes ! Et puis, l'important pour l'instant, c'est que Monsieur Harrison accepte mon invitation et vient me rejoindre. Il ne lui aura pas fallu beaucoup de temps avant de m'attaquer par une vague d'eau sauvage et encore moins de temps pour que je me casse la figure dans l'eau ! Mais bon, je n'ai pas dis mon dernier mot et parvient à provoquer son plongeon à lui aussi ! Étrangement, ce geste de ma part lui aura fait pousser des envies de vengeance - vraiment très étrange, n'est-ce pas ? Il me menace, mais il en faut plus pour me faire peur, que s'imagine-t-il ! Finalement, il m'attrape avec une facilité déconcertante et me jette plus profondément dans l'eau. Néanmoins, il est lui aussi projeté dans la mer et lorsque je remarque ça, je ne peux m'empêcher d'exploser de rire et de me moquer de lui. Mais avec toute la gentillesse dont je sais faire preuve, voyons ! C'st d'ailleurs avec cette même gentillesse que j'annonce mon verdict quant à sa tentative d'enlèvement sur ma personne, et, ça m'aurait étonné, monsieur ne semble pas être d'accord. S'il se contente de m'écouter au départ, lorsqu'il plonge finalement dans l'eau pour doucement arriver dans ma direction, je ne peux m'empêcher d'hausser un sourcil curieux. Qu'est-ce qu'il va tenter de faire, le bougre ? Je le regarde s'avancer et, lorsque je le trouve un peu trop près de moi pour avoir une intention tout à fait honnête, je n'ai même pas le temps de marquer un pas en arrière qu'il enroule mes cuisses de ses bras et sort de l'eau, me décrochant un petit cri de surprise mêlé à un rire. Il me faudra quelques secondes et mes mains sur ses épaules pour garder l'équilibre, et je continue de rire en le regardant me déclarer son désaccord concernant mon décret. « Je suis forte et courageuse, je n'ai pas peur ! » je déclare entre deux rires, d'une voix se voulant forte et imposante. Et finalement, la punition tombe. Littéralement. En professionnel de l'exercice de confiance, le voilà qui se laisse tomber en arrière et, pour changer, un nouveau plouf retentit. Je suis complètement dans l'eau et me félicite de ne pas avoir trop tardé avant de retenir ma respiration ! Et puis, d'un seul coup venu de nul part, je sens un coup dans un de mes tibias. Et puis, aussitôt après, je sens un main forte m'aider à me relever. Passée un peu trop vite du stade "dans l'eau" au stade "debout" au goût de mon oreille interne, je suis forcée de poser une main sur son torse pour garder un semblant d'équilibre. Il me faudra une petite seconde avant de parvenir à remettre mes idées en place, et une deuxième à capter ce qu'Harrison, juste devant moi, est en train de dire. Et quand je comprends que le coup au tibia venait de lui, et qu'il s'inquiétait maintenant de mon état, je ne peux m'empêcher de lui sourire franchement en le regardant, mi-amusée, mi-attendrie. Sourire qui ne fait que grandir encore lorsqu'il prend mon visage de ses main pour inspecter ma face, tandis que, de si près, j'ai pour ma part l'occasion de remarquer qu'il a de jolis yeux. Tout bleus. J'aime bien, les yeux bleus. Je les vois souvent comme un piège à s'y perdre dedans. Finalement,  il conclue que je n'avais rien. « Faut pas avoir peur comme ça, j'suis une dur à cuire, moi, tu sais ! » Et comme pour prouver mes dire, la main qui était sur son torse se lève, et, de la même manière que les athlètes, me voilà à contracter le bras pour lui montrer toute la splendeur de mes super muscles.  « Check ça ! Ca t'impressionne, hein ? » je lui demande, grand sourire fier aux lèvres. Bien sûr, que ça l'impressionne. Comment ne pourrait-il pas l'être ? « Je pourrais même te mettre la pâté facile et te clouer au tapis ! Mais, bon. T'as d'la chance. L'eau, c'est ma kryptonite. » J'ajoute d'un air se voulant non ne peux plus sérieux. Et puis, je me rappelle que c'est moi qui, à la base, a été trouvée dans l'eau, alors pour défendre mon honneur et ma crédibilité, je décide d'ajouter : « J'étais d'ailleurs en plein entrainement ninja, quand t'es arrivé ! » Je tente de tenir de plus belle ma mine sérieuse, mais c'est peine perdue, avant décidément bien trop de mal à réprimer mon sourire. Finalement, c'est autre chose qui réussira à me le faire perdre. D'un seul coup, mon nez commence à me chatouiller. Je fais la moue, sentant déjà ce qui va arriver : « Atchou ! » Et sans attendre, je rajoute dans un rire : « Tu vois : Kryptonite ! »

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9219-harrison 

PSEUDO : MEL
COMPTES : [...] RUSSELL
MESSAGES : 616
AVATAR : FINN JONES
ÂGE : 28
LOCALISATION : MONTEVIDEO URUGUAY
MÉTIER : ELECTRICIEN


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: SUCCES
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: coquillages et crustacés (Harrison ; 2/09 - 17:09)   Lun 4 Sep - 19:33

Il ne pu s'empêcher de faire le poisson. Plonger sous l'eau, disparaître, pour finalement la porter. La mettre sur un piedestale. Ou lui infliger la sentence qu'elle n'aura pas eu le temps d'exécuter elle-même sur sa personne. Alors madame déclare être assez forte, courgeuse et téméraire tant qu'on y est. Il lâche un rire sonore et exagéré. Pour se moquer, mais gentiment. Avant d'exécuter ce qu'il avait dit plus tôt parce que Harrison fait toujours ce qu'il a dit, comme ce qu'il a envie. Harrison est certainement inconscient en ce qui le concerne, mais lorsqu'il a l'impression de lui donner un coup violent, il s'inquiète. Il la sort de l'eau avec la même facilité qu'il avait eut pour l'y mettre et inspecte son visage. Une multitude de grains de beauté sur un visage rond et rieur, ne pourrait être mutilé par coup de pied malencontreux. Il ne s'en remettrait pas si ça avait été le cas, mais apparemment non. Son beau sourire le rassure, comme son commentaire. Dure à cuir, il ne sait pas, mais elle ne perd pas la face. Une autre, plus précieuse, aurait été dévastée. Au lieu de ça, elle lui montre son semblant de biceps qui le fait marrer. Parce qu'il vient tâter son bras, avec une mine de jugement. "Mouai, ça manque d'entraînement tout ça. Le jour où tu réussira à me porter, je voudrais peut-être te croire et encore je ne suis pas certain de réussir, mais j'essaierai. Mais pour l'instant t'es qu'une petite crevette alors oui j'ai eu peur de te briser un os. Je n'aurais pas supporté ça. Oh non..." Qu'il dit en posant une main sur le front et tombant en arrière. Faignant de tomber dans les pommes. Mais son commentaire suivant le fait se remettre sur ses pattes. "Petite joueuse." Il se contente de lui tirer la langue, avant de rire en l'imaginant ninja. Il s'était déjà imaginé ninja lui, avec Achille. Alors il retenterait bien un coup de bien bien ninja, mais il s'abstient. Il ne veut quand même pas lui montrer l'étendu de son talent immédiatement. Il en garde pour le reste de l'aventure. Elle lui parle de Kryptonite. Ca le fait rire. Mais elle éternue. Oh "Non ! Tu ne peux pas être contaminée ! Tu... Je... Tu... Oh..." Il s'agite dans tout les sens. Fait aller ses bras également dans tout les sens. Si bien qu'elle reçoit l'équivalent d'une baignoire dans la figure en deux secondes. Avant de s'emparer une nouvelle fois de son corps. Innocemment. Entre ses deux bras. Le gauche en dessous de ses genoux. Le droit dans son dos. Et parce qu'elle est légère comme une plume et lui plutôt bien fait de sa personne, hm, il arrive à la soulever hors de l'eau. Elle flotte au-dessus de l'eau. "Voilà. T'as attrapé froid maintenant. Franchement comment voulez-vous que je m'amuse avec quelqu'un qui ne résiste même pas à l'eau, au froid, au vent... J'espère que t'as pas peur du vide, du soleil, de courir, de grimper dans les arbres, de manger des pizzas, de danser, de dire n'importe quoi, parce que moi sinon je ne peux plus rien pour toi. Tu pourras plus être ma copine pour les prochaines semaines hein..." Parce qu'il estime qu'elle est déjà sa copine, en tout bien tout honneur évidemment. "Après je vais devoir me chercher qu'un d'autre, faire semblant d'être gentil avec lui et le faire rire et du coup pour être sur d'avoir un ami et tout ça à cause de toi... Tu te rends compte du mal que t'es en train de me faire !" Il baisse la tête dans une mou de desespoire. Evidemment il n'est pas sérieux, mais pour le coup il réussi l’exploit de ne pas rire. Oui, oui, toute cette comédie pour atchoum.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia En ligne

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2436
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: coquillages et crustacés (Harrison ; 2/09 - 17:09)   Mar 5 Sep - 5:17

Je ris en clamant fièrement ne pas avoir peur et être forte, tandis qu’Harrison me porte en tenant fermement mes cuisses entre ses bras et son torse. Il me soutient avec une si grande aisance que je pourrais presque me poser des questions sur moi-même et mon poids, tant il me donne l’impression de ne rien peser ! Il rit à son tour en entendant ma remarque. Un rire moqueur qui ne fait que prolonger le mien, tandis que je tente tant bien que mal de ne pas perdre l’équilibre dans pareille position. Mais la question de l’équilibre devient très vite futile lorsque je sens que mon porteur se laisse tomber en arrière de sorte de me plonger avec lui dans l’eau. Là encore, j’aurais bien de nouveau ris, si je n’avais pas été trop occupée à retenir ma respiration -on peut pas tout faire, dans la vie, eh !- Et une fois le plouf retentit, tout se passe un peu trop vite pour mon petit cerveau. Un coup dans mon tibia, une main forte qui me remonte et le visage inquiet d’Harrison juste en face du mien. Il m’aura bien fallu quelques petites secondes avant que mon cerveau ne parvienne à faire les connexions, et sitôt fait, c’est le sourire aux lèvres que je regarde mon nouveau copain s’inquiéter comme ça. Qu’il est mignon ! Il conclu finalement que mon visage n’a rien, apparemment soulagé, et je le rassure un peu plus en lui assurant mon statut de dur à cuire et en lui montrant mon super muscle. Étrangement, et pour une raison m’étant tout à fait inconnue, il semble plus dubitatif que moi sur ce coup là, même après avoir tâté mon super-muscle, et ose même me dire que j’ai besoin d’entrainement ! Je ris à sa réaction exagérée sur le risque de me casser un os, puis lui fait savoir que je le bas quand je veux, tant que c’est pas dans l’eau. « Je suis pas petite » je lui réponds alors, d’un air faussement offusqué, avant de prendre une pose fière, poings sur la taille. « Je fais 1m63 ET DEMI ! » Très important, le et demi. Et puis là, mon nez chatouille, ma respiration se saccade et c’est le drame : l’éternuement. Un véritable drame, en effet, surtout lorsqu’Harrison semble paniqué de me voir contaminé. « Je le crains fort. Tu ferais mieux de me laisser là, fuis, fuis pour ta vie, il est encore temps pour toi !  » je lui réponds avec mes talents d’actrice mélo-dramatique que la terre entière jalouse. Et puis, après m’être, d’une manière m’étant encore assez floue, reçu au moins 46.2 litres d’eau sur la tête, voilà que je me sens de nouveau portée dans les airs. Toujours avec la même facilité déconcertante, Harrison m’avait sauvé de ma kryptonite-l’eau et me portait maintenant comme une princesse. Il fut alors pris d’une tirade digne des plus grandes tragédies et j’avoue avoir beaucoup de mal de ne pas rire encore en l’écoutant. Pourtant, je m’efforce de garder mon sérieux, trop désireuse de rentrer dans son jeu. « Je sais, j’ai faillis à ma mission… C’est une honte, une véritable honte » je souffle du même ton que lui, avant de prendre son visage de mes deux mains, l’obligeant à me regarder. Regard semblant mêler sérieux et détermination, c’est dans un ton digne des plus grands films hollywoodiens que j’ai continué « Mais nous pouvons surmonter ça ! J’ai foi en nous ! Ensemble, nous serons plus fort saurons le rester ! » Je détache mes mains de ses joues, alors que je continue sur ma lancée, cette fois grand sourire aux lèvres « En plus, j’adore courir de partout, grimper tout ce que je peux -même si je suis trop nulle et me casse tout le temps la figure- danser et chanter à tue tête, et puis j’adore faire des gâteaux, et je pourrais t’en faire, et même les pizzas c’est un peu la pâtisserie salée de ma patrie, alors ça aussi, je suis trop forte pour les cuisiner pis surtout pour les manger ! » Description on ne peut plus ressemblante de moi même, si vous voulez mon avis -et je sais que vous le voulez-. Pour tout dire, je m’impressionne moi-même ! Et puis, voilà que je pense d’un seul coup à quelque chose d’assez intéressant. Je poke alors la joue d’Harrison du bout de mon indexes plusieurs fois de suite, tandis que je répète d’une voix se voulant empreinte d’innocence « Dis, dis, dis, dis, dis, dis, diiiiiiis » Considérant que j’avais pile poil répété le bon nombre de fois le mot “dis” pour franchir fièrement la limite du chiant, je continue alors sur la même lancée angélique « Maintenant que tu t’es enfin décidé à ne plus me porter comme un sac à patates… Ca veut dire que t’es mon porteur personnel, c’est ça ? Tu peux m’emmener partout ou je veux ? » Je lui demande, feignant l’espoir, avant de faire semblant de réfléchir quelques secondes. Je tends finalement le bras pour pointer du doigt dans une direction au pif, et m’exclame : « LA BAS ! Emmène-moi là-bas ! » Je reste dans cette position une ou deux secondes, avant de rétracter légèrement mon bras et de lever les yeux vers lui « S’il te plaaaaaaaaaaait ? »

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9219-harrison 

PSEUDO : MEL
COMPTES : [...] RUSSELL
MESSAGES : 616
AVATAR : FINN JONES
ÂGE : 28
LOCALISATION : MONTEVIDEO URUGUAY
MÉTIER : ELECTRICIEN


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: SUCCES
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: coquillages et crustacés (Harrison ; 2/09 - 17:09)   Mar 5 Sep - 22:26

Harrison ne pensait vraiment pas s'amuser autant en arrivant sur la plage. Il se s'attendait à rien de particulier en vérité, alors sa joie en est que plus immense. La petite Alessia est une vraie perle et d'ailleurs, elle est trop choupinette quand elle se dit pas petite. Elle précise: un mètre soixante-trois. En fait, si elle fait vraiment cette taille, elle est pile dans la moyenne. Pourtant elle lui semble si petite, la crevette. Comme un doudou. D'ailleurs s'il le pouvait, il la garderait contre lui 24h/24, sans arrière pensée évidemment. Tout d'un coup, elle éternue. Même son éternuement est cute. Malgré tout, Harrison réagit exagérément mal à ce dernier. Alors Alessia réagit tout aussi exagérément en le sommant de la laisser là. C'est ce qu'il compte faire, absolument. Il va tourner les talons, ne plus la regarder et faire semblant de ne pas la voir durant les prochaines semaines et jusqu'à ce qu'il soit déclaré grand vainqueur de la saison évidemment. Pourtant en pensant ça, il la tenait déjà dans ses bras façon prince charmant. Chevaleresque, il la porte hors de l'eau pour lui éviter de prendre plus froid qu'elle ne l'a déjà pris. Elle prend son visage entre ses mains, ce qui le pousse à fermer les yeux. Pour éviter de rire plus encore. Alors il se mordille la lèvre inférieur, la laissant terminer et ce qu'il entend n'est vraiment pas pour lui déplaire. Bien au contraire, elle affirmer aimer tout ce qu'il avait énoncé, concluant sur la pizza. Son plat préféré. "Alors si tu veux bien me faire des pizzas à vie, je ne vois pas pourquoi j'aurai besoin de me trouver quelqu'un... Mais... Est-ce que ça te choquerais de m'en faire une hawaïenne. Je veux dire, je sais, je connais le débat du avec ou sans ananas parce que certains pensent que c'est une abomination de foutre des bouts d'ananas sur une pizza, mais moi je surkiffe. J'aime à la folie l'ananas et c'est l'ultime extase quand je vois, sur ma par de pizza XXL, quelques morceau du fruit jaune par-ci par-là... Je ne saute pas dessus non, je les savoure... Avec du fromage et du jambon..." Il sourit un peu béatement, mais c'est exactement comme ça qu'il voit une pizza à l'ananas. Ca le mettrait presque en transe. Mais l'index de la rouquine sur sa joue le sort de sa rêverie. Elle n'arrête pas. Pichenette sur pichenette en faisant comme les enfants. Il la regarde amusé, un petit sourire en coin. De temps en temps il essai de mordre son doigt gentiment, mais elle est trop rapide... Et rapidement justement elle arrête. "Oh oh je ne suis pas une cheval moi !" Qu'il souffle, mais c'est parce qu'elle est vraiment trop mignonne qu'il se met en marche vers le point exact qu'elle lui avait montré. Il la regarde gentiment. L'espace d'un instant, intensément, dans les yeux. Rico lui remet même en place une mèche de ses cheveux mouillés qui s'était emmêlé et déposé sur son front. Il fait durer la chose. Avant de la balancer là. Oh bah c'est bien ici qu'elle voulait être. Il défait ses bras de son corps et la voilà qui tombe à pic dans l'eau. Encore une fois, elle ne devait pas s'y attendre. Mais n'assumant pas ce dernier revirement de situation, il se recule rapidement. Il va même jusqu'à en courir hors de l'eau et se retrouver rapidement sur le sable fin. "Je suis terriblement, terriblement, terrrrrriiiiiiblement désolé. Je n'ai pas pu m'en empêcher. C'était tellement beau. Tellement artistique. Ta tête. Mais viens sur la plage maintenant, parce que je crois que tu vas vraiment attraper froid ! Et puis je ne peux plus me passer de toi maintenant, tu le sais, j'ai besoiiiiiiiiiiin de toiiiiii !!!" Il s'est agenouillé sur une énorme pierre qui se trouve sur la plage, les bras tendu vers le ciel pour prendre Dieu à témoin. Si Dieu existe. Il ne croit pas. Il lui fai ensuite de grand signe de ses deux mains !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 

coquillages et crustacés (Harrison ; 2/09 - 17:09)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» coquillages et crustacés
» Coquillages et crustacés >>>
» [Los Angeles] Sur la plage abandonné, coquillages et crustacés ♪♫ [Catwoman]
» Gratin aux crustacés et poisson
» Crustacé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE :: domaine quincy-clifford : niveau 0 - extérieur :: plage-
Sauter vers: