Le Deal du moment : -27%
Apple AirPods Pro
Voir le deal
205 €

Partagez
 

 Michaela, 40 ans

Aller en bas 
AuteurMessage
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
Michaela, 40 ans Empty
Message (#) Sujet: Michaela, 40 ans — Sam 4 Avr - 14:17




carte d'identité de michaela

AGE : 40 ans HABITAT : Londres PROFESSION : cascadeuse ORIENTATION SEXUELLE : depuis quand ça se demande? STATUT SOCIAL : divorcée


bélier
sud africaine
compétition
sensations fortes
profil psychologique


communicatif
50%
secret
50%


sensible
60%
insensible
40%


jovial
50%
froid
50%


lucide
80%
crédule
20%


altruiste
70%
égoïste
30%


téméraire
90%
craintif
10%


diplomate
35%
indélicat
65%


autonome
100%
assisté
0%


optimiste
50%
pessimiste
50%


modeste
40%
prétentieux
60%



maniaque
casse-cou
lunatique
impulsive






rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.

Bonjour, Michaela, enchantée. Vous pouvez m'appeler Micha. J'ai 40 ans, je crois savoir que c'est assez âgé pour votre jeu non ? Mais tant que je fais encore bander ça va j'imagine...pas vrai les gars ? Non pas que je sous entende que vous basiez tout sur le physique mais c'est clairement un paramètre qui entre en compte chez vous, on le sait tous. Je vais pas vous en blâmer, c'est de la télé, c'est normal. On a tous besoin de rêver. Hm ouais pardon je divague, on est pas là pour discuter de vous, mais de moi. Je suis née à Johannesburg, en Afrique du Sud pour les incultes. J'ai eu une enfance compliquée. Des parents stricts, cathos et coincés. Pendant très longtemps j'ai caché ma sexualité et mon attirance pour les filles. Je savais que mes parents ne l'accepteraient pas. Que la société ne l'accepterait pas. L'Afrique et l'homophobie c'est tout une histoire. Alors j'ai renié une partie de moi. Mais ça me bouffait de l'intérieur. Le seul au courant, mon confident, c'était mon grand frère. Je pouvais au moins compter sur le soutien d'une personne. Pendant ce temps, j'économisais de l'argent, dans le but de me casser loin de tout ça à mes 18 ans. Je n'ai pas eu à attendre jusque là. Un beau jour, un ami de mon père m'a surprit en train d'embrasser une fille. Autant dire que la première chose qu'il a fait a été d'appeler mon paternel et tout balancer. Quand mes parents m'ont confronté, je n'ai pas cherché à nier. J'aurais peut être dû. Ils m'ont mit dehors dans la foulée. J'avais 17 ans. Je ne sais pas si vous pouvez vous imaginer ce que ça fait d'être rejeté par votre propre famille simplement pour être...vous même. Je suis allée vivre chez mon frère. Même s'il habitait dans un petit studio, que ça l'a mit en conflit avec les paternels, il a accepté de m'héberger. Je dormais sur un matelas gonflable par terre dans l'entrée mais c'était toujours mieux qu'être à la rue. On a vécu comme ça pendant un an. Le temps que je finisse le lycée et qu'on réunisse assez d'argent pour se barrer. Loin. Très loin. L'Angleterre nous voilà. Je crois que ma vie a réellement commencé lorsque j'ai foulé le sol anglais. J'ai enchaîné les petits boulots. Serveuse. Caissière. Femme de ménage. Tout était bon à prendre. Et puis je l'ai rencontré. Zoey. La femme qui a chamboulé ma vie. Brillante, hypnotisante, drole... D'un milieu complètement différent du mien. Une petite bourge, étudiante en droit, écolo, féministe et militante assumée. Du genre à défiler dans les rues, pancartes en main, pour défendre les causes qui lui tiennent à coeur. Je ne saurais pas vous l'expliquer mais ça a matché tout de suite. Une fois bien installées dans nos vies, on a voulu agrandir notre famille. On s'est beaucoup interrogées sur la façon de procéder. Une mère porteuse ? Une FIV ? Et puis on s'est dit qu'on voulait aider, recueillir un enfant dans le besoin... On pensait accueillir un petit en bas âge, et puis ça nous ait tombé dessus sans prévenir, on a été bouleversées par un frère et une soeur. 5 et 12 ans. Cela n'a clairement pas été facile tous les jours, surtout avec leur passif. Aujourd'hui ils ont respectivement 17 et 24 ans. Ils ont bien grandis. Je suis très fière de ce qu'ils sont devenus même si parfois ils peuvent me pousser à bout, mais c'est le lot de tous les enfants, pas vrai ? Côté vie sentimentale, j'ai oublié de préciser un truc, je suis divorcée à présent, mais je n'ai pas envie de m'étaler sur le sujet, sinon je risquerais de m'emporter. Quand à l'aspect professionnel, voilà maintenant une dizaine d'années que j'exerce le métier de cascadeuse. C'est un kiff total, j'adore ce que je fais. C'est parfois dangereux certes, mais c'est justement ça qui est bon.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?

Bordel j'ai l'impression d'être à un entretien d'embauche et de devoir citer mes qualités et mes défauts...Remarquez c'est un peu le cas non ? Vu que le but c'est que je sois sélectionnée en tant que candidate, et quelque part, c'est quand même du travail de participer à un jeu comme celui là. Je crois que je suis assez difficile à cerner. Je suis une nana aux multiples facettes. Je peux être chaleureuse comme glaciale, douce comme brutale, patiente dans certains cas et ne pas tenir en place dans d'autres... Je suis bourrée d'antagonismes j'en ai conscience. Mon caractère imprévisible peut déconcerter, bordel moi même je ne me comprends pas parfois je vous jure. Mais y'a certains traits qui restent une constante tout de même. Par exemple celui qui pourrait le plus vous intéresser, c'est mon esprit compétiteur. J'ai la gagne dans le sang. “L'important c'est de participer” ? Sérieusement ? C'est bien une phrase de loser juste dans le but de se consoler. Je suis à fond dans tout ce que je t'entreprends, dès que je joue, c'est pour l'emporter. Même une partie de uno ou de monopoly. En revanche attention, je déteste les tricheurs, ah ça non ! On doit faire dans les règles de l'art, par contre ça ne m'empêche pas d'être une très mauvaise perdante et souvent de mauvaise foi. Ce qui fait que les gens ne veulent plus jouer avec moi je comprends pas ! Même mes pauvres gamins, il était hors de question de les laisser l'emporter juste pour leur faire plaisir...Non non. Que t'as 7 ans ou 30 ans c'est la même punition. De toute façon ce n'est pas une leçon que je veux leur apprendre dans la vie. Ce que tu gagnes, tu dois le mériter. On était souvent en désaccord sur ça avec ma femme... Quoi qu'il en soit, si vous me prenez, je compte bien me donner à fond dans toutes vos conneries. Missions, chasse aux secrets, stratégies... Si il y'a une chose que je déteste c'est faire de la figuration. Comptez pas sur moi pour jouer le rôle de la potiche de service. Pour ce qui est de la vie en communauté, y'a peut être un truc que les candidats risquent de ne pas aimer, c'est mon côté maniaque. J'ai besoin que chaque chose soit rangée à sa place. J’essaierais de prendre sur moi mais faut pas déconner non plus. Si c'est une vraie porcherie, ils vont m'entendre. Merde c'est pas compliqué de faire sa vaisselle une fois que t'as bouffé, ou de ranger un truc après son utilisation. C'est la base.


DÉVOILE TON POTENTIEL


Crois-tu en la vie après la mort, la vie sur une autre planète ou encore au destin ? Te considères-tu comme ouverte d'esprit ou très cartésienne ?
Tant de questions méthaphysiques, cela me surprend un peu de votre part. Mes parents étaient de fervents croyants, pratiquants... Mais de mon côté, je suis athée. Je ne crois pas en l'existence d'une force supérieure qui veillerait sur nous ou une quelconque autre connerie du genre. En revanche j'ai envie de croire en la réincarnation, plutôt que le vide total une fois qu'on a passé l'arme à gauche. J'aime bien l'idée que notre âme survive pour aller habiter un nouveau corps. Enfin c'est juste histoire de se rassurer car sinon ça serait tellement déprimant de se dire que c'est le néant qui nous attends. Mais bon j'imagine qu'on aura jamais la réponse à cette question existentielle. En revanche, celle dont on pourra éventuellement avoir un jour c'est, y'a t'il une vie extraterrestre ? C'est tellement égocentrique de penser qu'on serait les seuls dans l'univers... Pour moi c'est évident qu'il y'a de la vie ailleurs. Sous quelle forme, je n'en ai pas la moindre idée, mais une chose est sure on est pas seuls. Quant au destin...Dans le genre notre futur est tout tracé ? Ce qui devrait arriver arrivera. Balivernes. Comme le disait Invictus : “Je suis le maître de mon destin, le capitaine de mon âme. ”.

Tu n'es pas sans savoir que la production se plait à tirer les ficelles d'un jeu comme Thrown Dice, initiant parfois des missions qui poussent les candidats à faire des choses qu'ils n'auraient peut être pas faites autrement. Crois-tu que tu aurais des scrupules à adopter certaines attitudes à l'égard de candidats si tu te rapprochais d'eux, ou au contraire que rien ne saurait se placer entre le jeu et toi ?
Des scrupules ? Probablement. J'ai un petit cœur qui bat et des émotions comme tout le monde. En revanche, est ce qu'ils m'empêcheraient d'accomplir mes missions ? Certainement pas. Le jeu avant toute chose, j'en ferais ma priorité absolue. Et quand on connait ma mentalité de compétitrice. Sachez que rien ne saura s’immiscer entre le jeu et moi. J'espère que les autres candidats seront dans le même état d'esprit, et qu'ils comprendront que ça n'a rien de personnel, c'est juste le jeu. Il faut savoir se détacher et ne pas prendre les choses trop à cœur.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les candidats-
Sauter vers: