Let's talk about love baby (Lundi - 15h)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9209-alain 

PSEUDO : Ben.
COMPTES : Judas, Dean
MESSAGES : 611
AVATAR : Cassel
ÂGE : 51
LOCALISATION : Miami
MÉTIER : Jouer de Poker professionnel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 22 250 £
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: Let's talk about love baby (Lundi - 15h)   Lun 25 Sep - 16:28

@Jenna Gibson

Saoulé, je suis saoulé en me réveillant ce lundi matin. Mon faible score me outre au plus haut point. Comment le public a t-il pu préférer un bouffon comme Eustache et une benêt comme Alessia ? Suis-je finalement battable ? Moi grand joueur de poker est-ce que je pourrai perdre contre des amateurs dans un jeu de stratégie ? Non, j'y crois pas, c'est tout bonnement impossible, je sais que je vais gagner.. mais je le sais moins qu'il y a deux jours, je suis moins sûr. Et puis, je fais perdre des points à ma team, la team amour. Sans moi, sans Martin, on aurait gagné cette semaine des teams. Je considère aucunement que l'amour c'est mon truc, mais peut-être devrais-je faire un effort ? Juste pour le jeu ? Non.. Pourquoi être quelqu'un d'autre que moi ? Pourquoi me forcer à être ce que je ne suis pas ? Je ne vois qu'une solution : Changer de team. La semaine passée, avec Aryel, j'avais essayé de contacter, ma cehf d'équipe, Jenna, afin de changer de team, malheureusement elle n'était pas là, aujourd'hui, je décide de retourner à la tour en espérant bien la trouver. J'enfile ma veste en cuir qui me couvre du froid de saison naissant et je m'en vais donc rejoindre cette fameuse tour. Arrivé sur place, j'ai pas la foi de gueuler et de faire tout le cinéma de la dernière fois, j'ai plus la force, plus la force de haïr. J'ouvre alors la porte, et il se figure qu'elle est déjà ouverte, je monte alors les escaliers. Je toque alors à la prote de la chambre, afin d'éviter de tomber sur une Jenna dans une situation malaisante aussi bien pour elle que pour moi et l'ouvre. Là miracle, elle est là, elle est présente. Je vais enfin pouvoir dire tout ce que j'ai sur le cœur, sans m'énerver, sans râler, juste dire ce que je pense de tout ça. A quel point ça me saoule, à quel point c'est un affront pour celle que j'ai aimé, et celle qui aura été la seule de ma vie que j'ai pu aimer. « Jenna, je veux parler. » dis-je alors avant de m'avancer vers elle et de m'assoir sur une chaise. « Je demande mon transfert dans la team compétition.. je vois pas ce que je fous dans la team amour.. je vais faire perdre des points à ma team et je vais devoir faire des trucs que je veux pas faire. Personne n'y gagne. » Non parce que non seulement je fais perdre mon équipe, non seulement l'aspiration me convient pas, mais en plus je dois obtenir des câlins pour avoir fait perdre des points ? C'est une blague ? La perte de points pour un compétiteur comme moi c'est déjà une assez grosse punition pour qu'on me rajoute l'obligation d'aller quémander des câlins comme un gosse pathétique en manque d'affection. C'est trop pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : Redpix
PRÉNOM : Loic
COMPTES : Keegan, Alma
MESSAGES : 463
AVATAR : Eliza Dushku
ÂGE : 32
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Journaliste BBC.

MessageSujet: Re: Let's talk about love baby (Lundi - 15h)   Lun 25 Sep - 18:34

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La princesse n’est pas toujours d’humeur à recevoir de la visite. C’est qu’elle a envie d’être visitée et sauvée par un prince ou par une princesse qui sauront la combler. Jusqu’à maintenant, aucun des participants n’a su être suffisamment valeureux pour que chacune des portes s’ouvrent et laissent place à la princesse que je suis. Ne vous attendez néanmoins pas à me voir plumeau à la main, longue chevelure blonde à la raiponce et vêtue d’une énorme robe datée et démodée. Ce n’est clairement pas le style de la maison. Non, moi je suis plutôt une princesse à la Rebelle, je casse les codes pour apporter un petit peu de modernité. J’ai apporté mes valises et appris à apprécier l’endroit. On s’y ennuierait parfois terriblement mais je trouve le temps nécessaire pour observer chaque candidat. C’est ici que tout se prépare, j’ai condamné Claudio et Stella à partager leur semaine ici, j’ai trouvé une punition suffisamment embêtante à Martin et Alain ici également. Câliner quelqu’un, doux jésus, apprécier leur réaction autant que je l’ai fait ne devrait pas être autorisé. Que Dieu me pardonne pour avoir autant rigolé. Demander aux deux mecs qui détestent le plus le genre Humain de poignarder leur égo et leur personnalité dans le dos pour s’adonner à un loisir plus humain et tendre… Leur demander cela revient à attendre d’un chien qu’il entame une conversation et se mette à marcher sur deux pattes. Je n’ai pas peur de l’impossible, ils devront réussir, parvenir à se racheter auprès de leur équipe ou la punition sera terrible. Je n’ai pas pour habitude de promettre l’enfer sans aller au bout de mes engagements. Je n’ai qu’une parole et je défie quiconque de remettre cela en cause. L’heure n’est plus à la réflexion, un visiteur semble sur le point de se frotter à la tour et je suis d’humeur à l’accueillir. Il est le premier, il lance les hostilités, pour le meilleur ou pour le pire ? L’avenir nous le dira. Ce qui est certain, en revanche, c’est que chaque visiteur laissera des plumes ici, il ne peut en être autrement. Assise au bord de mon lit de princesse au matelas moelleux et appelant au sommeil éternel, j’accueille mon visiteur d’un sourire chaleureux. « Que vois-je ? Serait-ce mon prince charmant ? » Serait-il venu ici pour me secourir ? Ah non, il semble entreprendre une autre entreprise, même pas sexuelle… Pas du genre marrant le mec, il pourrait faire un effort merde ! « Parle ! La princesse est prête à entendre ce que tu as à lui dire ! » Parler de soi à la troisième personne, c’est cool, ça donne l’impression d’être quelqu’un d’important. Oh mais attendez, je le suis ! Je ne puis retenir un rictus, il interrompt Alain en plein milieu de sa requête. Inutile qu’il aille plus loin sur ce terrain, j’en ai déjà assez entendu. « Une question, Alain, penses-tu réellement être joueur ? Un compétiteur abandonne-t-il son équipe à la première difficulté ? »
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9209-alain 

PSEUDO : Ben.
COMPTES : Judas, Dean
MESSAGES : 611
AVATAR : Cassel
ÂGE : 51
LOCALISATION : Miami
MÉTIER : Jouer de Poker professionnel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 22 250 £
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Let's talk about love baby (Lundi - 15h)   Mar 26 Sep - 17:01

Je n'ai plus rien à faire dans cette team minable qu'est la team amour et c'est décidé, aujourd'hui je change de team. Je me dirige donc vers la tour de Jenna où se trouve une membre de la production aussi à la tête de ma team. C'est à cause d'elle que je dois faire un putain de câlin, c'est à cause d'elle que je dois proner l'amour pour aller loin dans le jeu, et ça c'est pas mes valeurs, alors qu'elle aille se faire foutre. La team compétition à côté à tout pour me correspondre, le jeu, le rabaissement de l'autre, sa mise à mal pour gagner, ça, ça me plait. En plus vu leurs scores minables il semblerait que cette team manque bien de compétiteur, je serais un sauveur là-bas. Donc je me rends à la tour, et contrairement à la semaine passée, Jenna est belle et bien là, parfait ! On va enfin pouvoir parler sérieusement, sans même m'énerver je vais lui dire à quel point c'est débile de m'avoir foutu dans la team amour. Assise sur son lit, elle m'accueille à coup de princesse je ne sais quoi.. Quelle conne ! Je suis pas étonné que ce soit elle qui soit en charge de la team du love, la team des hébétés heureux. Parce que l'amour c'est ça, c'est être un hébété heureux. « Épargne moi ta mise en scène s'il te plait. » lui dis-je d'abord, je veux juste lui parler moi, et certainement pas la jouer prince charmant qui sauve la princesse. Sérieusement ? J'ai une tête de prince charmant ? Je suis pas le genre de gars à être au centre des rêves érotiques des jeunes filles je pense, bien au contraire. Je n'aime pas ma team, mais je crois que je n'aime pas non plus la personne qui la dirige, raison de plus pour changer. Je lui fais donc part de ma volonté. Je veux quitter la team amour et rejoindre la team compétition. Tout le monde y gagne. Sa team, la team compétition et moi. Sauf que voilà, elle a pas l'air de vouloir et elle me demande même si je pense être joueur, soit disant un compétiteur n'abandonne pas à la première difficulté. Elle a raison dans un sens, mais ma fierté ne peut l'admettre, alors je l'enverrai chier en trouvant ma propre justification. « J'en ai rien à foutre moi.. j'ai jamais demandé à être dans la team amour, je suis joueur de poker, pas un guignol qu'on utilise et qu'on fout dans la team amour parce que c'est marrant de foutre un papi célibataire là-dedans. » Ca aussi ça me outre, je le prends comme ça. Je le prends comme un affront par rapport à mon ex-femme, et ça me choque encore plus dans le cas de Martin qui lui a perdu sa femme. Après bon, c'est pas mon problème, de toute façon Martin c'est un bolosse. « Mais garde-moi dans ta team de merde si tu veux, toutes les semaines elle perdra.. ta team perdra, parce que c'est une team de perdants dirigée par une perdante. » J'avais promis de pas m'énerver, mais là elle a touché à mon égo. Moi pas joueur ? Je suis le plus grand joueur qui soit, mais je vais certainement pas jouer les gentils pour faire gagner des points à ma team. « Et puis je joue pour moi, pas pour une team à la con. Manquerait plus que j'aide les autres à gagner. » Ca aussi c'était pas dans le contrat. Mais faut savoir que je hais les sports collectifs, j'ai toujours tout gagné seul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : Redpix
PRÉNOM : Loic
COMPTES : Keegan, Alma
MESSAGES : 463
AVATAR : Eliza Dushku
ÂGE : 32
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Journaliste BBC.

MessageSujet: Re: Let's talk about love baby (Lundi - 15h)   Mar 26 Sep - 22:40

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Il y a des visites qui font plaisir. Je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’en bénéficier jusqu’à maintenant, les candidats ont un petit peu oublié que j’existais. Vexant ? Je suis la dernière au classement des chroniqueurs qui vendent du rêve si mes souvenirs sont exacts. C’est bien ce que les sondages disaient non ? Qu’il en soit ainsi, je n’ai pas pour vocation à devenir la meilleure amie et l’idole des participants. Au contraire, j’exerce mon rôle à la perfection et je compte bien continuer à leur faire vivre l’enfer en contribuant largement à semer leur chemin d’embuches. Ils n’y échapperont pas, Thrown Dice n’est pas un club vacances, ils le comprennent largement lorsqu’ils se retrouvent en binômes ou trinômes avec d’autres candidats pour une semaine. Demandez à Hawa, Harrison et Bugi si la cohabitation a toujours été facile et plaisante. Je suis payée pour retourner le cerveau des participants, pour faire en sorte qu’ils ne s’ennuient pas trop et qu’ils souffrent. C’est la raison pour laquelle j’encaisse un bon gros chèque chaque saison et, croyez-moi, je prends mon travail à cœur. Il y a des visites qui font plaisir, je ne pourrais pas vraiment qualifier la visite d’Alain comme étant l’une de ces visites qui donnent le sourire. Je sais exactement pourquoi il vient, j’ai décidé de ne pas l’accueillir la semaine passée parce que j’étais bien trop amusée par son cinéma. Cette fois c’est différent, je suis parée pour un secouage dans les règles de l’art. Le pépé de l’édition s’en souviendra. Oh non, attendez, le deuxième pépé de la saison, monsieur grincheux ne doit pas être très loin. J’suis vraiment chanceuse comme fille, vous voyez deux vieux machins dans une équipe censée représenter l’amour ? Non parce qu’ils invitent davantage à la solitude qu’au désir, vous les avez regardés ? Une pointe de drama pour simplifier la tâche aux monteurs qui auront la lourde tâche de sabrer le moins intéressant pour retranscrire le meilleur de notre échange et me voilà fin prête à taper dans le mille. « Tu dois vraiment être très mauvais au poker dans ce cas-là ! » Je remarque simplement, d’un air complètement détaché, en l’écoutant déblatérer des arguments qui sonnent creux, vraiment, ç’en est affligeant. « Un bon joueur de poker n’est-il pas censé savoir composer avec une main qui ne lui convient pas ? N’est-il pas censé savoir bluffer et prétendre tout savoir faire pour baiser la gueule à ses concurrents ? » Je me redresse, abandonne mon lit, la main contre le menton, je le détaille de la tête aux pieds, je commence même à tourner autour de lui. « Tu vois le problème… Mon petit vieux… C’est que tu n’es même pas capable de feindre l’empathie. Tu es décevant, pas seulement aux yeux de l’équipe amour, mais aux yeux des téléspectateurs, des autres candidats, du monde entier. » Je suis d’un calme olympien, d’une froideur sans nom. « Comment peux-tu penser avoir ta place dans une équipe censée être capable de tout accomplir pour le plaisir de la compétition alors que tu n’es même pas capable de prôner des valeurs avec hypocrisie pour faire gagner ta propre équipe et montrer qu’avec des éléments ne jouant pas en ta faveur tu arrives à tourner la situation à ton avantage ? » Je n’ai pas tort, nous le savons tous les deux. Le voilà qui parle de perdre, de perdants et je l’interromps d’un grand rictus exagéré. « Chéri, je crois que t’as loupé un épisode ! » Ce n’est même pas un épisode, c’est deux ou trois d’entre eux. « Mon équipe se porte bien, deuxième position du classement, tu te souviens ? Tu es le looser, le perdant. Te rends-tu compte que tu es exactement ce que tu décris ? Le perdant dans l’histoire, c’est toi… Personne d’autre que toi ! » Le monsieur joue pour lui, sans déconner ? « Tu manques de lucidité et d’intelligence mon petit Alain. Qu’est-ce que tu croyais ? On ne participe pas à un jeu comme Thrown Dice pour faire sa vie en solitaire et gagner seul. Ici, sans les autres, tu n’es rien ! »
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9209-alain 

PSEUDO : Ben.
COMPTES : Judas, Dean
MESSAGES : 611
AVATAR : Cassel
ÂGE : 51
LOCALISATION : Miami
MÉTIER : Jouer de Poker professionnel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 22 250 £
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Let's talk about love baby (Lundi - 15h)   Mer 27 Sep - 15:56

Moi un mauvais joueur de poker ? Moi ? Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre, la Jenna je la défie quand elle le veut au poker, elle regrettera ses mots. A t-elle gagné un nombre incalculable de tournois au point de pouvoir vivre de sa passion ? D'ailleurs de quoi vit-elle ? De son travail à Thrown Dice ? C'est pathétique. Obligée de chercher le buzz pour pouvoir vivre dans ce monde et elle ose me parler ? Elle ose remettre en cause mon niveau de jeu de ce qui m'a toujours défini, de la seule chose qui me reste en ce bas monde. Ca ne me touche même pas en fait, je suis juste choqué au plus haut point qu'une personne comme elle vienne l'ouvrir et hausser le ton en ma présence. En plus ce qu'elle dit c'est que des conneries, des conneries que les joueurs amateurs sortent justement. « Mais pourquoi tu parles ? Tu dis que de la merde. Un bon joueur de poker sait se coucher quand il le faut. Il ne va pas lamentablement les yeux fermés à l'abattoir. » Jamais je blufferai avec un sept et un deux si il y a cinq personnes encore en jeu, jamais. Seul le vaniteux bluffera avec une main de merde, dans une position et situation de merde. Une fois sur mille ça passera, alors il recommencera, mais les 999 autres fois, il se fera plumer comme un imbécile, alors la comparaison de Jenna n'a aucunement lieu d'être. Et puis voilà qu'elle m'appelle mon petit vieux maintenant. Pour qui se prend elle avec ses airs supérieurs ? Jenna est non seulement un personne ridicule mais elle est en plus exécrable, là cependant ses mots me touchent un peu plus. Décevant. Ce mot résonne dans ma tête, c'est pas n'importe quel mot, c'est un mot qu'on a souvent sorti à mon égard, un mot que mes proches ont souvent utilisé, mon père, ma femme, mes filles.. Je baisse les yeux en entendant ce mot, l'espace d'un instant c'est comme une destruction à l'intérieur de moi, je ne saurais vraiment y mettre des mots, une destruction qui laisse place à la haine, à la colère, elle n'aurait jamais du sortir ce mot. Jamais. « Tu n'es grosse pute si tu prétends que bien jouer c'est gagner par l'hypocrisie et le mensonge, il n'y a rien que je hais plus que le mensonge sur sa personne, rien. » Elle comprendra très bien pourquoi, ceux qui me connaissent le comprendront tout aussi bien. Je distingue bien le jeu des valeurs, au poker, je mens, mais c'est pas le même type de mensonge. Je mens pas sur mes valeurs, je ne mentirai jamais sur celle-ci. Je suis prêt à tout pour gagner, à foutre des coups de putes si il le faut, mais jamais je mentirai sur qui je suis, jamais. «  Et puis peut-être que toi le suçage de boules ça t'a permis de réussir dans la vie, mais moi c'est pas comme ça que je vois les choses. » Alors jouer pendant deux mois les hypocrites avec des gens que je n'aime pas, les complimenter ou je ne sais quoi, trop peu pour moi merci. Et elle s'en accommodera, et si ça lui déplaît, bah je lui propose de me changer de team, c'est si compliqué ? Parce que clairement j'en ai marre de sa team de perdant, dirigée par une grosse perdante tel qu'elle. Et elle ose en plus dire que c'est moi le perdant ? Elle veut mourir ou bien ? « Ouais ouais, je suis un gros perdant, le plus groooos perdant de l'univers ! Un gros perdant qui va la couler ta team de merde. On va voir si elle est toujours deuxième ta team samedi soir ! » Elle fera moins la maline quand je leur apporterai un – 200 points. Elle veut pas être diplomate ? Elle m'insulte qui plus est ? Bah je vais tout faire exploser de l'intérieur. « Tu sais compter ? Il n'y a qu'un gagnant à la fin. Qu'un seul, alors qu'ils aillent tous bien se faire foutre. » lâchai-je en riant légèrement. Sérieusement, c'est le truc le plus ridicule que j'ai entendu depuis que je suis là. Sans les autres je suis rien, quelle blague.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

   


MessageSujet: Re: Let's talk about love baby (Lundi - 15h)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's talk about love baby (Lundi - 15h)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 04. Love you like a love song, baby...
» oh baby, you should go and love yourself.
» Hello baby love... [Shasey]
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE :: domaine quincy-clifford : niveau 0 - extérieur :: tour de jenna-
Sauter vers: