il va y avoir du sport ! (+ Stephano ; 14/09 - 15:18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia 

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2403
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 6000£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: il va y avoir du sport ! (+ Stephano ; 14/09 - 15:18)   Lun 11 Sep - 20:59

Puisqu’il ne me reste peut-être plus que quelques jours sur cette île… Alors soit : j’en profiterais un maximum pour la connaitre par coeur, la découvrir de fond en comble. Voilà l’exacte pensée qui m’a traversé cet après-midi, après avoir fini la lecture d’un de mes livres. Ainsi, j’ai quitté ce petit coin de jardin où je m’étais posée, suis remontée jusqu’à ma chambre pour déposer le livre, et me voilà prête à partir découvrir le monde ! ...Enfin, à défaut du monde, je vais pour l’instant me contenter de l’île et du château. C’est déjà très bien comme ça. D’ailleurs, le monde, s’il pouvait attendre encore deux mois de plus, il serait sympa, hein. Non, mais deux mois, c’est pas grand chose, juste le temps de gagner l’émission, quoi. Après je suis libre comme l’air avec lui pour le temps qu’il me restera a ce moment là ! Je demande pas grand chose. Je sais que je demande pas grand chose. Alors monde, je compte sur toi et ta patience. Dans un petit soupire, je me retrouve au milieu d’un couloir, et je m’arrête. Je voulais explorer, oui, d’accord. Mais explorer quoi ? Pas l’extérieur, déjà, tout seul c’est pas marrant de se balader. Là, il est plus question de visite que de balade. Parce que mine de rien, je suis sûre qu’il y a encore tout plein de pièces où je suis jamais allée. Tiens, par exemple, je sais qu’il y a un spa, quelque part. Vous vous rendez compte ? UN SPA. Genre, le William, un jour, il se baladait dans son château, il est arrivé dans une pièce, et puis il s’est dit “oh, tiens. Je verrais bien un spa, là.” ET PAF, UN SPA. Moi, quand je me balade dans mon appart, et que j’me dis “tiens, j’y verrais bien un spa”, vous savez ce qui se passe ? Non ? Bah c’est simple, pourtant : rien. Pas de spa. Enfin, je suis mauvaise langue, en vrai. Parce que vu la taille de mon appart… heureusement, que y’en ait pas qui apparaisse, vindiou. Mais, bon. Pour le principe, quoi. Parce que même quand je verrais juste de la bouffe dans mon frigo, là non plus, y’a rien qui se passe. ...Bon, ok, ça c’est parce que j’ai la flemme d’aller faire mes courses… Mais quand même ! Quoi qu’il en soit, je suis décidée : Je vais partir à la recherche de ce spa ! Je n’ai pas tellement d’idée sur l’endroit où il se trouve, mais c’est pas grave. Je suppose que si j’ouvre toutes les portes, je finirais bien par tomber dessus. Je finirais peut-être même par tomber sur William à poil. On sait pas. Y’en a tellement, des portes, dans ce château. Ca se trouve, il se cache quelque part à poil pour nous observer. Pourquoi à poil ? ...Bonne question. Vous en faites pas, je me chargerais de lui demander si je le trouve. Ainsi, après cette petite séance réflexion, me voilà repartie sur ma lancée, à ouvrir toutes les portes du château. Mais pas de spa. Ni de William. Sans vous dire pour lequel des deux je suis le plus déçue, je tombe finalement sur une salle qui m’a tout l’air d’être la salle de torture de ce cher Maître. Je la parcours des yeux, tout en me demandant quel pourrait être le pauvre fou qui serait capable de venir dans un endroit pareil par lui même. Et là, mes yeux tombent sur Stephano. Et je rigole. J’aime bien, quand ma pensée s’allie au destin pour me faire des p’tits trucs comme ça. Je trouverais ça presque romantique, tellement que je suis amoureuse de moi. Mon charmant colocataire était tranquillement en train de faire je ne sais pas quoi sur je ne sais quel engin, et je lui lance, toujours dans l’encadrement de la porte « Fait pas genre tu sais comment on s’en sert, tout le monde t’as grillé, tu sais. » Oui, bon. Remarque un peu ironique de ma part sachant que je ne saurais même pas dans quel sens le regarder, ce truc. Mais je ne pouvais pas m’en empêcher. « Comment as-tu trouvée mon entrée ? Ca va ? Ton petit coeur s’en remet, cette fois ? » je rajoute dans un sourire espiègle, en référence à notre première nuit, ou le pauvre papy avait été au bord de la crise cardiaque en entendant la porte s’ouvrir.

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9227-stephano 

PSEUDO : COCAINE HEART.
PRÉNOM : ANTOINE.
COMPTES : ALEXANDRIA, DJ, LUNA.
MESSAGES : 372
AVATAR : ALFRED ENOCH.
ÂGE : 25
LOCALISATION : CHICAGO, ILLINOIS, USA.
MÉTIER : VENDEUR.
ÉTAT D'ESPRIT : DETENDU.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: il va y avoir du sport ! (+ Stephano ; 14/09 - 15:18)   Ven 15 Sep - 23:57

Il y a une rumeur qui dit que, dans ce genre d'émissions, la pâte à tartiner et autres sodas coulent à flot et que tout ce beau monde s'invite autour du ventre des candidats. En d'autres termes, on grossit comme jamais dans ce genre de baraques, ce qui ne m'étonne pas maintenant que je suis dans l'émission et que je vois ça de l'intérieur. C'est fou ! On a toute la nourriture qu'on veut, tout ce qu'on désire, on a juste à le demander et on l'a. Pareil pour les clopes, même si pour le coup ça ne m'est que très égal étant donné que je ne fume pas. À vrai dire, je n'ai jamais réellement essayé, je ne comprends pas ce principe de se bousiller la vie comme ça, entre les maladies que cela peut engendrer, les dents jaunes, les artères qui se bouchent... enfin bref, c'est la mort en tubes, ces trucs là. Quoi qu'il en soit, c'est après avoir mangé un sandwich de la mort qui tue à midi – eh oui il faut bien remplir ce grand corps ! - que je décide d'aller faire un tour à la salle de sport. Je n'ai pas encore eu l'occasion de trop en profiter pour l'instant, mettons ça sur le fait d'intégrer un nouvel environnement avec de nouvelles personnes. Je ne dirais pas que j'ai réellement besoin d’exercer une quelconque activité physique, je n'ai pas « grossit » en deux semaines, mais je sens que si je continue sur cette lancée – à savoir manger beaucoup trop et ne pas me dépenser – alors je pense que pour me virer du château il faudra me rouler du haut des escaliers jusqu'en bas, parce que je ne passerai plus les portes. C'est sur les coups de quinze heures cette après-midi là que je pousse la porte de la salle de sport, salle que je trouve alors vide, bah oui évidemment les autres doivent être en train de grignoter quelque part ! Bon.. qui suis-je pour juger, après tout. Vêtu d'un vieux t-shirt et d'un petit jogging – qui me fait de belles fesses, d'ailleurs, il fallait que je le dise – je fais un tour de la pièce pour choisir une machine. Je décide de commencer doucement en faisant du tapis de course. Je monte sur l'engin, enclenche un programme de quarante-cinq minutes, et c'est à ce moment là que le tapis se met à rouler sous mes pieds. Très vite, j'adapte mon rythme à celui de la machine, prends mon temps tout de même – je suis du genre à fatiguer vite, malheureusement. C'est au bout d'une vingtaine de minutes que j'entends la porte s'ouvrir et que je découvre Alessia. Un sourire s'affiche instinctivement sur mon visage, j'aime beaucoup la jeune femme. « Qu'est-ce qu'il faut pas entendre ! Je suis un as du sport, moi. » que je dis, essuyant une ou deux gouttes de sueur qui commençaient à perler sur mon front – il fait chaud, ici ! Je décide de ralentir un peu la vitesse du tapis, pour continuer de répondre à ma colocataire. Elle me demande comment j'ai trouvé son entrée cette fois, je comprends qu'elle fait référence à notre discussion le premier soir et je lâche un rire franc. « Ca va, ça va, c'est pas encore parfait. Disons que cette porte a eu plus de chance que celle de la chambre. » Je souris une nouvelle fois. Elle ne m'a pas fait sursauter ! C'est donc que son entrée était très bien. Je lève les yeux vers la jeune femme, toujours en train de courir sur ma machine ; je peux discuter avec elle en même temps, je suis multifonction, comme mec. Eh oui, ça vous impressionne, je le sais. « Qu'est-ce qui t'amène ici ? Tu viens me voir suer ? Ou t'es venue suer avec moi ? » c'est tout de suite plus motivant de faire du sport avec quelqu'un, de s'entraider, de se motiver l'un l'autre. En tout cas, si elle veut que je la coach, je peux le faire. Enfin, non pas qu'elle en ait besoin, hein... elle est très bien comme ça.

_________________
“les quilles plantées dans un ruisseau, écoute chanter ce drôle d'oiseau
Il nous invite un peu plus haut À partager nos idéaux”
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia 

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2403
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 6000£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: il va y avoir du sport ! (+ Stephano ; 14/09 - 15:18)   Sam 16 Sep - 17:48

Le sport et moi, je pense que ça serait le plus gros mensonge de la planète de nous dire que c’est une histoire d’amour. C’est tellement pas crédible, j’vous jure, ça me donne envie de rire à gorge déployée rien que de se dire Sport + Alessia = coeur. Parce que le sport, pour moi, c’est l’abomination. La fin des haricots. J’ai jamais aimé le sport tout comme le sport ne m’a jamais aimé. C’est complètement con en plus parce que vu comment je bouge tout le temps et cours tout le temps de partout et m’amuse à grimper aux trucs, on pourrait penser que j’aime le sport et que j’en fais. Sauf que non. Jamais, ô grand jamais. Et ça, depuis que j’suis p’tite, hein ! Que ça soit dans les écoles italiennes ou anglaises, les cours de sports ont toujours été des cours de torture. Des cours où j’étais la plus nulle, où j’arrivais à rien, où j’étais tellement à la ramasse que personne ne voulait de moi dans leur équipe tout comme je voulais être dans l’équipe de personne. Y’a que à la fac où je ne détestais pas trop ça, mais parce que vu que c’était pas obligatoire il se tenait très loin de moi. Et puis, c’est pas comme si j’en avais besoin ou je ne sais quoi; étant donné que j’ai un métabolisme de pétasse, le genre hyper travailleur qui pourra me faire garder ma taille de guêpe même si je m’enfile cinq kilos de pop-corn d’un coup. Alors je vois pas pourquoi j’irais m’amuser à torturer mon pauvre petit corps avec du sport alors que le pauvre est si gentil avec moi. Ca serait cruel. Du coup, a cause de tout ça, la salle de sport du château c’est un peu la pièce où jamais j’aurais pensé y foutre les pieds un jour. Je comprends que les gens puissent avoir envie d’y aller pour se défouler, mais ce que eux ne comprennent pas c’est qu’il y a des manières tellement plus cools et marrante pour se défouler sans que ça soit enfermé dans une pièce déprimante remplie d’engin de la mort, tout seul, éclairé par une vulgaire ampoule. Parce qu’on a quand même une île entière à notre disposition, alors au lieu de marcher sur une machine devant un mur, allez marcher dans la forêt, profitez de l'air frai et du paysage, nondidiou ! ...Ouais, non, en fait je retire ce que j’ai dis : je ne comprends vraiment pas leur choix. Mais bon. Il y a des mystères, dans la vie, et je suppose que ça en fait partie ! Ainsi donc, pour la première fois depuis le lycée, voilà que mes pieds foule le sol d’une salle de sport. Moi qui cherchait un spa, on peut pas tellement dire que c’est la même chose. Ca m’a fait rire d’y voir Stephano pile poil quand je me demandais quel genre de taré pourrait venir ici sans y être forcé ou sans s’être perdu. Mais c’est vrai qu’il adore le sport, lui. Je suis vraiment hyper généreuse et compréhensive, je trouve, de bien l’aimer malgré cette folie qu’il nous fait là. Je pourrais presque verser une petite larmichette, vous voyez. Mais je le fais pas parce que je suis quelqu’un de fort. Quoi qu’il en soit, ma remarque le fait rire et il proteste, assurant même être un as du sport. Ben voyons. « A défaut d’être un as de la modestie... » non parce que si ya quelque chose qui semble l’étouffer, je sais pas ce que c’est mais c’est sûr que c’est pas ça ! Et tandis que je lui demande si mon entrée était cette fois-ci à son goût, en référence à notre émouvante et romantique rencontre, le soir de notre arrivée, je rentre un peu plus dans la salle en inspectant tous ces objets étranges qui, en toute honnêteté, me semblent tellement incongrus que je saurais même pas où y poser mes fesses. « C’est que depuis je me fais suivre par un psychologue pour essayer de m’enlever cette rancune que j’ai envers les portes, tu vois. Ca m’émeut que ça ait l’air de porter ses fruits. » Oh, oui, que d’émotion, que d’émotion. Qui sait, aujourd’hui je ne les ouvre plus à grand coup de pied, et demain, peut-être oserais-je espérer oser les toucher de mes mains pour y toquer ? C’est une pensée folle, mais après tout, tout est possible ! ...Tout, sauf l’éventualité de moi jouant les sportifs, bien sûr. « Alors là ! » je m’exclame dans un reniflement moqueur. « Il est pas né, celui qui réussira à me faire du sport. » Non parce que ‘tention, hein, je peux me montrer très dangereuse, moi, dangereuse comme vous avez pas idée, si vous voulez me faire des trucs interdits. Eh. « Figure-toi que j’étais en pleine exploration du château, dans l’espoir de trouver la cachette secrète de William, ou, à défaut, un p’tit spa. » Parce que j’suis une fille simple, moi. Eh ouais, j’suis comme ça, j’me contente de peu. Et un p’tit spa, là, comme ça, moi, bah je crache pas dans la soupe. Je dis oui, plutôt deux fois qu’une - même si cette expression est assez pourrie, avouons-le. Je demande pas grand chose et malgré tout, on m’accueille en enfer. C’pas une vie, j’vous jure. « Mais au lieu de ça v’la ti pas que je découvre la salle de torture et toi coincé dedans ! J’étais même prête à te délivrer et tout mais apparemment t’es venu t’y enfermer tout seul..  » Incompréhensible, si vous voulez mon avis. Je suis d’ailleurs prise d’un énorme soupire à s’en fendre l’âme quand, en croisant les bras d’un air consterné - parce que je le suis, quand même, hein - je rajoute « Qu'est ce que je vais bien pouvoir faire de toi, je te le demande. »

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9227-stephano 

PSEUDO : COCAINE HEART.
PRÉNOM : ANTOINE.
COMPTES : ALEXANDRIA, DJ, LUNA.
MESSAGES : 372
AVATAR : ALFRED ENOCH.
ÂGE : 25
LOCALISATION : CHICAGO, ILLINOIS, USA.
MÉTIER : VENDEUR.
ÉTAT D'ESPRIT : DETENDU.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: il va y avoir du sport ! (+ Stephano ; 14/09 - 15:18)   Dim 17 Sep - 2:54

Je dois dire que j'ai de la chance d'être long et fin, puisque j'ai le type de morphologie qui ne grossit pas. Enfin, d'habitude, j'entends. Mais, depuis que je suis ici, j'ai l'impression que rien ne ressemble à ce qu'était ma vie avant, alors du coup je me dis que si je continue de manger comme je le fais, mon métabolisme va changer et mon corps va grossir d'un coup, et que je vais récupérer tous les kilos que je n'ai pas pris ces dernières années. Je ne sais pas si c'est possible, de s'endormir un soir et de se réveiller le lendemain matin avec vingt kilos en plus, mais en tout cas, mieux vaut prévenir que guérir : du coup, je fais du sport. Surtout que je n'ai pas encore eu le temps de trop squatter la pièce depuis que j'ai poussé les portes de ce château. Je dois d'ailleurs dire que le Maître n'a pas lésiné sur les machines non plus. Il y en a vraiment pour tous les gouts ; on peut travailler les bras, les jambes, les fesses, les abdos... enfin vraiment tout, quoi. Pour commencer, j'ai décidé de faire un peu de course sur le tapis prévu à cet effet. Et c'est au bout de quelques minutes que la porte s'ouvre pour laisser apparaître une rouquine qui m'est familière, puisqu'elle partage ma chambre. Décidément, elle ne me lâchera jamais, celle-là ! Non pas que cela me gêne, mais bon, je vais commencer à croire qu'elle fait exprès d'ouvrir les portes derrière lesquelles je me trouve, hein... elle est peut-être amoureuse de moi mais elle ne le sait pas encore. Ou alors elle le sait et elle cherche à attirer mon attention pendant que je fais mon sport. En gros, là, je dois choisir : la fille, le sport, le sport, la fille... oui, je fais de la psychologie féminine à mes heures perdues. Je décide de ralentir la machine pour discuter avec la candidate. Je lâche un rire lorsqu'elle me parle de modestie. Je fais mine d'essuyer une poussière invisible sur mon épaule. Oui, je me la pète. Disons que le sport est un peu mon domaine de prédilection, contrairement à l'école. Je ne dis pas que les deux ne sont pas compatibles, mais dans la plupart des cas, c'est souvent soit l'un, soit l'autre. Moi, j'ai choisi mon camp. Contrairement à Alessia, enfin j'imagine, vu ses interventions aux différentes activités de groupe, ça se voit qu'elle a la tête bien remplie. C'est bien, ça rattrape un peu le niveau de la maison. Bah oui, soyons honnêtes, dans ce genre d'émissions, on ne peut pas dire que le niveau d'intelligence soit faramineux. Je m'inclue dans la liste des candidats qui ne brilleront pas pour leur intelligence dans ce jeu, et ça me va très bien, à vrai dire. Je lâche un rire à sa remarque sur les portes. C'est vrai que pour le coup, elle avait été plus douce avec celle-là, on va dire qu'elle a eu de la chance – je parle de la porte. Je lui demande par la suite ce qu'elle fait là, dans la pièce, si elle est venue elle aussi faire du sport, puisque c'est bien le but de cette pièce, non ? Je lâche un nouveau rire lorsqu'elle me dit qu'il est pas né celui qui la fera faire du sport. Ah oui, je me disais bien, aussi. Ce n'est pas le genre de personne à venir s'enfermer dans ce genre de pièces, en même temps si elle n'en a pas besoin elle ne va pas se forcer, c'est sur. Après, c'est toujours plus sympa de se muscler, mais bon chacun a son corps et fait ce que bon lui semble avec celui-ci. Je ne suis personne pour juger, si Alessia n'est pas très portée sur les activités physiques et bien c'est comme ça ! Elle m'explique qu'à la base, elle cherchait un spa ou... la cachette de William ? Pourquoi, il a une cachette, lui ? « Et pourquoi tu le cherchais ? Ne me dis pas que tu allais lui soudoyer des indices sur les secrets ! Tricheuse. » non mais ! Ça ne se fait pas, après tout. Là, elle m'annonce qu'en gros, elle s'est perdue et qu'elle était même prête à venir me délivrer de cette salle de sport. Ah, qu'elle est adorable... une véritable colocataire ! Elle prend soin de son voisin de chambre, ça fait plaisir, ça. « Ça doit être mon côté sado-maso, ça. » de venir m'enfermer ici. « Mais en même temps j'ai pas envie de me retrouver avec de la bedaine si tôt dans le jeu, les adolescentes vont pas voter pour moi, sinon. » Bah oui, c'est aussi pour elles que je fais ça... enfin, pour moi... pour qu'elles votent pour moi. Et oui, tout cela n'est que stratégie ! Je plaisante, mais j'avoue qu'on sait jamais, peut-être que si je suis trop beau gosse j'aurai la masse de votes ! Mes yeux se posent sur le petit écran du tapis, et je vois que j'ai effectué une demie-heure de mon programme, mais étant donné qu'on m'a dérangé en pleine session, je décide d'arrêter la machine, discuter avec Alessia est quand même plus intéressant. Je descends du tapis, attrape une serviette que j'avais déposé là lorsqu'elle me demande ce qu'elle pourrait bien faire de moi. Je m'essuie le front avec la serviette avant de la poser autour de ma nuque. « Arrête, tu m'adores déjà. » Je le sais, la preuve : à chaque fois qu'elle pousse une porte, je suis derrière. Qu'est-ce que vous voulez, ça, c'est mon charme indéniable... j'ai fait une nouvelle victime en la personne d'Alessia. « Et puis c'est pour toi aussi que je fais ça, que je dis en tapant sur mes abdos, pour que tu aies une belle vue au réveil. » Vous voyez comme je suis généreux, un peu ? Je pense à mes colocataires. Je suis vraiment une belle personne. J'attrape une bouteille d'eau que j'avais également amenée, bois une gorgée avant de poser mes yeux dans ceux de ma camarade. « Pas trop stressée ? » je lui parle de la nomination. Nous sommes tous les deux nominés aux côtés de sept autres candidats, autant dire qu'il y a du beau monde pour ces premières nominations. Ca m'embête d'être face à la candidate puisque pour l'instant c'est celle dont je suis le plus « proche », et je l'aime déjà, elle est marrante. Oh, bien sur, je me garde bien de lui dire... bah oui... je pense à ses chevilles.

_________________
“les quilles plantées dans un ruisseau, écoute chanter ce drôle d'oiseau
Il nous invite un peu plus haut À partager nos idéaux”
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia 

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2403
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 6000£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: il va y avoir du sport ! (+ Stephano ; 14/09 - 15:18)   Mar 19 Sep - 2:49

Je trouve pas ça si bête, comme idée, n’empêche, cette potentielle cachette secrète de William. C’est que, mine de rien, on est quand même chez lui, là. Je le verrais mal confier pépère toute une île toute entière à des dizaines et des dizaines d’inconnus, comme ça, faites comme chez vous. Et je le verrais aussi très mal avoir sa p’tite piaule en cohabitation avec les autres membres de la prod, qu’importe le lieu secret où ils crèchent. Vous allez p’t’être trouver l’image que j’me fait de William vraiment clichée, mais, quand même, on parle d’un gars qui possède au moins DEUX château dont un sur une ÎLE qui est carrément AUSSI A LUI, qui s’amuse à y enfermer des inconnus pour les regarder vivre puis qui joue aux sociopathes sadiques qui aime les torturer. Du coup, moi, si je devais imaginer l’endroit où il crèche, bah ça serait dans une cachette secrète à même le château, peut-être en activant un chandelier précis d’une pièce précise qu’on nous aurait pas forcément montré. A la manière d’une batcave ou je sais pas trop quoi. Et pour un jeu où le but c’est quand même de jouer aux détectives, il pourrait être que super impressionné qu’un candidat découvre sa cachette ! ...Bon, après, faut aussi une bonne dose de chance. C’est que c’est la que en la découvrant, je le surprends en position délicate, comme chanter du Britney Spears à poil ou je sais pas quoi… Pas sûre qu’il apprécie tout de suite les efforts que j’aurais fournis. Mais c’est pas grave, je prends le risque ! Et puis, s’il aime Britney, je juge pas, moi aussi, je l’adorais, quand j’étais p’tite. Enfin bref. Jen suis sûre, c’est pas une mauvaise idée. Ou, en tout cas, pas aussi mauvaise que de vouloir faire du sport. Oh, encore une fois, je ne juge pas, bien sûr. Mais j’avoue que pour le coup, je comprendrais mieux le fait d’écouter du Britney Spears. Quoi que. Peut-être qu’il en écoute aussi, en fait. « J’ai pas besoin de le soudoyer, j’me disais que rien que de le trouver ça l'impressionnant tellement qu’il me les donnerait de lui même, tu vois » je lui réponds, non sans malice, lorsqu’il s’interroge sur les raisons de ma super-quête. En espérant que je lui donne pas des idées et qu’il se mette pas lui aussi à la recherche au William. Ca serait quand même assez con qu’il me double sur une idée qui, de base, est de moi. ...En partant du principe qu’il soit capable de me doubler, bien sûr. A la course à pied, il le serait sans aucun doute, mais en fouinage, là, je le certifie : c’est moi la pro ! Quoi qu’il en soit, je continue alors sur ma lancée en lui avouant avoir été prête à lui venir en aide, en parfaite colocataire que je suis, mais que j’aurais certainement pas l’utilité de le faire étant donné qu’il s’est jeté lui même dans la gueule du loup.  son côté sado-maso, qu’il dit. haha. Et quand il ajoute qu’il ne veut pas risquer de prendre de la bedaine pour ne pas risquer l’élimination, je ne peux pas empêcher un petit reniflement moqueur en l’entendant, ni de répliquer « Tu ne comptes plus sur tes soit-disant super-fesses pour te sortir d’affaire ? » Non parce que s’il y a bien une chose qui a été facilement repérable chez lui, c’est bien l’amour qu’il porte à son propre postérieur. Quelque chose qui me fait assez rire, et dont je ne me lasserais jamais de me moquer. Mais bon, après tout pourquoi pas, si je me réfère à mes souvenirs du lycée, il est vrai que bon nombre de mes amies se foutaient totalement de la personnalité du gars sur le banc de touche : si celui-ci était à leur goût, elles usaient la totalité de leur forfait téléphonique pour les sauver… Alors je n’imagine même pas aujourd’hui, à l’heure où les forfaits n’ont aucun épuisement possible ! Je plains les parents de ces gamines, mais je ne me plains pas, moi. Parce que bon, ça se trouve, c’est la même chose du côté des mecs, hein. Enfin. Je fais savoir à Stephano dans un grand soupire que je ne saurais quoi faire de lui, et sa réponse me fait immédiatement sourire, et je m’amuse à prendre un air surpris et choqué, posant même une main sur la poitrine pour plus de drama. « Comment sais-tu ça ? Tu as lu mon journal intime, c’est ça ? » Balivernes, balivernes. Vu mon jeu d’acteur digne d’Holliwood, je n’ai aucun doute sur le fait qu’il saura voir là toute mon ironie et mon non-sérieux ! Surtout que si j’avais vraiment eu un journal intime, il aurait pas pu faire grand chose de celui-ci étant donné qu’il serait très certainement rédigé en italien, eh ouais. Et puis, si j’ai haussé un sourcil lorsqu’il a affirmé aussi faire tout ce sport pour moi, je n’ai pas pu retenir un rire franc en entendant la suite de la phrase. « Ben voyons ! Quelle générosité ! Je suppose que je devrais te remercier ? » Oh, merci, toi, Grand Stephano pour m’offrir des tablettes de chocolat au réveil. Non, vraiment, il a raison, je ne suis pas assez reconnaissante, je l’avoue, milles pardons. Ma faute. Haha. Bref. Je continue à rire doucement lorsqu’il me demande si je suis pas trop stressée. Je comprends aussitôt qu’il parle de nomination, et mon sourire se fait aussitôt un peu plus vague. « Je suis née stressée. Alors si on me rajoute des nominations sur le dos, j’peux te dire que là dedans, c’est la folie ! » je réponds en pointant du doigt ma caboche, dans un petit rire. Mine de rien, si j’ai l’air assez insouciante de premier abord, je pense que beaucoup de personnes seraient surprises de voir à quel point c’est constamment la guerre civile dans mes pensées. Moi-même, je me surprends encore à m’en étonner, parfois. « Et toi ? » C’est fou comme j’ai l’impression que les nominés de cette semaine sont remplis de gens que j’apprécie. Et Stephano fait bien partie de la liste de ceux que ça me ferait chier de dire au revoir. « Toute notre chambrée nominée, quand même, on a vraiment géré, sur le coup ! » Ah ça, c’est sûr que c’est le cas d’le dire. « T’imagine si Elna et moi on part ? Plus personne avec qui dormir, plus aucune super colocataire à tenter d’impressionner avec tes abdos ! » c’est dans un magnifique coup de cheveux digne des plus grands mannequins que j’avais prononcé le terme “super colocataires”, abordant à présent un sourire des plus angéliques et des yeux des plus papillonnants. Je plaisante à vue d’oeil, mais n'empêche que je sais que j’ai raison. Ca lui briserait le coeur.

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
 

il va y avoir du sport ! (+ Stephano ; 14/09 - 15:18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Wii Sport
» CAN 2012 : va y avoir du sport
» Foot + sur Bluewin TV ?
» Agoraphobie - "la peur d'avoir peur"
» Al Jazeera Sport va avoir le X-Factory dans le Trapèze....!!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE :: souterrains du château : niveau -1 - intérieur :: salle de sport-
Sauter vers: