éblouis par la nuit, jeudi s3, 19h40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

PSEUDO : aurore
MESSAGES : 1357
AVATAR : billy


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: popularité
AFFINITÉS:
MessageSujet: éblouis par la nuit, jeudi s3, 19h40   Dim 24 Sep - 22:47


SOFIA
Dre a prévu de passer la fin de sa journée à la plage. Il a bien tenté de se trouver des camarades pour l’accompagner ; une quête qui s’était sembler vaine. Ce n’est pas la solitude qui va freiner le jeune homme, bien au contraire. Il a très vite compris, en entrant dans l’aventure, que la solitude allait devenir un nouveau fidèle, un nouveau compagnon de fortune pour ses journées ; lui qui, à San Francisco, ne passait pas une minute seul, toujours accompagné d’un des siens. Ici, il n’y a ni sa mère, ni ses sœurs, ni Cameron, ni Nicholas… il est seul. Il attrape son sac à dos qu’il garnit très succinctement : une couverture, un paquet de marshmallow, une canette de bière, une gourde (rempli d’eau), un livre – du Kerouac –. Il prend aussi son harmonica qu’il avait rangé dans le tiroir de la commode, dans la chambre qu’il partage avec Sofia. Il glisse dans la poche de son jean son précieux instrument. Equipé de son sac à dos, Dre s’aventure en dehors du château, une veste sur lui. Il suit le chemin tracé qui me mène jusqu’à la plage. Quelques mètres, quelques pas le séparent de la plage. Son ombre glisse dans le paysage, au fur et à mesure de son avancée. Très vite, la pointe de ses chaussures s’enfonce dans le sable. Il ne tarde pas de les quitter et de les tenir au bout de sa main. Il longe la plage, en silence, alors que le bruit des vagues venant caresser le sable vient s’enfouir dans le creux de son oreille. Les grains viennent chatouiller l’épiderme de ses pieds. Il avance, les pieds nus. Le regard droit devant lui. Captant l’horizon qui lui faisait front. Il s’avance, apercevant au loin une silhouette quelque peu familière. Il reconnait Sofia, sa partenaire. Elle s’est installée sur la plage, assise. Ils ont eu la même idée, venir se recueillir en cet endroit. Il progresse d’un pas tranquille. Ne quittant pas sa cible des yeux. Depuis quelques jours, elle semble lui en vouloir, elle est renfrognée, d’une humeur boudeuse – comme certains diraient –. il arrive à sa hauteur, il s’arrête. Il baisse la tête et lui lance un regard. « Je peux ? », qu’il demande. A vrai dire, il ne lui laisse pas vraiment le choix. Il dépose son sac à dos à même le sable, en se baissant son harmonica chute. Il le ramasse et l’essuie furtivement à l’aide de sa main pour enlever les quelques grains qui sont venus se déposer dessus. Il le range alors dans la poche avant de son sac, comme pour le cacher de la vue de la jeune femme. « Je vois qu’on a eu la même idée de venir ici », qu’il commente. Il dit cela pour amorcer la conversation.

_________________
le paradigme qui sans cesse dans cette société doit faire des pieds et des mains pour se réinventer
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9176-sofia 

PSEUDO : ladyfame
PRÉNOM : clémence
COMPTES : reese, loreen & co
MESSAGES : 693
AVATAR : maria valverde rodríguez
ÂGE : 28
LOCALISATION : monaco
MÉTIER : laboratory technician


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 18 250£
ASPIRATION: amour (jenna)
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: éblouis par la nuit, jeudi s3, 19h40   Lun 25 Sep - 0:13

Elle ôte ses chaussures qu'elle tient d'une main et progresse, pieds nus, sur le sable jusqu'à se dégoter un coin qui l'inspire. Elle se pose et retire sa veste, puis laisse son regard se perdre loin devant elle, vers l'immense étendue d'eau. Ce n'est pas la même mer que chez elle, à Monaco, mais ça reste tout aussi beau à observer et elle en prend plein la vue. Sofia avait envie de s’oxygéner et la plage lui a semblé être le meilleur endroit pour ça. Elle aimerait évacuer tout un tas de pensées parasites qui lui polluent l'esprit depuis quelques jours. Sofia, d'ordinaire si détachée de tout, semble accorder trop d'importance à des choses qui n'en méritent pas autant. Elle a du mal à se reconnaitre en ce moment, elle n'est pas certaine que cette aventure ait un impact très positif sur celle qu'elle est. Peut-être qu'elle s'humanise un peu, et que c'est en cela que Sofia peine à se reconnaitre. C'est toujours dans ces moments-là, où la monégasque se croit seule et pense que son existence est oubliée de tous, qu'un camarade la surprend. Ce soir c'est @Dre qui apparait dans son champ de vision, elle ne l'a pas vu arriver et s'agissant de lui, elle se retrouve à se demander si le moment est tellement bien choisi pour parler tous les deux. Les occasions se sont faites rares toutefois cette semaine. « Fais donc. » Elle ne l'invite pas à s'assoir puisqu'il vient de le faire. Elle sent que Dre cherche un moyen comme un autre de lancer la conversation, et elle se demande du coup s'il n'aurait pas perçu que depuis quelques jours, elle prenait un peu ses distances de lui. Il commente le fait qu'ils aient eu l'idée commune de venir sur cette plage. « Tu es très observateur... » elle note d'un ton moqueur. Étant donné qu'ils sont tous les deux sur cette plage au même moment c'est que oui, en l'occurrence, ils ont eu tous les deux l'idée de s'y rendre. Sofia paraitrait presque froide ce soir, disons qu'elle n'accueille pas forcément la venue de Dre à ses côtés comme ça aurait été le cas une semaine plus tôt. Depuis il y a eu ce fameux soir où son partenaire a découché, envoyant valser les principes de la monégasque, alors même qu'elle lui avait bien formulé qu'elle souhaitait qu'il revienne dans leur chambre le soir. Ça n'était pas un terme négociable de leur contrat de cohabitation, tout du moins de celui que Sofia a imaginé dans sa tête. Ils partageant la même chambre, pour elle c'est inconcevable que Dre aille dormir dans une autre chambre et avec quelqu'un d'autre. Elle se dit surtout que pour l'avoir fait, ce soir-là, c'est bien qu'il n'a absolument pas tenu compte de ce qu'elle lui a dit l'autre fois. Ça entre par une oreille et ça sort par une autre, comme on dit. Alors oui, Sofia est un peu contrariée par rapport à cette histoire mais ça va lui passer. Elle remarque que le candidat s'emploie à ramasser quelque chose, et à le ranger comme s'il souhaitait le dissimuler à sa vue. Elle perçoit un certain empressement dans son geste, et inévitablement cela l'intrigue. « Qu'est-ce que tu me caches là ? » elle l'interroge en désignant d'un signe de la tête la poche à l'intérieur de laquelle elle croit l'avoir vu enfouir quelque chose. Sofia a peut-être halluciné, mais elle jurerait avoir vu sa main bouger. « Je suis ravie que tu aies fini par retrouver le chemin jusqu'à notre chambre, ces derniers jours, tu sais. » elle glisse alors, ses doigts traçant quelques formes dans le sable. Elle ne le regarde pas en disant cela, elle n'estime pas avoir besoin de planter son regard dans le sien pour lui faire comprendre que cette remarque n'est en rien anodine, qu'il y a bien un message derrière. Il peut choisir de l'entendre, ou de survoler ce qu'elle dit, ce ne serait pas la première fois de toute façon. Mais elle se réjouit effectivement du fait que Dre soit finalement revenu dormir à ses côtés, il n'a découché qu'une nuit mais désormais, il faut bien le dire, Sofia s'attend un peu à ce que ce genre de choses viennent à se répéter.

_________________
My insides went wild
When I reach out and I only grab air And it kills me to think That you never did care and it’s hopeless You’ve always gone off somewhere else
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

PSEUDO : aurore
MESSAGES : 1357
AVATAR : billy


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: popularité
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: éblouis par la nuit, jeudi s3, 19h40   Lun 25 Sep - 10:13

dre ne sait pas comment aborder Sofia, ni comment amorcer ce qui peut s’apparenter à être une conversation. Il tente. Il ne sait pas si ça va s’avérer être un échec ou non. Il a bien remarqué ces derniers temps que le comportement de Sofia avait quelque peu changé avec lui. Elle se montre plus distante, plus froide pour une raison qui lui échappe encore. Il ne pense pas avoir eu un comportement déplacé à son égard. Il a bien une idée sur ce qui pourrait justifier son attitude, mais il ne pense pas que cela ne vaille une attitude aussi exagérée. Elle semble accepter sa présence à ses côtés, il n’a pas envie de donner l’impression d’empiéter dans son espace vital. On ne peut pas dire que la réflexion de Dre soit très intelligente, Sofia ne manque pas à lui faire remarquer par sa réponse. Il reste silencieux face à ses mots. Il ne préfère pas réagir. Alors il prend place à ses côtés, alors que son instrument se fait la malle de la poche de son jean. Il le range rapidement, dans la poche avant de son sac à dos, comme un gamin qui tente de dissimuler la bêtise qu’il vient de faire pour ne pas recevoir une quelconque remontrance de la part de la matrone. Il redresse la tête vers Sofia qui l’interpelle sur son geste. Elle lui demande alors ce qu’il lui cache. Il dodeline la tête de gauche à droite, puis de droite à gauche, comme pour nier le fait qu’il lui cache quelque chose. « moi ? rien ? », émet-il comme si rien n’était, tout en prenant place aux côtés de la jeune femme. Il s’assoit dans le sable, relevant la tête pour observer le littoral qui leur fait front. Un silence s’est installé entre eux. Il sent bien que quelque chose a changé entre eux, que quelque chose a changé chez Sofia. Il mentirait s’il disait que la situation le laissait indifférent ; autant si un autre candidat lui en voudrait – même s’il ne voit pas ce qu’on pourrait lui reprocher –, il s’en ficherait un peu, mais là il s’agit de Sofia. Sa partenaire. Celle avec qui il partage son lit, sa chambre, avec qui son jeu a pris un autre virage. La voix de la demoiselle retentit dans la plage, venant cacher les murmures de la mer. Dre tourne sa tête en sa direction, observant le visage de la jeune femme. Elle ne le regarde pas. Elle se dit ravie. Ravie qu’il ait retrouvé le chemin jusqu’à notre chambre. « Tu ne pensais tout de même pas que j’allais te laisser seule ? », il lui demande. Il comprend qu’elle lui reproche d’avoir découché, de ne pas être revenu le soir où Luca l’avait convié dans sa chambre. Il n’aurait pas imaginé que Sofia puisse le prendre de la sorte, même s’il n’avait pas manqué, la semaine passée, le fait que Sofia désire qu’il revienne dans leur lit. « je n’avais pas prévu, tu sais », concède-t-il à la jeune femme. « de découcher, je veux dire ». il préfère préciser, au cas où la jeune femme ne s’imagine quoique ce soit. Déjà qu’elle a été rapportée à Britta qu’il se passait des choses louches entre Luca et lui. « tu étais au courant de ses intentions ? ». Avait-elle été mis au parfum que Luca désirait passer la nuit avec lui ? il ignore ce qu’il avait pu se dire entre les deux jeunes femmes au cours du prime. Sofia a peut-être été mis dans la confidence. il n’a pas cessé de soutenir son regard en direction de la jolie brune. Il tourne la tête en direction de la mer, silencieux.

_________________
le paradigme qui sans cesse dans cette société doit faire des pieds et des mains pour se réinventer
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9176-sofia 

PSEUDO : ladyfame
PRÉNOM : clémence
COMPTES : reese, loreen & co
MESSAGES : 693
AVATAR : maria valverde rodríguez
ÂGE : 28
LOCALISATION : monaco
MÉTIER : laboratory technician


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 18 250£
ASPIRATION: amour (jenna)
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: éblouis par la nuit, jeudi s3, 19h40   Lun 25 Sep - 12:04

Elle croit le surprendre entrain de ranger quelque chose dans sa poche, mais Dre prétend qu'elle n'a rien vu. Elle hausse les épaules, s'il veut lui cacher des choses libre à lui. Ce qu'elle pense avoir vu l'a intriguée, mais s'il ne désire pas satisfaire sa curiosité elle ne peut pas non plus l'y forcer. Elle lui fait en tout cas savoir qu'elle se réjouit du fait qu'il ait retrouvé le chemin menant à leur chambre, une remarque faisant bien évidemment référence au soir où Dre a découché. Depuis ce soir-là, Sofia prend un peu ses distances de son partenaire. Cette attitude peut sembler excessive, mais sur le principe elle n'a pas apprécié le comportement de Dre. L'abandonner dans leur chambre pour aller dormir dans une autre, elle pensait qu'il attendrait au moins un peu quitte à devoir faire une telle chose. Ils ne sont là que depuis trois semaines, et Dre se laisse déjà entrainer dans une autre chambre par une demoiselle de toute évidence très intéressée. Cet épisode a jeté comme un froid entre eux, et Sofia assume parfaitement le fait que ce soit surtout de son côté que les choses ont changé. C'est sûr, elle le voit un peu différemment aujourd'hui et elle se moque bien, à vrai dire, que l'on puisse penser qu'elle en fait trop. Elle ne pensait quand même pas qu'il allait la laisser seule, laisse-t-il ensemble. Il doit se moquer d'elle, elle ne voit que ça. « C'est pourtant bien ce que tu as fait. » La laisser seule, il n'a pas tellement hésité à le faire l'autre soir. Qu'il ait eu son mot à dire ou non elle ne veut pas le savoir, Sofia se contente de souligner les faits. Il lui demande si elle était au courant des intentions de Luca. « Elle m'en a touché un mot lors du prime, oui. » elle reconnait, en lançant un bref regard dans sa direction. Sofia savait ce que Luca planifiait, celle-ci lui a demandé si elle pouvait lui emprunter son partenaire pour la nuit. La monégasque a vite compris de quoi il s'agissait, que Luca désirait passer un moment privilégié avec Dre après le prime et qu'il risquait du coup de ne pas dormir avec elle ce soir-là. « Je ne me voyais pas lui interdire quoi que ce soit. C'est ce que tu allais faire que j'attendais de voir. » Mais finalement Sofia n'a même pas attendu de voir si Dre allait suivre Luca ou non à l'issue du prime, elle a préféré s'éclipser se sentant de trop entre eux deux. Ce qu'il a fait, elle n'a pas tardé à le savoir toutefois étant donné qu'elle s'est réveillée dans un grand lit vide le lendemain matin. Dre n'a pas regagné leur chambre dans la nuit ou au petit matin, et il faut bien l'avouer Sofia n'a eu aucun mal à l'imaginer lové dans les bras de Luca pendant qu'elle rencontrait ses problèmes de sommeil habituels, seule, pour une fois. Dre lui assure que ça n'était aucunement prévu, qu'il n'avait pas dans l'idée de découcher à l'origine. Elle est disposée à le croire, l'idée ne vient pas de lui après tout et elle pense qu'il s'est laissé entrainer sans tellement savoir dans quoi il s'embarquait. Enfin, elle suppose que si la tournure des choses lui avait déplu il aurait décliné l'invitation de la belle blonde et serait revenu tout naturellement dans leur chambre. Il n'en a rien été, et Sofia ne s'est même pas donné la peine de l'attendre ce soir-là. Elle savait d'ors et déjà en quittant le salon et en les laissant tous les deux que Dre passerait la nuit dans une autre chambre. « Je me doute que ça n'était pas prévu. Et je ne te demanderai pas ce qu'il s'est passé, dans cette chambre. Simplement je ne pensais pas que tu pouvais découcher aussi facilement, à la première sollicitation d'une jeune femme. » Elle ne souhaite pas avoir tous les détails de cette fin de soirée, et elle doute que Dre soit tellement disposé à s'étendre à ce sujet. Sofia pensait que Dre s'en tiendrait à la répartition des chambres, et au fait qu'ils sont liés dans l'aventure et forment un binôme. Mais le temps d'une nuit, il l'a laissée seule et pour Sofia leur binôme a ce soir-là perdu un peu de son sens. Elle n'y pense pas à longueur de journée depuis, loin de là, elle profite juste du fait de l'avoir à ses côtés ce soir pour lui dire clairement ce qu'elle pense de tout ça. « Je ne t'imaginais pas courir dans le premier lit s'offrant à toi en dehors du notre. » elle souffle, fixant la mer à perte de vue devant eux. Les choses se sont passées ainsi, elle mentirait en disant qu'elle n'a pas été un peu déçue de son comportement mais qu'il se rassure, cela n'a en aucun cas aggravé ses problèmes de sommeil. C'est juste que du coup, elle se demande si Dre pourrait lui refaire ce coup-là à l'avenir, avec Luca ou avec une autre. Il ne doit pas considérer que dormir dans leur chambre soit une obligation, et elle l'imagine bien prendre de nouvelles libertés au cours de l'aventure.

_________________
My insides went wild
When I reach out and I only grab air And it kills me to think That you never did care and it’s hopeless You’ve always gone off somewhere else
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

PSEUDO : aurore
MESSAGES : 1357
AVATAR : billy


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: popularité
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: éblouis par la nuit, jeudi s3, 19h40   Lun 25 Sep - 21:36

Dre n’a pas l’attention de changer de chambre ni de partenaire de chambrée : il n’est pas persuadé qu’il pourrait trouver une aussi bonne entente que celle qu’il entretient avec Sofia. Jusqu’à présent, il n’a souligné aucun souci avec elle, elle l’a toujours laissé faire ses nuits, ne l’a jamais réveillé par surprise le matin ; ils ont toujours été respectueux l’un envers l’autre. Il ne va pas la laisser seule ; certes, il ne peut la contredire lorsqu’elle lui fait remarquer que c’est ce qu’il a fait l’autre nuit. Dre ne tarde pas à lui demander si elle était mis au parfum des intentions de Luca. Peut-être que la jolie blonde a tenu quelques mots à Sofia à ce sujet, en lui confiant sa volonté partager une nuit avec lui. Elle lui confirme que Luca lui en a touché un mot, pendant le prime. Il hoche la tête, restant silencieux. Elle continue, en lui expliquant qu’elle ne se voyait pas lui interdire, elle attendait ce qu’il allait faire. Il tourne la tête en sa direction, sourcillant un peu. Il reste perplexe, un instant. « C’était un test ? », il la sonde. Ca ne lui plait pas trop. Quand bien même Dre a pu dormir dans une autre chambre que celle que la production lui a attribuée, il n’avait pas prémédité de dormir dans une autre chambre, dans un autre lit, avec une autre partenaire de chambrée que Sofia, ce soir-là. En suivant Luca, cette nuit, il n’avait pas vu le coup venir. Elle s’en doute qu’il n’avait pas prévu que ça se passerait comme ça. Il ne sait pas si elle est sincère ou non. Son regard se pose sur son visage, épousant les traits qui esquissent son profil. « Je ne comptais pas le faire ». Il n’a pas l’intention de lui rapporter cette nuit passée en compagnie de Luca, qu’elle se rassure. Après tout, il n’a aucune raison de lui en faire le récit ; à elle, mais aussi à personne d’autre. Sofia reprend de plus bel. Elle lui explique ne pas penser qu’il pouvait découcher aussi facilement, à la première sollicitation d’une jeune femme. Son regard échappe, fuyant vers l’horizon. Il reste silencieux. Il a l’impression de se faire sermonner. La voix de la jolie brune retentit de nouveau. Elle ne l’imaginait pas courir dans le premier lit qui s’offrait à lui en dehors du leur. « Moi non plus… », souffle-t-il, un brin évasif. Il n’aurait pas pensé qu’il aurait pu découcher, partager un autre lit avec une autre femme. Il tourne sa tête en sa direction. Il l’observe en silence. « Je t’ai déçu ? ». Ce n’est pas une vraie question. C’est plus un constat. Il l’a déçu, il le voit bien dans sa conduite, dans son agissement à son égard. Il aimerait bien que les choses s’arrangent entre eux. La dernière personne qu’il a déçu est son ancienne petite amie, c’était il y a deux ans. Enfin, il y a aussi sa mère qu’il a déçu en participant à cette téléréalité. Il se pince les lèvres. Il ne peut s’empêcher de remarquer que la jeune femme est entêtée et bornée. Il la découvre sous un nouveau visage. « Je voulais faire un petit feu de camp, tu m’aides à le faire ? », qu’il l’interroge. « On pourra s’installer autour, pour discuter ». ce sera plus chaleureux, plus convivial… enfin ça ne sera certainement qu’un trompe-l’œil. Il se lève pour se lancer à la quête de branchages et de pierres pour faire la délimitation du feu.

_________________
le paradigme qui sans cesse dans cette société doit faire des pieds et des mains pour se réinventer
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9176-sofia 

PSEUDO : ladyfame
PRÉNOM : clémence
COMPTES : reese, loreen & co
MESSAGES : 693
AVATAR : maria valverde rodríguez
ÂGE : 28
LOCALISATION : monaco
MÉTIER : laboratory technician


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 18 250£
ASPIRATION: amour (jenna)
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: éblouis par la nuit, jeudi s3, 19h40   Mar 26 Sep - 20:45

Les deux partenaires entretiennent des rapports assez cordiaux, et ce depuis le début de cette aventure. La semaine passée Sofia s'est même longuement confiée à lui sur son passé, sur sa vie, ses habitudes ce qu'elle n'a fait avec personne d'autre dans ce château. Dre est une sorte de privilégié avec la monégasque, il sait des choses que beaucoup ignorent et puis, il est aussi le premier homme avec lequel Sofia a dormi depuis bien longtemps. L'entente au sein de leur binôme n'était pas forcément garantie d'avance de par le fait que Sofia a une profonde aversion envers les hommes et la proximité avec ces derniers, mais au final les choses ont évolué de façon tout à fait positive entre eux ces dernières semaines. Depuis quelques jours, en revanche, la monégasque préfère se tenir à distance de Dre. Il y a un changement notable dans sa façon de se comporter avec lui, en cause le fait que Dre ait découché l'autre soir. Elle ne désire pas en faire une affaire d'état, mais on ne peut pas dire que Sofia l'ait très bien pris. Elle était au courant de ce que Luca préparait, elle a été mise dans la confidence mais elle a laissé les choses advenir, ce qui ne manque pas de susciter une interrogation chez Dre. Était-ce un test ? « Je ne dirais pas ça. » Sofia n’emploierait pas le terme test, ce n'est pas comme si elle s'était concertée avec Luca pour que celle-ci l'entraine dans sa chambre afin de guetter la réaction qu'il allait avoir. « Je n'ai pas fait germer l'idée dans la tête de Luca en me disant que j'allais te tester, et je pense qu'elle prévoyait ce passage à l'acte depuis un moment. J'ai juste laissé faire. » Et qu'aurait-elle pu faire sinon, s'interposer ? Dre est encore libre de faire ce qu'il souhaite avec Luca, elle déplore juste le fait qu'il l'ait laissée seule le temps d'une nuit. Elle n'allait pas lui interdire de passer au stade plus intime avec la blonde, puisque c'est ce que Sofia pense qu'il s'est passé l'autre soir, entre eux. Dre l'informe qu'il ne compte de toute façon pas lui donner de détails sur sa soirée avec Luca. Elle en vient à se demander s'il assume ce qu'il s'est passé, au final. Il vaudrait mieux pour lui, parce qu'elle est certaine que les choses sont pleinement assumées du côté de Luca au même moment. Dre ne désire pas lui raconter sa nuit, elle ne demande aucun détail, à partir de là les choses sont on ne peut plus claires. Mais dans cette aventure, c'est bien connu, les faits qu'on aimerait garder pour soi finissent souvent dans une chronique, révélés à tous. « J'espère que tu sais ce que tu fais, au moins. » lui souffle-t-elle. Sofia n'oublie pas qu'ils sont liés tous les deux, et elle se dit que si Dre agissait de manière imprudente, indirectement cela pourrait lui retomber dessus. Sofia a tendance à faire primer son intérêt avant tout, elle contrôle énormément son image dans cette aventure et elle n'est pas certaine que Dre en fasse autant de son côté. Disons qu'elle ne le voyait pas comme un homme susceptible de suivre une demoiselle au bout de trois semaines, elle a découvert un nouveau Dre cette semaine. Il lui fait savoir que lui non plus ne pensait pas découcher, soulignant une nouvelle fois le fait que rien n'était prévu, puis il lui demande s'il l'a déçue. Sofia tourne sa tête vers lui, et l'observe un instant. Elle tente de percevoir sur son visage et dans son regard si la possibilité de l'avoir déçue l'embête, ou pas. « Ça a une quelconque importance ? » elle l'interroge en reportant son regard devant elle, avant d'ajouter, telle une évidence « Oui. J'ai été déçue. » Mais ça Dre n'aura eu aucun mal à le deviner, vu comment Sofia a pris ses distances depuis ce fameux soir. Elle s'est refroidie, et elle aurait du mal à dire ce qui l'a le plus déçue au final. Le fait qu'il ait découché sans penser au fait que ça allait la contrarier, qu'il se soit laissé entrainer aussi facilement adoptant ainsi une attitude qui déplait à Sofia sur le principe. Elle s'abstient de juger, mais elle est loin d'approuver ce genre de comportements. Dre est un homme comme on en voit au final beaucoup, et ce n'est pas encore celui qui lui fera changer d'opinion sur les hommes, elle le sait au moins maintenant. Il glisse l'idée d'un feu de camp, autour duquel ils pourront s'installer pour discuter un peu. « Pourquoi pas. » elle laisse entendre avant de se hisser sur ses jambes, suivant Dre parti chercher de quoi préparer le feu. Sofia arrive à son niveau et tandis qu'ils avancent l'un à côté de l'autre, elle ne peut s'empêcher de rebondir sur cette histoire. Elle souhaiterait s'informer sur un point, demeurant flou. « Je suppose qu'il n'y a pas un moment ce soir là durant lequel tu as songé à ta partenaire de chambre, qui allait se retrouver seule. » Elle pense savoir ce qu'il en a été, mais elle préfère l'entendre de sa bouche plutôt que partir du principe qu'elle connait déjà la réponse. Elle doute que Dre ait eu tellement le temps de penser à elle et au binôme qu'ils forment, pour elle il avait bien d'autres choses auxquelles songer ce soir-là.

_________________
My insides went wild
When I reach out and I only grab air And it kills me to think That you never did care and it’s hopeless You’ve always gone off somewhere else
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

PSEUDO : aurore
MESSAGES : 1357
AVATAR : billy


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: popularité
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: éblouis par la nuit, jeudi s3, 19h40   Jeu 28 Sep - 18:36

Elle attendait de voir ce qu’il allait faire ? Qu’est-ce que ça voulait dire ça ? Cette réplique de la jolie brune l’intrigue. Voulait-elle le tester ? Etait-ce un test ? l’idée commence à germer dans son esprit, pourtant elle semble le contredire à dire. Ce n’était pas un test donc. Mais alors pourquoi attendre de voir ce qu’il allait faire ? et surtout pourquoi cette conduite après ça ? après l’avoir vu suivre les pas de Luca et après qu’il ait découché ? Quelque chose lui échappe. Il ne sait pas quoi. Ca l’agace intérieurement de ne pas le savoir, de ne pas réussir à mettre le doigt sur ce qui lui échappe pour comprendre l’attitude de Sofia à son égard. Elle lui explique ne pas avoir fait germer l’idée dans l’esprit de Luca ; selon elle, celle-ci prévoyait ce passage à l’acte depuis un moment. Elle dit alors avoir laissé faire. Il se contente d’un simple hochement de tête. Il lance un regard en sa direction, tentant de percer cette chose qui lui échappe en elle. Il voudrait la saisir, la comprendre. Il lui affirme qu’il ne compte pas lui rapporter cette nuit en compagnie de Luca, lorsque Sofia lui précise qu’elle ne lui demandera pas ce qu’il s’est passé. Il sait que quelques bruits courent à leur sujet, il ne sait pas exactement ce qu’il se dit ; mais Erica n’a pas manqué de lui demander, au cours de la semaine, ce qu’il se passe avec Luca. Il se doute que la jeune femme n’avait pas sorti cette question de son chapeau imaginaire, elle a dû entendre quelque chose. Il ne sait pas qui a lancé ces quelques bruits, il le saura peut-être un jour ou l’autre. A vrai dire, il se fiche bien de ce qu’on peut dire. Son attention se reporte sur Sofia : elle espère qu’il sait ce qu’il fait. « Oui », il répond sans hésitation. Dre, il n’a jamais été maître de lui. Il a toujours été guidé par ce truc qui brûle en son for intérieur, par cet instinct qui se consume chaque jour. Il lui signale que lui non plus n’aurait jamais pensé qu’il serait capable de découcher. Certainement si une autre femme lui avait fait l’invitation, il aurait décliné. Alors il ne peut s’empêcher de penser qu’il a pu la décevoir. Elle est déçue, il le voit dans son comportement, dans son agissement. Elle ne peut le nier. Tout la trahit dans sa conduite, dans son regard. Elle lui offre le portrait de la femme déçue, blessée même par l’homme. Il l’observe encore, silencieusement, en attendant sa réponse. Est-ce que ça a une quelconque importance ? il hausse les épaules. Peut-être que ça a une certaine importance pour lui. Il ne voulait pas la décevoir. Il n’en a jamais eu l’attention. Elle lui répond par l’affirmative. Il ne s’était pas trompé. Il en est désolé. Il pourrait le lui dire, mais il sait que cela ne va rien changer. Il ne dit mot. C’est alors qu’il lui propose de faire un feu. c’est ce qu’il avait prévu de faire en venant ici. De passer la soirée, autour d’un feu de camp, sa canette de bière et un bouquin comme compagnie. Finalement, cette compagnie sera celle de Sofia. L’américain ne tarde pas à se lever pour aller chercher de quoi faire ce fameux feu : du bois et des pierres. La jolie brune semble accepter à demi-mot. Il n’obtient qu’un banal « pourquoi pas » comme réponse. Il a déjà entendu plus d’engouement dans la voix de la jeune femme. Dre ramasse quelques branches qu’il trouve sur la plage, une ou deux pierres. Il est rapidement rejoint par Sofia. Il lui lance un regard en coin. Ils se mettent à marcher, l’un à côté de l’autre, dans la même direction. Il se penche de temps en temps pour ramasser quelques bouts de bois qui pourront faire l’affaire. La voix de Sofia résonne à nouveau dans les airs. Il lui offre toute son attention à sa question. D’après ses dires, il n’y aurait pas un moment ce soir là durant lequel il n’a pas pensé à sa partenaire de chambrée. « Je pensais te retrouver », il souffle avant que son regard ne se perde droit devant eux. pour lui, à partir du moment où il avait suivi Luca, il avait songé passer un moment avec elle, discuter encore, puis lui souhaiter de passer une bonne nuit avant de retrouver sa chambre et sa partenaire, retrouver Sofia. Dre s’arrête, déposant ses branchages sur le sol. « Pose ça là », qu’il lui indique en désignant le parterre. Il commence à rassembler les différentes branches pour former un feu, puis les quelques pierres qu’il a ramassé pour dessiner le pourtour du feu. il lui fait signe de le suivre, il a repéré un endroit où il y a de quoi rassasier leur feu qui n’a pas encore pris forme. « Sofia », il souffle, cherchant du regard celui de la jeune femme. « Pourquoi prends-tu à cœur ça ? », qu’il lui demande. Certains s’en seraient foutus ; pourtant elle semble affecter par ça, par le fait qu’il ne l’ait pas rejointe ce soir là. Il s’arrête presque dans sa marche, soucieux d’entendre sa réponse.

_________________
le paradigme qui sans cesse dans cette société doit faire des pieds et des mains pour se réinventer
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9176-sofia 

PSEUDO : ladyfame
PRÉNOM : clémence
COMPTES : reese, loreen & co
MESSAGES : 693
AVATAR : maria valverde rodríguez
ÂGE : 28
LOCALISATION : monaco
MÉTIER : laboratory technician


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 18 250£
ASPIRATION: amour (jenna)
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: éblouis par la nuit, jeudi s3, 19h40   Ven 29 Sep - 15:57

Elle n'a jamais eu en tête de le tester, elle a simplement laissé les choses se faire sans intervenir parce qu'elle a estimé que ça n'était pas son rôle. Elle a quand même fait savoir à Luca sur le prime qu'elle n'approuvait pas l'idée, mais elle a également souligné le fait que Dre ne lui appartenait pas, et qu'il était libre de faire ce qu'il voulait. Sofia ne voit pas trop ce qu'elle aurait pu ou dû faire de plus, l'un et l'autre connaissaient son avis sur la question puisqu'elle avait déjà fait part à Dre du fait qu'elle préférait qu'il revienne dans leur lit le soir. Les choses sont faites, de toute façon. Elle ne connait pas les détails de ce qu'ils s'est passé entre les quatre murs de la chambre de Luca, et c'est mieux comme ça, c'est eux que ça regarde après tout. Sofia a beau être curieuse, elle sait que ses éventuelles questions ne récolteraient aucune réponse. Dre sait ce qu'il fait, apparemment. Il vaut mieux pour lui, et s'il ne regrette pas cette fin de prime passée avec leur camarade blonde grand bien lui fasse aussi. Il lance par la suite l'idée de faire un feu, et Sofia est plutôt partante. Au moins ça va leur donner une occasion de bouger un peu, c'est toujours moins malaisant de parler en se déplaçant qu'avoir une discussion dans le blanc des yeux, assis côte à côte. Sofia le suit, elle aurait pu rester assise sur cette plage et goûter à un peu de quiétude mais elle n'en a pas encore fini avec cette histoire. Elle souhaiterait notamment savoir s'il a ne serait-ce que pensé un instant à elle, le soir où Luca l'a entrainé dans sa chambre. Songé à son binôme qui allait se retrouver seule, au fait qu'elle le prendrait possiblement mal. Il souffle qu'il pensait la retrouver. De toute évidence Luca l'a pris de court, et il ne pensait pas passer la fin de sa soirée et sa nuit à ses côtés. C'est donc qu'il a eu une petite pensée pour elle, tout de même. « Les choses semblent avoir pris une tournure... inattendue. Mais ça va, tu ne m'as pas l'air avoir été retenu de force, non plus. » note-t-elle en lui lançant un regard assez allusif. Une tournure qu'elle n'a aucun mal à imaginer, pour tout dire. Elle constate, simplement. Dre n'avait de toute évidence pas prévu de passer la nuit dans la chambre de Luca, toujours est-il que c'est ce qu'il s'est passé alors il a beau lui dire qu'il pensait la retrouver ce soir-là, ça ne change strictement rien. Il n'était pas là, et c'est tout ce qu'elle retient. « Il y en aura d'autres, des fois où tu découcheras ? Juste histoire que je sois au courant. » Sofia tente de s'informer, après tout s'il doit lui refaire le même coup à l'avenir qu'au moins elle puisse s'y préparer. Elle ne sait pas, il a peut-être apprécié cette nuit avec Luca et envisage de remettre ça prochainement. Si c'est le cas, la monégasque apprécierait qu'il fasse preuve d'honnêteté envers elle et reconnaisse clairement qu'une telle chose a des chances de se reproduire. Il la questionne sur le fait qu'elle semble prendre cette histoire à cœur, ce qui l'intéresse c'est de savoir pourquoi Sofia y accorde tant d'importance. Elle l'observe un instant et le voit ralentir. Leurs regards se rencontrent, mais Sofia rompt ce contact visuel pour poursuivre sa marche. S'il veut pouvoir entendre sa réponse, il vaut mieux pour lui qu'il ne traine pas trop derrière. « Nous sommes liés toi et moi, nous sommes censés dormir ensemble, j'ai du mal à concevoir qu'il en soit autrement. » formule-t-elle dans un premier temps. Sofia aurait aimé s'en tenir au schéma initial, celui qui stipulait que Dre et elle dormaient dans leur chambre ensemble, et Luca et Alain dans la leur. C'est ainsi que les duos de chambrée ont été répartis, et pour elle il faut s'y tenir. Sinon à partir de là tout le monde va dormir où et avec qui il le souhaite, et ce sera l'anarchie la plus totale. Sofia apprécie l'ordre, mais ça n'est pas l'unique raison qui justifie aujourd'hui qu'elle le prenne tant à cœur. « Et puis... » débute-t-elle, marquant un temps d'arrêt pour chercher ses mots. Elle pourrait lui dire qu'elle vient tout juste de retrouver l'habitude de dormir auprès d'un homme et qu'il ne fait que la perturber en disparaissant une nuit, ce dont elle n'a vraiment pas besoin. Ce n'est pourtant pas ce qu'elle s'apprête à lui signifier. « C'est assez égoïste mais j'aurais voulu te garder pour moi, je crois. Je n'aime pas beaucoup l'idée que tu dormes avec une autre, je pensais être la seule à avoir ce privilège-là. » De son côté, Sofia n'a jamais envisagé le fait d'aller dormir dans un autre lit, c'est une idée qui est même inconcevable pour la monégasque. La cohabitation avec Dre ne s'annonçait pas évidente au départ, mais elle a fini par s'y faire. Le fait qu'ils aient des habitudes différentes, qu'il continue de dormir le matin quand elle se lève, ce genre de choses font maintenant partie de son quotidien dans l'aventure. Sofia y tient, ce sont des petits détails qui la font sourire le matin. Elle qui ne pouvait pas imaginer un seul instant de dormir avec un homme il y a encore quelques semaines, est désormais confuse lorsqu'elle se réveille dans un grand lit vide. Les habitudes se prennent vite dans ce jeu. « Je n'aime pas être la laissée-pour-compte. » elle ajoute, son regard venant chercher le sien comme pour appuyer ses propos. Or laissée-pour-compte, c'est exactement comme cela que Sofia s'est sentie ce soir-là. Abandonnée, en quelque sorte, par son partenaire et même si cela ne s'apparente en réalité qu'à une infime trahison par rapport à ce qu'elle a déjà connu dans le passé, elle n'est pas disposée à laisser un homme se jouer d'elle une nouvelle fois. D'où le fait qu'elle n'ait pas tellement apprécié que Dre revienne comme une fleur le lendemain dans leur chambre, elle a trouvé cela un peu facile, et elle n'apprécierait pas qu'il prenne l'habitude de découcher quand ça lui chante. « Mais bon ne t'en fais pas, je vais m'en remettre. Des déceptions j'en ai connu d'autres. » Ce n'est pas la première et ce ne sera pas la dernière, non plus. Qui sait ce que lui réserve encore son séjour dans ce château, et ce à quoi elle aura droit avec Dre ou avec d'autres. Ça n'est pas une petite déception qui va lui faire perdre l'envie de jouer. « Je t'avais bien dit que le fait d'être lié à moi finirait par te faire déchanter. Tu vas découvrir un à un tous mes défauts, et tu peux déjà noter le premier : possessive. » Il était prévenu, elle l'a mis en garde plusieurs fois ces derniers temps à ce propos. Il ne peut pas dire qu'il ne savait pas, il disait ne pas y croire mais elle n'est pas certaine qu'il tienne ce discours encore très longtemps.

_________________
My insides went wild
When I reach out and I only grab air And it kills me to think That you never did care and it’s hopeless You’ve always gone off somewhere else
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

PSEUDO : aurore
MESSAGES : 1357
AVATAR : billy


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: popularité
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: éblouis par la nuit, jeudi s3, 19h40   Sam 30 Sep - 19:13

a-t-il songé à sa partenaire de chambrée, cette nuit là ? il ne lui a pas menti quand il dit qu’il n’avait rien prévu, tout cela a pris une tournure que l’américain n’avait pas vu venir. Il a pensé à elle, au début de cette nuit, parce qu’il pensait la retrouver et passer sa nuit avec elle, avec Sofia. Pourtant, c’est bien avec Luca qu’il a passé sa nuit. Il ne peut s’empêcher de se pincer les lèvres quand elle lui fait remarquer que les choses ont pris une tourne inattendue et surtout qu’il n’avait pas l’air d’avoir retenu de force. Il capte son regard et reste sans réponse. Il fait quelques pas, accompagné de la jeune femme. Celle-ci vient lui poser une question. Est-ce qu’il y en aura d’autres ? D’autres, elle parle des fois où il découchera. Il hoche les épaules de façon nonchalante. Il ne sait pas. Il ne peut pas préméditer ce qu’il se passer les jours à venir, les semaines à venir… peut-être, peut-être pas. Comment peut-il savoir. « Je ne sais pas. Je ferai le nécessaire pour que ça ne se reproduise pas », il souffle. Il a bien vu que cette histoire d’escapade nocturne dans la chambre de Luca n’a pas plu à sa partenaire, il n’a pas envie de la décevoir de nouveau – ce n’était d’ailleurs pas ses intentions, il n’est pas entré dans cette aventure pour être source de déception –. Il ne peut s’empêcher de réfléchir à sa conduite, son attitude à son égard ; elle prend cette histoire à cœur, trop à cœur même… mais pourquoi ? c’est cela qu’il aimerait comprendre. Quelque chose lui échappe. Il lui manque une clé pour comprendre la belle. Il ne sait pas s’il obtiendra cette clé, ce soir, mais il se lance en lui posant la question. Pourquoi prend-elle cette histoire à cœur ? il ralentit, comme si ses pensées étaient trop lourdes pour continuer sa marche. Tout un réseau de pensées, d’hypothèses émergent dans son esprit. Son regard rencontre celui de Sofia. Celle-ci reprend sa marche. Il s’arrête, détaillant quelques secondes sa silhouette de dos. Sa voix résonne de nouveau. Il fait quelques pas pour la rattraper. Il tourne la tête en sa direction, alors que le regard de la jeune femme fuit le sien, préférant regarder droit devant eux. il écoute sa réponse. Elle évoque le fait qu’ils soient liés et la répartition des chambres. Ils sont censés dormir ensemble. Il ne peut accepter cette raison. Après tout, la répartition des chambres a été faite de manière arbitraire par la production, et aucune règle n’interdit les habitants du château à dormir où et avec qui ils le souhaitent. C’est futile comme raison de lui en vouloir autant. Elle ne peut pas lui en vouloir autant juste parce qu’il a fini par dormir dans une autre chambre avec une autre femme qu’elle. Les nouveaux mots prononcés par la jeune femme attirent son attention. il est attentif, il y a peut-être une autre raison qu’elle ne lui a pas encore dit. C’était donc ça. Elle aurait voulu le garder pour elle, un discret sourire s’éprend des lèvres de Dre à l’écoute de cette raison. Elle n’aime pas l’idée qu’il dorme avec une autre qu’elle, elle pensait être la seule à avoir ce privilège. « Tu voudrais me garder juste pour toi ? », il demande. Il essaye de la comprendre. Elle est comme ce mystère qu’il cherche à percer. Il plante son regard dans le sien. Comme s’il cherche une réponse. Il n’a pas oublié les propos de la jeune femme, sur le fait qu’elle veut qu’il soit de retour dans leur chambre après passer un moment en compagnie d’une autre jeune femme. Ce soir, elle lui confie vouloir être la seule à avoir le privilège de dormir avec lui, de partager le même lit que le sien. C’est peut-être bon signe, cela veut dire qu’elle l’apprécie ; et pourtant ils semblaient avoir pris un mauvais départ, en début d’aventure. C’est ce qu’il retient de sa justification : elle l’apprécie, mais jusqu’à quel point. Elle dit ne pas aimer être la laissée-pour-compte. « Je suis désolé si c’est l’impression que tu as eu », énonce-t-il dans sa barbe. Il ne doit pas s’en faire, qu’elle lui dit alors. Elle va s’en remettre, il parait. Il ne sait pas s’il doit vraiment la croire ou si elle juste cela pour le rassurer. Il reste silencieux alors qu’il continue de marcher au côté de Sofia. Il sourcille en écoutant sa nouvelle réponse. Elle l’a prévenu qu’il finirait par déchanter. Il avoue qu’il découvre Sofia sous un nouveau visage, ce soir. Apparemment, il va découvrir ses défauts, les uns après les autres. Il peut dorénavant noter le premier d’entre eux : possessive. « Il m’en faut plus pour déchanter », il souffle comme pour la prévenir. Elle est possessive. A croire qu’il est destiné à être entouré de femmes possessives. Sa mère, ses sœurs le sont, son ancienne petite-amie s’était montrée aussi extrêmement possessive au début de leur histoire. Il s’écarte pour ramasser quelques branches échouées sur la passage. il invite par la suite la jeune femme à la suivre, pour faire ce fameux feu. Ils déposent les branchages qu’ils ont pu trouver sur la plage. « Je n’oublie pas que je dois te montrer mes talents », qu’il lui indique. Au cas où elle aurait pensé qu’il avait oublié cela. la semaine passée, plutôt que de lui citer les cordes qu’il avait à son arc, il préfère qu’elle les découvre par elle-même. Parce qu’une banale liste ne vaut rien. Qui plus est, Dre n’a aucune prétention d’avoir de quelconque talent. C’est Sofia qui a décrété qu’il en a.

_________________
le paradigme qui sans cesse dans cette société doit faire des pieds et des mains pour se réinventer
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9176-sofia 

PSEUDO : ladyfame
PRÉNOM : clémence
COMPTES : reese, loreen & co
MESSAGES : 693
AVATAR : maria valverde rodríguez
ÂGE : 28
LOCALISATION : monaco
MÉTIER : laboratory technician


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 18 250£
ASPIRATION: amour (jenna)
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: éblouis par la nuit, jeudi s3, 19h40   Lun 2 Oct - 4:17

Dre semble incertain quant au fait qu'il puisse être de nouveau amené à découcher, par la suite au cours de l'aventure. Mais il laisse entendre qu'il fera le nécessaire pour qu'une telle chose ne se reproduise pas. Sofia apprécie, même si elle s'abstient de le lui faire savoir. Elle garde en tout cas en tête qu'elle n'est pas à l'abri d'être une nouvelle fois abandonnée par son partenaire de chambrée. Elle ne sait pas si Dre et Luca ont parlé de remettre ça et de passer de nouvelles nuits ensemble à l'avenir, mais elle n'exclut bien évidemment pas le fait que puisque Dre l'a fait une fois, il peut tout à fait récidiver. Elle a bien compris qu'il n'accordait pas autant d'importance qu'elle au fait de dormir à tout prix ensemble, elle prend au sérieux cette histoire d'attribution des chambres tandis que Dre semble plutôt considérer que rien ne stipule qu'ils ne peuvent pas aller dormir ailleurs. Il aurait raison de le penser, mais sur le principe Sofia aime s'en tenir à la décision du Maître. Parce que ça l'arrange bien, aussi, il faut bien le dire. « Ce serait abuser de te demander de me prévenir, si jamais c'était le cas ? » elle l'interroge, prenant ainsi le risque d'être définitivement perçue comme une partenaire abusive, attendant de lui qu'il lui dise chaque chose qu'il prévoirait d'entreprendre dans le château. Elle ne l'empêchera pas "d'aller voir ailleurs", elle aimerait simplement en savoir quelque chose et non le découvrir au petit matin à son réveil. « Ne vas pas croire que tu doives me rendre des comptes. Mais j'apprécierais en être informée, simplement. » Et pas nécessairement cinq minutes avant par la candidate pour laquelle il l'abandonnera, comme ce fut le cas l'autre jour. Bon, Dre n'était pas au courant des projets de Luca mais elle suppose qu'il ne se laissera pas prendre par surprise une seconde fois. Le candidat a pu constater que la monégasque prenait cette histoire à cœur, peut-être même un peu trop. Elle admet y accorder une importance démesurée, mais elle n'arrive pas à concevoir que ce qui la lie à Dre puisse être "brisé" le temps d'une nuit. Dans son esprit ils sont censés dormir dans le même lit, s'endormir et se réveiller côte à côté le matin, c'est ainsi que les choses doivent en principe fonctionner entre eux. Sa vision des choses est sûrement assez égoïste, elle le conçoit sans mal, mais elle aurait souhaité le garder pour elle. Ces mots ne manquent pas de faire réagir l'américain, de toute évidence Sofia a été un peu trop honnête sur coup-là. Elle ne pense pas avoir à se justifier, elle estime en avoir déjà beaucoup dit. Mais soit, Dre semble assez déconcerté par ses aveux, comme s'il mesurait réellement l'importance que Sofia accorde à ce qui les lie l'un à l'autre. Car ce n'est pas qu'une affaire de chambre, au final, entre eux. « Est-ce mal ? Nous formons un binôme, j'aime y voir un côté "exclusif" et penser que tu n'es lié à aucune autre candidate de cette façon. Ce qui est le cas, je crois. » Entre leur sort lié dans dans la nomination et le fait qu'ils soient normalement censés partager la même chambre, elle pense tout de même être la seule rattachée à Dre de cette façon, et notamment dans le cadre du jeu. Ce n'était pas forcément le cas au départ, mais désormais Sofia n'échangerait sa place et le fait d'être liée à l'américain dans la nomination avec personne. Elle partage avec lui ce qu'aucune autre candidate ne pourra connaitre, et pour le coup cette idée lui plait assez bien. « Et puis je te l'ai déjà dit l'autre jour, je ne peux déjà plus me passer de toi. » elle poursuit dans l'esquisse d'un fin sourire, en référence à ses propos tenus lors d'un précédent échange. Elle avait plus ou moins plaisanté à ce sujet et elle se permet de rebondir dessus aujourd'hui. « Enfin, je ne suis apparemment plus la seule dans ce cas-là. » note-t-elle dans une allusion pour le moindre évocatrice. Elle ne prononce aucun nom, car elle estime ne pas en avoir besoin pour qu'il saisisse où elle veut en venir. Une blonde semble également ne plus pouvoir se passer de lui, c'est que Dre a du succès dans ce château. Et encore, Sofia n'a pas connaissance d'une éventuelle autre candidate intéressée mais il y en a peut-être une, elle est très bien informée dans ce château mais elle suppose que certaines petites choses lui échappent encore. Il se dit désolé de lui avoir donné l'impression d'être laissée-pour-compte. Elle hausse les épaules, l'air de lui dire que bon, qu'il soit désolé ou non, au final le résultat est le même. Elle s'est sentie bien seule ce soir-là dans son lit, et elle n'a même pas perdu son temps à fixer la porte de la chambre dans l'espoir de voir Dre y entrer pour la rejoindre car elle savait qu'il n'en serait rien. Elle l'a su dès que Luca lui a fait part de son projet concernant l'américain, pour elle c'était clair dès le départ. Sofia se révèle possessive ce soir - à ne pas confondre avec jalouse -, un trait de sa personnalité que Dre découvre et à partir duquel elle pense qu'il pourrait, enfin, accepter le fait qu'elle ne lui réserve pas que de bonnes surprises. Son tempérament de méditerranéenne éclate au grand jour, mais il lui en faut apparemment plus pour déchanter. Son absence de réaction laisserait penser qu'il a déjà eu à faire à des femmes possessives, qu'il a possiblement l'habitude et sait donc comment agir par rapport à ça. Alors qu'un tel défaut pourrait faire fuir beaucoup d'hommes, ce n'est pas le cas ici avec Dre. « Et juste pour savoir, quel défaut pourrait te faire radicalement changer de discours ? » En somme, le défaut que Dre ne saurait pas accepter chez sa partenaire, et qui lui donnerait limite envie de déserter leur lit pour toujours. Sofia lui en réserve encore quelques uns, elle doute d'avoir des défauts qui lui seraient insupportables mais sait-on jamais, qu'au moins elle puisse le préparer psychologiquement si ça doit être le cas. Dre dépose les branchages récoltés au cours de leur marche le long de la plage, et lui rappelle qu'il doit encore lui montrer ses talents. Cette remarque lui arrache un sourire. « C'est vrai, et j'attends toujours de voir ça. » Ses supposés talents, car au final elle a envisagé le fait qu'il pouvait en avoir d'autres en plus d'être un bon barman, mais elle n'en a encore rien vu. Elle suppose qu'ils sont censés se révéler à elle au fur et à mesure, et elle ne compte pas vraiment sur Dre pour la mettre sur la piste du moindre de ses talents. Il préserve très bien le mystère, jusqu'ici. « Montre-moi si tu manies aussi bien le feu que les cocktails. » elle lui lance, le défiant clairement. Est-il capable de leur allumer un feu, là, tout de suite ? Il a donné l'idée tout à l'heure mais elle ne sait même pas s'il est dans la capacité de le faire, ce feu. Disons qu'en ayant lui-même proposé un feu de camp pour discuter autour, ça vaudrait mieux pour lui. Elle l'attend en tout cas au tournant par rapport à ça.

_________________
My insides went wild
When I reach out and I only grab air And it kills me to think That you never did care and it’s hopeless You’ve always gone off somewhere else
Revenir en haut Aller en bas
 

éblouis par la nuit, jeudi s3, 19h40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» marche de nuit du jeudi
» PRISONNIERS (1) - Du jeudi 8 au mercredi 14/09/2011
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Comment connaître la vitesse instantanée de nos bolides la nuit ?
» Prendre des photo de nuit avec Nikon D80
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE :: domaine quincy-clifford : niveau 0 - extérieur :: plage-
Sauter vers: