Le Deal du moment : -62%
DODO Oreiller Grand luxe Quallofil Allerban ...
Voir le deal
14.99 €

Partagez
 

 Carl, 20 ans

Aller en bas 
AuteurMessage
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
Carl, 20 ans Empty
Message (#) Sujet: Carl, 20 ans — Sam 4 Avr - 14:12




carte d'identité de carlyle

AGE : vingt ans tout pile. HABITAT : brighton, angleterre. PROFESSION : garçon au pair. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel. STATUT SOCIAL : cœur à prendre.


capricorne
irlandais
photographie
réseaux sociaux
profil psychologique


communicatif
25%
secret
75%


sensible
100%
insensible
0%


jovial
35%
froid
65%


lucide
20%
crédule
80%


altruiste
50%
égoïste
50%


téméraire
10%
craintif
90%


diplomate
30%
indélicat
70%


autonome
25%
assisté
75%


optimiste
15%
pessimiste
85%


modeste
90%
prétentieux
10%



lunaire
paranoïaque
débordant
instable






rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Moi c’est Carl. Carl avec un « C ». J’ai marqué Carlyle sur votre fiche pour que ce soit conforme et tout mais j’utilise jamais mon nom en entier, j'aime pas en fait. Alors si vous pouviez juste mettre Carl quand ça devra apparaitre à l'écran ou ailleurs, j'avoue que ça m'arrangerait. Ça se voit que je regarde pas trop votre émission ? Je préfère pas vous mentir, j'aime bien le concept mais chez mes parents on avait pas de télé, et dans mes familles d'accueil c’était toujours l’heure de donner à manger aux enfants quand les quotidiennes passaient. (silence, et sourire gêné) Pardon je sais pas trop m’y prendre dans l’ordre, je peux rembobiner ? En fait je suis garçon au pair, et la référence aux familles d'accueil c'était pour ça du coup. Vous savez les gens qui vous logent et vous nourrissent, et en échange vous vous occupez des enfants et vous aidez dans l'entretien de la maison, voilà, c’est ça mon job depuis deux ans en gros. Un genre de double rôle de nounou et de bonne à tout faire. Enfin c’était, c’est, je sais pas. À l’origine je viens de Carrick-On-Shannon, c'est une ville en Irlande dans le comté de Leitrim mais vous fatiguez pas à l'écrire c'est long et pas très intéressant. En plus je suis sûr que vous avez retenu aucun nom là, mais je vous en veux pas. J'ai bougé plusieurs fois ces deux dernières années en fonction d'où je trouvais une famille mais si j'avais pu rester en Irlande je l'aurais fait. Sauf que pour faire au pair faut aller dans un autre pays vu que le principe du séjour au pair c'est l'échange culturel, alors j'ai été en Angleterre parce que c'était pas loin. J'avais pas envie d'aller à l'autre bout du monde et de galérer avec une autre langue, moi ce que je voulais c'était juste changer d'air. Ma dernière famille se trouvait à Brighton, c’est là que je vis en ce moment sauf que je travaille plus pour eux, c’est compliqué en fait. Je traverse une sorte de creux personnel depuis quelques semaines, depuis que la dernière famille a trouvé un remplaçant et que moi, je suis parti. Je sais pas trop quoi faire de ma vie à vrai dire maintenant, continuer comme au pair ou me trouver un vrai job. Serveur, ou livreur, un truc qui demande pas de qualification particulière c'est pas le genre d'offres qui manquent mais franchement j'en sais rien. Je dis ça mais en vrai ça me tente pas des masses. Rester à Brighton encore quelques temps ou rentrer au bercail, c'est un peu mes deux seules options aujourd'hui et dans les deux cas c’est risqué je crois. J’ai aucune idée d’où je vais et ça me fait peur, mais genre vraiment. De toute façon peu importe où j’irai je me sentirai jamais chez moi nulle part, en ce moment je vis en coloc et ça se passe pas super bien. Mes parents ils doivent être bien contents de plus m’avoir dans leurs pattes depuis deux ans, et même si ma mère dit que je peux revenir quand je veux je sais que c'est pas si simple. Au pair c'était pas un job que je voulais faire à tout prix et je peux vous dire que c'est pas très épanouissant, mais c'est juste le premier truc que j'ai trouvé pour prendre mes distances. J'avais aucune expérience de garde d'enfant mais ça l'a quand même fait, en quelques semaines c'était réglé et ma valise était faite. J’ai quitté ma famille parce que tout était devenu compliqué, entre les reproches silencieux de mon père depuis trop longtemps, ma mère complètement à l'ouest en permanence et l’accident de Blake - trop compliqué je vous dis. Au final les familles pour lesquelles j’ai travaillé ensuite étaient compliquées à leur manière aussi, y’avait toujours un truc qui n’allait pas, un truc qui passait pas ou un truc que je comprenais pas. J'aime pas plus que ça m'occuper des gosses en plus, puis bon t'as vite fait de devenir l'esclave de la famille si tu tombes dans la mauvaise, mais ça c'est au petit bonheur la chance tu t'en rends compte qu'une fois dedans. Ma toute première famille d'accueil me payait une misère et me laissait aucun jour de repos, par exemple. Je suis peut-être pas fait pour ce job en fait, c’est pour ça que j’hésite à chercher une nouvelle famille et à reprendre contact avec l’agence pour être replacé quelque part. Vraiment je suis perdu, c’est pas trop tard pour faire quelque chose de ma vie j’imagine mais quoi ? J’ai vingt ans, aucun diplôme en poche et zéro perspective d'avenir, je trouve que ça craint un peu.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Y’a un truc qui revient souvent à mon sujet, une sorte de pensée commune où tout le monde se met d'accord pour dire que je déborde d’idées fantasques et que je devrais écrire des bouquins. Ou des films. Ça a l'air cool comme ça mais quand on me le dit c'est pas cool justement, c'est plus pour me secouer et me dire de revenir à la réalité parce que je peux vraiment partir très loin dans mes délires parfois. Dans ma tête ça va très vite, beaucoup de choses s’y passent, beaucoup de trucs que je pense très fort mais que je dis pas. Comme en ce moment. Je me fais des commentaires dans ma tête à propos de tout, des petites réflexions à moi-même, des répliques qui trouveraient leur place dans la conversation mais que je placerai à aucun moment. Je formule oralement à peu près 30% de ce que je pense, pour vous donner une idée. Tout à l'heure j'ai dû vous sembler limite bavard comme mec mais autant vous prévenir, en temps normal c'est pas du tout comme ça. Se présenter et parler de sa vie en général c'est facile, et là je sais que je peux pas m'économiser en mots comme je le fais normalement. Vous savez moi je me situe beaucoup plus dans les sentiments, j'ai souvent pas grand-chose à dire. C'est tout dans la tête, encore une fois. Bon, admettons que je sois dans un jeu vidéo et que je doive créer un personnage à mon image. Déjà on part sur un gars plein de doutes et de contradictions, dont l'imagination s'emballe vite et qui pense beaucoup trop. Un gros parano de la vie, aussi. Il est excessif et comme il a pas les pieds sur terre il se prend sans cesse le portail de la réalité en pleine face. Le gars a besoin qu'on lui pose des limites aussi parfois, et puis il est assez influençable, c'est le genre à adhérer hyper facilement aux théories complotistes, aux histoires de fin du monde, aux manipulations des politiques et des médias, aux fake news en tous genres.. Il remet facilement tout en doute dès qu’il lit un article allant dans ce sens en fait, sans se poser de questions. Et en même temps il passe énormément de temps sur internet, d'ailleurs les réseaux sociaux ont pris une place énorme dans sa vie. Il se jette sur la moindre notif et vu qu'il a souvent des pensées démesurées et des réactions dramatiques, il vit mal le simple fait que quelqu'un n'ait pas regardé sa story jusqu'au bout par exemple. Pour vous c'est rien, alors que pour lui c'est forcément qu'il a dit ou fait un truc qui plait pas et là c'est parti pour une grosse remise en question. Car quelque part il a un certain besoin de reconnaissance et d'exister aux yeux du monde, le gars. Il aime les histoires à dormir debout et il s'en fait aussi des tas dans sa tête, tout le temps, auxquelles il croit et il finit toujours frustré parce qu'il n'arrive pas à gérer le décalage entre la réalité bien souvent décevante et ses fantasmes. Et puis le gars se laisse facilement distraire, il peut se perdre dans ses pensées en pleine discussion. La faute à ses idées fixes qui l’absorbent tellement qu’il perd le fil de ce qu’il dit ou ce qu’il fait, beaucoup trop souvent. Dans un jeu vidéo un mec comme ça serait pas franchement le perso le plus fun ni le plus intéressant, et je pense qu'on voudrait tout naturellement pas le faire évoluer. Sauf que dans la vraie vie ce mec c'est moi et il arrive pas à évoluer non plus. J'ai l'impression de chercher ma place depuis que je suis né, en plus je viens d'avoir vingt ans et ça m'angoisse, j'ai pas envie d'être un adulte. Y'a trop de responsabilités, on devient aigri, on finit par détester sa vie et moi je veux pas finir comme mon père. Déjà que ma vie est pas folle je trouve et pourtant des responsabilités j'en ai pas des masses, alors j'imagine pas après quand il faudra gérer des vrais problèmes d'adultes. Moi j'ai pas le courage de prendre ma vie en mains pour le moment mais je pense que vous aviez compris, les grandes décisions et les changements me font peur. Si j'avais été du genre courageux j'aurais affronté les problèmes à la maison et je serais pas parti, j'aurais fait des études supérieures aussi. En fait toute ma vie repose sur un manque de courage, je pourrais donner tellement d'exemples là mais je me rends compte que le tableau est déjà pas très reluisant donc c'est mieux si je m'arrête ici dans l'auto-appréciation.


dévoile ton potentiel


Si tu pouvais choisir de revenir à un moment précis de ta vie pour en modifier le cours ou ses conséquences sur ton existence actuelle, lequel serait-ce et pourquoi ?
Oh. Je m'attendais pas du tout à cette question, bon. Je suis assez à l'aise pour parler de mon passé mais y'a un truc, un seul, que j'ai du mal à évoquer parce que ça a vachement fragilisé la famille et ma relation avec mon père. Tout à l'heure j'ai mentionné en coup de vent l'accident de Blake mais je vous ai pas dit qui c'était, et c'était volontaire. Je vais le faire maintenant du coup parce que je vois pas de quoi parler si c'est pas de ça.. Donc Blake c'est mon petit frère, il a six ans de moins que moi et aujourd'hui il est paraplégique. Par ma faute. (gros blanc) J'ai toujours endossé mon rôle de grand-frère avec fierté vous savez. Quand Blake est né j'ai tout de suite été très protecteur envers lui, j'ai même insisté auprès de mes parents pour que son berceau soit installé dans ma chambre et je me levais la nuit quand il pleurait. En grandissant il m'a un peu pris pour modèle, il était là vouloir m'imiter sans arrêt et je voyais son regard admiratif devant tout ce que je faisais. Moi j'étais content et j'avais tendance à être pas mal dissipé à la maison parce que je sentais que j'avais de l'influence sur quelqu'un et mine de rien j'aimais ça. Il avait six ans, j'en avais onze et chaque bêtise que je faisais il la faisait aussi. Comme monter sur le toit de la maison, c'est débile et encore aujourd'hui je pourrais pas vous dire pourquoi j'ai fait ça. Y'avait un velux dans le grenier qui s'ouvrait sur le toit, j'ai grimpé sur une commode et je suis sorti, suivi par Blake. Je me souviens plus très bien ce qu'on a fait une fois là-haut, certainement les zouaves, je peux juste vous dire qu'à un moment il est tombé. J'ai eu super peur et j'ai été chercher mon père, puis tout s'est enchainé. L'ambulance, l'hôpital, mes aveux, l'attente, la peur. Et finalement le diagnostic sans appel : la moelle épinière était touchée, ce qui voulait dire paralysie des deux membres inférieurs. Blake ne marcherait plus jamais et moi j'allais devoir vivre avec cette culpabilité-là pour le restant de mes jours. La vie à la maison n'a plus été la même après ça, vous vous en doutez. Les dernières années ont été très compliquées entre le coût des hospitalisations et du fauteuil roulant, le fait de devoir adapter la maison pour qu'il puisse s'y déplacer et puis sa scolarité forcément impactée aussi. C'était vraiment dur de voir mon frère dans cet état et de savoir que j'y étais pour quelque chose, mais ce qui était pesant aussi c'est de voir mes parents inquiets au quotidien pour lui, et d'avoir l'impression d'être dans leur pattes et de plus vraiment exister en fait. J'étais comme un fantôme errant dans la maison, je me sentais invisible et encombrant à la fois. Mon père  m'en a beaucoup plus voulu que ma mère, elle est à côté de ses pompes tout le temps depuis qu'elle est sous medocs. Lui je sens vraiment qu'il m'en veut, il a même pas besoin de me le dire j'ai qu'à croiser son regard pour le comprendre. Il m'a déjà fait quelques reproches voilés à ce sujet et je crois qu'il estime que je culpabilise pas assez, comme j'en parle pas il sait pas que moi aussi j'en souffre et que moi aussi je m'en veux. Cet accident il a détruit beaucoup de choses et l'ambiance était devenue trop lourde pour moi, c'est pour ça que j'ai saisi la première occasion pour partir. La vie à quatre me manque mais pas les tensions de ces dernières années, je sais pas si j'arriverai un jour à retourner chez moi car le temps passe mais là-bas, rien ne change. Je donnerais tout pour revenir neuf ans en arrière et pas monter sur ce fichu toit, ma vie serait probablement bien différente aujourd'hui et je parle même pas de celle de Blake.  

En près de dix ans, nous avons vu passer toutes sortes de joueurs et un certain nombre se sont aussi révélés être de fins stratèges. Sera-ce aussi ton cas, ou bien comptes-tu te tenir à l'écart des tactiques et stratégies des autres candidats pour vivre ton aventure en toute autonomie ?
Alors déjà l'autonomie c'est pas franchement un mot qui me définie, et je pense que votre test tout à l'heure l'aura fait ressortir. Je m'imagine mal faire mon jeu dans un coin sans jamais solliciter les autres, et en même temps j'ai pas le sentiment d'avoir l'âme d'un grand stratège, loin de là même. J'arrive déjà à peine à mener une réflexion par moi-même donc je vois pas trop comment je pourrais influer sur le jeu avec ma petite personne et mes idées floues. Joueur je veux bien essayer de l'être mais comme vous dites y'en a de toutes sortes, et moi je crois pas être capable de construire toute une stratégie, je risque plus d'être un suiveur et d’adhérer à un plan si on m'en propose un. J'ai rien contre le fait de m'allier aux autres mais faudra pas compter sur moi pour diriger le projet, je suis bon qu'à écouter les gens et penser en mode fouillis dans ma tête, les idées brillantes et les meilleures tactiques naitront à tous les coups dans d'autres esprits plus éveillés. Du coup je sais pas si ça répond à votre question ? Je compte pas forcément me tenir à distance des grands joueurs, s'il faut se rallier à une cause je serai sûrement l'un des premiers à le faire vu que c'est pas difficile de me convertir donc je devrais faire le bonheur des manipulateurs à la recherche de disciples dont ils se serviront pour le jeu et à qui ils feront miroiter une amitié imaginaire. Il suffit de me vendre un projet tordu ou utopiste et de me donner un peu d'importance, et c'est dans la poche. Oui je me prépare mentalement à être utilisé puis jeté comme un vieux kleenex à un moment ou à un autre, je sais que je représente une proie facile et comme d'habitude je m'en rendrai compte qu'après coup. C'est classique chez moi, la prise de conscience est toujours super tardive et j'ouvre les yeux qu'une fois que je me suis pris une claque. On verra hein mais si on entend parler d'un candidat trop naif pour son propre bien à qui on a retourné le cerveau bien proprement dans quelques semaines, je parie tout ce que vous voulez que ce sera moi.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les candidats-
Sauter vers: