Partagez
 

 and then there were none (dimanche, 22h05)

Aller en bas 
AuteurMessage
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
and then there were none (dimanche, 22h05) Empty
Message (#) Sujet: and then there were none (dimanche, 22h05) — Dim 5 Avr - 16:08

AND THEN THERE WERE NONE.
W / @Ashley @Cami

Sacrée soirée. La deuxième dans ce chalet plutôt confortable, il faut le dire, et Gianni entreprenait doucement mais sûrement d'en débuter l'exploration. Déjà, et contrairement à ce qu'il craignait quand il avait su qu'ils vivraient à vingt-deux là-dedans, ils n'y seraient pas à l'étroit et devraient vraiment y mettre de la mauvaise volonté pour se marcher dessus. Habitué qu'il était aux vastes espaces de l'hôtel de ses parents, il aurait eu du mal à voir son espace vital envahi toutes les trente secondes par des personnes qu'il ne se connaissait encore pour la plupart que de nom. Et personne n'avait non plus spécialement envie de voir ce qu'il pouvait faire quand il se croyait seul quelque part, non, vraiment pas. Alors même s'il risquait de se perdre un peu au début entre tous ces étages, ces couloirs et ces portes, l'italien était bien content d'avoir l'embarras du choix face à lui. Et ce soir, tandis qu'il avait dîné un peu plus tôt et découvert qu'en la manière non plus il ne devrait pas être trop malheureux – et ses sœurs le confirmeraient, Gianni était un estomac sur pattes – l'envie l'avait pris d'explorer le premier étage à la conquête d'un lieu qu'il était curieux de voir d'un peu plus près. Le bar, que loin de vouloir spécialement dévaliser dès le deuxième soir il avait au moins envie de découvrir, pour voir quelles bouteilles ce William pouvait bien avoir dans ses placards. C'est sur place qu'il était d'abord tombé sur Cami, l'une des candidates avec qui il n'avait encore fait que sommairement connaissance mais qui comme beaucoup d'entre elles n'avait pas échappé à son œil avisé. Puis, comme si une partie du chalet s'était donné rendez-vous pour un apéro improvisé de fin de soirée, c'est l'un des aînés de la saison, Ashley, qu'il avait aperçu entrant à son tour dans le bar. Finalement, son exploration innocente prendrait peut être une tournure plus amusante. « Ashley et Cami, c'est bien ça ? » Il demanda pour s'assurer de commencer dans l'ordre, d'abord, et parce qu'il avait bien tenté d'apprendre tous leurs prénoms par cœur avant de se coucher, mais à part pour Roma et Rosamie il lui avait fallu un peu de temps pour intégrer chaque prénom. « A nous trois on est presque assez nombreux pour organiser une fête, alors je propose qu'on trinque à tout ça. » Tout ça, leur entrée dans l'aventure, cet endroit, ce jeu qui d'après ce qui avait été teasé hier promettait pas mal de surprises. Finalement, en dehors des caméras il ne voyait pas vraiment d'ombre au tableau et avec un coup dans le nez, même leur présence finirait par être complètement occultée par un Gianni déjà peu soucieux d'ordinaire. « Je venais voir si je reconnaissais pas une de leurs bouteilles, mais vous avez peut être envie d'un truc qui décoiffe un peu plus. » Et là-dessus, Gianni étudia les premiers alcools qui lui tombèrent sous la main, songeant qu'à eux trois ils trouveraient bien une idée pour rendre la soirée plus fun. « On est assez pour un Drink or Strip ? » Tiens, la dernière fois qu'il avait du jouer à ce jeu, c'était sûrement pendant ses études à New York. Mais maintenant qu'il prenait le temps d'observer Ashley, avec son allure de type sérieux et distingué, peut être que l'idée ne l'emballerait pas des masses. Quant à Cami, il attendait encore de se faire une idée à son sujet mais dans le pire des cas, ils le trouveraient juste un peu direct.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
and then there were none (dimanche, 22h05) Empty
Message (#) Sujet: Re: and then there were none (dimanche, 22h05) — Dim 5 Avr - 21:16

Il a fini de manger avec ses camarades, un repas light parce que digérer un truc lourd allongé dans son lit c’est le meilleur moyen pour passer une mauvaise nuit, et il hésite à aller se coucher. C’est vraiment trop tôt, sauf pour Felicity peut-être, et il n’a pas envie d’être enfermé dans sa chambre à ne rien faire pendant que le reste de la maison vibre d’agitation. Il a un peu peur de passer à côté de son aventure s’il s’enferme dans des schémas qui lui sont familiers et se force à ne pas prendre des habitudes trop proches de celles qu’il a à Londres. Le bar lui paraît donc une bonne option pour finir la soirée en beauté, parce que ça faire rimer alcool et compagnie (il doute que dans une maison où 80% des gens ne sont pas trentenaires, personne n’ait eu la même idée que lui). “Hi guys !” lâche-t-il en redécouvrant les lieux, il est passé plus d’une fois devant la porte et est entré à plusieurs reprises (parfois par erreur) mais c’est la première fois qu’il compte y passer un moment et c’est en compagnie de @Cami et @Gianni qu’il le fera. À bien considérer, il y a pire comme duo, il aurait pu être coincé entre deux boules de feu qui menacent à chaque instant de détruire la baraque, genre Maci et Kai. “Tout juste.” répond Ashley avec un pouce en l’air. Gianni est bon élève, c’est une information à noter quelque part dans le coin de sa tête, ne pas laisser traîner trop d’indices en sa présence sera donc une de ses priorités dans un futur proche. C’est pas tant qu’Ashley compte donner des indices sur son secret gratuitement, mais si jamais quelque information lui échappe, il préfère que ce soit face à quelqu’un qui n’a pas l’oreille attentive. Gianni propose qu’ils trinquent à “tout ça” et même si Ashley n’est pas sûr d’avoir très bien compris ce que le “tout ça” englobe, il n’est jamais contre un petit verre. Les jeunes de cette aventure auront probablement raison de son foie mais il fera une cure d’eau et de thé en rentrant à Londres. No biggy. “Sounds like a plan.” se contente-t-il de dire en s’installant sur un des tabourets. En face de lui des étagères pleines de bouteilles attirent son attention, il se demande vaguement combien ça a pu coûter de trouver un designer d’intérieur qui avait en stock une étagère en forme de montagne pour accueillir des bouteilles, mais ça lui sort rapidement de l’esprit. “Et ? Ne nous tiens pas en haleine comme ça ! T’as trouvé des bonnes bouteilles ?” s’enquiert Ashley, prêt à boire à peu près tout ce qu’on lui propose. Il est sûr qu’il y a dans la collection des grands classiques, cognacs et whiskys en tête, mais s’il peut découvrir un alcool typiquement autrichien ou une perle rare, il n’est pas contre l’idée. Grand aventurier qu’il est ! “Je n’y ai jamais joué, mais j’imagine que tout est dans le nom. On commence par quoi ?” fait-il en tapotant sur le bar en bois. Lui il connaissait Truth or Shot, mais il peut comprendre qu’ils n’aient pas envie de balancer des vérités sur eux tout de suite, surtout quand ils ne se connaissent pas encore assez pour savoir si les autres mentent ou jouent le jeu. “Vous en dites quoi de cette aventure jusque là ? C’est à la hauteur de vos espérances ?” qu’il demande, commençant par un truc pas trop personnel, il ne sait jamais jusqu’où pousser ses questions au début, préférant ne pas marcher sur les orteils de ses camarades en étant trop fouineur après juste vingt-quatre heures.

_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
and then there were none (dimanche, 22h05) Empty
Message (#) Sujet: Re: and then there were none (dimanche, 22h05) — Lun 6 Avr - 17:37

Cami préfère éviter le plus possible de zoner dans la chambre qu'on lui a attribué, ils y sont quatre, l'air sature trop rapidement pour s'y sentir à l'aise. Elle débarque, façon entrée pas du tout fracassante dans le bar, à la recherche d'un truc qui assomme si possible avant de se redresser à l'arrivée de @Gianni et d'@Ashley. Cami hoche délicatement de la tête lorsque Gianni tâtonne avant de leur proposer une petite soirée improvisée. Ça lui va, en plus elle n'aime pas les trop grands rassemblements, son attention se disperse trop facilement. « Je ne bois pas de vin » elle annonce d'entrée en mode la pote un peu relou qui va surement rapidement casser l'ambiance. Elle doute fortement de trouver ici du vin casher, Cami ne préfère pas prendre de risque. « Donc ça sera forcément du fort » elle sourit. Drink or strip, son scepticisme dure quelques secondes. La candidate commence déjà à sortir trois verres, le temps qu'ils se décident sur le nom de leur poison de ce soir. « Ça se joue comment ? » demande la môme, surement un peu débile, en passant derrière le bar pour faire un inventaire des lieux. Elle connait que le picolo, mais il faut un téléphone pour ça. Ses opales scrutent un instant Ashley tout en se faisant la réflexion qu'elle aime bien son accent. « Je n'avais pas d'attentes particulières en venant ici » glisse la brune avec sincérité. Thrown Dice, c'était son obsession du moment, elle n'a pas tellement réfléchit lorsqu'elle s'est décidée à postuler surement parce qu'elle ne s'imaginait pas être prise. Elle n'avait pas prévu donc catapultée ici, tout lui va, ou presque. « Le lieu est sympa et les gens ont l'air cool, d'un premier abord » elle complète même si elle n'a pas encore fait le tour de tout le monde, ça viendra. Cami commence à desceller les fortes personnalités mais rien de bloquant selon elle. Faudrait être difficile pour ne pas être satisfaite. « Reste plus qu'à creuser» philosophie time. Faut pas lui demander trop de profondeur ce soir, elle est grave à la rue. « J'ai rien de mieux ce soir en stock les gars, déso » elle glisse dans une espèce de justification inutile. « Et toi ? » elle relance Ashley, forcément. « Tu as pas peur qu'on te prenne pour un latin lover ? » interroge sereinement l'israélienne à l'attention de Gianni qui surnage dans son aisance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
and then there were none (dimanche, 22h05) Empty
Message (#) Sujet: Re: and then there were none (dimanche, 22h05) — Mer 8 Avr - 2:40

Cami et Ashley était une paire plutôt intéressante pour passer une soirée au bar, ça Gianni en était convaincu alors même qu'il ne les connaissait encore que peu l'un et l'autre. Un pressentiment, ou l'envie de croire qu'il ne passerait pas pour un fanfaron devant deux adultes beaucoup plus pondérés que lui peut être. En tous les cas, ça l'arrangeait bien de ne pas rester seul avec autant de bouteilles à portée de main, car l'italien se connaissait il aurait été incapable de résister à la tentation de s'en ouvrir une pour tester la marchandise et il valait mieux qu'il l'amortisse à trois. A moins qu'ils préfèrent quelque chose de plus relevé. Car l'idée d'une petite fête improvisée sembla faire son effet auprès d'@Ashley. « J'ai trouvé des choses intéressantes, quelques millésimés, clairement ils se sont pas fichus de nous. J'espérais juste pouvoir dire à mon père que j'avais trouvé notre bouteille dans un patelin autrichien mais les probabilités jouaient contre nous. » Il avoua en croisant leur regard et en secouant la tête, l'air de dire que ce n'était pas comme s'il avait vraiment cru que leur vin atterrirait ici. Le Primitivo de Manduria produit près de chez eux était réputé en Italie mais ici, justement, ce n'était pas ceux qu'on trouvait le plus. C'est alors que la précision de @Cami lui fit hocher la tête. « Ça fait rien, raison de plus pour boire quelque chose qui nous donnera mal au crâne demain matin, non ? » Il énonça dans un sourire entendu, sur le ton de la plaisanterie ou pas complètement, difficile à dire quand il jetait ce genre de regard au contenu du bar. Mais puisqu'ils étaient là tous les trois, autant en profiter pour boire quelque chose que tout le monde pourrait tolérer. Si Gianni rechercha dans un premier temps l'approbation d'Ashley, il ne tarda pas à proposer un jeu que lui inspirait assez la situation. Ça aurait le mérite de rendre ça un peu cocasse et c'était toujours plus intéressant quand il y avait quelque chose à perdre. En l’occurrence, sa chemise. « En fait, tout se joue avec une pièce. Dans la version la plus simple, chacun la lance en l'air et tente de deviner sur quelle face elle atterrira. Celui qui tombe juste la passe au suivant qui essaie à son tour et s'il se trompe, il a le choix entre boire un shot et enlever un vêtement. Et s'il se trompe encore lorsque ce sera de nouveau à lui, il ne pourra pas refaire ce qu'il a déjà fait et devra enlever un vêtement s'il a bu la première fois. » Autrement dit, le jeu portait plutôt bien son nom et c'était sans compter sur les nombreuses variantes qui existaient mais qu'il leur épargnerait. « On n'a pas de pièce mais une capsule ou n'importe quoi d'autre peut faire l'affaire. » Il proposa, réfléchissant à un accessoire de substitution et parce qu'à moins que l'un d'eux ait gardé une vieille pièce dans la poche de son pantalon, il y avait peu de chance qu'ils en aient sous la main. Mais là où Ashley avait raison, c'était qu'un jeu ne les empêchait pas d'apprendre à se découvrir, au contraire, boire juste pour boire était tout de suite moins intéressant que de choper quelques infos au passage. « Ouais, je trouve que le groupe est assez homogène jusqu'ici. Je sais pas ce que ça va donner cette histoire d'équipes mais ça peut être intéressant de voir si l'ambiance va y résister. » Parce que jusqu'ici, tout était assez tranquille et personne n'était encore opposé à personne, mais quand certains se retrouveraient déchirés entre leurs intérêts personnels, ceux de leur équipe et ceux de leurs alliés, ça allait potentiellement se compliquer. Cami retourna la question à Ashley et celle à laquelle il eut droit dans le même temps le laissa pensif une seconde. « Pas plus peur que n'importe qui d'autre ici sans doute, parce que je pense que personne voudrait être réduit à un cliché en venant se montrer à la télévision. Toi, tu voudrais sans doute pas qu'on te voit que comme la jolie fille type de ce genre de programmes, et c'est pareil pour les autres. » Et c'était là qu'il voulait en venir, parce qu'autant se l'avouer il y avait ici de la jolie fille et du beau gosse à foison, c'était même dans l'intérêt de la production de prendre en compte ce type de critères en menant ses sélections, mais chacun avait sans doute envie qu'on voit aussi plus loin. « Je veux dire, pourquoi vous croyez que j'essaie de vous désaper l'air de rien ? C'est pas pour la science. » Gianni eut un rire au moment de croiser le regard d'Ashley, qu'il voulait quand même rassurer sur le potentiel comique de sa remarque. C'était histoire de briser la glace comme il se doit, tant que l'alcool ne les y aidait pas encore.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
and then there were none (dimanche, 22h05) Empty
Message (#) Sujet: Re: and then there were none (dimanche, 22h05) — Jeu 9 Avr - 1:46

L’enquête de @Gianni a révélé que de bonnes bouteilles ont trouvé résidence dans le bar et, avec l’aide d’Aera, Ashley se met au défi de les déloger au cours de la saison. À défaut de gagner l'aventure, il peut au moins réussir ce pari. “Tant mieux, au moins on sait qu’on mourra pas de soif.” Faut bien voir le verre à moitié plein quand on peut. Après tout, si certains candidats n’ont pas l’intention de baisser le volume sonore qu’ils génèrent, Ashley va avoir besoin de taper dans la cave plus souvent qu’il ne prévoyait de le faire en entrant dans l’aventure. @Cami les prévient qu’elle ne boit pas de vin et qu’ils devront s’en tenir à des alcools forts ce qui convient à Ashley (jusqu’à demain matin). “Dans ce cas, tequila pour moi, s’il te plaît Gianni.” déclare-t-il prêt à en découdre. Son foie va le détester d’ici quelques semaines, il picole bien plus que ce qu’il a l’habitude de le faire. Mais c’est la jeunesse qui lui déteint dessus. Le seul avantage qu’ils ont sur lui c’est qu’ils récupèrent plus vite, mais il a plus d’expérience, l’un dans l’autre ça se compense. “Les dernières vingt-quatre heures m’ont pas permis de me faire une idée de toutes les personnalités, mais ça viendra. Et j’aurais pas pu rêver mieux niveau destination, il fait beau mais pas chaud, c’est pittoresque et dépaysant. Que demander de plus ?” s’enthousiasme-t-il avant de noter qu’il n’a pas commenté la remarque sur les équipes. Il s’en fait pas des masses pour ça à vrai dire, mais c’est peut-être qu’il n’est pas encore assez impliqué dans l’aventure pour réaliser le bouleversement que ça peut créer. “Je m’en ferais pas trop pour l’impact des équipes sur l’ambiance, si j’étais toi. J’ai pas l’impression que ça ait plombé l’ambiance les saisons précédentes, y’a pas de raison pour que ça sabote la notre.” ajoute-t-il pragmatique. Si les anciens candidats ont forgé des liens forts malgré des oppositions entre plusieurs équipes, il n’y a pas de raison pour qu’eux soient incapables d’en faire de même. Cami demande à Gianni s’il n’a pas peur de passer pour un latin lover et Ashley fait les yeux ronds. C’est vraiment pas le genre de truc qu’il lui viendrait à l’idée de dire à voix haute même s’il venait à le penser mais apparemment Cami n’a pas peur de mettre les pieds dans le plat. Good for her. Et la réponse de l’italien ne se fait pas attendre, en réponse au commentaire de la jeune femme il balance le stéréotype de la jolie fille. Ashley est soulagé qu’il n’ait pas ajouté un truc du genre “écervelée” sinon il aurait pris ses jambes à son cou pour aller se coucher. Les conflits aussi tôt dans l’aventure, très peu pour lui. “Oookay.” fait-il après cet échange sur les archétypes de télé-réalité qui le met un peu mal à l’aise. Il a l’impression que l’alcool va être le bienvenu pour détendre tout ça.  Quand Gianni fait une blague sur la raison cachée qui l’a poussé à choisir ce jeu, Ashley se détend un peu. “Je vois que deux possibilités. Soit tu veux faire fondre les téléspectatrices, soit tu veux t’assurer je ne cache pas un six-pack plus fou que le tien sous mon pull en laine.” plaisante Ashley. Spoiler alert c’est pas le cas, il n’y a aucune chance pour qu’au petit jeu de “quel candidat a le corps d’adonis parfait” il gagne face à Gianni, déjà parce que contrairement à lui, il n’a plus l’âge d’être un adonis et puis parce que même s’il se maintient en forme, il n’a plus le corps de ses vingt ans. De toute façon, même si un doute subsiste, ils seront bientôt fixés.


_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
and then there were none (dimanche, 22h05) Empty
Message (#) Sujet: Re: and then there were none (dimanche, 22h05) — Ven 10 Avr - 13:56

Cami se sert une vodka pomme du coup, comme à l'époque quoi, acceptant de laisser son taux d'alcoolémie à la discrétion du hasard si elle a bien capté toutes les règles. Gianni semble s'inquiéter pour la bonne ambiance ici, Cami a naturellement la tête penchée vers Ashley, lui donnant raison. « Ca va juste donner un petit coup de dynanisme, histoire que la compétition soit au coeur du bordel » elle souffle, presque contente, en parlant des équipes. Cami aime bien l’idée, en théorie bien sûr. Ca lui rappelle quand même l'époque où elle était gosse et que ses parents l'avaient inscrit de force au basket alors qu'elle n'avait rien demandé initialement. « Vous aimez jouer collectif ? » elle leur demande même si les modalités de fonctionnement des équipes ne sont pas limpides, ça laisse quand même entendre que des grosses décisions sont devoir être prises à plusieurs. « Par exemple imaginons vous êtes persuadés que vous avez raison, vous optez pour A et y a genre tout le reste de la team est pour B » elle pose le contexte. « Plutôt du genre à insister comme un malade quitte à ralentir les opérations pendant vingt plombes en essayant de les convaincre ou vous finissez simplement par céder rapidement pour conserver un minimum de cohésion mais vous allez surement risquer la pénalité collective? » elle questionne, l’air de rien. Cami réfrène un sourire en entendant la réponse du rital, hochant la tête pour signifier qu'il a raison. « J'ai l'impression que les chroniqueurs aiment bien jouer de ces images» elle glisse, ça va rapidement se vérifier dans tous les cas. Ashley a l’air d’être dans le malaise, la parisienne lui lance un regard étonné en mode, pas de pression. Elle estime pas trop avoir été super agressive dans sa question, elle se demandait ça comme ça, histoire de concrétiser ses pensées qui partent en freestyle constant. Cami lui offre un léger sourire genre désolée si je t'ai mis dans le malaise. « Vous dormez avec qui cette semaine d’ailleurs ? » elle continue son petit tour du quartier en glanant toutes les informations possibles, histoire d'être un peu en avance sur les potentiels affinités naissantes, ou pas. Revenons à l'essentiel. « Du coup je commence ? » elle glisse en guise de proposition histoire de se mettre direct dans le bain, interrogative en cherchant une capsule de bière qui traine sur le bar, pas difficile, il est pas mal assailli. « Le côté coloré/bombé c’est pile, et l’autre c’est face » elle propose en caressant le côté dentelé du pouce d’un air distrait. Gianni l'arrêtera si elle est border avec les règles du jeu mais bon, c'est compréhensible initialement. « J'mise sur face » elle murmure. Quelques secondes plus tard, Cami lance la capsule et la récupère. En trois mouvements, on sent la nana maladroite. C'est raté. Sa main se rapproche déjà de son verre, le choix déjà fait. « Une gorgée ? Tout le verre ? » elle s’informe en commençant à porter à ses lèvres son cocktail d'ancienne lycéenne préparé à l’arrache. Cami donne la capsule à Ashley.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
and then there were none (dimanche, 22h05) Empty
Message (#) Sujet: Re: and then there were none (dimanche, 22h05) — Sam 11 Avr - 19:28

Boire quelque chose de fort, ça n'était pas au programme initial de cette soirée mais d'un autre coté, Gianni ne pensait pas non plus tomber sur ses deux camarades en arpentant le bar or il était assez content de ce hasard. @Cami opta pour de la vodka tandis qu'@Ashley lui commanda une tequila et l'italien s'affaira derrière le bar. « Une tequila, c'est parti. » Et restant attentif à la conversation, il tendit bientôt son verre à Ashley avant de se préparer un Daiquiri, opinant du chef au sujet de cette histoire d'équipes qui dans le meilleur des cas viendrait mettre un peu d'animation dans leur aventure. La question de la candidate faisait donc sens, parce que c'est à cette occasion que seraient révélés les esprits les plus individualistes, et ceux qui se débrouillaient relativement bien pour œuvrer en groupe. « Bonne question. Quelques années en arrière j'aurais sûrement insisté jusqu'à ce qu'on veuille bien adopter mon point de vue, mais aujourd'hui... je crois qu'à bosser avec ma sœur et pas mal d'autres personnes je suis devenu un peu plus flexible. Mais ça m'empêche pas d'aimer quand on va dans mon sens, j'essaie juste d'argumenter davantage. » Il confessa avec autant de recul qu'il pouvait en avoir, et parce qu'aussi impulsif pouvait-il parfois être malgré lui, il se savait capable de mettre pas mal d'eau dans son vin si les intérêts de son équipe entraient en jeu. Il ne serait pas ici s'il était incapable de jouer collectivement et l'une des choses qu'il avait pour lui, c'était d'avoir le contact facile et une certaine capacité à faire profiter aux autres de l'énergie dont il était habité. « Jusqu'ici, qui vous semble pas vraiment taillé pour l'exercice ? » Qui n'avait pas l'air d'être venu jouer autre chose qu'une aventure purement solitaire, quand paradoxalement il n'y avait qu'un seul chèque pour un seul vainqueur et donc aucune philosophie tellement meilleure que l'autre si on y réfléchissait bien. C'était dangereux de jouer tout seul, dangereux aussi de trop compter sur les autres. Qui avait dit que c'était censé être simple ? Quant à cette histoire de clichés, Gianni supposait que tout le monde risquait d'en prendre pour son grade et de se voir coller une étiquette à un moment ou un autre, ce qui devait faire l'objet d'une inscription au dos du contrat qu'ils avaient signé. Et qu'Ashley paraisse un peu mal à l'aise suite à cet échange de point de vue amusa un Gianni conscient que d'eux trois, c'était sûrement lui le plus posé. « Ouais, franchement si j'étais à la place de ces trois candidats qui se retrouvent pour picoler dès le deuxième soir, je m'inquiéterais de l'étiquette qu'on risque de me coller. » Il se fendit d'un sourire amusé puis haussa les épaules l'air de dire « on verra bien, raison de plus pour profiter », parce que ce que les rubriques voudraient raconter, elles le raconteraient quoi qu'ils fassent et ce n'était pas une chose dont il avait envie de s'inquiéter. De toute façon, personne n'était forcé de boire plus que ce qu'il pouvait supporter. « Rosamie, au deuxième étage. Si je me trompe pas on a juste été un poil plus chanceux que vous quatre. Vous êtes pas trop à l'étroit, là-haut ? » Et c'est maintenant qu'il questionnait Cami qu'il lui semblait se rappeler qu'Ashley, de son coté, bénéficiait d'une chambre nettement plus attrayante. Non pas qu'il l'ait déjà vu de près, mais la production en avait assez vanté le confort pour qu'il s'imagine quelque chose d'assez sympa. Sa plaisanterie au sujet du jeu qu'il leur avait proposé amena Ashley à lui répondre sur le même ton, pour le plus grand plaisir d'un Gianni mutin. « Tu sais quoi ? Je suis sûr que tu caches bien ton jeu. » Il lança d'un air entendu, laissant son regard jauger les chances pour que derrière son look de trentenaire un peu sérieux se cache un type qui avait l'habitude des entraînements en salle. Et sincèrement, ça ne l'étonnerait pas du tout qu'une fois la chemise tombée il ne soit pas en reste. « Vas-y. » Il encouragea Cami lorsqu'elle se proposa de commencer, l'observant se saisir d'une capsule avant d'énoncer sa prédiction et de s'en remettre au hasard. Raté ce coup-ci, mais l'essai était honorable. Elle choisit donc de boire. « Tout le verre. Puisqu'on pourra jamais se saouler deux fois de suite, perdons pas de temps à être raisonnables. » C'est surtout qu'il trouvait ça plus fun, et que le jeu nécessitait à un certain moment de laisser tomber ses inhibitions pour pleinement l'apprécier. L'italien récupéra justement la capsule et s'apprêta à enchaîner. « Pile. » Mais au jeu du hasard, ils n'étaient pour l'instant pas mieux servis l'un que l'autre puisque la capsule une fois lancée termina sa course coté face. « Fallito. » Et après une seconde de réflexion, il lorgna sur son verre puis décida de retirer son pull. Raisonnable pour un début, mais c'est surtout qu'il ne pouvait pas proposer ce genre d'activité et ne pas jouer le jeu quand on s'attendait légitimement à ce qu'il se lance. « J'avais pas si soif. » Mais s'il avait su qu'il lui viendrait ce genre d'idée avant d'entrer dans le bar, il aurait pensé à enfiler une deuxième épaisseur.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
and then there were none (dimanche, 22h05) Empty
Message (#) Sujet: Re: and then there were none (dimanche, 22h05) — Lun 13 Avr - 12:07

@Cami leur demande s’ils aiment jouer collectif… Ça commence bien ! “Bof.” répond-il avec une petite grimace. Il est habitué à diriger et à travailler seul, en se reposant sur des gens qui ont une expertise spécifique pour réaliser des tâches qui sont hors de son domaine. Quand il fait du sport, c’est souvent du tennis avec ses amis et là encore c’est du un contre un. Il préfère gagner grâce à ses efforts et perdre parce qu’il était moins bon, que de prendre le risque d’être tiré vers le bas en général, mais il devra faire avec pendant l’aventure. Peut-être qu’il se découvrira même un esprit d’équipe (peu probable).“On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif, si mon équipe veut absolument aller à l’encontre de mon avis, je vais pas m’épuiser à leur faire entendre raison. S’il s’avère que j’avais raison, en revanche, ils auront intérêt à m’écouter davantage la prochaine fois qu’une décision doit être prise. Et toi ?” explique-t-il après que @Gianni a répondu. Pour l’instant il imagine que tous ont le même espoir : on m’écoutera et on gagnera en suivant mes bonnes idées. Le problème quand dix personnes sont convaincues d’avoir raison c’est que bien souvent, elles n’ont pas la même idée. Pour ce qui est de savoir qui n’est pas fait pour l’exercice, Ashley réfléchit une seconde mais rien ne lui vient directement, alors il opte pour l’option qui lui paraît sensée et qui ne préjuge pas trop des qualités des candidats : “Difficile à dire aussi tôt, mais je suis pas sûr que Felicity aura autant de soutien que d’autres, le public de l’émission est assez jeune et ils auront sûrement envie de voir quelqu’un qui leur ressemble gagner. ” Et puis les candidat.e.s senior n’ont jamais eu énormément de succès dans l’émission, alors statistiquement Felicity est moins bien partie que d’autres. Cami fait référence aux chroniqueurs et à leur habitude de stéréotyper les candidats. “Oui, on va tous devoir se débarrasser des archétypes qu’on nous colle au début de l’aventure je pense. Ou pas d’ailleurs, si on me collait l’image de la jolie fille de la saison je crois que je la garderais.” plaisante Ashley, toujours pas sûr que l’ambiance soit aussi détendue qu’il le voudrait. Il a vraiment besoin de commencer à boire pour être relax. “Tu vas pas tarder à pouvoir vérifier par toi-même, un peu de patience.” dit-il avec un sourire entendu. Ashley est bien content d’avoir mis un pull, sinon il serait parti pour finir à poil dans trois ou quatre tours. Ça lui laisse un tour de répit, c’est pas génial mais c’est toujours ça. “Felicity, dans la meilleure chambre du chalet. Ils ont eu pitié des vieux débris.” répond-il d’un ton très sérieux. Ménager les candidats les plus anciens c’est une bonne stratégie, ça donne l’impression aux autres qu’ils sont favorisés et ça crée une tension avec les plus jaloux qui n’apprécient pas leur couchage. Gianni lance la capsule et perd lui aussi et évidemment, il choisit de ne pas boire et opte pour retirer son pull. “Bah voyons. Latin lover va !” lâche un Ashley amusé par l’ironie du choix de Gianni. Regardez le donner raison à Cami et s’amuser de la situation. Ok, Ashley a décidé, il les aime bien tous les deux. “Ok, face.” fait-il à son tour en lançant la capsule dans les airs. Il l’attrape au vol et la claque sur le dos de sa main. “Cette capsule est truquée pour nous faire boire !” C’est clairement de la fausse protestation, il est pas mécontent de devoir boire. Gagner n’est pas sa priorité pour l’instant (même s’il n’est pas sûr de savoir comment on gagne : en étant le dernier debout ? le dernier avec des fringues ? Ou au contraire le premier bourré à poil ? “Ça remonte à quand votre dernier flirt ?” Flirt, ouais il y a encore des gens qui utilisent le mot flirt. Ashley en fait partie il faut croire, rien que ça, ça lui ajoute au moins quinze ans.

_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
and then there were none (dimanche, 22h05) Empty
Message (#) Sujet: Re: and then there were none (dimanche, 22h05) — Mar 14 Avr - 1:20

Cami se fait attentive à leurs réponses respectives, hochant la tête de temps en temps comme si elle prenait en note interne les points clefs. C'est assez partagé. « Je vais être tentée d'argumenter, parce que j'suis une bonne vieille juriste donc déformation professionnelle  » elle glisse en plissant le nez, du genre à faire son petit syllogisme toute seule ; faits, majeure, mineure dans le plus grand des calmes. « Mais après j'ai tendance à pas trop vouloir déranger non plus » complète Cami en les regardant, elle a grave du mal à s'imposer sereinement et avec assurance quand elle voit qu'elle n'est pas écoutée. La parisienne manque de réellement s’étouffer lorsque @Gianni déclare sa mesure du soir : un verre. Ah ouai. Cami tousse en accusant sa fausse route, une main tapotant juste en dessus de sa clavicule comme si cela allait l’aider alors qu’il n’en n’est rien. Elle déteste manquer d'air de cette façon. Elle a fait son choix maintenant, elle préfère se dessaper plutôt qu’être en pls dans trois verres. Ca lui embrume rapidement l'esprit, lorsqu’elle doit boire rapidement. L'italien leur demande qui ne semble pas vraiment avoir sa place ici, plus ou moins. « Franchement aucune idée, c’est encore trop tôt » répond Cami en accord avec @Ashley, un seul jour d’aventure est insuffisant pour se faire une idée. Elle écoute la proposition d’Ashley concernant Felicity. « Après les plus jeunes peuvent voir en elle leur mamie » glisse Cami en y réfléchissant. Les mamies, c’est la définition de l’être trop pure et super gentil qui agit uniquement dans l’intérêt de ses petits enfants (généralement). « Les gens vont peut être vouloir soutenir un profil un peu moins classique » elle dit. Franchement, Cami, avec son esprit de contradiction d'enfant faiblarde de 10 ans, elle aurait voté pour Felicity, c'est clair. D'ailleurs c'est avec la doyenne que Ashley partage sa chambre, et Gianni avec Rosa. « Oh tu sais, la proximité comme ça, ça rapproche rapidement » elle ironise parce qu'ils ont zappé les étapes de la bienséance avec Maci, Lejla et Kai, c'est bon. Elle regarde Ashley qui se permet de balancer un latin lover particulièrement bien placé lorsque Gianni se débarrasse de son haut. « On ne voit toujours pas les abdos » elle constate, clinique avec un rictus moqueur. Ashley lui file la capsule, elle expulse un "face" qui ne se réalise pas. Toujours la poisse. Les sourcils vaguement froncés, elle se débarrasse également de son gros pull en maille pour finir en débardeur. Son dernier flirt ? Elle s'octroie quelques secondes de réflexion. « Je crois que je ne sais pas flirter » elle avoue en haussant les épaules, surement parce que Cami ne dispose pas de la patience nécessaire ni l’aisance qui va avec. Surtout la partie texto, rien de pire. « Mais ce qui en se rapproche le plus date déjà de quelques mois » elle glisse tranquillement. « C’était dans un bar, pour l'anniversaire d'un pote, avec des +1 qui ont été incrustrés » la parisienne pose le contexte, elle a même dans sa tête le plan du bar les écuries. « Mais le feeling a duré clairement le temps de trois verres » elle se marre parce qu’il n’avait rien de fun après. Cami expulse un : « Je n'aime pas trop la partie où faut taper la discussion par sms, j'me sens vraiment pas naturelle ». La candidate jette un regard oscillant entre curiosité et interrogation pour attendre leur réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
and then there were none (dimanche, 22h05) Empty
Message (#) Sujet: Re: and then there were none (dimanche, 22h05) — Sam 18 Avr - 2:48

Visiblement, ils avaient tous les trois une approche assez similaire de cette compétition en équipes, avec une propension au dialogue et un tempérament relativement capable de s'adapter à un groupe, même si chacun constaterait sans doute le moment venu si c'était autant le cas qu'ils le croyaient. « Franchement, je crois que j'aurais pas aimé être à la place des chefs d'équipe. Devoir parier sur l'esprit de solidarité de chacun au bout de quelques jours, c'est pas évident, alors s'ils arrivent à constituer des équipes équilibrées franchement chapeau. » Mais là encore c'était dur à dire, quand pour l'instant chacun semblait avoir son potentiel sans qu'il soit encore possible de dire qui s'intéressait le plus ou le moins au jeu en lui-même. Il avait bien des préférences quant aux candidats qu'il aimerait assez retrouver dans son équipe, mais comme il venait de le dire choisir n'était pas forcément une position qu'il enviait en cette première semaine. Et parmi quelques profils plus inattendus, il est vrai que Felicity se démarquait facilement. « J'ai plus en tête l'année où une candidate de cet âge a fait partie du jeu pour la dernière fois, mais c'est possible que le public aime voir des profils plus atypiques, oui. » Dans la mesure où ça semblait encore relativement rare de voir des candidats de cet âge dans l'émission, ça ne l'étonnerait pas qu'elle profite grâce à ça d'un coup de projecteur d'autant plus intéressant auprès du public. « Je me demande si y'a déjà eu un casting où la doyenne avait plus de trois fois l'âge de la benjamine. » Gianni pensa tout haut, parce que c'était sans doute la preuve de la diversité d'un casting comme le leur. Lui n'avait plus en tête toutes les anciennes saisons et les particularités des uns et des autres, il se rappelait en priorité des dernières, de quelques liens familiaux qui lui faisaient dire qu'il y avait peut être aussi anguille sous roche avec Felicity. Mais très franchement, il n'en savait rien. Tombant d'accord sur le fait que les stéréotypes faisaient aussi partie de ce genre d'émissions et qu'il ne tenait qu'à eux de les faire mentir au fil des semaines, Gianni s'amusa de l'image d'un Ashley enfermé dans une chambre luxueuse avec la doyenne de l'aventure. « Wow, alors vous c'est sûr, vous battez tout le monde en terme d'ambiance. C'est elle ou c'est toi, le fêtard de votre duo ? » L'italien se montrait taquin parce qu'il trouvait ça assez drôle que d'entrée de jeu deux des candidats les plus âgés se retrouvent à partager la même chambre, mais il ne se faisait pas vraiment de souci pour Ashley qui devrait trouver comment s'occuper si Felicity se couchait tôt – à moins que ce soit elle, qui tienne à faire la bringue tous les soirs. « Je savais que Kai était un petit veinard. » Il ironisa ensuite face à Cami, dans un sourire rieur. Et dire qu'ils allaient tous le plaindre, lui, coincé dans une chambre minuscule en plus d'être en infériorité numérique face à trois filles. Clairement, il s'en était finalement bien sorti dans cette histoire, bien que Gianni n'échangerait pas forcément sa place contre la sienne pour autant. Le jeu put donc commencer et alors que Cami se lança la première et choisit de boire, l'italien échoua à son tour mais opta pour retirer son pull. La double réaction de ses comparses lui tira un rire. « Si vous pensez que vous allez y échapper ! » Non, il avait bien l'intention d’éterniser la partie jusqu'à ce que tout le monde y ait laissé au moins quelques fringues, sinon ça n'était pas drôle. D'ailleurs, Cami n'eut d'autre choix que de retirer son pull à son tour, sous son regard amusé. « Nouvelle règle : le premier qui attrape une angine a gagné. » C'est qu'il faisait relativement doux à l'intérieur mais peut être pas au point de rester une heure avec presque rien sur le dos. Et alors qu'Ashley choisit d'abord de boire, la question qu'il énonça eut le mérite de rendre le tout plus intéressant encore. Son dernier flirt ? Bonne question. En tout cas, Cami semblait en avoir un souvenir assez précis. « Donc ça nous laisse une marge d'encore deux verres avant que tu te désintéresses à nous ? » Il s'amusa, trouvant l'histoire assez instructive dans un sens, et c'est là que la question d'Ashley était bien trouvée, un moyen un peu original d'en apprendre un peu plus les uns sur les autres. « Moi c'était aussi à une soirée, un enterrement de vie de jeune fille plus précisément. Y'a un peu plus d'un mois je dirais. Un groupe de nanas le fêtait dans un bar où j'étais allé boire un coup avec des amis et j'avais passé deux heures à discuter avec l'une des demoiselles d'honneur. On avait bien accroché mais j'avais une copine, alors c'est pas allé plus loin. » Parce qu'il avait quand même des principes et que s'il avait pas mal de torts dans cette histoire, il avait vraiment essayé de bien faire les choses au départ, jusqu'au point de rupture. « Je suis sûr qu'on va se rendre compte qu'Ashley est un tombeur et qu'en fait c'est lui qui espère nous faire boire pour nous avoir à l'usure. » Un sourire plus tard, il échangea un regard entendu avec son camarade, qui devait avoir compris qu'il n'était jamais pleinement sérieux, déjà sobre, ce qui donnait une idée de ce qu'il serait quand il aurait bu. Ce qu'il fit justement après avoir relancé la capsule, pariant sur son coté face, en vain à nouveau. « Soyez pas trop déçus, la soirée est encore longue. » Et vu comment c'était parti, ses fringues il avait peu d'espoir de les garder encore longtemps.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: BAR-
Sauter vers: