-35%
Le deal à ne pas rater :
-35% sur les lunettes de soleil audio Bose Frames Rondo
149.99 € 229.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Costa, 29 ans

Aller en bas 
AuteurMessage
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
Costa, 29 ans Empty
Message (#) Sujet: Costa, 29 ans — Sam 4 Avr - 14:09




carte d'identité de costa

AGE : vingt-neuf ans. HABITAT : londres. PROFESSION : bookmaker. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel. STATUT SOCIAL : open.


vierge
italien
sensations fortes
argent
profil psychologique


communicatif
45%
secret
55%


sensible
40%
insensible
60%


jovial
68%
froid
32%


lucide
95%
crédule
05%


altruiste
30%
égoïste
70%


téméraire
97%
craintif
03%


diplomate
59%
indélicat
41%


autonome
91%
assisté
09%


optimiste
53%
pessimiste
47%


modeste
30%
prétentieux
70%



ambitieux
loyal
paradoxal
confiant






rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Comme on peut pas vous la faire, autant vous le dire direct : Costa, c'est pas mon vrai prénom. J'ai changé il y a des années parce que l'autre me traînait comme un boulet au pied et aussi simplement parce que je pouvais. J'aime bien Costa, ça en impose, c'est grec, ça rappelle les statues de marbre de trois mètres de haut, les divinités, le berceau de l'humanité telle qu'on la connait chez nous. Et même si c'est dur de l'admettre, les italiens ont toujours tout piqué aux grecs pour le perfectionner ensuite. Je m'illustre dans la tradition, c'est tout. Je perfectionne. [sourire] Donc voilà, Costa, pas besoin d'aller chercher plus loin. J'ai vingt-neuf ans, je vis à Londres, je gagne ma vie en cotant les matches de la Serie A italienne dans une grosse boite et en prenant les paris dessus. Je pensais pas que rien branler devant le foot avec mes potes pendant toute mon adolescence me servirait un jour et pourtant me voilà à m'enrichir sur le dos des mecs qui ont fait de grandes études et sont de parfaits pères de famille. On en revient tous au même instinct primaire à la con, le besoin de frissons, d'adrénaline, de risque, le sentiment que tu peux tout perdre en deux secondes, c'est ce qui donne de la valeur à tout ce que tu as. C'est juste que moi, il a pas fallu que je rate ma vie avant pour m'en rendre compte. [il hausse les épaules] Je sais que c'est dégueulasse mais en vérité, j'aime plutôt me voir comme le mec qui sauve leur mariage, leur famille, leur boulot, en leur procurant le shoot d'adrénaline dont ils ont besoin pour se sentir à nouveaux des hommes, des vrais, et retourner faire la misère aux mecs comme moi, qui se démerdent comme ils peuvent. Au lieu d'aller tripoter des filles qui ont rien demandé, ils jouent un peu de blé sur le sport, qu'ils perdent et qui va direct dans mes poches. La boucle est bouclée. [sourire satisfait]


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Je suis pas le genre de personne qui se préoccupe beaucoup des principes. J'ai mes propres codes, adaptés à ma propre vie, à mon quotidien, à ce que je vois tous les jours autour de moi, plutôt que de suivre aveuglément des valeurs morales qu'on décide pour moi. Parfois ça veut dire nager à contre-courant, s'attirer des regards obtus, mais s'il faut toujours s'arrêter à la bienséance, la vie va jamais très loin. Vous pouvez prendre ça pour une force ou une faiblesse, et que ça me rende sympathique ou non, je navigue à ma manière et c'est comme ça que mes potes et mes proches m'aiment. Déterminé. Inébranlable. Aventureux. Avec le goût du risque et, surtout, celui de la liberté. Celui qui accepte de prendre les décisions qui fâchent et d'assumer les responsabilités qui font peur. J'aime gérer par moi-même. Je laisse très peu l'occasion aux autres d'influencer ma vie mais paradoxalement, j'avance très rarement tout seul. Je suis un mec grégaire, toujours en bande, le genre à organiser les mômes à faire le tour des familles du quartier pour vérifier que personne s'est fait embarquer après une descente de flics. J'ai un côté solaire et fédérateur que je ne m'explique pas trop, parce que je ne fais que suivre mes propres ambitions. J'imagine que c'est ce qui rassure les autres : je donne toujours l'impression de savoir vers où je vais. Et c'est vrai. Ce que j'ai là, je m'en branle dans le fond. Ma vie, elle sera beaucoup plus que ça.


dévoile ton potentiel


As-tu plutôt tendance à écouter ton cœur ou ta raison ? Une anecdote personnelle est attendue pour illustrer ta réponse.
Le truc, c'est que je n'ai jamais compris la nécessité d'opposer les deux. Ma raison, elle concorde avec ce que mon coeur me dit, parce que mon cœur me dicte des trucs logiques, selon ce qu'il perçoit comme raisonné ou pas. Ce sont des trucs logiques pour moi. Ma raison elle se développe autour de ce que j'ai dans les tripes, ce que je considère juste ou pas. Il n'y a aucune opposition à faire, à moins d'être paumé ou peu en accord avec soi-même. S'il y a une dissociation, c'est qu'il y a un truc qui déconne, un sérieux cas de dissonance cognitive dans le système et je plains les gens qui sont là-dedans parce que ça doit être fatiguant de ne pas être en paix avec soi-même. Exemple à la con : le coeur dit que par conséquent, répondre par une illustration n'a aucun sens, et la raison dit que pour vous satisfaire et maximiser mes chances, je devrais jouer le jeu. Et donc, au vue de tout ce que je viens de vous expliquer, pour répondre, moi, Costa, je me contente de matrixer votre illustration.

Si tu devais nous donner une seule raison qui ferait de toi un joueur indispensable au casting de cette treizième saison et ainsi nous convaincre de te sélectionner toi plutôt qu'un autre postulant, laquelle serait-ce ?
Ma vie toute entière est un jeu de dé pipé. J'ai grandi au sein d'une jungle grouillante, fière, aux règles distordues, je gagne ma vie en prenant des paris, en jouant mes commissions contre mes clients. C'est presque comme si vingt-neuf ans de vie sur le fil m'avaient expressément préparé à me fondre comme un poisson dans l'eau dans le moule du candidat idéal pour l'émission. Sans prétention. [sourire] Rien de ce qui m'attend ne me fait peur ni même ne me perturbera une seconde, mais j'imagine que tous les cons qui défilent ici vous disent la même chose. Alors disons que la meilleure raison, c'est qu'après la dernière saison, il est temps de montrer aux téléspectateurs qu'il y a des italiens qui savent parler anglais...
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les candidats-
Sauter vers: