"why did you bring us here ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : FA
PRÉNOM : F
COMPTES : TYLER.JAMES.GENEVIÈVE
MESSAGES : 726
AVATAR : Colin Firth
LOCALISATION : Oxford
MÉTIER : Professeur particulier de droit pour les étudiants d'Oxford
ÉTAT D'ESPRIT : Pensif


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: "why did you bring us here ?"   Mer 8 Nov - 0:37

... Et pourquoi diantre nous avoir emmené ici, si je puis me permettre ? demande-t-il finalement au principal intéressé, une intonation surprise dans la voix. Dévisageant Eustache de la tête au pied, Martin cherche un signe qui pourrait trahir une quelconque blague de la part de l'anglais : un rictus, un mouvement du pied suspicieux ... Mais rien n'y fait : il semble effectivement que le jeune Fitzduncan ait décidé de les emmener dans ce qui semble être un grenier pour une raison que Martin ne peut tout simplement pas comprendre. Et dire qu'il a des antécédents familiaux d'asthme ... Ce n'est pas très sérieux, tout ça. C'est sombre, ça empeste le bois, le parquet grince sous leurs pieds, tant et si bien que la seule chose de plus grincheuse dans la pièce doit être Alain, et encore, ça reste encore à prouver. Le prime était seulement la veille mais, déjà, Martin se demande comment il fera pour survivre à une semaine entière passée aux côtés du français. Assurément, le temps passerait très lentement ... Et très certainement, son compteur de points n'augmentera pas pour autant. Il en vient à se demander si Jenna ne chercherait pas à lui faire une déclaration d'amour avortée à travers ces sanctions successives. Tentatives échouées, le concernant, s'il s'agit bel et bien de cela. Regardant une nouvelle fois autour de lui, Martin hausse des épaules. Si Eustache compte parler, il ferait mieux de le faire rapidement, Martin ayant déjà envie de rejoindre la civilisation en bas.

@EUSTACHE, @ALAIN, week 6. sunday, 14:05.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : Mathilde
COMPTES : Anastasia
MESSAGES : 521
AVATAR : Harvey Newton Haydon
LOCALISATION : Myfair.
MÉTIER : faire chier
ÉTAT D'ESPRIT : chiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: popularité
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: "why did you bring us here ?"   Mer 8 Nov - 16:11

Le prime venait de se clôturer par ma libération. Qu’est-ce que ça faisait du bien de ne plus être 24h/24 avec la même personne. Surtout pour une personne comme moi qui avait ses habitudes et qui n’aime pas tout ce qui est improvisé. J’avais eu cette chance de devoir partager mon quotidien avec Maia et non avec un pouilleux comme Dontae. Pour Sir Martin, ce prime avait pris une drôle de tournure. Cette fois-ci la roulette russe s’était arrêtée sur lui. Et il devait partager son quotidien avec pas n’importe qui : @Alain le grincheux. Je me suis dit qu’en tant que futur ami de Sir Martin, je me devais de lui donner quelques conseils et d’être là pour lui dans cette dure épreuve. Je pourrai même être le médiateur de ce duo qui ne cesse de se piquer. Pour ce faire, je me rendis près de Sir Martin (et Alain le grincheux) et sans rien lui dire je vins le tirer vers le grenier. Je le savais conservateur, et notre rendez-vous au bar lui tenait autant qu’à moi. Mais je le connaissais assez pour savoir qu’il n’avait aucune envie pour y amener Alain le grincheux. C’est pour cela que notre rendez-vous allait se tenir dans ce lieu un peu poussiéreux. Une fois que nous arrivions sur les lieux je l’invita à s’asseoir sur un de ces fauteuils confortables. Martin commençait à s’impatienter. « Sir, je suis là pour vous aider. » Je pris Alain de venir place lui aussi, bien entendu il trainait les pieds et ne semblait pas ravi de partager ce moment avec nous deux. « J’ai vécu moi-même cette dure épreuve, je sais ce que c’est. Mais heureusement pour moi, j’étais avec quelqu’un qui coopérait. Nous sommes ici, pour parler de votre future semaine, et de comment elle va se dérouler. » Je m’étais placé entre eux deux au cas où il y aurait des dérapages. Je n’avais pas envie d’interagir si bagarre il y avait. « Alain le grincheux et Sir Martin, êtes vous prêt tous les deux à faire des efforts ? » Je me comportais comme un psychologue. J’en connaissais plusieurs et leurs méthodes avec.

_________________
Tout est bien qui finit mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9209-alain 

PSEUDO : Ben.
COMPTES : Judas, Dean
MESSAGES : 442
AVATAR : Cassel
ÂGE : 50
LOCALISATION : Miami
MÉTIER : Jouer de Poker professionnel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: "why did you bring us here ?"   Mer 8 Nov - 17:55

Cette première journée en compagnie de Martin m'annonce la couleur : il sera véritablement difficile de vivre en harmonie tous les deux cette semaine. On doit accepter d'aller là où l'autre veut aller, on doit dormir dans le même lit.. et plein d'autres contraintes du genre qui donne envie de tout envoyer chier. Honnêtement, je ne sais pas si je tiendrai et il est très probable que je pète un plomb et finisse par envoyer chier Martin et toute la production. Cette après-midi, c'est Eustache qui nous interpelle et nous emmène au grenier. Que veut-il ce gosse ? Pourquoi au grenier ? Il est obligé de nous casser les couilles ? Et Martin qui parle comme un coincé du cul.. diantre.. je te jure, n'importe quoi. En fait là, au moment présent, je suis entouré de deux coincés du cul maniérés. Eustache lui aussi il faut dire qu'il est très très maniéré, un niveau au dessus de Martin, même dix. Il nous invite à nous asseoir, je m'assois donc. Apparemment, il est là pour nous aider, j'arque un sourcil. « T'as la solution pour nous permettre d'arrêter cette mission débile ? Non ? Alors tu peux pas nous aider petit. Mais merci à toi !» Pas besoin de discuter pendant des heures pour rien, bonjour, merci, au revoir ! Malheureusement alors que je m'apprête à me lever pour me barrer, Eustache reprend la parole témoignant de sa propre expérience. « Je t'aurais échangé volontiers Maia contre..ce type là.. »Fis-je en montrant Martin d'un geste de la tête. Comme si il savait ce que je subis, il peut pas savoir. Lui aussi a du connaître cette imposition de binôme, mais lui c'était pas avec Martin, et la vérité c'est que même à mon pire ennemi je ne souhaite pas ce sort de se trimballer ce con de Martin. Sommes-nous prêts à faire des efforts ? « Quoi ? Des efforts ? Pour quoi faire ? Non. » Ce qui va se passer en fait c'est qu'on va tous les deux prendre sur nous pendant une semaine et attendre la fin, pas besoin de cette réunion ridicule. « Et tu t'es pris pour qui au fait ? Un genre de psychologue à la con ? Un médiateur ? » Ouais il veut quoi Eustache ? Le type je lui ai jamais parlé pratiquement et il vient me saouler avec ses enfantillages à la con.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : FA
PRÉNOM : F
COMPTES : TYLER.JAMES.GENEVIÈVE
MESSAGES : 726
AVATAR : Colin Firth
LOCALISATION : Oxford
MÉTIER : Professeur particulier de droit pour les étudiants d'Oxford
ÉTAT D'ESPRIT : Pensif


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: "why did you bring us here ?"   Sam 11 Nov - 5:35

Avec réticence, il s'installe dans l'un des fauteuils. S'il ne s'était pas agi d'Eustache, en face de lui, mais de n'importe quel autre candidat, Martin aurait refusé de s'installer sur ces fauteuils miteux. Puisqu'il s'agit d'Eustache, cependant, le voilà rassuré quant à leur sureté : ces canapés auraient été infestés de puces ou de tiques, Eustache ne l'aurait jamais autorisé à s'en rapprocher davantage que cela. Les autres candidats sont bien trop pouilleux pour comprendre les enjeux de telles mesures d'hygiène. Mais pas Eustache. Celui-ci leur fait alors part de son désir de faciliter leur cohabitation forcée, un détail qui déplaît tout de même assez au britannique. Sans vouloir te manquer de respect, je n'ai pas spécialement envie de parler de tout ça. avoue-t-il finalement, offrant à Eustache l'honnêteté que tout son respect lui aura obtenue. Alain émet alors une réflexion qui n'est pas pour déplaire à Martin. Autant que cela me peine de devoir l'admettre, je suis du même avis qu'Alain. déclare-t-il finalement. Quelle ironie que le seul sujet sur lequel ces deux hommes soient en mesure de s'accorder concerne leur incapacité à composer l'un avec l'autre ... N'est-ce pas ? Néanmoins, lorsqu'Alain affirme préférer la compagnie de Maia, voilà qu'il insulte Martin. Je te ferai savoir que Maia et Eustache auraient eu bien de la malchance de tomber sur pareille personne que toi. En vérité, la seule raison pour laquelle Jenna t'a collé à mes talons, c'est parce qu'elle est consciente que je suis la seule personne de tout le château capable de supporter ta présence plus de cinq minutes. Autant dire les choses comme elles sont, après tout, non ? Lorsqu'Eustache leur demande s'ils feront des efforts, Martin adopte sa posture hautaine qui lui sied si bien. Faire des efforts, moi ? Et puis quoi encore. C'est lui qui doit se hisser à mon niveau, je ne vais pas me rabaisser pour lui faire plaisir. Alain demande finalement à Eustache quel rôle il cherche à jouer dans cette narrative, une question qui intrigue beaucoup Martin. Malgré tout, le désir de défendre ce jeune homme respectable se fait rapidement ressentir, et c'est sans hésitation que Martin annonce donc : Oh, c'est bon, toi. Tu ne vas pas commencer à te la ramener dès que quelqu'un essaie de te rendre service, c'est hautement ingrat et si on commence comme ça on ne va jamais s'en sortir, il serait temps que tu apprennes les bonnes manières, un peu, après un siècle de vie ce ne serait pas trop tôt. Il faut vraiment qu'Alain comprenne que dans la hiérarchie sociétale, Eustache est bien quatre échelons au dessus de lui, si ce n'est plus.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : Mathilde
COMPTES : Anastasia
MESSAGES : 521
AVATAR : Harvey Newton Haydon
LOCALISATION : Myfair.
MÉTIER : faire chier
ÉTAT D'ESPRIT : chiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: popularité
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: "why did you bring us here ?"   Dim 12 Nov - 16:36

Au fil des semaines, Sir Martin était devenu comme un ami dans cette mésaventure. Il était de un l’homme le plus respectable de ce semi-château, mais de deux celui qui partageait sans doute les mêmes valeurs et les mêmes points de vue que les miens. Je m’étais habitué à sa présence et nous avions déjà nos habitudes. Cette semaine, malheureusement, il se devait de la partager avec son meilleur ennemi Alain le grincheux. J’avais eu l’occasion de le rencontrer pour lui montrer quelques exercices de respiration, mais cela ne s’était pas bien terminé. Comme je l’avais imaginé, Alain le grincheux avait pris la mouche et m’avait laissé seul dans la grotte près de la plage. Cette fois-ci il n’allait pas pouvoir fuir. J’avais l’idée de devenir leur médiateur avec quelques techniques que j’avais apprises par le passé. J’essaye d’expliquer la raison pour laquelle je les ai réuni, mais bien qu’ils ne s’apprécient pas, ils semblent tous deux réticents à ce que je propose. J’ai à peine commencé la séance que tous deux commencent à s’injurier, disant que l’un est pire que l’autre. Je me lève pour calmer la situation. « Stop, Stop, Stop ! Vous avez tous les deux la chance d’être tombé l’un sur l’autre. » Bon à vrai dire, Alain le grincheux était beaucoup plus chanceux que Martin. Mais en tant que psychologue, je devais être le plus possible objectif, et surtout les mêmes sur le même pied d’égalité. Quand je leur demande de faire des efforts leurs réponses sont sans appels. C’est un non. « La communication est la base d’un couple.. Quand je dis couple, heu vous voyez ce que je veux dire. » Bon, mes phrases d’accroches ne correspondent peut-être pas à la situation. Je lance alors un petit exercice qui devrait leur plaire. « Alain le grincheux, vous allez dire GENTIMENT, ce que vous voudez que Martin change. Une chose. Ensuite Sir Martin, vous en ferez de même. La chose importante est de s’écouter ! » Je tends la main vers Alain le grincheux pour qu’il commence l’exercice. Je me sens un peu agressé lorsque le vieil homme me demande pour qui je me prends. Heureusement Sir Martin prend ma défense, je ne pouvais en attendre plus de sa part. « Merci Sir. Effectivement Alain, je suis là pour vous aider, retenez ça plutôt que mon grade. » Je suis même mieux qu’un psychologue ou médiateur.

_________________
Tout est bien qui finit mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9209-alain 

PSEUDO : Ben.
COMPTES : Judas, Dean
MESSAGES : 442
AVATAR : Cassel
ÂGE : 50
LOCALISATION : Miami
MÉTIER : Jouer de Poker professionnel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: "why did you bring us here ?"   Lun 13 Nov - 21:58

Nous sommes convoqués Martin et moi par Eustache. Eustache est un spécimen plutôt étrange dans son genre, il semble dans son monde, comme si il était resté un gosse dans un corps d'adulte. Un peu comma Achille finalement, mais d'une manière différente, je ne serai pas étonné que cet énergumène prenne des drogues illicites au sein même du château. De sa folie, aujourd'hui, on en tire donc cette réunion dans le grenier. Eustache expose les causes de cette réunion, il veut que Martin et moi-même puissions nous entendre cette semaine et cohabiter. C'est peine perdue, et Martin affirme être d'accord avec moi. On s'en fout de ton avis Martin. Eustache témoigne de sa propre expérience, et moi je lui fais comprendre, que vivre avec Martin c'est moins compliqué que Maia. Martin encore une fois, con comme il est, le prend pour lui, et commence à monter sur ses grands chevaux. « Oui je suis invivable et tu l'es aussi. Ca n'empêche pas que j'aurai préféré Maia ou Eustache à toi.. faut que t'arrêtes de tout prendre pour toi, je m'en fous de ta gueule. » Qu'on soit clair hein. Lui aussi aurait préféré la présence de Maia ou Eustache à la mienne, je ne prétends pas que quelqu'un ici aurait pu me supporter, j'affirme juste que moi, à titre personnel j'aurai préféré une autre personne que Martin. Par contre quand Martin ose dire que je dois me hausser à son niveau, je me mets à rire. « Moi ? Me hausser à ton niveau ? Mais tu n'es qu'une merde Martin, un tas de résidu, c'est tout ce que tu es.. avec le temps, ton corps a pourri comme ta santé mentale. La seule chose que tu as fait dans ta vie c'est escroquer des centaines de personnes, à ta mort, c'est tout ce que tu pourras retenir de ta vie. » Mais bon, on retiendra pas grand chose de moi non plus. Mais qu'il se mette ça en tête, lui et moi, nous sommes finis, on va crever, dans vingt, trente ans, on sera plus qu'un souvenir, puis on sera plus qu'un oubli. Alors Martin devrait redescendre, il ne vaut pas mieux qu'une merde. D'ailleurs dans ce jeu, c'est encore pire, il sert strictement à rien. Le seul intérêt que j'ai à ne pas le nominer, c'est son secret, sinon il est clair que j'aurai fait en sorte qu'il dégage. « Et toi tu devrais apprendre à péter un coup au lieu de rester dans ton dictât de la bonne manière, la bonne tenue et toutes ces autres conneries. » Martin le coincé, je le répète depuis le début, cet homme a gâché sa vie, il a gâché sa vie parmi toutes les milliards d'autres vies gâchées parce qu'elles ont décidées de vivre comme ce que les autres attendent d'eux, de peur, de l'exclusion sociale. Finalement, dans tout ça, j'en oublierai presque l'instigateur de tout ce bordel, Eustache qui reprend finalement la parole en nous coupant court. « Arrête avec tes conneries, ni lui, ni moi avons eu la chance de tomber l'un sur l'autre, on a pas douze ans petit, tu vas pas nous apprendre la vie. » Si il croit sérieusement que tout ce qu'il fait va arranger notre relation, il est bien bien con. Voilà qu'il dit carrément le mot couple maintenant, on touche le fond, et je perds des minutes précieuses de ma vie. Thérapie de couple, j'ai l'impression d'être dans une thérapie de couple, comme j'ai pu en vivre avec Catherine, il fut un temps. Ca a vachement arrangé notre cas tiens, aujourd'hui on se voit plus et on se donne plus de nouvelles. Si il pouvait se passer la même chose avec Martin, ce serait cool tiens. « C'est des conneries ton truc, c'est ridicule. » soufflai-je avant finalement de me prêter au jeu. « J'aimerai que Martin se branle un peu plus la bite, qu'il soit moins con et moins moche. » Martin n'est pas ma meuf, dans une semaine tout ça, ce sera du passé, alors qu'est-ce que j'en ai à branler qu'il reste con ou pas. « En tout cas comme dans toutes les thérapies de couple, le psychiatre semble avoir son préféré. » Et dès lors, c'est pour ça que les thérapies c'est de la merde contre-productif qui te fait juste perdre ton temps et ton argent. Ceci dit, l'argent, comme le temps, j'en ai trop, beaucoup trop.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : FA
PRÉNOM : F
COMPTES : TYLER.JAMES.GENEVIÈVE
MESSAGES : 726
AVATAR : Colin Firth
LOCALISATION : Oxford
MÉTIER : Professeur particulier de droit pour les étudiants d'Oxford
ÉTAT D'ESPRIT : Pensif


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
ASPIRATION: amour
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: "why did you bring us here ?"   Mer 15 Nov - 22:43

Alain continue ses paroles agréables, lui gagnant un roulement d'yeux de la part de Martin suivi d'un regard foudroyant. Il ne répondra cependant pas à ses provocations, ayant pour ambition de se hisser au dessus de tout ça. Le jeune Fitzduncan déclare qu'ils sont tous les deux aussi chanceux d'être tombés sur la compagnie de l'autre, une phrase destinée à être un compliment mais destinée également à être interprétée en tant qu'insulte. Et comment ... commence-t-il finalement à grommeler avant de s'arrêter, bougon. À quoi bon protester ? Tout le monde sait qu'Alain et lui ne sont pas taillés de la même roche, il ne devrait plus chercher à le prouver. Alain cherche finalement à le provoquer en lui disant qu'il ne vaut rien, ce qui lui vaut une remarque acerbe de la part du Britannique. La jalousie est un vilain défaut. Alain a beau ne jamais avoir fait de prison (un fait dont Martin doute la véracité), cela ne l'empêche pas d'être à des années lumières de la sophistication et du raffinement dont le britannique fait preuve au jour le jour. À sa remarque qu'Alain devrait savoir se tenir en société à son âge, celui-ci lui indique poliment que Martin, lui, devrait davantage se débrider. Il va sans dire qu'il s'agit là d'un dialogue de sourds auquel le pauvre Eustache ne peut qu'assister en tant que témoin. Néanmoins, Martin a appris avec le temps à ne pas se laisser phaser par les propos d'Alain, bien conscients que sa défaite arrive lorsqu'il se retrouve ridiculisé par le français devant tous les téléspectateurs, car il se met petit à petit à rentrer dans son jeu. Ce qui explique pourquoi Martin décide de changer les règles complètement afin de ne pas être trop désavantagé. Je te remercie pour tes conseils mais ça devrait aller, merci. répond-il donc avec calme, malgré le désir ardent d'en coller une à ce qui est, indéniablement, son pire ennemi au sein de cette aventure. Eustache a alors l'idée merveilleuse d'inviter Alain à le critiquer davantage, une décision qui lui gagne un regard foudroyant de la part du principal concerné. Cela ne manque pas : voilà qu'Alain déblatère des obscénités à son sujet. Mais Martin ne se laissera pas phaser par tout ça, tout simplement pour prouver à tout le monde, une bonne fois pour toutes, y compris à cette connasse de Jenna, qu'il est au-dessus de tout ça, et prêt à jouer le jeu, lui. Je ne souhaite aucun changement chez Alain, il est très bien comme ça. déclare-t-il finalement avec une réticence qu'il tente vainement de dissimuler. Là, personne ne pourrait lui reprocher de ne pas avoir fait d'efforts, en tous les cas. C'est alors qu'Alain en profite pour attaquer Eustache de nouveau, suscitant une nouvelle remarque de la part de Martin, d'un ton bien plus désinvolte, cependant, cette fois-ci. Écoute, si tu as trop de fierté pour jouer le jeu, rien ne t'empêche de partir ... Personne ne t'en tiendra rigueur, tout le monde n'a pas suffisamment de capacités pour se lancer dans de l'introspection. Là, Martin fait directement appel à l'ego du français qui, il l'espère, se calmera en conséquence. Avec Alain, tout est un jeu. Il faut donc miser stratégie pour gagner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

PSEUDO : Mathilde
COMPTES : Anastasia
MESSAGES : 521
AVATAR : Harvey Newton Haydon
LOCALISATION : Myfair.
MÉTIER : faire chier
ÉTAT D'ESPRIT : chiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
ASPIRATION: popularité
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: "why did you bring us here ?"   Jeu 16 Nov - 22:59

Je ne savais pas que mes ainés d’une quarantaine d’années étaient autant énergique lorsqu’il s’agissait de s’envoyer des noms d’oiseaux. Je ne savais que faire pour les calmer. J’aurais sans doute dû penser à la tisane. Une bonne tisane ça apaise toujours les tensions, surtout avec les petits biscuits que mon serviteur et ami Khaled va me chercher chez l’arabe du quartier. J’essaye tant bien que mal de m’interposer mais rien à faire, les vieux criaient plus fort que moi. Surtout ce Alain le grincheux. Martin semblait plus ou moins essayé de garder son calme, peut-être qu’il ne voulait pas s’énerver devant moi ? Ou tout simplement c’est un homme bien mieux éduqué qu’Alain le grincheux. J’entends tout de même quelque chose qui me fait plaisir. « Ah oui ? Vous auriez préféré être avec moi ? C’est gentil ça. » Oh mince alors, je me laisse amadouer par les beaux mots qu’il me sort. Je dois me remettre dans la peau du thérapeute que je suis et ne montrer aucune préférence ou aucun signe de faiblesse. Je me sens par la suite attaqué par les paroles d’Alain le grincheux. Il est vrai que dans une thérapie de couple comme celle-ci, il y en a toujours un qui est plus réticent que l’autre. Cette fois-ci je tombe sur une fameuse teigne. Je lance un petit exercice qui ne semble pas lui plaire, mais il s’y prête tout de même, parlant ainsi du zizi de Sir Martin. « Huun. » Mes oreilles sont choquées face à tant de vulgarité. Moi qui ne suis pas habitué à entendre de tels mots, je pose ma main sur ma poitrine, pensant qu’elle va exploser. « Merci..Merci Alain le grincheux de vous être prêté à l’exercice. » Malgré ce choc j’essaye tout de même de rester professionnel. Il est vrai qu’être thérapeute c’est entendre les pires horreurs et rester de marbre. Je me tourne ensuite vers Sir Martin pour lui montrer qu’il peut s’exprimer à son tour. Ce dernier se fait plus doux et plus respectueux comme je l’avais imaginé. Je ne peux m’empêcher de fondre devant ses paroles. « Merci Sir Martin. J’espère qu’Alain le grincheux sera touché par ces paroles et en prendra de la graine. » Dis-je en fermant le poing pour montrer que je suis de tout cœur avec lui. Ca ne doit pas être facile de se faire traiter de moche et de con devant moi. Mais l’important est que je n’écoute pas les débilités qui peuvent sortir de la bouche d’un homme vulgaire. Je tousse et me lève. « Merci de vous être prêté à l’exercice. Malheureusement, je pense qu’il n’y a rien à faire pour vous deux. Je peux cependant, vous proposer un nouvel exercice ! » J’attrape derrière moi deux cahiers vierges. « Etant donné que vous ne pouvez pas vous séparer cette semaine nous pouvons tenter autre chose. Alain le grincheux, Sir Martin, je vous propose ces cahiers. Lorsque l’un de vous deux veut s’énerver sur l’autre, il l’écrira simplement dans ce carnet ce qu’il lui reproche sur le moment. Cela permettra de ne pas s’insulter et d’éviter toute colère impulsive ou mots qu’on pourrait regretter. Pour la semaine d’après je vous conseille de vous éviter l’un et l’autre. Ainsi il naîtra un manque pour votre coéquipier et vous ne pourrez que mieux vous retrouver. » Je suis content d’avoir retenu tous ces conseils et d’ainsi les partager à deux hommes qui sont dans le besoin. J’espérais de les voir un jour réuni et heureux ensemble.

_________________
Tout est bien qui finit mal.
Revenir en haut Aller en bas
 

"why did you bring us here ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE :: premier étage : niveau 1 - intérieur :: Vieil escalier :: Grenier-
Sauter vers: