Partagez
 

 Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20)

Aller en bas 
AuteurMessage
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) Empty
Message (#) Sujet: Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) — Dim 5 Avr - 13:07

@cami

Costa, il abandonne le terrain de sport où il a passé une partie de l'aprem à se décrasser pour exorciser un peu tout ce qu'il s'est passé depuis cinq jours pour réintégrer le chalet en quête d'une douche bien chaude. Il a bien vu qu'il y avait une salle de sport aussi, avec tout le matos nécessaire, mais il a toujours préféré être dehors, se purifier les poumons d'air frais après une trop longue nuit à les saturer de fumée végétale. Il a ses passes. Parfois, il branle rien pendant des semaines, puis du jour au lendemain, il se met à aller courir deux heures tous les matins, avant que le soleil ne se lève. La seule constante, c'est le foot, qui se pratique comme la respiration, dans son quartier natal. C'est moins évident à Londres, parce que les gens ont pas ce côté la rue est un jardin commun, alors parfois, quand il s'emmerde, il va à la salle ou il devient pote avec un prof de boxe pour s'incruster gratos à ses classes. Là, quand il a repéré le terrain avec les paniers de basket et les cages de foot, il a su direct qu'il y passerait un certain temps. Il a toujours eu besoin de se défouler, de se crever littéralement, parce que Costa, c'est le genre de gars que ça cadre, de se concentrer sur l'effort physique. Bref, il sort d'une session de trois heures et il se traîne jusqu'à sa salle de bain sauf qu'en chemin, le long de la mezzanine, il croise une go accoudée au garde-fou, qui semble zieuter ce qui se passe en bas. Ils se sont pas encore vraiment captés depuis hier, alors il saisit l'occasion. « Salut. C'est Cami ton prénom, c'est ça ? » il lui demande pour la forme, même si dans sa tête à lui, c'est déjà imprimé à vie qu'elle s'appelle Camilla. C'est pas de la mauvaise volonté, il veut pas faire le relou, c'est juste que Cami, on dirait que c'est pas terminé, comme prénom. Autant en italien qu'en anglais, c'est perturbant. ça doit avoir une origine quelconque, mais lui il a l'impression de pas finir son mot, quand il dit juste "Cami". Donc ça sera Camilla. Il s'accoude à son tour pour baisser le regard sur le sommet des crânes qui font leur vie tranquillement à l'étage plus bas. « Si tu veux, je t'apprends à cracher, comme dans Titanic. » ça le fait marrer cette perspective. Ils sont pas sur un paquebot de luxe, c'est clair, mais cette mezzanine, ça appelle à ce genre de conneries. En vrai, il fait le gars, mais Titanic, il l'a vu une demi fois. Il a essayé avec son ex à une époque et s'est endormi à la moitié. Si Kate avait été plus à son goût, il aurait sans doute fait un effort. « à moins que tu sois plus une Juliette, mais dans ce cas-là, les déclarations romantiques c'est moins mon truc » il ajoute, les mains sur la balustrade, en se penchant en quête d'un Roméo en carton pour supplanter celui qu'il est pas capable d'être pour la demoiselle en attente. Il soupire dans sa barbe, Costa, le coeur encore palpitant après l'effort. Il a les joues rouges sous le reste de bronzage éternel qu'il garde après vingt-cinq ans de vie sous le soleil. « Tu gères la foule ? » il demande finalement, plus sérieux. Elle a peut-être juste besoin de s'élever un peu, Camilla, après toute cette agitation.

_________________
Editer mon profil Tumblr_p8wui9K4H81rztjsno1_540 Editer mon profil Tumblr_p8wui9K4H81rztjsno1_540
the men of always aren't interested in the children of never.



Dernière édition par Costa le Mar 7 Avr - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) — Dim 5 Avr - 22:36

Appuyée à la façon d’une spectatrice, elle se redresse parce qu’elle est rejointe par un des ritals de l’aventure. Elle confirme d’un hochement discret de la tête tout le dévisageant un instant. « Tu sors d'où ? » la candidate demande simplement. « Costa » elle glisse juste pour lui assurer qu’elle sait bien à qui elle s’adresse. « Désolée mais je n’ai pas la ref Titanic » glisse Cami parce qu'elle s'est jamais posée pour mater Titanic, elle sait juste après regardé des vidéos qu’il y avait assez de place pour deux sur le fameux bout de bois flottant de Rose. Elle ne raffole pas des histoires qui finissent mal à cause de la stupidité ou du manque de pragmatisme des protagonistes. Cami expulse un soupir lorsqu'elle comprend qu'il ne dispose pas d'une prose qui comblera son âme de fragile. « J’accepte les dessins sinon » elle se montre coopérative, capable d'abaisser ses exigences même s’il a l’air d’avoir envie de se débarrasser d’elle plutôt rapidement. « Tu me conseilles lequel ? » Cami glisse badine en évitant soigneusement de le regarder lorsqu'il se penche trop pour elle, gesticulant afin de trouver sa funeste moitié. Ça lui noue les entrailles quelques secondes de trop. Ses opales s'accrochent à lui lorsqu'il enchaine. Il lui parle de la foule et elle se demande si elle est aussi transparente que ça ? Putain ça craint. Elle s'octroie une seconde de silence. « Ce n'est pas ma spécialité » la môme formule sincèrement. Elle peut pas lui dire au bout de trente secondes que ça la panique grave mais genre grave, ça va pas les rapprocher cette confidence creapy d'une fille qui a signé pour s'enfermer avec vingt et un inconnus. Faut garder un minimum de crédibilité. Première règle : ne pas effrayer. « Mais j’aime bien écouter » ou regarder sans pour autant être dans le débat en éviter de bouger la tête façon match de tennis hyper intense. « On en apprend limite plus sur les gens » à décortiquer leurs expressions faciales même de loin. « Sinon toi t’es quoi ? Profiler ? » elle essaie histoire d'en savoir plus sur son agitateur. « Dans les séries, ils sont tous genre hyper névrosés » commente Cami, incapables de pointer leur dysfonctionnement du doigt en préférant s'intéresser à ceux des autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) — Lun 6 Avr - 23:49

Comment ça, il sort d'où ? Elle pose vraiment cette question ? Parce que des réponses débiles, il lui en passe deux mille en trois secondes dans la tête : de tes rêves les plus fous, de ton cul, du futur... Il se contente d'un : « ça fait dix bonnes minutes que je suis là » avec un air faussement étonné hyper crédible. Tellement plongée dans ses pensées qu'elle a même pas capté, Camilla. Il lui en veut pas, ça lui arrive aussi d'avoir des absences. Et d'ailleurs, il est de ceux-là aussi, qui peuvent se planter quelque part et se perdre pendant des heures à regarder les gens passer.  Il a ce côté un peu homme de l'ombre, parfois, Costa, même si on dirait pas forcément. Il anticipe beaucoup, il voit en six dimensions, il aime bien capter les choses, les sentir venir pour savoir où il les place dans son petit échiquier mental. Et pour ça, malgré son impulsivité, son inexorable ritalerie, il doit pouvoir se poser. Il a moins de mal que certains, parce que c'est rare quand son cerveau et son corps fonctionnent tous les deux à mille à l'heure en même temps, c'est une phase après l'autre. Camilla, elle lui casse un peu son délire mais se rattrape direct après. Il ouvre la bouche pour lui répondre un truc enthousiaste, sauf qu'il se rappelle brusquement qu'il est pas beaucoup plus doué en dessin qu'en belle déclaration romantique, alors il la boucle une seconde avant de se marrer. « D'accord, vu comme ça, je me rends compte que j'ai pas grand chose à offrir d'incroyable. » il concède en se disant que putain, c'est son ex qui doit être en train de confirmer devant sa télé. Voire ses ex, même, si ça se trouve. Disons que Cos, c'est plus le genre de con à se lancer dans des grands gestes spectaculaires et inconsidérés plutôt que de daigner dire qu'il t'apprécie. Il va se tatouer le prénom sur le corps, il va se marier sur un coup de tête, il va te faire un gosse juste pour te prouver qu'il t'aime ou te louer un appart à son nom. Mais c'est un mec. ça parle pas trop, les mecs. N'empêche qu'il cherche quand même, au milieu de la foule environnante qui évolue à l'étage d'en dessous, s'il y a un bon remplaçant pour Cami. Un mec qui pourrait convenir, un type sympa, pas prise de tête, un mec chouette, qui pourrait trouver un film qui colle avec elle. « Franchement ? Aucun. C'est pas toi qui bosses dans une ambassade ? Tu peux trouver bien mieux qu'un mec de télé-réalité. » Et il dit ça en faisant lui-même partie de cette bande de ploucs alors ça veut tout dire. Non mais clairement, elle a pas la gueule des candidates débiles qui viennent là pour la fame instagram à gratter par après. Elle est là, toute paumée, il lui faut un mec qui a les pieds sur terre. Pas un abruti qui la coincera dans un couple de télé-réalité tout le este de sa vie. Enfin, au fond, il en sait foutre rien, Costa, il la connait même pas Camilla. C'est juste qu'il adore avoir un avis sur les gens, même s'il s'en tape de la plupart d'entre eux. Parce qu'il adore entendre son propre avis. Il adore donner l'impression de cerner hyper bien les gens quand il balance des banalités que chacun peut interpréter comme il veut. Il pourrait se reconvertir en horoscope, s'il avait vraiment aucune race. Il capte son regard un instant et repère son air gêné. OK, elle est de celles-là. « Mais personne ne te demande jamais pour t'écouter toi, au bout d'un moment ? » Costa, il fait souvent du bruit, n'empêche qu'il aime aussi que tout le monde soit entendu et pris en compte. S'il y a un timide dans le groupe, il va aller le chercher, quitte à se faire détester après. Il a aucun tact à ce niveau-là. « Ah nan, dans les séries, je serais plutôt... le chef d'une autre clique de méchants à qui les profilers vont demander conseil pour coincer leur gars » il est lancé directement, en se redressant pour serrer les doigts autour du garde-fou, emballé à l'idée de s'imaginer dans une putain de série de dingue.  « Toi tu serais, hm... la petite scientifique de la police criminelle qui l'ouvre jamais mais qui résout toutes les enquêtes, dans son coin, avant tout le monde ? » il tente.

_________________
Editer mon profil Tumblr_p8wui9K4H81rztjsno1_540 Editer mon profil Tumblr_p8wui9K4H81rztjsno1_540
the men of always aren't interested in the children of never.

Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) — Mar 7 Avr - 23:03

Cami se marre face au pseudo constat du rital sur sa propre personne. « Je te dirai ce que j'en pense quand on aura échangé un peu plus que trois mois » elle laisse échapper. « Je suis devenue une meuf de télé-réalité maintenant » elle lui rappelle, parce que y a cette nouvelle variable concernant son nouveau de statut de fille pas super futée pour faire la guignole dans une émission. « Je suis sûre qu’en sortant, y a des mecs qui diront à leurs potes la même, tu peux trouver mieux frérot » glisse Cami en essayant d'imiter une discussion entre bro. « Je me suis condamnée » elle constate, la main sur l’endroit où doit se trouver son coeur. Si on l'écoute ? Bah Cami n'en sait trop rien, elle espère quand même. « Je crois que les gens savent jamais trop quoi me dire quand j’parle » elle plaisante parce que la candidate a un épisode très précis en tête, qu'elle expose en tentant d'être concise. « Regarde à midi, Jethro m’a demandé ce que j’aimais dans la vie » elle commence son petit exposé. « Je ne sais pas si tu vois qui c’est, mais c’est celui qui a les yeux trop clairs, presque flippant » elle décrit en s’égarant toujours dans les détails inutiles, elle met même sa main au niveau de sa tête pour lui faire comprendre qu'il n'est pas dès plus grands. Bref. « Je pense que j’ai bien monopolisé la parole pendant deux ou trois minutes » Cami poursuit. « Et j’ai eu comme unique réponse, je cite parce que c'est important : tu es femme de passion, intéressant. » elle conclut avec son petit regard de meuf vaguement outrée ou désabusée par les relations sociales. Bon d'accord, elle l'a peut être saoulé avec sa adoration pour Manuel Valls mais tout de même.  « Je ne suis pas une experte dans les interactions mais c’était presque gênant » elle ajoute avec son petit mouvement de sourcils. Elle aurait pu lui dire qu’elle adorait le naturisme, cela n’aurait eu aucun effet, pas de questions pour approfondir ou de réactions significatives. Cami se fait attentive. « Genre le mec dont on ne peut jamais s’assurer totalement la loyauté, qui va où le vent le mène mais qui reste indispensable dans le fond ?  » elle précise en pivotant sa petite tête vers lui, croisant son regard par la même occasion. Il l’incorpore dans la série. « C’est sur que j’serai jamais sur le terrain »  elle approuve sans hésiter. « bien trop capable de compromettre les preuves que je répertorie »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) — Jeu 9 Avr - 19:00

ça lui va, à Costa. Il attendra quelques semaines avant de recevoir son avis strict et officiel sur ses forces et ses ressources. Déjà, on peut éliminer les grands et beaux discours romantiques ainsi que les dessins, comme ils l'ont déjà établi. Lui, il sait plus ou moins en quoi il est bon, parce qu'il a déjà pas mal dragué dans sa vie, sans doute trop, mais dans le lot, il compte les nanas avec qui il sortait à l'époque et qu'il passait son temps à draguer encore et encore. Il peut être charmeur, Costa, quand il veut. Il a pas forcément la gueule comme ça, mais faut pas oublier que c'est un rital, un vrai, qui vit avec ses tripes avant son cerveau. Bref, elle marque un point, Camilla, mais n'empêche qu'une nana c'est toujours moins con qu'un mec et qu'elle a déjà une crédibilité à la base. « Il te reste la reconversion en miss météo, c'est gratifiant non ? » il ironise en se marrant. Et lui, après tout ça, il tombera dans l'oubli parce que, encore une fois, un mec... Cos, il en a franchement rien à branler d'être célèbre, ce qui l'intéresse c'est d'être puissant et pour lui, c'est ultra différent. Il préfère de loin être un boss de l'ombre qu'un guignol ultra connu mais sans la moindre espèce d'importance. Et aussi, au passage, s'il pouvait être riche, ça serait bien aussi. C'est tout. Il en demande pas beaucoup, Costa, dans la vie, il pourrait sans problème se contenter de ces deux choses-là. Il roule des billes vers Camilla qui lui raconte une anecdote, silencieux, posé les avants-bras sur le garde-fou, sans plus faire attention à tout ce qu'il se passe en bas. Elle évoque Jethro. « Ouais je vois. » Le brun, quasi quadragénaire, les yeux chelous, ouais, il voit. Enfin il a retenu les prénoms de tout le monde depuis dimanche déjà, donc il se visualise direct la tête du gars et il est prêt à passer à la suite de l'histoire. Elle a l'air secouée, Camilla, et lui il reste silencieux comme un con, avant d'éclater de rire. « Mais non. » Enfin, c'est une réponse comme une autre, mais même lui il sait qu'une conversation entre deux adultes qui apprennent à se connaitre, c'est fait de questions et réponses. Même si t'en as rien à branler, tu fais un effort. Clairement, lui, tout ce qu'on lui a dit depuis samedi l'intéressait pas toujours forcément. Mais c'est aussi ça, la diplomatie, faire genre. « Et bien, tu es une femme d'analyse, intéressant » il relève pour la taquiner. « Après c'était peut-être sa manière polie de te dire qu'il te trouve archi fraîche et potentiellement intéressante au pieu » il relativise. Femme de passion, ce qui est par ailleurs intéressant... tout ça... Mais bon, faut vachement revoir ses tentatives d'approche, alors, de toute évidence, parce que Camilla a l'air davantage traumatisée par la non concluance de leur discussion qu'émoustillée par ses avances. Elle le compare à un profiler (vite fait) et ça le fait marrer de partir dans un délire Expert en Autriche, Costa et lui, il sait directement quel rôle il aurait, dans tout ce bordel. « J'aurais pas dit mieux » il apprécie avec un sourire colgate archi fier. Il y a toujours ce mec-là dans les séries et ça lui correspond bien. Bon mais pas trop, mauvais mais pas trop. Juste un gars qui sert ses propres intérêts. « Volontairement ? Tu veux dire que tu serais encore moins clean que moi ? » il relève d'un air faussement choqué. Il pige bien qu'elle voulait parler du fait qu'elle était pas douée, mais bon, ça l'amuse de l'imaginer en nana hyper tordue, qui joue un quadruple jeu de la petite gosse un peu paumée qui sait pas s'y prendre avec les gens. « Tu caches bien ton jeu, j'ai presque cru à ton numéro de demoiselle en détresse sur son balcon fleuri » il déconne toujours Costa.

_________________
Editer mon profil Tumblr_p8wui9K4H81rztjsno1_540 Editer mon profil Tumblr_p8wui9K4H81rztjsno1_540
the men of always aren't interested in the children of never.

Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) — Sam 11 Avr - 19:51

Cami affiche une petite moue comme si elle réfléchissait à la question. « C’est l’opportunité d’une vie, après cinq ans de souffrance en droit » elle ironise en repensant au Koh Lanta version sorbonne qu’elle s’est tapée tout au long de son cursus universitaire. La distance avec ceux qui se prennent pour des sommités juridiques, les cours inbitables, la compétention, l’écrémage nécessaire…Le calcul est pourtant facile à faire, la solution n’est pas rentable. « Hâte que les quidam ne parlent que de ma robe du soir, surtout si elle est au dessus des genoux » elle plaisante en haussant les épaules, parce que ça la fait pas rêver de devenir une potiche. Elle dit ça, c’est bien le genre de sa grand mère par exemple, bien qu’elle soit réellement adorable, de sortir des remarques stupides sur le physique des présentatrices en assurant que c’est tellement peu gracieux qu'il faut cacher ses genoux. « Une fois sortie, je préfère retourner la tête dans mes codes » elle glisse parce que ça la branche clairement plus niveau stimulation intellectuelle,  la parisienne en a besoin sinon elle clamse directe.  « Tu fais quoi toi ? » elle renvoie histoire d’en savoir un peu plus sur son Di Caprio rital du pauvre. « Attends laisse moi deviner » Cami ajoute juste après en agitant son petit index fébrile à la recherche de son inspiration. « Fleuriste ? » siffle la française avec insolence. C'est romantique, ça lui sied super bien au teint, right ? Cami en profite pour lui raconter sa conversation acec Jethro avec son petit air choqué. Elle lui lance son regard d’adolescente pleine de seum pendant une seconde lorsqu’il se fout de sa gueule ouvertement avant qu’un sourire ne s’étire doucement sur ses pulpeuses. « Tu es du genre à enfoncer le couteau dans la plaie, intéressant » elle glisse, amusée, tout en restant dans un petit registre criminel. Elle aurait très bien pu faire faire sa petite dramatique de paname en ajoutant "tu vois, c'est pour ça que je ne parle pas". « Chelou les techniques de drague des quarantenaires si c’est ça » elle se marre, secouant la tête inconsciemment pour faire fuir l'image qui commence à s'installer dans son esprit. « Tu lui apprendras, avec tes fratelli là » s'expulse naturellement d'entre ses lèvres, plus sage, avant que ses prunelles vertes ne croisent les siennes. Pour une fois, la candidate mise juste en tentant de brosser le portrait de Costa, y a un air un peu fier qui s'étale sur ses traits le temps de quelques secondes avant de céder à une incompréhension maitrisée. Cami, elle a toujours eu du mal à s’imaginer dans le rôle de la corrompue, non pas parce qu’elle se veut irréprochable simplement pas absence d’habilité principalement. « Décidément tu es si perspicace » elle fait mine de minauder, faussement charmée par la vivacité flagrante de Costa.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) — Mar 14 Avr - 18:07

Clairement, après cinq ans à se faire chier à l'université en cours de droit, Costa il imagine bien qu'elle puisse être soulagée d'avoir un avenir radieux qui s'ouvre à elle, fait de hauts talons, d'anticyclones, de célébrité et de fonds verts. Et puis le droit ? Il lui faut une vraie passion, un vrai avenir. « Ecoute je suis ravi d'avoir pu t'aider à trouver ta voie » il répond posément, avec l'air de pas y toucher des branleurs qui te donnent des conseils bidons en se prenant pour le messie. Il les connait bien, ceux-là, Cos. C'est tout ceux qui lui disaient qu'il foutrait rien de sa vie s'il finissait pas le lycée, s'il allait pas étudier à Rome, s'il suivait pas son père aux industries. « Quand tu en auras marre d'être le petit fantasme quotidien du mec moyen, mets une robe rouge, je comprendrai le message » il souligne en laissant la phrase en suspend dans un sourie. Il pigerait et il viendra la sauver de sa triste condition de femme objet. Parce qu'évidemment qu'elle a besoin d'un mec pour la sauver, c'est certain. Ils s'occupent ensuite de son avenir à lui, parce que pour Camilla, c'est plié. Reste lui Costa, et ce qu'il va bien pouvoir branler de sa vie. Sans diplôme, sans rien. « Ben bravo, t'as trouvé » il fait mine d'annoncer avec un sourire. ça lui va bien, il a la gueule parfaite pour, il se voit d'ici, accompagner les dames anglaises dans la composition de leur bouquet idéal, avec ses bras rempli de tatouages et ses boucles d'oreille. « Je suis bookmaker, je cote les matches du championnat italien de foot et je me fais un max de fric sur le dos de vieux riches qui veulent embellir un peu leur quotidien » il précise, toujours en se sentant obligé de mettre en avant à quel point il est vil et cruel plutôt que la totale légalité de la chose. Comme le dit si bien Aera, il n'est pas responsable de l'avidité ds gens. « Sensiblement pareil donc, si ce n'est que j'ai plus de respect pour les nonne qui vont acheter des fleurs » il ajoute avec un petit sourire sarcastique. Il a toujours eu un faible pour les femmes, faut dire. Et c'est dans son éducation. On prend soin des femmes. Les hommes savent se démerder. Du coup, ça l'embête pas de l'aider un peu, Camilla, quand elle galère avec son Jethro, à traduire avec elle l'étrange communication du gars. S'il faut décortiquer la drague lourde de la quarantaine célibataire, il peut y aller de son expérience. Par contre, lui filer un coup de main à lui ? « Sûrement pas, on garde nos secrets pour nous, faut bien qu'on se démarque » il proteste. Putain déjà que le capital séduction est divisé en trois parce qu'ils sont trois débiles à avoir eu l'idée de se pointer aux castings en même temps, ils vont pas en plus foutre un agriculteur dans la confidence ? Il garde son charisme de pourri indic pour lui et Jethro se démerdera avec ses yeux. « Je suis pas un chef pour rien » ses yeux pétillent de malice parce que ça le fait marrer tout ça. Putain, si seulement il pouvait vraiment être un chef de gang, il aurait mieux à foutre que d'elle là. « Mais du coup, blague à part, pourquoi t'es là ? » il lui demande en roulant des billes vers elle. Il a déjà appris pas mal de trucs sur elle, l'air de rien, avec leurs conneries. Mais ça, ça reste un mystère. « Dans le jeu, je veux dire, pas sur la mezzanine, je me doute que ça fait du bien de faire une pause de cette bande de cinglés de temps en temps » il précise avec un air entendu. Il ne s'inclut pas dedans, évidemment.

_________________
Editer mon profil Tumblr_p8wui9K4H81rztjsno1_540 Editer mon profil Tumblr_p8wui9K4H81rztjsno1_540
the men of always aren't interested in the children of never.

Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: Enjoy the ride. (jeudi s1, 19h20) — Sam 18 Avr - 1:14

La sentence tombe : bookmaker. La description de Costa lui arrache un léger rictus accompagné d'un léger froissement de sourcils provoqué par la distance, feinte ou non, utilisée pour se décrire. « Ça donne envie, t’as l’âme d’un commercial toi » elle lance dans une certaine ironie. « Je te préférais en fleuriste » elle souffle légère, ouais, elle s'est rapidement fait à l'idée en quelques secondes. En plus pour elle, c’est un métier manuel/de passion. Cami, ce n’est pas forcément pas bien pensante pour catégoriser du coté mal ce qu’il peut faire, c’est juste qu’elle a un fantasme inexpliqué pour les fleuristes et les libraires depuis des années. « Ça te plait ? » lui demande Cami en croisant ses opales, c’est un peu ça le principal. Enfin, pour elle qui aime trouver du sens dans ce qu'elle fait, ça l'est. La parisienne retient également qu’il semble ne pas être en manque d’argent, si on en croit ce qu’il vient de dire. « Ça te permet vraiment d’avoir le train de vie que tu souhaites ? » là, c’est la fonctionnaire payée à peine au dessus du smic qui découvre un monde qui lui est complètement étranger. Déjà le foot, c’est une contrée plus que lointaine, alors parier de la thune sur des joueurs qui se balancent un ballon, y a aucun écho chez elle, un peu dépassée par le concept. « Tu as toujours fait ça ? » la question ne tarde pas à être balancée. Parce qu’elle se demande quelles séries de choix t’amènent à être bookmaker, ce n’est pas forcément super commun non plus comme taff. Costa protège farouchement son individualité, refusant de prendre sous son aile le candidat ayant une communication frôlant le niveau de la mer, dommage un stage accéléré auprès de ceux qui ont la parole facile et libérée n’aurait pas été de trop. « T’inquiète je pense qu’on vous ne passez pas inaperçus »  glisse Cami en haussant les épaules, parce qu’on parle souvent d’eux alors qu’il ne s’agit que de la première semaine. « Ça doit être le fantasme de la dolce vita  » elle sourit, en imaginant un mec sur sa vespa dans les petites rues, avec le linge qui s’étend au dessus dans les immeubles un peu délabrés. Les images clichées qui vont un peu rêver les pures citadines. En vrai, dans sa petite boîte crânienne, c’est surtout les mecs qui se baladent en peignoir au camping, qui trouvent le moyen de gueuler plus fort que les autres et de déranger tout le monde (histoire vraie pour le coup). Un sourire s’étire sur ses pulpeuses. « J’aurai tendance à m’inclure dans les cinglés personnellement »  elle plaisante en effectuant une légère moue vaguement contrite et heurtée par ses propos. « Pour apprendre à me gérer, mes intérêts et moi même, en solo » elle glisse, bien trop habituée à la collectivité et à la tutelle maternelle. Ici, c’est un bon crash test sans trop d’enjeu pour elle, au pire elle sort rapidement, au mieux du mieux, elle empoche une jolie somme. Elle se dit qu’ici, ce n’est pas sa réalité, donc Cami a le droit de se tromper, de tâtonner, sans être stressée. « Et toi ? » la poupée lui renvoie la balle alors que ses billes curieuses cherchent les siennes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: MEZZANINE-
Sauter vers: