Partagez
 

 phenomenal (mer, 12h)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
phenomenal (mer, 12h) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: phenomenal (mer, 12h) — Sam 11 Avr - 9:17

Bon Rosa ça devait pas être la plus grosse fana de rap parce que dans le milieu cette histoire avait pas mal fait parler. Le genre qui frappe sa meuf enceinte. Il avait peut-être lâché ça sans fioritures, mais y'avait pas non plus 40 façons de le présenter. Et Santo il avait rapido du l'enlever de sa playlist pour le taf après que les premières clientes lui soient tombées dessus. Pour défense, à l'époque il s'était clairement pas intéressé au passif du mec. J'comprends pas. Il avait ajouté. Lui à l'époque, Luci' il aurait tout donné pour elle. Il venait de ce monde assez construit autour de l'idée qu'un mec, un vrai, devait savoir s'occuper de sa femme. C'était peut-être pas concordant avec les mouvements féministes actuels mais Santo il s'en préoccupait pas des masses. Il avait d'autres choses à se reprocher. Sa question à Rosa' elle s'intégrait pas trop mal dans son fil de pensées. Santo ça l'avait fait sourire parce que les personnes cherchaient toujours à comprendre vers quoi il voulait aller. Aux US les premières meufs qui l'avaient rencontré s'imaginaient pas que son petit biz' lui allait très bien. Honnêtement ? Je m'en fous tant que ça me permet de bien vivre. Pas survivre. Santo il voulait pas se contenter d'avancer au quotidien, il avait pour ambition de réussir d'une manière ou d'une autre. J'ai pas fait d'études donc c'est pas mes diplômes qui m'amèneront loin. Il avait à nouveau basculé en arrière contre son siège pour soupeser ses mots. Mais je sais me débrouiller quand tu me donnes ma chance. Donne-moi des cailloux je t'en fais des pépites d'or. Il était pas comme les autres gars de son âge. Il se voyait pas gérer un truc au long terme. Santo c'était l'excitation du début qui le faisait se défoncer. Le resto' ça l'avait soulé parce qu'à la fin le truc marchait trop bien. Ils étaient bien calés dans leur business et y'avait plus rien d'excitant. C'était un bulldozer Santo. A presque 23 ans il se sentait immortel. Son sourire calé aux lèvres il se voyait bien aller chiller sur un bateau au soleil entre les îles dont lui parlait Rosamie. Je viendrai un jour avec mon voilier. C'était un peu du pipeau parce que même s'il avait un voilier il aurait clairement pas passé plus de deux jours dessus pour se faire un trip Italie -- Philippines par les Océans. Lui la rapidité de l'avion ça lui convenait parfaitement. Surtout s'il s'imaginait avec du champagne en 1ère classe. Ah ouais j'ai jamais rencontré quelqu'un avec un brassage du genre. Lui il était juste napoiitain. Et même quand on lui attribuait sa filiation polonaise par son père Santo il s'en battait les couilles. Il avait rien à voir avec ce gars là. Son regard s'était à nouveau posé sur celui de la Philippine. T'aimerais aller où ? L'argument de la famille il l'entendait bien, il était pas dans la bonne position pour revenir dessus. Quel type de voyage ? Est-ce qu'elle était du genre aventurière ou hôtel tous frais payés par les marques qui la sponsorisaient sur Instagram ?

_________________
phenomenal (mer, 12h) - Page 2 Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
phenomenal (mer, 12h) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: phenomenal (mer, 12h) — Dim 12 Avr - 13:17

il t'explique le genre de sale type qu'était le rappeur au nom de site pornographique. tu grimaces. ah. donc sale type ouais., tu lâches sans plus rentrer dans le détail. il te dit qu'il ne comprend pas, tu hausses les épaules. moi non plus... tu lâches dans un soupir. mais maintenant, le mal est fait et il est mort. et pour sa femme, ça a du être un traumatisme terrible. tu espères qu'elle se porte bien mieux et que leur enfant est sain et sauf. tu préfères te préoccuper du futur de Santo, de ses aspirations pour sa vie future. il t'explique qu'il ne sait pas réellement ce qu'il veut faire sa vie, mais qu'elle veut juste bien vivre. ouais, pas simple donc. y'a peu de gens qui ont la chance de connaître une ascension sociale sans avoir de diplôme. même si c'est dommage, parce qu'il faut savoir donner sa chance à quelqu'un qui a réellement la motivation pour réussir dans la vie. toi, t'as eu de la chance, t'as compris comment ça fonctionnait. et t'as fait en sorte que coller à l'image que tu devais donner de toi sur Instagram pour que ça fonctionne. et puis, c'était au début, alors ta communauté a pu grossir tranquillement. il fait une remarque sur ses diplômes, tu grimaces de nouveau, l'air peiné par ce qu'il te dit. mais il t'explique qu'il est débrouillard et c'est déjà une bonne chose. on en revient à la motivation et aux capacités qui ne sont pas celles que t'apportent un diplôme mais qui sont nécessaires au quotidien. elles sont bien plus intéressantes, même. t'en es persuadée. alors je suis sûre que tu feras en sorte que ça fonctionne pour toi., tu lâches dans un sourire. s'il est débrouillard et qu'il en veut, il aura ce qu'il voudra. t'en es persuadée. il se prend à rêver de voilier, mouillant dans les eaux Philippines. ça te fait sourire, tu te mets à l'imaginer, toi aussi. j'espère que tu me laisseras monter à bord !, tu ris. après cette conversation très complexe sur les aspirations de l'Italien, vous avez bien besoin de rêver et de penser à cet avenir radieux qui n'attend que lui. et t'espères pour lui qu'il arrivera à accomplir ses rêves de bateau. il l'aura bien mérité. tu lui parles de tes origines, très variées. et il te dit qu'il n'a jamais rencontré quelqu'un avec autant de brassage ethnique. ça se voit pas forcément, mais disons que c'est possible qu'il y ai des origines diverses dans chacun d'entre nous., tu hausses les épaules. et puis, ça se voit bien dans les milieux comme celui d'Hollywood, les célébrités ont très souvent un brassage ethnique, et ça les rend belles. Jessica Alba en est la preuve vivante. où est-ce que t'aimerais aller ? c'est une excellente question. et surtout, quel type de voyage tu voudrais faire. c'est une bonne question. sûrement en Amérique du Sud, déjà. parce que ça a l'air juste fou en termes de paysages et de culture perdues. l'Afrique me tente pas mal aussi. et puis bon, l'Europe ça a l'air chouette aussi, j'aimerais bien y faire un tour. après ce que je veux, c'est surtout soutenir l'économie locale donc dormir dans des petits hôtels familiaux, ne pas partir avec un tour opérateur, faire en sorte de me balader par moi-même mais sans forcément partir dans le voyage en sac à dos, tu vois ? tu te vois pas du tout ne pas savoir où tu vas dormir la nuit prochaine, faire du camping à la belle étoile ou ce genre de choses. t'as juste envie d'avoir un beau voyage, reposant mais captivant. un mix plaisir, écologie, culture et locaux. tout ça te semble une très bonne alternative. même si tu sais que ce sera impossible pour toi de te déplacer autrement qu'en avion pour rejoindre ces lieux, très éloignés de ton pays natal.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
phenomenal (mer, 12h) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: phenomenal (mer, 12h) — Lun 13 Avr - 11:37

Le gens comprenaient jamais qu'un mec de 22 piges leur affirme qu'il n'avait pas de "grandes ambitions". Le truc c'était juste qu'il y avait un décalage entre l'idée de grandes ambitions des gens normaux et celle de Santo. Pour lui réussir c'était avoir de l'argent. Il s'en foutait que ça se fasse par la reconnaissance d'une carrière aux jalons bien marqués. Il s'en foutait que ça se fasse en agitant le drapeau de grandes universités qui pourraient vanter la réussite de leur ancien étudiant. Il n'avait aucun tabou vis-à-vis de son manque de diplômes. C'était limite si, au contraire, il se vantait pas de ce statut. Parce que pour lui c'était qu'un privilège de fils à papa, prêts à être déployés au ministère, dans des grandes entreprises, ou à l'hôpital, grâce à leur nom de famille. Il avait un avis hyper tranché mais la réalité c'était qu'il n'y connaissait pas grand chose à ce monde là. Il avait été élevé dans l'idée qu'eux, les napolitains, étaient plus malins que les autres. Et qu'au fond c'était les gars comme lui qui dirigeait le monde. Ceux qui se mouillaient, ceux qui mettaient vraiment la main à la pâte. Son air surpris ou sa grimace à Rosa ça lui passait par-dessus la tête. Un peu comme ses certitudes et ses phrases encourageantes. Il savait qu'il s'en sortirait, Santo, il laisserait jamais quelqu'un lui marcher sur les pieds. Il avait hoché la tête en souriant avant de balancer une blague sur un voilier imaginaire. Ahah oui ça sera un gros voilier où on fera la fête. Un peu comme ce qu'ils avaient pu faire parfois dans la baie de Naples. Pas souvent, mais suffisamment pour lui donner goût à ce type de richesse. Il se souvenait encore bien du coucher de soleil aux abords d'Ischia, avec Lucia et les copains. C'était y'a une vie, mais une vie qu'il voulait reconquérir. Tu le sens ce brassage dans ta culture ? A Naples toute autre culture était écrasée au profit de l'âme napolitaine. Y'avait pas d'espace pour le reste. C'était peut-être ce brassage qui lui donnait autant envie de voyager. Le blond ça avait jamais fait partie de ses priorités, voir le monde. Il s'en foutait un peu. Même aux US il avait pas bougé de Miami et de ses alentours. Pas le temps, trop de taf, pas forcément la curiosité aussi. A la limite il serait allé à NY ou LA histoire d'envoyer des photos à sa madre, mais il n'en avait pas eu l'occasion. Ouais, je vois. Pas le délire resort tout compris. Un peu ce qu'ils avaient ici, en somme. Il s'était marré. C'est ça que tu défends sur Instagram ? Au fond chaque influencer avait un peu sa spécificité. Peut-être que son truc à elle c'était de promouvoir l'économie locale ou des histoires du genre. Il la voyait pas jouer juste à la belle, en tenant ce genre de discours.

_________________
phenomenal (mer, 12h) - Page 2 Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
phenomenal (mer, 12h) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: phenomenal (mer, 12h) — Lun 13 Avr - 12:33

un gros voilier où faire la fête. ça te fait sourire. ce futur imaginaire est chouette et tu t'imagines très bien au large de Palawan, une bouteille à la main avec Santo sur un voilier. il a gagné l'aventure et il est riche, c'est fait. son rêve se réalise. tu souris en t'imaginant en maillot de bain sur le voilier. mais t'as trop froid pour rester très longtemps dans cette vision. c'est trop éloigné de votre réalité actuelle, en fait. et puis Santo te fait revenir à la réalité. vous parlez brassage culturel, et tu réponds à sa question en hochant la tête. oui et non. disons que c'est normal pour moi, tout ce brassage a fini par créer quelque chose d'unique, tu vois. mais d'un autre côté, je le remarque quand j'y prête attention, parce que... bah on a 2 langues officielles par exemple. on a aussi des dialectes dans tous les sens qui sont encore utilisés. y'a des gens sur qui ça se voit aussi, ils n'ont pas seulement le côté hispanique. disons que je le remarque dans des détails du quotidien, tu vois ? et c'est vrai que c'est pas forcément le genre de question que tu te poses tous les jours. pour toi, tout ce qui constitue ton pays est naturel. alors il faut y prêter attention pour s'en rendre compte. tu lèves les yeux vers lui. en Italie, y'a du brassage culturel aussi, non ?, tu demandes, intriguée par le pays des pâtes où tu n'as jamais mis les pieds. il te pose ensuite la question de ce que tu aimerais faire comme voyage. et il te dit qu'il voit, puisque vous en avez déjà discuté un peu précédemment. il te demande si c'est le genre de choses que tu défends sur Instagram. ça te fait sourire, amusée. ça fait partie des valeurs que je défends, efffectivement ! mais c'est pas la seule. ton regard traverse le sien. et toi Santo, c'est quoi tes valeurs ? ça en dit beaucoup sur les gens, les idées qu'ils défendent. et t'as envie de voir ce que Santo peut bien défendre comme idées ou comme valeurs. ce pour quoi il se battrait réellement.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
phenomenal (mer, 12h) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: phenomenal (mer, 12h) — Mar 14 Avr - 22:21

Santo le brassage il l'avait vraiment découvert à Miami. Avant d'arriver aux US il était assez proche de l'image du raciste ignorant, mais il s'en rendait pas compte parce qu'il avait jamais été exposé à ce concept. A Naples on reconnaissait facilement les locaux, et dans son quartier encore plus. C'était un endroit où le respect il était lié au nom. Tout le monde se connaissait, tout le monde savait qui était le fils de qui, ou le cousin d'un tel. L'église du quartier elle était peuplée des mêmes familles depuis l'époque de leurs grands parents. C'était un endroit du monde où les italiens n'osaient pas venir, alors quand des étrangers, ceux qui n'avaient ni leur couleur de peau ni leur culture, décidaient de s'y installer, c'était mal vu. Ils avaient quel droit, eux ? Ca, c'était un truc qui s'était éteint en arrivant à Miami, parce qu'il était devenu à son tour le fruit de l'immigration. Il avait beau traîner qu'avec des italien son nouveau quartier c'était le Harlem local. A little Haïti c'était lui qui s'était mal fait regarder. Et il avait fini par comprendre qu'avec sa gueule de blanco et ses attitudes de petit prince il allait pas faire le malin longtemps dans son nouveau bloc. Alors autant l'histoire de brassage de Rosa lui parlait pas des masses, autant le coup du dialecte il connaissait par coeur. Il avait hoché la tête avant de boucler à son tour. A Naples dans certains quartiers t'apprends à parler napolitain avant d'apprendre l'italien. Y'en a qui considèrent qu'on a 31 langues en Italie. Mais c'était pas spécialement une question de brassage. Peut-être au Nord, ou en Sicile, sauf que c'était des extrêmes. Le reste, la grande majorité, c'était qu'une histoire de terre. C'est des identités régionales. Moi, je dois me forcer pour parler italien et pas napolitain quand je suis avec d'autres italiens. C'est pas juste une histoire d'accent. Elle venait de là, leur fierté. Les autres candidats ils pouvaient peut-être pas comprendre ce chauvinisme des italiens du jeu. Mais ce chauvinisme il était profondément ancré dans leurs gènes, parce que l'histoire même de la réunification en Italie elle était extrêmement jeune. Oh vas-y partage un peu d'infos. Il avait claqué en souriant, quand elle s'était stoppée sur la description de son personnage médiatique. Santo c'était pas difficile de décrypter ses valeurs, il les balançait à voix haute à qui voulait l'entendre. La famille. Et le respect. Ca engrangeait pas mal de choses. L'honneur. La croyance. Le mérite. Il croyait à des choses simples, des choses qu'il pouvait décliner dans son quotidien. L'écologie et tout ça, c'était bien beau mais dans sa tête c'était des problèmes super abstraits. C'est important pour toi, les valeurs ? Certains s'en battaient les couilles. Santo ça lui était arrivé aussi parfois de les oublier ou de les effacer au profit de convictions plus fortes. Mais au final il y revenait toujours et c'était ce qui guidait ses objectifs, sa façon de vivre.

_________________
phenomenal (mer, 12h) - Page 2 Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
phenomenal (mer, 12h) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: phenomenal (mer, 12h) — Mer 15 Avr - 21:21

tu te rends compte que les très nombreuses langues parlées aux Philippines ne sont apparemment pas une exception. tu secoues la tête, surprise par ce que te raconte Santo. et ça change beaucoup de l'Italien, le Napolitain ?, tu demandes, incapable de te faire une idée de ce qui change entre les deux. parce qu'aux Philippines, parmi les 120 langues supposément parlées au quotidien par la population, il y a franchement de tout. mais tu n'es vraiment pas capable de comprendre ces 118 autres langues. peut-être très vaguement certaines qui sont elles aussi dérivées du tagalog, et encore. il te dit qu'il doit se forcer pour parler italien plutôt que napolitain. tu grimaces légèrement. c'est vrai que c'est difficile de passer d'une langue à l'autre. des fois, les deux se mélangent et se complète. il arrive souvent aux Philippins de parler un mélange entre le tagalog (le Philippin) et l'anglais. ça donne des choses assez drôles, parfois. est-ce qu'on peut parler d'une langue à part entière ? tu n'en es pas sûre en revanche. tu finis par sourire, parce que finalement tu comprends bien le souci. je comprends ça. c'est toujours compliqué de passer d'un cerveau à l'autre., ouais, t'as l'impression d'avoir ton cerveau "anglais" et ton cerveau "philippin", ce sont des façons de penser les choses très différentes. avec des sens différents pour les mots. comme quoi, les langues sont complexes. et tu serais d'ailleurs quasiment incapable de traduire certains mots tagalog en anglais, et inversement. c'est tout simplement impossible. et tu as raison. nous aussi, y'a des langues différentes selon les régions. donc quand tu passes d'une île à l'autre, la langue peut être très différente. heureusement que la très grande majorité de la population parle anglais, sinon ce serait l'enfer je pense., tu lâches un rire. il te demander de parler davantage de tes valeurs. alors tu prends une longue inspiration. ok, t'en as pas mal. t'as à peu près deux heures pour approfondir tout ça ?, tu demandes en préambule avant de rire. non, en vrai, j'ai pas mal de valeurs qui sont très importantes pour moi. ou des causes que je défends, tu vois ? il serait temps de rentrer dans le vif du sujet, Rosa. bon déjà, la famille et l'altruisme, c'est des valeurs qui me semblent assez importantes. viennent ensuite les causes que tu essaies de défendre, avec ta petite voix d'influenceuse mode. après je suis assez investie dans l'écologie. j'essaie d'éviter tout ce qui est plastique, de faire le moins de déchets possible de manière générale. enfin pleins d'actions quotidiennes pour éviter de trop polluer. après, ce que les gens me reprochent souvent, c'est d'être le reflet de la fast fashion et ils ont raison parce qu'il faut que je gagne ma vie. mais ce qu'il faut savoir, c'est que la plupart des fringues que je porte en dehors des partenariats, ce sont des vêtements que j'ai acheté d'occasion., t'es pas totalement pardonnée pour autant et c'est vrai que tu pourrais sûrement faire mieux, mais tu ne pourrais pas t'assurer les revenus que tu as aujourd'hui. et d'un autre côté, j'ai pas envie non plus de... porter un message trop extrémiste sur le sujet, parce que c'est le meilleur moyen de braquer les gens. donc j'encourage à faire des petits pas, petit à petit. par exemple, je pourrais ne plus manger de viande, parce que je sais que ça pollue. pour autant, je suis pas encore prête à faire cette démarche là, tu vois ?, et c'est dur, tu le sais. alors t'as pas envie de l'imposer à des gens. la prise de conscience doit se faire, mais de toutes façons, le sort de l'humanité est déjà scellé. plus rien ne pourra changer l'issue. après le féminisme est quelque chose qui me touche pas mal. notamment parce que les chiffres sur les violences faites aux femmes aux Philippines sont élevés. une femme sur cinq subit des violences domestique. donc c'est énorme..., tu grimaces, t'es triste de ce genre de faits sur les Philippines. alors bon, j'y changerai sûrement pas grand chose, mais j'ai pas envie que ça reste ainsi alors j'essaie de porter aussi des messages comme ceux-là. tu hausses les épaules, pas persuadée que ton avis en tant qu'influenceuse change grand chose. mais t'essaie. Santo te donne ses valeurs et tu souris. de très bonnes valeurs. tu réponds. il te demande si les valeurs sont importantes pour toi, tu secoues la tête. plutôt oui, je trouve que ça en dit beaucoup sur quelqu'un., tu expliques. donc les valeurs que tu m'as donné, ça me donne une bonne image de toi pour l'instant., à lui de garder cette image. tu t'es beaucoup ouverte et t'as beaucoup parlé quand même. je suis désolée, j'ai beaucoup parlé quand même., tu lâches avant de rire. t'es trop bavarde. t'espère que ça ne le saoule pas trop, mais jusqu'ici, il avait l'air plutôt intéressé par ce que tu racontais.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: CAPSULE PANORAMIQUE-
Sauter vers: