talking to the moon, fri. w5 23h40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

PSEUDO : aurore
MESSAGES : 1357
AVATAR : billy


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: popularité
AFFINITÉS:
MessageSujet: talking to the moon, fri. w5 23h40   Mer 25 Oct - 12:41

ELHAM
Dre s’enfuit dans la nuit, en silence. Laissant derrière lui le bruit étourdissant émanant du château. Il se revêt de sa vieille veste en jean ; la nuit commence à être fraiche à cette époque de l’année. Il n’a pas sommeil, pas encore. Alors il se dit qu’une promenade endormira ses pensées, ses agitations internes et il pourra rentrer au château, retrouver sa chambre et dormir, parce que son esprit sera bien trop fatigué pour réfléchir à quoi que ce soit. Comme souvent, il laisse ses jambes décider de là où elles désirent aller. Il marche sans but, sans vrai objectif ; si ce n’est celle de se vider l’esprit. Il avance, traversant le grand jardin qui entoure le château, comme des murailles végétales protégeant leur cocon. Il passe par la forêt, puis continue son chemin. Il marche, encore et encore. Il marche d’un pas lent, parfois d’un pas un peu plus rapide. Il parvient jusqu’à la falaise. Il se souvient encore de la première fois où il a monté jusqu’ici. C’était le premier soir où il foulait le pas de cette île. Il était accompagné de Constance. Il s’en souvient encore. Comme si ce soir, il venait de fermer une boucle, sa boucle. Il fait quelque pas, son regard perdu droit devant lui. Il ne peut s’empêcher d’avoir cette impression de dominant. De dominer cette vaste étendue d’eau calme, de dominer ce vide, de dominer ce bout de terre qui apparaît au loin. Il s’approche du bord de la falaise, tendant les bras comme s’il venait de s’introniser maître d’un monde. Maître de son monde. Le sien. Celui où personne ne peut empiéter sur ses frontières ou conquérir ses terres. Il est maître de ce monde solitaire. Il est maître de lui-même. Un sourire se dessine sur ses lèvres, presque amusé de cette pensée. Ses prunelles viennent s’échouer sur le voile étoilé qui colore le ciel. Il s’y plonge, un instant, un moment. Après quoi, il s’assied sur le sol où une pellicule de rosée recouvre la verdure. Il arrache dans la poche de son pantalon un paquet de cigarettes, qui n’a presque pas utilisé – il l’avait demandé au petit gars de la prod, dans sa loge, quelques minutes avant de grimper dans cet hélicoptère –, il tire une cigarette qu’il porte à ses lèvres et l’allume. Il n’a plus fumé depuis que son ancienne petite amie lui avait demandé d’arrêter. Il a dû se griller une ou deux cigarettes, depuis qu’il a fait son entrée dans ce château. Ce soir, c’est sa troisième. Il s’allonge dans l’herbe, pliant ses bras au-dessus de sa tête pour lui servir de coussin. Son regard ne quitte pas un instant le ciel. Il a la tête plongée dans les étoiles. Il ne sait combien de temps s’écoule avant qu’il entende des pas, près de lui. Il ne bouge pas ou ne bouge plus, sa cigarette fumante. Il tourne la tête vers la silhouette qui apparaît dans son champ de vision. Il voit Elham qui apparaît dans la nuit. il lui adresse un sourire, en guise de salut. « Tu crois qu’on nous observe là-haut ? », qu’il lui demande. Alors qu’il vient à se redresser, pour s’asseoir sur le sol. Il la sonde, quelques secondes, avant que son regard ne vienne une nouvelle fois épouser le panorama qui s’offre à lui.

_________________
le paradigme qui sans cesse dans cette société doit faire des pieds et des mains pour se réinventer
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : la brindille. (laura)
COMPTES : fausthine, kira, théodora, nina, roxanne.
MESSAGES : 459
AVATAR : rania ben.
ÂGE : 26
LOCALISATION : sarcelles, france.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0
ASPIRATION: -
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: talking to the moon, fri. w5 23h40   Jeu 26 Oct - 13:25

Je voulais essayer de m'endormir tôt afin de récupérer mes heures de sommeil pouvant éventuellement effacer l'irritation qui m'habite depuis quelques jours. J'ai besoin d'être rebootée correctement. Sauf que le lit est vide, déserté par Claudio. Ca me blase de m'endormir avant lui, je vais l'attendre. Ou du moins essayer avant que la fatigue ne m'attaque plus frontalement. Je fais donc demi-tour, abandonnant mon idée en route pour aller me griller une cigarette sur les falaises. Je ne tarde pas à capter un candidat. J'avance avec précaution, n'oubliant pas que le vide peut surgir à tout moment. En me rapprochant je reconnais le barbu de l'aventure, je lui offre un micro-sourire en guise de salutation qu'il ne peut voir avec l'obscurité. Je laisse mes prunelles se plonger dans l'eau, ça me va aussi, de rester silencieuse avec lui, de profiter d'un peu de tranquillité sans réellement être complètement seule non plus, d'une présence sans se sentir obliger de converser pour combler les blancs. La voix de Dre ne tarde pas à m'interpeller, je baisse mon minois afin de l'observer un instant. « Tu veux qu'il y ait qui là-haut ? » Je me contente de lui offrir cette question qui équivaut à une réponse chez moi. Une entité supérieure, ou même plusieurs ? Ceux partis trop tôt ? Il est tombé sur la mauvaise candidate pour ce genre d'interrogations nocturnes, clairement. Je n'ai jamais été réceptive à tout cela. Je ne m'imagine pas, je crois ce que je vois comme je l'ai déjà dit au brésilien. Ce n'est pas que l'idée m'effraie, pas du tout, mais j'ai besoin d'une certaine logique. Quand ? Pourquoi ? Dans quel but ? Comment ? Je sais que certains ont été éduqués ainsi par leurs parents, comme Constance par exemple ou même Bugi, c'est d'ailleurs pour cela que j'évite ce genre de sujet en général. Y a personne en haut quoi nous observe. Y a simplement l'humanité et ses choix, personne d'autre pour contempler ce déchirement constant et cette déconstruction volontaire. Et c'est peut-être mieux comme cela. On serait trop décevant à regarder au fond, il ne faut pas se le cacher. « Tu as envie d'y croire ? » Je lui demande ensuite avant de m'installer à ses côtés sans pour autant m'allonger. Je me pose en tailleur, les mains sur mes genoux.

_________________

    DANCING IN THE DARK
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

PSEUDO : aurore
MESSAGES : 1357
AVATAR : billy


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: popularité
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: talking to the moon, fri. w5 23h40   Ven 27 Oct - 10:39

L’esprit de Dre va d’une pensée à l’autre, sans réelle suite logique. Il divague, il vogue, çà et là, d’un mot à un autre, d’un maux à un autre, son esprit. Il est rapidement rejoint par une silhouette, le haut de cette falaise. Dans l’obscurité, il discerne mal les pourtours de en cette silhouette, mais elle est bien trop fine pour être celle d’un homme. Elle s’approche, il entend ses pas venir piler le sol humide. C’est alors qu’il reconnait Elham. Il lui offre un sourire comme salut et abandonne sa position allongée, dans l’herbe, où il ne faisait plus qu’un avec le sol. Il reste toutefois assis. Il lève la tête, pour adresser quelques mots à la jeune femme. Il ne saurait pourquoi cette question lui est venue à l’esprit, à ce moment précis, ni même pourquoi il l’a formulé à la jeune femme. Son regard tente de se raccrocher aux prunelles brillantes dans la nuit de sa camarade. Celle-ci lui en pose une à son tour. Il réfléchit un instant, passant sa main da sa barbe. Que veut-il qu’il y ait là-haut ? Il hausse les épaules. Il reste silencieux, méditant à la question. Qui est là-haut ? Si on postule qu’il y ait quelque chose. Peut-être une entité supérieure, ou plusieurs, à l’image des dieux grecs. Ou bien ceux qui ont été emporté par le trépas. Il réfléchit, en se murant dans un silence contemplatif. L’attention de l’américain se reporte sur son interlocutrice qui s’installe à côté de lui. Elle lui pose une nouvelle question. Elle lui demande s’il a envie d’y croire. « Je ne sais pas », souffle-t-il, songeur. Son regard vient se reposer sur le panorama. « En tout cas, là-bas, ils nous regardent », énonce-t-il, désignant à l’aide de sa main. Il pointe l’horizon, au loin, où un morceau de terre semble s’y détacher. Peut-être une île. Des personnes doivent l’habiter. Il en est certain, mais il peut peut-être se tromper. « Ils doivent savoir plus de choses que l’on ne sait sur chacun de nous », qu’il postule. Si cette île au loin est habitée par des individus, ceux-là doivent les regarder, les observer, d’une manière ou d’une autre. Des téléspectateurs, peut-être. « Ils ont même dû découvrir nos secrets ». Il suffit de taper sur un moteur de recherche quelques mots clés et certainement que leurs secrets n’en sont plus un pour ceux qui les suivent depuis déjà cinq semaines. Il ne doute pas de l’efficacité des téléspectateurs pour récolter de quelconques informations sur les candidats. Ils ont sûrement déjà dû éplucher tous leurs réseaux sociaux, à la recherche d’un indice ou plusieurs. Chacun d’eux dans ce château n’a plus de secret pour ces gens-là. Son regard se pose sur le visage d’Elham, la sondant.

_________________
le paradigme qui sans cesse dans cette société doit faire des pieds et des mains pour se réinventer
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : la brindille. (laura)
COMPTES : fausthine, kira, théodora, nina, roxanne.
MESSAGES : 459
AVATAR : rania ben.
ÂGE : 26
LOCALISATION : sarcelles, france.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0
ASPIRATION: -
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: talking to the moon, fri. w5 23h40   Mar 31 Oct - 23:05

Il ne sait pas. J'ai l'impression qu'il ne sait pas grand chose Dre. Je me demande s'il s'est parce qu'il se sent insecure ou qu'il a peur d'offrir une opinion trop tranchée. Il n'apporte jamais une réponse claire ou tout simplement correspondant à la question posée. J'imagine que c'est aussi une question d'éducation. J'ai jamais eu le droit de m'en sortir avec cette réponse étant jeune. J'étais obligée de m'affirmer pour survivre, de l'ouvrir pour que l'on m'écoute sinon les gens me passaient devant sans un seul regard à mon égard. J'ai tellement été forcée à répondre, à crier, à hurler pour que l'on entend mes idées et mes opinions que maintenant ce genre d'attitude fuyante ou trop timide me déroute. Je me tais pour le laisser réfléchir. Je ne suis pas là pour m'imposer ou lui arracher de force les réponses que je souhaite. Mon regard se porte sur Dre. Il a cette attitude un peu naïve qui donne l'impression qu'il subit cette aventure plus qu'il ne la vit. Je l'écoute avec une certaine attention. « Ils peuvent ne pas avoir la télévision ou se moquer de la vie inutile de petits candidats de télé-réalité » je propose une alternative très sarcastique mais qui me convient. Je doute que les prunelles de tout le monde soient rivés aux écrans. « La découverte de ton secret t'effraie ? » je lui demande alors que mon doux soprano s'élève dans les airs. Parce qu'ils sont tous venus avec cette part de nous que l'on cache furieusement. Cette semaine, tout est entrain d'éclater avec cette recherche aux secrets qui bat son plein. Je me sens tellement à la ramasse dans ce jeu simplement parce que j'ai réellement du mal à m'intéresser aux autres. Et quand je le fais (rarement), j'ai envie que cela d'une façon plutôt désintéressée et non pas parce que leur secret me travaille. Je me fais curieuse pour la personne dans son intégralité et ne vise pas uniquement ce qu'ils protègent. J'ai envie de conserver cette honnêteté intellectuelle qui m'empêche peut être d'avancer correctement dans le jeu. La vérité est que je ne suis pas non plus une lumière dans la vie en général, je dispose d'une capacité d'adaptation et de rebondissement qui me permet de faire illusion mais ici, lorsqu'il s'agit d'interpréter les indices. Je m'agace, je m'irrite, je perds patience et finis par me barrer en roulant des billes pour me fumer une clope.

_________________

    DANCING IN THE DARK
Revenir en haut Aller en bas
 

talking to the moon, fri. w5 23h40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Talking to the moon
» (célénoah) ✘ « Talking to the moon. »
» [Anniversaire] Personnages de Type-Moon ! =D
» Castlevania: Circle of the Moon - GBA - 2001
» FRAZETTA'S MOON MAID
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE :: domaine quincy-clifford : niveau 0 - extérieur :: falaises-
Sauter vers: