juste une poussière dans l'oeil (+Martin, lundi 21h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : FA
PRÉNOM : F
COMPTES : TYLER.JAMES.GENEVIÈVE
MESSAGES : 726
AVATAR : Colin Firth
LOCALISATION : Oxford
MÉTIER : Professeur particulier de droit pour les étudiants d'Oxford
ÉTAT D'ESPRIT : Pensif


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: juste une poussière dans l'oeil (+Martin, lundi 21h30)   Mer 18 Oct - 15:29

"On s'est assez vu pour aujourd'hui." Martin regarde le jeune homme avec incompréhension, ne comprenant pas trop d’où vient cette animosité à peine dissimulée qu’il ne comprend que trop peu. Malgré tout, il ne se laisse pas intimider pour autant, se contentant d’agir et de parler comme si de rien n’était. C’est ainsi qu’il décrète qu’Alessia le remerciera éventuellement, et la remarque cinglante d’Achille qui ne tarde pas à tomber le frappe comme une claque. Mais Martin garde sa dignité malgré tout. Un simple remerciement suffira. Si elle veut me faire un gâteau en plus, libre à elle. déclare-t-il avec nonchalance. Il est bien conciliant sur le coup, le Martin, dans la mesure où il ne lui exigera rien. De toutes façons, elle le remerciera bien de par elle-même … Non ? Lorsque Martin lui fait remarquer qu’il n’est pas particulièrement courtois, Achille décrète qu’il ne mérite aucun quartier, dans la mesure où il est dépourvu de tout respect pour les autres. Non mais dis donc ! Je ne te permets pas ! Je n’ai que le meilleur intérêt d’Harrison à coeur. Et dans une certaine mesure, celui d’Alessia, également. remarque-t-il finalement. Après tout, plus tôt cette masquerade terminée, plus vite la souffrance épongée, plus rapidement tout le monde pourra tranquillement retourner à son train de vie quotidien, sans animosité ni regrets. Je ne m’attends pas à ce que tu comprennes, du haut de tes six ans. Mais il y a plein de choses beaucoup plus compliquées que tu ne pourrais même l’imaginer alors je te remercierai bien de me faire confiance. Les relations humaines, c’est mon domaine, après plus de cinquante ans d’expérience je pense avoir assez de crédibilité lorsque je te dis que je sais ce que je fais, et qu’il n’y avait pas d’autre solution. décrète-t-il. Il cherche bien à justifier ses actions, bien qu’Achille a semé le doute au fond de lui. Quelque chose commence à s’emparer de ses tripes, retournant son ventre sur lui-même malgré lui, et la douleur qu’il ressent à présent, comme une brique qui pèse sur l’estomac … Disons simplement que Martin cherche à ignorer quelque chose qu’il ne peut ignorer. Son ventre commence à peser, ses mots résonnent dans son esprit, et il se demande si, finalement, il ne serait pas allé trop loin. Il sait bien que tout ce qu’il a dit n’a pas été dit par altruisme, ni par bonté de coeur, mais bien par rancoeur … Mais envers quoi ? Ce n’était pas cette histoire de costume, certes, ça l’avait bien agacé mais Martin avait passé l’âge de se venger pour des idioties pareilles. Non, cette rancoeur venait d’un endroit plus profond, un endroit que … Qu’avait-il fait ? Il n’en sait rien mais se penchera dessus plus tard, bien décidé à ne pas ciller face à Achille. Lorsqu’il lui décrète qu’il avait probablement déjà attrapé le SIDA de Bugi, le jeune homme semble entièrement outré. Si tu avais ta tête ailleurs qu’entre les deux fesses de Bugi, tu saurais qu’il y a une ré-émergence de ce virus en ce moment, lié au fait que les gens n’ont plus le courage d’en parler, comme ils le faisaient auparavant. Tout le monde pense que cela va mieux car la presse a arrêté de médiatiser ça, mais la maladie se porte pourtant toujours bel et bien … Et tout le monde sait que les … déviants … comme vous sont les premiers à l’attraper. Si je te dis ça, c’est pour ton propre bien, tu sais ? Ce serait tragique que toi aussi tu sois affligé d’une maladie mortelle pour une erreur de jeunesse … remarque-t-il finalement. Et puis nous avons déjà Alessia, ici, ça ferait vraiment trop. Surtout que la maladie d’Alessia était certainement plus légitime que celle qu’Achille aurait s’il avait le SIDA, dans la mesure où elle n’aurait pu s’empêcher de l’attraper, alors que lui … Et oui, Martin suppose que Bugi est une erreur de jeunesse dans la vie d’Achille, car pourquoi est-ce qu’un jeune homme avec autant de potentiel que lui se rabaisserait à finir ses jours aux côtes d’un irlandais caractériel et alcoolique ? C’est tout bonnement impensable. Martin cherche alors à se défendre sur ses actions en remarquant que quelqu’un devait bien dire la vérité à cette pauvre jeune Alessia, qui filait une parfaite illusion avant qu’il ne passe par là. Pour être honnête je ne sais pas non plus ce que j’y fais, dans cette équipe de cupidons handicapés. Dire que quelqu’un puisse penser que l’amour soit à même de résoudre tous les problèmes … C’est franchement pathétique, tu ne trouves pas ? décrète-t-il finalement. Malgré tout, Achille marque un point concernant Alessia : il est vrai qu’elle a fait l’effort de venir vers lui pour être sympathique, et ce, plus d’une fois. Serait-il allé trop loin ? Malgré tout, Achille lui décrète que Martin a perdu tout son respect. Celui-ci hausse des épaules. Ce n’est pas comme s’il s’agissait d’une grande perte. siffle-t-il avec hargne. Et bien évidemment, c’est entièrement faux : une cicatrice du passé se retrouve déchirée par ces quelques mots.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9168-achille 

PSEUDO : casseurs flowteurs.
PRÉNOM : morgane.
COMPTES : orion, artemisia.
MESSAGES : 2658
AVATAR : tom holland.
ÂGE : 19
LOCALISATION : london, uk.
MÉTIER : futur étudiant.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 63 035£
ASPIRATION: amour.
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: juste une poussière dans l'oeil (+Martin, lundi 21h30)   Mer 18 Oct - 16:45

Le regard que porte Martin sur toi, celui plein d'incompréhension, tu ne le comprends absolument pas, il ne peux pas se la jouer innocent comme ça après avoir démonté Alessia pièce par pièce, ça ne se fait juste pas, et s'il s'attendait à ton habituelle sympathie, toi aussi tu as tes limites. Le pire c'est qu'il attend un gâteau en récompense, il pense vraiment avoir fait quelque chose de bien là ? Tu roules des yeux sans même t'en cacher, tu t'en fiches d'avoir l'air grossier et de ne pas montrer de respect à un personnage comme ça, ce n'est pas une grande perte, tu te dis, sur le coup. "T'es perdu dans un autre univers?" Tu demandes, un peu perturbé quand même qu'il ose vouloir des remerciements en échange, et dire que c'était toi le bizarre de l'histoire à un moment, tu peux annoncer, fièrement, que t'as trouvé pire, tu as une pensée pour Harry qui doit être outré devant sa télé. Tu hausses un sourcil lorsque Martin ose te parler d'intérêt et tu secoues un petit peu ta tête, fatigué. "Non, tu es juste sans-coeur ou dépourvu d'empathie, c'est triste." Tu reprends, adoptant ce ton condescendant que le candidat a souvent adopté face à la plupart des autres personnes ici, tu ne te pensais même pas capable d'adopter un tel ton. Et voilà que Martin glisse dans un nouveau soliloque, notamment lorsqu'il t'attaque une nouvelle fois sur ton âge, comme si le fait d'avoir dix-neuf ans devait entrer en compte avec la connerie, visiblement non au vu du ramassis devant toi. "Te faire confiance? Hors de question, pour commencer. Et je ne prendrais aucun argument venant de toi sur les relations, au vu de comment tu as fini, je préfères continuer à être jeune et con, comme tu le penses, que de finir aigri et seul. Je suppose que la perte de ta femme n'est pas pour rien dans ça et tu penses pouvoir te projeter sur Harrison et Alessia mais tu n'as juste rien à dire. Rien du tout. J'aurais presque de la peine pour toi." Mais il est là le problème, presque. Quelque chose vient de se briser en toi, face à cette pseudo-confiance que tu avais accordé à Martin mais qu'il a ruiné en montrant son vrai visage. Il serait temps qu'il se réveille et sorte de sa bulle, que ça cogite un peu là-haut, surtout pour te mettre à dos, il faut vraiment avoir poussé loin, même Alain ne t'a pas déçu comme ça et c'est peu dire. Et voilà que Bugi est à nouveau mentionné dans la discussion, te faisant serrer des dents un petit peu, surtout face à un débit de conneries aussi important. "Exactement, c'est un virus très grave, et toi tout ce que tu trouves à faire, c'est propager des conneries en disant que telle ou telle personne l'a. C'est bien, t'es au courant que, peut-être contrairement à toi, il y en a dehors de cette émission qui ont de la famille ? Et à t'entendre déblatérer âneries sur âneries comme ça, ils vont en venir à se demander si c'est vrai ou pas ?" Sérieusement, pour un homme qui se veux plein de bon sens, il ne réfléchit pas des masses. Un fin sourire étire tes lèvres finalement, amusé, quand tu penses à la mère d'Alessia aussi qui doit certainement regarder l'émission. "En tout cas j'ai hâte de voir ce que la mafia italienne va te coller quand tu vas sortir d'ici." Tu écoutes le reste, Martin qui se plaint justement de sa team et tu te demandes si tu peux pas aller voir Jenna pour le sortir de votre équipe en plaidant que c'est un cas désespéré et que même Alain est cent fois mieux. Tu roules des yeux une énième fois, tu vas devenir le king du rolling eyes si ça continue à ce rythme. "Tant mieux, je viens de me rendre compte aussi que ce n'était pas une très grande perte de ne plus avoir affaire avec toi. Sur ce, bonne soirée Martin, et si t'as pas une once de remords par rapport à Alessia, c'est que t'es vraiment le plus gros salaud de l'univers. Et c'est pas un compliment." Tu lances en lui tournant le dos.

_________________
mon coeur danse la macarena
le monde est à nous, le monde est à toi et moi, mais p't-être que sans moi le monde sera à toi, et p't-être qu'avec lui le monde sera à vous et c'est peut-être mieux ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : FA
PRÉNOM : F
COMPTES : TYLER.JAMES.GENEVIÈVE
MESSAGES : 726
AVATAR : Colin Firth
LOCALISATION : Oxford
MÉTIER : Professeur particulier de droit pour les étudiants d'Oxford
ÉTAT D'ESPRIT : Pensif


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: juste une poussière dans l'oeil (+Martin, lundi 21h30)   Dim 22 Oct - 19:41

"T'es perdu dans un autre univers?" 
Je te trouve très mal placé pour me poser une telle question, quand même.

"Non, tu es juste sans-coeur ou dépourvu d'empathie, c'est triste."
Tu ferais mieux de mâcher tes mots, gamin, tu ne comprends pas le poids de ce que tu dis.
"Te faire confiance? Hors de question, pour commencer. Et je ne prendrais aucun argument venant de toi sur les relations, au vu de comment tu as fini, je préfères continuer à être jeune et con, comme tu le penses, que de finir aigri et seul. Je suppose que la perte de ta femme n'est pas pour rien dans ça et tu penses pouvoir te projeter sur Harrison et Alessia mais tu n'as juste rien à dire. Rien du tout. J'aurais presque de la peine pour toi." 
Soit, si tel est ton désir, mais ne viens pas pleurer à mes pieds lorsque tu comprendras que tu avais tort, et moi raison. Et tu ne sais rien de moi, cesse donc d'essayer de me psychanalyser : ça ne fonctionnera pas et ça te rend simplement plus ridicule et naïf aux yeux de tout le monde que tu ne l'es déjà au quotidien, et crois-moi, c'est hautement irritant.
"Exactement, c'est un virus très grave, et toi tout ce que tu trouves à faire, c'est propager des conneries en disant que telle ou telle personne l'a. C'est bien, t'es au courant que, peut-être contrairement à toi, il y en a dehors de cette émission qui ont de la famille ? Et à t'entendre déblatérer âneries sur âneries comme ça, ils vont en venir à se demander si c'est vrai ou pas ?"
Tout ce que je fais, c'est m'inquiéter pour ta santé. Au vu de ton ingratitude, je suppose que je devrais m'en moquer, si tu meurs d'ici soixante années ou trois. Retournes donc avec ta tête d'insecte, vous vous méritez. Tu n'as qu'à lui demander si tu es si convaincu que cela que ce n'est pas le cas, histoire que sa famille puisse dormir sur leurs deux oreilles ... Si toutefois les irlandais ont encore deux oreilles ... 
"En tout cas j'ai hâte de voir ce que la mafia italienne va te coller quand tu vas sortir d'ici."
Petit impertinent. Je devrais te gifler pour de telles remarques mais je suis confiant que le public se contentera de te faire payer ton insolence pour moi, donc je ne ferai rien.
"Tant mieux, je viens de me rendre compte aussi que ce n'était pas une très grande perte de ne plus avoir affaire avec toi. Sur ce, bonne soirée Martin, et si t'as pas une once de remords par rapport à Alessia, c'est que t'es vraiment le plus gros salaud de l'univers. Et c'est pas un compliment."
...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

juste une poussière dans l'oeil (+Martin, lundi 21h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» "O&P": dans l'oeil du paradoxe
» [Butcher, Jim] Dresden Files - Tome 1: Dans l'oeil du cyclone
» [Chesbro, Georges] Hémorragie dans l'oeil du cyclone mental
» une coquetterie dans l'oeil
» Poussière dans le boitier
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE :: domaine quincy-clifford : niveau 0 - extérieur :: jardin anglais-
Sauter vers: