-23%
Le deal à ne pas rater :
-300€ sur ce PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
999 € 1299 €
Voir le deal

Partagez
 

 waiting on a sign (lundi - 02h20)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
waiting on a sign (lundi - 02h20) Empty
Message (#) Sujet: waiting on a sign (lundi - 02h20) — Dim 5 Avr - 15:59

@Kai
Ca fait déjà deux heures que je lis les différentes fiches des candidats fournis par la production. J’ai gagné le rôle de chef d’équipe contre Natéo. Je ne sais pas trop si c’est un cadeau ou un supplice, parce que du coup je dois choisir mon équipe sans connaitre les candidats. Et pour les connaître, je dois soit discuter avec eux ou soit lire le putain de casting qu’ils ont passés. Dans les deux cas, je ne vais pas savoir qui ils sont vraiment. Bah ouais, pendant le casting les gens ont dû bien se faire voir pour pouvoir se retrouver ici et en discutant avec eux directement, se serait la même chose. Ils feront sûrement tous les hypocrites et y a pas à dire, je supporte pas ça. Alors je me dis que les fiches c’est le moins pire des deux. Sauf qu’au bout de trois ou quatre fiches, ça me soûle et je laisse les papiers tomber sur le sofa. L’air est frais sur mon visage, mais le plaid me réchauffe les jambes. J’ai une envie de fumer, je sors donc de ma poche de jogging mon briquet, mes feuilles et mon herbe. Je m’en fou un peu que c’est illégal de fumer des joints au sein de l’aventure, j’avais déjà prévu mon coup de toute façon. Une simple ordonnance bidon et me voilà à fumer tout ce que je veux. Je viens de terminer de rouler mon joint lorsque la porte du balcon est ouverte pour y laisser sortir une tête blonde. Je me souviens avoir lu sa fiche à lui, même si son nom m’échappe. La flamme de mon briquet vient allumer mon joint et je peux m’empêcher de le détailler de la tête au pieds. « Donc c’est toi le fils à maman, fouteur de merde et égoïste qui semble développer un syndrome de la Tourette ? » J’avoue que c’est l’hôpital qui se fout de la charité, je dois être aussi grossière que lui la plupart du temps, mais bon, lui il n’est pas au courant parce qu’il peut pas lire tout ce que j’ai pu dire pendant mon casting. C’est un avantage qui m’est propre. Je tire une latte de mon joint et franchement, ça me fait un bien fou. Je laisse la fumée opaque s’échapper de mes lèvres, continuant de détailler le mec en face de moi. « Même si t’as l’air d’être un petit con, je crois que t’es le genre de mec que j’ai envie d’avoir dans mon équipe. » Ouais, je suis intriguée parce que je nous ai trouvé pleins de points communs, mais je ne m’emballe pas. J’ai lu que les fiches de quelques candidats, peut être que je vais finir par me trouver des points communs avec la vieille aussi, même si j’y crois moyen. « Mais bon si tu joues pour que ta pomme, ça risque d’être chaud de t’avoir, non ? » Bah ouais, faut bien qu’il y montre du sien, sinon y risquerait de tous nous mettre dans la merde ce blondinet.  

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Kai
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12146-kai 
waiting on a sign (lundi - 02h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: waiting on a sign (lundi - 02h20) — Dim 5 Avr - 23:22

N’est pas stratège qui veut. Il a beau être vicieux, il lui manque une qualité essentielle : la logique. Non, Kai n’a pas inventé la machine à courber les bananes. Il trouvera certainement zéro secret, malgré tous ses efforts. Une chose qu’on ne peut pas nier : sa motivation sans faille et un certain goût pour le jeu, il n’est pas venu enfiler des perles en somme. Et c’est donc avec une idée derrière la tête qu’il se met à la recherche de Kara dans les murs du chalet. Même s’il s’est absenté à maintes reprises durant le premier prime, il n’a pas manqué le passage où le Maître du jeu a désigné un mec et Kara à la tête de deux équipes qui se feront la guerre. Oui, pour Kai c’est la guerre. Il n’y a pas d’heure pour élaborer des stratégies et il est deux heures passées quand il met la main sur la candidate. Armé d’un gros sweat the north face, il remercie sa maman de l’avoir obligé à prendre des affaires chaudes, car il n’aurait jamais survécu dans ce bled. La première chose qu’il remarque, c’est ce pétard qu’elle s’apprête à fumer. Elle est sérieuse. Il fait les gros yeux, mais avant qu’il puisse émettre un avis elle fait une introspection de sa personne. Il éclate de rire, bruyamment, en oubliant que les autres candidats doivent sûrement être en train de pioncer. « Putain déjà, c’est nul à chier que t’aies lu ma fiche, j’suis pas d’accord, j’me sens violé. » dit-il à moitié sur le ton de l’humour. En réalité, il aurait aimé avoir cet avantage aussi. Ce serait comme ouvrir la boite de pandore. « Et pas du tout ! Le syndrome de la Tourette c’est une couille genre : je m’appelle Kai et je suis… chatte, chatte, chatte, chatte. » il associe la parole et la gestuelle en faisant une tête de mongol, qu’il maîtrise à la perfection. Il ne peut pas dissimuler un sourire narquois quand elle continue ses louanges. La messe est dite, il prend place sur le sofa à ses côtés. Il n’aura même pas eu besoin de batailler pour atteindre son but : intégrer l’équipe de Kara. « T’inquiète, El Chapo a eu confiance en moi, tu peux avoir confiance grosse. » après cette boutade merdique, qu’on mettra sur le compte de l’heure tardive, Kai se sent obligé de revenir sur un truc  : « Pourquoi tu fumes cette merde ? » il lui demande, sans une once d’agressivité, intrigué par son besoin de fumer de la beuh.

_________________
people say nothing is impossible, but i do nothing everyday
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
waiting on a sign (lundi - 02h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: waiting on a sign (lundi - 02h20) — Mar 7 Avr - 1:06

La description en quelques mots que je fais de Kai est un résumé parfait de ce qu’il a laissé paraître pendant son casting et aussi sûrement, comment les téléspectateurs le jugent également. Il confirme mes dires quand il s’offusque de ma lecture de sa fiche et qu’il se sent même violé, rien que ça. J’arque un sourcil devant ses propos. « Promis, la prochaine fois je te demande ton consentement. » Pas besoin de prochaine fois, je pense avoir complètement assimilé qui il est. Il rebondit sur le fait que je lui ai diagnostiqué un syndrome de Tourette et là, il se met à imiter un mongole, aussi bien oralement qu’en s’agitant comme le ferait un handicapé. Je peux pas me retenir, j’expulse la fumée de ma bouche d’un coup et me met à éclater de rire bien fort. « Putain t’as vraiment aucune limite. » mais j’arrive pas à retrouver mon sérieux, ce mec est vraiment couillu. J’arrive à retrouver mon calme quand il me sort une nouvelle vanne que je trouve vachement moins drôle pour le coup. Et puis, ça ne me convainc pas totalement de le faire rejoindre mon équipe avec un argumentaire aussi merdique. Je tire une nouvelle latte sans le quitter des yeux. « Et du coup tu faisais quoi pour El Chapo, tu lui servais de mule en t’enfonçant des trucs dans le cul ? » Je vois pas d’autres solutions pour obliger un baron de la drogue à se servir d’un blondinet hawaïen qui a pas toute sa tête. Je laisse une nouvelle fois la fumée s’échapper de mes lèvres quand Kai me demande pourquoi je fume ce qui désigne comme de la merde. Ça me surprend de sa part de rejeter la drogue de cette manière, comme il quoi il arrive à me surprendre. Je maintiens mon joint entre mon pouce et mon index, le regardant intensément comme si la réponse allait apparaître à travers lui. Finalement je hausse les épaules, en reposant de nouveau mes yeux sur Kai, avec ce petit sourire en coin. « C’est purement thérapeutique. » Ouais, ce n’est peut-être pas la réponse sérieuse qu’il attendait, mais franchement à part me détendre, à quoi il pense que ça peut me servir ? « Pourquoi, c’est l’odeur qui te gène ou l’idée que ce soit illégal ? » J’ai bien envie de connaître sa réponse à la question avant de décider de peut-être l’éteindre. « Et puis viens sous le plaid, tu dois te les geler ! » Je soulève la couverture en lui indiquant la place à mes côtés.  

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Kai
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12146-kai 
waiting on a sign (lundi - 02h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: waiting on a sign (lundi - 02h20) — Mar 7 Avr - 14:01

Alors qu’elle lui promet de lui demander son consentement la prochaine fois, son esprit s’absente quelques instants, réfléchissant à tort ou à raison, à l’avis qu’ont les téléspectateurs sur lui et aux répercussions que ça pourrait engendrer. Il sort de ses pensées préoccupantes, ramené à la réalité par les rires de la new-yorkaise. Pas peu fier de la faire éclater de rire, il sourit de toutes ses dents comme un benêt. Il hoche les épaules innocemment quand elle souligne qu’il n’a aucune limite. Elle s’en est rendu compte bien vite. « J’me moque pas de cette maladie ! Ni des handicapés. Et Kara s’excuse de s’être marée. » il s’adresse à la caméra, l’objectif pointé sur eux. Il s’est encore foutu dans une belle merde. « On est désolés, et bravo Gilles pour ton taf. » Le Dr. Gilles de la Tourette évidemment, le mec qui a étudié ce trouble neurologique. Tais-toi Kai. Il dit n’importe quoi, mais il a le mérite de tenter une mission sauvetage, en embarquant sa voisine par la même occasion. Il repousse la fumée opaque avec des mouvements de bras et de mains, en exagérant. Elle le fait chier avec son shit qui pue. Et puis, être un fumeur passif non merci Kara. Il se retient de pouffer de rire quand elle lui demande si il servait de mule en foutant des trucs dans son cul. Il l’attendait cette question, et elle l’a fait, elle a remis une pièce. Il se mord la lèvre, en jouant le mec embarrassé. « T’as trouvé mon secret putain ! » et il rajoute : « J’ai un trou de balle énorme, j’peux rentrer une boule de bowling dans mon cul. » voilà, c’est dit. Il rit comme une baleine sans attendre sa réaction. Il hausse un sourcil quand elle utilise l’excuse du cannabis thérapeutique. Il hésite à la croire, mais il admet la possibilité que ça peut avoir un lien avec son secret. « Pourquoi ? T’es cancéreuse ? » son visage d’ange est devenu beaucoup plus sérieux. Il répond du tac au tac quand elle se demande ce qui le gêne la-dedans. « J’connais un mec, on faisait de la musique ensemble, il a commencé à fumer, ça l’a rendu schizo. » raconte-t-il en jouant avec les bagues qui ornent la plupart de ses doigts. Il accepte son invitation et la rejoint spontanément sous le plaid. « Putain j’aurais dû m’faire une tisane, on est posés ici. » il regarde au loin et admire les montagnes.

_________________
people say nothing is impossible, but i do nothing everyday
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
waiting on a sign (lundi - 02h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: waiting on a sign (lundi - 02h20) — Mer 8 Avr - 0:50

Après sa vanne plutôt osée, j’attrape un fou rire. Ouais, ce n’est pas bien de se moquer, mais je suis bon public c’est pas de ma faute. Quand je me calme, Kai s’excuse face caméra en disant qu’il ne se moque pas des handicapés et que moi je voulais pas du tout me marrer. « Un peu quand même. » que je rétorque, en haussant les épaules, pas tout du chagriner parce que les gens pourraient se dire à l’extérieur. C’est vrai qu’on est dans une époque où le politiquement correct est de vigueur. « Amen » conclue-je en joignant mes mains dans une sorte de prière pour rebondir sur les propos de Kai, même si je garde ce petit sourire moqueur aux lèvres. J’éclate une nouvelle fois de rire quand on en vient de nouveau à parler de son cul et de ce qu’il arrive à y fourrer dedans. « Tu parles souvent de ce genre de chose ou c’est spécialement pour moi ? » Je me sentirais presque flattée si ça m’est spécialement réservé ce genre de discussion bien que je ne sois pas gênée un seul instant par ses propos crus. Il me demande si je suis cancéreuse, après lui avoir dit que le cannabis était thérapeutique. « Pas que je sache. » Mes derniers examens médicaux remontent à loin, donc on ne sait jamais si je m’en trimbale un sans le savoir. Il me raconte l’histoire de son pote devenu schizophrène à cause de la drogue. J’y crois moyen à son histoire, mais j’ai bien compris que ça le fait chier. « Bon d’accord, je l’éteins juste pour tes beaux yeux. » Je me penche vers le cendrier où j’écrase mon joint déjà bien entamé. Je l’invite à me rejoindre sous le plaid, il ne se fait pas attendre. Quand il arrive à mes côtés, je repose la couverture sur ses jambes. Il me parle d’une tisane, je bloque un instant mon regard sur lui. « Putain t’as quel âge pour boire des tisanes ? Tu m’as pris pour la mamie du jeu ou quoi ? » C’est qu’il commence à me faire peur là. Je finis par tourner ma tête aussi vers l’obscurité afin d’y contempler les montagnes qui ressemblent à des ombres dans la nuit. « Ça doit grave te changer de Hawaï non ? » Il passe d’un pays super chaud à ce putain de bled, même si on est vite charmé par l’atmosphère ambiante finalement.  

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Kai
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12146-kai 
waiting on a sign (lundi - 02h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: waiting on a sign (lundi - 02h20) — Mer 8 Avr - 19:35

Elle ne défend pas vraiment ses excuses, du coup il il utilise son index et déclenche un onomatopée, un ‘sh-h-h’ interminable, en fixant Kara. Il tente de lui communiquer un ‘tais-toi’ silencieux au contact de ses yeux, en ricanant à moitié. Mission sauvetage réputation 1, échec. Il se sent obligé de surenchérir lorsqu’elle met un point final à ce fiasco avec un ‘amen’. « Gloire à Morgan Freeman. » dérivé de gloire à dieu si on veut. Parce qu’on le sait tous, depuis Bruce tout-puissant, Morgan Freeman est Dieu. En tout cas dans la tête de Kai. Après les handicapés, il va se foutre tous les chrétiens à dos. « Ohhh ! C’est toi qui a commencé avec ton histoire de mule qui s’enfonce des trucs dans le derche. » glousse-t-il en faisant mine d’être abasourdi. Il lui tape sur l’épaule comme on tape sur l’épaule d’un pote lorsqu’elle réfute l’idée d’avoir un cancer. Il se serait senti con si elle avait répondu par l’affirmative. « Depuis que David Bowie est mort d’un cancer du foie, j’crois que c’est le seul truc qui me fait peur dans la vie. » un léger frisson le raidit et la chair de poule lui dresse les poils. Ça a sapé le good mood du début ces conneries. Il joint les mains comme un parfait petit Shanghaïen en guise de remerciement lorsqu’elle finit par éteindre son bédo. « Ils sont encore plus beaux comme ça regarde. » il se tourne suffisamment vers elle pour qu’elle ne rate pas le spectacle. Et assez aisément il réussit à se provoquer un strabisme magistral en faisant bouger ses yeux anormalement. Creepy. Il pouffe de rire quand elle se moque de lui et de ses tisanes. Il décide de la provoquer et de rentrer dans un jeu enfantin, comme un gosse. « Ouais t’es une mamie. J’parie que t’es pas cap de sauter dans le lac avec moi. J’saute demain. » enfin demain ou plutôt tout à l’heure, vu que la nuit est déjà bien entamée. Le lac Hallsträttersee, le premier défi à la con de Kai. Il est forcé d’acquiescer quand elle évoque son paradis, Hawaï. « Grave ! J’vais perdre mes couilles ici à cause du froid. Mais c’est cool ! » on n’est pas en Russie, mais il n’est pas habitué à ce genre de température. En dessous de 19 degrés, il fait froid. Il apprécie quand même le dépaysement, et y a pas à chier, ça vaut les 27 heures de vol. « J’retrouverai mes plages en sortant. » et comme, lui, n’a pas eu le privilège de lire la fiche de casting de la candidate, une question lui taraude l’esprit : « Et toi ? J’sais même pas d’où tu viens Colombiana ! » oui, grosse référence cinématographique là.

_________________
people say nothing is impossible, but i do nothing everyday
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
waiting on a sign (lundi - 02h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: waiting on a sign (lundi - 02h20) — Jeu 9 Avr - 18:27

Voilà qu’après s’être attaqué aux handicapés de manière honteuse, il s’attaque à la communauté chrétienne. Il ne va pas faire long feu s’il continue, mais moi je n’y peux rien toute ses conneries ça me fait rire. J’ai beau être une catholique pratiquante, je m’offusque pas pour si peu. On peut soit rire de tout ou de rien d’après moi. Sauf peut-être … « Pas touche à Morgan Freeman. » Ouais y a des personnes comme lui qui sont intouchables et dont on a pas le droit de se moquer. On vient à parler de mon joint et je le rassure en lui disant que je n’ai aucun cancer. Il m’explique qu’il a un traumatisme avec ça depuis la mort de David Bowie. Une petite moue se dessine sur mon visage. « Je suis désolé, mais je n’ai jamais été une grande fan de Bowie. Les deux morts qui m’ont le plus marqué c’est Michael Jackson et dame Whitney Houston. » Je me souviens avoir pleuré comme un bébé à la mort du premier et concernant la deuxième, j’ai essayé de me retenir au maximum de craquer. Mais bon, je cède. J’éteins mon joint et je lui fais remarquer que c’est bien parce que c’est lui. En vrai n’importe qui embêté par la fumée aurait pu me convaincre de l’éteindre, mais si ça peut faire du bien à son égo. D’ailleurs, il fait l’idiot et me fait une grimace en louchant. Je ris et repousse son visage à l’aide de ma main. « T’es vraiment trop con. » que je lui dis en continuant de rire à ses bêtises. D’ailleurs, j’ai du mal à retrouver mon calme quand il parle de tisane et je me mets à me moquer de lui. Il continue ses imbécillités en m’insultant de mamie même pas capable de sauter dans l’eau gelée du lac. « Alors là mon petit, tu ne sais pas à qui tu t’adresses. Je suis à 100% cap. » Je risque de regretter cette décision demain face au lac, mais c’est qu’il me provoque et je ne suis pas le sexe fort pour rien. On se calme un peu et je lui demande si son petit paradis sur terre lui manque. C’est que lui vient d’un endroit où il fait plutôt chaud à longueur de temps. Il me répond qu’il va certainement perdre ses organes reproducteurs avec ce froid, se qui provoque un nouveau sourire chez moi. Mais il trouve l’endroit quand même cool. « Oh et puis t’inquiètes si tu perds tes testicules on t’en fera pousser d’autres. » Il me demande à mon tour d’où je viens, me trouvant un surnom qui me va à ravir. C’est que la comparaison avec Zoé Saldana elle est plutôt cool. « Arrête tu vas me faire rougir. Je suis de New-York, j’ai eu un peu peur au niveau des températures, mais en vrai j’ai connu pire. » Au moins ici je peux profiter du soleil et de l’air frais, pas du temps constamment maussade et de l’air pollué des rues new-yorkaises.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Kai
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12146-kai 
waiting on a sign (lundi - 02h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: waiting on a sign (lundi - 02h20) — Sam 11 Avr - 0:03

Grand fan de Freeman, qui arrive derrière Jim Carrey quand même, il n’a pas d’autre choix que d’acquiescer quand elle dit qu’on ne touche pas à l’acteur. Ébahi, il ouvre la bouche abusivement pour marquer son choc, les yeux ronds. « COMMENT on n’peut pas aimer Bowie ! » et il se frotte le visage, comme si elle venait de lui annoncer une très mauvaise nouvelle. Elle cite Michael Jackson et il réagit tout de suite en faisant un thumbs up. En revanche, le nom de Whitney Houston provoque une autre réaction chez le blond, car il se lève et s’approche de la balustrade du balcon. Il prend une grande inspiration et se met à chanter à tue-tête : «  And iiiiiiiiiiiiiiiii, will always love you » le silence de la nuit est interrompue par cet énergumène reprenant le refrain phare de Whitney Houston. Sa voix résonne jusqu’aux jardins qui entourent le chalet. Une fois sa connerie terminée il vient se rasseoir sous le plaid aux côtés de Kara. « J’espère que j’ai réveillé tout le monde. » espiègle, il s’affale sur le sofa. Lorsqu’elle repousse son visage d’arriéré il ferme les yeux par réflexe. « J’l’ai dit que j’étais con au casting j’ai pas menti. » et comme Kara a eu l’avantage non négligeable de pouvoir lire sa fiche de casting, elle devait se douter qu’elle n’allait pas rencontrer Newton en la personne de Kai. Il tape dans ses mains quand elle relève son défi digne d’une série pour ados. Il fait semblant de sortir quelque chose de sa poche et il prend note sur un calepin imaginaire avec un crayon imaginaire. « Demain, à minuit sur le ponton ! » le rendez-vous est pris. Il grimace lorsqu’elle parle de lui faire pousser d’autres testicules, sachant à quel point cette partie de l’anatomie des hommes est sensible et précieuse. « En Serbie, un mec est né sans couilles, du coup, il s’est fait greffer les coucougnettes de son frère jumeau. J’trouve ça trop cooooool putain. Mais j’ai pas de jumeau. » transition toute trouvée pour apprendre à connaître Kara, peut-être sa future chef d’équipe. « T’as une jumelle toi ? Au cas où. » et il rit gaiement. Un sourire mesquin apparaît au coin de ses lèvres quand elle fait mine d’être flattée et il détaille sa voisine attentivement, un sourcil arqué. « Elle a ramassé Zoe Saldana. » se moque-t-il, plié de rire. Il reprend un petit peu son sérieux, quand il entend New York, et à cet instant, ici à Hallstatt, dans ce putain de chalet, il a une petite pensée pour ses parents. « J’vais tout l’temps à New-York ! Mes parents se sont rencontrés là-bas, ils viennent de l’Upper East Side. ‘Fin tu dois le savoir, tu sais déjà tout en fait putain. » pense-t-il en se remémorant qu’elle a pratiquement lu sa bio entre guillemets. « T’es dans quel quartier ? C’est ouf p’têt qu’on a des potes en commun ou p’têt qu’on s’est déjà croisés ! » sauf que tout le monde n’a pas la chance de vivre dans  l’Upper East Side, le quartier le plus riche de la Big Apple.

_________________
people say nothing is impossible, but i do nothing everyday
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
waiting on a sign (lundi - 02h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: waiting on a sign (lundi - 02h20) — Dim 12 Avr - 1:28

Quand on parle de Bowie et du fait que je n’étais pas une grande fan, Kai semble s’en offusquer. Je souris, parce que les goûts et les couleurs, on ne peut pas en discuter, Je préfère le roi de la pop et la grande Whitney Houston. Quand je prononce son nom, Kai est pris d’une frénésie qui me fait sursauter et il se met à beugler le grand classique de madame Houston. Je ris en le regardant s’époumoner et je me dis que si l’un des habitants le jette par-dessus la balustrade, se sera tout à fait mérité. Quand il a fini, je me mords la lèvre en secouant la tête de droite à gauche. « Elle a dû se retourner dans sa tombe, la pauvre. » Il me dit qu’il espère qu’il a réveillé tout le monde. « T’as pas intérêt de me mêler si y a un candidat qui vient te soulever par le colback. »  Bon peut être que je lui viendrais en aide si vraiment un habitant décide de le tuer. Il me défie de sauter avec lui demain dans le lac gelé et je ne peux qu’accepter, je suis comme ça, tous les défis sont à relevés d’après moi. Il n’y a que les couilles molles qui refusent. Il me donne l’heure et l’endroit. « Le rendez-vous est noté alors. » Je soupire, parce que je sais que je vais finir avec un gros rhume après ce défi. Kai en vient à me raconter une anecdote sur un mec en Serbie qui est né sans testicule et son frère lui a offert les siennes. Je trouve cette histoire aussi marrante qu’absurde. « Mais du coup le généreux jumeau il a fini sans couille ? » Du coup c’est complètement con, parce qu’on revient au point de départ pour l’autre jumeau. Il me demande si j’ai une jumelle au cas où. « Non, que des frères. Et je pense qu’ils tiennent trop à leur bijou de famille pour être aussi généreux. » Il m’appelle Colombiana et alors que je suis plutôt flattée par la comparaison, il me dit que Zoé Saldana a pris un coup. Je ne peux pas m’empêcher de lui donner un coup de coude. C’est qu’il me rend violente celui-là. « Elle est canon, je ne peux pas te laisser dire ça. » Je ne sais pas pourquoi je la défends, peut être parce qu’il m’a comparé à elle. C’est sûrement ça. Je lui explique que je viens de New-York. Il s’extasie, les parents du blondinet sont de l’Upper East Side. Il me dit qu’on a peut-être des potes en communs ou qu’on s’est croisé. « Calme-toi Serena Van Der Woodsen, je ne pense pas qu’on fréquente les mêmes personnes. Je suis de Harlem. » lui dis-je tout en continuant à sourire, étirant mes jambes devant moi.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Kai
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12146-kai 
waiting on a sign (lundi - 02h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: waiting on a sign (lundi - 02h20) — Lun 13 Avr - 1:22

Kara n’a pas eu l’air d’apprécier sa reprise. Il est déçu. « J’ai jamais compris cette expression. » pense-t-il tout haut, le regard fixe, le même que celui d’un poisson rouge dans son bocal. Et il finit par hausser des épaules, résigné. « T’inquiète, j’te protège bébé. » il lui fait un clin d’œil plein de promesses, le torse bombé. La gueule du bodyguard, elle est mal barrée si elle compte sur lui. Il serait plus du genre à se cacher derrière elle si on vient les emmerder pour avoir foutu un peu le bordel à presque 3h du matin. Et puis il est con, il a dit qu’il savait pas se défendre lors de son mémorable casting. Il va devoir la buter, elle sait trop de choses sur lui. Il compte bien aller chercher Kara demain à minuit pétante, car quand on lui promet un truc il est incapable de passer à autre chose, à l’instar d’un gamin à qui on promet une glace. Tant qu’il n’aura pas son saut dans le lac, il la harcèlera. Le passe-temps du blond est clairement de raconter des anecdotes qu’il entend ici et là, des trucs que lui racontent ses potes ou ses proches, ou alors des inepties qu’il invente de toute pièce, parfois, lui-même dépassé par une imagination débordante. Cette fois, c’est la mésaventure du Serbe et son absence de testicules, une histoire vraie. Son cerveau est on fire, il essaie de se rappeler, confus, il rectifie : « Noooon, j’dis d’la merde, ils lui ont greffé qu’une seule couille, donc chaque jumeau s’retrouve avec un seul testicule. Mais ils peuvent avoir des enfants ! » il raconte, premier degré, très touché par ce récit, il a un petit cœur fragile dissimulé derrière ce corps de lâche. « T’aimerais avoir des enfants ? » il la regarde avec une moue mignonne, s’immisçant un peu sans gêne dans son intimité. « Holy shit ! Combien de frères ? T’as dû te faire martyriser ! Moi aussi j’ai un p’tit frère, j’l’aime trop, mais il a des p’tits problèmes. » il est allé trop loin dans le mode racontage de life, et il s’arrête net, préférant passer à autre chose. Il est mort de rire, toujours dans l’excès, quand elle ne comprend pas ce qu’il a voulu dire, à propos de Zoe Saldana et de sa ressemblance. « Mais je saiiiiis ! » il souffle, tellement fort qu’il postillonne partout. Ça le fait rire d’autant plus. « En gros, c’que j’voulais dire, c’est que tu lui ressembles… vite fait. » il la regarde avec un sourire bienveillant pour adoucir ce qu’il s’apprête à dire. « Pas du tout. » et il glousse comme une poule. « C’est qui Serena Van-Machin-Truc-Bidule ? » ouais il veut bien avoir beaucoup de références, Gossip Girl c’est un peu trop gay pour lui par contre. « Harlem ! Le ter-ter du Jazz ! » il est tout enthousiaste.

_________________
people say nothing is impossible, but i do nothing everyday
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
waiting on a sign (lundi - 02h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: waiting on a sign (lundi - 02h20) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: BALCON-
Sauter vers: