les rois du monde vivent au sommet (+Dontae ; Mercredi, 17h20)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia En ligne

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2436
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: les rois du monde vivent au sommet (+Dontae ; Mercredi, 17h20)   Lun 9 Oct - 14:00

C’est vachement haut, des falaises, n’empêche. Ouais, c’est la remarque que je me fais, là, maintenant, de suite. Alors oui, bon, je sais : merci captain obvious vous aviez certainement pas besoin de moi pour remarquer ça. Mais, quand même, quoi. J’avais envie de le dire. Parce que c’est vrai. C’est haut. J’me demande si des gens ont déjà tenté de se suicider, ici ? Parce que là c’est clair que c’est le bon filon si on veut crever, à moins d’être vraiment le pire des poissards. En plus, c’est possible, il n’y avait pas une histoire de fantôme de jeune mariée ou je sais pas quoi, ici ? Il me semble qu’ils en avaient parlé à notre arrivée, mais ça remonte déjà à presque un mois quand même donc je me souviens plus trop… Ca se trouve, elle s’est peut-être tuée ici, version i believe i can fly mais en fait non. Ca expliquerait pas mal tous ces trucs chelous qui se passent sur l’île, en plus. Par contre, ça rendrait Willy-chou encore plus sadique que ce qu’on le pensait déjà. Genre, le cas, non content de s’amuser à enfermer des gens sur une île, de les épier et de les martyriser devant un pays entier, bah il nous fout sur une île hantée. Ca va pas, dans sa tête. Faut pas nous faire ça, et surtout, faut pas faire ça aux fantômes. Non mais c’est vrai, quoi, qu’on se mette à leur place deux minutes. Ils sont peinards sur une île déserte rien que pour eux -ouais parce que le William il doit tellement en avoir, des château à plus savoir quoi en faire, ça m’étonnerait qu’il ait souvent foutus ses pieds sur celle-là avant l'émission - et puis d’un seul coup, PAF, on leur balarge une véritable foule de monde, on y installe tout plein trucs, on fait du bruit, on casse tout, on squatte chaque recoin… tu m’étonnes, qu’après ils se manifestent ! C’est même à se demander pourquoi ils sont encore si gentils. Non parce que moi, à leur place, j’peux vous dire que j’hésiterais pas à me la jouer poltergeist, Peeves pourrait même aller se rhabiller, face à moi. Eh ouais. Déjà que là, à l’état de vivante, je pourrais facile être en compet avec lui -et donc avec Fred et Georges aussi et ça c’est trop cool, je les adore, moi Fred et Georges- alors EN PLUS avec toutes les avantages des esprits frappeur, j’vous raconte même pas la tornade que ça serait ! Mouhouhahahaha. Mmmh. Je disais quoi, moi, là la base ? ...Je sais plus. Ah ! si. Je sais : Les falaises, c’est haut. Ouaip. En fait si je dis ça, c’est parce que, bah, j’y suis, en ce moment. Assise au bord de la falaise, les jambes se balançant dans le vide. Si Bugi me voyait, il me traiterait très certainement de folle, le pauvre. Mais, bon, ça va. J’ai beau avoir les tibias qui pendent, je suis quand même loin du bord, et bien accroché sur mon assise. Moi, ça me dérange pas, les hauteurs. En fait, je voulais me balader, et j’aime bien les grands paysages. Autant dire que là, j’suis servie. En Italie aussi, y’en avait, des falaises, mais la vue qu’elles servaient étaient totalement différentes. Elles laissaient une impression plus solaire, plus joyeuse. Ici, c’est drôle, même quand il fait beau, y’a un peu toujours cette impression de mélancolie, ou presque de mystère qui s’en dégage. Je serais même pas étonnée de voir débarquer Harry en Hippogriffe, pour dire. Enfin, si, un peu quand même, mais pas beaucoup. La magie de l’Ecosse, je suppose. J’avais apporté un livre, au cas où, durant ma balade, je trouvais un spot tranquille, mais en fait, je suis beaucoup trop occupée à admirer la vue en fredonnant, appuyée contre mes poignets fermements accrochés au sol. Et puis, d’un seul coup, j’entends du bruit, derrière moi. Je tourne la tête et tombe sur Dontae, que j’accueille avec un grand sourire. « Tu viens admirer la vue, toi aussi ? » En même temps, c’est pas comme si y’avait grand chose d’autre à faire, ici. Le seul autre truc, ça serait de vouloir rejoindre le clan des fantômes, mais si c’était bien ça son plan, il pourra le ravaler, comme si Tata Alessia allait le laisser faire, dis ! « Je trouve ça tellement beau, on se croirait dans un décor d’Harry Potter ! » Si seulement c’était le cas. Bon, ok, on a tous un peu passé l’âge pour être étudiants là bas, mais, j’sais pas, on pourra genre imaginer qu’ils ont ouvert un cursus universitaire ou je sais pas quoi. Ca serait top. Et eux en plus ça leur ferait gagner du pognon. J’suis sûre qu’ils y ont jamais pensé. Je devrais leur soumettre l’idée. Ca leur foutrait un peu la honte de se voir offrir des leçons par une cracmol, mais bon, ça me filera p’t’être des passes-droits pour y aller ! « Cap de venir t'asseoir avec moi ? » que je lui lance dans un petit sourire amusé et défieur. C’est que, j’me doute bien que pour beaucoup, la position que j’ai adoptée doit être un chouille trop téméraire et inconsciente. Mais c’est marrant.

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : redpix
PRÉNOM : Loïc
COMPTES : Keegan & Alma
MESSAGES : 247
AVATAR : alessio pozzi
ÂGE : 19
MÉTIER : Étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10250£
ASPIRATION: compétition
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: les rois du monde vivent au sommet (+Dontae ; Mercredi, 17h20)   Mar 10 Oct - 22:47

~
Les falaises me mettent mal à l’aise, j’ai encore beaucoup de mal à leur trouver du charme. Pourquoi ? Parce que j’ai été traumatisé par Broadchurch, cette série mettant en scène l’enquête menée par deux policiers après que le corps d’un enfant a été retrouvé en bas d’une falaise. Et puis j’ai toujours cette image de Samara dans le cercle qui se jette d’une falaise, image extraite de la vidéo qu’il ne faut surtout pas regarder au risque de mourir sept jours plus tard. J’ai de l’inspiration quand il est question de références cinématographiques, surtout en termes d’épouvante. On pourrait penser qu’un garçon comme moi déteste cela, qu’il cauchemarde à la première petite image choquante. Il n’en est pourtant rien, j’aime me glisser dans une salle de cinéma, être plongé dans l’obscurité et découvrir une pellicule qui joue sur tes peurs les plus profondes pour t’empêcher de dormir une fois la nuit tombée. C’est ainsi que je reconnais un bon film, sur sa capacité à me perturber au moment d’aller dormir. Rares sont les films qui y sont arrivés, peut-être parce que je me suis endurci à force d’en regarder ? Difficile à dire même s’il est vrai que je commence à connaitre les codes du genre par cœur. Si cet endroit me colle les frissons à chaque fois, c’est aussi parce que j’ai peur de l’altitude. Plus angoissé que moi par le vide, on peut difficilement trouver. J’ai le vertige depuis ma plus tendre enfance et prendre l’avion pour passer des Etats-Unis à l’Algérie revient toujours à me torturer. Je parviens à affronter mes peurs parce que je suis courageux et que ma famille me manque, mais je passe le trajet les yeux fermés à suer comme un porc et à prier pour qu’il ne m’arrive rien, à paniquer à la moindre petite secousse. J’ai peut-être abusé du premier volet de la saga Destination Finale, les héros sont tous censés mourir dans un accident d’avion au départ. Enfin bref, je ne m’approche jamais trop de la falaise, par peur de trébucher ou d’être attiré par le vide. En parlant du vide, j’aperçois quelqu’un, les pieds dans le vide, à quelques mètres de moi et mon sang ne fait qu’un tour. Ouais parce que je suis le genre de mec qui a peur d’un rien mais qui, face à une situation potentiellement dangereuse, pourrait donner sa vie dans un souffle héroïque pour venir en aide à une personne en détresse. Il me faut néanmoins quelques minutes supplémentaires pour parvenir à me faire violence et à me rapprocher du vide, j’ai déjà le cœur qui s’emballe alors que je ne suis pas arrivé à la moitié du chemin. La jeune femme se retourne et ses traits me permettent de la resituer à nouveau, Alessia. « Tu te suicides pas hein, recule Alessia ! Tu dois profiter du temps qu’il te reste, ton heure n’est pas venue ! » Je commence, d’un ton tellement calme qu’il pourrait probablement apaiser n’importe quel mec ultra énervé, sauf des ivrognes… Eux ils me taperaient sur la gueule avant même que j’ai pu dire quoique ce soit. Elle ne semble pas décidée à se suicider, ouf, me voilà rassuré. Je laisse échapper un soupir de soulagement, une demi-seconde de répit avant d’être ramené à ma principale phobie, le vide. « Euh non… C’est-à-dire que… Non… Je ne peux pas m’asseoir à côté de toi ! » Oh ça non. Et si je tentais de la distraire pour qu’elle oublie cette très mauvaise idée, tenez, Harry Potter, elle en a parlé. « Tu aimes vraiment beaucoup Harry Potter ? J’me trompe ? Quel est ton personnage préféré ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia En ligne

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2436
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: les rois du monde vivent au sommet (+Dontae ; Mercredi, 17h20)   Mer 11 Oct - 22:44

Quand je comprends que Dontae me pensait suicidaire, c’est plus fort que moi, je ne peux pas m’empêcher d’exploser de rire ! Parce qu’il faut bien avouer que c’est marrant, quand même. J’veux dire, si y’a bien une personne à qui ça n’aurait aucun intérêt de se suicider, c’est bien moi. On le sait déjà, que je vais crever, j’aurais pas d'intérêt à avancer la date. A quoi ça pourrait bien me servir, en plus, de le faire spécifiquement ici, en plein dans une émission à laquelle j’ai moi-même voulu participer ? Ou on est tout le temps filmés, en plus ! ...Oh, a moins que ça soit justement parce qu’on y est tout le temps filmés ? Du genre, “j’ai besoin d’attention, regardez, je sais voler !” … Mouais. Certes, d’un côté, c’est marrant, mais de l’autre, ça n’enlève toujours rien au fait que c’est con, puisque de toute façon, j’ai déjà un compteur au dessus de ma tête. Enfin, on en a tous un, de compteur, en vrai. Et personne ne nous dis que celui que j’ai est plus avancé qu’un autre, au final. Mais le truc, c’est que le mien, il est visible par tout le monde, contrairement aux autres. Donc bon. Ca sert à rien, quoi. Quoi qu’il en soit, lorsque je défi Dontae de me rejoindre, sa réaction me suffit à comprendre que Bugi n’est pas le seul à avoir la peur du vide, ce qui me fait arquer un sourcil amusé. Ainsi, il a le vertige, mais est quand même venu jusque là pour s’assurer que je n’avais aucun vol plané en prévision ? Voilà qui est plutôt courageux. J’allais lui répondre, mais il ne m’en laisse pas le temps, enchaînant aussitôt sur Harry Potter et je rigole légèrement parce que j’me doute que s’il est phobique des hauteurs, Harry Potter ça doit un sujet un peu plus rassurant, quand même. « J’adore ! C’est ce qui m’a fait aimer la lecture et maintenant la littérature c’est ma passion, avec la philo, donc forcément ça aura toujours une place spéciale, pour moi » Malgré mon petit coeur qui s’est brisé en ne voyant apparaître aucune lettre de Poudlard à mes 11 ans. Pour vrai, ouais. Ca peut paraître con, mais je tiens quand même à rappeler à l’assistance que j’ai un peu grandit avec trois guignols qui adoraient me jouer les tours les plus cons les uns que les autres sous prétexte parce que j’étais la plus p’tite et la seule fille. Du coup ouais, pendant des mois les enfoirés on pas arrêté de me faire croire que ça existait vraiment et que j’allais la recevoir, ma lettre. Et bien sûr comme mes parents sont pas normaux et un peu chtarbés du ciboulot, pas une seconde ils se sont dit que ça serait p’t’être bien de me dire que c’était pas vrai. Non, eux, ça les faisait marrer. Ouais, bah j’peux vous dire qu’ils ont bien regretté arrivé mes 11 ans, avec la crise que je leur ai piqué en comprenant que j’étais qu’une pauvre moldu ! « J’adore Fred et George ! Ca m’a tellement trop brisé le coeur quand Fred il est mort, j’te jure, je crois que j’en veux toujours à JKR, c’était tellement injuste » et j’vous jure, le premier qu’il me dit “oooh tu t’en fous c’est qu’une fiction” je le fais tomber de la falaise ! Parce que comme l’a si bien dis Dumbledore, pourquoi est-ce que le fait que ça se passe dans nos tête devrait signifier que ce n’était pas réel ? Bande de cacas. « Et toi ? Tu aimes ? C’est qui ton personnage préféré ? » Tiens, maintenant que j’y pense, je me souviens pas l’avoir vu, à la soirée Harry Potter. Faut dire que j’y suis pas restée très longtemps, puisqu’après on est allée à la Tour des Serdaigle avec Biboune pour faire nos devoirs de métamorphose et de Botanique. « Ils t’ont mis dans quelle maison, toi, la production ? » Ouais, parce que du coup, moi, c’est ça, qui m'intéresse. « Moi Gryffondor. J’ai pris ça comme un super compliment, mais ça m’a quand même surprise. J’ai toujours pensé que je serais plus à Serdaigle. Pis le choixpeau me dis toujours des trucs différents sur Pottermore, j’suis un vrai choixpeauflou en vrai. » Du coup, vu que je suis flou, je suppose que je peux être aussi à Gryffondor et donc qu’ils se sont pas trop trompé. CQFD.

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : redpix
PRÉNOM : Loïc
COMPTES : Keegan & Alma
MESSAGES : 247
AVATAR : alessio pozzi
ÂGE : 19
MÉTIER : Étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10250£
ASPIRATION: compétition
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: les rois du monde vivent au sommet (+Dontae ; Mercredi, 17h20)   Jeu 12 Oct - 20:34

~
J’ai le cœur qui cogne tellement fort qu’il pourrait exploser ma cage thoracique et traverser ma peau d’une minute à l’autre. La peur fait grimper l’adrénaline dans tout mon corps, il pourrait me donner des ailes et peut-être même me faire oublier ma phobie de l’altitude. Je dis bien peut-être parce qu’il me faudrait être sacrément inconscient pour me jeter près du vide afin de retenir une âme en peine, au bord du suicide. Alessia ne peut pas faire ça, pas dans une émission qui est suivie par des millions de téléspectateurs, pas maintenant alors qu’il ne lui reste que quelques mois à vivre. Je me rends compte en me rapprochant qu’elle n’est pas sur le point de commettre une tentative de suicide. « Dieu merci ! » Je ne puis m’empêcher de remarquer à haute voix en expirant très fort. Il me faudra encore quelques minutes pour que la peur provoquée par cette perspective peu réjouissante s’efface complètement et que mon palpitant arrête de tambouriner aussi fort. J’ai l’impression d’avoir un deuxième cœur dans la tempe et c’est tellement désagréable, ce bruit de battement assourdissant m’empêche de me concentrer. Plutôt que de lui offrir l’opportunité de se moquer de moi et de mon vertige, j’enchaine sur un autre sujet qui me met beaucoup plus à l’aise. Harry Potter, c’est un bon sujet non ? Un bon subterfuge pour éviter de parler de mes peurs, elles sont tellement nombreuses, personne n’a envie de connaitre ce genre de choses, surtout pas me concernant. « Moi aussi… C’est le premier livre qui m’a été offert, c’était une camarade d’école, j’ai dévoré le premier. C’est par le biais de la lecture de cette saga, en grandissant, que j’ai compris l’importance des mots et de ce genre de livres pour la jeune génération. » On grandi avec des ouvrages que d’autres jugent piètrement. Il est très certain que nous n’avons pas affaire à un essai philosophique révolutionnaire, toujours est-il qu’il est le reflet d’une génération, de ces craintes, de ces défis et de ces questionnements. Quant à en vouloir à JKR pour la mort de Fred… « Oh que oui, elle-même s’en veut d’ailleurs… Je crois… J’en ai énormément voulu à David Yates pour avoir rendu cela si… Anecdotique dans le dernier film. » Toutes les morts qui m’ont retourné les boyaux dans le dernier livre ont été envoyées valser en dix secondes dans le film, une honte. « J’ai toujours aimé la folie de Bellatrix Lestrange, je ne saurais dire pourquoi ! » Peut-être parce qu’on la remarque tout de suite quand elle entre dans une pièce. « Il y a tellement de personnages que j’adore, il faudrait plutôt me demander ceux que je déteste, ça irait bien plus vite. » Elle révèle son appartenance, lors de la soirée Harry Potter, aux Gryffondor tandis que j’appartenais à l’une des maisons rivales. « Poufsouffle, comme sur Pottermore, fidèle à moi-même ! » Les Poufsouffles domineront le monde, il ne peut en être autrement. « Choixpeauflou, tu as inventé le terme ? Il est sacrément cool ! » Je la taquine en constatant son côté caméléon, capable de passer d’une maison à l’autre en un clin d’œil.
« Je peux te poser une question ? » Je lui demande avec une timidité extrême, le sujet que je m’apprête à aborder est vraiment difficile, il est personnel et je ne suis pas certain qu’elle ait envie d’en parler. J’ai néanmoins besoin de le faire, parce que c’est une question qui doit probablement traverser l’esprit de chaque personne qui se sait condamnée par la maladie. « Tu as déjà pensé à mettre fin à tes jours ? » La bombe est lancée, il ne reste plus qu’à éviter qu’elle explose trop brutalement. « J’veux dire… Depuis que tu sais pour ta maladie… Tu as déjà pensé à choisir le moment où tu partirais pour ne pas laisser la maladie te l’imposer ? Partir au plus haut pour ne pas avoir à te voir dépérir ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia En ligne

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2436
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: les rois du monde vivent au sommet (+Dontae ; Mercredi, 17h20)   Sam 14 Oct - 3:48

Ces moments où on rencontre d’autres potterhead, c’est un peu comme si on rencontrait un camarade sorcier dans un monde peuplé de moldu : c’est super cool. Maintenant, j’avoue, comme à chaque fois que je rencontre quelqu’un qui aime Harry Potter, on arrive toujours en premier lieu dans un moment compliqué, à savoir : est ce qu’il aime bien Harry Potter genre c’est cool, ou est-ce qu’il aime bien Harry Potter genre il pourrait facile se faire tatouer le pif de Dobb sur la fesse gauche et celui de Winky sur la fesse droite pour que comme ça en serrant les fesses il puisse leur faire faire un p’tit bisou esquimau tout mignon pour se consoler de la mort de Dobby ? Ah non j’vous jure c’est compliqué de prime abord parce que du coup c’est un pari risqué et on peut après possiblement passer pour un gros taré du ciboulot. Mais dans le cas de Dontae, je pense que on se rapproche déjà d’un bon niveau ou on peut se permettre de montrer notre amour sans trop rougir. Bon, après, pour le tatouage je sais pas mais le gars qui est capable de me ressortir le nom du réa, c’est que ça du niveau, pas sûre que tous les potterhead en soit capable, même ceux ayant effectivement le tatouage. « Ouais, c’est totalement passé à la trappe. Non seulement c’est passé à la trappe, d’ailleurs, mais en plus, tout ne tournait qu’autour d’Harry dans la mise en scène, en en zappant totalement les autres. Et Harry bah des fois il saoule un peu » un peu beaucoup, même. Oh, je ne vais pas jusqu’à dire que je ne l’aime pas, mais, j’sais pas, parfois j’avoue que je lui foutrais bien des claques. En plus il a brisé le coeur de mcgonagall dans the cursed child et ça, canon ou pas, je lui pardonnerais jaaamais jamais jamais. « Bellatrix est géniale, c’est vrai. Mais elle m’a toujours fait un peu de peine, moi. La pauvre était tellement raide dingue de Voldy-choue. » Non, mais, en plus… encore tomber amoureuse de Tom Jedusor, je dis pas - moi aussi, j’avoue j’ai fangirlé devant l’acteur de la chambre des secrets. Mais Voldemort. Elle avait des problèmes psychologiques bien plus grave que ce qu’on le pense, la pauvre, eh. « Les détestés, c’est facile : Ombrage et son tailleur ! » je réplique dans un rire enfantin. Ah, Ombrage. La définition même du mot “connasse”. Bon, après, elle aime les chats, donc je suppose qu’il y a forcément une part de gentil en elle, mais elle devait vraaaaaaaaaaaaaaaaaaaiment bien être cachée, la coquine. « Les poufsouffle sont tellement sous-hestimés, mais je comprends pas pourquoi, elle est trop cool, comme maison. C’est pas la préféré de JKR pour rien, eh ! » d’façon la meilleure manière de débusquer un faux fan, c’est de lui demander ce qu’il pense de Poufsouffle. J’vous jure, encore plus efficace que le Veritaserum. « en plus la salle commune a côté des cuisines, quoi, j’suis trop jalouse » moi a côté de ça j’suis coincée du haut de ma tour, derrière ma Grosse Dame… Meh. J’aurais préféré la bouffe. « Je t’avoue que j’utilise ce mot depuis tellement longtemps, je sais plus du tout où je l’ai pêché ! Mais je le trouve cool, moi aussi ! » J’avoue que j’aimerais bien que ça soit moi qui en soit à l’origine, je pourrais vendre l’idée à JKR et tout et pis on deviendrait potes et ça serait trop cool. Ouaip. Je m’y vois déjà. pis v’la ‘tit pas que d’un seul coup Donta-chou veut me poser une question. Il a l’air nettement moins à l’aise. « je t’écoute » j’espère qu’il va pas me demander si je trouve que Ron et Hermione vont bien ensemble ou pas parce que ça peut possiblement créer du débat de dingue, là. Mais finalement, pas tellement ; puisqu’il change carrément de sujet. La question devait lui trotter depuis un bon bout de temps dans la tête, alors d’abord, je le rassure avec un sourire et quelques mots « C’est une bonne question. Et t’inquiète pas, ne te sens pas mal à l’aise ou quoi, c’est pas un sujet qui me dérange, pas du tout, même. » pensive, je reste silencieuse quelques secondes, comme pour retracer un peu tout le cheminement qu’on pu être mon ressenti sur la maladie, histoire de pas trop l’embrouiller avec mes réponses. Et puis, dans un léger soupire accompagné d’un sourire, je reprends la parole. « Y’a un moment, un court moment, où j’avoue y avoir pensé. » et je ne sais même pas si je l’ai déjà avoué à quelqu’un, d’ailleurs. T’as droit à de l’exclu, mon pote, profite ! « C’était juste après qu’on me l’ait annoncé. Une fois que j’ai assimilé la nouvelle. Que les idées de “cancer” et “leucémie” sont bien venu s’imprimer dans mon crâne. » ouais parce qu’on s’en doute, quand on nous annonce une chose pareille, ya besoin d’un p’tit temps pour s’en rendre compte, quand même. Pour assimiler le fait que ça ne soit pas que des mots. « Dans un moment comme ça, en fait, c’est toute ta vie, que tu remets en question. C’est tout ce que tu as fait, tout ce que tu es en train de faire et tout ce que tu ne feras jamais. Et moi, quand je me suis rendue compte que la liste de ce que j’avais fait était ridiculement petite face à ce que je ne ferais jamais… je me suis demandé pendant un moment à quoi ça rimait, un an de plus ou de moins. Parce que ce n’était pas ce qui allait me falloir pour faire ce que je voulais, tu vois ? » Je me stoppe un instant, me rappelant tous ces moments de doute, de peur, de crise, de larmes… avant d’arriver au stade où j’en suis aujourd’hui. Un stade que j’ai moi-même pris le soin d’appeler : Fucky Fuck.  « Mais bien vite, je me suis rendue compte que de vivre, ce n’était pas seulement une liste de tâche à accomplir. Que... que ça va bien au delà. C’est grâce à Victor Hugo, que je m’en suis rendue compte. Et d’une phrase qu’il a dite : “Le bonheur de vivre fait la gloire de mourir” ! C’est peut-être bête, comme ça… mais ça m’a aidé à réaliser ce dont on a du mal à se rendre compte, en temps normal. » Je me tourne alors vers Dontae dans un sourire. « Le bonheur des petites choses ! Le fait de pouvoir voir la beauté, entendre le mélodieux et tout ce qui s’en suit… De pouvoir prendre une grande inspiration, de pouvoir rire, de pouvoir s’amuser, marcher, courir, nager, de sentir le soleil contre sa peau ou le froid te mordre le nez… en fait, c’est tout ces petites choses dont la plupart des gens finissent par s’en foutre totalement tellement qu’ils ne les voient plus qui rendra pour moi chaque instant merveilleux. Parce que c’est ça, de vivre ! Et je veux en vivre le plus possible avant de partir. Profiter du mieux que je peux. Du coup, même si je sais que c'est un combat perdu d'avance... je ne décalerai pas forfait, jamais. » Je dois carrément avoir l’air hippie, là...  « je profiterai du match ! » mais bon, on va dire que j’assume !

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : redpix
PRÉNOM : Loïc
COMPTES : Keegan & Alma
MESSAGES : 247
AVATAR : alessio pozzi
ÂGE : 19
MÉTIER : Étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10250£
ASPIRATION: compétition
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: les rois du monde vivent au sommet (+Dontae ; Mercredi, 17h20)   Dim 15 Oct - 23:09

~

Harry Potter c’est probablement la saga littéraire qui aura le plus marqué les années 2000. C’est une génération entière qui a été embarquée dans le phénomène et qui a découvert les livres puis les films et rêvé à un monde où la sorcellerie existerait. Qui n’a pas attendu sa lettre d’admission à Poudlard, qui n’a pas pleuré toutes les larmes de son corps lorsque Dobby, Dumbledore, Snape, Lupin, Black et d’autres ont été sacrifiés par J.K. Rowling pour achever de tous nous rendre accros. J’ai passé tellement d’heures à dévorer les romans, tellement d’heures à les redécouvrir à chaque fois que l’occasion s’est présentée que j’en connais aujourd’hui tous les détails. Voldemort constitue un antihéros tellement solide, un monstre comme très peu en ont été créés même si, je dois l’admettre, je trouverais toujours sa chute un peu accélérée et peut-être même quelque peu bâclée. La génération suivante a pu s’abreuver des Twilight tandis qu’une autre s’est révélée en dévorant les Hunger Games, la saga Harry Potter a lancé une mode qui ne cesse de gagner en importance et qui aura permis à beaucoup d’écrivains de connaitre le succès alors que leurs ouvrages peinaient à être publiés par les maisons d’édition. Je pourrais écrire un mémoire là-dessus, peut-être bien que je le ferais lorsque j’aurais atteint ce niveau d’études. Pour l’heure, j’ai une conversation à mener avec une autre fan de la saga et je pense que nous allons tous les deux trouver de quoi alimenter cette discussion pendant des heures et des heures. Un véritable fan d’Harry Potter est inépuisable lorsqu’on aborde le sujet, sachez-le. Problème de taille, cela dit, il faudrait qu’Alessia accepte de prendre un petit peu de distance par rapport à la falaise parce que je ne me sens vraiment pas bien, beaucoup trop près du vide pour pouvoir sereinement aborder la moindre conversation. « Tu peux te rapprocher s’il te plait ? J’ai… J’ai vraiment peur du vide ! » La falaise est vraiment haute, le pire quand tu as la peur du vide c’est qu’il t’appelle en permanence lorsque tu te trouves à proximité. Je pourrais très bien prendre mon courage à deux mains en choisissant de dresser mon majeur à mes peurs les plus profondes pour me dépasser, mais lorsque je me rapproche le vide m’entraine, il m’hypnotise et je serais capable de tomber. Non, impossible de songer à battre mes peurs, pas aujourd’hui, pas ici. « On est d’accord, ils ont voulu se concentrer sur Harry alors que des dizaines de personnages avaient été développés sur toute la durée de la saga dans ce but précis. Ils ont supprimé une charge émotionnelle qui aurait pu relever les enjeux et faire de cette bataille un climax digne de ce nom. A la place, ils ont tout laissé de côté ou presque pour se concentrer sur les révélations d’Harry et son sacrifice héroïque. Le plus mauvais choix scénaristique au monde ! » Rien que d’en parler et je me sens révolté, comment une équipe de scénaristes et une tonne de producteurs peuvent avoir laissé faire cela, ont-ils vraiment compris le bouquin et l’importance de cette bataille ? Alors oui, mettre Harry Potter au premier rang c’était logique, mais oublier tout le reste -ou presque- non… Je n’arriverais jamais à comprendre. Je m’extasie comme un gosse lorsqu’elle confirme sa propre passion pour Lestrange. « Elle est complètement folle mais sa folie excuserait presque tout… Même le fait qu’elle ait tué Sirius ! » C’est le plus étrange, j’aimais tellement Sirius Black mais je n’ai jamais tenu rigueur au personnage de Lestrange pour avoir osé le tuer de cette manière. Un petit doute s’immisce en moi concernant Ombrage, mon avis est nettement moins tranché. « Je détestais le personnage dans les romans, mais Imelda Staunton a tellement bien su lui donner vie que j’ai commencé à apprécier sa froideur, sa rigidité et tout ce qui me faisait la détester. » Cette actrice est formidable, j’aurais peut-être été plus surpris si elle n’avait pas été capable de la rendre appréciable à sa manière. On ne peut pas sciemment aimer un tel personnage après tout. « Vous avez la Grosse Dame vous, et la Grosse Dame c’est probablement la plus marrante des grosses dames du monde. » Surtout quand elle tente de casser des verres avec sa voix. Un échec cuisant mais terriblement attendrissant, je l’aime cette grosse Bertha. C’est dingue, d’ailleurs, le nombre de personnages secondaires que les fans adorent et qui ont toujours su transformer une simple réplique au détour d’un chapitre en un moment culte. Même si j’adore parler Harry Potter, j’ai envie de lui poser une question qui pourrait potentiellement fâcher. J’ai essayé de ne pas la poser, j’ai vraiment tout tenté pour la garder pour moi mais je ne suis pas bon à cela, mieux vaut y aller franco plutôt que de gaffer plus tard. De là, impossible pour moi de réagir, je me contente de l’écouter. Mon petit cœur sensible ne cesse de se serrer, sa maladie me rend vraiment triste. Je sais bien que je n’ai pas le droit d’être triste, elle a réussi à trouver la force nécessaire pour le prendre autrement, pour profiter du peu de temps qui lui reste pour multiplier les expériences et c’est tout à son honneur. Elle mérite mieux, tellement mieux que d’être fauchée par la maladie aussi jeune. Son tu vois m’arrache à mes pensées et me force à hocher de la tête, c’est le mieux que je puisse faire à ce stade, beaucoup trop concentré et captivé par son récit. Le discours qu’elle tient met tellement de choses en perspective, je l’écoute, acquiesce et en reste complètement bouche bée, ému, j’ignore quand les larmes ont commencé à déborder et à se frayer un chemin à travers mes yeux. J’ai cette maudite boule coincée dans la gorge, elle m’étouffe et me ramène à ce que fut ma vie jusqu’à présent. « Ce n’est pas juste ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9177-alessia En ligne

PSEUDO : calistouille
PRÉNOM : laurie
MESSAGES : 2436
AVATAR : dasha sidorchuk
ÂGE : 25
LOCALISATION : Kingtson
MÉTIER : future ex-serveuse dans un bar à pervers
ÉTAT D'ESPRIT : Nothing to wear


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 16250£
ASPIRATION: succès
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: les rois du monde vivent au sommet (+Dontae ; Mercredi, 17h20)   Lun 16 Oct - 22:21

Si y’a bien un sujet ou personne ne pourra jamais m’arrêté à partir du moment ou on me lance… C’est bien la littérature ! Il n’y a d’ailleurs pour moi aucun superlatif assez fort pour exprimer à quel point j’aime ça. Parce que la littérature est l'art de découvrir quelque chose d'extraordinaire à propos des gens ordinaires, et de dire avec des mots ordinaires quelque chose d'extraordinaire. Parce qu’elle nous permets de découvrir de si grands mondes, elle éveille notre imagination à mille et une choses qui éveille tant le coeur que l’esprit. Devant un livre, on sourit, on grimace, on rit, on pleure… toutes les émotions du monde passent. Parce qu’elle nous fait vivre. Elle nous fait vivre tant de nouvelles vies et aventures ! Et l’une de celles qui restera pour moi les plus mémorable… C’est bien Harry Potter ! Oh, j’en ai parcouru, des chapitres, j’en ai imaginé, des univers… Mais rare, très rares sont ceux ayant réussi à me transporter aussi loin et aussi violemment que JKR a pu le faire. Parce que le monde des sorcier qu’elle nous a créé, en plus d’être si incroyablement bien construit et détaillé dans ses moindres détails… il est aussi si puissant, si magique ! Jamais, oh grand jamais je n’oublierais ce sentiment, lorsqu’un nouveau tome sortait, cette excitation de connaître enfin la suite de l’histoire, d’enfin se replonger dans le monde des sorciers et surtout ce sentiment de vide et de profonde tristesse, mêlé à une étrange satisfaction, lorsque j’ai refermé pour la première fois le septième et dernier tome. Et je ne suis certainement pas la seule a avoir pu connaître tout ça ; car toute une génération et ce, dans le monde entier à été touché par cet univers si grandiose. Et parmi eux, entre autre, Dontae. Et comme toujours, que je suis contente de trouver un compatriote sorcier avec qui parler de tous les sujets que nous permets cette saga ! ...Bien qu’apparemment, je ne le mets pas en condition favorable pour aborder ces sujets-là avec lui.  « Oh, bien sûr ! Excuse-moi ! » comme prise en faute, c’est dans un léger rire que je me relève avec autant d’aisance que j’en avais eu à m'asseoir, pour me rapprocher de la terre ferme, non loin de lui. Je me rassois aussitôt, et, après l’inviter en un regard et un sourire à venir faire de même, la conversation reprend son cours, naturellement. « Exactement ! C’était compréhensible que de vouloir montrer que Harry se sacrifiait, puisqu’il s’agit du héros… Mais pitié, pas de cette manière là ! C’est comme si la mort des autres personnages n’était relayée qu’au second plan, comme si ce n’était qu’une petite poussière dans la “sphère Pot’ Potter”, alors que c’était des personnages auxquels on s’était attachés, des personnages qu’on avait aimé, et, même, personnellement, beaucoup plus que Harry lui-même » moi je dis qu’on devrait faire une pétition contre tout ça, voilà. Bon, ok, c’est du passé blablabla mais c’est pas une raison ! En plus, ‘suis sûre que si y’a la moitié de la planète qui la signe aussi, ils referaient une nouvelle version du film beaucoup plus en accord avec la vision du livre. Même que d’abord. « Tu sais, moi, je suis encore dans le déni, pour Sirius. Parce qu’on sait pas ce qu’il y a de l’autre côté du miroir. Parce que le sort de Bellatrix ne l’a pas touché. Du coup, Rowlling pourra dire ce qu’elle voudra, pour moi, Sirius est juste perdu dans une autre dimension, à jouer au poker avec Gandalf, Chewbacca ou encore le Docteur. » Ouaip. Y’a pas de “si si je confirme il est mort” qui tienne avec moi, on me la fait pas ! JKR a beau être la créatrice, son univers est beaucoup trop vaste pour qu’elle en soit aussi le Maitre du Jeu. Eh ouais ma poule, dommage pour toi, tes personnages ont pris leur indépendance, maintenant, il font leur vie ! « L’actrice est géniale, ça, c’est clair, mais à moi, elle m’a pas ôté mon envie de lui foutre des claques, bien au contraire ! » je ris allègrement en prononçant ses mots, et j’exagère même pas. A chaque fois que je lis ou regarde l’Ordre du Phoenix, c’est pareil, j’ai les plus grandes envies de meurtres que la terre ait pu porter ! Même la Grosse Dame à côté paraît aussi gentille qu’un p’tit bébé ! … Non, je déconne, je l’adore hahahahaha bien que. « mouais, tu dis ça, parce que tu t’es jamais retrouvé bloqué en plein couloir parce qu’elle refusait de t’ouvrir le passage à cause d’une escapade nocturne ! » c’est drôle comme j’en parle comme si ça m’était vraiment arrivé. Mais bon. Dans ma tête, c’est arrivé. Et pourquoi le fait que ça soit dans ma tête, devrait signifier que ça n’est pas réel, mmh ? Quoi qu’il en soit, le sujet finis par dévier parce qu’une question mords les lèvres de Dontae. Il hésite beaucoup à la poser, ça se voit, mais je l’y encourage et finit par se lancer. Celle-ci me surprends assez car je dois avoué qu’elle ne m’avait jamais été posée auparavant. Mais le cancer n’est pas un sujet que je fuis, bien au contraire. Alors je prends plaisir à y réfléchir et à lui exposer mon point de vue, tentant d’être le plus clair possible parce que je me rends bien compte qu’il s’agit de quelque chose de délicat. Je suis la plus honnête possible et lui répond d’une voix douce, teinté d’un ou deux légers rires, détendue. Je n’avais vraiment pas l’intention d’être triste ou je ne sais quoi - au contraire - du coup, lorsque je le vois qui commence à pleurer, je suis surprise. Surprise et émue. Parce que c’est tellement adorable de sa part. Je souris tendrement quand il déclare que ce n’est pas juste, dans un léger souffle. « Allez, viens là » ma voix est la plus douce possible en même temps que je me redresse sur les genoux, réduisant de la sorte le peu de distance qui nous sépare. Une fois près de lui, je pose une main derrière sa nuque pour attirer sa tête contre ma poitrine, tandis que l’autre main vient caresser ses cheveux pour le consoler. Câlin très maternel que nous permet sa positions assise, mais c’est qu’il me touche tellement que j’ai envie d’être le plus rassurante possible. « La vie n’est pas juste, c’est vrai, mais… c’est pas si grave. Des gens meurent tous les jours et à tout âge. Qui sait, si je n’avais pas eu de cancer, peut-être aurais-je été fauchée par une voiture ou je ne sais quoi ? La seule différence entre moi et la plupart des gens, c’est que pour moi, on sait quand est-ce que ça se passera. Mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Au moins, ça me permet d’avoir le temps de vivre sans regrets. » Philosophie de vie un peu étrange pour la plupart de mes proches, mais pour moi, elle a tout son sens. Et puis, parce que je suis du genre à vouloir faire rire pour remonter le moral des gens, je ne peux m’empêcher d’ajouter « Et puis, qui sait ? Si ça se trouve, il y a vraiment une vie après la mort, et je pourrais tous vous hanter ! » Et là, serre les fesses, mes poulets, parce que croyez-moi, vous n’êtes pas prêts.

_________________

what if it's us, and only us... and what came before won't count anymore or matter. Can we try that ? What if it's you, and what if it's me, and what if that's all that we need it to be And the rest of the world falls away

WHAT DO YOU SAY ?
Revenir en haut Aller en bas
 

les rois du monde vivent au sommet (+Dontae ; Mercredi, 17h20)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les nouveaux rois du monde
» anarchie et rois du monde
» Chasse Royale, Rois du Monde 2 - Jean-Philippe Jaworski
» Jean-Philippe Jaworski, Rois du monde
» TOUT EN HAUT DU MONDE de Rémi Chayé Mercredi 6 janvier à 14h30 Au cinéma Katorza Places en préventes depuis le 23 décembre
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE :: domaine quincy-clifford : niveau 0 - extérieur :: falaises-
Sauter vers: