"let me in. please, let me in."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : FA
PRÉNOM : F
COMPTES : TYLER.JAMES.GENEVIÈVE
MESSAGES : 787
AVATAR : Colin Firth
LOCALISATION : Oxford
MÉTIER : Professeur particulier de droit pour les étudiants d'Oxford
ÉTAT D'ESPRIT : Pensif


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 7 000£
ASPIRATION: haine
AFFINITÉS:
MessageSujet: "let me in. please, let me in."   Lun 9 Oct - 2:48

wk 4,monday,07:05. @HAWA

Toc, toc, toc. ... Il y a quelqu'un ? Sa voix, silencieuse et calme, témoignage davantage d'une timidité que d'une audace inébranlable. Levé aux aurores par ses douleurs de dos, Martin s'est rapidement rendu compte qu'il n'y avait qu'un seul moyen réaliste de survivre à cette semaine sur le sable, et fort malheureusement pour lui, cela impliquait qu'il aurait à passer un pacte avec le diable. Il est encore tôt et tous les autres candidats exilés ici dorment - vraisemblablement - encore. Alors Martin en profite pour toquer sur la cabane qu'il sait être celle d'Hawa, ayant bien suivi attentivement les évènements du prime de la veille, contre toute attente. Cela veut donc bien évidemment dire qu'il sait qu'elle a eu droit à un lit, elle ... Et puis, tout le monde l'a vu, son lit, elle avait bien assez fait la fière comme ça la veille, hein. Malgré tout, il n'est pas contre l'idée de négocier si cela peut lui éviter un torticolis à la fin de la semaine. Il y a quelqu'un ? redemande-t-il finalement, d'une voix bien plus proche de son timbre habituel, sans grand succès. Finalement, Martin commence à en avoir marre : sa montre indique qu'il est sept heures cinq, elle devrait largement être levée depuis au moins cinq bonnes minutes si elle voulait faire quelque chose d'utile de sa vie – à ce stade, il lui rendait plutôt service qu'autre chose. OH, IL Y A QUELQU'UN ? Sa voix résonne et rebondit sur les parois rocheuses de cette plage confinée. Et toujours pas de Hawa. Elle doit vraiment dormir profondément, se dit-il avec amertume.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : Alizée
COMPTES : skye, tommy jr, milana, sean, mia, warren
MESSAGES : 548
AVATAR : rose bertram
ÂGE : 23
MÉTIER : mannequin


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 5 000£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: "let me in. please, let me in."   Lun 9 Oct - 3:21

Je me sens la reine sur la plage avec mon lit de camp. La seule qui ait le droit à un matelas pour dormir. C'est assez drôle de narguer les autres. Que voulez vous, il faut bien trouver quelques sources d'amusement dans cette galère. Parce que pour une galère, je peux vous dire que s'en est une ! Même si j'ai un lit, contrairement aux autres qui doivent se contenter d'un sac de couchage, ça ne m'empêche pas de mal dormir. La faute principalement aux températures glaciales. C'est à dire que je n'ai pas pour habitude de dormir par dix, onze degrés. Et puis tout ce tissu sur moi... Obligée de dormir en chaussettes, pantalon... Je n'aime pas. Inconfortable. Du coup, j'ai le sommeil assez troublé, haché, je me réveille toutes les heures ou presque. Mais finalement là je dors bien, quand j'entends une voix au loin, qui devient insistante. Mais...mais qui ose venir me déranger ? Qui me parle ? Qui trouble mon p'tain de sommeil ? Moi qui ait tellement galéré à le trouver. " CALA-TE, Cabrão ! " Que je lance instinctivement, les yeux encore fermés. Les insultes me viennent toujours plus naturellement dans ma langue maternelle. Je me tourne sur le côté, bien décidée à rester au lit. Sauf que je sens toujours la présence de quelqu'un derrière moi. Je soupire finalement, ouvre les yeux, et regarde l'emmerdeur. Pour découvrir qu'il ne s'agit de personne d'autre que le papy numéro un de l'aventure. Évidemment. " P'tain tu fais chier Martin. De tous les candidats t'ais pas censé être le plus à même de comprendre le respect ? " Il ne respecte pas mon sommeil là. " Qu'est ce que tu veux ? " que je demande alors dans un bâillement. Clairement s'il est là devant moi, c'est qu'il a une idée derrière la tête. A moins qu'il n'ait juste décidé de me rendre la monnaie de ma pièce pour la dernière fois où j'ai troublé sa tranquillité. Enfin bon, ce n'est pas comparable, car je ne suis pas allée jusqu'à le tirer de son lit aux aurores. D'ailleurs j'ai aucune idée de l'heure qu'il est, mais vu la luminosité actuelle, je dirais très tôt. Oh mais attendez ! J'y pense, c'est mon anniversaire aujourd'hui ! La wawa a 23 ans, et ouais ! Qui sait, c'est peut être pour ça qu'il me dérange ! C'est bien la seule raison qui l'excuserait tiens. Allez une femme peut toujours rêver. Surprends moi Martinou. Tu caches mon cadeau dans ton dos, c'est ça hein ?

_________________

Confidence, wear it like makeup
Kiss slowly. Play hard. Forgive quickly. Take chances. Give everything and have no regrets. ©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : FA
PRÉNOM : F
COMPTES : TYLER.JAMES.GENEVIÈVE
MESSAGES : 787
AVATAR : Colin Firth
LOCALISATION : Oxford
MÉTIER : Professeur particulier de droit pour les étudiants d'Oxford
ÉTAT D'ESPRIT : Pensif


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 7 000£
ASPIRATION: haine
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: "let me in. please, let me in."   Mar 10 Oct - 3:26

Elle lui crie dessus en espagnol (enfin, en portugais, mais il s'en fiche un peu, en réalité, pour lui c'est du pareil au même) et c'est ainsi qu'il comprend qu'elle est levée. Bon, tant mieux alors. Il est soulagé à l'idée de constater que la jeune femme a au moins décidé de s'habiller décemment pour cette semaine de cohabitation sur la plage. L'aurait-il ainsi trop hâtivement jugée, à s'imaginer qu'elle aurait tout simplement décidé de dormir nue devant tout le monde, ou s'agissait-il là plutôt d'un de ses désirs inavoués ? Personne ne le saura jamais, et c'est bien dommage ... Haha, just kidding. Il serait bien tenté de faire un commentaire désobligeant à ce sujet, d'ailleurs, mais deux choses l'en empêchent :

a/ Martin essaie quand même d'obtenir quelque chose de la jeune femme, et il ne s'agit pas d'un strip-tease. Et s'il parvient l'exploit à partager son lit avec elle, l'idée de le partager avec une elle nue le met vraiment mal à l'aise.
b/ Hawa serait bien capable de se mettre nue devant tout le monde juste pour l'embêter, ça, il n'en a pas l'ombre d'un doute.

Évidemment, elle l'accueille avec tout le sourire et toute l'élégance d'une jeune femme bien élevée. Toujours aussi charmante, à ce que je vois. commente-t-il avec indifférence. Elle ne l'atteint pas, aujourd'hui : il veut quelque chose. Et il le veut suffisamment pour pouvoir accepter quelques taquineries et autres commentaires désobligeants ... Tant qu'il n'y en a pas trop, quoi. Je respecte ta santé en t'aidant à te lever de bonne heure. L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, n'oublie pas. Tu devrais me remercier, plus qu'autre chose, d'ailleurs. En me donnant ton lit. Hep, pas si vite, malheureux ! Elle va te dire non et partir se recoucher. La stratégie. Oublie pas la stratégie.

Oui, Martin s'était rapidement réveillé pour deviser une stratégie au beau milieu de la nuit, une fois que ses maux au dos avaient fini par lui faire comprendre qu'il serait impensable de chercher à dormir ne serait-ce qu'une petite heure. Et c'était tout grâce au livre de Frankenstein, ça, en plus. En effet, ayant cherché à tuer du temps en s'avançant dans sa lecture, il a eu la chance de tomber sur une inscription qui n'y était pas, la dernière fois qu'il l'avait ouvert – et bien évidemment, la jeune femme n'avait pas manqué de se donner en spectacle en y décrétant que ce serait son anniversaire le lundi suivant. Il n'est pas convaincu que le maître aimerait vraiment que la date d'anniversaire d'Hawa soit écrite dans un de ses précieux livres mais ce n'était pas Martin qui l'avait écrit donc il ne se sent pas responsable. Et s'il ne se trompe pas, c'est le lundi. Comme c'est ton anniversaire, je me suis dit que je te lirais un chapitre de Frankenstein. Quel merveilleux cadeau. C'est bien ce genre de choses que les enfants adorent, après tout, non ? À ses yeux, c'est un peu ce que tous ces autres candidats représentent à ses yeux : des enfants. Et pour me remercier, tu pourras ensuite partager ton lit avec moi. décrète-t-il avec un sourire. C'est que son idée lui semble si géniale et extraordinaire qu'il est vraiment fier de lui, en fait, le Martin. Elle ne pourra que dire oui ! Alors ? C'est raisonnable, non ? Après tout, c'est bien la première fois qu'il dit joyeux anniversaire à quelqu'un (qui ne fait pas partie du clan Atherton) en une bonne décennie, au moins. Oui, bon, il ne l'a pas dit, concrètement, mais pourquoi s'encombrer avec des technicalités ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : Alizée
COMPTES : skye, tommy jr, milana, sean, mia, warren
MESSAGES : 548
AVATAR : rose bertram
ÂGE : 23
MÉTIER : mannequin


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 5 000£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: "let me in. please, let me in."   Mar 10 Oct - 23:19

Toujours aussi charmante, à ce que je vois. Il s'attendait à quoi alors qu'il vient me sortir du lit aux aurores, et sans la moindre délicatesse en plus. Que je l'accueille avec un grand sourire ? Mais oui, mon Martinou, que puis je faire pour toi ? Tout ce que tu veux, je t'écoute. Je me retiens de lui lancer deux fuck bien sentis. C'est que je ne voudrais pas le choquer le pauvre. Voilà qu'il me raconte qu'il respecte ma santé du coup il me lève de bonne heure. Ah ouais, depuis quand c'est bon pour la santé d'être debout à 6h du matin ? " Ah ouais, t'es médecin peut être ? Aux dernières nouvelles, on dit que le sommeil est réparateur. " Contrairement à dormir deux heures dans la nuit. Il souhaite que je le remercie en plus, non mais je te jure. Il ne veut pas que je lui baise les pieds aussi tant qu'on y'est ? Bon et sinon qu'est ce qu'il veut ? Parce que clairement il a une idée derrière la tête, il ne perdrait pas son temps avec moi sinon. Je doute qu'il veuille simplement bavasser avec ma personne, apprendre à se connaître. Il veut me lire un chapitre de Frankenstein comme c'est mon anniversaire ? Hein ? Il est sérieux là ? Et pour me remercier, tu pourras ensuite partager ton lit avec moi. Aaaaaah d'accord, je vois ça y'est. Tout prend son sens à présent. Il veut simplement mon lit, rien d'autre. Une requête raisonnable ? " Hm dis moi, dans quel univers tu penses que me lire l'extrait d'un bouquin serait suffisant pour te céder mon confort ? " Rassurez moi, il ne croit décemment pas que cela peut marcher ? " Je comprends qu'avec ton grand âge ton arthrose puisse te faire souffrir, mais si tu ne le supportes pas, ce n'est pas mon problème. Il ne fallait pas participer à une émission de jeunes. " Tu veux faire le jeune, bah t'assumes maintenant. Pas de traitement de faveur pour les papys. " Donc va falloir trouver mieux que ça pour me convaincre. " A la vérité je ne vois pas bien ce qu'il pourrait faire pour que je puisse lui céder du confort et qu'il ne dorme plus à même le sol. Je trouve qu'au contraire ça va lui faire du bien, et redescendre un peu sur terre.

_________________

Confidence, wear it like makeup
Kiss slowly. Play hard. Forgive quickly. Take chances. Give everything and have no regrets. ©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : FA
PRÉNOM : F
COMPTES : TYLER.JAMES.GENEVIÈVE
MESSAGES : 787
AVATAR : Colin Firth
LOCALISATION : Oxford
MÉTIER : Professeur particulier de droit pour les étudiants d'Oxford
ÉTAT D'ESPRIT : Pensif


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 7 000£
ASPIRATION: haine
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: "let me in. please, let me in."   Jeu 12 Oct - 5:18

La jeune femme ne semble pas apprécier l'inquiétude dont Martin lui a fait part concernant ses habitudes de sommeil. Tant pis pour elle. Le britannique hausse des épaules, visiblement indifférent à ses remarques. Si tu veux vraiment tout savoir, je suis docteur. déclare-t-il avec grandiloquence. En droit, certes, mais pas moins docteur pour autant. Et puis ... Il n'y a nul besoin d'être médecin pour avoir un minimum de bon sens, et toute personne avec un minimum de culture sait qu'un sommeil trop long peut avoir des conséquences désastreuses pour la santé, sur le long terme. Ça faisait quand même un moment que tu ronflais. remarque-t-il finalement. Certes, elle ne ronfle pas, mais comment pourrait-elle le savoir ? Lorsqu'elle dort, par définition, elle ne peut être éveillée pour s'examiner. Malgré tout, lorsque Martin lui expose son idée de génie, la jeune femme n'est pas aussi réceptive qu'il l'espère. Pour le coup, le voilà particulièrement déçu, elle pourrait au moins faire un effort à la hauteur des siens. Il s'était déplacé jusqu'à elle, en plus ! C'était déjà bien trop lui accorder, à la jeune femme qui, bien évidemment, ne se rend même pas compte de l'honneur qu'il lui fait. Je te ferais savoir que très peu de personnes peuvent se vanter d'avoir être honorées par un don si conséquent de mon temps si précieux. Et puis, tout le monde sait que j'ai un talent pour parler, et donc, pour lire. Tout est dans l'art de la prononciation : il bégayait certes dans son enfance mais des sessions d'ortophonie lui ont rapidement permis de découvrir le véritable comédien en lui. Aurait-il choisi de faire carrière dans le théâtre, il serait aujourd'hui l'acteur le mieux payé sur les scènes de Londres, il en est convaincu. Et puis il n'est pas question de céder ton confort, mais de le partager. Et qui donc de mieux que moi pour le partager ? Pouvoir dormir aux côtés de Martin, quel véritable honneur. Cette jeune femme est décidément bien dure en affaires, et ça l'agace quand même un peu qu'elle soit si incapable de comprendre qu'elle gagne quand même sur tous les plans. Lorsqu'elle déclare qu'il a de l'arthrose, le britannique est trop absorbé par ses desseins pour se laisser enflammer par de tels propos incendiaires. Je ne peux pas dormir par terre. C'est impossible. Je t'en prie, sois un peu raisonnable ... Ce n'est pas facile pour moi. avoue-t-il finalement. Oui, Martin à qui tout avait toujours été dû, même cette sentence de culpabilité qui est tombée sans lui demander son reste, il y a bien des années, Martin qui avait toujours tout obtenu dès qu'il le désirait ... Ce même Martin, à qui la vie avait toujours souri de par son privilège blanc, se retrouve aujourd'hui en position de soumission, où il se rabaisse au stade de demander de l'aide à quelqu'un. Ce même Martin qui a toujours eu la fierté de pouvoir tout accomplir de par ses propres moyens, dans sa vie ... Voilà qu'il s'avoue vaincu, pour la première fois, et qu'il admet sa défaite. Une admission de ce genre, venant de lui, vaut aisément tout l'or du monde. Hawa est vraiment trop bête si elle ne s'en rend pas compte, vous ne trouvez pas ? Et techniquement, si je suis ici c'est bien que cette émission est ouverte pour tous les âges. décrète-t-il finalement, un peu bougon tout de même, parce que franchement, elle devient bien difficile là blonde. Elle lui déclare cependant qu'il devra trouver mieux pour la convaincre, et désespéré, Martin se décide à être beaucoup plus généreux cette fois-ci. Bon .. D'accord. Je veux bien te donner une étoile, cette semaine. Et une trèfle, si tu en veux vraiment. Ce n'est pas comme s'il avait de meilleures personnes à qui en donner, de toutes façons. Dans tous les environnements, la monnaie prime, il suffit simplement de bien trouver la bonne devise. C'était quelque chose qu'il avait appris en prison. Peut être qu'ici, au lieu de marchander à coup de cigarettes, on marchandait à coup de symboles. Cette idée mérite bien qu'il en fasse le test, en tous les cas.
Revenir en haut Aller en bas
 

"let me in. please, let me in."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE :: domaine quincy-clifford : niveau 0 - extérieur :: plage-
Sauter vers: