Partagez
 

 ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] Empty
Message (#) Sujet: ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] — Sam 4 Avr - 19:59

ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] PpAA6mFJ_o


mise en situation
~ informations sur l'entrée des candidats ~

C'est le grand soir pour les équipes de production, qui travaillent sans relâche sur cette treizième saison depuis des mois, et pour les postulants sur le point de découvrir quel sort leur a été réservé à l'issue des castings. Les premiers candidats intègreront le casting de cette nouvelle saison dans quelques instants, et tous ceux qui gagneront leur place dans la saison ce soir s'apprêtent à mettre les pieds dans une incroyable aventure. L'état d'esprit des postulants à quelques minutes des premières annonces de candidats oscille certainement entre impatience et appréhension, et une chose est sûre ils vivront tous leurs premières émotions fortes ce soir. Pour rappel, les postulants ont retrouvé un membre de la production près de chez eux avant de prendre leur envol vers une destination inconnue. Ce qu'ils ignorent, c'est qu'en réalité tous ceux qui ont été contacté et ont embarqué sont sélectionnés pour participer à l'aventure, les postulants sont donc déjà candidats sans le savoir. Tous ont foulé la terre d'un pays dont il ignorent le nom et sont passés aux mains des coiffeurs, maquilleurs, et stylistes afin de procéder à leur mise en beauté avant d'embarquer à bord d'un train avec les yeux toujours bandés, et par binôme. Un voyage qui connaitra un changement, pour un train de plus petite taille, et leur permettra de prendre l'air quelques minutes. La valse de déplacements sans destination connue prend fin après près de quatre heures de voyage lorsque le second train s'arrête et que les deux candidats à son bord sont débarqués pour suivre des membres de la production vers un endroit tout près. C'est à ce moment-là qu'ils retrouvent la vue, après qu'on leur ait expliqué qu'ils sont maintenant sur le point de faire leur entrée dans l'aventure, à deux, et que leurs noms viennent d'être annoncés. En regardant tout autour d'eux ils découvrent qu'ils viennent d’atterrir au bout d'un embarcadère joliment décoré et éclairé de guirlandes et lanternes. Une musique est diffusée comme fond sonore, pour combler les éventuels blancs de conversations ce soir. Les binômes de candidats seront conduits jusqu'à l'embarcadère au fil de la soirée, les uns après les autres. Les binômes foulent alors le ponton en bois où les attend un appétissant cocktail dinatoire, sous forme de buffet. Les candidats peuvent noter la présence d'un écran géant au bout de la jetée, au-dessus de leurs têtes, écran via lequel ils prendront connaissance de toutes les annonces et informations communiquées durant la soirée. C'est aussi sur cet écran qu'ils verront les interventions des chroniqueurs, n'ayant aucune proximité physique avec eux ce soir. Le Maître semble avoir beaucoup de choses à leur annoncer, et ils ne vont d'ailleurs pas tarder à en apprendre plus sur leur nouvel environnement de jeu, et les contrées vers lesquelles cet embarcadère pourrait bien les mener. Nos candidats ont la soirée pour apprendre à se connaitre, et il est possible que ce soir les premières affinités se créent. Le Maître va quant à lui garder un œil sur tout ce petit monde, pour tous les observer dans leurs premiers pas dans l'aventure, et voir qui commence déjà à se démarquer. La treizième saison de Thrown Dice est officiellement lancée.

informations complémentaires :

~ C'est dans ce sujet que vous devrez poster votre entrée lorsque vous aurez été appelés pour intégrer l'aventure avec votre binôme.

~ Les candidats font leur entrée dans l'aventure sur un embarcadère et ignorent encore tout de l'environnement de jeu qui les attend.

~ L'embarcadère est donc un lieu de transition, les candidats le quitteront en fin de soirée pour rejoindre le véritable endroit où se déroulera l'aventure. Ils en sauront d'ailleurs plus à ce sujet en cours de prime.

~ Le prime d'ouverture restera ouvert jusqu'à mercredi, au même titre que l'entrée des candidats.
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] Empty
Message (#) Sujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] — Sam 4 Avr - 20:32

« Alors voilà ce qu’on va faire, vous allez me trouver la plus belle robe que vous avez dans votre bordel, j’en veux une qui rappellera à tout le monde que je suis la future gagnante de cette émission ; par contre évitez les trucs ras-la-moule, mon père est catholique, je ne voudrais pas qu’il fasse un infarctus en regardant sa télé ce soir ! Vous avez bien compris ? Amen ! » Je termine avec un large sourire, impatiente de me trouver la robe de mes rêves. Elle m’en propose trois avant de me soumettre une robe qui arrive à me convaincre. Elle est canon, je suis sûr que les gens n’auront yeux que pour moi et mes formes généreuses qui se dessineront parfaitement à travers cette pure merveille. Alors que je me déshabille pour enfiler la robe, je suis prise d’un bâillement qui me rappelle que la nuit a été plutôt courte. Sélectionnée depuis une semaine, j’ai été enfermé dans une chambre d’hôtel sans téléphone, ni télévision pour sûrement éviter les fuites d’informations. Le temps était long, je me suis même mise à lire, moi ? Sérieux ? Finalement, le jour-J est arrivé et je me suis fait des milliers de scénarios possible concernant cette aventure. Sauf que cette nuit, j’étais bien trop excité pour dormir et j’ai dû fermer l’œil l’espace de deux ou trois heures. Cependant l’excitation de vivre enfin l’aventure Thrown Dice me maintient en forme. Allez ma grande, c’est ton putain de moment de gloire là. Je me regarde un long moment dans le miroir, un trop long moment pour ma nanny que j’ai dû supporter toute la semaine qui me rappelle que je dois encore passer à la coiffure et au maquillage. Je secoue la tête négativement à ses propos. « On ne touche pas à mes cheveux, je m’en charge toute seule comme une grande. » Je suis catégorique là-dessus, depuis que j’ai l’âge de prononcer mes premières insultes personne n’a jamais touché à ma crinière. Je suis coiffeuse, se serait un comble qu’une autre déglingue mes années de travail en un soir. Je laisse la maquilleuse faire le taffe, elle a plutôt une belle gueule, donc je peux lui faire confiance. Quant à mes cheveux, je vais contenter d’ajouter des extensions histoire de les avoir plus long et puis je lisserai le tout. Ils auront bien tout le temps de se familiariser avec ma touffe un peu plus tard. Je suis fin prête et totalement canon. Je remercie quand même l’équipe qui a fait tout ça, parce qu’elles ont du bien suer les pauvres avec toutes mes directives. C’est pas l’émission à ma mère non plus, faudrait que je pense à me calmer. Je n’ai pas le temps de m’ennuyer que déjà un grand type baraqué me tire par le bras et j’essaye de le suivre tant bien que mal, il ne sait pas ce que c’est lui que de trottiner aves des talons de onze centimètres. Je me retrouve entouré de pleins de personnes qui semblent aussi perdu que pour moi pour le coup. Je veux placer une blague histoire de détendre l’atmosphère, mais voilà déjà que le type est de retour et il me dit qu’il doit me bander les yeux. Je le laisse faire, sauf qu’il n’est pas assez doux à mon goût. « Merde, fais attention à mes faux-cils. » Elle n’a pas passé tout ce temps à me maquiller pour qu’il bousille le résultat ce nigaud. On me fait grimper à bord d’un … Train ? Là, j’avoue qu’ils ont réussi à me surprendre. Qu’est-ce qu’on fou dans un train ? On va rejoindre Poudlard ? Là, je pense que Dumbledore il va pas être trop fan de ma tenue. Deuxième train, je commence littéralement à devenir folle là. On arrive quand ? C’est une fois arrivé sur place qu’on m’autorise à retirer mon bandeau et je vois un mec à côté de moi, à qui on retire aussi son bandeau. Je ne peux pas m’empêcher de siffler. « C’est toi le fameux @Natéo ? Bah dis donc, ils m’ont sûrement mis avec THE bogoss de la saison. » Il serait même capable de me piquer la vedette auprès des meufs de moins de vingt ans celui-là. « Je te jure d’habitude je ne suis pas branché petit blanc propre sur lui, mais tu vas sûrement briser tous les cœurs dans le jeu. » Et je serais bien sûr là pour aller à la pêche au potin comme à mon habitude. J’abandonne enfin des yeux mon partenaire pour me concentrer sur l’endroit. On est sur un embarcadère, c’est magnifiquement décoré, mais je n’arrive toujours pas à savoir où on est exactement. On est les deux premiers, c’est logique, les meilleurs rentrent toujours en premier ou en dernier. « Putain, ils ont pas fait les choses à moitié. » Franchement, c’est déjà impressionnant à la télé à voir, mais alors à vivre c’est clairement un autre délire. Mon regard est vite happé par le buffet mis à disposition. Là comme ça, il est gigantesque, mais avec le nombre de morfales qui va sûrement arriver, il ferait mieux de se servir tout de suite. Quoique, elles ne sont jamais bien grosses les candidates en général. J’attrape une sorte de mini-feuilleté qui m’a l’air beaucoup trop appétissante, surtout que je n’ai pas eu le temps de manger depuis tout à l’heure et que je commence clairement à avoir faim. « Si j’ai un truc entre les dents, n’hésite pas à me le dire ! Pas envie de m’afficher devant des millions de personnes à cause d’un bout de fromage. » J'avoue on fait plus classe comme approche, mais c’est mon partenaire, donc c’est notre rôle à tous les deux de faire attention à l’autre, au moins pour ce soir. Bon, ils sont où les autres candidats ? J’espère voir le jumeau de Michael B. Jordan se pointer, mais bon c’est pas moi qui choisit. Je peux pas m’empêcher de regarder au bout du ponton et je me demande si on va finir sur un énorme yacht, ça pourrait être sympa.

(+tenue)

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 En ligne
ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] Empty
Message (#) Sujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] — Sam 4 Avr - 20:47


ding ding
C'est l'alarme de mon portable qui se fait retentir.

On me permet une dernière faveur, j'envoie donc le dernier texto possiblement permis, je quitte pour le premier meeting mes amours, je nous ramène la cagnotte ou j'y laisse ma peau. bisous bisous, je vous aime! On pourrait croire que je quitte clandestinement le pays pour aller mener une double vie ou pour aller vendre des cargaisons de drogues à l'international. Mes valises menacent d'exploser à tout moment, j'espère un jour avoir une confiance en moi aussi solide la fermeture à glissière de mes valises.  Mes pulsations cardiaques s'excitent, un sourire apparaît simplement à l'idée de toutes folies qui pourraient survenir dans cette aventure. Je saute à pieds joints dans mon Uber en destination du point de rencontre avec la production de TD.

Ce fut un de ses casse-tête de déplacer mes interventions médicales au boulot, mais encore plus ardu de convaincre ma moitié - ma douce mère - qu'on survivrait sans contact physique durant ces semaines. Je plains déjà ma secrétaire qui a du se quereller avec les autres médecins pour prendre mes cas et les familles hystériques de l'autre côté du téléphone. Mais tout ça est heureusement derrière.

Je respire en profondeur, je me concentre sur le trajet de l'oxygène dans mon organisme, en harmonie avec quelques pensées spirituelles. Un tibia devant l'autre, je rassemble mes effets et je me dirige vers le membre de la production qui m'attendait patiemment près du ... Victoria's Secret. Vous n'auriez pas pu ciblé un meilleur point de rencontre, c'est si bien me connaître (rires). Bref, j'en comprends que le rôle de ce monsieur n'est pas de m'étaler des potins, mais plutôt de m'amener du point a u point b. Allons-y. J'y apprends donc au même instant que je suis sélectionné l'aventure, mais que je serai séquestré une semaine dans un hôtel de Vancouver pour éviter la fuite de potins. Ça commence, quel bonheur, (sarcasme).

Au septième jour de confinement, le maelstrom prend forme. La limo jusqu'à l'aéroport, le jet privé jusqu'à je ne sais où, parce qu'évidemment tout ce glamour n'est pas vécu de pleine vue. C'est comme offrir une part de gâteau au chocolat, mais sans gluten, sans sucre, sans glaçage. Hublots placardés, aucune vision possible sur le trajet. Finalement, je me disais que cette aventure semblait être comme un agent double ou un deal de drogue, mais ça ressemble davantage à un kidnapping de luxe. Je ne peux estimer la durée de ce trajet, mais j'ai eu le temps de déposer mes paupières. Et je le souligne à nouveau, l'accompagnateur n'est pas bavard.

C'est le bandeau aux yeux qu'on me dirige, ici monsieur, par là mon cher. Je passe aux mains de plusieurs personnes, j'inhale deux ou trois produits qui fusent de partout, je tente d'apprendre le prénom de ces gens alors que je ne les reverrai propablement jamais,  je profite du labeur de leurs doigt de fée en m'observant dans un reflet vitré. Je me vois à nouveau privé de ma vue et j'emboîte le pas vers la prochaine destination. On croirait que la production s'est lancé le défi d'utiliser le plus de mode de transport différent en vingt-quatre heures, c'est le voilier la prochaine étape? Le mouvement du train m'enchante plus que le vide du ciel, je m'autorise un autre assoupissement, - à quoi se tracasser, à quoi bon m'en faire - à la Disney.

(...)

Me voilà tout beau, tout frais, le chakra rassasié. On me retire mon bandeau pour la dernière fois je l'espère. Au même statut que le grand public la semaine dernière, on m'avait annoncé la candidate sélectionnée, donc je me vois de pair avec ladite @Kara. Je suis aussitôt enflammé de son audace, (rires) Eh bien merci! Je te renvoie le compliment. T'inquiète, je n'aurai pas le temps de briser aucun coeur, t'auras déjà tout raflé avant.. Je ne peux m'empêcher de conserver un sourire, ça me rassure d'entrer dans le jeu comme un binôme avec du caractère.

Mon regard tente de scruter l'endroit, mais c'est impossible. C'est phénoménal, c'est captivant. Je me dis, typique film de Twilight, une ambiance douce, lanternes et brise du bord de l'eau. Cette bouffée d'air me détend, j'en sature mes poumons.

Intuitivement, nous nous dirigeons vers la source de joie pure, la section bouchées. C'était déjà entendu, t'es tombé dans l'équipe qu'il fallait ce soir. Ce qu'il nous manque à vrai dire, c'est de l'alcool. Allez, tiens.

Évidemment du vin blanc, hors de question d'afficher des dents rosées plus tard. Je me voyais déjà complice de ma binôme. Une question de feelings. T'as survécu à tout ce trajet aujourd'hui, pas trop stupéfaite?
LA TENUE  cutie

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.


Dernière édition par Natéo le Sam 4 Avr - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] Empty
Message (#) Sujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] — Sam 4 Avr - 21:00

Excitée comme une puce, extatique, survoltée, survitaminée, c’est sans doute ce qui qualifie le mieux Maci quand vient enfin le jour J du départ pour la nouvelle aventure de sa vie. Mais elle connaît pas assez de mots de vocabulaire pour vraiment décrire son état d’esprit, qui de toutes façons finira par transpirer sur quiconque se trouvera sur son passage jusqu’à son entrée dans le jeu.

Maurizio a posé ses bagages dans leur bungalow californien pour prendre le relais et veiller sur la smala pendant son absence, et c’est un peu émue qu’elle embrasse Papa et Oscar. Maci, c’est le genre qui aurait pu remplir trois valises de 32 kilos en soute avec des fringues… si elle avait eu les fringues. Mais elle a ni le salaire ni les économies alors c’est sa petite valise en plastique récupérée en scred à la casse du Walmart et un sac de plage en paille colorée comme bagage cabine qu’elle cale dans le coffre de la voiture de Maurizio. Y’a Karen qui vient garder tout le monde alors qu’il la dépose au point de rendez-vous. Presque une heure dans les bouchons du comté pour se garer un peu à l’arrache sur le parking du Staples Center au centre de L.A., une accolade, une petite larme malgré l’éternel sourire solaire de Maci, et c’est un peu abasourdie mais avec un gloussement satisfait qu’elle s’engouffre dans la limousine Thrown Dice vers l’aéroport, son billet sans destination en main. Elle sait qu’elle va monter dans un avion, de toutes façons, alors Maci, elle a sorti le kit de la Valley Girl par excellence, pantalon de yoga, paire de (fausses) UGG et crop-top fait maison découpé dans un tee-shirt de Danny à l’effigie de leur ancien lycée, mais quand même les oreilles affublées de grosses gouttes en plastique rose pétard et ses quarante millions de bagues fantaisie à ses doigts manucurés de jaune soleil. L’avantage de mesurer un mètre soixante-dix et d’être taillée comme une sauterelle, c’est qu’elle pourrait enfiler n’importe quoi, elle arriverait à vous persuader que ça lui va comme un gant. Ses cheveux fraîchement coupés par Maurizio-yours-only attachés en un chignon faussement négligé, elle envoie un dernier texto à Karen sur son iPhone 5 à l’écran explosé depuis des lustres, avant de le ranger sous le regard courroucé du mec de la prod qui l’accompagne. Elle essaie de lui causer, en lui racontant un peu sa vie comme elle a l’habitude de faire, lui parler d’Oscar, de Maurizio, de Papa, et de la Californie et de Thrown Dice, mais le mec décroche pas un mot - passé une heure de vol une fois embarqués dans cet avion-mystère, il a même l’air pressé de disparaître vers le comptoir des hôtesses de l’air et s’éloigner de ce moulin à paroles qu’est Maci.

Elle sait pas trop dans quoi elle s’embarque, et ce même depuis que les collègues se sont cotisés pour l’envoyer passer les castings. Thrown Dice, c’est une de ses émissions préférées, et c’est vraiment bizarre de se dire qu’elle va passer de l’autre côté de l’écran dans quelques heures. Maurizio l’a briefée un peu sur des trucs, du genre pas trop étaler sa vie dès les premières secondes avec les autres candidats, faire attention à rien dévoiler de son secret, tout ça. Mais elle se connaît Maci, elle sait que la seconde où on va lui poser des questions sur sa vie et son traintrain, elle va déballer l’album photos et les inonder d’informations complètement inutiles. Parce qu’elle est juste comme ça et qu’elle aime bien être comme ça.

Maci a perdu le compte du temps quand ils atterrissent pour lui bander les yeux et l’emmener dans des locaux qui sont forcément de la BBC. Suffit de voir comment tout le monde s’affaire, y’a d’autres candidats qui ont l’air encore moins reposés qu’elle qui arrivent des quatre côtés, tous la tête en vrac comme elle et son masque de nuit sur le front et son coussin autour du cou avec son sac de plage. Elle a une sacrée dégaine, cette grande sauterelle aux origines ambigües fringuée comme une ado de 2010, mais ils sont un peu tous dans le même bateau. On l’emmène voir les stylistes, et c’est là que ça commence. Elle parle beaucoup d’habitude, Maci, mais là elle est un peu KO et hyper intimidée alors elle se contente de sourire - beaucoup - et d’acquiescer à ce qu’ils racontent. En plus, ils ont tous leurs accents britanniques bizarre et elle comprend pas la moitié de ce qu’on lui dit. Mais la styliste qu’on lui a attribué a fait son job et la tenue qu’on lui donne, c’est clairement une robe qui hurle Maci. Une robe à bretelles d’été orange coucher de soleil aux motifs tropicaux, des sandales à plateformes dignes de Britney en 1998 aux paillettes argentées, et le make-up est du même acabit. Maci fait honneur à son sempiternel style Barbie Malibu qui est jamais sortie des années 90, et qui conduirait clairement un convertible rose fuschia si elle avait le fric pour.  

Visiblement, le voyage est même pas fini qu’on les envoie dans… un train ? Puis un deuxième. Maci est paumée, elle aurait cru que c’était fini et qu’on allait les pousser sur le plateau sous les projecteurs, mais non, le voyage est pas terminé. Elle espère juste qu’ils ont pas perdu sa valise parce que y’a plein de trucs importants dedans, comme ses photos de famille ou son Simba en peluche tout usé qu’elle garde avec elle depuis qu’elle a deux ans. On lui a retiré son iPhone explosé en plus, Maci pendant une seconde elle se dit qu’elle aurait aimé voir si Karen lui a envoyé une photo d’Oscar pendant son voyage avant de se rappeler que… c’est Thrown Dice. Elle va pas entendre parler de l’extérieur jusqu’à sa sortie et ça lui fout un petit coup au coeur, avant qu’on lui présente son binôme d’entrée, à qui elle décoche un large sourire solaire et se lève pour l’enlacer dans l’accolade de la California Girl de base. « Saluuuuuuuuuuut, moi c’est Maci, trop trop contente de te rencontrer, » elle s’exclame de sa voix aiguë un peu nasale et un peu agaçante - mais on y peut trop rien. Un garçon brun, genre, normal. Ça la rassure un peu parce que vu la dégaine de top model du mec entré juste avant elle aurait clairement pas pu aligner deux mots sans bafouiller et rougir, alors arriver en binôme avec un gars plus normal, c’est bien pour sa première impression. « Tu viens d’où du coup ? T’es content d’être sélectionné ? Je suis surexcitée j’ai trop hâte de rencontrer tout le monde ça va être troooop bien je- » On les appelle alors quand le train s’arrête. Pour s’ouvrir sur… un embarcadère. Au milieu de l’eau dans un paysage qui lui inspire clairement rien du tout et qui ressemble pas à sa Californie du Sud natale. « Tu crois qu’on est où ? Je sais pas combien d’heures d’avion j’ai fait ohlala c’était looooong, t’as réussi à dormir toi ? Parce qu’on va rester debout tard et tout, mais avec tout le monde ça sera sympa, et puis d’habitude les candidats ils ont des super chambres de luxe à Thrown Dice donc on pourra bien dormir demain matin ! » Elle laisse quasiment pas le temps à son camarade d’en placer une comme d’habitude, avec son grand sourire et ses joues de hamster et ses boucles d’oreilles rétro qui s’agitent en rythme avec sa gestuelle alors qu’elle trottine un peu sur ses talons pour suivre @Louis, se dirigeant vers les deux autres candidats. Ohlala il est là le grand type trop beau gosse, Maci peut pas s’empêcher de jeter un regard intimidé alors que son débit de parole se ralentit progressivement à leur approche. « …bonsoiiiiiiiir, » elle fait d’une petite voix à la petite brune et au mannequin (@kara, @natéo) en guise d’introduction.

(tenue)

_________________


Dernière édition par Maci le Dim 5 Avr - 7:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] Empty
Message (#) Sujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] — Sam 4 Avr - 21:16

Le voyage a été long, ou peut-être que non, il ne saurait vraiment le dire, c’est surtout le fait de ne pas savoir où il va qui l’a mis mal à l’aise. Ashley a beau se dire aventurier et il a beau faire confiance à la production de Thrown Dice pour le faire arriver entier -après tout il n’a pas souvenir d’un candidat qui soit mort pendant son trajet- l’inconfort d’avoir perdu un de ses sens pendant quelques heures a considérablement rallongé le voyage. Arrivé à destination, ou plutôt à la première escale, il est pris en charge par une armée d’assistants, de stylistes et autres make-up artists et c’est une expérience aussi stressante qu’apaisante. Il n’a rien à faire sinon opiner du chef ou faire une grimace quand une tenue ne lui plaît pas. Ashley a conscience de devoir faire bonne impression mais il n’est pas (encore) prêt à compromettre son intégrité pour un truc aussi insignifiant que l’attention des téléspectateurs le premier soir. Le pinceau qui applique l’anti-cernes sous ses yeux le chatouille un peu et il se demande si c’est la sensation qu’on les personnages des peintures qu’il retouche quand il vit déposer du pigment sur un visage qui a perdu de sa peinture originelle. Probablement pas. On finit par lui soumettre la tenue parfaite, grise, casual-chic, la classe subtile qui lui permettra de ne pas passer pour un idiot mais qui n’attirera pas tous les regards. Il laisse ça aux jeunes. Alors qu’il pense qu’on va lui annoncer qu’il est officiellement candidat, que c’est le moment de faire son entrée dans le jeu, le membre de la production qui l’a accompagné depuis chez lui, réapparaît et lui remet un bandeau sur les yeux, direction un train apparemment, pour la suite de son aventure. L’avantage du train, c’est que c’est un moyen de transport relativement paisible, aussi Ashley s’est il assoupi pendant le voyage, parce qu’il a toujours été bercé par la sensation d’inertie qui le prend à l’estomac quand il il n’est pas dans le sens de la marche. Un changement et c’est bon, c’est l’heure d’entamer les choses sérieuses, ou pas. Voilà qu’il monte dans un autre train, frôle de se casser la gueule en ratant la marche et qu’il peste pendant les cinq premières minutes de, ce qu’il espère être, la dernière partie du trajet. Le train s’arrête après une éternité et on lui retire son bandeau, lui murmure un “félicitation Ashley, bonne aventure” avant de lui indiquer la porte du wagon où il retrouve l’autre personne qui partageait l’habitacle. Il lui faut une seconde pour réaliser qu’il est sélectionné et tout ce que ça implique mais son corps répond plus vite que son cerveau et il s’élance à la rencontre de la personne qui l’accompagnera dans les premiers pas de son aventure. Une jeune femme asiatique pour laquelle il ne trouve d'autre adjectif que radieuse. “Je m’appelle Ashley.” lance-t-il avec un sourire qu’il tente de dissimuler, il est plus nerveux qu’il ne pensait l’être et ça le grise. On leur ouvre la porte et les voilà plongés dans l’aventure. Devant lui se déroule un embarcadère, décoré de lumières et lanternes, un cadre assez romantique. Ils avaient peut-être raison ceux qui parlaient d’une saison placée sous le signe de l’amour… La poisse. Décidant d’ouvrir la marche, mais pas pour autant prêt à prendre une balle pour sa nouvelle camarade, Ashley se dirige vers le buffet, première étape pour calmer ses nerfs. “Tu bois quelque chose ?” demande-t-il en tendant une flûte de champagne à @Aera, pendant qu'il descend la moitié de la sienne dans son gosier. Voilà, ça va déjà mieux.

_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] Empty
Message (#) Sujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] — Sam 4 Avr - 21:19

Sérieusement, quelqu’un est venu me chercher sur mon île ? Ça me fait chaud au cœur. Aussi chaud que ma température corporelle après m’être trimballé ma valise en plein cagnard, allez savoir pourquoi je n’ai pas su voyager léger. J’ai prévu un véritable défilé de mode faut croire. L’avantage c’est que j’ai tellement traîné la patte que je n’ai pas besoin d’attendre, j’crois que c’est une nana de la prod’ qui m’attend là devant la statue trônant Place du Général De Gaulle. Je m’approche et j’ai tout à coup l’impression de retrouver mes jeunes années quand j’allais chercher un peu de weed à l’aveuglette sauf que là je deal mon pesant d’affaires personnelles contre un billet d’avion mystère. L’excitation de l’aventure commence à grimper, j’ai des petits papillons dans le ventre, rien à voir cependant avec ma transformation imminente en future starlette de télé-réalité montant dans une limousine de flambeur. J’me suis embarqué dans un truc hyper sérieux là. Je trépigne, inutile de préciser que je suis complètement refait d’avoir été sélectionné. Ça encore c’est rien, quand j’ai su j’ai direct annoncé la nouvelle au pote qui m’a poussé aux castings, le mec a manqué l’infarctus. Le trajet est court, l’aéroport n’est pas très loin. J’suis comme un gamin quand je me retrouve à prendre un chemin dont j’ignorais l’existence, pris en charge par le personnel et tout je me confondrais presque avec l’ambassadeur que je ne suis pas. Quand je vois le monstre je commence à comprendre. Mon sourire ne peut se décrocher de mon faciès, il y est imprimé sans que je ne puisse l’effacer. « Mamaaaa. On va où avec ça ? » mes prunelles brillent telles des billes polies, aussi ressemblant que je sois avec le Chat Potté en cet instant on ne me répond pas. Bon. Je réitère une fois confortablement installé tel un prince anglais que je ne suis pas -j’ai tout de même upgradé- et c’est l’ennui. A défaut d’admirer le paysage je me lève, fais quelques pas, pose quelques questions sans réponses et en profite pour discuter voyages et projets avec ma nouvelle copine de la prod.
Je ne saurais décrire le trajet puisque je n’ai rien vu. J’me retrouve téléporté dans des studios où tout à coup la vie reprend, le monde s’affaire et on s’attaque à mes bouclettes pour lesquelles je veille au grain. Je suis le mouvement sans trop rien dire, je n’argumente même pas quand on me soumet la tenue soi-disant choisie sur-mesure pour ma personne. Quoi que. « Non. » je décrète sévèrement quand on me sort un costume que jamais je ne porterais même pour mon propre mariage. Jetant un regard à l’assistante qui ne se démonte pas et qui me sort carrément un argumentaire. « Non. » j’insiste en la fixant et je la vois qui soupire comme si on l’avait déjà prévenue. J’hausse les épaules. « Bon ça va. » c’est bon je capitule, j’enfile ce costume sans rien pester d’autre, mais je l’aurais fait si j’avais su qu’à peine habillé on me sauterait dessus à nouveau
pour me bander les yeux. « Putain mais ça n’en fini jamais. » je lâche à bout de patience. C’est trop pour moi j’ai qu’une envie c’est dormir, j’ai l’impression d’avoir traversé trois vies avec tous ces trajets interminables là. Et que.. hey ! La lumière s’ouvre sur une petite brunette qui m’envoie des ondes pleines d’énergies, comme si un type -genre la prod- m’avait entendu sur ce coup-là. « Heeeeelloooo, Louis enchanté. » Bon le hello il sonne un peu le foutage de gueule, j’y peux rien elle m’a un peu trop surpris. Mais je suis véritablement enchanté, mon sourire en témoigne. Je ris, je ne sais pas si c’est son débit de parole ou sa bonne humeur communicative mais j’crois qu’elle a réussi à me requinquer en trois questions. Débitées sur un rythme que je ne saurais suivre très longtemps, cdfd.  « Carrément que je suis content ! Je suis pas le seul visiblement. » Elle a l'air survoltée cette nana. J'aime bien. « Je viens de Corse, une petite île dans le sud de la France. Toi… attend. Cet  accent … US, non ? » Y a l’attitude aussi mais je vais garder ce détail pour moi. Changement de décor pour un embarcadère. Je me sens tout petit bizarrement, le nez levé à admirer toute cette folie qui nous entoure… j’entends @Maci piailler en bruit de fond à côté de moi. Qu’est-ce qu’elle raconte ? « Hein ? Tu disais quoi ? » J’attends pas spécialement de réponse, à ce stade de l‘aventure ça ne doit pas être hyper important. « Let’s go ? » une réthorique pour un peu de dynamisme, j’engendre le pas et il semblerait qu’on soit les premiers après les privilégiés, @Natéo le beau gosse et @Kara qui la pauvre a dû avoir un accident pour qu’ils lui rassemblent sa robe avec des bouts de scotch. « Salut !» je balance  en m'avançant vers eux avec mon acolyte. « Ca attaque déjà le buffet c'est du propre. Louis, enchanté.» je les salue un à un, sourire à l'appui. « Vous  avez faitb on voyage ?» ce genre de casual conversation j'vous jure. « Vin ? Champagne ?» je demande en me tournant vers Maci, un petit toast pour sceller notre union c'est pas mal. A peine avons-nous le temps de nous équiper pour la soirée que  des nouveaux entrants font leur apparition.

(tenue)

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] Empty
Message (#) Sujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] — Sam 4 Avr - 21:21

Son groupe d'amis est évidemment là pour l'accompagner jusqu'au checkpoint – pas tant pour lui dire au revoir que par peur qu'elle soit incapable de le trouver. Elle aurait pu trouver le geste insultant, mais au fond d'elle, Aera sait pertinemment qu'elle serait capable de se tromper de chemin, louper le rendez-vous et par la même occasion perdre son ticket doré pour Thrown Dice. Elle traine deux valises derrière elle, l'une remplie de vêtements chauds, l'autre de vêtements d'été, par précaution, prend ses meilleures amies dans ses bras, envoie un baiser aux autres avant de monter dans une limousine. Ses yeux roulent au ciel. Elle aurait préféré un simple taxi pour quitter l'agitation de Séoul plutôt qu'un véhicule aussi voyant, mais son attention se détourne rapidement vers son billet d'avion qui ne comporte aucune destination. L'excitation du moment déride son visage, et elle laisse entrevoir un sourire rayonnant, ravie de la chance qui lui sera peut-être donnée. Arrivée à l'aéroport, plutôt que de prendre un vol traditionnel, Aera est amenée jusqu'à un jet privé qu'elle observe de deux billes rondes, perplexe. « Hâte d'arriver en Polynésie » se moque-t-elle au membre de la production qu'elle a retrouvé à l'intérieur. Si son humour l'a affecté, il n'en laisse en tout cas rien paraître et la regarde à peine, ce qui l'oblige à trouver elle-même de quoi se distraire dans un vol qui lui semble interminable. Même les hublots sont recouverts et la privent non seulement d'une vue mais aussi de la notion du temps. Pour ce qu'elle en sait, elle pourrait bien être la veille, ou le lendemain, au beau milieu de la nuit ou au lever du jour. Ne pas savoir la perturbe plus qu'elle ne veut bien l'admettre, et sa jolie manucure pour le prime est bien vite anéantie. « Vous pouvez pas ne rien dire pendant tout le trajet, c'est de la maltraitance » bougonne-t-elle à l'adresse du membre de la production. Il lui offre un sourire moqueur, pas franchement concerné par l'état d'esprit de sa postulante jusqu'au moment d'atterrir. La suite est un enchaînement de situations que son esprit a du mal à assimiler. A la place, Aera se laisse faire sans rien dire, se laisse entraîner dans une voiture les yeux bandés et l'équilibre précaire, puis être prise en main par des stylistes, coiffeurs et maquilleurs. « Relâchés » précise-t-elle à la coiffeuse qui semblait partie pour une coiffure épique et absolument pas adaptée. « Eventuellement bouclés si vous voulez avoir l'impression d'avoir contribué. » De la part de quelqu'un d'autre, on l'aurait pris comme une attaque, une critique, mais de la bouche d'Aera, c'est un simple constat dénué de la moindre agressivité. On lui demande quel type de maquillage elle préfèrerait et, en bonne coréenne qui se respecte, se contente de hausser les épaules. « Rien d'outrageusement flagrant. Et laissez-moi m'occuper du rouge à lèvres. » Elle tire de sa poche son baume qui ne la quitte jamais. « Et mettez de la crème solaire avant toute chose, c'est indispensable. » Impossible de se laisser faire sans y aller de son petit commentaire. Lorsque la touche finale est ajoutée, Aera se détend enfin. Dans quelques minutes, elle saura sans doute enfin si elle est prise dans l'émission. Mais rapidement, on l'entraîne à nouveau à travers les coulisses, où elle aperçoit des personnes au moins aussi perdues qu'elle, avant de lui bander les yeux et la mettre dans ce qu'elle comprend rapidement être un train. « Ah parce qu'on n'est pas encore arrivés ? » La journée lui a semblé interminable, et elle est toujours incapable de savoir l'heure qu'il est, si elle devrait être endormie ou bel et bien réveillée. Elle s'est probablement assoupie, car lorsqu'elle se réveille, la destination semble enfin être atteinte. Un membre de la production s'approche pour lui retirer le bandeau des yeux et pour la première fois depuis au moins quatre heures, Aera recouvre la vue. Rapidement, elle constate qu'elle n'est pas seule. A ses côtés se tient un autre postulant et à quelques mètres d'eux se trouve un ponton élégamment décoré. Aera rajuste sa longue robe noire et rejoint celui qui, elle le comprend enfin lorsqu'elle découvre sa tête sur l'écran géant au bout de l'embarcadère, sera son binôme au moins pour l'entrée. « Et puisse le sort vous être favorable... » entame-t-elle dans un sourire. « Aera. Ravie de faire ta connaissance ». Sans tarder davantage, elle l'encourage à la suivre jusque sur l'embarcadère où d'autres candidats sont déjà présents, face à un festin gargantuesque. « Bonsoir ! Et félicitations, du coup... ! » @Ashley lui demande si elle boit et elle acquiesce sans la moindre hésitation. « Tant que c'est alcoolisé, ça m'ira très bien. » Histoire de rapidement atteindre sa zone de confort.

(tenue)

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] Empty
Message (#) Sujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] — Sam 4 Avr - 21:46

@Louis, il a l'air cool, en tous cas il sourit quand elle lui parle et ça c'est toujours bon signe, elle a l'expérience pour le savoir. Forcément dès qu'il débarque Maci l'inonde de questions parce que la nervosité la fait encore plus parler que d'habitude, si c'est même possible. Il a un accent tout bizarre lui aussi mais ça va c'est pas trop dur à suivre pour l'instant. Corse. Jamais entendu parler de ce truc, et ça doit se voir parce que Maci, dans toute sa transparence, affiche un air sincèrement surpris. « Y'a des îles en France ? Ohlala j'ai pas révisé ma géographie moi, » fait-elle avec un gloussement amusé. Ouais elle imagine déjà Louis se dorer la pilule sur une plage de sable blanc avec une noix de coco à la main parce que c'est le seul truc que ça lui inspire, genre depuis quand y'a des îles en Europe, c'est pas que des trucs en vieille pierre et des champs avec des vaches ? Va falloir prendre des notes parce que si elle doit découvrir des nouveaux pays à chaque candidat qu'elle croise ça va bientôt être trop pour sa petite tête de piaf. Lui, il vise juste, en tous cas, mais bon, c'est un peu cramé avec son accent. « Ouiii c'est ça, je viens de Santa Fe Springs, mais rien à voir avec Santa Fe tout court, c'est pas trop loin de Los Angeles, » elle explique avec un sourire un peu plus ultrabright, parce que quand on lui parle de chez elle ça la rend toujours un peu plus extatique de répondre aux questions. Elle continue sur ses questions en mode moulin à paroles, et elle capte même pas que Louis n'écoute plus ce qu'elle raconte - un peu parce qu'elle a l'habitude que les gens décrochent, et surtout parce qu'elle capte juste pas. Mais passé la surprise de leur arrivée dans un lieu un peu particulier, il semble prêt à se lancer. « Let's goooo ! » elle répète d'un air un peu trop enjoué avec son sourire à vous en filer des crampes aux joues. Bon, Maci, elle perd vite ses mots quand y'a le gars super trop beau qui s'approche mais heureusement que Louis, lui, il continue à parler, et ça détourne un peu son attention pour se reprendre. Oublie pas ce que Maurizio a dit, Maci, tu peux le faire. Son binôme se présente, il est à l'aise et il a l'air sympa alors Maci décide de faire un peu pareil pour pas passer pour une quiche. « Bonsoiiiir, je suis Maci, » elle fait avec un sourire aux deux candidats, le regard un peu fuyant près de @Natéo alors que ses joues rosissent un peu malgré elle. Mais elle y peut rien, elle a toujours été un peu comme ça quand elle parle à des types avec du charisme comme ça. Louis lui propose du vin ou du champagne et clairement Maci, elle boit ni l'un ni l'autre, alors elle lui jette un regard incrédule avec son sourire benêt. « Euhhhhhhhhh... » C'est des trucs de riches ça, elle au mieux c'est Maurizio qui lui fait un Cosmo fait maison quand ils font des soirées DVD pop-corn quand Oscar dort chez un copain. « Je sais pas trop, c'est quoi le mieux ? Je te fais confiance ! » elle répond un peu prise de court. Dans les deux cas elle va pouvoir se la péter un peu et faire genre qu'elle est riche et qu'elle vit dans une super villa à Beverly Hills alors ça lui va.

_________________


Dernière édition par Maci le Dim 5 Avr - 7:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] Empty
Message (#) Sujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] — Sam 4 Avr - 21:49

Je suis trop excitée là, j’arrive pas à faire redescendre la pression. Franchement, s’il n’y avait pas eu les caméras, j’aurais sûrement poussé un cri de joie. Mais je sais me tenir parfois. Je complimente mon partenaire, parce qu’il est vraiment bel homme et qu’il va sûrement se faire remarquer au sein du jeu. Et ça me va, tant qu’il ne me vole pas la vedette. Il me retourne le compliment, je fais voler mes cheveux, parce que j’adore qu’on flatte mon égo. Je ne m’attarde pas plus que ça dans la contemplation du décor, de toute façon, c’est sûrement sur ce ponton qu’on va crécher. Je préfère me jeter sur le buffet, parce qu’on n’a pas été foutu de m’acheter un seul hamburger aujourd’hui ou même un simple sandwich au thon. @Natéo m’offre un verre de vin blanc et là mon sourire s’élargit du tout au tout. « T’es le binôme idéal toi, choppe deux ou trois bouteilles de champagne juste au cas où Willy serait radin sur la consommation d’alcool. » Bah ouais, je suis clairement venue faire la fête, donc faut prévoir. Il me demande alors que je vide presque d’une traite mon verre si je n’ai pas trop souffert du voyage. Je secoue la tête en repensant à tout le parcours du combattant qu’on a subi. « Franchement, c’était un vrai bordel leur truc, j’ai cru que j’allais me retrouver au fin fond de la Sibérie tellement c’était long. » Bon ce n’est pas que je l’aime pas mon nouveau pote tout mignon, mais t’aimerais bien voir les gueules des autres candidats. Aussitôt dit, aussitôt fait, je vois deux personnes s’approcher de nous. Une petite asiat accompagné d’un mec avec une boucle d’oreille ? Sérieux ? C’est encore à la mode ça ? La voix de la brune se fait entendre lorsqu’elle s’approche de nous pour vous saluer avec une voix un peu trop enjouée. C’est qu’elle est encore plus excitée que moi. « Salut, elle déchire ta robe avec des bananes. Je ne la porterais sûrement jamais, mais vraiment elle te va comme un gant. » Ouais, je ne la vois vraiment pas porté autre chose que ce genre de robe, ça lui va à la perfection. Son partenaire se présente, @Louis ? C’est français ça ? Je pense, de toute façon ça s’entend à son accent. Quant à elle, c’est @Maci drôle de nom, celui-là je devine pas du tout d’où il vient. « Moi c’est Kara et le beau mec sur lequel tu baves, c’est Natéo. » Et oui, je remarque tout, je vois bien comment elle est intimidée face à sa belle gueule.Qu’est ce que je vous ai dit, il va toutes les faire craquer, ça commence déjà à peine arriver. Plusieurs personnes maintenant se pointe, mais comme on ne peut pas trop parler à tout le monde en même temps, je me contente de tous les reluquer. « C’est une édition spéciale asiat ou quoi cette année ? C’est pas que j’ai pas l’habitude de me sentir en minorité, mais elles sont où les belles blondes californiennes ou les grandes perches russes de d’habitude ? » Bon, faut peut-être que je patiente, on est pas encore trop nombreux non plus. Je me tourne vers @Maci en souriant. « Sans vouloir te vexer, hein. »

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] Empty
Message (#) Sujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [04/04 - 20H00] — Sam 4 Avr - 21:53

Il a encore un peu de mal à réaliser, parce qu’à vrai dire il était convaincu d’avoir foiré son casting quand il a évoqué Dolly Parton, mais l’ambiance est plutôt chaleureuse et les candidats arrivent au compte-gouttes ce qui n’est pas pour lui déplaire. Ils sont arrivés dans les premiers et Ashley peut observer sans se sentir trop mis à l’écart pour l’instant. @Aera accepte l’offrande qu’il lui tend et son commentaire lui arrache un éclat de rire sincère. “ Just my kind of girl. ” Il est pas du genre à tomber en pâmoison devant les gens facilement, mais dans un contexte aussi particulier, il pourrait s’attacher aux moindres détails pour nouer des liens. Et aimer boire n’est pas un mauvais point pour commencer. Il avale une autre gorgée et souffle. C’est fou la pression qu’il avait pas conscience d’avoir sur l’estomac et qui s’envole petit à petit. Merci courage liquide. “ On va dire bonjour ? ” demande-t-il en tendant son bras, l’éternel galant. Enfin, éternel c’est en partie parce qu’il a pas envie de faire son apparition seul auprès de la bande de jeunots qui ont déjà l’air de bien s’amuser. D’un pas assuré, plus en apparence qu’il ne l’est vraiment, mais ils sont dans un jeu où les apparences doivent être trompeuses alors autant tirer avantage de tout ce qu’il peut, il entraîne donc sa camarade vers l’attroupement. “ Bonsoir à tous ! Ashley, Aera.” fait-il en pointant du doigt de l’un vers l’autre. Ça n’a pas commencé qu’il a déjà envie de partir se cacher dans un coin et de voir qui vient vers lui et qui ne le remarque pas. @Natéo a l’air encore plus charmant que dans le petit clip qu’il a vu, @Kara a un style qu’il imagine être tendance mais lui la tendance il suit pas trop, les deux autres (@Louis et @Maci) semblent déborder d’énergie et pourraient s’avérer être aussi épuisants qu’attendrissants. Comment ils disent les jeunes déjà ? Ah oui, attachiants ! Ils ont déjà tous l'air en grande conversation mais ils vont devoir apprendre à s'interrompre, la soirée ne fait que commencer et Aera et lui ne sont que les premiers à débarquer pour rejoindre leur petit groupe. “ Qu’est-ce qu’on a raté ? ” demande-t-il parce qu’il veut vraiment pas qu’on lui colle tout de suite l’image du vieux qui demande aux jeunes de faire moins de bruit et qu’il a aussi besoin de récolter un maximum d’informations tout de suite. On sait jamais quand ça pourra lui être utile tout ça.


_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Embarcadère-
Sauter vers: