(week 3, tues. 3:32pm) the world's wonders (alessia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9200-vivian En ligne

PSEUDO : melody.
COMPTES : (rica)
MESSAGES : 765
AVATAR : satomi ishihara.
ÂGE : 32
LOCALISATION : londres (uk).
MÉTIER : directrice artistique senior.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: £14,250
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: (week 3, tues. 3:32pm) the world's wonders (alessia)   Lun 25 Sep - 16:19

week 3, tuesday - 3:32pm
+ @alessia

Vivian ne savait pas vraiment comment elle avait atterri dans le grenier, cet après-midi, mais elle avait entrepris d'explorer les coins inhabités de la demeure, afin de voir ce qu'elle pouvait y dégoter. Avec un peu de chance, des indices, ce serait bienvenu. Elle n'était pas une grande enquêtrice et n'était pas dans ce jeu pour dégoter des secrets, mais quelques candidats l'intriguaient assez pour qu'elle s'essaie à quelques théories. Vivian fouillait les vieilles malles du grenier, prenant soin à ne pas ruiner sa manucure perlée. Vêtue d'une longue robe large aux motifs floraux et des sandales en cuir, elle avait lâché ses cheveux au naturel, légèrement ondulés d'un côté de son visage sur une épaule. Elle essayait d'extirper un objet d'une boîte en bois quand elle se trouva nez à nez avec Alessia. « Oh, bonjour Alessia, » fit Vivian, une expression de surprise avant d'afficher un sourire sympathique. Elle sortit l'objet de son étui pour finalement le poser devant elle, sur un vieux guéridon de chêne. « Je ne sais pas trop ce que je cherche, mais j'ai trouvé un superbe télescope que j'ai bien envie d'essayer ce soir, » affirma-t-elle avec un large sourire brillant, satisfait, les mains sur les hanches. Elle se remis à fouiller une malle, avant de dégoter un vieux chapeau digne de la reine d'Angleterre. Qu'elle posa alors tout naturellement sur les cheveux roux de la jeune Italienne. « Alors, raconte-moi tout. Harrison ? » fit Vivian avec un sourire complice, avant d'afficher une expression malicieuse et un tantinet gênée. « C'est mon côté maman, désolée, » ajouta-t-elle en dissimulant sa bouche derrière une main, avec un petit rire amusé. Avec une petite référence à ce qu'avait dit Samson sur elle lors du prime, qui n'était pas dénué de sens. Elle ne pouvait pas s'en empêcher, elle adorait écouter les embryons d'histoires d'amour de ses cadets, surtout quand ils étaient jeunes, frais et optimistes comme Alessia et Harrison. Une sorte de vie par procuration, elle qui vivait seule avec sa Sadako depuis cinq ans.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia 

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2444
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 3, tues. 3:32pm) the world's wonders (alessia)   Lun 25 Sep - 18:40

Ce château, moi j’vous l’dis : je l’explorerai jusqu’à la moelle ! Oh, bien sûr, en deux semaine, j’ai eu le temps, d’en visiter, des pièces et autres endroits de part et d’autres de l’île, mais je suis on ne peut plus consciente de ne pas encore avoir tout vu. C’est que mine de rien, on aura beau se dire que deux semaine c’est long, le temps passe vite et quand on se contente de vivre notre p’tite vie, y’a certains lieux qu’on a pas l’occasion de dénicher. Du coup, moi, je veux remédier à ça. En plus, bien souvent, mes sessions explorations me permettent de croiser du monde et de sympathiser avec des candidats avec qui je n’avais pas trop eu la possibilité de parler avant et ça, ça rend les choses encore plus cool. Ainsi, après une petite demie heure de marche et d’ouverture de portes, je tombe finalement sur l’entrée du grenier. Oh, voilà un bel endroit propice à l’exploration ! Lorsque j’y rentre, je tombe nez à nez avec Vivian qui, semble-t-il, avait eu la même idée que moi ! « Coucou Vivi, coucou la grosse boîte que Vivi embête ! » je réponds gaiement à son salut, amusée de la voir se batailler pour extirpé ce qui ressemblait à un étui d’on ne sait pas trop quoi. Même si on aurait pu se demander une seconde qui des deux allait remporter ce combat, c’est finalement la demoiselle qui gagne le combat. Elle semble fière et elle peut l’être, surtout vu ce qui se cachait à l'intérieur. « Oh, c’est trop cool ! Tu crois qu’il est plus jeune ou plus vieux que Maitre Wiwi ? » Moi, je pencherais sur plus vieux. Si cela est possible. Je m’approche pour admirer l’objet tandis qu’elle repart à la chasse et ouais, vu le côté rétro du truc, je suis sûre de ma supposition. Mais ça n’en rend l’objet que bien plus cool encore, ça le rend un peu steampunk, quelle classe. Vivian trouve finalement un magnifique -uhm uhm- chapeau qui ferait pâlir de jalousie toutes les femmes de la noblesse britannique qu’elle me pose directement sur la tête. Je lâche aussitôt un rire enfantin en m’amusant à me pavaner et à jeter mes cheveux d’un geste de la main presque princier. « Oh, je vous remercie, ma mie, d’avoir retrouvé mon précieux couvre-chef ! Ne suis-je donc pas délicieuse, avec ? » que je lui lance d’un ton tout aussi princier, toujours avec mes magnifiques talents d’acteur dignes d’hollywood. Je ris de ma propre bêtise lorsque Vivian me demande de tout lui raconter. Si je pose en premier lieux un regard curieux et interrogateur sur elle, le tout dans mon éternel sourire, lorsque j’entends le prénom qui suit sa demande, c’est le bug du cerveau. Mon sourire se fige, mes yeux s’écarquillent légèrement sous la surprise et je me sens rougir à vue d’oeil. « De- ...que. hein ? » Quand je pense que pendant les casting je vantais ma répartie à toute épreuve. Ils doivent bien se marrer, là bas, à la prod. Vivi s’excuse finalement, mettant sa question sur son côté maman et je ne peux m’empêcher de lâcher un rire. Sa petite blagounette aura au moins eu l’effet de débuguer mon cerveau. « Ne t’excuse pas, c’est le devoir d’une maman d'embarrasser ses enfants sur des sujets comme ça ! » Une part de moi se demande grand dieu POURQUOI j’ai répliqué ça, parce que d’un côté, maintenant, plus de quoi nier un quelconque sujet Harrison. Mais, bon, tu me diras, après ma conversation avec Bugi hier puis avec Biboune cette nuit qui m'ont fait un peu ouvrir les yeux, on peut dire que j’suis toujours dans ma lancée. Néanmoins, je me sens rougir encore un peu, tandis que je porte mon attention sur le chapeau que j’enlève de ma tête, sourire un peu gêné sur la face. « Mais je saurais pas trop quoi te dire... » Ce qui est fichtrement vrai. Ca me semble encore tellement irréel de me dire que je puisse effectivement avoir des vues sur Harrison, et encore PLUS que ça puisse être réciproque. Non pas à cause d’Harrison - au contraire, il est génial- mais plus par rapport à cette idée que j’me fais des affaires de love. « On… on s’entend bien ? » je tente, d’une petite voix, en levant un regard un peu penaud sur elle. Je me doute qu’elle va pas s’en contenter, moi même je m’en contenterais pas dans la situation opposée. Mais je me sens actuellement aussi gênée et ridicule qu’une enfant de 5 ans prise sur le vif en train de piquer des bonbons dans le placard interdit. Et croyez-moi, je parle d’expérience.

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9200-vivian En ligne

PSEUDO : melody.
COMPTES : (rica)
MESSAGES : 765
AVATAR : satomi ishihara.
ÂGE : 32
LOCALISATION : londres (uk).
MÉTIER : directrice artistique senior.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: £14,250
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 3, tues. 3:32pm) the world's wonders (alessia)   Jeu 28 Sep - 9:23

Alessia était une jeune fille avec une bonne humeur et une légèreté contagieuses, et voir son minois plaisanter à peine entrée dans la pièce arracha un large sourire brillant à Vivian. Elle lâcha un rire cristallin à la question de la jeune Italienne sur l’âge du télescope, avant de se pincer le menton dans une pose exagérément pensive. « J’ai quelques doutes, j’ai une théorie sur la réelle existence de William, peut-être que c’est un fantôme... » fit Vivian de sa voix tranquille, avant de continuer à fouiller dans la malle devant elle, et en sortir un horrible chapeau, qu’elle posa naturellement sur les cheveux roux d’Alessia. « Il ne te manque qu’un tailleur de tweed et de grosses bagues en or aux doigts et tu es prête pour Buckingham Palace, » commenta Vivian en ajustant légèrement le couvre-chef d’Alessia qui se prit au jeu. Avant de lancer les hostilités et la question à trois milliards. La réaction de l’Italienne était tellement adorable que Vivian ne put s’empêcher de s’exclamer comme une maman attendrie, lui posant ses deux mains sur les joues. « Ohhhh c’est trop mignon, » couina Vivian avec un large sourire. « Regarde moi ce rouge aux joues, » ajouta-t-elle en lui pinçant très légèrement une joue, puis s’éloignant légèrement pour contempler la nouvelle marquise de Thrown Dice avec un regard amusé. La jeune fille ne semblait soit ne pas savoir quoi dire, soit simplement de pas vouloir trop en dire. Vivian avait peu de choses à répondre à tout ça. « Profite, va, » commenta-t-elle en sortant un gigantesque drap brodé de motifs horriblement démodés de la malle, toussotant légèrement à cause de la poussière. « Qu’est-ce qu’une vie si on se prive des choses qui nous rendent heureux ? » continua Vivian, s’enroulant tout naturellement dans le drap, en faisant une toge romaine du... meilleur goût. Avant de se rendre compte qu’elle parlait à Alessia. La jeune fille à la maladie en stade terminal. Un léger voile un peu triste passa devant ses yeux, mais elle ne cessa pas de sourire. « Mais je suis sûre que tu es bien mieux placée que moi pour le savoir, » ajouta Vivian sans perdre son expression, d’une voix douce. Elle laissa un petit silence s’installer, Alessia comprendrait probablement de quoi elle parlait. Vivian sortit alors une paire de vieilles lunettes en métal doré, dotées d’une tige pour les tenir sur son visage, qu’elle essaya immédiatement avant de se retourner vers Alessia. « C’est un gentil garçon. Un peu particulier, certes, mais très gentil, » fit Vivian avec un sourire, ses yeux grossis avec l’effet loupe des binocles un tantinet vintage.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia 

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2444
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 3, tues. 3:32pm) the world's wonders (alessia)   Ven 29 Sep - 2:43

Ce télescope, il est juste trop beau, trop classe, qu’importe s’il vient de l’âge de pierre ou même d’avant. Il me fait penser à ces films futuro-fantastiques ou tout est toujours hyper beau surtout quand il neige et quand ils ont des hauts-de-formes. Mais par contre ça serait trop décevant que ça soit un tout récent qui soit juste du style rétro, qu’il ait pas une super grande histoire derrière lui avec tout plein de trésors et de découvertes derrières. Du coup je demande à Vivi si elle pense qu’il est plus ou moins vieux que Wiwi -qui est un peu mon échelle de mesure de vieillesse quoi- mais là elle m’annonce qu’elle a une théorie et sa théorie elle est géniale j’y avais jamais pensé avant mais là j’écoute et j’adhère j’adore je dis oui. « Haaaaaan mais c’est pas bête comme truc ! En plus tu sais j’ai fouillé touuuuut le chateau pendant ces trois semaines pour essayer de le trouver, parce que pour moi c’était évident qu’il allait pas cohabiter avec la prod, il est bien trop précieuse pour ça. Mais je l’ai pas trouvé. J’ai même tenté d’actionner des livre ou des chandeliers mais rien. Pas de mur secret. Du coup ouais, ça doit être un fantôme. » Ca veut surtout dire que j’aurais passé bien des après midi à fouiller pour rien, mais bon, c’est pas grave, au moins ça m’aura permis d’explorer le chateau ! Pis après, grave à Vivi, voilà qu’à partir d’un simple chapeau je me transforme en grande femme du monde, j’en ai déjà presque tout ! « A moi la royauté et les macarons au p’tit dej ! » Parce que j’en suis sûre, la Reine, elle s’en bouffe une cinquantaine tous les p’tits matins quand nous, on doit économiser 5 ans et faire un prêt sur 10 ans pour espérer en acheter un à un goût pas trop dégueu. Quelle injustice. Et puis là, voilà qu’elle me questionne sur Harrison. Et me voilà à buguer totalement. « Mes joues sont normaaaaales » je proteste en riant légèrement face à sa réaction, un poil gênée quand même. Parce que si dans ma tête c’est quand même un peu plus claire et que je commence à comprendre ce qu’il se passe de mon côté, bah n’empêche que… ça reste Harrison. Ca reste… troublant. Et embarrassant, un peu. Je sais pas tellement comment vont évoluer les choses. Je sais même pas si ce que je ressens est réciproque. C’est flippant. Mais, en même temps, je trouverais presque ça… Grisant. Du coup, quand Vivi me dit de profiter, je tente de me retenir de sourire comme une idiote, mais je crois que c’est couru d’avance. Et comme je sais qu’en plus, aucun son censé ne voudra sortir de ma bouche, je me contente de hocher doucement la tête, toujours avec ma face de mioche. Puis, sa réplique suivante me fait doucement sourire. Un sourire un peu plus vague, cette fois. C’est que c’est drôle, elle fait un peu écho à mes conversations avec Bugi et Abbi d’hier soir. J’étais sur le point de répondre, lorsqu’elle ajoute que je dois probablement être mieux placer qu’elle pour le savoir, ce qu me fait sourire un peu plus franchement. « Oh, non. Chaque vie est précieuse et mérite d’être chérie, qu’importe sa durée. Tout le monde devrait s’en rendre compte, qu’on vive jusqu’à 25 ans ou jusqu’à 105 ans. » ...Dixit la fille qui voulait se priver de tout, même de l’amour, pour pas imposer sa mort prochaine aux autres. Haha. Mais bon. On va dire que c’est pas grave puis qu’il ne me semble pas qu’elle le sache. Et je vais pas en parler parce que ça se trouve y’a @Bugi qui se cache dans une des malles, prêt à surgir pour me taper si je dis encore des trucs déprimants. On est jamais trop prudent. Puis, là voilà d’un seul coup qui se retourne et je ne peux pas retenir un éclat de rire cristallin en la voyant affublée de ces lunettes, de cette... toge ? et surtout de ses yeux qui ont presque doublé de volume sous ces loupes. « Madame, ce n’est pas la mode qui vous porte. C’est vous qui portez la mode. » Je lui lance dans un ton digne d’une aristocrate. Je suis sûre que c’est une vraie citation que j’ai déjà entendu quelque part, et là, c'était vraiment le moment parfait pour la ressortir. Puis voilà que Vivi parle de nouveau d’Harrison. Enfin, elle ne l’a pas dit en fait, mais elle n’a pas besoin de le faire. Je comprends de suite. Tout comme un grand sourire vient instantanément étirer mes lèvres. Je sais pas pourquoi, mais ça me rend trop contente qu’elle dise qu’il est gentil. J'acquiesce dans un hochement de tête et ajoute aussitôt « Oh mais il est pas que ça ! Si seulement lui-même pouvait s’en rendre compte. » Si j’avais prononcé la première phrase dans le même sourire bienheureux, la deuxième elle, était plutôt accompagnée d’une moue presque frustrée, dans un souffle rapide. Parce c’est le cas : c’est frustrant de savoir qu’il se trouve bête, voire pire. J’avais bien tenté de lui faire comprendre que non, pendant notre balade en forêt, mais j’suis sûre que c’est rentré dans une oreille et ressortir par l’autre. « Et toi ? » Je lui demande soudainement tout en attrapant un vieux livre qui traînait. Je le feuillette, tentant de déterminer s’il a de la valeur ou non, tout en continuant sur ma lancée. « C’est trop triste, d’avoir une maman mais pas de papa...  » Je dirais même plus, beaucoup trop triste. Je lève mes yeux sur elle, grosse mine malicieuse et goguenarde sur la face. A peu près la même que j’adopte quand je veux taquiner Bugi à propos d’Achille. « Est-ce qu’on a des chances de bientôt en avoir un ? »

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9200-vivian En ligne

PSEUDO : melody.
COMPTES : (rica)
MESSAGES : 765
AVATAR : satomi ishihara.
ÂGE : 32
LOCALISATION : londres (uk).
MÉTIER : directrice artistique senior.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: £14,250
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 3, tues. 3:32pm) the world's wonders (alessia)   Sam 30 Sep - 19:37

La réaction d'Alessia à la question à quatre milliards de Vivian est tellement adorable, que Vivian ne sut que dire sur le coup, se contentant d'un rire amusé à ses joues rosées par l'embarras. Il y avait quelque chose de rafraîchissant dans la simplicité de la relation entre Alessia et Harrison, probablement venue de leurs caractères respectifs. Lorsque Vivian s'affubla du drap brodé et des lunettes, la remarque d'Alessia la fit éclater de son léger rire cristallin, s'efforçant de garder une pose théâtrale malgré son accoutrement. « N'est-ce pas ! » renchérit Vivian sur son allure, avant de reprendre un peu plus sérieusement lorsque Alessia souligna les nombreuses qualités de son soupirant. « J'envie votre enthousiasme et votre innocence, » souffla Vivian avec un sourire nostalgique sur le visage. Elle n'avait ni eu le temps ni le droit de trop profiter de ces moments-là, et était donc résolue à les vivre par procuration, elle, la trentaine passée, divorcée sans enfants. Alessia lui retourna finalement la question, et à vrai dire, elle ne s'y attendait pas vraiment. « Moi ? » s'exclama Vivian, une expression confuse sur le visage, mais quelque peu amusée. Son nouveau surnom de maman allait donc bel et bien lui coller à la peau. Elle qui au final avait signé son divorce précisément parce qu'elle n'était pas prête à en avoir, la voilà écopant de vingt-cinq enfants allant de dix-neuf à cinquante-trois ans. « J'ai bien peur que la maison ne doive rester une famille monoparentale pour le moment, » répondit-elle alors avec un large sourire. Divorcée, à s'occuper de la marmaille, Thrown Dice était une famille moderne. La bouille d'Alessia et sa remarque étaient cependant bien trop adorables, arrachant un rire à Vivian en la voyant. « Je doute des capacités de nos candidats présents à prétendre au titre de "papa" de la saison, » ajouta-t-elle en roulant des yeux d'un air entendu et amusé. Non, sérieusement, réfléchissez-y deux secondes. Vraiment. Et quand bien même miraculeusement quelqu'un ferait l'affaire, tristement, jusque là, la moyenne d'âge et le caractère des candidats mâles ne semblaient pas vraiment aller dans le sens souhaité par Alessia. « Je vais donc avoir besoin d'aide sur le repassage pour le moment, » plaisanta-t-elle alors en replongeant dans sa malle, pour fouiller un peu plus. Avec de la chance, ces trucs pouvaient potentiellement être des indices. « On pourrait organiser un véritable bal costumé avec toutes ces babioles. Ou une gigantesque brocante, » commenta-t-elle en sortant un très vieux téléphone doré, avec deux combinés séparés pour la voix et l'écoute. Que Vivian posa sur le guéridon en bois, portant les deux éléments à sa bouche et son oreille. « Allô monsieur Quincy-Clifford, Vivian et Alessia à l'appareil, nous voudrions commander un prince charmant pour moi-même et mes enfants, merci d'avance, stop, » fit-elle de sa voix chantante et joyeuse, comme une parfaite hôtesse de centre d'appels, terminant machinalement son message comme un vieux télégramme absurde.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia 

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2444
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 3, tues. 3:32pm) the world's wonders (alessia)   Dim 1 Oct - 19:39

Vivian est vraiment trop mignonne. Tu m’étonnes que le Samsam lui ait donné le titre de maman de la saison. Evidemment, que c’est notre maman à tous, Vivian. Même Martin et Alain. Eix, c’est sûr qu’ils voudraient pas l’admettre mais c’est parce qu’ils sont en pleine crise d’ado en même temps, du coup ça les rend en mode “fuck da police” , “t’es pas ma mère” et compagnie. Mais moi, là, je suis au stade de l’enfance où je sais que notre maman est trop géniale et adorable.  Et comme je suis le genre d’enfant à me mêler de tout, même ce qui me regarde pas, bah j’essaie un peu de me renseigner pour savoir si y’aurait pas, par le plus grand des hasard, la possibilité de l’apparition soudaine d’un papa. Parce que c’est cool, les papas. Mine de rien. Mon interrogation semble la surprise presque autant qu’elle la fait rire, et je peux pas m’empêcher de rire avec elle parce que même son rire est trop cool. Mais apparemment, pas de papa qui se profil à l’horizon. Oh bah crotte. Je trouve ça nul et pas seulement pour nous, enfants n’ayant qu’une maman. Parce qu’il faut pas oublier qu’un père c’est surtout un amoureux, et Vivi, elle en mérite un, d’amoureux, saperlipopette. Elle est trop belle trop chou trop gentille et tout, alors pourquoi y’a pas genre toute l’angleterre qui regarde l’émission qui harcèle la production avec des lettres d’amour enflammées ? ...Quoique, pour ce que la production nous en dis, c’est p’t’être le cas ! Haaaan, les saligauds. Faudra essayer de se renseigner la dessus. Y’a matière à creuser, moi j’dis. Et puis, Vivi me répond en m’avouant ses doutes sur les capacités de papa des autres candidats et ça me fait marrer. Parce que c’est pas faux. Mais pas que. « Et puis, si on est tous tes enfants, ça serait bizarre de sortir avec un d’eux. » je lance dans le plus grand des sérieux dans un léger hochement de tête, comme si tout ça était réel. « Mais par exemple, dans la production ? Y’aurait personne, non plus ? » Non parce qu’en plus, ça se trouve, les lettres enflammées des téléspectateurs, c’est Reese ou Samsam ou même Wiwi ou quelqu’un d’autre de l’équipe technique qui les cachent par jalousie. Ca serait possible. Bizarre, flippant, et un brin maniaco-psychopathe, certe, mais possible. Et puis, ça se trouve, elle, elle trouverait ça mignon et romantique. Qui suis-je pour juger ! « Moi si tu augmentes mon argent de poche je veux bien t’aider » je lui lance dans un grand sourire espiègle quand elle me parle de repassage. Eh ouais ma poule, t’as une de tes filles, c’est déjà une négociatrice dans l’âme et dur en affaires ! Bah attend, je perds pas le nord, moi ! Je la regarde déballer toutes ces vieilleries avec curiosité quand d’un seul coup elle a la meilleure idée du siècle, le genre de super idée qui vous foutent des étoiles dans les yeux et l’envie de sauter de partout en agitant des bras. A moins que ça soit qu’à moi que ça fasse ça. « Haaaaaaan un bal ! Ouiiiiiii ! On décorerait tout le salon avec tout touuuuut ce qu’il y a la et on s’habillerait qu'en tenue ancienne, rétro, steampunk et compagnie ! » Je m’y vois déjà, et c’est franchement trop cool. Mais les bals; de base, c’est trop cool. Enfin, je suppose, parce que j’en ai jamais fait, en fait. Et c’était la plus grande frustration de mon adolescence. Parce qu’en Italie, à la fin des études, y’en a un. Et j’ai grandis en m’attendant à l’avoir, mon bal. Je l’attendais, j’en rêvais, j’en parlais avec mes amies… et au final on déménage à Londres et j’ai pas de bal. Je vous laisse imaginer ma déprime, à l’époque. Je ris en éclat lorsque Vivian passe son message à Wiwi via un vieux téléphone trop méga beau pour un prince charmant, et lui tapote alors sur le bras pour y ajouter mon grain de sel en lui soufflant, comme pour ne pas qu’on m’entende à l’autre bout du fil « Eh, eh ! Dis-lui qu’il doit être grand ! C’est mieux quand ils sont grands pour les câlins ! Et aussi gentil ! Et intelligent ! Et drôle ! Et qu’il ait touuuuuuut plein de points communs avec toi ! » Non parce que quitte à commander lui un homme, autant bien le faire, non di diou ! Et puis, du coin de l’oeil, j'aperçois quelque chose et quand je capte qu’il s’agisse peut-être de ce dont je crois qu’il s’agit, ma tête se tourne d’un seul coup, à m’en filer un torticolis. Je m’approche de la partie de masse de bric-à-brac en question puis, difficilement, en retire un vieux vieux vélo datant au moins des années 1800 vu sa tronche. Et il n’en faut pas plus pour m’exciter comme une puce, à moi, pauvre fan d’histoire qui rêverait de voyager dans le temps pour découvrir les modes de vies de toutes les époques. « REGARDE MOI CAAAAAAA » ma joie est à son paroxysme et je pense que ça se voit. « Un vélo michaux ! Un vrai ! Vrai de vrai ! C’est la première fois que j’en vois un, c’est trop cool, c’est trop génial, c’est, c’est ! » J’ai pas les mots en fait, tellement que je suis contente. Je l’inspecte sous toutes les coutures, sous tous les angles. J’ai déjà envie de monter dessus, en fait. « Tu crois qu’il marche encore ? » Pitié qu’il marche encore.

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9200-vivian En ligne

PSEUDO : melody.
COMPTES : (rica)
MESSAGES : 765
AVATAR : satomi ishihara.
ÂGE : 32
LOCALISATION : londres (uk).
MÉTIER : directrice artistique senior.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: £14,250
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 3, tues. 3:32pm) the world's wonders (alessia)   Mar 3 Oct - 17:29

Vivian émit un léger rire lorsqu'Alessia mentionna l'absurdité de la voir fréquenter l'un de ses prétendus "enfants". « Ce serait une drôle interprétation du complexe d'Oedipe, en effet, » répondit-elle d'un ton amusé. Bien qu'au final elle était certaine que tous ne se reconnaissaient pas dans ce concept de mère et enfants dans la maison, c'était un bien grand mot. Surtout pour quelqu'un qui n'en n'avait pas et qui n'avait pas l'intention de concevoir avant quelques bonnes années malgré la pression sociale. Même la production, oui. « Tu veux dire, ces gens en costume que l'on voit en coup de vent une fois par semaine pour nous torturer ? J'ai bien peur de n'être ni assez coeur d'artichaut, ni assez masochiste, » plaisanta Vivian avec un large sourire amusé. Qui eut un nouveau rire à la réponse d'Alessia lorsqu'elle réclama de l'aide pour le repassage. « Tu devras demander à William qu'il m'offre une augmentation la prochaine fois que tu frotteras la boule de cristal. » Et prier pour ne pas recevoir une photo de gorille faisant un doigt d'honneur, surtout. En effet le grenier renfermait nombre de trésors antiques et vintage, qui donnèrent des idées à Vivian, soudainement inspirée. « Pour l'instant, c'est surtout tous en toges à broderies de Mamie, mais si on fouille on aura peut-être de quoi faire quelque chose d'amusant pour Halloween, » répondit-elle avec un petit rire à l'enthousiasme de l'Italienne concernant ce prétendu bal steampunk. Cela dit, elle était sûre de pouvoir coudre quelque chose avec ce drap démodé, mais malgré son poste dans une maison de couture, la confection n'était pas vraiment son point fort. Sortant le vieux téléphone, Alessia se prit au jeu de la doléance pour un prétendant, et Vivian joua le jeu sur la même lancée. « Vous entendez, Monsieur Quincy-Clifford ? Un homme qui sait faire les Cosmopolitan et qui sera incollable sur tous les Silent Hill, si possible, » renchérit-elle avec un large sourire brilant à sa camarade, qui sembla se mettre à fouiller pour découvrir, caché derrière la malle et sous un drap, un superbe vélocipède. L'Italienne semble extatique et à son interrogation, Vivian lui jeta un regard complice. « Il n'y a qu'une seule manière de le savoir... appuie-toi sur mon épaule, » fit-elle en se rapprochant de la candidate, dégageant un peu le passage devant le vélo par la même occasion en poussant la malle sur le côté.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia 

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2444
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 3, tues. 3:32pm) the world's wonders (alessia)   Mer 4 Oct - 17:19

Je ne peux retenir un éclat de rire lorsque Vivi rebondis sur ma remarque concernant le fait de sortir avec l’un de ses enfants spirituels avec une référence au mythe d’Oedipe. Mythe qu’est quand même sacrément drôle, quand on y pense. Si on aime les situations cocasses des films d’ados avec le côté dramaqueen et sanglant de la mythologie grec, j’entends bien. « Tant que tu te crèves pas les yeux et que personne ici ne se suicide, je suppose qu’au moins ça se finirait un tout petit peu mieux que dans l’histoire originale ! » Non, parce que, quand même, quoi. Même si je suis sûre que l'audience serait capable d’apprécier la scène, vu comme elle semble toujours de plus en plus friande de contenue télévisuel qui choc la pauvre p’tite ménagère, nous… pas sûre qu’on kiffe. Surtout Vivi. Parce que même si j’en sais rien, j’imagine tout de même que y’a meilleure sensation, quand même, que de se crever les yeux. Mais bon. Je m’égare. Ahem. Je lui demande finalement si l’heureux élu ne serait peut-être pas dans la production et sa réponse me provoque un pouffement amusé. Elle a pas tort, quand on y pense. « Pourtant, je suis sûre que ça aurait été le début de scénario parfait pour le nouveau roman à l’eau de rose à la mode. » ...Parce que, mine de rien, ça me fait pas mal penser au début d’un autre roman qui a provoqué une taulée à sa sortie. Fufu. « 50 nuances de Wiwi, ça l’aurait fait, non ? » Maintenant le tout, c’est de savoir si William aussi à une pièce de jeu secrète à l’intérieur du château. Bien que vu le personnage, j’aurais plutôt tendance à imaginer cette dite-pièce remplie de guillotines et autres berceaux de Judas que de cravaches et menottes à froufrou. Qui lui on même peut-être déjà servis sur des candidats dont la tête ne lui revenaient pas trop, qui sait ! « Je suis sûre qu’il pourra se montrer généreux ! C’est pour le bien du château, après tout ! » Bah oui. Comment pourrait-il refuser telle demande quand celle-ci a pour vocation de rendre heureux tous les petits vêtements du château dont la peur ultime est de se retrouver froissé ? Il ne pourra pas. Bah non. En tout cas, voilà que Vivi a une merveilleuse idée, celle de profiter de toutes ces vieilleries pour rhabiller le château le temps d’un bal, une soirée ! Et je ne peux qu'être un milliard de fois d’accord parce que d’assister à un bal, c’était un peu mon rêve de gosse et d’ado, alors aujourd’hui, l’envie reste forcément encore présente ! Encore plus si c’est à l’occasion d’Halloween, tout simplement parce que « Halloween, c’est trop cool ! En plus c’est vrai qu’on va le passer ici, j’y avais même pas pensé ! » Ouais, non, si j’avais été capable de faire le calcul date + deux mois dans ma tête, par contre, de faire le lien entre tout ce qui arrive à ce moment là et le fait que du coup… ça arrivera sur cette île - ou la bis - bah ça, nope, aucune connexion, nada, niet ! Ca me fait sentir un peu bête, mais c’est pas grave et puis de toute façon notre attention est vite retenue par autre chose lorsque Vivi déniche un vieux téléphone super joli dans lequel elle s’amuse à commander un homme à William exactement comme elle commanderait une pizza et ça me fait tellement rire que je m’amuse à surenchérir et lorsqu’elle s’y met aussi en me lançant un regard complice, je l’encourage de mes deux pouces levés en hochant la tête dans un sourire déterminé, l’air de lui dire “go go guuurl” le tout en me retenant d’exploser de nouveau de rire ! Puis, c’est à mon tour de dénicher une nouvelle trouvaille qui se cachait tranquillement dans un recoin de la pièce. Et quelle trouvaille, mes amis, quelle trouvaille ! Un vélocipède, un Michaux ! Je n’en avais vu que dans des livres ou dans des reportages historiques tant ce genre de vélo est rare et ancien, et dire que je suis au bord de l’euphorie serait un bel euphémisme ! Lorsque je demande à Vivi si elle pense que celui-ci est encore en état de marche, sa réponse me provoque un rire bien-heureux. Effectivement, il n’y a qu’une seule manière de le savoir et la simple pensée que je puisse poser mes fesses sur cet engin pour tenter de l’actionner me donne envie de sautiller de partout pour montrer ma joie ! Une fois que tout fut dégagé devant le passage, Je souffle un peu pour reprendre un minimum de concentration et tente de monter dessus. Tente, oui, parce que si s’asseoir sur l’assise est une affaire qui roule -hahahaha j’aime l’humour- pour ce qui est de garder l’équilibre en mettant les pieds sur les pédales qui sont pas du tout au même endroit que nos vélos actuels… C’est différent ! Après quelques râtés toujours accueillis dans les rires, je parviens finalement à actionner les rouage et à a faire un petit mètre de voyage et là, c’est bon, my life is complete, je peux mourir en paix. « Regaaarde ça maaaaarche ! » Me relevant de l’engin dans un rire, je ne peux m’empêcher de lancer cette remarque « Elliott et ET peuvent aller se rhabiller, avec leur vélo volant ! Ca c’est bien plus rigolo ! » Eh ouais, carrément, jusque là. Non parce que c’est bien beau les vélos trafiqués par des pouvoirs extraterrestres, mais ça, c’est tout aussi cool et ça a eu besoin d’aucun coup de pouce magique. Alors forcément, c’est beaucoup mieux ! « A toi ! » je lui lance joyeusement en apportant le vélo vers elle. Bah ouais, je vais pas être la seule à m’amuser avec, quand même !

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
 

(week 3, tues. 3:32pm) the world's wonders (alessia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pré-trip report Walt Disney World et Universal Studios (30 Août au 13 Septembre)
» Tales Of Symphonia : Dawn Of The New World
» Transport entre WDW, parc universal et sea world
» Week end du 14/15 nov à Disneyland Paris (hotel hors disney)
» FLORIDE 2010 WALT DISNEY WORLD
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE :: premier étage : niveau 1 - intérieur :: Vieil escalier :: Grenier-
Sauter vers: