Partagez
 

 un caldo pietrificante - mercoledì 15h30

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 698
AVATAR : Julian Morris
ÂGE : 35
LOCALISATION : Geneva, Switzerland
MÉTIER : Artisan joailler


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 34000£
AFFINITÉS:
un caldo pietrificante - mercoledì 15h30 Empty
MessageSujet: un caldo pietrificante - mercoledì 15h30   un caldo pietrificante - mercoledì 15h30 EmptyDim 28 Avr - 21:35

Pierpaolo n’a envie de rien. Il a juste envie d’être chez lui, à jouer avec sa fille, mais c’est hors de question. Il vaut mieux qu’il n’y pense pas, sinon il finit inévitablement par être extrêmement irascible, déjà qu’en temps normal il est pas forcément super engageant comme mec… Pour combattre le spleen il s’est dit que mijoter dans l’eau chaude des bains orientaux serait une distraction comme une autre. Quand il ouvre la porte il voit que le bassin est déjà occupé par @Kenza, ce qui lui arrache un : « Oh, salut. » de surprise alors qu’il entre dans l’eau à son tour.  Il a une pensée pour Judith qui serait ravie de cette situation, à n’en pas douter et puis il considère un instant le fait que c’est marrant qu’ils se retrouvent si souvent dans des lieux où la température est extrême. Entre l’ice bar et son froid à vous geler le sang si c’était sans compter sur l’alcool pour réchauffer l’âme et les bains chauds où rien n’est fait pour rafraîchir l’ambiance sinon la conversation que vous pouvez avoir avec la personne qui partage le bassin avec vous, Pierpaolo et Kenza ont un don pour le chaud-froid. « T’en penses quoi du fatto che les gens espéraient nous coller ensemble pendant une semaine ? » demande-t-il avec un petit sourire. Il a déjà sa petite théorie, les gens à l’extérieur veulent du drame à tout prix pour que leur expérience de spectateur soit encore plus drôle. Ils veulent du crêpage de chignon et foutre Kenza et Pierpaolo ensemble, c’est la meilleure façon d’avoir des crises de jalousie de la part de Judith. C’est un peu malsain comme façon de faire mais Pierpaolo comprend que c’est pour la télévision et qu’il faut bien que les gens devant leur télé se sentent investis, mais bon… Il ne sait même pas quoi en penser en fin de compte, il est juste soulagé que personne ne soit accroché à lui, Kenza ou autre. Il aurait eu du mal à supporter l’entrave à sa liberté.

_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes


Dernière édition par Pierpaolo le Sam 4 Mai - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11216-knzhttps://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 772
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 012£
AFFINITÉS:
un caldo pietrificante - mercoledì 15h30 Empty
MessageSujet: Re: un caldo pietrificante - mercoledì 15h30   un caldo pietrificante - mercoledì 15h30 EmptyMar 30 Avr - 2:54


Kenza, elle se prélasse fièrement dans son bassin en mode queen qui n’en a plus rien à foutre du game et kiffe sa race à un degré pas possible. Dans sa tête, cette semaine est un peu placée sous le thème général du repos et de la détente. C’est un peu comme des vacances qu’elle s’accorde, alors elle se fait plaisir et oublie tous ses problèmes actuels. Elle ne veut pas trop se relâcher non plus, mais elle se permet quelques moments de relaxations au hammam ou dans les bains orientaux qui lui font du bien. La température de l’eau est parfaite, assez chaude pour agir en profondeur sur ses petits muscles et les détendre. Sa béatitude suprême est néanmoins interrompue par l’arrivée de @Pierpaolo qu’elle voit venir à des kilomètres avec son air de mari pseudo surpris de retrouver quelqu’un dans les bains. Elle ne sait pas si sa présence à elle va le pousser à tourner les talons et repartir de là où il était venu, ou bien il prendra le risque de la côtoyer dans un lieu très dangereux qui contraste avec l’innocence et la chaleur de l'ice bar où ils ont eu leur dernière conversation. Elle ne sait pas trop quoi en penser d’ailleurs, parce-que Kenza, elle le trouve un peu contradictoire, Pierpaolo. Entre ce qu’il n’arrête pas d’affirmer dans les chroniques ou aux candidats, et son attitude, c'est le bordel complet. Elle a vraiment hâte de lui péter son secret et découvrir le mystère qui se cache derrière tout ça. Les téléspectateurs se sont trompés en la désignant comme étant le secret le plus intriguant de la saison, car c'est l’italien qui devait remporter ce titre et comme elle l’a clamé si haut et fort à sa femme la semaine dernière, elle compte bien le traquer. Car il n’est pas net. Son histoire de mariage soi-disant solide non plus, même si pour l’instant, elle ne peut être sûre de rien. Elle arque un sourcil devant sa question, avant de relever le menton assez fièrement et glisser avec son audace naturelle « peut-être parce-qu’ils estiment que je suis un bien meilleur choix pour toi que Judith ? » elle dit ça en plantant son regard insolent dans le sien. Au fond, c’est certainement le cas aussi, même si la première raison est qu'ils voulaient faire péter une coronaire à Judith cette semaine. Ils ont en un peu marre de les voir ensemble filant le parfait amour stoïque, alors les téléspectateurs privés de leur bulbe quand il s’agit de drama, se sont dit qu’il n’y avait rien de mieux que de lui coller la pseudo courtisane à la beauté stellaire de la saison. Sauf que Kenza, malgré les apparences ou ce qu’elle donne l’impression de suggérer avec ses regards ou ses provocations, elle est loin d’être une pute ou une tentatrice briseuse de mariage religieux. C’est pas pour ça qu’elle est venu ici dans cette aventure alors elle a été très soulagée d’apprendre qu’elle ne passerait pas la semaine menottée à lui. Ça lui aurait plombé sa semaine, c’est certain. « tu as l’air d’être très déçu que ça ne soit pas arrivé » qu’elle lâche dans un micro sourire au coin. Elle est certaine qu'il aurait adoré l'idée sous ses airs de mari parfait qui ne trompe jamais sa gonzesse. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’elle est bien contente que la sanction soit tombée sur April et Jhoan. Pas que Pierpaolo l’aurait dérangé, mais elle n’aurait pas supporté d’avoir sa femme constamment au cul. Parce-que si elle accroche très bien avec l’italien, la blondie, elle, elle a encore du mal à se la faire. « à ce qui parait, vous vous êtes disputés » qu’elle lance en massant ses bras sous l’eau. D’après Anaswara, elle aurait assisté à une scène de ménage entre les deux, et quand bien même c’est normal pour un couple de connaître des disputes, elle ne pensait pas qu’ils le ferait déjà de si tôt. « est-ce que tu as prévu de me rejoindre ? » ça aussi, c’est une question qui se pose et elle est bien curieuse de savoir si elle va retourner à son état de pseudo transe toute seule, ou si elle aura de la compagnie.

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 698
AVATAR : Julian Morris
ÂGE : 35
LOCALISATION : Geneva, Switzerland
MÉTIER : Artisan joailler


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 34000£
AFFINITÉS:
un caldo pietrificante - mercoledì 15h30 Empty
MessageSujet: Re: un caldo pietrificante - mercoledì 15h30   un caldo pietrificante - mercoledì 15h30 EmptySam 4 Mai - 9:52

L’eau est chaude, presque trop, Pierpaolo a plus tendance à prendre des douches tièdes alors un bain aussi chaud ça lui donne toujours un peu l’impression d’être une grenouille dans une casserole qu’on fait bouillir sans qu’elle s’en rende compte. Kenza répond à sa question et il laisse échapper un rire. « Non è perché ils sont beaucoup à se tromper qu’ils ont ragione. » répond-il avec un petit sourire. Kenza est maligne, elle sait bien à quoi elle joue et ça ne le dérange pas. Il ne dit pas qu’il n’y a pas une part de vérité dans ses propos, plus dans le sous-texte que dans ce qu’elle dit vraiment, mais Pierpaolo ne croit pas que le public ait la moindre idée de ce qui est bon pour lui. La preuve il est dans cette émission et il est assez convaincu que ce n’est pas un bon choix. Des inconnus qui les jugent et qui estiment de leur valeur n’ont pas grand chose à contribuer à sa vie et s’ils pensent que Kenza et lui sont mieux assortis, Pierpaolo ne donnerait pas trois mois à leur relation dans un univers parallèle où Judith n’existe pas, parce que justement ils se ressemblent peut-être un peu trop sur certains points et qu’il est sûr qu’ils feraient rapidement le tour de la question. Il pousse des pétales de rose d’un côté puis de l’autre quand elle reprend la parole. Il arque un sourcil, est-ce qu’il a vraiment l’air déçu ? Parce qu’il pensait clairement que le soulagement sur son visage en disait assez long. Enfin, chacun voit midi à sa porte et il peut comprendre que ce soit meilleur pour l’égo de Kenza de se dire que c’est une déception. « Je suis abattuto ouais, limite inconsolabile. » lâche-t-il avec ironie. Dans le fond, passer une semaine avec Kenza à ses côtés n’aurait peut-être pas été une expérience déplaisante, en dehors des moments où il faut aller aux toilettes ou prendre sa douche, mais ça n’aurait été possible que s’il avait été célibataire. L’existence même de Judith rend cette possibilité complètement invalide et peu souhaitable parce que rien ne vaut qu’il mette sa femme dans un état de colère et de nervosité permanent. Et puis il la connaît, il aurait passé la semaine menotté à Kenza et avec Judith de l’autre côté parce qu’elle aurait préféré ne pas les laisser hors de sa vue. Awkward. « On s’est pris le bec, comme ça arrive souvent. C’est gentil de t’en inquiéter. » dit-il d’un ton égal, il n’est pas sûr que ce soit vraiment l’inquiétude qui motive la brune mais qu’importe. Les gens ont clairement pris leur chamaillerie pour un truc bien plus grave que ça ne l’était et Pierpaolo ne leur en veut pas, ils ne connaissent pas leur mariage et n’ont pas vraiment l’habitude de les voir interagir de la sorte. D’ici quelques semaines ils y seront accoutumés. Et puis Kenza lui demande de la rejoindre et Pierpaolo n’est pas sûr de comprendre. La rejoindre où ? De son côté du bain ? Il la regarde un peu abasourdi avant de demander une explication, ça vaut toujours mieux. « De te rejoindre où ? Je vais pas te monter sur les ginocchio non plus. » conclut-il en rigolant doucement. C’est pas vraiment dans ses plans de se coller à Kenza et bizarrement il ne pense pas qu’elle ait très envie de se coller à lui non plus. Donc il doit mal comprendre un truc. Et comme chaque fois qu’il ne comprend pas quelque chose, Pierpaolo décide de changer de sujet de conversation pour un truc qui l’intéresse davantage. « Alors, t’as beneficiato de la loveroom avec Icare ? » demande-t-il curieux. Il les voit pas trop ensemble Kenza et Icare mais en même temps, c’est vraiment pas à lui de juger si les gens sont fait l’un pour l’autre. Au fond, Pierpaolo aurait aimé pouvoir profiter d’un accès à la loveroom avec Judith pour passer du temps qu’à eux, loin des regards des autres, mais ça ne s’est pas encore fait alors il ne peut qu’attendre et espérer ne pas se faire éliminer avant qu’ils aient pu profiter d’un moment à deux. Surtout cette semaine où il part désavantagé sur les nominations. C’est peut-être sa dernière semaine ici et si tel est le cas, il espère que Judith réussira à finir l’aventure sur une bonne note mais il aimerait être là pour le voir de ses propres yeux.

_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes
Revenir en haut Aller en bas
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11216-knzhttps://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 772
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 012£
AFFINITÉS:
un caldo pietrificante - mercoledì 15h30 Empty
MessageSujet: Re: un caldo pietrificante - mercoledì 15h30   un caldo pietrificante - mercoledì 15h30 EmptyLun 6 Mai - 6:53


Pierpaolo, il pose quand même des questions évidentes, pour rester poli et ne pas dire bête. Parce-que la réponse est tout de même assez facile à deviner pour celle-ci. Le public, il en a marre un peu que ce couple soit encore intact à ce stade de l'aventure. Lui qui veut que ça explose, il est déçu.  Il veut voir du sang. Il veut voir de la drama, de la séparation parce-que c’est comme ça que l’humain fonctionne. Les téléspectateurs, en rentrant chez eux pour mater le programme, ont tout un tas de problèmes de la vie sociale. Bob a été trompé par sa femme. Joe n’a pas réussi à conclure avec son match tinder, Linda a vu sa meilleure copine lui chiper le gars qu’elle convoitait, alors tout ce beau monde, il cherche un peu à évacuer devant son poste de télévision. Il cherche à transférer sa frustration sur des personnalités plus lisses que lui, dans un univers apparemment paradisiaque et qui fait rêver. Juste pour se sentir moins seul et voir que des stars de la téléréalité dealent eux aussi avec leurs problèmes de cœur qui ressemble comme deux gouttes d’eau aux leurs. Alors enchaîner Kenza avec @Pierpaolo, c’était un peu la promesse d’avoir une semaine bien amusante -bouillante- où Judith aurait pété des câbles qui aurait ravi une part du public qui n’a qu’une seule envie, faire péter cette alliance apparemment solide. Kenza, elle se contente d’hausser les épaules car au final, ça lui importe peu. Elle sait que si Pierpaolo était célibataire, il l’aurait préféré elle, plutôt qu'une candidate lambda comme Judith. Pourquoi elle a autant de certitudes ? C’est comme ça, ce genre de chose, ça se sent. Alors dans sa tête, elle se dit que le pauvre Pierpaolo, il s’est un peu précipité dans son choix de choisir sa future conjointe, car s’il avait attendu encore un peu, il aurait rencontré une bien meilleure femme que celle qu'il se coltine actuellement. Après, pas sûr qu’il ait participé à cette émission sans qu’on l’inscrive alors c’est grâce à Judith un peu qu’ils ont quand même eu droit à se rencontrer. C’est drôle, comme concept : sa femme qui lui facilite la rencontre avec d’autres femmes. Elle ne sait franchement pas comment leur couple fonctionne, mai ce n’est pas non plus ses affaires et préfèrent grossir les traits. Lui aussi d’ailleurs, il joue très bien la comédie et même si ça la gonfle d’habitude qu’on lui réponde par le sarcasme, elle décide de s’en amuser. « povero piccolo cucciolotto ! » qu’elle miaule avec son jolie accent italien. Elle en verserait presque une larme pour lui. Que c’est triste. A vrai dire non, elle s’en fout car elle-même, elle ne fait que surjouer aussi. Sur le papier, elle n’a vraiment rien à gagner de Pierpaolo, elle se contente juste de se divertir elle-même en testant les réactions du candidat. « C’était quoi votre plus grande dispute ? » qu’elle lance un peu comme ça, curieuse de connaître jusqu’où ils sont allés un jour. Parce-qu’apparement, celle à laquelle avait assisté Anaswara n’était qu’une mini alerte. Kenza, elle adore les histoires de couples, mais surtout entendre les disputes car d’une certaine manière assez tordue, c’est un peu ce qui révèle la solidité ou non d’une alliance selon elle. Elle joue un instant avec ses pieds sous l’eau, se demandant s’il ne compte pas la rejoindre. Apparemment, il n’a pas l’air d’avoir bien comprit. La température semble lui être montée à la tête. Elle ne va pas non plus lui faire un dessin. « tu es assez loin » qu’elle souffle en clignant des yeux. « j’ai du mal à t’entendre » faux prétexte bidon mais elle s’en amuse de balancer des énormités de la sorte qui n’ont aucun sens. Plus sérieusement, pourquoi il ne vient pas de son côté du bassin ? Est-il timide à ce point ? Ou bien il prend des précautions qu'il a bien raison de prendre ? Elle décide d’arrêter de jouer en plantant sérieusement son regard dans le sien pour le dévisager un long moment « tu as peur de moi ? » elle parle peut-être pour cette situation bien précise, qu’en s’approchant les choses ne dégénère, mais elle glisse légèrement un sous entendu plus globale. Est-ce qu’il a peur d’elle dans un sens plus profond, plus général ? Intéressant à savoir. Il dévie la conversation vers le sujet qui arrive en top un des trucs qu’on lui demande sans cesse cette semaine. Est-ce qu’elle a déjà visité la loveroom en compagnie d’Icare. Ils sont mercredi, ils ont reçu les clefs dimanche matin, alors bien sûr qu’elle en a bénéficié, elle va tout de même pas attendre tout ce temps là pour ne pas y aller … Mais elle, contrairement à lui, elle est plus dans le respect et contrôle assez son image pour ne pas oser répondre de la sorte. « oui » qu’elle se contente d’expirer avec son ton sec de toujours. Et maintenant c’est le moment où il lui demande s’il s’est passé quelque chose ? C’est bon, elle a comprit la chanson. Elle commence à anticiper les choses. « normalement tu ne devrais pas me poser ce genre de question » il devrait se cantonner à son rôle de mari exemplaire et éviter de la lancer sur ce genre de sujet intime. Avec Pierpaolo, pour ne pas que ça dégénère, ils doivent se priver de pas mal de sujets sensibles, mais ça, ce n’est pas elle qui l’a décidé au départ. Ce qu'elle trouve d'ailleurs très dommage, mais elle s’adapte et ne se plaint jamais de ce genre de choses.

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 698
AVATAR : Julian Morris
ÂGE : 35
LOCALISATION : Geneva, Switzerland
MÉTIER : Artisan joailler


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 34000£
AFFINITÉS:
un caldo pietrificante - mercoledì 15h30 Empty
MessageSujet: Re: un caldo pietrificante - mercoledì 15h30   un caldo pietrificante - mercoledì 15h30 EmptyMer 8 Mai - 16:52

« Je ne suis pas à plaindre, al contrario. » dit-il très sérieux. Il estime être dans le vrai et si le public manque de moralité et de décence ce n’est vraiment pas sa faute. Pierpaolo n’est pas très affecté par leurs idées, il veut comprendre mais ne peut pas admettre que la majorité des gens à l’extérieur sont prêts à activement lutter pour briser un couple en vain. C’est leur énergie, pas la sienne, ils la dépensent comme ils veulent. « Quand elle est tombée enceinte et que je n’étais pas prêt à être père. » répond-il sans hésiter. Depuis les débuts de leur relation, Judith et Pierpaolo savaient qu’ils voulaient des enfants, la question ne se posait même pas. D’abord parce qu’ils voyaient tous les deux ça comme un accomplissement et aussi probablement parce qu’ils ont grandi dans des familles très catholiques qui voyaient ça comme une mission divine de perpétuer la lignée. Sauf que malgré le mariage, l’amour, Pierpaolo n’était pas prêt pour la responsabilité et puis il a dû composer avec la nouvelle, après quelques jours de pure panique et de colère face à leur bêtise combinée, il est revenu -parce qu’il revient toujours vers Judith quoiqu’il arrive- et il a aimé l’enfant à naître inconditionnellement. Mais passer des jours entiers sans parler à sa femme a été sans l’ombre d’un doute la plus grande dispute de leur vie. « Allora c’est tes oreilles qui ont un problème, je ferai l’effort de parler plus fort, ne t’inquiète pas. » taquine-t-il en parlant un peu plus fort. Il ne sait pas exactement à quoi elle joue mais il ne compte pas bouger de son côté du bassin. Non seulement parce qu’il sait que Judith verrait ça comme une trahison, mais aussi parce qu’il trouverait ça franchement bizarre d’être presque collé à Kenza alors qu’ils sont quasiment nus et qu’il n’a aucune envie d’être collé-serré avec quelqu’un d’autre que Judith. Surtout pas quelqu’un qui prend plaisir à mettre sa femme en rogne. Et puis, il laisse les actes immoraux aux gens qui ne se préoccupent pas de la permanence de leur âme. Elle vient lui demander s’il a peur d’elle et ça lui fait relever la tête. « Paura di tu ? » dit-il avec un petit sourire. Elle aimerait tellement ça Kenza, il le voit dans ses yeux, elle aimerait qu’il ait peur d’elle, que la simple vue de son corps en maillot de bain déclenche chez lui des choses. Elle aimerait qu’il soit aussi faible que les autres hommes. Pierpaolo ne peut pas lui en vouloir, elle a la plastique qu’elle a et n’a probablement jamais dû avoir à beaucoup se battre pour obtenir l’attention d’un homme. Elle n’a jamais eu affaire à quelqu’un qui avait un compas moral aussi solide que lui ou qui était aussi amoureux de sa femme apparemment. « Non, Kenza. J’ai aucune raison d’avoir paura de toi. » Il n’a pas peur qu’elle le séduise, il n’a pas peur qu’elle trouve son secret, il n’a pas peur qu’elle agace Judith au point de la faire exploser. Non. Pierpaolo est au regret de l’informer que tout ça n’est pas prêt de l’empêcher de dormir et si elle a pris leur petit jeu du chat et de la souris au sérieux, il s’excusera volontiers, mais elle ne fait pas le poids. La chatte a beau montrer les griffes et feuler, le loup n’est pas très impressionné. Ce qui le surprend un peu, c’est qu’elle n’a pas l’air très prompte à parler de son accès à la loveroom. Il ne sait pas pourquoi elle pense qu’il ne devrait pas lui poser ce genre de question. Est-ce qu’elle a peur qu’il la juge d’être aussi facilement courtisée ? Peut-être, mais ça en dit plus long sur l’image qu’elle pense renvoyer que sur l’opinion de Pierpaolo. « Perché no ? » demande-t-il avant d’ajouter immédiatement, parce que c’est vraiment la seule explication qu’il trouve à cette prise de position : « T’as peur que je te juge perché tu as couché avec Icare ? Je croyais que l’avis des autres t’importait peu. » lance-t-il presque perplexe. Est-ce qu’il trouve que promouvoir le sexe sans attache est une bonne chose à la télévision ? Non. Est-ce qu’il en a quelque chose à faire que Kenza s’envoie en l’air ? Pas des masses, il veut pas qu’elle se blesse mais il ne souhaite ça à personne. Est-ce qu’il pense qu’Icare et elle sont mal assortis ? Oui, mais il le répètera toujours, Judith et lui semblent mal assortis aux yeux de bien des gens et c’est pas pour autant qu’ils ne fonctionnent pas alors il n’utilisera jamais cette justification pour justifier que deux personnes ne devraient pas être ensemble.

_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes
Revenir en haut Aller en bas
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11216-knzhttps://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 772
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 012£
AFFINITÉS:
un caldo pietrificante - mercoledì 15h30 Empty
MessageSujet: Re: un caldo pietrificante - mercoledì 15h30   un caldo pietrificante - mercoledì 15h30 EmptyJeu 9 Mai - 21:21


Kenza, elle surjoue et c’est la preuve qu’elle en a absolument rien à foutre de ce qu’il ou elle peuvent avancer sur le sujet. Au contraire, tout ce qui peut sortir du candidat comme réaction, elle est preneuse, car elle n’écarte toujours rien en ce qui le concerne. Il se raccroche à son attitude qui contraste beaucoup avec celle de la première fois. Il est plus réservé, plus prudent surtout. Est-ce que c’est à cause de sa dispute avec sa femme ? Ou bien le lieu légèrement inadapté pour un homme marié et une candidate comme elle, qui n’a pas froid aux yeux ? Judith, paranoïaque comme elle est, elle l’imagine très bien passer les trois quart de son temps à suivre l’aventure de son mari sur les écrans géants de la régie pour le surveiller alors peut-être que Paolito l'a comprit et fait moins le malin ? Elle abuse peut-être et sous estime leur confiance mutuelle, mais c’est aussi le but de sa prochaine question. Car à travers les disputes, elle peut capter pas mal de choses et connaître certains de leurs antécédents. Alors elle l’écoute avec attention lui révéler que leur plus grosse dispute c’était la fois où Judith est tombée enceinte de leur fille, sachant qu’il n’était pas prêt. Elle le comprend et c’est vrai que c’est le genre de dispute assez hardcore dans un mariage qui peut tout faire basculer. « vous avez pensé à avorter ? » après tout, s’il ne se sentait pas prêt, il y’avait des tas de moyens légaux et médicaux pour s’éviter de se coltiner un supplice, parce-que @Pierpaolo, il est quand même jeune malgré ses trentaines. Elle connait des tas de types qui songent encore à vivre leur vie pleinement avant de penser à se caser, alors en plus de ça, avoir un enfant, elle trouve qu’il a un peu grandi trop vite, l'italien. Mais c’est un mal pour un bien, car à ses yeux, ça l’a rendu quelqu’un de très mature, contrairement aux autres candidats qu’elle se coltine ici « vous avez déjà songé une fois à vous séparer ? » Kenza, elle pose que des questions aux scénarios catastrophiques, mais c’est comme ça, elle en a rien à foutre de savoir à quel point ils s’aiment ou s’ils convoitent un deuxième enfant par exemple. Ce qu’elle adore, c’est le drama. Les histoires de séparations, les trucs vachement violents, compliqués et alambiqués qui finissent par accoucher de scénarios tragiques, mais super divertissants. Elle est un peu barge dans son cône, mais c’est son kiff et c’est pour ça que Pierpaolo et Judith, à une certaine mesure, l’intéresse. « d’accord, dans ce cas là parle un peu plus fort que ça, merci. » qu’elle annonce calmement et avec son ton sérieux. Kenza, elle sait se transformer en une sacrée plaie quand il le faut, et décide de jouer à son jeu. Elle décide de bousculer tout ça d’ailleurs, et de mener pour cette fois les offensives. Est-ce qu’il a peur d’elle ? Dans un sens plus global bien sûr, mais Pierpaolo n’est pas assez con pour ne pas le capter alors elle est sûre qu’il va la comprendre. Et c’était un peu la réponse à laquelle elle s’y attendait. Il n’a aucune raison d’avoir peur d’elle. Parfait. « alors arrête de te comporter avec moi comme si c’était le cas » qu’elle expire sur le même ton clinique de toujours. Il a très bien comprit le message. Du moins elle l’espère. Parce-qu'elle ne va pas lui sortir de sous-titrage, et que dans sa tête, c’est assez clair. La preuve en est qu’elle se comporte avec lui comme elle se comporte avec tous les autres candidats masculins du jeu. Elle ne voit pas pourquoi elle changerait son comportement ou sa façon d’être juste parce-qu’elle a à faire à un homme marié. Et il devrait penser à en faire de même. Parce-que Kenza, malgré tout son petit jeu de l’ombre assez vicieux, elle sait qu’il ne se passera rien entre eux, du moins pas de son côté car elle ne prendra jamais l’initiative de tenter quoique ce soit. Elle ne fait jamais le premier pas de toute façon, et lui, elle ne se l’imagine pas non plus risquer quelque chose de débile qui le mettrait dans une sale situation. Donc pourquoi faire semblant qu’il y’a un risque que sa dérape, alors qu’à la base, il n’y’en a aucun ? Mais bon, qu’il prenne ses précautions inutiles et qu’il reste là où il est, après tout, elle comprenait assez bien les gens qui préféraient prévenir que guérir car elle en faisait elle aussi partie. « Et tu crois bien » qu’elle se contente de balancer avec son ton sec, relevant légèrement le menton avec son air de princesse légèrement touchée dans son orgueil. Elle s’en fiche complet de l’avis qu’il peut lui porter comme elle en a toujours l’habitude avec tout le monde. A vrai dire, elle l’aurait peut-être pesé et estimé s’il était mieux placé dans sa hiérarchie des liens, mais son avis est négligeable, car elle ne pense pas avoir de comptes à lui rendre, c’est aussi simple que ça. « Et moi j’avais cru comprendre que tu t’en fichais clairement de moi » bien sûr, monsieur avait déjà ramené de Suisse sa baguette de pain avec lui alors les pâtisseries du coin ne lui font aucun effet, ils avaient tous plus au moins saisi cette chanson « alors je ne comprends pas pourquoi ça t’intéresse tant de savoir ? » il ne saura jamais rien de ce qui aurait pu se passer dans cette chambre, ça c'était une évidence, mais est-ce qu’au fond, ça le dérange qu’elle ait couché avec Icare ? Il a pas l’air de s’en rendre compte, mais il montre quand même un sacré intérêt à ses histoires pour pouvoir prétendre le contraire …

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISON 11 A 12 :: Douzième Saison-
Sauter vers: