Partagez
 

 ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11283-nielshttps://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1405
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]    ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 EmptySam 30 Mar - 22:24

Le temps filait à toute allure depuis qu'il avait posé un pied au sol un peu plus tôt dans la journée, ou tout du moins c'est ce que Niels conclut au moment où on l'arracha à ses pensées pour le conduire en toute hâte jusqu'à une loge où l'attendaient coiffeurs et stylistes prêts à dégainer. Il ne comprenait pas bien cette urgence ni même pourquoi tout le monde laissait paraître une telle anxiété, et tandis qu'une première main s'affaira à lui faire essayer une cravate, il n'eut pas le temps de réprimer le mouvement de retrait qu'amorça son corps à l'idée qu'on le touche sans y avoir été invité. Il n'aimait pas particulièrement ça, il pouvait pourtant lui-même être tactile mais seulement avec les personnes qu'il connaissait bien et il y avait quelque chose d’intrusif et de désagréable dans le fait de sentir une main inconnue s'approcher aussi près de son cou. Niels n'en était pas toujours conscient mais il se retrouvait parfois à investir son corps comme un bouclier là où son visage ne laissait rien paraître, et c'est parce qu'il ne comptait pas se laisser surprendre une deuxième fois qu'il prit cette fois les devants pour ôter des mains de la styliste une cravate qui lui convenait un peu plus. Il n'était pas bien difficile à habiller ou seulement parce qu'il avait hérité de la silhouette imposante et dégingandée de son père qui n'était pas toujours un cadeau quand il fallait trouver un pantalon à la bonne taille, et il n'accordait à vrai dire plus autant d'importance à ce genre de choses depuis qu'il avait quitté le monde des affaires pour vivre une vie plus simple et moins dictée par les apparences et la coupe d'un costume. A cet instant précis, son esprit avait même déjà quitté la petite pièce où on l'avait conduit et ses jambes fourmillaient d'impatience à l'idée d'en sortir. Pour, maintenant qu'il y réfléchissait, ne même pas savoir où il irait ensuite. C'était un sentiment étrange de n'avoir pas même la plus petite idée de l'endroit où il se trouvait depuis qu'il était descendu de l'avion, et toutes les ruses qu'il avait pu inventé ces dernières heures pour glaner des informations ou déduire à partir du peu qu'on lui avait donné ne dissipait pas la moindre couche du mystère qui l'entourait. C'était frustrant. Il se demandait à quelle distance exacte il se trouvait de ceux qu'il avait quitté le matin-même et combien de fuseaux horaires le séparaient des siens, mais la plus grande de ses interrogations était de savoir ce qui arriverait ensuite. Le monde de la télé ne lui était pas spécialement familier et il n'était pas bien difficile de le deviner, et il ne mentait pas lorsqu'il avait dit durant son casting que tout ça n'avait rien d'un projet mûri depuis des mois. Le Niels d'il y a quelques années n'aurait probablement jamais eu l'idée de tenter sa chance dans une aventure de cette ampleur, mais le Niels d'aujourd'hui connaissait les enjeux et rêvait d'expériences. Sa tenue finalement choisie en accord avec les professionnels, on le coiffa et on s'attarda quelques instants sur sa barbe qui n'avait plus autant l'habitude d'être domestiquée qu'à l'époque où il était encore marié, avant de lui remettre le bandeau qu'il avait quitté quelques minutes plus tôt. Il poussa un sourire inaudible et se laissa conduire sans savoir ce qu'il découvrirait lorsque ses yeux lui seraient rendus, puis dut monter à l'intérieur de ce qui ressemblait à un hélicoptère. Il en avait déjà pris, mais c'était plus impressionnant quand on ne voyait rien de ce qu'il y avait autour de soi. En cas de crash, le dernier visage qu'il aurait vu de son vivant était celui de la maquilleuse et ça lui posait un léger problème. Le voyage ne dura que quelques minutes et dès l'appareil posé au sol les choses s’enchaînèrent très vite. On appela son nom et celui d'une jeune femme qui avait fait le voyage avec lui, puis on le débarrassa de son bandeau et c'est à ce moment-là qu'ils purent échanger un regard. Il observa @Lula une seconde avant d'être happé à l'extérieur où on les attendait déjà. C'était bruyant, immense surtout, et la première fois qu'il découvrait un stade depuis cette perspective. Et alors qu'au centre se tenaient plusieurs candidats eux aussi probablement entrés à deux, il se tourna vers la brune à qui il tendit la main. « Niels. » Elle le savait peut être déjà mais il n'y avait parfois pas trop d'un rappel pour savoir comment le prononcer. « J'ai l'impression qu'on a la différence d'âge la plus importante jusqu'ici, j'imagine que je suis celui que ça surprend le moins. » Parce que lui avait eu le temps de se faire à l'idée qu'il risquait de faire son entrée aux cotés de quelqu'un de plus jeune que lui, mais Lula n'imaginait peut être pas que les quarantenaires faisaient aussi les yeux doux à ce jeu. « Tu bois quelque chose ? » Il ajouta en dénouant légèrement sa cravate, balayant d'un regard insistant l'espace tout autour d'eux.

(TENUE)

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
April
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442https://www.throwndice.com/t11236-april 

MESSAGES : 965
AVATAR : lauren tsai.
ÂGE : 28
LOCALISATION : cincinnati (oh)
MÉTIER : coach en gymnastique.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: --
AFFINITÉS:
ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]    ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 EmptySam 30 Mar - 22:26

Son camarade s'appelle donc @Icare. Un accent français. April sait exactement le situer, les sonorités sont familières - c'est pas comme si c'était la langue officielle des jeux. Jusque là, il a l'air calme et composé. Pas comme le guignol qui semble gesticuler dans tous les sens sur la pelouse s'étendant désormais en face d'eux. Si elle est prête à briller, elle sait pas quoi répondre. « J'imagine, » fait-elle en haussant les épaules avec un bref et faible sourire. C'est ce qu'ils sont sensés faire, non ? Pas sûre qu'elle soit très douée pour rentrer dans le moule, mais si ils sont là, c'est que la prod a vu quelque chose dans leurs profils. Elle a jamais été du genre bavarde, et elle a pas masse envie de se lancer dans les banalités, mais maintenant qu'elle est là, ça risque de rythmer sa prochaine semaine. Icare lui demande donc combien d'heures de voyage elle a passé dans les avions. Un jet jusqu'à JFK sans doute. Et puis après ça... « Aucune idée. Bien trop pour que ça soit confortable, » répond-t-elle avec une moue. Elle a pas trop gardé le compte, trop occupée à essayer de dormir ou de trouver une position confortable. Jet privé ou pas, essayer de dormir assis, c'est clairement pas le truc le plus reposant. Son binôme fait preuve de politesse, ou de galanterie, ou les deux, en allant attraper deux verres sur le bar au beau milieu de ce stade. Putain, il fait chaud. April se rend compte que maintenant qu'elle transpire plus que d'habitude. Une goute lui glisse le long de la colonne vertébrale, et elle sait que ça va être synonyme de démangeaisons atroces si elle garde sa prothèse trop longtemps. Lorsque Icare lui tend le verre, elle lève une main. « Merci. Mais je bois pas d'alcool, » fait-elle remarquer d'un ton calme et monotone. Les candidats arrivent par vague, et personne a l'air de trop savoir quoi faire, si ils sont sensés se mélanger et discuter ou attendre que le temps passe. C'est pas trop son délire, à April. Personne n'a l'air de la reconnaître non plus, et elle va pas s'en plaindre. En l'état actuel des choses, jusque là, c'est pas trop horrible. Dans un sens, elle a eu du bol de tomber sur un type qui a pas l'air de trop brasser d'air inutile comme binôme d'entrée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 698
AVATAR : Julian Morris
ÂGE : 35
LOCALISATION : Geneva, Switzerland
MÉTIER : Artisan joailler


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 34000£
AFFINITÉS:
ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]    ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 EmptySam 30 Mar - 22:27

Il est monté dans la limousine comme on monte dans un taxi bon marché. Pierpaolo n'a pourtant pas l'habitude de ce genre de conditions de voyage, mais il pourrait s'y faire rapidement. Le cœur lourd et l'envie de sauter hors du véhicule pour embrasser une dernière fois les gens qu'il aime étaient forts, mais il fait ça pour une bonne raison. Il doit juste garder tout ça en tête. « Allora, c'est quoi notre destinazione ? » demande-t-il une fois, sans réponse et il comprend qu'on lui répondra pas de tout le trajet. Fantastico ! Le trajet en avion est excessivement long, mais Pierpaolo doit être le candidat le plus agréable du monde à gérer. Il n'a pas dit un mot depuis sa première tentative et il laisse sa tête dodeliner d'un côté et de l'autre sans vraiment chercher à percer le mystère de la destination. En vrai, il s'en moque un peu. Paradoxalement, tout lui va et rien ne lui fait envie. Il ne compte même plus le nombre de fois qu'on lui a bandé les yeux, qu'on l'a trimballé d'un véhicule à un autre, il sait juste qu'il est habillé comme pour assister au mariage d'un prince, maquillé de sorte à éradiquer les cernes qui ont vu le jour sous ses yeux et qu'il est maintenant dans un hélicoptère. Il sait qu'il n'est pas tout seul et qu'on va le déposer sur la terre ferme à un moment où à un autre, mais qui est à côté de lui ? Bonne question. Le trajet est plus long qu'il ne l'aurait cru et finalement on les fait descendre. D'un œil il étudie les alentours, un terrain de football, pour l'italien qu'il est c'est apprécié, des grattes-ciel, ça aussi ça veut dire que ça aurait pu être pire, ils sont pas dans la savane juste dans le désert d'Abu Dhabi. De l'autre œil il étudie la candidate, @Kenza, qui se tient à côté de lui et lance d'une voix presque convaincante, parce qu'il a promis qu'il ferait un effort de sociabilisation le premier soir : « Pierpaolo. » C'est tout ce dont il est capable et c'est déjà pas mal. Il fait signe à l'autre d'avancer pour qu'ils puissent rejoindre l'aventure et les binômes qui ont été appelés avant eux. Il doit bien admettre que c'est presque excitant tout ça. Presque. Faudrait pas non plus exagéré, il n'est pas assez investi émotionnellement dans l'aventure pour l'instant pour se laisser impressionner. Il ouvre la marche, qu'elle le suive si elle veut, mais il a repéré la personne qu'il veut voir. Le soulagement est grand pour un gars qui s'en fout royalement de cette aventure. Il passe sa main dans le bas du dos de @Judith, lui glisse un sourire bienveillant et se pose à côté d'elle, avant de détourner son regard vers le candidat avec qui elle a dû rentrer. « Pierpaolo. » dit-il d'une voix un peu plus vivante et animée à @Bart. Maintenant qu'il est là, il doit vraiment faire un effort sinon elle va le lui faire regretter.

tenue

_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes


Dernière édition par Pierpaolo le Sam 30 Mar - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lula
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 553
AVATAR : laura b.
ÂGE : 24
LOCALISATION : belleville
MÉTIER : athlète, spécialité 100m et 4x100m.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 55k
AFFINITÉS:
ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]    ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 EmptySam 30 Mar - 22:29

J’admire les moyens déployés par la production pour nous laisser dans l’incertitude concernant notre sélection. Je n’ai pas pu m’empêché de pousser un léger sifflement dans le jet aux hublots masqués avant de m’interroger sur la dangerosité du dispositif. Bref, hâte d’être fixée sur mon sort afin de pouvoir planifier mes prochaines semaines. J’attends donc patiemment la suite des réjouissances en essayant de me détendre, les paupières fermés, le visage en offrande. J’ai juste exigé de ne pas avoir l’air déguisée, espérons que ce soit dans les cordes de la maquilleuse qui ne doit pas être trop mauvaise pour avoir été engagée ici. L’impatience me titille, comme en début de compétition, mêlée à ce qui ressemblerait à une pointe de stress qui me lacère en douceur l’estomac. C’est toujours bon signe. Je me lève façon automate afin de m’habiller devant eux, sans une once de pudeur, en enfilant la combinaison blanche que j’ai choisi. Tête penchée, j’évalue le risque concernant ma poitrine inexistante. Passable. Je tourne sur moi même afin de recueillir leurs commentaires avant d’être déjà tirée par le bras par un membre de la production. Le timing semble être parfaitement calibré. Je suis limite poussée dans un hélicoptère, heureusement que je n’ai pas la plainte facile. Je toise l’autre candidat qui m’accompagne (@niels) avant d’esquisser un sourire se voulant chaleureux. « Lula » Je fais dans la simplicité, d’une voix neutre. On le jugera plus tard, maintenant il faut déjà essayer de savoir où nous sommes. Je mordille inconsciemment l'ongle de mon pouce. « Cela implique quoi de rentrer dans le jeu avec toi ? » je demande de mon doux soprano, pensant tout haut, comme s’il en savait plus que moi. On est binôme ? Ou rien. On finit par atterrir dans un stade de foot. J’affiche une mine plus que surprise, me tournant presque vers @niels avec un haussement de sourcil interrogateur. J’observe d’un coup d’oeil rapide le reste des candidats déjà arrivés, les scrutant sans gêne. Je l'écoute d'une oreille distraite. « C'est marrant que la première information que tu me livres soit à propos de ton âge » je souffle avec un léger sourire avant de chercher ses prunelles. Ce n'est pas forcément hilarant mais c'est bizarre. « La même chose que toi » Je lui réponds, conciliante alors qu'on se dirige vers le cocktail.

tenue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 694
AVATAR : kn
ÂGE : 28
LOCALISATION : paris
MÉTIER : monteur de décors au cinéma


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 64,1k
AFFINITÉS:
ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]    ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 EmptySam 30 Mar - 22:42

Il fait chaud. C'est déjà ça. Pas de rando dans les falaises écossaises comme il y a quelques saisons. Mais bon, avec le réchauffement climatique chaud ça veut tout et rien dire. Y a trois jours je me baladais en tshirt à Paris. Et on est sous des projo, beaucoup de projo. Pas d'indices sur les gradins, pas de bannière abandonnée d'une équipe locale. Je hoche la tête. De toute façon ça reste difficile d'estimer les heures quand on n'a pas un indicateur autour de nous. Même la faim, l'estomac qui se contracte, ne signifie rien. Je me sens déphasé. Excité, mais déphasé. Et ça se manifeste d'emblée par un semblant de flemme d'aller me présenter à tous les autres. L'alcool adoucissant les esprits je prends l'initiative de nous attraper deux verres. Le bruit des hélicos n'aide pas à engager des conversations. On commence à être nombreux, j'essaye d'accrocher le regard d'un max d'entre eux et c'est les remarques d'une autre ricaine, @Tonia, envers son partenaire, qui me font sourire avant que je ne retourne à ma binôme. De l'eau alors ? je hoche les épaules C'est important. Pour s'hydrater... Tout ça. Ca m'étonnerait pas qu'elle soit sportive. Je sens que c'est le genre à pas aimer les guignols. Je veux bien jouer au gars tranquille s'il le faut, de toute façon autour de nous ça se la joue plutôt duo que groupe solidaire pour l'instant. Du coup, t'es du genre à me considérer comme un allié ? Aussi aléatoire que ne l'est cette affectation de binôme. J'accroche son regard, d'un curieux assez sérieux. Y a pas de mal à me dire non, ça reste intéressant. Beaucoup prendraient ce premier lien comme un espèce de signe, un truc sur lequel se rassurer. Moi aussi, sans doute. Peut-être qu'on sera finalistes ensemble. je siffle en plissant mes lèvres.

_________________


i really hope you find the happiness
you've been pretending to have
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1974
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]    ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 EmptySam 30 Mar - 22:44

[…] Le temps s’arrête. Elle n’est plus maître d’elle-même. Le silence s’installe. Elle se laisse bercer par ces quelques bruits familiers. Malgré ces familiarités, elle ne saurait situer où elle se trouve sur une carte. Ce détail a-t-il une importance ? Peut-être. Si la production a jugé bon de ne l’informer de rien, est-ce certainement parce qu’elle a jugé que cela n’a pas d’importance pour Anaswara. Ce n’est pas tant le lieu qu’elle redoute mais les autres. Qui sera là à côté d’elle ? Elle sait qu’elle sera accompagné d’une personne. Mais qui ? Elle se fiche de savoir où elle va. Menez là où bon vous semble, elle restera toujours… Anaswara, tout simplement. Mais la présence d’une personne change tout à son tableau. Elle appréhende le regard et la confrontation à l’autre. Son esprit ne parvient pas à dessiner le portrait robot de celui qui se tiendra à ses côtés, au moment de faire son entrée dans Thrown Dice. Peut-être est-ce parce qu’il est occupé à voguer ailleurs ? Très certainement. Elle regarde, soucieuse, la maquilleuse qui s’affaire autour d’elle. Au quotidien, elle fait son maquillage seule. Elle le maîtrise et le parfaire parce qu’elle sait qu’elle doit être parfaite sous son apparat. On n’exige d’elle qu’elle soit parfaite, esthétiquement parlant. Elle revêt l’habit qu’on lui amène. Elle ne dit mot. Son regard épouse les formes du sari noir qu’on lui présente. Elle quitte sa délicate robe blanche pour ce noir doré, derrière le paravent, alors que les présences féminines guettent ses gestes. Elle redresse la tête et croise le regard de l’une d’elle. Elle tente d’esquisse un rictus. Elle veut paraître sympathique et détendue, mais tout ce manège a l’effet inverse sur elle. Elle est crispée. Elle enfile ses escarpins et se dirige vers les électrons qui gravitent autour d’elle, depuis quelques instants. Elle est là. Aucun ne franchit la barrière de sa bouche. Elle se mordille l’intérieur de sa joue, un peu nerveusement. On l’emmène finalement jusqu’à un hélicoptère. Son regard se pose sur une nouvelle silhouette. Elle se mord la lèvre intérieure. C’est lui. Celui avec qui elle fera son entrée. Elle s’installe à ses côtés, regardant droit devant elle, alors qu’elle sent posée sur elle un regard insistant. Elle n’ose bouger. Elle lance un regard en coin, croisant celui de son camarade. Elle n’est pas douée pour la conversation, elle n’est pas douée pour être en interaction avec les autres… elle le sait. Elle ne sait pas ce qu’elle déteste le plus : les autres ou elle. Elle, certainement. Le jeune homme brise le silence. Il se présente comme étant @Jesse. Elle tente de lui adresser un sourire. Elle écoute les quelques paroles qu’il ose partager avec elle. « Enchantée Jesse. Je suis Anaswara… mais appellez-moi Ana », qu’elle ose souffler. Elle se souvient encore du regard  des personnes dans la salle lorsqu’elle avait passé son casting – il semblerait que quelques images de ce moment aient été diffusées à l’écran –. Elle sait que son prénom n’a rien d’occidental. Le jeune homme tente d’articuler maladroitement quelques paroles. « Merci », émet-elle. « Vous êtes fort charmant, je dois reconnaître », reprend-elle. Son regard croise celui du garçon. « Mais ne soyez pas… intimidé », c’est ce qu’elle déduit de l’attitude du jeune homme, qui semble trouver difficilement ses mots. « Rassurez-vous, dans quelques instants, vous serez libéré de ma présence ». Peut-être est-ce un supplice de se retrouver à côté d’elle. Elle s’en excuse. Elle tente de lui adresser un sourire pour le mettre à l’aise… La liberté, Jesse l’obtient rapidement quand ils foulent le sol de ce stade. Elle reste plantée là. Elle lève la tête, regardant tout autour d’elle. Elle avance, la tête dans les airs parce que là-haut, c’est là où elle se sent vivre. « Vous croyez qu’ils vont nous faire jouer au football ? », scande-t-elle, le regard toujours rivé sur le décor qui les encadre. Elle croit s’adresser à Jesse mais il l’a déjà oublié. Il est déjà passé à autre chose. Elle baisse la tête et son regard croise le regard de ce nouveau candidat (LIBRE).

tenue

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
Malcolm
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11270-malcolmhttps://www.throwndice.com/t11214-malcolm 

MESSAGES : 977
AVATAR : abel tesfaye
ÂGE : 27
LOCALISATION : fresno, ca
MÉTIER : taximan


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 39K
AFFINITÉS:
ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]    ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 EmptySam 30 Mar - 22:55

Il quitte Fresno avec un sac contenant trois fois rien, tout ce qu'il possède. Trimballé en limousine avec un mec en mode silencieux, il pourrait être assailli de questions pendant le trajet mais le fait est que non, Malcolm s'interroge pas plus que ça. Il est curieux d'en savoir plus, bien sûr, mais il laisse les choses venir à lui sans tenter de capturer la moindre info ici ou là parce que ne pas savoir lui va très bien. Il voit l'aéroport Fresno Yosemite par la vitre de la bagnole et se dit que son proprio pourrait voir rouge s'il disparaissait subitement, et cette idée lui plait bien. Il est amené à beaucoup bouger dans son quotidien mais en dehors des États-Unis, pour lui, ce serait bien la première fois. Rien n'indique qu'il va quitter le territoire américain, la destination il la connait pas et pourtant il a le sentiment que le vol va durer des plombes. Malcolm c'est pas le genre de mec qui peut se permettre de partir en voyage tous les mois, tout simplement parce qu'il a pas le fric pour ça. Le jet privé, pour le coup c'est une grande première aussi. Il était jamais monté à bord de l'un de ces engins et il trouve ça vachement classe, sur le moment. L'américain n'a pas la moindre foutue idée d'où on l'emmène mais il reste relativement serein malgré son ignorance, il vit l'instant à fond et se soucie pas de ce qui l'attend car c'est sa façon de vivre depuis toujours, emprunter un chemin sans savoir où il le mènera. Il sait même pas s'il est toujours un postulant parmi tant d'autres ou si sa place dans ce jet aujourd'hui signifie quelque chose, genre une sélection. Là encore il verra bien, la réponse il va sûrement pas tarder à l'avoir. Le trajet est interminable, une vingtaine d'heures comprenant plusieurs escales, officiellement le plus grand voyage de toute sa vie. À l'arrivée Malcolm est épuisé et complètement décalqué, il sait plus quelle heure il est et on est visiblement toujours pas disposé à lui dire où il se trouve, non plus. Il se laisse guider à l'aveugle et se retrouve d'un coup entre les mains d'une maquilleuse, à laquelle il demande d'y aller léger. Ses cheveux personne n'y touche et c'est probablement mieux comme ça, ils donneraient du fil à retordre à n'importe quel coiffeur tellement c'est le bordel. Quand on lui parle de tenue de prime, les choses sérieuses semblent commencer. Il savait déjà ce qu'il porterait si l'occasion se présentait, alors il coupe court au débat avec le styliste en imposant ses fringues. C'est reparti pour un tour après ça, le retour du bandeau sur les yeux, baladé dans tous les sens à nouveau, il n'en voit pas le bout. D'après les sons qu'il capte autour il se pourrait qu'on vienne de le faire grimper dans un hélico, faut croire qu'il arrivera pas à garder les pieds sur la terre ferme plus de dix minutes aujourd'hui. L'américain sent une présence à ses côtés et ça se confirme quand on lui découvre la vue, au moment où l'hélico se pose. Il voit une blonde qu'on lui a pas encore présenté, mais là encore ça tarde pas à être fait puisqu'un mec annonce leurs deux noms comme étant ceux des prochains candidats à intégrer l'aventure. Il vient d'apprendre deux trucs en l'espace d'une seconde : il est sélectionné, et cette fille à côté s'appelle @Noemi apparemment. « Salut du coup. » il laisse entendre dans un bref sourire à l'attention de son binôme pour la soirée. « Noemi ? J'avais jamais entendu ce nom-là avant. Content de te rencontrer, t'as dû comprendre que j'étais Malcolm. » On les fait sortir de l'hélico et là, c'est carrément dans un stade qu'ils ont atterri. Y'a de quoi se sentir tout petit dans l'immensité du truc, c'est un drôle de lieu pour commencer une telle aventure mais bon, la production a pas dû le choisir au hasard. « Ça va, pas trop tendue ? Viens on va essayer de se mêler aux autres. » il annonce à son binôme en désignant le groupe de candidats déjà formé d'un signe de la tête. Malcolm c'est un mec plutôt sociable alors il a pas trop de mal à aller vers les autres, il sait pas ce qu'il en est pour Noemi mais il a pas envie de rester en retrait le premier soir, ça enverrait un mauvais message aux autres. « Hey. » il lance en avançant vers ses nouveaux camarades, la blonde à ses côtés. « Moi c'est Malcolm. Pas trop crevés par le voyage, tous ? » Il sait pas s'il va obtenir une réponse à sa question mais il tente. Peut-être bien qu'il arrive comme un cheveu sur la soupe au beau milieu de conversations déjà bien établies, peut-être aussi qu'il va faire mauvais genre avec sa dégaine quand les autres ont tout donné sur la tenue et se faire méchamment toiser. Il s'est déjà pris des murs dans sa vie, un de plus le tuera pas.


_________________
crucifié sur une caravelle, sous l’œil éternel d'une étoile filante

Revenir en haut Aller en bas
Nicholas
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 460
AVATAR : sam claflin
ÂGE : 29
LOCALISATION : nyc.
MÉTIER : ex-flic, glandeur pro
ÉTAT D'ESPRIT : another day, another migraine.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 23500£
AFFINITÉS:
ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]    ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 EmptySam 30 Mar - 23:00

J’sais pas trop où est-ce qu’on se trouve, mais c’qui est sûr, c’est que vu la chaleur, on est pas a New York. Heureusement, en même temps, j’pense que si je m’étais rendu compte qu’ils avaient fait tout ce p’tit manège pour finalement me retrouver au point de départ, ça m’aurait un peu -rien qu’un peu- foutu sur les nerfs. Du coup, je suppose que c’est déjà un petit point positif. Non parce que quand même sinon faut l’dire : ça aurait été un beau foutage de gueule. Un foutage de gueule que d’autres candidats ont peut-être vécu, étant donné que je suppose qu’on leur a aussi demandé de se rendre dans la grande ville la plus proche de chez eux. Ma foi, tant pis pour eux, je suppose. En tout cas depuis qu’on est descendus de l’hélico, j’ai pas pu m’empêcher de zyeuter autour de toutes ces caméras qui sont déjà là à boucler le perimètre du stade prêt à en filmer le moindre angle, et c’est un peu malaisant, comme affaire. Il parait qu’au bout d’un temps on les voit plus, mais, bon, ça semble un peu gros quand même. J’vais vraiment pas être à l’aise avec eux, ça j’en suis sur. Mais bon, je suppose que j’aurais du y penser avant de me lancer dans cette connerie, aussi. C’que j’peux déjà voir, c’est que je suis apparemment pas le seul a pas être à 100% à l’aise avec cette merde, vu la tronche que tire ma coéquipière d’un soir. (@SEKHMET) Quand je lui fait remarquer dans quelle galère on s’trouve, elle me demande pourquoi et c’qu’on fout là. Qu’est-ce que j’en sais, y’a pas écrit “dieu” sur ma tronche, que j’sache. J’hausse des épaules. « j’en sais rien, moi. J’suppose que le suspens fait plus d’audimat. » Et ce genre de conneries, c’est bien c’qu’ils aiment, les producteurs de ce genre de trucs. Quand je remarque que la demoiselle a l’air gênée par quelque chose, je baisse le regard vers ce qu’elle regarde elle-même, et je peux pas m’empêcher de lâcher un p’tit reniflement moqueur en voyant ses pompes. Déjà que sa robe, c’était pas de la tarte… ils l’ont pas épargnée, les stylistes, pourtant, qu’on aille pas me dire qu’ils savaient pas où on allait se trouver. « tu vas galérer, avec ces trucs. » je lâche un peu railleur, mais il semblerait que j’avais pas besoin de le lui dire, puisqu’elle finit par les enlever, et ça me fait décrocher un nouveau petit sourire. J’finis par me présenter -parce que bon, il parait que c’est les bases- et je fronce un peu les sourcils quand elle me dit son prénom. Bien la première fois que je l’entend, celui-là. Elle dit s’en taper aussi des surnoms, et j’avoue que ça m’arrange, pour le coup. « va pour Sekhy, dans ce cas. Nettement moins chiant à prononcer. » Même si bon, de base, c’était pas non plus impossible non plus… j’prefère quand même faire mon gros flemmard sur ce coup là. ‘Pas envie d’me faire chier, après tout, alors si en plus ça la gêne pas… « Bon en tout cas j’sais pas toi, mais moi j’crève la dalle. » j’ajoute en jetant un coup d’oeil en direction de ce qui semble être le buffet. Je l’invite à me suivre d’un regard, avant de prendre la marche. Une marche un peu lente a cause du merveilleux mélange canne + boue, mais bon, on va dire que c’est un nouvel exercice de marche, eh. Et sur le chemin, j’sens quelqu’un qui m’fout un coup de coude. J’m’arrête et tourne la tête pour voir un gars (@Jesse) qui a l’air nettement plus excité que moi quant à ce bordel apparent. J’hausse un peu un sourcil curieux de ce qu’il me veut, et l’écoute dans c’qu’il a a me dire. Il à l’air euphorique à l’idée de passer à la télé. J’lâche un petit rire amer en jetant un nouveau coup d’oeil aux caméras. « ouais. Mais j’suis pas encore sûr d’en être aussi ravi que ce que t’en a l’air. » histoire d’absolument pas jouer dans l’euphémisme.

_________________
keep on haunting me

ANAPHORE


Dernière édition par Nicholas le Sam 30 Mar - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jhoan
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11114-jhoanhttps://www.throwndice.com/t11211-jhoan 

MESSAGES : 1384
AVATAR : Maluma
ÂGE : 25
LOCALISATION : Bogota
MÉTIER : Danseur
ÉTAT D'ESPRIT : Back roll ?


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: ---
AFFINITÉS:
ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]    ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 EmptySam 30 Mar - 23:00

L'euphorie est de circonstance. Je suis réellement un gamin pour le coup. Mes yeux parcours le paysage autour de moi, essayant de trouver des indices sur le lieux exact où se trouve le stade. Quelques idées me viennent mais je les garde pour moi. Histoire de pas passer pour un idiot. Je sautille alors jusqu'à @tonia pour discuter un peu. « C'est top-secret ça ma belle ! On donne pas la recette secrète à n'importe qui! » Une fois plus proche d'elle je lui accord un large sourire. J'écoute ses taquinneries, la laissant remettre le col de ma chemise en place et lui fais donc un sourire charmeur. « Et bien moi je t’imaginais pas autrement, ou peut-être la taille de ta grande gueule qui saute encore plus aux yeux en vrai » J'attrape alors la flûte qu'elle me tends et trinque bien volontiers avec elle. Après une grosse gorgée, d'au moins une demi-flûte, je la regarde avec un air taquin. « Tu sais que si tu me fais boire, on s'approche du détournement de mineur? » Laissant la blague en suspens j'entends l'hélico revenir. « On a de la compagnie ! » Je profite que @tonia ai le dos tourné vers l'arrivé des prochains candidats pour attraper un truc a manger que j'enfourne dans ma bouche avant de l'avaler presque aussi sec. Ni vu ni connu.

On voit alors arrivé deux énergumènes. La femme semble dans son univers, avec une tenue digne de celle de Margot ( @sekhmet ), et l'homme … IL A UNE CANNE ! Ah non je joue comment au foot avec un infirme moi ? ( @Nicholas ) On est dans un stade ! Je les laisse alors venir vers nous. Glissant discrètement une remarque à @tonia « Mince regarde les ! Ils ont presque l'air normal comparé à toi! » Quand ils arrivent je tends ma main à l'homme avant de m'approche faire la bise à la femme. « Salut ! Jhoan … Mais vous devez déjà le savoir. » En effet, depuis l'annonce de mon nom sur le site de l’émission, j'avais déjà croisé des gens pour me reconnaître dans les rues de Londres. En même temps en je cherchais un peu. Un second hélico arrive. Une magnifique jeune femme, visiblement pleine de confiance en elle, arrive. Elle semble autant être en extase de cette arrivé ici que moi. ( @judith ) Par contre son binôme lui semble un peu perdu. Effrayé même, je m'approche des deux fait la bise avec entrain à la blonde. Quand je tends la main au garçon ( @bart ) , il semble être retissant à vouloir la serrer. J'acque un sourcil. Qu'est-ce qu'il a celui là ? Je deviens un véritable papillon, traînant @Tonia partout avec moi, alternant entre l'arrivé des candidats et le buffet. Le troisième hélico arrive. Une femme descend en premier. Je remarque tout de suite la beauté froide et le sourire absent chez elle. Je m'approche tout de même, ne me laissant pas intimider. « Jhoan enchanté ! » Alors que je tente de lui faire la bise, elle me tends la main. Ils ont quoi ?! Je lui serre quand même avec un sourire crispé. Je vois alors son compagnon, un garçon qui à l'air bien plus sympathique ! « Salut mon gars ! Accent français non ? J'y vais souvent ?! Je te fais la bise? »

Arrive alors l'hélico d'après. J'abandonne l'idée d'aller à la rencontre de tout le monde. Je décide de reste avec @icare qui m'a l'air clairement plus sympathique que les autres. Je le rejoins vers le buffet, laissant un peu d'air à @Tonia « Alors ? Premières impressions ? Moi je m'amuse comme un gamin! » Du coin de l’œil j'observe les gens arrivé les uns après les autres. Le gamin ( @jesse ) et la superbe femme ( @anaswara ) que j'avais croisé dans les coulisses avant de prendre l'hélico. Amusant qu'ils arrivent ensemble. Puis un mec qui à l'air clairement plus agé que la moyenne des gens ici ( @niels ) débarque avec une brunette au visage doux ( @lula ) puis arrive un beau garçon ( @pierpaolo ) accompagnée de ce qui sera proablement la bimbo de la saison ( @kenza ) . Le garçon semble très vite très proche de la blonde de tout à l'heure dont j'ai oublié le prénom pour le moment.

_________________
Viva la vida

Aprender a sonreír es
aprender a ser libres.


by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11216-knzhttps://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 772
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 012£
AFFINITÉS:
ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]    ENTRÉE DES CANDIDATS - [30/03 - 20H00]  - Page 2 EmptySam 30 Mar - 23:04


Kenza n’est pas du genre impatiente, mais elle perd facilement son sang-froid légendaire quand on commence à déconner avec elle. La production, ça fait quand même une semaine qu’elle lui a promis un pass direct vers les nouveaux lieux de l’aventure, mais contrairement à ce qu’elle s’imaginait, on la ballade toujours d’une destination à une autre sans trop savoir où on l’emmène. A vrai dire, elle s’en fiche pas mal. Elle veut juste que tout ce bordel se termine et participer une bonne fois pour toute à cette fichue aventure. L’attente était quand même vachement longue, sachant qu’elle figurait parmi les premières postulantes. Kenza, elle savait exactement ce qu’elle faisait. Tout était calculé à l’avance dans sa petite tête et sa présence ici n’avait rien d’un accident. A la manière d’un croquis d’architecte, elle avait tout planifié. Etape par étape. Un parcours parsemé d’embuches  n’empêche car les castings étaient loin d’être évident. Du moins pour quelqu’un avec une personnalité comme la sienne, ça s’annonçait compliqué. Elle devait se vendre, pour ça elle sait s’y faire, mais elle est pas très bavarde alors il a un peu viré court, l’entretien. Mais elle a géré. Comme toujours. Elle a divulgué le strict minimum, ou du moins le nécessaire et assez pour attirer la curiosité de la production et les forcer à la rappeler le lendemain pour lui annoncer qu’elle était prise. Sa trombine et son physique de bombe atomique 10/10 y sont pour quelque chose aussi. Elle le sait. Elle sait que sans son physique, elle ne serait pas là où elle est, en ce moment. Elle se laisse guider par l’équipe technique et ne laisse filtrer aucun mot. Elle n’est pas venue ici pour badiner, encore moins taper la conversation avec des figurants. Elle se contente d’afficher son air impassible et d’esquisser de faibles sourires pour ne pas paraître froide. Elle ne l’est pas. Elle est juste très renfermée et pas très loquace. On lui bande les yeux. Ça l’amuse mais elle ne dit absolument rien. Arrivée dans les locaux de la BBC, elle se laisse chouchoutée par l’équipe de maquilleuses pro qu’on lui a assigné. Elle lance tout de même ses directives car elle a horreur qu’on bâcle ne serait-ce qu’un détail. Elle impose ses choix de façon catégorique. Pour sa première, elle veut que tout soit parfait. Elle a déjà une idée de ce à quoi elle veut ressembler pour ce soir. A vrai dire, elle a déjà tout visionné dans sa tête. La tenue, le maquillage, la coiffure, les bijoux, le parfum. Tout. Elle a tout travaillé la veille et sait exactement l’effet qu’elle aura sur les autres une fois qu’elle fera son entrée. Pour une première, elle veut imprimer une forte impression, sans trop en faire. Elle n’est pas du genre à s’afficher dès le premier soir. Toujours en retrait, dans son petit coin à observer tout le monde et imprimer les moindres informations, utiles ou non. Et c’est ce qu’elle fait. Elle scrute les nouveaux lieux. Un stade. Provisoire, en attendant le passage à un cadre plus adapté à une télé-réalité. Abu Dhabi. Le rêve. Elle s'y plait déjà à l'idée de bronzer h24 dans les piscines du palais. « Kenza. » qu'elle balance au type avec qui on vient de la faire matcher. Elle sait pas encore quoi trop en penser. Pour le moment, c'est pas ce qui l’intéresse le plus. Elle, elle est plus du genre à scanner toute la pièce pour jauger un peu la concurrence féminine. Et ça va. Elle surnage. Elle se trouve limite au dessus du lot, mais ne le dira à personne. Elle reste près de @pierpaolo qu'elle suit sans rien dire. Il n'est pas très bavard, comme elle, et dans un sens, ça l'arrange. Il s'avance vers un couple de candidat. La manière dont il a de viser la blonde suggère que c'est loin d'être un choix au random. Kenza est assez perspicace pour comprendre que les deux se connaissent déjà. Elle ne va pas les questionner. Elle connait déjà la réponse. Elle jette un bref regard à la demoiselle (@judith) puis au type à ses côtés. (@bart) « Bonsoir. » histoire de ne pas paraître désagréable. Elle ne sait pas encore ce qu'elle fout là, avec eux, mais elle imagine qu'elle a pas le choix. Sinon faudra qu'elle commence à se chercher quelqu'un avec qui faire semblant de converser.

TENUE DE KENZA -1 & 2

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISON 11 A 12 :: Douzième Saison :: PRIMES CANDIDATS-
Sauter vers: