-35%
Le deal à ne pas rater :
-35% sur les lunettes de soleil audio Bose Frames Rondo
149.99 € 229.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Felicity, 66 ans

Aller en bas 
AuteurMessage
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
Felicity, 66 ans Empty
Message (#) Sujet: Felicity, 66 ans — Sam 4 Avr - 14:21




carte d'identité de Felicity

AGE : 66yo. HABITAT : Georgia, USA. PROFESSION :Vendeuse retraitée, professeur de musique et experte du vert sur le net. ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle. STATUT SOCIAL : Veuve.


Bélier
Américaine
Musique
Nature
profil psychologique


communicatif
60%
secret
40%


sensible
75%
insensible
25%


jovial
55%
froid
45%


lucide
85%
crédule
15%


altruiste
40%
égoïste
60%


téméraire
95%
craintif
5%


diplomate
35%
indélicat
65%


autonome
95%
assisté
5%


optimiste
55%
pessimiste
45%


modeste
55%
prétentieux
45%



Douce
Mystérieuse
Apaisante
Franche






rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Oh mon coeur. Felicity attrape la main du casteur en souriant Je suis désolé, mais si on commence à parler de mon passé, on va rester ici des heures et même si je sais que je suis bonne oratrice, je ne pense pas que tu aies des heures à me consacrer. Alors on va être assez brève sur mes jeunes années et je m'attarderais sur qui je suis aujourd'hui. Je pense que c'est surtout pour ceci que je suis assise là à partager le thé avec vous. Lâchant sa main, Felicity attrape de nouveau sa tasse encore fumante du thé qu'elle à elle-même apporté pour cette entrevue. Je suis une enfant née dans une famille bien trop nombreuse, ayant vécu ce que le commun des mortels nomment “nos plus belles années” dans une culture particulière. Un art de vivre qui aujourd'hui, est passé de mode, dans le paraître, mais pas les fondamentaux. Les fameux Hippies. J'ai quitté la maison très jeunes pour suivre mon instinct sur les routes de ce pays infini qu'est les Etats-unis. J'ai vécu à cent à l'heure fait des erreurs, de belles rencontres et vécu en poussant mes valeurs et croyances comme un véritable mode de vie. J'étais jeune et inconsciente. Mais de toutes ces minutes qui ont fait ma vie, je n'en regrette absolument aucune. Car chacune d'entre elles font aujourd'hui la personne que je suis et que j'aime tellement être. Je vis dans une petite ville de Géorgie. Le genre d'endroit où on se connaît tous. Où le voisinage est à la fois la meilleure chose et la pire. J'ai une petite maison, mais un beau jardin dans la pure tradition des maisons typiques du coin. En bois et peintes en blanc et bleue. Une vue sur la forêt et la montagne. De grands espaces pour se perdre. Un idéal. Pour en arriver là, j'ai longtemps été professeur de musique pour des particuliers. Mais ce n'était pas mon métier principal. Non j'étais vendeuse. Je tenais avec une amie une petite échoppe où l'on vendait des fleurs et des plantes. Une échoppe qui a fini par disparaître avec la naissance de ces grands magasins où l'on trouve tout bien trop facilement. Oh ne pensez pas que je suis de ces vieux qui n'aiment pas le progrès ! Bien au contraire. Après cette échoppe et encore aujourd'hui, je vends mon expertise et ma connaissance de la botanique sur le net. Il faut évoluer avec son temps. Et même si je ne suis pas fan de toute cette sur consommation qui semble s'être établie depuis trop longtemps dans mon pays, je ne vais pas non plus être celle qui va casser les pieds à ses proches. Tant que personne ne vient me dire comment vivre, je ne suis personne pour le dire aux autres.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Je suis la fameuse voisine étrange que tu croises souvent. Celle qui s'habille étrangement. Celle qui à l'air d'être d'une autre galaxie, d'un autre temps. Celle que les plus froids évitent, mais que ceux qui aiment leur prochain. Je suis encore aujourd'hui catégorisée comme une hippie. (Felicity pousse un petit rire suivis d'un soupir satisfait.) Je fais pousser une bonne moitié de ce que je mange. Je suis passionnée de nature et d'écologie. Je jardine, je joue de la guitare dans mon jardin au milieu de mes plantes. Je porte des cookies à mes voisins, enseigne le piano à leurs enfants quand je les garde. J'intrigue. Parce que je vie seule. Mais mince après avoir donné tant d'amour et en avoir perdu trois durant ma vie, je n'ai la force que d'aimer que mon chat. Et encore, je suis bien heureux qu'il aime passer du temps seul dehors lui aussi. Alors voilà. Je suis la petite vieille du quartier, qui traîne en forêt et partage son thé. D'ailleurs, je vous ai demandé à vous si vous en vouliez mais si quelqu'un de l'équipe technique en veux n'hésitez pas. Mon thermos est là.(Elle tapote sur le haut de son thermos fleuris avec un grand sourire.) J'en étais où mon cœur ? Ah. Oui. Je vous parlais de mon côté adorable. Malgré tout, il ne faut pas oublier une chose. Mes longues années sur cette Terre m'ont enseignés bien des choses et j'ai et assume fièrement mes mauvais cotés aussi. Comme beaucoup de petits vieux qui se découvre, je suis têtue. Je déteste avoir tort. Parce que c'est connu. Avec les années on sait tout mieux que tout le monde non ? (Elle pousse un petit rire) Et puis, je suis une vraie teigne. Je n'ai pas eu une vie facile. Je me suis débrouillée seule très jeune. Je ne suis pas naïve. Je ne suis pas la p'tite vieille sans défense. J'ai un caractère bien trempé et des mots aussi tranchants que les couteaux dont je me sers pour faire la cuisine. Alors, ces petits jeunes en quête de gloire ont intérêt à ne pas venir trop me chercher. Je saurais les recevoir comme il se doit. Il y a une chose qui fait mon avantage pour cette aventure. Mon âge. Pour de nombreuse raisons. Il est rare d'avoir des personnes de mon âge sur les pistes pour ce genre d'émissions. Alors, je vais intriguer encore une fois. Vous déjà. (Elle sourit en regardant la pièce remplit de personnes accrochées à ses lèvres) mais aussi le public. Je suis quelqu'un d'agréable à vivre. Et je me bonifie avec les années. C'est en tout cas ce qui semble penser les gens. Je suis passé de marginal dans ma jeunesse, à la petite vieil, voisine idéale aujourd'hui. C'est ça qui fait ma force. J'ai vécu tellement de vie en une que je suis prête à tout affronter. Tant que notre cher William ne me fait pas faire des folies de mon corps, je suis prêt à participer au jeu à fond. Faire encore quelque chose d'amusant dans ma vie. Avant que ce ne soit trop tard et que je ne dois me contenter que du quotidien comme une victoire.


dévoile ton potentiel


Quel a été ton pire chagrin d'amour, et comment t'en es-tu relevée ?
(Un sourire mélancolique se dessine sur le visage de Felicity) Vous êtes fin observateur non ? Une chose me dit que vous avez fait de la psychologie ou quelque chose du genre. (Elle pousse un petit rire) Alors des chagrins d'amour j'en ai trois gros. J'ai perdu trois amours et je suis veuve deux fois. Mais le chagrin qui fait le plus mal c'est toujours le même. Celui qui ouvre tout. Le premier amour. Et moi j'ai fais les choses en grand. Parce que j'ai vécu toute une partie de ma vie pour cet amour. Alors quand on a été séparé et que je savais que je n'aurais jamais moyen de le revoir, c'est comme si une partie de moi m'avait été enlevé. (C'est la voix chevrotante qu'elle continu) Pardons. C'est ... Toujours difficile d'en parler. Enfin bref. Une fois cet homme loin de toute possibilité d'avoir à nouveau mon cœur, j'ai du réapprendre à me construire une vie amoureuse. Lentement. Mais surement. Et c'est pas un exemple, mais c'est probablement la drogue qui m'a le plus aidée avec le recul. (les larmes aux yeux, et un rire sarcastique ponctuent la phrase de Felicity) Mais c'était les années 70. Tout le monde prenaient des psychotropes en soirée. Les paradis artificielle m'ont permis d'oublier et j'ai eu la chance de croiser un nouvel amour avant la redécente totale.

Comme tu le sais, l'aventure oblige nos candidats à se couper de l'extérieur pendant plusieurs semaines, ce qui signifie aussi de leurs proches. De qui te sera-t-il le plus difficile de te passer de nouvelles si tu es sélectionnée ?
Si je réponds mon chat ça compte ? (Elle rit franchement cette fois.) Non pour être vraiment sérieuse, je n'ai pas d'enfants. Pas de famille proche. Ce seront mes amis qui vont me manquer. Mes voisins. Les enfants du quartier. Je suis certain que si j'arrive à entrer dans cette émission, ils vont tous se réunir chaque soir pour regarder les émissions quotidienne et encore plus les soirs de prime ! Pour sur je vais avoir mon fan-club à la maison. Mais si je dois citer une personne, je dirais Amanda. C'est l'amie avec qui je tenais mon échoppe. C'est ma meilleure amie. Elle me soutiens toujours. Elle est aussi folle et sénile que moi. Autant vous dire qu'on dirait une version féminine de Statler et Waldorf du Muppet Show. Deux vraies petites vieilles qui critiques tout une tasse de thé à la main. On est insupportable. Mais on aime être de mauvaises langues quand il n'y a que nous deux pour entendre. Et c'est ça qui va me manquer le plus ! Sauf si j'arrive à me trouver un ou une partenaire de thé ! Qui sait. Les rencontres que je pourrais faire peuvent être aussi belle que celle du passé.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les candidats-
Sauter vers: