Partagez
 

 Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10)

Aller en bas 
AuteurMessage
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   
Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) Empty
Message (#) Sujet: Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) — Dim 5 Avr - 13:34

@izïa

En emménageant à Londres, Costa s'est découvert une nouvelle passion : le patin à glace. Pas façon tutu et collants de princesse, mais façon course de vitesse, figures et dérapages in extremis. Il sait pas très bien pourquoi il a flashé comme ça, ni même pourquoi il avait jamais foutu les pieds sur une patinoire avant ça, mais maintenant, dès qu'il peut, il va squatter le Palais Alexandra. La soirée, c'est son moment préféré mais c'est pas toujours possible. Ses gars viennent souvent avec lui, faut croire que c'est un loisir de mec du nord. A Naples, c'est pas trop leur délire, sûrement parce que c'est moins démocratisé vu qu'il fait tout le temps chaud ou, en tout cas, bon. La première fois qu'il s'est retrouvé les pieds dans les patins, c'était pour une go qui le branchait pas mal et sans ça, jamais il se serait risqué à se péter magistralement la gueule sur la glace. Depuis, il avait pris le plis. Alors quand il avait découvert la patinoire ouverte h24, plantée là, au beau milieu du domaine, à n'attendre que lui, Cos il était aux anges. Il enfile les patins qu'il a trouvés, pas aussi bien que les siens, mais ça fera l'affaire, et il pose les lames sur la glace, avec l'assurance que confère l'habitude.  Il fait un tour d'échauffement par pure convention mais quand il se retrouve au oint de départ, il capte qu'il est plus tout seul. Le petit corps d'Izïa se tient là, derrière la barrière alors il s'approche jusqu'à repérer qu'elle a bien des patins aux pieds. « Viens » il l'invite en tendant la main. Un sourire totalement dépourvu de condescendance étire ses lèvres. Sur la glace, il aime être tout seul mais ça l'éclate aussi d'avoir de la compétition ou des gens pour se motiver. « Tu sais patiner ? » il lui demande quand même, juste pour être sûr. C'est peut-être une pro, il en a foutrement aucune idée.

_________________
Editer mon profil ZjbKsHQ
pour devenir un enfant j’ai mis dix ans. pour te mettre une balle dans la tronche, je mettrai pas plus d’une seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Izïa
Voir le profil de l'utilisateur   
Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) — Lun 6 Avr - 16:49

Tu as passé ta matinée enfermée dans le chalet. Par choix, bien évidemment parce qu'ici, tu as le droit d'aller où tu veux, rien ne t'oblige à rester enfermée ce qui peut être comique. À l'inverse de ta réalité, tu n'es pas limitée dans cette aventure ce qui de surcroit t'amènes parfois à te poser toi-même tes limites. La moitié de la semaine est passée, les nominés ont été annoncés et toi, tu as tellement à démontrer autant à ton entourage qu'aux spectateurs qui te regarde. Divertir. C'est ton maître-mot et tu te dois de l'exécuter. Tu sors du chalet et vois au loin @Costa sur la patinoire. Tu te rapproches, enfiles des patins blancs et pose tes coudes sur la barrière, ton regard fixé sur le jeune homme, enregistrant chacun de ses pas. Il a une fluidité digne d'un patineur professionnel. Tu captes parfois l'expression de son visage et distingues de la joie grâce à ses ridules aux yeux. Un sourire se dessine sur ton visage. Un sourire plus grand que d'habitude. Le voir heureux te rend d'humeur joyeuse. Il s'arrête, tu retires tes bras de la rambarde, ton sourire disparaît, ton visage devient de nouveau impassible. Il se rapproche et t'invites à le rejoindre sur la piste. Il te tend la main. Tu regardes la tienne quelques secondes avant d'acquiescer et de la déposer dans la sienne. Tu poses un premier pied ou plutôt patin sur la glace. Il te demande si tu sais patiner et tu réponds en toute honnêteté : "Non... Mardi c'était ma première fois, mais je me débrouille comme une chef !" T'exclames-tu en relevant la tête. "Tu veux que je te montre en faisant la course ?" Une petite voix dans ta tête te dit que ce n'est pas une bonne idée... tu prends le conseil, mais tu sais que tu en es capable. "Le premier arrivé donne un gage à l'autre ?" Tu regardes vite fait ta montre pour regarder la température. Ça le fait.


@Costa

_________________
LOOK DOWN AT YOUR BODY WHISPER, THERE IS NO HOME,
LIKE YOU.


Dernière édition par Izïa le Mer 8 Avr - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   
Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) — Mar 7 Avr - 18:36

« Naturellement douée hm » il apprécie en glissant en arrière pour lui faire de la place dans leur petit mètre carré de glace. Il ne se considérerait pas lui-même comme étant naturellement doué, principalement parce que la glace, c'est tout sauf son élément. Il a grandi au soleil, au pied du Vésuve, acculé par une chaleur étouffante, par la foule en suante et les pots d'échappement sur le bitume brûlant. Costa, avec son tempérament d'italien bruyant, il n'a rien en commun avec la glace qu'il a découvert en grimpant dans ce qui lui parait être le grand nord. Peut-être que c'est aussi pour ça, qu'il a autant apprécié le sentiment de liberté, de vitesse, le sentiment grisant d'inconnu et d'amour brusque et soudain. Parce que c'est si différent de tout ce qu'il a toujours connu. Parce que sur ses patins, il s'intègre un peu plus dans un faune aux habitudes si inconnues, si opposées aux siennes. La gosse de la chambre quatre, elle lui propose une course, une démonstration de ses talents et Costa, ça l'anime direct. « Hahaha tu vas vite le regretter » il s'exclame en la larguant aussi sec là, sur place, pour patiner jusqu'au bord de la patinoire. Là, c'est fini, il a plus aucune pitié, plus aucune camaraderie, c'est une question de victoire, un point c'est tout. Bien sûr, si Izïa se ramasse complètement sur la glace, il va pas la laisser se vider de son sang sur sa précieuse patinoire, il a un coeur, Costa. « C'est le moment de le dire si t'as des limites pour les gages que je peux te donner » il la taquine avec un large sourire, accoudé en arrière contre le garde-fou en la regardant arriver.

_________________
Editer mon profil ZjbKsHQ
pour devenir un enfant j’ai mis dix ans. pour te mettre une balle dans la tronche, je mettrai pas plus d’une seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Izïa
Voir le profil de l'utilisateur   
Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) — Mer 8 Avr - 15:00

Tu entends dans les intonations de sa voix qu'il se sent challengé. Tu montes sur la glace et patine jusqu'à lui. Tu lui proposes de faire une course - chose que tu n'as jamais faite auparavant - normalement ton corps n'est pas conditionné pour faire des cabrioles sur une patinoire, mais ça ne t'as pas empêché mardi de t'y essayer avec Natéo. C'est presque la même chose, mais les enjeux sont différents, plus palpitants comme dirait l'autre. Il se moque de toi et file à toute vitesse de l'autre côté de la patinoire. Un sourire timide se dessine sur ton visage. Tu te remémores les fois où tu as vu des patineurs en action. Ça ne doit pas être si difficile. Tu te lances, pied droit puis pied gauche. Tu te débrouilles et le rejoins rapidement jusqu'au bord où tu t'arrêtes approximativement, grâce à la rambarde. Loin d'être essoufflée, tu relèves la tête, plonges ton regard dans le sien et alors qu'il te prévient que c'est ta dernière chance pour poser des limites, tu lui dis : "Je n'en ai aucune !" Alors que si, mais c'est un secret. "Et toi ? Si tu perds, est-ce que je dois préparer les mouchoirs ?" Généralement utiliser cette taquinerie relève le niveau des challenges. Tu veux jouer dans la cour des grands. "Je te propose de faire trois allers-retours ? Celui qui touche le premier ce bord !" Dis-tu en tapotant dessus - au même moment, tu relèves ta température sur ta montre - deux fois. "Ready ?" La main sur le bord, tu te places. Tu ne sais pas ce que va donner cette course, mais que tu gagnes ou qu'il gagne, la suite risque d'être enrichissante.


@Costa

_________________
LOOK DOWN AT YOUR BODY WHISPER, THERE IS NO HOME,
LIKE YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   
Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) — Ven 10 Avr - 20:10

Pas de limite, très bien. Voilà qui relève son intérêt pour cette petit compétition bon enfant avec Izïa. Pas qu'il s'en fout sinon, parce que la compétition l'anime toujours, mais il y a quelque chose dans la perspective d'avoir un enjeu en plus qui l'éveille plus encore. « Compte là-dessus » il assène dans un sourire. Cos, il a aucune limite. Que ça soit bien ou pas bien, ça a toujours été comme ça. Pour lui, la fin a toujours justifié les moyens et à partir de là, c'est difficile de s'imposer des règles pour quoi que ce soit. De toute façon, Costa a toujours grandi sans règles, parce que ses parents n'ont jamais eu ni le temps, ni la capacité de lui en imposer. Parce qu'il a toujours eu du respect pour eux, il s'arrangeait pour y déroger dans leur dos et pas sous leur nez désabusé et fatigué, mais la réalité, c'est qu'il a toujours grandi avec lui-même comme seul vrai arbitre. « ça roule. » Il est déjà dans sa course, Costa et il calcule rapidement le nombre de mètres qui le séparent de l'autre bord de la patinoire, fois six. Il roule des billes vers Izïa, pour vérifier qu'elle est prête. « Go ! » il scande en s'élançant directement. Depuis les quelques années qu'il vit à Londres, Costa a eu le temps de s'entraîner jusqu'à être très à l'aise sur la glace.  Il est loin le temps où il pataugeait et peinait à se tenir debout sur la glace. Aujourd'hui, il évolue avec facilité, vitesse et précision. Si on est loin des patineurs artistiques qui patinaient avant de savoir marcher, il fait quand même partie des gars qui ramassent les gosses qui tombent et qui apprend à conserver l'équilibre. Il patine quasiment comme il marche, principalement parce qu'il a jamais eu vraiment peur de tomber. Il se retient pas, il cherche pas à tout prix à garder le contrôle, retenu par la perspective de se blesser. Parce qu'il sait qu'on peut tomber aussi en marchant, en courant, si on fait pas attention. C'est une question de confiance. Marcher, on n'en a pas peur parce que c'est aussi naturel que respirer. C'est ce que doit être le patin. Alors il va vite, Costa, et surtout, il va sans peur, sans restriction, comme s'il était face à un champion olympique et pas une nana qui en est à sa deuxième fois sur la glace. Il termine largement avant elle mais il se moque pas, il se contente de la rejoindre avec un sourire lorsqu'elle s'écrase contre la barrière. « Tu t'es bien battue, bravo. » il la complimente en se posant à côté d'elle. Faut le dire, tout le monde aurait pas eu le cran de proposer une course à quelqu'un de nettement plus à l'aise dans un domaine. « Tu sais quoi » il avance alors de but en blanc, parce qu'il pense direct à son gain et que ça le fait pas mal cogiter. « J'ai bien envie de garder ce gage pour plus tard, quand le moment sera venu » il esquisse un petit sourire mutin. ça veut pas forcément dire qu'il lui réserve un truc horrible, sadique ou hyper stratège. Ou peut-être que si. Mais pas forcément. Il en décidera quand ça lui paraîtra opportun. « La prochaine fois on s'affrontera sur ton terrain » à elle de décider, de poser ses termes. de lui dire à l'avance ou pas.

_________________
Editer mon profil ZjbKsHQ
pour devenir un enfant j’ai mis dix ans. pour te mettre une balle dans la tronche, je mettrai pas plus d’une seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Izïa
Voir le profil de l'utilisateur   
Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) — Dim 12 Avr - 17:19

Costa est un joueur. Ça s'entend et ça se voit. Dès que tu as dit que tout était parmi tu as remarqué à son comportement qu'il était déjà dans la course. Ses phrases étaient plus courte, son corps prêt à partir. Tu prends aussi la position de départ. Tu regardes ta montre et te concentres plus particulièrement sur la température. Ta petite voix te communique ton pourcentage de chance de gagner cette course. Mince. Tu acquiesces, Costa donne le signal de départ. Tu patines à vive allure, mais Costa est plus rapide. Tu as beau recevoir les encouragements de ta petite voix, tu fais les calculs dans ta tête, compare la superficie de ton corps et le sien, plus son expérience et la tienne et cette foutue température qui te donne un malus important. Tes articulations en prennent un coup et tu perds en vitesse au contraire de ton adversaire qui te dévoile une performance au top et gagne. Pour les derniers coups de patins, tu te laisses glisser et t'accroches à la rambarde. Aucun essoufflement, mais tu sens que ton corps en a pris un coup. Tu entends une voix te féliciter de ton effort. Ce n'est pas la tienne, mais celle de Costa. Il arrive à côté de toi. Tu décroches un sourire timide. "Tu es très fort !" Complimentes-tu à ton tour. Tu croises son regard lorsqu'il t'interpelle. "Pour le prime, tu veux dire ?" Tu t'es déjà fait tes sondages, et même si pour le moment, tu ne te vois pas partir, tout peut arriver dimanche soir. "T'es sûr ? Tu ne veux pas rester sur une victoire fulgurante ?" Tiens tu viens de faire de l'ironie... c'est ça non ? Ou est-ce juste une question affirmative. "Ok ! Tu as une activité où tu te sens particulièrement bon à part le patinage où il est clair que tu te débrouilles ? Oh et où tu te sens mauvais, c'est laquelle ?" Autant en apprendre plus sur lui et sur ses possibles faiblesses, pas que tu veuilles tirer ça à ton avantage, mais c'est toujours bien de connaître les caractéristiques de ses adversaires.

@Costa

_________________
LOOK DOWN AT YOUR BODY WHISPER, THERE IS NO HOME,
LIKE YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   
Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) — Mar 14 Avr - 19:48

Il gagne sans surprise parce que c'est un peu son domaine, ou en tout cas, entre eux deux, il a l'avantage. Il ne fait pas le mec, pourtant, Costa, même s'il a quand même un petit souffle de satisfaction qui étire ses lèvres. Il a un minimum de classe et se la péter alors que c'est la deuxième fois qu'elle grimpe sur des patins, même pour lui c'est pitoyable. Le principe de la victoire le remplit d'énergie sauvage mais pas à l'encontre d'Izïa qu'il connait à peine. ça le galvanise, ça lui donne envie de patiner jusqu'à la nuit mais ça lui donne tout autant envie de la prendre par la main pour lui apprendre à faire un triple salto « Il est temps de voir plus loin que ça » il expire dans un sourire. Pas s'arrêter au prime, pas s'arrêter à la première nomination qui tombe, même si ça peut paraître prétentieux de se voir y survivre. Costa, il a toujours abordé la vie comme ça : si tu vises l'échec, tu parviendras toujours à l'atteindre. Et inversement. Lui, personnellement, il en sait absolument rien de ce qu'il va advenir d'Izïa à l'issue du prime, et si elle s'en sortira vivante de ces nominations mais il aurait tendance à parier que oui, par simple manque d'objectivité. Il a très peu fréquenté les autres nominés et, à sa connaissance, aucun parmi eux n'a explosé un secret en quelques jours à peine. « J'aime bien les défis » il hausse les épaules. Une victoire vieillissante n'est pas une victoire, pour lui. Il faut sans cesse se renouveler et se réapproprier son statut pour être réellement le meilleur, sinon ce n'est qu'un statut de complaisance. Il ne veut pas de ça, lui, ça n'a aucun intérêt à ses yeux. « Je suis bon en sport de manière générale, j'ai fait du foot et de la boxe une bonne partie de ma vie » il expose dans un premier temps, comme une évidence. Parce que c'est son évidence à lui. Il a l'impression de l'avoir déjà dit à pas mal de monde depuis le prime, mais en même temps, c'est ça, Costa. Il a grandi avec la rue et ses compétitions clandestines comme défouloir. « Mais c'est la réponse facile ça. Tiens, tu sais à quoi je passais beaucoup de temps quand j'étais en Italie ? Je jouais aux échecs avec les grands-pères, je suis devenu plutôt bon à force d'apprendre les techniques par cœur. » Il sourit parce qu'il se souvient que ses meilleurs potes se foutaient pas mal de sa gueule pour ça, à le voir assis à une petite table installée sur le perron des nonni du quartier, des heures durant, à se débattre intellectuellement contre cinquante ans d'expérience. Lui, ça le stimulait et, en plus, ça le maintenait toujours dans les bonnes grâces des nonne qui lui laissait du coca et des remerciements d'occuper leur mari grincheux pour l'après-midi. « Et je suis nul à chier dès que ça touche à l'artistique, je n'ai aucun talent même si j'adorerais » il admet en se marrant. Sa créativité, il l'exprime autrement. Il a toujours eu de l'imagination, Cos, c'est un grand rêveur derrière son pragmatisme forcé et très ancré dans sa réalité, et des plans sur la comète, il en a élaboré des milliers. Mais ça s'est jamais inscrit dans une réelle forme d'art. A une époque, il s'était imaginé grapheur, il a pas mal vidé de bombes sur les murs décrépis des anciennes industries près de chez lui, mais il n'est jamais allé plus loin qu'un peu de lettrage. « Contrairement à toi, d'après ce que j'ai compris » il renvoie avec malice. Il a vu son dessin de Kara sur sa page et puis son petit morceau au piano aussi et il était pas mal impressionné. Faut dire qu'il s'incline vite aussi, quand il croise quelqu'un avec du talent. « Il y en a un que tu préfères à l'autre, entre le dessin et la musique ? Ou un troisième dont je suis pas au courant » il sourit. C'est juste une manière de lui demander comment elle se situe à travers l'art, en réalité, mais il est curieux, Costa. Il a l'impression que les gens doués pour une forme d'art le sont toujours pour plusieurs, comme Micha et ses arts martiaux.

_________________
Editer mon profil ZjbKsHQ
pour devenir un enfant j’ai mis dix ans. pour te mettre une balle dans la tronche, je mettrai pas plus d’une seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Izïa
Voir le profil de l'utilisateur   
Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: Diggin a watery grave. (jeudi s1, 14h10) — Ven 17 Avr - 19:55

Sa remarque t'interpelle. Bien que tu ne le connaisse pas, d'habitude l'être humain et particulièrement les hommes sont connus pour se vanter et pour leur impulsivité. Ce n'est pas toi qui le dis, mais plusieurs articles et ressources. Le fait qu'il te propose de voir l'avenir plus grand lui fait gagner des points. Tu acquiesces. Il t'avoue qu'il aime bien les défis et hausse les épaules. "Tu es sûr ?" Normalement, quand tu hausses les épaules, c'est que tu es indifférent à la situation ou que tu la désapprouves... Ou ça signifie que la personne est à l'aise et en accord avec ses actes. Son haussement d'épaules doit s'accorder à cette deuxième proposition. Tu acquiesces. Tu as compris. Tu reprends ton écoute et apprends que Costa se qualifie de sportif. Du moins un pratiquant. Foot, tu observes ses jambes et à boxe, tu jettes un coup d'oeil à ses bras. Pour vérifier ses dires, il faudrait que tu les prennes en main... mais selon l'éthique c'est quelque chose qui ne se fait pas. Son corps lui appartient et tu pourrais lui demander la permission, mais en règle général, l'être humain n'aime pas qu'on le touche sauf si le rapport est charnel ou amical. Il se confie sur ses activités avec les grands-pères, insinue t-il qu'il y a plus d'hommes âgés en Italie que de femmes âgées ? C'est une recherche à faire, car là maintenant, il a parlé d'échecs et pour ce jeu, tu sais que tu es doué. "Là tu m'intéresses." Autant le sport, tu n'en es pas féru, mais alors les jeux de logique, c'est ce que les gens appellent, ton dada. Costa continue son évaluation de ses capacités et parle de son art... inexistant selon lui et se compare à toi. Tu serais donc son contraire. Il te pose une question intéressante. La musique est une activité facile pour toi, alors que le dessin ça demande ce je ne sais quoi qui rend le procédé particulier. On parle de sentiments derrière et ça tu aimes. "Le dessin je dirais. Bien que je maîtrise le piano à la perfection, je remarque qu'un dessin est plus parlant au niveau des points de vue que la musique. Et toi que préfères-tu ? Même si tu penses ne pas avoir de talent si tu devais choisir que, préférerais-tu maîtriser ?" Selon toi, il n'est pas question de don, mais de travail... et Costa il a l'air doté d'impatience, ce qui ne fait pas bon ménage avec l'art. "Une partie d'échec me plaît bien." Dis-tu pour rebondir sur votre nouveau challenge. "Toi qui a appris les combines par coeur est-ce que tu penses que le jeu auquel on joue est égal à une partie d'échec ? Et si c'était le cas, tu te visualiserais en quelle pièce ?" Tu comptes bien enregistrer son choix.


@Costa

_________________
LOOK DOWN AT YOUR BODY WHISPER, THERE IS NO HOME,
LIKE YOU.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: PATINOIRE-
Sauter vers: