-56%
Le deal à ne pas rater :
Carte Fnac+ & Deezer Premium 12 mois
60 € 135 €
Voir le deal

Partagez
 

 Roma, 27 ans

Aller en bas 
AuteurMessage
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
Roma, 27 ans Empty
Message (#) Sujet: Roma, 27 ans — Sam 4 Avr - 14:11




carte d'identité de Roma

AGE : 27 ans. HABITAT : Londres. PROFESSION : Créatrice de bijoux. ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle. STATUT SOCIAL : Mère célibataire.


cancer
indienne
écologie
rêver
profil psychologique


communicatif
75%
secret
25%


sensible
55%
insensible
45%


jovial
95%
froid
05%


lucide
60%
crédule
40%


altruiste
65%
égoïste
45%


téméraire
40%
craintif
60%


diplomate
50%
indélicat
50%


autonome
98%
assisté
02%


optimiste
80%
pessimiste
20%


modeste
85%
prétentieux
15%



végétarienne
tolérente
féministe
romantique






rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Namaste, j'ai l'impression d'être à un entretien d'embauche. J'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Je me disais bien qu'on aurait un entretien ce genre de choses, mais... bon c'est idiot mais c'est si sérieux ! Je m'appelle Roma, la femme de feu, j'ai vingt-sept ans et je suis créatrice de bijoux. J'ai ma petite marque, tout est fait-main … bon je ne suis pas trop là pour parler de ça, on va croire que je fais ma pub après. Je suis mère, je ne sais pas si c'est ce qui me définit le plus. En tout cas j'ose penser que ce n'est pas juste cela qui me définit. Je ne suis pas que mère. J'ai deux belles petites filles que j'aime tendrement. La plus âgée s'appelle Jessminder, ma reine des fleurs, mais on l'appelle le plus souvent Jessie. Elle a un sacré caractère et il lui arrive même de ne pas me répondre si j'ose l'appeler par son prénom en entier ! La petite dernière elle s'appelle Sonja, la sage, elle est plus calme, recherche moins mon attention que sa soeur. Ce qui m'effraie des fois, j'ai peur qu'elle ne soit pas assez forte pour ce que la vie pourrait lui réserver. Ou peut être que je me trompe et qu'en réalité son silence est synonyme de force. Elle n'a que 5 ans et déjà je m'inquiète beaucoup trop pour cette petite. Je suis née à New Delhi, cela fait à peu près 4 ans que je suis à Londres. Et non je n'ai pas réussi à me défaire de mon fort accent de chez moi et en réalité je n'ai pas l'intention de le perdre ! J'espère que je ne serais pas sous-titré si je venais à entrer dans l'aventure ! Je suis la petite dernière d'une famille de trois enfants, avant moi il y a eu Pasha et Ouma les inséparables et pas seulement parce qu'elles sont jumelles.Elles ont beau être mariées toutes les deux, elles passent plus de temps ensemble qu'avec leurs maris ! Et moi alors ? C'est ce que vous vous demandez ? Si j'ai rejoint le club des femmes mariées ? Ces femmes qui font du yoga toute la journée pendant que les nounous s'occupent de leurs enfants, du moins ce genre de cliché à l'américaine qu'on voit à la télé. Ce n'est pas la même chose chez nous, même si on pratique le yoga. Je n'ai pas d'homme dans ma vie aujourd'hui. Et c'est à peu près tout ce que vous obtiendrez de moi. Je doute que vous recherchiez à me mettre dans une case n'est-ce pas ? J'ai cru comprendre que votre émission était assez moderne pour ne pas se lancer dans des clichés. Je ne veux pas que vous me mettez dans la case des mamans célibataires, ou dans celle des divorcées frustrées. Je suis moi, Roma et il s'avère que je suis mère et qu'en ce moment je ne tiens la main d'aucun homme lorsque je me promène dans Hyde Park. Je ne sais pas si je peux dire que mon coeur est libre pour autant. Mes filles. Toujours elles. Peut-être que je suis l'une de ces mamans poules dont on a bon dos de caricaturé, finalement. Et pourtant je porte de la belle lingerie juste pour le plaisir de me plaire à moi-même. La dernière fois que je suis entrée dans un sex shop je n'ai pas rougi. J'ai à coeur de danser au moins une fois par semaine, chez moi, dehors. Mon corps ne m'a jamais autant appartenu. Et je suis tout de même maman, heureuse de courir après le doudou qui fera dormir ma dernière. Il m'arrive de sortir sans prendre le temps de changer le tee-shirt tâché du petit déjeuner. Je pleure quand je suis à bout de force, mais je pleure aussi après l'orgasme. Je suis une mère, une femme, une fille et une artiste. Et est-ce que j'ai vraiment besoin d'un homme ? Peut-être, pour lui dire à quel point je me sens libre sans lui. J'ai une vie sensiblement banale, je travaille de la maison, ce qui permet de m'occuper de tout ce qui tourne autour de ma vie de mère. Ce n'est pas toujours facile surtout que la boutique marche de plus en plus, alors heureusement que je peux compter sur mes amis les plus fidèles. Frances, première amie anglaise, ma boussole sur le sol anglais, même si elle n'est pas toujours hyper responsable elle m'aide souvent avec les filles ! Sinon il y a Angie, une maman peut-être trop responsable pour le coup ! Ce n'est pas juste moi et les filles. Il y a Rob aussi, mais lui c'est une autre histoire. Premier homme après leur père que j'ai présenté à mes filles. Il fait toujours partie de leur vie, mais plus en tant que Rob le petit-ami. Tonton Rob, qu'elles s'amusent à l'appeler. Au départ ça nous faisait tout drôle, on était plus ensemble, même si on s'aimait toujours, d'une autre manière. Elles ont en quelque sorte décidé pour nous qu'on resterait dans la vie de l'un et de l'autre et j'en suis plus que ravie ! Cet homme a fait beaucoup pour moi, je ne vais pas rentrer dans les détails, mais ça me semble indispensable de le nommer, de le dire à voix haute devant vous. Vous n'y mettrez peut-être pas la même importance que moi, mais je ne peux pas terminer cette entretien sans mentionner Rob Blythe, l'ex qui fait toujours rire ma vie.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
C'est une question digne des plus grandes introspections chamaniques, votre truc là. C'est très difficile d'y répondre, là comme ça. J'aurais peut-être dû me faire une petite boisson à l'ayahuasca et me laisser porter par les hallucinations de mon inconscient. Je pense que vous devriez y songer pour les prochaines saisons, ça pourrait donner quelque chose de complètement dingue. Bon ça peut être dangereux donc … A vous de voir ! Je pense être quelqu'un en devenir… Ou peut être que c'est vous qui avez besoin d'une petite mixture, parce que vous allez vous farcir de la philosophie de comptoir là. Donc oui, je pense être quelqu'un en devenir. Je ne suis pas encore totalement la personne que j'étais destinée à être. Je dirais même qu'il y a une Roma d'avant et une Roma d'après. Vous n'allez rien comprendre mes pauvres. J'ai beaucoup changé, beaucoup évolué. Non disons plutôt qu'avec le temps et certains évènements, j'ai laissé s'éveiller les traits de caractères contenus par la jeune moi. En somme certains diront que j'ai simplement grandis. Mais c'est plus que ça, j'étais endormis, en silence, comme un volcan qui attend patiemment de s'animer de nouveau. Et comme un volcan, j'ai fait quelques dégâts autour de moi, malgré moi. Un mal nécessaire pour enfin pouvoir m'épanouir. Je suis devenue indépendante, j'ai appris à être plus en confiance avec moi-même. J'ai découvert mon corps et aujourd'hui il m'appartient plus que jamais. Je suis féministe, bien sûr. Je ne sais pas pourquoi je le précise, en fait c'est une étiquette qui ne devrait pas exister. Toute femme et tout homme doit aujourd'hui militer pour qu'on soit tous égaux. Mais oui je suis féministe et je n'ai pas peur de le crier haut et fort. Je n'ai pas peur de ce mot. J'avais peur avant, de beaucoup de choses. De mon corps, du plaisir, des hommes. J'avais peur d'être mère, d'être femme. J'étais une flippé complètement anesthésier par les principes qui ont guidé toute une génération de Nair. Et d'autres encore. Je crois que j'avais même peur de mon ombre à un certain moment de ma vie. J'étais une petite souris qui laissait à peine entendre sa voix et quand j'y repense … je trouve ça étrange. J'ai tellement à dire aujourd'hui, j'avais tellement à dire à l'époque. Mais bon. Voilà. Aujourd'hui, je suis forte, sage je pense, à l'écoute, mais pas la dernière pour dire ce qu'elle pense. J'aime rire avant tout, j'aime danser, tous les jours. Surtout ne pas passer à côté d'une journée sans danser, c'est hyper bon pour le moral ! Si je peux faire de chaque moment une danse, cela me rend plus qu'heureuse. Attendez, je ne suis pas non plus danseuse professionnelle, quand je dis danse, ça se limite à un petit déhanché des épaules ! Je n'ai pas l'impression de répondre à la question pour l'instant, je suis désolée, je parle beaucoup, je me rattrape pour toutes ces années de silence ! Je vais vous décrire ma journée type, ça vous donnera un aperçu de celle que je suis et de ce qui m'anime, m'occupe, me passionne. Levé très tôt pour réveiller les filles, tirage de carte de tarot du jour, petit déjeuner… et tout ce qui touche à leur bien-être. J'ai souvent à peine le temps de me boire une infusion que je dois déjà les prendre par la main pour attraper le premier bus. Je ne conduis pas, je n'ai pas le permis, je n'ai jamais appris et aujourd'hui je n'ai clairement pas le temps. Alors, c'est souvent vélo ou bus avec les filles. On imagine tout un monde fantastique quand on est dans le bus, ce qui leur permet de passer le temps sans trouver ça trop contraignant. En ce moment on est tous des vikings embarqués dans notre drakkar et avide de découvrir des nouvelles terres. Je vous rassure une fois à l'école elles déposent leurs armes et oublient toute envie de « bagarre ». Je ne suis pas sûre d'être une bonne mère … Ahah. Ensuite, je fais souvent quelques petites courses, du pain, ou tout autres bricoles qui pourraient nous manquer. Et je rentre à la maison pour ma journée de travail. e commence par les mails et vérifier le flux des commandes. Ensuite, je me mets à la réalisation des commandes, j'essaye de tenir mon organisation, mais il m'arrive souvent de digresser et de me lancer dans une nouveauté. Je passe un petit temps sur les réseaux sociaux aussi, faire des petites photos, poster des story. Je mange, quand j'y pense. Et j'essaye de ne pas oublier l'heure pour aller chercher les filles. J'avoue, arriver en retard une fois sur deux. Je profite du chemin pour aller les chercher à l'école pour expédier les commandes réalisées dans la journée. Et puis c'est passage à la pâtisserie du coin pour ramener des goûters aux filles. Parce que cette fois on rentre à pied, on prend le temps d'aller faire un tour au parc, de parler de l'école de tout et de rien. Je suis peut-être une bonne mère finalement. Et puis il y a le retour à la maison, les devoirs, le repas du soir, le coucher, les derniers mails du soir, un peu de compta. Ma vie n'est pas si chiante, des fois c'est aussi l'heure de l'apéro avec les copines ! Il m'arrive même de faire venir une baby sitter. Je vais même vous parler d'un secret, il m'arrive de ramener des hommes (bon un ou deux) à la maison, le soir, après une soirée entre copine. Je vous assure. Et maintenant vous vous dites que je suis de nouveau une mauvaise mère. Bref. Oh la la, vu vos têtes je n'ai toujours pas répondu à la question non ? Donc je me concentre. Je suis végétarienne, je déteste le fast fashion et m'habille exclusivement en seconde main, je roule à vélo, j'ai banni les bouteilles en plastiques de ma vie, je suis exigeante avec mes filles, mais laxiste quand j'ai la flemme d'être une bonne mère, dès que j'ai du temps je dévore des livres en tout genre, je dessine beaucoup aussi principalement mes créations. Hmm je suis complètement fan des couleurs, c'est quelque chose qui me rend terriblement heureuse. Je suis fane de tout ce qui est signification des couleurs et également des prénoms, vous l'avez peut-être déjà remarqué. Le tarot, l'astrologie, le yoga, c'est mon plaisir honteux. Parce que j'ai tendance à un peu me moquer des yogis et autres sorciers du dimanche qui prétendent connaitre le caractère des gens grâce à leur signe astrologique. Mais, ça me fascine ce truc-là. Je vous jure. Et puis je me sens tellement plus concentré et sereine quand je prends le temps de recharger mes pierres avec de la sauge. Je sais, c'est assez risible. Dans le même genre, je pratique la detox digital tous les trois mois. Je fais une pause sur les commandes pour me concentrer sur des nouvelles créations, je poste plus sur les réseaux et je me sens fraiche comme un matin d'été. Oh et, je n'arrive jamais à voir la fin d'un film, ça me brise le coeur quand les choses se terminent. Je préfère fermer les yeux ou prétendre une envie urgente d'aller aux toilettes. Voilà, je crois que c'est tout ça qui me rend unique. Je ne sais pas trop ce qui fait qu'on me déteste ou pas, parce qu'en général je ne perds pas mon temps a essayer de le comprendre. Je crois que je peux parfois être égoïste, dans le sens où je me concentre avant tout sur mon bien-être perso et celui de mes filles. J'ai assez perdu de temps à vouloir faire plaisir aux autres. Alors, quand on essaye de me faire comprendre que je ne prends pas assez de temps à faire plaisir à telle ou telle personne, je décide que ça n'en vaut pas la peine. Je veux dire, que des fois je n'ai même pas envie de me forcer à aller voir un film qui m'intéresse pas juste pour faire plaisir à une copine. Mais je fais des efforts, pour les gens en qui j'ai parfaitement confiance et qui ne sont pas mal intentionnés. Je ne veux pas me retrouver avec des succubes qui vont profiter de ma gentillesse et me siphonner tout mon bonheur. Ce qui répond à la question de l'atout, je suis indépendante et je sais faire passer mes envies et mes besoins avant tout. Autre atout, je suis assez forte pour déceler les gens. Je crois que le silence de ma vie d'avant m'a permis d'observer et de comprendre les gens. On a tous des secrets et j'ai toujours été plutôt douée pour en déceler les contours. J'aime cette idée de secrets d'ailleurs, le fait qu'on ai tous des choses cacher. Je trouve ça attrayant. J'aime les gens secrets. Rassembler les morceaux du puzzle. J'ai un faible pour les secrets qu'on griffonne sur des bouts de papiers pour les dévoiler qu'à une seule personne, l'élue. J'aime surtout être l'élue. Quitte à forcer les choses. Faiblesse numéro une, je peux parfois perdre ma concentration quand ma créativité prend le dessus. Oh et j'ai tendance à digresser vous ne trouvez pas ? Je me tais, je pense en avoir dit beaucoup, voir trop.


dévoile ton potentiel


S'il t'était donné au cours de ton aventure la possibilité d'avoir des nouvelles de ton entourage, saisirais-tu cette occasion pour te rebooster ou craindrais-tu que cela te détourne de tes objectifs et t'affecte trop profondément ?
J'aurais le coeur brisé. Clairement. Il ne faut pas que ça arrive. C'est pour elles que je veux faire cette émission et en même temps s'il y a bien quelqu'un qui peut me faire changer d'avis, douter, hésiter, ce sont mes filles. Je n'ai jamais été loin d'elle. Je sais qu'elles vont très bien se débrouiller sans moi, ce n'est pas le problème. J'ai seulement peur, de ne plus les revoir. Qu'on me les enlève. Alors, imaginons qu'en plein milieu de l'aventure je reçois un message vidéo, ou une petite lettre mal écrite, je vais fondre. Rien que d'y penser … Non, je crois pas que vous faites ça non ? Je ne regarde pas souvent l'émission et je n'ai jamais regardé toute une saison en entier, mais il me semble que non ? S'il vous plait. Ahah. C'est juste que ..., je stresse rien que d'y penser. Donc franchement ça risque pas de me rebooster, si déjà j'ai des palpitations cardiaques rien d'y songer ! Oui peut-être que ça pourrait remettre en cause mon aventure, je ne sais pas. Tout dépend de qui je suis entourée, si je me suis créée ma petite famille Thrown Dice capable de me rebooster, je pense que ce serait seulement un petit passage à vide. Peut-être une petite semaine à déprimer et regarder des photos de mes filles toutes les cinq secondes, la larme à l'oeil. Ahah, le drame. Vous vous rendez-compte que je suis une vraie sensible, une mère poule qui a déjà peur d'être loin de ses filles. Oui, j'avoue qu'au quotidien j'essaye de ne pas être étouffante ou le genre de mère qui fait tout pour ses filles, qui ne vit que pour ses filles. Mais dans le fond, rien qu'en étant dans cette pièce avec vous, elles me manquent. Pourtant, elles ne sont pas loin. Mais elles me manquent et puis le fait d'être loin du reste de ma famille, je me repose beaucoup sur leur amour pour me faire grandir, pour me rendre heureuse. Je ne veux pas être la loque qui traine dans sa chambre pendant une semaine et qui refait la couleur de ses draps avec ses reniflements pathétiques … mais … rien n'est moins sur si vous me parlez de ma famille toute la sainte journée !

Si tu avais en ta possession une carte symbolisant le pouvoir de nominer un de tes camarades et qu'il t'était offert le choix de cibler un candidat considéré comme redoutable mais de qui tu es proche, ou quelqu'un de plus discret avec qui tu as peu d'affinités, quel choix ferais-tu ?
Hm, c'est une bonne question ça. Celle d'avant était très intelligente aussi d'ailleurs. Bon clairement je ne viens pas ici pour me faire des potes, je suis toujours ouverte à agrandir ma petite famille, mais j'aimerais aller loin dans le jeu, sans pour autant vendre mon âme au diable quoi. Donc je dirais que je pourrais cibler le candidat redoutable, même si on est proche, dans le sens où je me dis qu'il ne craint pas grand-chose par rapport au candidat plus discret. Je ne sais pas. Quelqu'un qui est timide et qui a du mal à se lier aux gens, n'est pas forcément une personne qu'on veut voir sortir tout de suite. Voyez-vous j'aimerais aller loin dans le jeu, je ne suis pas là pour devenir la meilleure pote de chacun, mais j'aime l'idée d'en apprendre le plus possible des autres. Et je crois qu'une personne silencieuse, peut nous apporter beaucoup quand elle se décide à s'éveiller. Je sais de quoi je parle. Imaginons que je tentais l'aventure avec la moi d'il y a quatre, cinq ans… Je serais certainement ce candidat discret et j'aimerais qu'on me laisse ma chance et le temps de m'ouvrir. Oui, je choisirais de mettre en danger un ami redoutable plutôt qu'un étranger discret. Mais, cette recette n'est pas gravée dans la roche. Je ne sais pas, si le candidat redoutable je le considère comme la prunelle de mes yeux, que je ne m'imagine pas une seule seconde vivre l'aventure sans lui ou elle. Je ne sais pas si je serais prête à le ou la mettre en danger. Je ne sais pas. Dans l'absolue je suis pour laisser sa chance à tout le monde, même aux plus discrets, surtout aux plus discrets. Ouais, on va dire ça. C'est le côté le plus compliqué les nominations. Parce qu'il n'y a pas de doute qu'avec cette promiscuité et l'enfermement on va vite se rapprocher, se rencontrer, s'adorer et même parfois s'aimer. Ce qui peut nous faire perdre la tête sur la véracité des choses. Est-ce que ces liens vont rester aussi fort en dehors du jeu ? Je n'en suis pas certaine, même si d'anciens candidats arrivent à me prouver le contraire. Je ne sais pas si ce sera applicable à mon aventure, si je rentre dans le jeu. J'aimerais que ce soit le cas.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les candidats-
Sauter vers: