Partagez
 

 (lun, 18h) temperature

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
(lun, 18h) temperature Empty
Message (#) Sujet: (lun, 18h) temperature — Dim 5 Avr - 13:07

FT. @Cami

tu ne l'avais pas réellement compris à ton arrivée. mais après être sortie, tu as compris : il fait froid dans ce pays et il va certainement faire froid tout au long de l'aventure. lorsque tu as quitté Manille, il faisait 31 degrés. alors la chute de température est impressionnante et ne te réussit pas du tout. tu n'es pas habituée à avoir autant de couches de vêtements, pas habituée non plus à devoir mettre des manteaux chauds. tu n'as rien emmené qui ressemble à ce genre de choses. comment aurais-tu pu deviner que vous seriez dans un lieu où la neige est quasi-éternelle ? la fatigue et le froid ne font pas bon ménage. après avoir mangé quelque chose dans la cuisine, tu te dis qu'il serait dommage de te rendre directement dans ta chambre. il faut que tu combattes le décalage horaire et que tu adoptes des horaires logiques. plus logiques que ceux que tu as actuellement. tu essaies de faire de ton mieux pour trouver une activité, mais tu finis sur les banquettes, devant la cheminée. à deux doigts de fermer les yeux, bercée par le chant des flammes contre le bois et par la chaleur reposante du feu. les pieds vers la cheminée, la tête contre un accoudoir, tu es installée et tu pourrais y faire ta nuit très facilement. tu es d'ailleurs en train de t'endormir lorsque tu entends du bruit. ça te réveille légèrement. hm. salut... tu lâches, la voix légèrement rauque. t'es tellement fatiguée, le mot que tu viens de dire vient de t'épuiser encore plus.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
(lun, 18h) temperature Empty
Message (#) Sujet: Re: (lun, 18h) temperature — Dim 5 Avr - 21:28

Cami, le délire Noël éternel ce n'est pas trop sa came, mais elle ne regrette pas encore sa bonne vieille grisaille parisienne. C'est con mais elle avait quand même prévu une flopée de maillot de bain qu'elle risque de ne jamais mettre. Emmitouflée dans un pull trop grand pour elle, legging de sport pas assorti, elle est bien loin de l'image qu'elle dégageait samedi soir dans sa robe presque trop courte. Elle évite les miroirs du chalet histoire de pas croiser ce reflet qui ne l'enchante pas même si elle prend dix ans dans la tête avec sa tisane entre les mains. Son épiderme qui se brûle au contact de la céramique, histoire de parfaire le cliché, elle se cherche un coin cosy tout doux. La brune ne tarde pas à échouer près de la cheminée. « Yo » glisse l'israélienne dans un léger sourire avant de s'installer à côté de la belle au bois dormant. Coup d'oeil en biais pour scruter ses jolis traits un peu tirés avant que ses sourcils ne se froissent. « Ça va ? » elle questionne parce qu'elle se sent pas capable de la porter si elle s'endort là. « Je te dérange ? » complète sans trop de délicatesse la candidate simplement pour savoir si elle l'empêche de sombrer dans les bras de Morphée. Garder les paupières ouvertes semble un combat pour son interlocutrice. C'est con parce qu'elle se sent d'humeur un peu bavarde ce soir en plus. Elle reste dans l'attente de se faire éventuellement chasser par la candidate voulant préserver une bulle de silence autour d'elle. « C'est quoi le dernier rêve dont tu te souviens ? » demande Cami sans trop de logique si ce n'est celle de son cerveau déviant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
(lun, 18h) temperature Empty
Message (#) Sujet: Re: (lun, 18h) temperature — Lun 6 Avr - 20:09

tu es quasiment sur le point de t'endormir lorsqu'une voix te ramène sur terre. t'étais dans un état second, en train de faire un rêve éveillé que tu sembles oublier dès que tu reviens à la réalité. elle répond à ta salutation et tu sens qu'elle s'est assise près de toi. tu ne bouges pas d'un poil et tu te contentes de te relaxer encore davantage sous cette chaleur qui te fait du bien. elle te demande si ça va, tu ouvres un oeil. oui, ça va. et toi ? tu souffles à voix basse, un peu rauque. est-ce qu'elle la dérange ? non non, il faut pas que je m'endorme tout de suite. tu lances, en reprenant peu à peu conscience. il faut que je batte le décalage horaire. tu lances en essayant de te relever, c'est pas simple mais tu finis par y arriver. tu te frottes les yeux tout en l'écoutant te demander quel est le dernier rêve dont tu te souviens. question à laquelle tu ne t'attendais absolument pas. tu restes quelques instants, un oeil fermé, à essayer de te souvenir. en réalité, tu sais très bien quel est le dernier cauchemar que tu as fait, mais ce n'est pas la question que la jolie brune à tes côté t'a posé. alors tu préfères essayer d'en trouver un qui soit positif. hm... excellente question. tu poses ton dos contre un des petits accoudoirs que possède l'énorme fauteuil sur lequel vous êtes toutes deux installées. je crois que c'était un rêve où j'étais tranquillement posée chez moi, avec mes parents. tu continues sur ta lancée, après avoir posé un semblant de contexte. et hm... ma grand-mère, qui est décédée aujourd'hui est entrée dans notre appartement, comme si de rien n'était et m'a préparé mon plat préféré. si seulement ça avait été possible... tu jettes un regard à ta comparse, assise à tes côtés. c'était chouette. comme si... tu sais, elle était toujours un peu là, à prendre soin de moi. tu hausses légèrement les épaules dans un sourire un peu triste. c'était un très joli rêve, je suis très heureuse de l'avoir fait. tu préfères la rassurer. ça ne te rend pas plus triste que ça, tu préfères garder cette image de ta grand-mère et tu aimes beaucoup la revoir en rêve. ça fait une trêve dans la dure réalité de la vie. et toi, ton dernier rêve ? tu demandes, intéressée. t'en as dévoilé pas mal déjà sur toi, alors que c'est votre 2ème prise de parole commune. tu te souviens qu'elle s'est "incrustée" dans votre petit groupe lors de la première soirée. mais tu n'as aucune idée de comment elle s'appelle, tu ne l'as pas retenu. tu n'as pas retenu grand chose de cette soirée de toutes façons, et le manque de sommeil ne t'a pas aidé à conserver ces souvenirs. excuse-moi, est-ce que tu peux me rappeler ton prénom, s'il te plaît ? tu oses demander, parce que c'est important de ne pas faire semblant de se souvenir. tu dois petit à petit tous les assimiler et autant commencer avec quelques unes des personnes auxquelles tu as déjà parlé, ce sera peut-être plus facile.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
(lun, 18h) temperature Empty
Message (#) Sujet: Re: (lun, 18h) temperature — Mar 7 Avr - 23:44

Rosamie tente de lutter contre le décalage horaire, elle comprend mieux. Elle hoche la tête, empathique, bien que ce soit un désagrément qui lui étranger vu qu’elle arrive directement de Paris. Y a une théorie comme quoi il faut un jour par heure de décalage. « Tu viens d’où exactement ? » questionne Cami en prenant un peu ses aises. Elle finit par lui demander de quoi elle a rêvé dernièrement, c'est complètement débile comme question mais ce qu'elle a improvisé sur le moment, la candidate se prête à l'exercice. Cami se fait over attentive. Il est question de la grand mère de Rosamie. « Désolée pour toi » glisse quand même la candidate parce qu’elle ne sait jamais quoi dire dans ce genre de moment. On se sent toujours con et maladroit. La brune se redresse. « J’imagine que vous étiez hyper proches ? » suppose l’israélienne avant que Rosamie ne lui renvoie la question. « J’ai fait un rêve super chelou récemment » elle prévient quand même avant de se lancer dans la récit de sa vie. Ou presque. « J’étais dans la Grande Salle, celle de Harry Potter, avec les tables super longues où les élèves sont assis en fonction de leur maison, sauf qu’elle était vide là » premier détail étrange, le lieu. « Et je sais pas pourquoi on devait me faire une robe sur mesure, elle était quasiment finie » elle continue sans arriver à se souvenir de la tête de la fille qui tournoyait autour d’elle à la façon de la fée marraine autour de cendrillon.  « Sauf qu’au moment de s’occuper des bretelles, la fille s’est mise à me les coudre directement sur la peau, au niveau des omoplates » elle grimace avant de les toucher d’une main en contorsionnant son bras. « Et je me suis réveillée à ce moment » termine la parisienne. Clap de fin. Elle n’a pas eu mal, d’ailleurs elle n’est pas sure qu’il soit possible de ressentir toute forme de douleur physique en rêvant. « Je ne sais pas encore comment analyser la chose » elle marmonne parce qu’elle aime bien tenter de poser des mots, décortiquer son subconscient. « T’inquiète, moi c'est Cami » elle lui répond dans un rapide sourire sans lui renvoyer la balle parce qu’elle sait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
(lun, 18h) temperature Empty
Message (#) Sujet: Re: (lun, 18h) temperature — Mer 8 Avr - 22:44

la question ne se fait pas attendre, elle est directement liée à ton combat contre le décalage horaire qui te bouffe toute ton énergie et qui te fait passer pour une débile tous les jours. tu ne te souviens pas de tout. ta mémoire prend le contre-coup de ton manque de sommeil et de ce combat que tu mènes. et pour la mémoire, le sommeil, c'est très important. je viens des Philippines. pas franchement la porte à côté. tu lâches dans un rire. et toi ? tu demandes dans un sourire. c'est pas de la politesse, ça l'intéresse réellement. elle aime bien savoir de quel pays arrivent ses colocataires. elle a envie d'en apprendre plus sur pleins de pays, c'est toujours intéressant d'avoir un oeil intérieur. parce que les pays vendent souvent du rêve dans les brochures des agences de voyage, mais y vivre peut s'avérer être une autre limonade. tu lui parles de ton dernier rêve à sa demande, elle te dit qu'elle est désolée. tu secoue légèrement la tête en souriant. elle te demande si vous étiez proches. oui, effectivement. on s'adorait mutuellement, et je pense qu'elle serait fière de moi aujourd'hui. enfin, je l'espère. tu souris, un sourire tendre. t'espères que ta grand-mère te soutiendrait dans cette aventure. vous n'êtes pas de la même génération, vous n'avez pas vécu les mêmes choses, mais tu penses qu'elle t'aurait suivie et soutenue comme tes parents le font actuellement. la brune te parle à son tour de son rêve le plus récent. tu ne sais pas trop à quoi t'attendre en entendant l'adjectif qu'elle utile pour le qualifier. elle te décrit d'abord une salle qui vend du rêve, bien qu'elle te précise que celle-ci est vide. puis, te parle d'une robe sur-mesure. jusqu'ici, le rêve te semble être assez agréable. un décor sympathique, une situation qui peut être réellement intéressante et agréable à vivre. et c'est là où tout bascule. tu frissonnes en l'entend te parler de bretelles directement cousues sur la peau. tu bouges tes épaules, un peu perturbée par la vision que tu viens d'avoir de ce rêve. wow. c'est tout ce que tu trouves à dire en réponse à ça. tu sais pas trop quoi répondre d'autre. ça te passe partout et tu comprends qu'elle se touche les omoplates. ça a du être tout sauf cool à imaginer, tout ça. elle te dit qu'elle ne sait pas comment interpréter ce rêve pour le moins perturbant, tu veux bien le croire. et je ne te serai d'aucun secours là-dedans. tu lui répond dans un sourire. t'aurais bien aimé l'aider, mais ça te semble impossible. tu lui demandes de se présenter, et elle te rappelle son prénom. merci beaucoup, je vais faire de mon mieux pour m'en souvenir. tu promets. tu te souviens souvent de tes rêves Cami ? tu demandes, vraiment intéressée par la réponse qu'elle pourra te fournir. t'as l'impression que les femmes se souviennent plus souvent de leurs rêves que les hommes, mais t'as pas mené d'études scientifiques sur le sujet alors tu ne comptes pas prendre cette impression pour argent comptant.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
(lun, 18h) temperature Empty
Message (#) Sujet: Re: (lun, 18h) temperature — Jeu 9 Avr - 22:21

Cami s'émerveille en trois secondes chrono. « Stylé, j’ai toujours rêvé d’y aller en mode à l’aventure en sac à dos » elle glisse dans un sourire parce que ça la tente grave l’Asie du Sud. Elle a acheté un max de Lonely Planet dessus qui trainent désormais dans sa bibliothèque en burn out sans avoir concrétisée son envie. Beaucoup de projets, peu d'actions. Elle avait même planifié son trajet en Birmanie et au Laos, en s'étant peut être autorisé une folie là bas en mode coup de tête aux Philippines. Que dalle finalement. « T’es d’où exactement ? » elle s’inquière dans le plus grand des calmes. Ouais, ça lui dirait bien de négocier un pied à terre, sur le long terme, aux Philippines. Rosamie lui renvoie la question. « Je suis de Tel Aviv, mais parisienne d’adoption maintenant » parce qu’elle mixe les deux pires clichés, les zouz bronzées super friquées et superficielles de Tel Aviv avec l’arrogance de Paris. Après avoir foulé pendant cinq ans les pavés du 5ème, squatté les bons cafés familiaux du 15e, elle a l'impression de n'avoir que paname dans le sang et dans le coeur. « Tu vis solo ? » questionne Cami avant qu'elles ne dérivent sur le dernier rêve en vogue de leur cerveau. « Pas tellement » elle répond. « J'ai des problèmes de sommeil donc j'ai l'impression qu'il n'est pas assez réparateur pour que mon imagination puisse s'emballer et que j'le retienne » elle explique d'une façon pas du tout scientifique, ce n'est pas son truc de toute façon. Elle se réveille trop souvent dans la nuit que y a surement tout qui est en vrac dedans. Pareil, elle a aussi essayé d'analyser cela à travers du prisme de la médecine chinoise. Cami croise le regard de Rosa, un sourire qui fend simplement son minois, ça coupe son flot incessant de pensées. « Mais c'est sympa de googeler pour tenter de décrypter l'inconscient » elle confesse. « Par exemple quand tu rêves que tu perds tes dents, c'est généralement pas super bon signe » elle glisse dans une grimace significative du genre ça sent pas mal le sapin quoi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
(lun, 18h) temperature Empty
Message (#) Sujet: Re: (lun, 18h) temperature — Jeu 9 Avr - 23:04

elle a l'air de beaucoup aimer ta réponse à sa question. elle a l'air toute excitée à l'idée de parler des Philippines et ça te fait sourire, intéressée. un voyage à sac à dos aux Philippines ? excellente idée ! oh ! chouette ! c'est un projet à court terme du coup ? tu demandes. c'est pas la seule à avoir ce genre de rêve, tu sais que c'est quelque chose qui se fait pas mal en Asie de la part d'occidentaux. et c'est pas une mauvaise façon de voyager, ça permet d'échanger avec les locaux beaucoup plus que si elle restait dans un resort au bord de la plage. dans tous les cas, c'est intéressant. d'un côté, c'est super intéressant culturellement parlant. de l'autre, c'est ressourçant et ça permet aussi de soutenir énormément l'économie des Philippines qui dépend beaucoup de ce type de tourisme. même si c'est une catastrophe écologique et sociale. elle te demande d'où tu viens. je vis à Manille. rien de bien original, du coup., tu lâches dans un sourire. quant à elle, elle vient de Tel Aviv. t'as entendu parler de l'Israël, forcément. mais plus de Jérusalem, berceau des trois religions monothéistes. aux Philippines, vous êtes majoritairement catholiques. mais t'as arrêté de croire assez brutalement. elle te dit qu'elle vit à Paris. tu hoches la tête. ville rêvée. une des villes les plus connues au monde. tu penses quoi des français, du coup ?, avec son regard extérieur, elle doit être beaucoup plus critique sur les français que les français. elle te demande si tu vis seule. non, je vis avec mes parents et mes deux frères et soeurs., t'as pas encore envie de t'en aller, de quitter le nid avec de nouveaux horizons (genre l'appartement d'en face). t'aimes trop ta famille pour décider de la quitter comme ça. t'es partie toute seule en France ou ta famille est venue avec toi ? tu demandes, sans savoir ce qu'il en est de son côté. parce que quitter son pays, ça doit franchement pas être simple. alors seule, en plus... tu n'oses pas franchement imaginer. de son côté, elle ne se souvient pas de ses rêves, en partie à cause de ses problèmes de sommeil. tu compatis. tu fais une moue embêtée. effectivement, ça doit pas être simple., t'oses pas demander ce qui l'empêche de dormir. c'est certainement trop personnel et t'as pas envie de la brusquer. vous vous connaissez à peine, ce serait mal venu d'aller si profondément dans son intimité. même si on peut considérer que connaître le dernier rêve de quelqu'un, c'est aussi entrer dans une forme d'intimité, l'intimité du subconscient. sa phrase te fait rire. tu l'imagines très bien en train d'essayer de taper tous les mots clefs sur Google pour essayer de déchiffrer quelque chose. et puis elle te parle de dents qui tombent. tu fais la grimace. genre... c'est mauvais signe comment ?, tu demandes, innocente que tu es. t'as jamais fait ce genre de rêve, du moins, pas à ta connaissance. sa tête n'annonce clairement rien de bon, mais t'as du mal à mettre des mots sur la tête qu'elle tire.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
(lun, 18h) temperature Empty
Message (#) Sujet: Re: (lun, 18h) temperature — Sam 11 Avr - 23:56

« Moyen terme  » répond Cami, parce que ce n'est pas prévu pour tout de suite là, surtout après avoir demandé une suspension de contrat pour venir ici. Manille, elle enregistre la chose. « Ça te plait là bas ? » la parisienne demande histoire de voir si elle a déjà pensé à bouger un peu. La candidate lui demande ce qu'elle pense des français et la brune ne peut s'empêcher de froncer les sourcils pour savoir où elle veut venir. « Je me considère comme française en vrai  » Cami confie à Rosa dans un sourire. « Mais sinon ils sont super inspirants » Cami glisse tout en ayant conscience de n’évoluer que dans un seul milieu, de ceux qui peuvent voguer quelques années dans la précarité, chez papa et maman, pour se consacrer à leur longue construction intellectuelle. Ce n'est pas le cas de tout le monde même si parfois elle prend trop souvent ce statut d'oisiveté comme acquis. « Mais je ne pense pas que les gens que je fréquente soient représentatifs du panel français » tempère la parisienne, surement inconsciemment élitiste. D’ailleurs ce sont ses nouvelles copines bordelaises qui lui ont fait comprendre que c’étaient très parisien de rester en groupe, et qu’ils ne facilitaient pas l’intégration surtout en soirée. « On a déménagé quand j’avais quinze ans  » elle explique. « Ma mère a réussi à avoir un poste dans une université parisienne » Cami complète, et comme c’était un peu son rêve d’une vie, tout le monde a suivi évidemment. « Et ça a donné le top départ » termine la brune dans une évidence toute trouvée. « Et tu fais quoi dans la vie sinon ?  » questionne Cami en cherchant les opales de Rosa pour donner le change et en savoir plus avant de parler de leur matière grise en pleine activité cérébrale nocturne. Rosa, ça se voit qu'elle se tape pas une imagination super étrange comme Cami, ça lui est arrivé trop souvent de rêver qu'elle perdait ses dents une à une. Le centre de la vitalité, c'est la bouche, c'est ce que lui a dit son oncle dentiste, en tout objectivité bien sur. « C’est signe de mort » elle lâche en hochant la tête de haut en bas avec une moue. C'est en parti à cause de ces conneries apprises sur des sites douteux qu'elle ne se fait pas totalement sereine quant à sa longévité. « Tu as déjà fait le fameux rêve où tu es dans un ascenseur ou autre, et tu fais une super longue chute ? Généralement tu te réveilles avant de t'écraser » questionne Cami en se redressant pour s'installer un peu mieux histoire de soulager son dos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
(lun, 18h) temperature Empty
Message (#) Sujet: Re: (lun, 18h) temperature — Dim 12 Avr - 21:09

un projet à moyen terme donc. tu hoches la tête dans un nouveau sourire. est-ce que tu as d'autres projets, d'abord ? peut-être qu'elle a des priorités, d'autres pays à visiter avant le tien. tu le comprendrais totalement. Cami te demande si ça tu te plait à Manille. tu hoches la tête. ouais, c'est un beau pays de manière générale. et puis, c'est très riche côté paysages, étant donné qu'il y a 7 000 îles. avant d'avoir fait le tour de tout ce que peut t'offrir les Philippines, tu peux y passer un moment. tu ponctues ta phrase d'un léger rire. t'es assez fière de ce que ton archipel a à offrir. tu le sais, pourtant, que tout ce qui intéresse les touristes en général, ce sont les plages. c'est dommage, vu toute l'histoire, la culture et les paysages divers que vous pouvez offrir. t'es assez fière de ton pays, même s'il n'est absolument pas parfait. mais quel pays l'est réellement ? alors tu prends les bons comme les mauvais côtés, même si la marge d'amélioration est certainement très grande. d'autant plus lorsque l'on compare les Philippines à la France. Cami elle, se considère comme française. tu hoches la tête de nouveau. elle les trouve inspirants. tu hausses les sourcils, t'aimerais comprendre ce que les français ont de si inspirant. tu ne connais pas bien ce pays, ni cette population. t'en as entendu parler, mais tu n'as jamais connu de français avant aujourd'hui. il y en a bien quelques uns qui font partie de ta communauté engagée, mais tu ne peux pas te faire d'opinion globale, n'y ayant jamais mis les pieds. t'as les informations internationales seulement, et lorsqu'on parle de la France en dehors du pays, c'est rarement pour le meilleur. elle ajoute cependant que son entourage ne doit pas représenter la majorité des français. tu fronces les sourcils. inspirants ? dis-m'en plus ? c'est vague, tout ça. alors t'as vraiment envie d'en savoir plus sur ce que les français lui inspirent. elle t'explique ensuite les conditions de son déménagement en France, pour le travail de sa mère. ça a pas du être facile quand même, de quitter son pays en pleine adolescence. et ça a pas été trop difficile ?, tu demandes. t'as bien compris que son intégration avait fini par bien se dérouler, puisqu'elle considère maintenant son pays d'adoption comme le sien. elle te demande ce que tu fais dans la vie. tu souris. je suis étudiante en communication, et je suis influenceuse mode. sûrement difficile à croire en la voyant comme ça, mais elle a bien quelques millions d'abonnés sur son compte. tu es bien loin des centaines de millions que peuvent comptabiliser certaines stars du football et du divertissement, à l'image des soeurs Kardashian. mais tu n'as même pas envie de faire partie de ces stars qui ne peuvent clairement pas gérer tous leurs fans. et puis t'aimes bien pouvoir marcher dans la rue sans ameuter les foules et tu n'envies absolument pas leur vie. et toi ?, tu lui retournes sa question. bien que ça ne vous définisse pas tellement dans cette aventure, c'est toujours intéressant de savoir comment une personne occupe son quotidien. si cette situation lui convient, surtout. t'as la chance d'exercer ton métier par passion, mais ce n'est pas le cas de tout le monde et tu en as bien conscience. tout le monde n'a pas ta chance. vous parlez de dents qui tombent et ça te fait frissonner. tu sens tes dents sortir de tes gencives et tu n'apprécies pas du tout cette sensation, même si elle est factice. ah ouais, pas cool., tu réponds, lorsqu'elle t'explique que c'est signe de mort. pas franchement une bonne nouvelle, en effet. et Cami a l'air de se complaire dans l'effroi en mentionnant un rêve que tu as évidemment déjà fait. un rêve où tu tombes, avant de te réveiller en sursauts. tu secoues la tête. ouaip. je crois qu'il est assez universel. non ?, tu demandes. cette sensation de tomber est tellement désagréable. tu te doutes qu'il y a certainement une signification là-dedans et que Cami est prête à te la donner. c'est signe de mort, aussi ?, tu demandes. mais tu imagines que peut-être, l'explication est plus originale et plus poussée que cela.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
(lun, 18h) temperature Empty
Message (#) Sujet: Re: (lun, 18h) temperature — Mer 15 Avr - 16:04

Cami a des projets, mais elle est aussi rattrapée par une réalité qu’elle a occulté pendant vingt cinq ans. Elle ne peut plus se permettre de jouer à l’aveugle. « Me stabiliser dans mon taff quand je sortirai d’ici déjà, acquérir des congés payés aussi pour pouvoir voyager » elle se marre parce que c’est ça, la dure loi du monde du travail avec ses deux jours légaux par mois. « Ca fait rêver en ce moment » elle se marre. « Et toi ? » Cami demande à Rosa en s’installant en tailleur avant qu’elle ne veuille en savoir un peu plus. « J’ai rencontré là-bas des personnes passionnées qui ne te laissent pas de marbre » explique Cami en haussant les épaules dans une nonchalance habituelle. « Des gens qui te donnent envie de te bouger » confie la brune. C’est cool de tomber sur ce genre de personne qui rendent tout possible, peut être un peu trop mais il n’empêche que ça lui a permis de rester légère sans tomber dans un cynisme très adulte. « Qui s'intéressent à tous, qui parlent de tout sans tabou ou gêne » elle continue pour lui prendre le portrait de ses amis. « tout en étant libres » voilà. Cami, elle avait pas l'habitude au début, en tant que petite dernière d'une famille plus qu'étouffante de se dire que tout est possible. Elle se la joue pas fille ingrate mais s'essaie simplement à poser des mots sur ce qu'elle a pu ressentir. « J'espère que t'en as des comme ça dans ta vie » c'est ce qu'elle lui souhaite. « Non, quand t'as quinze ans, ta seule crainte c'est d'arriver à te faire des potes au lycée et d'effacer rapidement ton statut de nouvelle » elle souffle dans un sourire. Cet évènement ne l'a pas marqué plus que nécessaire sachant qu'en plus elle y retourne les étés. Elles ne s'éternisent pas tellement sur la question. Rosa semble avoir fait d'instagram son métier. « Ce n’est pas trop dur de s’exposer sur les réseaux ? » demande la brune, essuyer les critiques constantes et les avis de chacun. Cami, c’est pas trop sa came tout ça même si elle est ici, un paradoxe, c'est l'histoire de sa vie. C’est simple en dehors de Thrown Dice, ses réseaux sociaux sont au point mort, pas trop envie de se faire stalker. Et puis ça amène aussi son lot d’histoire. « T’as un Instagram husband ? » elle l’interroge dans un sourire. « Je bosse dans une ambassade » elle expédie l’affaire rapidement parce qu'il n'y a rien d'intéresser à dire qu'elle s'occupe des ressortissants israélienne sur le sol français. Elle ne sait pas trop si Rosa se fout de sa gueule lorsqu'elle lui demande si c'est encore un signe de mort; donc dans le doute, Cami se contente d'hocher négativement la tête de droite à gauche. Elle ferme sa bouche du coup sans relancer le sujet. C'est juste une crispation musculaire qui nous fait sortir de la phase de sommeil mais qui se traduit de cette façon plus qu'étrange.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: COIN BANQUETTES & CHEMINÉE-
Sauter vers: