Le deal à ne pas rater :
Housse de Transport Power A – Zelda pour Switch
5.03 €
Voir le deal

Partagez
 

 Avalon, 26 ans

Aller en bas 
AuteurMessage
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
Avalon, 26 ans Empty
Message (#) Sujet: Avalon, 26 ans — Sam 4 Avr - 14:20




carte d'identité d'Avalon

AGE : j'erre depuis 26 ans sur cette Terre. Je rêve d'en découvrir tous ses secrets. Elle nous donne tant de notre naissance jusqu'à notre mort qu'il faut savoir lui rendre hommage. HABITAT : Je vis ici et là. J'ai longtemps voyagé avant de me poser en Alaska pour y faire ma vie. Loin de tout et me rapprocher de la nature. PROFESSION : Je suis agricultrice. Je vous ai déjà dit que j'aimais la terre ? ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les hommes. Ceux qui savent se débrouiller, qui savent vivre sans un miroir en face de lui pour contempler ses muscles à chaque fois. STATUT SOCIAL : Riche. Riche de ce que la vie m'apprend.  Je ne saurai donc pas définir ma richesse monétaire. Intellectuellement, par contre, je suis en haut de l'échelle.


sagittaire
américaine
paranormal
nature
profil psychologique


communicatif
80%
secret
20%


sensible
50%
insensible
50%


jovial
70%
froid
30%


lucide
60%
crédule
40%


altruiste
90%
égoïste
10%


téméraire
100%
craintif
00%


diplomate
30%
indélicat
70%


autonome
80%
assisté
20%


optimiste
50%
pessimiste
50%


modeste
100%
prétentieux
00%



À l’écoute
Autonome
Franche
Combative






rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Alors déjà, bonjour. C'est important de se présenter et c'est la première chose que l'on m'a apprise ; le respect. Je m'appelle Avalon et je suis âgée de vingt-six ans. Je suis née à New-York, la ville qui ne dort jamais. Celle du stress et de la rapidité. Un jour, vers mes six ans, mon père a fait une crise cardiaque. C'est comme si l'épée de Damoclès nous avait pris pour cible. Il était trop stressé et devait changer de travail. Le médecin nous avait mis en garde. Mon père était alors avocat et gagnait bien sa vie. Cependant, pour vivre, il devait lâcher ses affaires et commencer quelque chose d'un peu moins prenant. Mes géniteurs ont longuement réfléchi avant de trouver la solution. Tout vendre et partir en Alaska. Loin de tout, de toute civilisation pour vivre proche de la Nature. Nous avons développé notre propre ferme en prenant soin de garder de bons rapport avec nos voisins. C'est primordial la bonne entente. J'ai donc grandi en ayant les mains dans la boue et en sachant cultiver des légumes comme des fruits. J'ai appris très rapidement à monter à cheval. J'adore aller me balader durant des heures pour me couper de ma famille. Me recentrer sur moi-même. A vingt-six ans, je n'ai jamais été aussi heureuse.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Je suis une personne avec un fort caractère. J'ai grandi avec la nature, je suis féminine mais j'ai les mains caleuses. J'aime le travail manuel et je ne m'en cache pas. J'ai un franc parlé et j'aime défendre mes idées. Certains aiment, d'autres non. Cela pourrait fortement me porter préjudice dans l'aventure mais qu'importe. J'ai un message à faire passer et je ne compte pas faire dans la demi-mesure. J'aime la nature, ce qu'elle apporte. Je risque de ne pas rester neutre si quelqu'un sabote un arbre juste pour le plaisir de marquer ses initiales, par exemple tout comme un candidat qui mangerai toute la journée seulement par ennui. On ne s'en rend pas compte mais la nourriture est quelque chose d'accessible, certes, mais l'avoir en quantité ne donne pas conscience de ce que l'on tue pour pouvoir assouvir ses besoins. Je risque de faire ma moralisatrice mais qu'importe. Je passerai sûrement pour la folle de service. Une donneuse de leçons. On verra bien.
J'ai une haute estime de moi-même dans le sens où je connais mes valeurs et ma force tant mentale que physique. Vivre dans une ferme nous permet de se recentrer et de connaître nos limites. J'aurais sûrement du mal à me faire accepter. On verra bien. Je suis quand même très joviale et j'aime rire alors ça fera peut-être pencher la balance, qui sait ?


dévoile ton potentiel


Si tu devais illustrer la citation "c'était mieux avant" par une anecdote de ton passé, laquelle serait-ce et pourquoi ?
J'étais jeune lorsque l'on a commencé à vivre dans la ferme. Ça devait être l'année de mes huit ans, pas plus. A New-York, je voyais très peu mon père alors que là, c'était tous les jours Noël. Un jour – il venait tout juste de neiger – je vois des traces de sabots dans la neige. Comme le petit Poucet, j'ai suivi le chemin qui me menait à notre clairière. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir mon géniteur m'attendre avec deux chevaux. Un pour lui, on pour moi. C'est à cette époque que j'ai commencé à apprendre l’équitation. Et Gift devint alors mon meilleur ami. Malgré les chutes et les os brisés, je me suis rapidement élevée dans le milieu équestre pour ne faire qu'un avec mon destrier. Des concours, des randonnées... Rien ne nous arrêtait. C'était vraiment la liberté dont j'avais rêvé.

En tenant compte de ta personnalité et en te basant sur ton entente avec les autres en général, au bout de combien de semaines penses-tu connaitre ta première nomination dans l'aventure ? Et juges-tu plus probable de te retrouver en danger sur décision de tes camarades ou suite à une prise de risque personnelle qui pourrait mal tourner, par exemple lors d'un prime ?
Je dirais que l'on ne peut jamais prévoir le futur. Je pourrais être nominée la première semaine comme la troisième. Comme je l'ai dis dans vos précédentes questions, on ne peut pas plaire à tout le monde et je ne peux savoir si l'on m'aimera ou non. C'est quitte ou double. Tout comme savoir si ça viendra de mes camarades ou de moi-même. Je suis impulsive, je ne réfléchis pas toujours assez. Très grand défaut chez moi. Je pourrais très bien me trahir lors d'un prime ou ma franchise pourrait faire défaut auprès de mes colocataires. Je ne pense pas que je puisse savoir de quoi demain sera fait et, surtout je ne veux pas me porter malchance. Comme on dit ; Carpe Diem !
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les candidats-
Sauter vers: