Partagez
 

 un silenzio esplosivo - venerdì 13h35

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   
un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 Empty
Message (#) Sujet: un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 — Lun 27 Mai - 15:15

Le calme lui manque, il sait bien qu’il n’est pas malin de le dire alors il le garde pour lui, mais Pierpaolo a envie et besoin du calme. Faut dire qu’il a du mal à trouver le calme avec le petit singe à garder. Un petit singe qui vagabonde dans les rayons de la bibliothèque sans que Pierpaolo ne le surveille de trop près, il a l’impression que c’est ce qu’Abu préfère, avoir un peu de liberté. Le fait de retrouver la moitié des candidats devrait être un poids en moins sur ses épaules, il devrait se réjouir de retrouver ses camarades mais en dehors de Judith, la réapparition des autres lui pèse plus qu’autre chose. Il y a de nouveau beaucoup de vie, beaucoup de bruit aussi (et ce même si Jhoan a été éliminé) dans le palace et ça le fatigue. Quand il y pense, il se dit qu’il a vraiment échappé de justesse à l’élimination et que rien n’est certain dans cette aventure. Jhoan qui avait obtenu quarante pour cent des votes a fini éliminé deux semaines plus tard, comme quoi on ne peut pas compter sur le public pour être régulier. Le bruit des pages tournées et le seul qui brise le silence et il se complaît dans cette sensation d’être seul, perdu dans une histoire qu’il ne lit guère. Jusqu’à ce que la présence de quelqu’un d’autre dans la pièce ne fasse vibrer son sixième sens, ce sens qui fait que vous sentez quand vous êtes observés même si la personne est dans votre dos. Pierpaolo n’est pas non plus Spider-man, faut pas exagérer. « Tu cherches quoi ? » demande-t-il à @Niels qui se tient devant une étagère à deux rangées de lui. Si ça se trouve il ne cherche rien d’autre qu’à être tranquille, si ça se trouve il cherche Pierpaolo. « T’as vu Abu ? » enchaîne-t-il parce qu’il voudrait pas que Niels l’ait laissé sortir en entrant dans la bibliothèque, ça serait encore un truc dont on le rendrait responsable et Pierpaolo en a marre de porter le chapeau.

_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11283-nielshttps://www.throwndice.com/t11220-niels 
un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 Empty
Message (#) Sujet: Re: un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 — Mar 28 Mai - 0:48

Niels lisait un peu moins ici qu'à l'extérieur, le fait de vivre en communauté impliquant de passer moins de temps dans sa bulle et plus de temps avec les autres pour ne pas renvoyer uniquement l'image du type qu'on résumait facilement à son job ou sa situation et qui passerait définitivement pour quelqu'un de bizarre s'il gardait le nez au dessus d'un bouquin à longueur de temps. Mais pour avoir passé une semaine dans une moitié de palace, avec peu de livres sous la main parce que les siens étaient restés dans son ancienne chambre et qu'il avait passé plus de temps à la plage ou avec les autres à la piscine qu'enfermé dans la bibliothèque, Niels y avait entrepris plusieurs allers-retours pour choisir un ou deux bouquins pour les moments de creux où même les écrans de la régie ou la salle de sport ne suffiraient plus à l'occuper. Debout devant l'une des étagères, son regard passant d'une couverture à l'autre comme s'il attendait d'être frappé par une illumination, il entendit des pas se rapprocher et tourna son visage vers Pierpaolo. « Je ne sais pas exactement, quelque chose d'à peu près passionnant pour remplacer les livres que je viens de rendre. » Autrement dit, il n'était pas bien difficile sur le papier, c'était une fois qu'il avait le bouquin entre les mains qu'il se rendait compte si c'était ou non le genre de choses qui le tiendraient en hallène durant deux-cent pages. « Je les ai rendus en retard d'ailleurs. J'espère qu'on ne t'envoie pas coller une amende à ceux qui enfreignent les règles. » Il ajouta dans un sourire légèrement amusé. A vrai dire, il ne savait même pas s'il y avait un règlement qui stipulait que les candidats devaient rendre les livres qu'ils empruntaient dans des délais relativement courts, mais par principe il n'aimait pas trop garder ce qui ne lui appartenait pas, à moins de tomber sur le coup de cœur du siècle et de le glisser au fond de sa valise l'air de rien. Pas vu, pas pris. « Mais le problème quand t'entends toutes sortes de choses plus ou moins surprenantes à cause de ton boulot, c'est que t'es plus difficilement impressionnable. » Il plaisantait à moitié, il n'entendait quand même pas des histoires si improbables tous les jours, mais il rencontrait beaucoup de personnes avec des vécus très particuliers, parfois durs, parfois juste étonnants. La prochaine question de l'italien le surprit un peu. « Non, je devrais ? S'il est pas avec toi, il est peut être parti retrouver Lula ou Esaias. C'est pas trop compliqué de prendre ses marques au milieu d'un duo aussi rodé ? » Il prit un air mutin, pas bien sérieux même si ça devait être plus facile pour les deux candidats qui s'étaient déjà occupés du singe une semaine. Pierpaolo donnait l'impression de ne pas tellement aimer ce genre de situations, ça n'avait donc rien de très étonnant qu'il soit ressorti dans ce sondage inversé.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   
un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 Empty
Message (#) Sujet: Re: un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 — Mar 28 Mai - 17:00


« Les livres ? Tu t’es à ce point ennuyé la semaine dernière ? » demande un Pierpaolo amusé mais aussi surpris que Niels ait eu le temps de lire plus d’un bouquin en une semaine. À ce niveau là c’est limite de l’hyperphagie littéraire. Lui il lit pas mal mais pas au point de finir plus d’un bouquin par semaine, surtout depuis qu’il est ici et qu’il se retrouve toujours à être distrait par un truc qui se passe dans la baraque. Niels plaisante sur la raison de la présence de Pierpaolo en ces lieux et celui-ci ne se fait pas prier, il y voit juste une opportunité de gratter quelques livres. On va pas le blâmer. « T’as capito tutto. C’est moi la polizia della bibliothèque. Pour ton retard tu dois me verser 2500£ de ta cagnotte. » explique-t-il d’un ton qui se veut extrêmement sérieux mais qui manque un peu son effet. Il faut dire que Pierpaolo sa spécialité c’est pas de racketter les gens, il préfère le confort que la transaction commerciale de joaillier à client fournit. En plus il peut toujours demander bien plus que 2500£, une création un peu travailler tape tout de suite dans des sommes au moins dix fois plus grandes. Niels lui explique que son métier le rend un peu insensible à la littérature parce qu’il ne trouve plus les choses très surprenantes et Pierpaolo comprend. C’est clair qu’entre les histoires d’adultères, les gens qui présentent un front très sérieux mais qui sont de véritables dépravés et compagnie, Niels doit avoir de quoi faire et les aventures amoureuses un peu plan plan des personnages de littérature doivent être particulièrement chiantes. « Ah, c’est sûr que tu dois en entendre des plus cocasses que moi, quand les pierres se mettent à parler je sais qu’il y a un problema. » lâche-t-il en considérant le fait qu’il lui est quand même arrivé une fois ou deux de se retrouver à entendre des gens lui parler alors qu’il était seul dans l’atelier, la faute à la fatigue. « J’ai pas envie qu’on m’accuse di negligenza sur ouistiti non plus… C’est pire qu’un gosse ce truc. » marmonne-t-il passablement agacé. Déjà qu’on lui a pas demandé son avis, maintenant la bestiole s’échappe de son propre gré. Pourquoi il est pas dressé pour rester au pied ce truc ? Ou répondre quand on le siffle. Non, non, on leur fournit un animal qui est pas du tout apprivoisé et qui réclame plus d’attention qu’un bébé dans une cuisine. « Rodé ? Rodé à l’exercice de se refiler la patate calda oui ! Aucun de nous ne veut de la bestia. » dit-il d’un ton presque blasé. Ils forment vraiment le parfait trio pour s’occuper du singe, aucun des trois n’a envie de faire le moindre effort pour subvenir à ses besoins et l’animal le leur rend bien, la preuve il a encore disparu et Pierpaolo est convaincu que c’est uniquement dans le but de le foutre dans la merde.

_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11283-nielshttps://www.throwndice.com/t11220-niels 
un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 Empty
Message (#) Sujet: Re: un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 — Mer 29 Mai - 21:38

Niels eut un rire silencieux à la remarque de Pierpaolo, parce qu'il avait peut être plus la tête d'un type à zoner dans les bibliothèques que certains candidats, le fait qu'il apprécie de se poser de temps en temps avec un bouquin ne signifiait pas qu'il en ingurgitait des tas pour trouver le temps un peu moins long. « Pas la semaine dernière, y'en a certains que j'ai emprunté en arrivant. Mais cette semaine comme Tonia part dormir certains soirs dans la loveroom, j'en ai récupéré histoire de m'occuper. » Parce que ça n'était pas très enthousiasmant de passer la soirée seul dans sa chambre et que ce n'était pas comme s'il pouvait encore passer des heures à découvrir le palace quand il s'y promenait. Et parce qu'il avait tardé à rendre ses livres, Niels se demandait si c'était un hasard que Pierpaolo lui tombe dessus à ce moment précis. Et bingo, il aurait du s'en douter, il était bien là pour lui faire payer une amende symbolique. Enfin, pas tant que ça. « Dis donc, tu plaisantes pas. La moitié du prix d'un buzz, ce serait pas une technique pour avancer ni vu ni connu dans la chasse aux secrets ? » Il releva dans un sourire amusé et sur le ton de la plaisanterie, pas dupe quant au fait que le montant corresponde comme par hasard à la moitié de ce qu'il devrait dépenser s'il tentait sa chance dans le confessionnal. Et s'il éxagérait un peu sur l'idée qu'il soit plus difficile à impressionner depuis qu'il entendait des histoires parfois étonnantes à cause de son boulot, il ne fut pas certain que Pierpaolo quant à lui plaisantait et sa remarque lui tira un rire. « Vous respirez des émanations douteuses, vous les joalliers ? Parce que quand quelqu'un vient me dire qu'il entend des voix, je sais généralement que je ne suis pas le mieux placé pour l'aider. » C'est qu'il y avait des maux sur lesquels il n'était pas capable d'intervenir, au risque sinon de se placer dans une situation délicate si l'un de ses patients finissait par se faire du mal parce que son approche n'aurait pas permis de l'aider complètement. Il traitait, il soulageait, mais il ne faisait pas de miracles sur tout. « Mon champ de compétences s'arrête là où commence celui de l'hopital psychiatrique le plus proche, si tu préfères. » Il ajouta avec amusement, parce qu'il savait que la sophrologie restait un domaine obscur pour une majorité de personnes et qu'en dehors de Jhoan il n'avait pas vraiment eu l'occasion d'expliquer en quoi ça consistait. Lui trouvait ça passionnant, plus que la psychanalyse pure à laquelle on l'associait, mais c'était difficile de s'en faire une idée juste comme ça. « Pourtant Lula et toi vous avez l'habitude, je pensais que vous seriez plein de bons conseils à l'égard d'Esaias. » Il reprit d'un ton taquin, à peu près sûr qu'il l'aurait su si Esaias avait du avoir un gosse même s'il y avait pas mal de choses qu'ils ignoraient encore les uns sur les autres. Jeu et secrets obligent. Il lui lança ensuite un regard curieux. « J'en conclus que les internautes ont fait le bon choix en pariant que le singe ne vous avait pas manqué. Pauvre bête. » La production était décidément sadique, après avoir menotté April et Jhoan et leur avoir confié à Faith, Judith, Kenza et lui une responsabilité à double tranchant, voilà qu'elle collait le singe avec trois candidats qui ne transpiraient pas d'enthousiasme à l'idée de s'en occuper. « Ça t'a inquiété cette histoire de QG et de nomination d'office, ou tu savais que Judith nous aurait pas laissé ressortir vivants tant que tu serais pas hors de danger ? » Il plaisanta, ne lui apprenant sans doute rien en lui disant qu'elle avait mis son veto dès le début pour que personne ne soit tenté de donner son nom.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   
un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 Empty
Message (#) Sujet: Re: un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 — Ven 31 Mai - 18:24


« Perché les autres soirs tu t’occupes de Tonia ? » demande Pierpaolo un peu dubitatif. Il est pas sûr que cette conclusion était la bonne à tirer mais c’est aussi la première qui lui est venue. Il se doute que les soirs où Tonia est là, les deux candidats discutent même si, bizarrement, Pierpaolo n’a jamais trop fait gaffe à leur amitié et qu’il pensait que Tonia se coucherait en général après Niels parce qu’elle traînait avec Bart ou un truc du genre.  « Piuttosto une technique pour gonfler ma cagnotte. » corrige-t-il avec un petit haussement d’épaule qui se veut innocent. Sa technique pour augmenter son compte en banque est pas pire qu’une autre, elle est pas très efficace mais il suffit qu’une personne n’accepte et Pierpaolo sera ravi. Il faut juste trouver le bon pigeon à plumer, Où est Sekhmet quand on a besoin d’elle ? Niels l’interroge sur ce qu’il respire qui pourrait justifier de ses hallucinations et Pierpaolo sourit, c’est pas complètement faux, il devrait penser à se faire suivre, mais surtout pas interner. « Tu veux dire en dehors d’un peu de poussière d’or et de diamant ? Mes poumons c’est le vampire dans Twilight quand il va au soleil. » plaisante-t-il, supposant que même s’il est un peu vieux pour avoir été un fan des films, Niels saura vaguement de quoi Pierpaolo parle. Après tout même sans avoir vu le film, l’Italien sait que les vampires scintillent au soleil dans cet univers « littéraire ». Et lorsque Niels sous-entend que Lula et lui, ayant des gosses, devraient bien s’en sortir Pierpaolo ricane. « T’as déjà fait les gros yeux à un singe ? Non funziona. » il dit presque ça à regret, croyez bien qu’il a essayé et qu’il s’est confronté à son échec. « Je me coltine déjà Jesse comme colocataire, j’avais pas besoin d’un deuxième poids cette semaine. » lance-t-il pas tendre avec le gamin de la bande, mais entre les deux colocs c’est fini, il n’y a pas d’amour ou d’amitié et Pierpaolo ne voit pas de problème à exprimer son avis. Tant pis si ça lui vaut des remontrances plus tard. Ça le fait presque sourire que Niels s’inquiète de savoir comment il a vécu l’histoire du QG qui a été révélée lors du prime. Pierpaolo n’y a à vrai dire, qu’assez peu prêté attention parce qu’il était convaincu de n’être choisi pour aucune des deux décisions. Parce qu’il est un peu insignifiant dans l’aventure et parce que Judith se battrait bec et ongle. « J’ai une gueule à m’inquiéter pour ça ? » demande-t-il en pointant vers son visage stoïque. C’est pas qu’il s’en moque, mais comme il est résigné à la réalité de son sort, il préfère ne pas placer d’espoir là où c’est inutile. « Puis, je pense que vous auriez pas gaspillé ça sur moi parce que vous saviez que j’allais soit être eliminato durant le prime soit être nominato au prochain vote comunque. » En tout cas, lui il ne l’aurait pas fait à leur place.

_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11283-nielshttps://www.throwndice.com/t11220-niels 
un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 Empty
Message (#) Sujet: Re: un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 — Dim 2 Juin - 15:18

Pierpaolo parut surpris suite à son allusion à sa collocation avec Tonia, et Niels étira un sourire amusé à l'idée qu'il ait peut être momentanément oublié dans quel accoutrement la candidate se baladait cette semaine et parce que de son point de vue, c'était la moindre des choses qu'il tente de lui faciliter un peu la vie. « Il faut bien que quelqu'un s'assure qu'elle passe les portes et la dégonfle pour qu'elle puisse s'allonger sur son lit. » Et c'est au moment de le dire qu'il réalisait à quel point c'était définitivement bizarre, surtout quand on n'avait droit qu'à la version narrée de ce qui ressemblait chaque fois à un sketch comique. « Et oui, c'est aussi désopilant que ça en a l'air. » Il ajouta dans un rire, persuadé que la production était la grande gagnante dans l'histoire parce qu'elle devait déjà avoir emmagasiné des minutes et des minutes de rushs délirants dans lesquels on les voyait à l’œuvre. Cette histoire d'amende eut le mérite d'éclairer les vraies motivations de Pierpaolo, et Niels lui lança un regard méfiant quand il reconnut avoir l'intention de renflouer sa cagnotte. « Et tu t'es dis que puisque la lampe a envie que je perde mon secret, autant taxer celui qui n'aura bientôt peut être plus de cagnotte. » Il glissa sur le ton de la plaisanterie, et parce que lui aussi avait fait les frais de l'extrême générosité de la lampe magique qui s'était dit que dévoiler un ou plusieurs indices sur leurs secrets, c'était plus drôle que ces histoires de trolls. Niels n'était pas tellement inquiet parce qu'au contraire c'est aussi ça qui l'intéressait dans ce jeu, d'être buzzé et de se faire une idée des pistes que certains pouvaient avoir, et même l'argent n'était pas forcément une inquiétude. Sa prochaine remarque au sujet de Twilight lui tira un nouveau rire, franc et un peu surpris. « J'imaginais pas que ça pouvait faire partie de tes références, comme quoi on ne connait jamais vraiment quelqu'un avec qui on vit depuis un mois. Peut être qu'ils ont les bouquins, par ici. » Il jeta un oeil autour d'eux sans savoir ce qu'il cherchait, parce qu'il était un peu passé à coté du phénomène si c'en avait été un. Mais étant donné le choix disponible, ce ne serait pas si étonnant qu'un de ces livres soit rangé par là. La garde d'Abu semblait en tout cas causer un peu de souci à l'italien, et ce n'est pas lui qui allait lui donner tort sur l'idée que c'était différent d'élever un enfant. « Tu vois un problème là où moi je vois une solution : Jesse et Abu étaient inséparables du temps où il le gardait, alors si tu les réunis tu devrais pouvoir les assagir tous les deux. » Il s'amusa, songeant que si l'occasion ne s'était pas encore présentée ça pourrait être une bonne alternative pour que Jesse et le singe soient un peu plus faciles à vivre. Niels repensa finalement à cette histoire de QG, curieux de savoir dans quel état d'esprit s'était trouvé Pierpaolo quand il avait su pour la nomination qu'ils avaient du attribuer, et pas forcément surpris que ça ne l'ait pas vraiment perturbé. « J'en sais rien, t'as pas une gueule à lire Twilight et pourtant... » Il le taquina avant de reporter son regard sur les étagères et d'abaisser un livre pour en lire la couverture au moment où Pierpaolo reprit la parole. « Pour être honnête, on n'était pas forcément d'accord sur l'idée de cibler ou non un nominé, que ce soit pour l'immunité ou la nomination. Mais ensuite on a su que si quelqu'un qu'on nominait était éliminé en fin de semaine, c'était comme si la nomination n'avait pas été distribuée. » Et donc pour leur pomme, et c'est comme ça qu'ils avaient assez rapidement convenu qu'ils ne cibleraient aucun d'entre eux, ce qui n'avait pas rendu les choses plus faciles. « Tu penses quoi de nos choix ? » Il finit par demander, persuadé que si quelqu'un avait peut être un avis franc à exprimer, c'était lui.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   
un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 Empty
Message (#) Sujet: Re: un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 — Mer 5 Juin - 13:18


« Entre Tonia qui est bien large et l’égo de certains dans le palace, t’as du boulot… » lâche-t-il avec un petit sourire. Que se sente concerné qui veut, lui il pose ça là et c’est tout. « Je taxe tout le monde sans discriminazione.  » plaide Pierpaolo, consciente que cette justice dans la sentence financière est peut-être sa seul chance de gagner la coquette somme. Ou pas. Il plaisante et de toute façon il ne pense pas que William accepterait un virement de la cagnotte de l’un dans la cagnotte de l’autre. « On voit qu’on t’a jamais demandé de recréer la bague que Edward offre à Bella pour leur mariage… » explique Pierpaolo, non parce que c’est le genre de connerie que lui a le droit d’entendre quand il fait des consultations, ce n’est pas des histoires d’adultères ou de problèmes oedipien, non lui ses clientes veulent juste des bijoux qu’elles voient dans des navets. « Je suis pas idiot, j’ai essayé mais Jesse ne veut plus rien avoir à faire avec Abu… ils se sont disputés je crois. » lâche-t-il avec un rire creux. Même l’enfant terrible de la saison a refusé de s’occuper du ouistiti, c’est dire si la bestiole est populaire… « Je les ai pas lus. » marmonne-t-il au sujet des livres, histoire que ce soit clair entre eux. Pierpaolo ne lit pas de littérature d’adolescente. Point final, fin de la discussion. « Je vois… j’aurais pris le risque je crois. » commente-t-il presque pour lui-même. Il aurait préféré mettre quelqu’un qu’il pensait méritant dans la merde ou immuniser quelqu’un qu’il pensait en valoir la peine même si ça voulait dire prendre le risque de voir ce pouvoir disparaître. Mais quand on est pas dans la conversation, c’est un peu compliqué de juger. « J’en pense niente. J’étais pas dans la conversazione dunque je peux pas juger de la décision finale. Mais je pense qu’Icare a bien profité de son immunité pour ne traîner qu’avec Kenza. Enfin, je ne suis personne pour juger du jeu des autres. » dit-il en tout sincérité, il sait bien qu’il n’a pas le palmarès le plus extraordinaire de l’émission et que ce serait un peu hypocrite que lui commence à dire que les gens jouent mal leurs cartes, Icare veut s’isoler et passer son temps avec un tout petit noyau de gens, c’est son problème, il faudra pas venir s’étonner quand ça lui retombera dessus. Sauf si Kenza arrive encore à négocier une immunité pour lui…

_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11283-nielshttps://www.throwndice.com/t11220-niels 
un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 Empty
Message (#) Sujet: Re: un silenzio esplosivo - venerdì 13h35 — Ven 7 Juin - 0:38

La remarque de Pierpaolo sur l'égo de certains candidats lui tira un rire franc, c'était le genre de tacles subtiles dont la production devait raffoler et qui aurait presque gagné à être clamée dans une rubrique histoire d'assurer son petit effet. « Tu peux pas dire ce genre de trucs et pas donner de noms. J'irai rien répéter, c'est promis. » Il fit sur le ton de la plaisanterie, mais quand même intrigué parce que c'était presque moins intéressant d'être en possession d'une moitié d'information quand il pourrait en savoir plus sur le regard que l'italien portait sur certains candidats. Niels n'était pas le genre à vouloir créer des histoires, mais il ne contrôlait pas sa curiosité et il n'aurait aucun intérêt à aller répéter quoi que ce soit. « Les chroniqueurs s'en chargeront pour moi. » Parce que les connaissant c'était déjà plus probable mais qu'il en faudrait sûrement plus pour dissuader Pierpaolo de se laisser aller à un élan de franchise. L'italien disait taxer tout le monde de la même manière, mais ce qui intéressait Niels c'était cette histoire de bague recrée à partir du film Twilight. « J'ai pas la moindre idée d'à quoi elle ressemble, c'était compliqué à reproduire ? Ta clientèle aussi est du genre diversifiée, en tout cas. » Il lui lança un regard amusé, prêt à parier que Pierpaolo n'allait pas se plaindre d'avoir aussi du succès auprès des fans de ce genre de films ou de devoir relever des challenges plus étonnants qui avaient sûrement le mérite de le changer des demandes plus classiques. « Le collier dans Titanic aussi, on t'a demandé de le recréer ? J'ai entendu dire que l'original était maudit. » C'était surtout pour la vanne, mais ça l'intriguait parce qu'il connaissait un peu mieux la référence étant donné qu'on connaissait tous quelqu'un qui l'avait vu soixante-quinze fois et que quand ça touchait à du réel, ça l'intéressait un peu plus. Et puis c'était le genre de discussion qu'on pouvait avoir avec un joailler. Cette histoire de brouille entre Jesse et Abu était elle aussi assez amusante. « Ça, c'est sûrement à force de confier Abu à de nouvelles mains chaque semaine, ça m'étonnerait pas que Jesse soit un peu jaloux. » Surtout que là, c'était une histoire qui durait avec Lula et Esaias. Dommage pour Pierpaolo et ses rêves de tranquillité,. Il posa ensuite une main sur le cœur et se pencha en avant pour s'excuser d'avoir pu croire qu'il avait pu lire ces livres de vampires, puis haussa les épaules quand il fut question de cette histoire de nomination. « On savait pas ce qu'on risquait en le faisant, mais ça nous aurait pas étonné qu'on se retrouve tous les quatre sur le banc des nominés. Et autant j'aurais été prêt à risquer la nomination pour de bonnes raisons, autant me retrouver nominé parce qu'on aurait juste fait un mauvais pari... ça aurait été rageant. » Il avait proposé de récupérer la nomination pour pouvoir immuniser April et il aurait été au bout sans regretter une seconde, mais c'était autre chose de s'en remettre au hasard et ça lui aurait laissé un goût un peu amer s'il avait du se retrouver en danger parce qu'ils se seraient entêtés à désigner un nominé malgré plusieurs contre-indications et que celui-ci avait été éliminé. Cherchant finalement à savoir ce que Pierpaolo pensait de leurs choix, il étira un demi-sourire pas surpris lorsqu'il contesta en partie l'immunité d'Icare. Il s'y attendait un peu, pour commencer à connaitre l'italien et sa vision du jeu. « C'est vrai qu'ils sont souvent collés ensemble, je crois que c'est une affaire qui roule. De mon coté j'avoue que j'aurais préféré que l'immunité revienne à quelqu'un de plus en danger, mais ça m'arrangeait de ne nominer personne de notre groupe. » Autrement dit il y avait aussi gagné lorsque le deal s'était présenté, il aurait juste trouvé plus intéressant que l'immunité serve davantage, mais il avait eu un bon feeling avec Icare alors ça ne lui avait posé de problème. « Et tu connais Kenza, quand elle a une idée en tête elle ne l'a pas ailleurs. » Il prit un air amusé et leva les bras, parce que même si elle n'était ressortie qu'à moitié gagnante, ce deal était avantageux pour elle et elle avait eu raison d'insister.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISON 11 A 13 :: Douzième Saison-
Sauter vers: