Partagez
 

 Spielvan. (samedi à 10h10)

Aller en bas 
AuteurMessage
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11293-barthttps://www.throwndice.com/t11328-bart 

MESSAGES : 448
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
Spielvan. (samedi à 10h10) Empty
MessageSujet: Spielvan. (samedi à 10h10)   Spielvan. (samedi à 10h10) EmptyMar 30 Avr - 12:03

@Tasneem

Bart, il a des hauts et des bas comme tout le monde. Ses émotions, elles fonctionnent un peu selon un mouvement oscillatoire et il ne sait jamais comment il va se placer dans la journée au moment où il se lève. Aujourd’hui, il se sent un peu triste. Il ne sait pas trop pourquoi, mais c’est comme ça. Il glande dans les couloirs, paumé complet, avant de décider d’aller se poser au niveau de la passerelle. Ce spot, il l’aime bien. Comme il n’y a rien à y faire, la plupart des gens se contentent d’y passer rapidement. Ils sont rares ceux qui s’installent sur la balancelle pour un long moment. Il ne sait pas trop depuis quand il est calé, lorsqu’il voit une petite tête faire son apparition dans son champ de vision. Il fixe la candidate pendant plusieurs longues secondes silencieuses, l’air de ne pas tout de suite comprendre qu’elle a peut-être gentiment envie de discuter. « Tu fumes ? » il demande en la couvrant de son regard azur, tentateur d’après les propriétés salvatrices de la cigarette. Plutôt que de parler, sa contenance, il la trouve au sein du paquet de clopes qu’il lève d’une manière significative à l’attention de Tasneem. Il fait rouler pensivement son briquet en plastique au fond de sa poche en même temps qu’il l’observe. Elle est jeune, mais ça ne veut rien dire. Bart, il a commencé à fumer assez tôt. Au début, c’était pour faire comme ses amis par manque de personnalité. Plus tard, il s’est rendu compte qu’il ne pouvait plus s’en passer parce que ça lui permettait de calmer les bouffées d’anxiété dont il est fréquemment le sujet. Il y a des trucs dont il n’arrive pas à guérir. Il essaye de panser ses plaies, mais ça ne marche pas. Il ne comprend pas, Bart. Pourquoi il y en a qui vivent bien pire que lui, mais qui parviennent à se montrer confiant et optimiste face à la vie qui se profile ? Il se donne l’impression d’être un gros con à sombrer parce que sa mère est morte il y a plus de quinze ans, alors qu’il y a tellement plus grave ailleurs. Il pivote le regard vers les jardins visibles depuis la passerelle. La contemplation, c’est un peu son activité préférée. Il y a des candidats qui fourmillent vingt mètres plus bas et ça lui fait tout bizarre à Bart de les surplomber du haut du palace. On dirait des petits êtres irréels, comme s’ils étaient faits de pâte à modeler et que lui travaillait chez Aardman Animations. Non pas qu’il se perçoive comme un grand marionnettiste. Le blond, il n’en a clairement pas la carrure alors qu’il n’est pas foutu de faire quelque chose de ses dix doigts. « Je suis venu ici en me disant que ça allait m’aider à me changer les idées. » il consent enfin à révéler avec sa gueule de gros dépressif de la life qu’il se traîne jour après jour. « Mais c’est stupide. Quand c’est trop silencieux comme maintenant, tout ce que l’on entend, ce sont nos pensées. » Tu parles d’une technique de merde pour arrêter de broyer du noir. C’est l’inverse qui se passe. Bart, il se paume dans les méandres de ses fêlures et de ses idées noires. Au final, il a envie de se mettre à chialer comme un teubé, parce qu’il trouve que le ciel est un peu trop bleu aujourd’hui, ce qui lui donne l’impression qu’il se fout royalement de sa tronche.

_________________

Devenir un homme : y'a pas d'stage, pas d'rattrapage.
Maintenant, t'es dans l'grand bain, devine comment on nage


Dernière édition par Bart le Jeu 2 Mai - 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719https://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
Spielvan. (samedi à 10h10) Empty
MessageSujet: Re: Spielvan. (samedi à 10h10)   Spielvan. (samedi à 10h10) EmptyMer 1 Mai - 15:11

J’erre dans les couloirs comme un mort-vivant en quête d’une âme innocente à souiller. À la recherche de chair fraiche à dévorer ou, à défaut, d’un endroit suffisamment calme ou agir comme la plupart des marcheurs le font dans les œuvres du genre : se mettre en veille en attendant le sursaut. Pour un certain nombre de mes camarades, la matinée ne fait que commencer, la plupart d’entre eux viennent tout juste de se réveiller et agissent machinalement. De gentils petits robots aux habitudes parfaitement ajustées : D’un premier mouvement voué à s’alléger d’un poids beaucoup trop éreintant exercé sur la vessie au fameux exode sanitaire censé nous aider à nous rafraichir, à trouver le peps pour démarrer la journée tout en répondant aux prérequis d’une société basée sur la propreté et la coquetterie. Les réflexes se diversifient ensuite en fonction des individus rencontrés, allant du petit-déjeuner à la séance de sport intensive, de la loque allongée sur son canapé devant des dessins animés ou le dernier bulletin d’informations au geek bien trop préoccupé par les dernières notifications enregistrées sur ses divers fils d’actualité en ligne. Extrêmement matinale, je suis déjà loin de tous ces petits rituels censés aider à bien démarrer la journée. Dix heures dans mon esprit, c’est un peu comme treize heures dans l’horloge biologique des autres. Je suis déjà en pleine activité et, dans un palace aussi vaste et déconnecté du monde extérieur, je recherche comment chasser un silence et un ennui qui pourraient aisément me plomber le moral. Bart est le premier candidat que je croise ce matin, surement l’un de ceux que je connais le moins bien, faute de temps accordé à sa personne. Ce n’est pourtant pas parce qu’il m’a fait mauvaise impression, il a plutôt l’air intéressant… C’est juste que… Le temps te manque parfois cruellement, l’envie encore plus. Le moment est venu, cela justifie peut-être ma posture droite, immobile, observatrice face à lui. Est-ce gênant ? Oh que oui, mais ça ne semble pas vraiment le déranger pour autant puisqu’il me propose une cigarette en me tendant son paquet de clopes. Une attention encourageante que je me dois de balayer d’un mouvement négatif de la tête. « Merci, mais non merci… Je ne fume pas ! » Je ne fais pas grand-chose comme les autres, de toute manière. Je ne fume pas, je ne bois pas, je ne flirte pas… Je ne possède pas le quart des intérêts des jeunes de ma génération. Un problème de taille, du point de vue de l’intégration. « Je… Peux m’asseoir à côté de toi ? » Je demande timidement, en pointant du doigt la place laissée vacante à côté de lui. En bas, à l’étage inférieur, quelques candidats passent et repassent avec énergie, dynamisme… Quelque chose qui semble nous faire défaut et qui se retranscrit fidèlement dans les pensées de ce jeune garçon que je n’imaginais pas si… Mélancolique ? « Le silence, le calme… Ce sont les ennemis principaux de la bonne humeur. Je crois que ça a le même effet qu’un miroir, t’es confronté à ton reflet et tu ne peux rien faire pour l’éviter ! » J’apprécie la solitude, mais c’est peut-être justement la raison pour laquelle je ne parviens pas à être aussi joyeuse et pétillante que d’autres, j’ai l’esprit constamment occupé par de très mauvaises pensées qui me hantent, encore et encore. « Tu veux les affronter… Ces démons… Ce reflet ? Les faire disparaitre par l’usage de mots ? » On ne se connait pas. L'être humain a cette capacité surprenante de se confier à de parfaits inconnus quand il n'arrive pas à en faire de même avec des personnes proches, de confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11293-barthttps://www.throwndice.com/t11328-bart 

MESSAGES : 448
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
Spielvan. (samedi à 10h10) Empty
MessageSujet: Re: Spielvan. (samedi à 10h10)   Spielvan. (samedi à 10h10) EmptyJeu 2 Mai - 2:44

Bart, il se sent toujours un peu con quand il se retrouve à agiter son paquet de cigarette en face de quelqu’un qui ne fume pas. Il se dit qu’en comparaison, il a zéro volonté et qu’il est bien bête de s’encrasser les poumons alors qu’il y en a d’autres que l’idée de cloper n’effleure pas une seconde. Tasneem, ça se voit pourtant qu’elle ne le juge pas, mais il se sent un peu gêné de ne pas savoir se tenir à ses principes. Il coince une cigarette entre ses lèvres, restant silencieux. Il est dans un mood bizarre qui n’aide pas ses lacunes déjà bien présentes niveau sociabilisation. Il ne pense pas à expliciter le fait que si elle le désire, elle peut s’asseoir à ses côtés. Du coup, Tasneem, elle est obligée de le lui demander de sa voix hésitante. Il acquiesce, en se décalant légèrement pour lui faire de la place. Elle a l’air plutôt calme et introvertie, tout comme lui. C’est peut-être un trait de caractère commun aux Poissons. Il ne se souvient plus de tout ce qui a été dit sur leur compte lors du prime. Au bout d’un moment, forcément, il finit par ouvrir sa gueule. Le truc de Bart, c’est de lâcher des petites bombes émotionnelles sans se préoccuper des dégâts qu’il peut occasionner. Forcément, quand un type de lance une phrase de gros dépressif, t’es un peu obligé de tirer la sonnette d’alarme. Peut-être que c’est ce qu’il veut, dans le fond. Qu’on s’intéresse et qu’on s’occupe de lui. Bart, il veut tout le temps aider. C’est son truc de résoudre les problèmes des autres pour ne pas se préoccuper des siens. Il lui jette un petit coup d’œil curieux quand elle se met à parler. Il est plutôt doué pour créer des malaises, ce n’est pas souvent qu’on trouve quelque chose à lui rétorquer sans l’assaillir de questions le poussant à l’auto-analyse psychologique. La dernière fois qu’il a lâché un truc un peu triste à son sujet dans cette émission, on lui a conseillé d’aller consulter un psychothérapeute. Ca le change de se dégoter une gamine qui a presque l’air aussi sinistre qu’il ne l’est de son côté. « J’en sais rien. » Bart, il ne sait pas grand-chose, alors c’est souvent ce qu’il sort quand on lui pose des questions, dans l’incertitude constante. Il ne sait pas trop quoi lui raconter à Tasneem. Il a peur qu’elle le trouve un peu stupide ou trop fragile, malgré la bienveillance qui se dégage de ses parole. « La semaine dernière, quand j’ai dû révéler mon secret, je n’ai pas réussi à vraiment vous en parler. Je crois que je ne suis pas prêt. » il réfléchit à voix haute, plus pour lui que pour la candidate, parce qu’elle ne doit pas en avoir grand-chose à carrer de ses états d’âmes. Cette révélation, elle est survenue bien trop tôt dans l'aventure. C'était prématuré et Bart, il ne s'y était pas préparé psychologiquement. Il s'est retrouvé en face de personnes qui ne le mettaient pas en confiance et ça l'a troublé. Avec Tasneem, ils ne se connaissent pas vraiment l’un et l’autre, même s’ils ont l’air de partager quelques points communs. C’est difficile de créer des connexions avec tout le monde. On finit par passer à côté de certaines personnalités, parce que plus le temps passe dans le palace, plus on a tendance à consolider nos relations avec nos alliés plutôt qu’essayer d’en découvrir de nouveaux. Peut-être que même s'il avait mieux connu l'ensemble de ses camarade, il ne l'aurait toujours pas bien vécut cette consécration de buzz fructueux. « Et toi, ça va ? » Il ne sait pas s’il y a beaucoup de monde qui lui pose cette question de manière sincère. Bart, il est familier du scripte attendu les trois-quarts du temps. T’es censé répondre par la positive, au risque de gêner ou choquer les gens. Au final, même quand t’es malheureux, les autres éludent ton état pour ne pas avoir à le gérer.

_________________

Devenir un homme : y'a pas d'stage, pas d'rattrapage.
Maintenant, t'es dans l'grand bain, devine comment on nage
Revenir en haut Aller en bas
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719https://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
Spielvan. (samedi à 10h10) Empty
MessageSujet: Re: Spielvan. (samedi à 10h10)   Spielvan. (samedi à 10h10) EmptyVen 3 Mai - 21:15

Bart, j’ai beaucoup de mal à le cerner. Ce n’est pas nouveau, j’ai de toute manière des difficultés à cerner les gens en général, à toujours envisager le pire, à avoir une vision pessimiste de la nature de toutes les personnes qu’il m’est donné de rencontrer. Soyons réalistes, si la survie du genre humain reposait sur mes épaules, nous serions amenés à disparaitre dans les plus brefs délais comme nos camarades les dinosaures… La grande histoire autour du volcan et de toutes les destructions qui ont résulté de cette éruption en moins. Je ne savais déjà pas spécialement quoi penser de lui auparavant, mais depuis la révélation de son secret c’est encore pire. Le mec a un intitulé qui ne peut qu’intriguer. Il est un superhéros. Tout cela résulte d’un traumatisme, de la perte de sa mère… D’accord, c’est noté, et partant de ce principe, peut-être que moi aussi… Je suis un superhéros. J’ai une backstory qui collerait à la perfection aux histoires typiques que l’on retrouve dans les MARVEL et autres aventures avec des guignoles en collants hyper ajustés et moulants. Mes parents et ma petite sœur sont tous les trois morts dans un accident de voiture dont je suis la seule rescapée, je suis restée un moment dans le coma, certaines de mes blessures auraient du m’être fatales mais j’ai survécu quand même. Miraculée, j’ai entendu ce terme une ou deux fois pour me qualifier, même si j’ai du mal à croire que je le sois… Ouais, je pourrais carrément être héroïne d’un film, le problème ? Je ne possède, à ma connaissance, aucun super pouvoir, si ce n’est ma capacité à répondre à tout avec ironie ou sarcasme lorsque l’agacement prend le dessus ou que j’essaie de me protéger. On reviendra pour l’imagerie digne d’un blockbuster, le potentiel s’effondre et le projet est étouffé net dans l’œuf. Bart, j’aimerais le questionner davantage, le cuisiner sur son passé, sur les termes de son secret… Il me faudrait bien des détails pour comprendre, pour essayer d’y voir plus clair mais j’hésite. Comment ne pas le braquer, alors qu’il n’était déjà pas très enclin à se livrer sur son intitulé lorsque Kenza est parvenue à l’exposer aux yeux du palace tout entier. Je m’installe à côté de lui après avoir refusé son offre, la nicotine ne passera pas par mon organisme, je m’empoisonne déjà suffisamment la santé toute seule, pas besoin d’en rajouter une couche avec de telles saloperies. Il prend la parole, parle, esquisse un portrait inquiétant qui me fait immédiatement réagir. Une réaction pudique, à mon image, pas dans le sensationnalisme, pas dans la volonté d’obtenir des réponses à tout prix… Je le laisse se livrer, opter pour le chemin qui le mettra le plus à l’aise et cette approche se solde par une réussite relative. « Tu t’es senti jugé ? Par les autres… Par nous tous ? » Est-ce pour cela qu’il a fait un blocage au moment de nous dévoiler son secret ? C’est possible, le mien risque d’être tout aussi difficile à annoncer de cette manière, comme s’il ne s’agissait que d’un détail insignifiant. J’ignore si je parviendrais à encaisser le regard des autres sur ma petite personne après cela. Ils seront influencés par ce qu’ils auront appris, leur avis sur moi changera forcément après cela… Comment s’attendre à quelque chose d’autre, s’ils savaient… « Si tu devais définir un superhéros, expliquer à un enfant ce que c’est, ce qu’il fait, ce qu’il est… Comment t’y prendrais-tu ? » Je demande, soucieuse d’arriver à détourner le sujet de sa propre personne pour partir de son intitulé en lui-même, ce gros terme qui fait le buzz, superhéros. Déconstruire pour mieux se rapprocher de l’essentiel, gratter la surface pour se rapprocher du noyau plus intime. Un pas après l’autre, la même raison pour laquelle j’évite de répondre à sa question sur moi… Comment je vais ? S’en préoccupe-t-il réellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11293-barthttps://www.throwndice.com/t11328-bart 

MESSAGES : 448
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
Spielvan. (samedi à 10h10) Empty
MessageSujet: Re: Spielvan. (samedi à 10h10)   Spielvan. (samedi à 10h10) EmptyDim 5 Mai - 23:25

Personne ne peut réellement imaginer la révélation de son secret avant de l’avoir vécu. Le truc, c’est que tu te retrouves comme un con au milieu du salon, avec plusieurs dizaines de paires de yeux qui te scrutent. L’intérêt est variable. Beaucoup de candidats n’en avaient sûrement rien à foutre de l’historique de Bart. Au bout de deux semaines, ils ne se connaissent pas assez. Il n’y avait même pas de réelle attente le concernant, au contraire de gens comme Kenza, Anaswara ou Tonia qui sont arrivées en tête du sondage à propos des secrets les plus intriguant. Il ne savait pas quoi dire, ni de quelle manière présenter les choses. Bart, il était extrêmement mal à l’aise lors de cette révélation. Il a essayé de faire des petites blagues sur les orphelins qui se destinent souvent à quelque chose de grand, mais tout le monde avait l’air de s’en foutre. Quand t’en arrives là, c’est aussi que quelque part, t’as échoué dans le jeu. T’avais une seule mission, garder le plus longtemps possible ce secret, et il est tombé au bout de seulement dix jours. « J’avais peur qu’on se moque de moi. » il laisse entendre. Pourtant, personne n’a rien dit. Aucun candidat n’a donné l’air de le juger, mais il s’est sentit un peu débile avec ses lubies de petit garçon. Normalement, ce sont les enfants qui rêvent de devenir des super-héros. Même si tout le monde a été bienveillant, ça n’empêche pas les téléspectateurs de s’être bien foutus de sa gueule sur les réseaux-sociaux. « C’est peut-être aussi de la pudeur. » il suggère d’un ton quelque peu hésitant. Du genre, d’accord je vous donne l’intitulé, mais le reste, ça m’appartient. Mes raisons, mes espoirs, mes craintes, elles sont à moi. Ce n’est pas facile de s’épancher sur certains sujets qui nous sont particulièrement sensibles. Bart, il ne pige pas trop pourquoi Tasneem ne lui répond pas quand il lui demande comment elle va. Elle ne fait même pas mine d’essayer d’inventer un truc pour endiguer les petites questions qui découlent de son silence. Parfois, quand tu ne vas pas très bien, tu rêves que quelqu’un s’intéresse suffisamment à toi et à ta santé mentale. Cette interrogation, c’est comme une main tendue, une porte ouverte au cas où la jeune femme voudrait lui parler. Sauf que sa porte, elle la lui claque plus ou moins au nez en refusant de s’avancer sur ce terrain-là. Bart, il ne sait pas quoi penser. Il ne veut pas la gêner, alors il joue à celui qui n’a rien remarqué, se focalisant à la place sur ses problèmes de super-héros en crise. « Je dirais que c’est une personne utopique qui a pour hobby de sauver le monde. Elle aide et s’occupe des plus faibles. Avoir des super-pouvoirs n'est pas nécessaire. Ou peut-être que ces super-pouvoirs, se sont juste des aptitudes plus développées que chez les humains normaux. » Tu peux voler ou atomiser des murs en béton grâce à ta vision thermique, mais si on tente de prendre le problème sous le prisme de la vraie vie, un sens de l’empathie et de l’observation plus élevé que la moyenne, c’est bien aussi. « Il n’y a pas besoin d’être puissant pour devenir un super-héros. Je pense que s’intéresser aux autres et à ce qui se passe dans le monde, c’est un premier pas. » Kenza, elle l’a qualifié de mégalomane. Bart, il ne sait pas si c’est vraiment l’impression qu’il donne au travers de son discours. Il ne se sent pas comme un surhomme en collants lycra au-dessus du commun des mortels. Il évolue plutôt dans l’ombre et sous identité cachée, mais peut-être que ses paroles suggèrent l’opposé. « Quand on a crée les super-héros, c’est parce qu’on avait en quelque sorte besoin d’eux pour régler les problèmes de la société. Notamment avec le développement des villes, perçues comme des lieux aliénants et violents. Fallait une figure pour gérer la notion de sécurité. Un super-héros, c’est ça. Quelqu’un qui s’assure que tout se passe bien, même si on ne le remarque pas. »

_________________

Devenir un homme : y'a pas d'stage, pas d'rattrapage.
Maintenant, t'es dans l'grand bain, devine comment on nage
Revenir en haut Aller en bas
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719https://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
Spielvan. (samedi à 10h10) Empty
MessageSujet: Re: Spielvan. (samedi à 10h10)   Spielvan. (samedi à 10h10) EmptyMar 7 Mai - 12:12


De toutes les images qu’il m’a été donné de voir en me préparant à participer à Thrown Dice, j’ai été particulièrement interpelée par les nombreuses révélations de secrets. Celles qui interviennent tout au long de l’aventure ou qui, le cas échéant, sont articulées autour d’un prime spécial en fin de saison. Ces dernières sont toujours ponctuées d’une certaine émotion, qu’il s’agisse de tristesse, d’un bouleversement proche de l’indignation ou même de joie même si, je vous l’accorde, ce sentiment est beaucoup plus rare à en juger par l’historique des secrets portés par les candidats. Cette année, Bart est le premier d’entre nous à être passé par cette étape fatidique, son secret, percé à jour avec une rapidité ahurissante, n’a laissé personne indifférent. Le garçon ne s’est pas livré dans les moindres détails, il a même opté pour une approche qui n’a laissé personne indifférent. Forcé d’admettre sa défaite, il s’est contenté d’énoncer son intitulé et de battre en retraite. J’ignore s’il s’est montré plus bavard avec les camarades dont il est plus proche, mais ma curiosité est forcément piquée au vif et j’espère qu’un jour il acceptera d’en dire plus. Bart, il est derrière un secret qui suscite forcément de fortes réactions, des superhéros, ça a de quoi inspirer des tas de choses. Je pense directement à cette longue épopée Marvel, à un écho symbolique avec la fin d’une phase étirée sur une dizaine d’années pour arriver à une conclusion qu’il ne m’est, pour l’heure, impossible de qualifier puisque nous ne disposons pas des derniers films sortis en salles obscures au palace. Est-il plutôt un superhéros à la Kick-Ass ? C’est nettement plus probable, même si j’opterais plutôt davantage encore pour une histoire d’égo, une carapace confortablement et durablement installée pour créer une sorte d’illusion protectrice… Je ne sais pas, les informations dont on dispose sont de toute manière beaucoup trop limitées pour tirer des conclusions. Ses peurs sont légitimes, je les comprends tout à fait, ce sont les mêmes qui viendront m’assaillir le jour où je devrais dévoiler mon propre secret. Nous ne sommes pas si différents l’un de l’autre. « Je ne peux pas parler pour les autres, j’ignore ce qu’ils ont pensé de tout cela… Mais je crois surtout que c’est ce terme énormément connoté de superhéros qui a retenu l’attention jusqu’à susciter la curiosité et la surprise ! » C’est en tout cas ce que j’ai ressenti. D’abord perplexe, puis sacrément curieuse d’avoir accès aux informations essentielles à la bonne compréhension de son secret, d’un tel intitulé. « Le moins qu’on puisse dire, c’est que tu auras surpris tout le monde ! » Je confie en lui adressant un petit clin d’œil censé le rassurer un petit peu. Aucun jugement de ma part, il peut se rassurer, ce n’est pas le genre de la maison. A ce stade de la conversation, parler de moi reviendrait à accepter de battre en retraite avec une facilité qui ne me plait guère. S’il ne se sent pas prêt à parler de son secret frontalement, je garde espoir de pouvoir arriver à obtenir quelques éléments supplémentaires en détournant le sujet, en l’abordant d’un angle différent, plus indirect. Il prend la parole, se désinhibe et dépasse certaines de ses craintes pour dresser le portrait d’un humain qui, à mon sens, est tout simplement doté d’un sens de l’écoute et de l’observation suffisamment aiguisé pour réaliser que quelque chose ne tourne pas rond, que quelque chose se doit d’être fait assez rapidement pour éviter d’en arriver à un état critique. J’acquiesce, boit ses paroles silencieusement. « Et quelles sont les actions qu’un superhéros peut envisager de mettre en place… Pour tenter de lutter contre les maux qui dévorent petit à petit notre société et les personnes qui vivent au centre de cette dernière ? » Je poursuis, sur la même veine, dans la description d'un phénomène qui ne le toucherait pas frontalement. « Quelles sont les limites qui s’imposent à lui ? »
Revenir en haut Aller en bas
Bart
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11293-barthttps://www.throwndice.com/t11328-bart 

MESSAGES : 448
AVATAR : jeremy allen white
ÂGE : 28
LOCALISATION : tokyo, jpn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52 000£
AFFINITÉS:
Spielvan. (samedi à 10h10) Empty
MessageSujet: Re: Spielvan. (samedi à 10h10)   Spielvan. (samedi à 10h10) EmptyJeu 9 Mai - 0:23

Bart, il ne dit trop rien, mais ça ne l’étonne pas vraiment qu’elle lui fasse remarquer qu’il a surpris tout le monde avec son secret. Parce que bon, ici, si on devait miser sur un candidat pour prendre le statut de super-héros, il ne serait pas le premier qui viendrait à l’esprit. Il n’a ni la classe de Bruce Wayne, ni les abdominaux de Clark Kent. En fait, il n’a même pas grand-chose de commun avec ces grands personnages de comics qui font rêver grâce à leurs pouvoirs hors norme. S’il fallait recomposer la bande des Avengers dans le palace, ce n’est même pas sûr qu’il y aurait sa place entre Esaias et sa tronche en tout point semblable à Thor ou Kenza qu’on aimerait bien foutre dans la même combinaison moulante que Black Widow pour améliorer le paysage. A la rigueur, il pourrait peut-être occuper le rôle de Spiderman qui fait un peu office de bouffon dans la bande, mais ce n’est même pas sûr qu’il soit le plus convaincant pour briller dans ce casting par rapport aux autres candidats. Il esquisse vaguement un sourire, parce que ça se voit que Tasneem elle lui parle avec bienveillance. Ça le touche, Bart, parce que dans le fond ils ne se connaissent pas vraiment tous les deux. La meuf, il l’a un peu prise en otage en lui balançant ce qu’il lui trottait dans la tête, l’obligeant ainsi à assurer le soutien psychologique de ce début de matinée avec lui. Normalement, ça devrait être l’inverse. Elle est nominée, vulnérable avant le prime et lui, il fait chier avec son manque de confiance en lui dont tout le monde se fout. Elle aurait très bien pu se barrer, parce que c’est gênant comme situation, mais Tasneem s’accroche et lui parle. Elle l’invite à continuer de se confier en lui posant des questions. « C’est difficile, parce que les moyens à sa disposition sont limités. » C’est d’ailleurs sa seconde interrogation. Quelles limites s’imposent à lui ? Bart, il ne sait pas trop précisément, c’est juste comme ça que ça fonctionne. C’est bloqué et figé pour tout un tas de raisons et il n'a pas forcément les cartes pour résoudre ces problèmes. « Le superhéros, il se met au service de la communauté. Il lutte contre l’isolement social et les inégalités. En fait, ses actions, elles ne sont pas si impressionnantes, mais pourtant très nécessaires. » Bart, c’est quelqu’un qui met un point d’honneur à aider les autres. Il veille à ce que personne ne tombe sur les rails du métro ou ne risque sa vie autrement lors des soirées les plus arrosées comme il l’a déjà expliqué à Tonia. Il prend soin des personnes âgées ou de ceux qui dorment dans la rue. Ca peut paraître con comme ça, il en a conscience, et pourtant il a déjà réussi à sauver des gens malgré l’inutilité apparente de ses actions. Il esquisse un léger sourire, quelque peu contrit. « T’es déçue ? » Tasneem, elle l’imaginait peut-être faire des choses complètement folles comme démanteler des trafics de drogue ou démonter des yakuzas dès le soleil couché. Bart, il n’évolue ni dans une superproduction hollywoodienne de Marvel, ni dans un film à la Kick-Ass. Il est très ennuyeux, parce qu'il se trouve dans la vraie vie.

_________________

Devenir un homme : y'a pas d'stage, pas d'rattrapage.
Maintenant, t'es dans l'grand bain, devine comment on nage
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISON 11 A 12 :: Douzième Saison-
Sauter vers: