Partagez
 

 orchids w/mica (mercredi, 11H35)

Aller en bas 
AuteurMessage
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
orchids w/mica (mercredi, 11H35) Empty
Message (#) Sujet: orchids w/mica (mercredi, 11H35) — Dim 5 Avr - 14:07

So take your orchids
Elsewhere, elsewhere

- @michaela -

Des paillettes plein les mirettes, ses yeux de manga là, avec les éclats de lumières. C’est les yeux de Roma aujourd’hui. Des yeux qui pétillent et le coeur qui se nourri de tout ce qui l’entoure. Elle se sent bien et pour être honnête l’excitation de la nouveauté le rend moins nostalgique de ses filles qu’elle l’aurait pensé. On va la prendre pour une mauvaise mère, peut importe. Ce ne serait pas la première fois qu’elle ne répond pas au code de la mère larmoyante qui ne peux se passer de l’odeur de ses enfants. Même si la nuit c’est difficile de ne pas penser à elle, de ne pas se demander ce qu’elles ont fait dans la journée, si l’école se passe bien, si Jessie ne s’est pas encore fait mal à faire toute ses cascades. Mais la journée, elle s’épanouie comme une fleur au printemps. Le grand air lui fait un bien fou, loin de l’agitation de la vie londonienne. Les arbres, les creux de la vallée, l’eau miroitante du lac. Chaque coin de cet endroit la rend heureuse. Elle aime l’idée de rencontrer des gens un peu au hasard sans pour autant aller contre ses envies. Et là ce qu’elle veut c’est faire quelques petits croquis dans ce petit carnet qui tient dans la poche arrière de son jean. Parce que les nombreuses photos qu’elle peut prendre avec la tablette ne lui suffit pas, elle soit se laisser aller à quelques croquis au stylo noir. C’est donc dans cette idée qu’elle s’installe dans le sentier qui mène au village, assise sur le sol, le dos contre le mur extérieur de la première maison qu’on trouve en sortant du passage sous-terrain. La vue qui s’impose à ses yeux est déjà suffisamment époustouflante pour ne pas aller chercher l’aventure plus loin. La fine mine de son croyant s’agite sur la double page blanche de son petit carnet. Elle décrit les valons, les creux et les miroirs d’eau. Lignes verticales et horizontales pour esquisser les quelques bâtiments. Elle regrette de ne pas avoir pris ses aquarelles pour ajouter la couleur dans ce dessin qui pour l’instant manque cruellement de vie. Il n’est que ligne et mouvement. Elle reviendra pour faire les couleurs ou bien se contentera des photos qu’elle a prise, assise confortablement dans le canapé du salon. Alors qu’elle se laisse emporter par les coups de crayons, son attention est attirée par une silhouette, qu’elle intègre instinctivement à son dessin, elle ne se rend pas tout de suite compte qu’il s’agit des courbes de Michaela qu’elle couche sur son papier.  « Mica », qu’elle chantonne en levant tout juste les yeux de son dessin, juste histoire de se laisser le temps de terminer la dernière courbe.  « Je peux t’appeler Mica ? » Loin d’elle l’idée de la froisser avec un surnom qu’elle ne souhaite pas, comme l’idiot de Presley qui veut l’appeler Parma. Elle bouche son crayon qui a déjà noirci le coin de ses doigts et quitte sa position assise pour rejoindre Michaela.  « Tu connais l’Autriche ? T’as déjà voyagé dans le coin ? » Lui demande-t-elle pour savoir si elle est la seule à être dans cet état dingue qui l’anime. Rien ne semble pouvoir l’ennuyer, tout ce qui attire son regard la ravie.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
orchids w/mica (mercredi, 11H35) Empty
Message (#) Sujet: Re: orchids w/mica (mercredi, 11H35) — Dim 5 Avr - 18:46

Je me promène sur le sentier. Je profite du cadre idyllique. Je dois avouer être agréablement surprise de la localisation de Thrown Dice cette saison. J'avais demandé quelque chose de dépaysant, et ça l'est. Et puis j'adore la montagne, encore plus skier et faire des randonnées dans la neige. Bon là, on ne pourra pas, mais on a l'air frais et le beau paysage. Observer ce lac, ça a quelque chose d’apaisant. Non, franchement on est plutôt bien gaté, on aurait pu débarquer dans un coin reculé de l'Ecosse, pluvieux, dans un vieux château poussiéreux de Willy... J'avais peur d'être trop confinée, mais là, on a énormément d'espace à notre disposition, j'en suis soulagée. Je me suis arrêtée pour prendre une photo avec ma tablette - je compte bien remmener tout plein de souvenirs à la famille - lorsque j'entends une voix m'interpeller. Je me retourne. @Roma est assise par terre, en train de dessiner semblerait il. " Tu peux tout à fait m'appeler Mica, c'est même recommandé. “ Elle ne tarde pas à me rejoindre. ” Non c'est la première fois que je mets les pieds en Autriche. Mais ça me fait un peu penser à Saint-Moritz, le lac, la montagne... J'y suis allée faire du ski un hiver en famille. “ Saint Moritz étant bien évidemment en Suisse pour les incultes. Quelques instants mon regard se perd vers l'horizon, repensant à ces fameuses vacances. Avant de finalement reporter mon attention sur la brunette. ” Toi à voir ton expression, j'ai l'impression que tout est nouveau pour toi. Rien avoir avec l'Inde hein ? “ Je n'y suis jamais allée non plus, mais c'est pas très risqué de dire que les deux n'ont rien avoir. ” Bien qu'au vu de ton anglais parfait, j'ai comme l'impression que t'habites dans un pays anglophone...Je me trompe ? “ Evidemment elle a un fort accent, il n'en reste pas moins qu'elle s'exprime dans un très bon anglais, voir probablement mieux que certains candidats par ici... De mon côté j'ai conservé un petit accent trahissant mes origines africaines, bien que généralement, les gens sont incapables de deviner d'où ça vient. Parfois on me situe plus en Nouvelle Zélande. ” Tu dessines ? " que je demande en désignant son croquis, espérant qu'elle me montre. " Moi même je dessine un peu, mais j'ai pas un très grand talent. " Disons que je me débrouille un peu mieux que la moyenne.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
orchids w/mica (mercredi, 11H35) Empty
Message (#) Sujet: Re: orchids w/mica (mercredi, 11H35) — Dim 5 Avr - 21:49

Ils sont gâtés cette saison. C’est vrai qu’elle avait dit pour rigoler à ses filles qu’elle serait certainement entrain de se dorer la pilule pendant qu’elles feront leurs devoirs avec tante Frances. Mais en réalité elle est plus que ravie de se trouver en Autriche, c’est un pays qu’elle n’aurait jamais imaginé visiter. Bien que son expérience se limitera à cette petite ville, pour l’instant. Les couleurs et les odeurs lui plaisent tellement qu’elle a déjà dans l’idée de revenir dans le coin avec ses filles quand l’occasion se présentera à elle. L’Autriche semble plaire à l’ensemble des candidats, même certains téléspectateurs et téléspectatrices seront certainement déçus de ne pas voir sans arrêt des corps bronzés se prélasser au bord d’une plage. La présence de deux piscines devrait suffire à contenter les voyeurs assis dans leurs canapés. Michaela, semble être du même avis que Roma, l’endroit lui plait, vu comment elle immortalise la vue avec sa tablette. Sur la même longueur d’onde, les deux jeunes femmes se rapprochent. Le Mica ne l’a pas dérangé, bien au contraire et ça plait beaucoup à Roma, qui arrive assez rapidement à instauré une proximité avec ses interlocuteurs.   « C’est joli Michaela, mais bon je sais pas pourquoi je me dis que la signification religieuse du prénom ne te correspond pas ? » Mica semble plus lui coller à la peau. Roma a du flair, mais elle sait se tromper aussi, alors peut être qu’elle raconte n’importe quoi. En tout cas elle a juste sur la signification du prénom, Michaela, vient certainement de Michel. Et sans citer l’archange associé, il lui semble que ça veut dire « don de dieu » ou « qui est comme dieu », un truc comme ça. C’est certainement le signe d’une éducation religieuse, mais bon tout le monde n’attache pas d’importance à la signification des prénoms. C’est sa première fois en Autriche, mais elle connait la montage, il lui semble qu’elle lui parle d’un coin en Suisse, sans être sûr parce qu’elle n’a pas vraiment voyagé la Roma. Elle aimerait. Mais c’est une destination dont on entend souvent parlé, il lui semble.   « C’est super ce genre de vacances en famille, j’ai jamais skié moi. Et je suis pas sûre que ce soit une bonne idée. » Déjà, elle est pas très sûre d’apprécier le style de la combinaison doudoune et puis parce qu’elle aimerait éviter de se casser une jambe. Sa remarque la fait rire, elle l’a bien cerné. Il faut dire que tout se voit dans ses grands yeux.   « En effet, c’est bien différent de l’Inde. Ça le fait penser aux vieux films sur Sissi l’impératrice. » Des films qu’elle aimait regarder avec sa mère, il fut un temps.   « Oui, tu m’as bien cerné. Je vis depuis quatre ans à Londres, mais je parlais déjà bien anglais avant ça, à l’école tout ça. » Tout le monde ne parle pas anglais en Inde, mais les restes de la colonisation font qu’il s’agit quand même d’une des langues officielles, parmi tant d’autres. D’ailleurs en parlant d’accent, l’indienne n’est pas la seule à avoir la langue qui danse sur certaines intonations.   « Toi aussi t’as un accent, mais j’avoue je saurais pas dire d'où ça vient. » Y a du British dans le son, mais pas que. Mica s’intéresse au dessin de Roma, une esquisse tout au plus rien de bien extraordinnaire. Mais oui, elle dessine dans son style. Ce n’est pas la prochaine Caravane, mais quand même c’est plutôt sympa.   « A la base je gribouille plus qu’autre chose, mais je m’y suis mise plus sérieusement pour dessiner les modèles de bijoux que je crée. » Elle lui explique en lui montrant la double page noircis à l’encre.   « La petite silhouette c’est censé être toi, mais pas certaine que ce soit très fidèle. » Il n’y a quelle pour savoir de qui il s’agit, en même temps il n’y a pas vraiment de signes distinctif, ce n’est qu’une silhouette. Si elle prenait son temps, elle pourrait lui faire un portrait, mais la patiente lui manque pour ce genre de pratiques.   « Bah tu sais .. le talent, c’est du point de vue des autres. Même Picasso à du attendre de rencontrer les bonnes personnes pour y déceler son talent. » Quoique, l’espagnol mégalomane devait déjà avoir une bonne idée de sa peinture, avant qu’une Gertrude Stein vienne dans sa vie.   « J’étais entrain de me dire que j’allais tenir un journal de l’aventure, ce serait plus des dessins que des écrits, peut être quelques annotations. Genre un dessin par jour, histoire de garder des souvenirs. » Les photos c’est bien, mais éventuellement le disque dur par en vrille et efface tout son contenu. Mica pourrait peut être en faire de même ? Les artistes au talent à découvrir quelles sont pourraient même se faire des petites cessions dessin dans le jardin, ou ailleurs.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
orchids w/mica (mercredi, 11H35) Empty
Message (#) Sujet: Re: orchids w/mica (mercredi, 11H35) — Lun 6 Avr - 19:28

La demoiselle complimente mon prénom, mais a comme l'impression que Mica est plus de rigueur, car la connotation religieuse de mon prénom complet ne semblerait pas me correspondre. Tellement vrai. Comment le sait elle, cela se voit tant que ça ? J'hoche la tête. " En effet. ‘Don de dieu...’ Mes parents doivent bien rire jaune à présent en pensant au prénom qu'ils m'ont donné. “ S'ils avaient su que leur fifille allait devenir une gouine impure destinée à brûler en enfer. J'ai encore des souvenirs traumatisants de mon éducation religieuse. Autant dire que lorsque j'ai quitté l'Afrique du Sud, j'ai laissé tout ça derrière moi. Et je ne l'ai jamais regretté. ” Et Roma, ça a une signification particulière ? Parce que j'imagine qu'on t'a pas nommé en l'honneur de la capitale. " De ce que j'ai pu comprendre de la discussion de l'autre soir au prime. Peut être un mot indien qui signifie quelque chose en particulier. On discute ensuite du pays où on se trouve actuellement. L'Autriche. Si je n'y ais jamais mis les pieds, ça me fait un peu pensée à mes vacances à St-Moritz, en Suisse. Bon, c'était carrément plus touristique, mais forcément, ici tout à été fermé pour nous. Soit disant le ski ne serait pas fait pour elle. " Franchement, la vitesse, l'air qui te fouette sur le visage, ces frissons...C'est grisant. Après c'est vrai que c'est pas le sport le plus safe qui soit. Je me suis déjà pris quelques belles gamelles. " Bon faut dire que je ne suis pas un exemple à suivre. Je suis le genre de nana qui va sur les pistes noires, ou qui s'amuse à faire des sauts sur les bosses. De manière générale, je ne suis clairement pas un exemple à suivre, ce qui a d'ailleurs pu être source de problèmes avec mes gamins, ayant parfois l'idée de vouloir faire comme maman. Sauf que maman c'est une pro, eux beaucoup moins. " Honnêtement si t'en as l'occasion, faut que t'essayes. Enfin prends des cours avant hein, c'est comme le vélo on se lance pas direct sans les petites roues. “ Enfin si on pourrait, mais c'est chutes sur chutes garanties. ” Au pire, même si tu skies pas, te rouler dans la neige c'est un kiff. Ou alors faire de la luge ! Rien de mieux que de faire ça avec les enfants. “ Et je n'ai pas honte de dire que je m'amusais autant qu'eux. ” Tu l'as déjà tenté le parcours de luge sur rails d'ailleurs ? " Ce n'est pas exactement la même chose que faire une petite descente en luge sur la neige, mais ça m'y fait penser. Faudra carrément que je le teste. Elle m'apprend alors qu'elle habite depuis 4 ans à Londres. " Ah, une londonienne comme moi. Faudra qu'on se partage les bons plans. “ Ce n'est pas parce que cela fait des années que j'y vis que je n'ai plus rien à découvrir de cette ville. Elle recèle tellement de richesses. Culturelles, culinaires, sportives... ” Afrique du Sud. Mais ça fait plus de 20 ans que je me suis installée en Angleterre. J'ai la double nationalité à présent. “ 22 ans même pour être exact. Je suis venue y vivre avec mon frère à mes 18 ans. " Mais si je veux j'imite parfaitement l'accent british, de quoi me fondre dans la masse. “ que je rajoute en changeant mon intonation, pour prendre l'accent typique d'un londonien, celui que j'ai l'habitude d'entendre tous les jours. J'apprends ensuite qu'elle dessine des modèles de bijoux. ” Ah tu crées des bijoux ? C'est cool ça ! Quel genre ? Plus des modèles de luxe ? “ Ou alors on est dans la fantaisie ? Je regarde le carnet qu'elle me présente et tente de deviner la silhouette. ” Si si je vois, c'est carrément mon cul ça. “ que je rajoute en plaisantant. Bon en vrai, ça pourrait très bien être n'importe qui. Je lui confie alors dessiner à l'occasion. Mais rien de bien fou. Ce n'est pas demain la veille qu'on va accrocher mes œuvres dans une galerie. ” Certes...Mais quand même. “ Même si bon j'ai jamais rien compris aux oeuvres de PIcasso. " Après moi je fais pas dans les paysages, je serais plus dans le style tatouage. Mais c'est une bonne idée que t'as là, un dessin par jour, tu nous les fera partager ? "

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
orchids w/mica (mercredi, 11H35) Empty
Message (#) Sujet: Re: orchids w/mica (mercredi, 11H35) — Mar 7 Avr - 19:32

Ce n’était pas difficile pour Roma de deviner qu’elle n’était pas en totale accord avec les ambitions religieuse de son prénom, sans pour autant qu’elle puisse y déceler les raisons précise. C’est juste dans sa façon d’être, c’est peut être cliché de le dire. Ou c’est simplement son intuition qui l’a guidé. Dans tous les cas elle a visé dans le mille.  « Ah, les parents, toujours des espoirs fous pour leurs enfants. » Qu’elle ironise en pensant à son propre statut de mère de famille.  « Tu viens d’une famille très croyante alors ? » Genre fille de pasteur ? C’est sûr ce serait un revirement, cette femme qui se fait appeler Mica et qui semble être une personne indépendant, loin de certains qui se laisse guider par la religion. Elle respecte Roma, c’est quelqu’un de très tolérant, mais elle est plus attiré par les gens libres que ceux qui se laisse guider par des doctrines. Que ce soit pour la religion ou tout autre chose.  « Oh oui non, c’est pas un hommage à la belle Rome. » Quand elle repense au prime, elle avait vraiment pas du tout calculé que l’italien lui parlait de son prénom. D’où la question sur la bouffe indienne. « C’est pas un mot qui a une traduction en Hindi, mais niveau signification on dit « la femme de feu », mais clairement mes parents n’y ont pas réellement pensé quand ils m’ont prénommé ainsi. » Sinon ils auraient certainement choisis un prénom qui voulait dire « la femme silencieuse » ou la « la femme obéissante », les choses auraient été plus en leur faveur. L’Autriche c’est clairement différent des paysages indiens. Une découverte pour la londonienne, alors que Mica semble plus familière de ces paysages de montagne.  « Quand tu en parles ça donne vraiment envie, mais il me manque le chromosome de l’aventure là. » Mais quand elle lui parle de luges, une activité idéal pour les enfants, elle se dit que finalement ce serait pas une mauvaise idée que de se lancer dans ce genre d’aventure en sortant d’ici. Elle songeait déjà a emmener ses filles dans le coin, mais n’avait pas ajouter l’histoire du ski dans l’équation.  « Ah la luge ça me parle par contre, je pense que les filles aimeraient bien. » Une idée à garder dans la tête pour quand tout ça sera possible.  « Noooon, mais j’ai testé la patinoire ! » C’est déjà pas mal non ?  « Mais toi tu m’as l’air assez adepte des sensations fortes, tu sais le funiculaire c’est déjà toute une aventure pour moi. » Et ça la fait rire, non mais les gens vont penser qu’elle a peur de tout. C’est faux, c’est juste qu’il y a beaucoup de choses qu’elle ne connait pas et il lui faut un petit coup de pieds aux fesses pour se lancer. Y a pas si longtemps que ça, si elle avait songé ne serait-ce qu’à faire une descente en luge, on l’aurait regarder avec des grands yeux paniqués. Elle essaye de nouvelles choses à son rythme et avec les bonnes personnes. Comme quand elle a rencontré sa Frances, qui l’a initié aux joies de la vie londonienne.  « Toi aussi ? C’est super, on pourra se revoir en dehors du jeu. » Même si elle a clairement dit qu’elle n’était pas là pour se faire des potes et qu’elle avait très peu fois en l’idée de revoir des gens à l’extérieur, elle se dit pourquoi pas ? C’est surtout qu’elle pensait pas tomber sur des londonien, vu la porté des castings. Sud-africaine alors, elle n’aurait pas pensé, au son de son accent. En faite, elle n’arrivait pas à imaginer un seul pays qui lui aurait donné un accent comme le sien. Maintenant qu’elle y pense c’est certainement la première sud-africaine qu’elle rencontre de sa vie.  « Un beau pays ! Tu y retourne souvent ? » Voir la famille peut-être pas, si elle a bien capté les mauvaises ondes de tout à l’heure. Son rire se laisse entendre lorsqu’elle imite le bon londonien de base.  « C’est juste parfait, on aurait cru entendre la reine ! » Qu’elle plaisante, le rire joyeux. La conversation dévie sur son activité artistique. Elle dessine beaucoup, mais c’est surtout ses bijoux en réalité. Elle a commencé comme ça, et puis au final elle y a pris goût aux traits et aux touches de couleurs. Elle aime particulièrement faire des petits croquis, puis y ajouter des touches de couleurs à l’aquarelle.  « Oui, j’ai commencé en arrivant à Londres. C’est pas du luxe, bien que j’avoue volontiers que mes bijoux ne peuvent être acheté par tous. J’utilise des belles matières. Mais si je devais les classifier, je dirais que c’est du bijoux ethnique. Comme ce genre de boucles d’oreilles que je porte là, où le bracelet là. » Elle dégage un peu ses cheveux pour laisser voir ses boucles dorées en forme de panier. De belles matières, bien travaillé. Et puis elle remonte sa manche pour montrer le bracelet jonc qu’elle porte tout le temps. Certaines de ses bagues aussi sont d’elle.  « Donc premier bon plan, normalement si tout se passe bien après cette expérience je vais ouvrir ma boutique à Londres. » Faudra qu’elle passe lui faire coucou. Jusqu’ici elle vend quasiment exclusivement sur internet, sauf quelques boutiques qui accueilles ses créations. Elle n’a que très peu de stocks et refait tous les trois mois des petites collections. Certains de ses premiers bijoux ne sont même plus disponibles à la vente. Ça marche bien, elle se génère un bon salaire et arrive à continuer une bonne vie de famille en travaillant de la maison. Mais là, on parle de ses dessins.  « Ah ah, n’importe quoi. » qu’elle répond dans un léger rire, son cul, mais oui.  « Ah oui intéressant, tu as des tatouages ? Tu as dessiné tes propres tatouages si tu en as ? » C’est une idée qu’apprécie Roma, se dire qu’elle a peut être dessiné des tatouages qu’elle aura toute sa vie. Ça donne un sens encore plus intéressant à l’idée du tatouage.  « J’en partagerais de temps en temps sur le réseau social et tu peux en faire de même si ça te dis. En tout cas j’aimerais beaucoup voir tes dessins. » Ça c’est sûr.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
orchids w/mica (mercredi, 11H35) Empty
Message (#) Sujet: Re: orchids w/mica (mercredi, 11H35) — Mer 8 Avr - 17:07

" Dans mon pays, la religion a une place très importante...Parfois trop importante, comme avec ma famille. J'ai été élevée pour être une parfaite petite chrétienne. J'ai fais mon catéchisme. Je me rappelle que ma mère adorait me lire la bible. Je crois qu'elle m'a tellement traumatisé avec ça que je pourrais t'en citer des pans entiers. “ J'en faisais des cauchemars à l'époque. En même temps vous avez déjà lu la Bible ? Y'a de p'tains de trucs sordides. Je ne comprends même pas comment on peut suivre ce ramassis de conneries. Alors je sais, il ne faut pas prendre tout au pied de la lettre, blablabla. J'ai probablement une vision extrême de ce que représente le catholicisme, mais la faute à mes parents, ils ont fait en sorte que j'en sois complètement dégoutée. De toute façon comment pourrais je suivre une religion dans la quelle on ne m'accepte pas telle que je suis ? Après je respecte les croyants, y'a pas de soucis. Ce ne sont pas tous des fanatiques comme mes parents. Encore heureux. Si ça rassure de croire en une puissance supérieure, je peux le comprendre. Tant qu'on reste dans la tolérance et le respect de chacun. Et dans mon pays, ce n'est pas ce que j'ai eu. ” Mais comme tu peux t'en douter, j'ai dévié du droit chemin... “ Au bout du compte, je n'ai pas été la parfaite chrétienne qu'ils auraient rêvés que je sois. Celle qui épouse un homme, de la même confession, qui se range sagement... " Je pense sans me tromper que je suis leur plus grande déception. “ Y'a bien mon frère qui les as déçu aussi, mais ce n'est pas la même chose. Son seul méfait a été de me soutenir et prendre mon parti. Et sinon revenons en à elle. J'imagine que son prénom a aussi une signification particulière. Autre que représenter la capitale de l'Italie. La femme de feu. ” Cela m'aurait bien représenté... “ que je glisse dans un sourire. ” Ce n'est pas ton cas ? “ Il est vrai que du peu que j'en ai vu, elle m'a l'air d'avoir un tempérament beaucoup plus calme et posé. J'essaie ensuite de lui vendre le frisson de dévaler les pentes de ski, mais il semblerait qu'il lui manque le chromosome de l'aventure. ” Voyons...Si t'es dans ce jeu, c'est qu'il est un minimum développé ce chromosome. “ Parce que bon on se lance pas dans cette émission sans avoir un côté aventureux n'est ce pas ? En revanche l'aspect luge lui parle plus, ah je savais bien que je pourrais essayer de l'avoir comme ça. J'apprend aux passages qu'elle a des filles. Je dois avouer que j'avais un peu peur en entrant dans ce jeu, d'être le seul parent, mais je constate avec plaisir qu'on est plusieurs dans ce cas. ” T'as des filles ? Elles ont quel âge ? “ Si je devais deviner je dirais 5 ou  6 ans. ” Et alors, tu t'en es bien sortie ? “ De sa petite aventure à la patinoire. Je rigole légèrement lorsqu'elle déclare que le funiculaire c'est déjà tout aventure pour elle. ” Ouais je suis un peu une droguée de l'adrénaline et des sensations fortes je l'avoue. “ C'est peu de le dire. Parfois je frise l'inconscience. Il m'est déjà arrivé d'avoir vu la mort de très près. Mais avec l'âge, j'ai quand même appris à être plus raisonnable. Disons que je prends des risques calculés. ” Si on se supporte encore d'ici là on pourra se revoir oui. “ que je rajoute avec amusement, concernant le fait qu'elle soit londonienne. Il peut s'en passer des choses d'ici là. Le jeu peut s’emmêler. On ne sait jamais. ” Pas très souvent non. Mais j'ai quand même quelques cousins avec qui j'ai gardé de bonnes relations. Et je tenais à ce que mes enfants y mettent les pieds au moins une fois pour savoir d'où je viens. “ Mais j'ai fais une grosse erreur de jugement en pensant que mes parents auraient fait abstraction de leur sentiment à mon égard pour le bien de leurs petits enfants. Ils n'ont même pas voulu les rencontrer. ” Malgré tout je peux pas renier mes origines, ça fait parti de qui je suis. Et puis si on mets de côté certains aspects, l'Afrique du Sud est un magnifique pays. Y'a des paysages à couper le souffle, tu devrais voir. “ Il comporte aussi beaucoup de richesses. Franchement y'a des endroits qui valent carrément le détour. Après c'est comme partout j'imagine. Y'a toujours un petit coin de paradis à découvrir quelque part. Roma me parle ensuite de son boulot. Elle dessine des bijoux. Justement elle en porte sur elle. Son activité a plutôt l'air de bien marcher, si bien qu'elle compte ouvrir sa propre boutique à Londres. ” J'aime beaucoup. Et tu feras un prix d'amis pour tes copains de TD hein ? " que je demande dans un petit sourire en lui faisant les yeux doux. Concernant mes dessins, je serais plus tatouages. " J'en ai quelques uns oui...Et je les ai dessiné en effet moi même. T'auras surement l'occasion de les voir. Ils sont tous très personnels. Bon j'en ai fais un à 16 ans en cachette...C'était plus pour défier mes parents qu'autre chose. Un papillon sur l'omoplate. Très original n'est ce pas. “ Je trouvais ça poétique sur le moment et très symbolique. ” T'en as toi ? “ Il suffit que je me mette en tshirt pour qu'on aperçoive quelques uns de mes tatouages sur les bras, mais de souvenir je crois pas en avoir vu chez Roma. Après cela ne l'empêcherait pas d'en avoir à des endroits moins visibles. ” Cela marche. J’essaierais de faire ça. Il serait bien dommage que le monde entier soit privé de mes oeuvres hm. " C'est cela.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
orchids w/mica (mercredi, 11H35) Empty
Message (#) Sujet: Re: orchids w/mica (mercredi, 11H35) — Jeu 9 Avr - 22:38

C’est qu’elles ont pas mal de choses en commun les filles. Elle l’aurait pas spécialement imaginé Roma, que Mica aurait eu un chemin de vie pas si différent du sien. Non pas qu’elle pense avoir un parcours atypique, pas vraiment d’ailleurs. Mais plutôt que la belle ne serait pas passé par le même genre de dépecions et désillusion. Alors quand elle lui raconte brièvement ses trauma de l’enfance, elle l’écoute attentivement et esquisse un sourire complice. « Je te comprends. » Qu’elle lui répond simplement ne souhaitant pas entrer dans les détails. C’est facile à dire, mais elle ose espérer que Mica verra la sincérité qui se dégage de ses prunelles. « Du droit chemin ? Tu sais que c’est un mythe ? La vie n’aime pas les tracés droits. » Et elle en sait quelque chose. Elle n’a fait que suivre le bon chemin pour elle et tant pis si ça voulait dire prendre un virage à 180°. Malheureusement en tant que parent on a tendance à s’imaginer tout un tas de choses pour nos enfants. C’est là qu’il faut avoir l’intelligence de faire la part des choses et leur laisser le choix. Parce qu’au final bien qu’on les accompagne dans la vie, ça reste leur vie. « C’est dommage, pour eux. Parce que s’il arrivaient à faire la part des choses, il se rendrait facilement compte que t’es une femme formidable. » Y a pas besoin de chercher longtemps pour s’en rendre compte. C’est leur perte, pas la sienne. Elle lui dévoile la signification de son prénom et esquisse un sourire face à sa réflexion. C’est vrai que la cascadeuse aurait parfaitement bien porté ce prénom. Et bien que Roma n’a pas toujours été très fidèle à cette représentation de la femme, aujourd’hui elle peut dire sans rougir que oui ça lui correspond parfaitement. « Oh si justement ça me correspond bien, mais s’il y avait pensé ils m’aurait prénom autrement. Ça leur a joué quelques tours. » Peut être même qu’ils aurait préféré qu’elle ait un prénom plus proche de celui de la cascadeuse. « On devrait échanger. » Elle plaisante du bout des lèvres. Comme ça ses parents à elle aurait été prévenu du volcan à venir et peut être qu’ils se seraient comporté autrement ! Roma elle correspond bien à la femme de feu, mais pas forcément dans le sens le plus primaire. Par exemple contrairement à Mica elle n’est pas très aventureuse, même si elle se retrouve ici. « J’avoue, ça doit commencer à pousser. » Qu’elle plaisante du bout des lèvres. C’est pas pour autant qu’elle va se lancer directement dans un délire ski quand elle sortira d’ici. Clairement. Mais pourquoi pas la luge avec les filles. Voilà qu’elle parle encore de ses deux gamines. A croire qu’elle ne peut y échapper. C’es sûr, elle ne peut pas y échapper, elles sont sans cesse dans son esprit. « Ouep, maman de deux gamines. 9 et 4 ans. » comme souvent quand elle parle de l’âge de ses enfants on finit par faire le calcule et se demander comment c’est possible. Elle n’était pourtant pas si jeune pour Jessminder. 18 ans presque 19, il y a pire non ? On entend tous les jours des histoires sur des gamines de 15 ans qui se retrouve enceintes. Pour ce qui est da la patinoire, elle doit avouer qu'elle ne s'est pas trop mal débrouillé !« Je me suis débrouillé, c’était moins difficile que je pensais. Mais heureusement Gianni était là pour m’encourager. » Toute seule elle ne sait pas si elle aurait survécu à l’épreuve du nouage de lacets. Pour Mica ça doit être une promenade de santé, elle semble accro à tout ce qui est sensation forte. Ce qui n’est pas vraiment étonnant quand on connait le métier qu’elle fait. «  C’est quoi le truc le plus dingue que t’ai fait ? » curieuse, saut à l’élastique ? Ou peut-être deltaplane ? Elle apprend maintenant qu’elle habite elle aussi à Londres, c’est quand fou qu’ils soient autant non ? A croire que les castings ailleurs dans le monde n’était pas aussi qualitatif qu’en Angleterre. « Ahah oui, on verra. » C’est pas certain que l’enfermement soit toujours bénéfique aux relations humaines. Là c’est encore top, parce que c’est le début et qu’on apprend à se connaitre. Mais quand tout le monde connaîtra les petits défauts des uns et des autres ce sera autre chose. « Oh toi aussi tu as des enfants ? On est combien à en avoir ici d’ailleurs ? » Parce que jusqu’ici elle se croyait un peu seul dans le gang ou peut-être la seule à faire une finette sur l’éloignement de sa progéniture. « C’est cool que tu gardes quand même contact avec certains, la famille c’est pas seulement un père et une mère. » Elle en sait quelque chose, parce qu’aujourd’hui sa famille ce sont ses amis, ce petit cercle londonien qu’elle s’est constituée. L’histoire du retour au racine lui pince un peu le coeur, c’est différent pour ses filles parce qu’elles sont nées là-bas, mais elle sait qu’un jour un retour sera inévitable. « Je veux bien te croire, ça doit être superbe. » qu’elle lui répond rêveuse. Après le coup de la maman qui montre les photos de familles, façon de parler, la voilà qui fait sa pub pour sa boutique en ligne. « Je lancerais un code promo spéciale BFF de TD. » C’est pas une mauvaise idée ça, maintenant  qu’elle y pense, même si elle l’a dit essentiellement sur le ton de la rigolade. En tout cas elle se sent fière que la sud africaine aime autant ce qu’elle fait. Vendant principalement en ligne elle n’a pas tous les jours des retours en directe sur ses petits bijoux. « Non j’en ai pas, mais pourquoi pas un jour. Je suis clairement pas réfractaire à l’idée, si la vue de l’aiguille me fait pas changer d’avis. » elle ironise, mais c’est la vérité. Elle l’aura comprit, Roma elle brûle d’un feu bien différent. Ce n’est pas le feu de l’aventure qui l’anime. « C’est hyper cool que tu ai dessiné toi même, ça rend la démarche encore plus intime. » Double signification pour le coup. Ce serait bien dommage en effet que le monde soit privé de ses oeuvres, mais vu qu’elle les trimballe continuelle sur elle, ça ne risque pas d’arriver. Elle lui répond d’un sourire communicatif. «  On se balade un peu dans le village ? » si ça lui dit, c’est encore plus sympa de découvrir à deux.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
orchids w/mica (mercredi, 11H35) Empty
Message (#) Sujet: Re: orchids w/mica (mercredi, 11H35) — Dim 12 Avr - 17:21

Roma me comprend. Peut être a t'elle un parcours de vie difficile, avec ses parents aussi. Peut être avons nous plus en commun qu'on ne pourrait le croire au premier abord. " Va dire ça à mes parents conservateurs. “ Bien sur qu'il n'y a pas de ”droit chemin". Rien n'est tracé à l'avance, on prend le chemin que l'on souhaite suivre. Selon Roma, il s'agit de leur perte. Que s'ils arrivaient à faire la part des choses, ils se rendraient compte de la personne formidable que je suis. Elle est mignonne. Mais peut être un peu rapide concernant ses conclusions non ? Enfin si, évidemment que je suis un être formidable, là n'est pas la question. Mais disons qu'elle l'a décelé juste avec cette conversation ? Peut être suis je une personne horrible avec un secret honteux pour ce qu'elle en sait. " T'es adorable. Mais t'as raison, c'est leur perte. Vous entendez ça les parents ? “ que je dis en regardant la caméra. Genre ils regardent. ” Je suis une femme formidable. Alors... “ Je fais deux gros doigts d'honneur à la caméra. Oups pardon. Cela ne se fait pas je crois non ? Encore moins envers ses propres parents. J'imagine tellement leur réaction horrifiée en voyant ça. Je souris en regardant Roma. ” Oublies pas, je suis une femme formidable. “ Dès fois qu'elle en douterait à présent qu'elle a assisté à cette scène. A l'écouter, je sens qu'elle aussi a eu quelques différents avec ses parents. A quel niveau ? Je ne sais pas. Peut être a t'elle aussi été une déception à sa manière. Je rigole lorsqu'elle dit qu'on devrait échange de prénom. ” Non c'est le miens, je le garde. " Malgré tout, je ne le changerais pas. Puis si on met la connotation religieuse de côté, je le trouve très bien. D'ailleurs, en vérité, peu de gens font le lien comme elle l'a fait. La discussion suit son court, et Roma se décrit comme quelqu'un de pas très aventureuse. Rien avoir avec moi. Je dois être née avec le gêne de l'aventure. A se demander d'où je l'ai pris d'ailleurs, car mes parents sont plus du genre casaniers. Peut être de mon grand père, on m'a toujours dit que c'était un baroudeur, mais je n'ai jamais eu l'occasion de le rencontrer, étant décédé bien avant que je ne vienne au monde. " Tu verras, une fois sortie de ce jeu, tu vas te sentir pousser des ailes, tu voudras immédiatement repartir à l'aventure. “ Ou pas. En tout cas j'apprendre qu'elle a deux filles. 9 ans et 4 ans. J'essaie de faire un rapide calcul dans ma tête. Je ne sais pas trop son âge, entre 26 et 28 je dirais. Donc elle a dû avoir son premier enfant assez tôt, avant 20 ans en tout cas. Ce qui en soit n'a rien de choquant. Même s'il est certain que c'est plus tôt que la moyenne. Mais si elle se sentait prête, pourquoi pas. Après cela peut tout aussi bien être un accident, m'enfin peut importe. ” Tu comptes t'arrêter là où t'en veux d'autres ? “ Peut être un garçon ? Après tout elle est encore jeune, elle pourrait très bien en pondre quelques uns de plus. ” Mais tu les élève seules ou elles ont un père ? “ Mon fils m'a dit, que c'est très rare que des gens viennent dans cette émission en étant en couple. Donc, les probabilités sont fortes pour qu'elle soit célibataire déjà. Ensuite ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de papa pour autant. Il pourrait tout aussi bien en avoir la garde partagée. Ou peut être n'est il plus dans les parages pour X raisons. Ou peut être ne l'a t'il jamais été. D'ailleurs rien ne me dit que les deux gamines soient issues du même père. Après tout 5 ans d'écart, ce n'est pas rien. Elle me raconte ensuite ses aventures à la patinoire. ” Ah ce Gianni...Il a tout du prince charmant non ? “ Il est beau, charmant, un sourire craquant, gentil, rassurant... Moi je vous le dis, il va en faire des ravages ce type. ” Il t'a rattrapée avant que tu ne tombes ? “ que je demande amusée. J'imagine trop bien la scène, comme dans une comédie romantique. Roma me demande alors le truc le plus dingue que j'ai fais. ” Hm bonne question...C'est que j'en ai fais pas mal des trucs dingues... “ Elle ne peut même pas s'imaginer à quel point, sachant qu'elle ne connait pas encore ma profession. ” Sauter d'un bâtiment de 15m ? Hm non ça c'est classique, j'en ai tellement fait... “ La base qu'on apprend à l'école, les sauts vertigineux. ” C'est peut être jouer la torche humaine. Tout ton corps qui prend feu, une p'tain de sensation. “ Enfin ce n'est pas réellement mon corps qui prend feu hein encore heureux. Sinon je ne serais clairement plus là pour en parler. Ou alors pas avec cette tronche. Et là je vois la tête de Roma, qui doit se demander si je suis pas en train de délirer. La meuf lui raconte quand même qu'elle s'amuse à sauter du haut d'immeubles ou de s'immoler. ” Je ne suis pas folle, je te rassure. Je suis cascadeuse professionnelle. “ que je précise alors. Tout doit s'éclairer à présent. Cela impressionne toujours les gens quand j'annonce mon métier aux gens. Après les gens s'en font une version toujours bien plus idéalisée que la vérité. C'est quand même beaucoup de galères. Même si ouais, c'est quand même p'tain de cool et je ne changerais de métier pour rien au monde. Même si plus le temps passe, et plus ça va se compliquer pour moi. C'est pas un métier que tu peux faire jusqu'à 60 piges. On en revient ensuite au sujet des enfants. Et oui, moi aussi je suis mère. Moins surprenant j'imagine au vu de mon âge. ” J'ai un garçon et une fille. Mais ils sont bien plus grand que les tiens, ils ont 17 et 24 ans. “ Alors si moi j'ai fais des petits calculs mentaux tout à l'heure, elle pourra peut être toujours essayer d'en faire, et le constat serait plus surprenant que le sien. Sauf que la vérité est ailleurs. ” Je ne sais pas, y'en a d'autres ? “ Candidats avec des enfants ? Qui ça ? Peut être Felicity au vu de son âge, et encore, on est pas tous obligé d'avoir comme projet de vie de pondre des gamins, donc. " Mais c'est cool, je me sentirais moins seule. “ Même si ma situation est quand même différente de la sienne. Ses filles sont beaucoup plus petites, donc l'éloignement est plus compliqué. Ceci dit question éloignement, je m'y connais. Avec mon métier, j'ai souvent été emmenée à partir plusieurs semaines durant. Elle trouve ça cool que je garde contacts avec mes cousins, la famille ce n'est pas qu'un père et une mère. J'hoche la tête en guise d'assentiment. ” Et toi, t'y retournes souvent en Inde ? “ Parce qu'après tout je ne suis pas la seule à avoir quitté mon pays natal. Même si de son côté ça a l'air beaucoup plus récent. En tout cas, elle prévoit d'installer sa nouvelle boutique à Londres, je compte bien avoir des récuc' hein, entre copines de TD ? Elle instaurera un code promo spécial BFF du jeu. ” Parfait. “ J'apprends alors qu'elle n'a pas de tatouage, ou que les aiguilles c'est pas trop son truc. Il est vrai que c'est ce qui peut freiner beaucoup de gens. La souffrance provoquée lors du tatouage. ” La seule règle, c'est ne pas jamais en faire un bourré. “ que je réplique amusée. Non non cela n'a pas été mon cas, mais je connais un pote qui a encore des regrets aujourd'hui. ” Je te suis. " Je suis tout à fait d'accord pour me dégourdir les jambes et partir à la visite du village en sa compagnie.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
orchids w/mica (mercredi, 11H35) Empty
Message (#) Sujet: Re: orchids w/mica (mercredi, 11H35) — Jeu 16 Avr - 22:58

Les parents. Difficile de leurs parler quand on est leur enfant, surtout quand ils sont persuadés de savoir ce qu’il y a de mieux pour eux. Alors Roma, elle dans le rôle de la nana qui va leur dire qu’il ont fait fausse route ? C’est pas certain qu’ils intègrent l’info, surtout que ça fait plusieurs années maintenant que Mica semble bien loin de tout ça, ils ont certainement la tête bien dur. «  Pas certaine qu’ils m’écoutent. » Qu’elle répond d’un air amusé, déjà que ses propres parents à elle, n’ont pas su comprendre. Enfin, elle imagine. Ils ont passé leur vie à imaginer une vie bien particulière pour leurs filles. C’est comme ça, elle n’était pas faite pour rester près d’eux. Elle est sincère Roma, c’est peut être prématuré, peut être que dans une vie passée Mica a eut son lot de mauvaises actions, mais la femme qui se tient en face d’elle lui semble plus que formidable. Ça vient du coeur, même s’il s’avère finalement qu’elle se trompe, peut importe. Le coeur à parler et il dit que sa camarade est une femme qui mérite d’être connue. Son petit manège à la caméra fait bien rire Roma, les doigts d’honneurs, son attitude. Comme le fait d’entendre un compliment comme celui-ci la forçait à rétablir une vérité. Elle est formidable, mais rebelle. Ce genre de comportement anti-conformiste inspire Roma, elle veut être proche de ce genre de personne. Les gens qui rentrent pas dans le moule et qui n’ont pas peur de le montrer. Les gens à qui on a essayer d’imposer des règles, mais qui ont préférer suivre leurs propres lois. On dirait presque qu’on parle de criminel, mais clairement si le fait de choisir son chemin de vie fait de certain des brigands aux yeux de leur famille par exemple, elle serait fière de partager un moment avec ce genre de « criminel ». « Je risque pas de l’oublier maintenant. » Qu’elle ironise dans un éclat de rire. Formidable ne veut pas dire suivre les lignes, pas pour Roma en tout cas. Alors oui, elle est formidable la sud-africaine. Elles devraient peut être changer de prénom d’ailleurs toutes les deux ? Un petit échange de rien du tout histoire de plaire à papa et maman ? « Tu es sûre ? » Elle plaisante, elle adore son prénom Roma. Sa signification, la couleur qui lui vient à l’esprit quand elle l’entend dans la bouche des autres. La femme de feu, c’est cool quand même ? C’est sûre, elle est moins aventureuse que sa camarade. Bien qu’elle lui assure qu’en sortant d’ici elle aura attraper le virus. « Ou bien je serais tellement traumatisée par l’expérience que je sortirais plus de chez moi pendant des mois. » Improbable, mais l’idée la fait rire. Bien sûr, elle risque pas de se cloitrer parce qu’un jeu télévisé ne s’est pas passé aussi bien que prévu. Enfin, tout dépend du dénouement. L’ironie lui brûle les lèvres. Tout comme la question suivante de Mica. Un autre gosse ? Puis la question sur le père et tout. Elle est habitué hein, mais ça lui fait toujours des remonter acide cette histoire. « Clairement j’ai pas envie de subir de nouveau ça. Vraiment. » Mais elle peut pas être définitive à ce sujet, elle est jeune et peut être que si elle rencontre la bonne personne elle aura envie d’agrandir la famille. Mais là dans sa tête, c’est juste, NON. « On est que toutes les trois. » Elle se contente de répondre dans un premier temps. « On est séparé avec leur père. » Elle ajoute peut-être trop à la hâte, elle a pas envie de parler de lui, de leur histoire et tout. Donc elle s’arrêtera là, en espérant que Mica est bien comprit son malaise, ça lui évitera de devoir la rembarrer gentiment. C’est mieux de parler de la patinoire et de Gianni qui l’a aidé à surmonter son appréhension des patins. « Il a le physique du prince charmant oui. » Qu’elle rigole en repensant à leur conversation. « Il m’a accompagné, mais ne m’a pas sauvé d’une mort certaine. » Bien sûr s’il l’avait rattraper au dernier moment elle lui en serait reconnaissante, mais malgré son coté fleur bleue, les princes charmant toujours à l’affut de la détresse des femmes pour trouver la moindre occasion qui les fera briller, non merci. Bon la scène aurait été franchement belle, digne d’un film. Mais ici, c’est la vraie vie. Et Roma, si elle se casse la figure sur la glace, y a de grande chance pour que le prince pas si charmant se retrouve lui aussi les quatre fers en l’air. Il y a plus dingue que la patinoire et Mica lui énumère tout un tas de choses invraisemblable qui la laisse pantoise. Torche humaine ? Saut d’un immeuble de 15 mètres ? Là pour le coup, elle ne sait plus quoi dire. Mica la rassure en lui évoquant son métier, Roma part dans un éclat de rire de soulagement. « Wah, tu es peut-être quand même un peu folle pour faire ce métier ! » Qu’elle lui répond, en l’imaginant parfaitement dans la rôle de la cascadeuse. De la bonne folie histoire de lui mettre un coup de pied au fesse pour sauter d’un immeuble en feu ou un truc dans le genre. « Tu travailles pour le cinéma ? » Les grands yeux de Roma sont bien ouvert, prête à recueillir plus de détails sur sa profession. Première fois de sa vie qu’elle rencontre une cascadeuse. Qui en plus de ça à des enfants. Elles ont beaucoup en commun, enfin sauf les cascades à moins que la fois où elle est tombé de son canapé ça compte ? Un garçon et une fille, certains diraient la combinaison parfaite. « Ils s’appellent comment ? » Curieuse de mettre un nom sur des visage qu’elle dessine déjà aux les traits de Mica, peut-être à tord. « Il me semble que Maci à un petit garçon. » Ce qui ferait du coup déjà trois en les comptant toutes les deux, peut-être quatre si on compte Felicity ? « On va pouvoir former un gang de maman à ce rythme là. » Avec le concours de celle qui a vécu le pire des accouchement ? L’idée la fait bien rire en tout cas. « J’y suis pas encore retourné depuis qu’on est arrivé à Londres, mais oui j’aimerais remettre les pieds là-bas. » L’idée lui cause un peu de tristesse, mais elle est vite chassé. Elles parlent de tout, bijoux, tatouages et ça rend la journée de Roma plus qu’intéressante. D’ailleurs l’idée du tatouage bourré la fait bien rire. Ce serait con de se retrouver avec le prénom de son ex sous le sein par exemple. La balade se poursuit dans les rues de la ville. Les couleurs, les creux, les lignes, les reliefs, tout plait aux yeux de l’indienne. Un rien capte son regard et anime son sourire. « On est bien ici, j’avais peur de me retrouver dans une villa au luxe ostentatoire et de ressortir d’ici en me prenant pour une star. Le village, le chalet y a un coté cosy rassurant. » Qu’elle raconte en s’enfonçant un peu plus dans les rues de la ville. « C’est peut-être leur stratégie pour qu’on se sente à l’aise et qu’on baisse la garde. » Bientôt certains croiront tomber amoureux, d’autres oublieront totalement la chasse au secret pour se découvrir une passion pour la jardinage. A croire qu’ils vivront toujours ici, ensemble. C’est un peu flippant quand on y pense. Le résumé d’un film dont on a pas tellement envie de voir la fin.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SENTIER À TRAVERS LE VILLAGE-
Sauter vers: